Journal de bussy numéro 86

1,468 views

Published on

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Journal de bussy numéro 86

  1. 1. L’Asie en fête à Bussy Collège Monet : ça avance Les scouts ont 100 ans Exemplaire Ladji Doucouré ! p. 5 p. 13 p. 18 p. 22-23 Bussy LE MAGAZINE MUNICIPAL D’INFORMATIONS — FEVRIER 2007 n° 86 Saint-Georges LA POLICE MUNICIPALE 24H SUR 24
  2. 2. 4 Vie de la cité8 Dossier12 Vie municipale18 Magazine20 Sports24Pratique Sommaire — Edito 3 4. Parcours d’artistes 5. L’Asie en fête 5. La musique chinoise adoucit aussi les mœurs 6. Messe de la Saint Vincent 7. Tournoi d’échecs 7. L’école Antoine-Giroust à l’heure de l’écologie 8-9. Tranquillité à Bussy : objectif de tous les instants 10. Entretien avec Régis Bories Manipulation 11. La sécurité et vous oilà des années que je répète que les coups assénés à V Bussy Saint-Georges ressortent moins d’erreurs que nous aurions commises que d’un contexte politique qui nous est éminemment défavorable. La récente réponse que 12. Prévention des accidents domestiques avec le RAM le Ministre de l’Intérieur a annexée au rapport que la Cour des 13. Le troisième collège sort de terre Comptes consacre à Bussy nous en donne un exemple pro- 14. Trois maires unis contre les carences de l’EPA bant. Non seulement cette missive est truffée d’approxima- 15. Rétrocessions ASL : comment ça marche ? tions et nie notre identité de ville nouvelle mais, pour la 16. 3006 nouveaux inscrits sur les listes électorales première fois, elle contient un mensonge flagrant. Son rédac- 17. Séjours de printemps : nature et découverte teur – et je ne veux pas savoir de quelle sombre officine il s’agit – prétend que notre budget 2 006 a été déclaré, par la Chambre Régionale des Comptes, en déséquilibre et insincère. Or, la CRC a, le 25 juillet 2006, estimé – après une saisine très poli- tique – que notre feuille de route budgétaire était en équilibre et sincère. Il n’est plus question de remontrances mais de 18. Les 100 ans des scouts calomnier et diffamer. Les avocats que j’ai saisis, caractérise- 19. Changement dans la douceur ront, sous peu, l’attaque que nous avons subie. A qui profite au Secours Catholique le crime ? Deux questions en guise de réponse. Pourquoi ce dénigrement est-il concomitant avec la partie de bras de fer que je noue en ce moment avec Epamarne ? N’est-il pas éton- nant que je sois accusé, sans fondement, d’actes presque illi- cites alors qu’en cet instant, j’annonce mon soutien à François Bayrou pour les élections présidentielles et que ce dernier m’in- vestit pour les législatives ? J’écris sans risque aucun et je per- siste : il s’agit là d’une infâme manipulation. Ceux qui en 20. Stage karaté douteraient n’ont qu’à se reporter au document sur notre site 21. Judo Club de Bussy : début d’année en fanfare 22-23. Ladji Doucouré, parrain modèle internet, il demeure imparable. Et j’invite chacun d’entre vous au conseil municipal du 5 mars. Ce jour-là, nous entérinerons, via le compte administratif, un budget 2 006 équilibré, sin- cère et qui dégage, qui plus est, près de 4 millions d’euros bruts d’excédent (600 000 euros nets). I Votre Maire, 24. Courrier des lecteurs Hugues RONDEAU 25. Tribunes 26. Etat civil Consulter le site de la ville 27. Professions médicales www.ville-bussy-saint-georges.fr Bussy Saint-Georges N° 86 — Février 2007
  3. 3. 4 Vie de la cité Parcours d’artistes à la médiathèque Une exposition pour s’affirmer K atalin Bereczki, artiste peintre, anime depuis 1995 un ate- lierd’artsplastiquesauseindel’associationRésonances,qui est actuellement suivi par plus de 80 personnes. Elles y ont toutes trouvé un lieu propice à la découverte et à la pratique de tech- niquesdiverses.21d’entreellesontpourlapremièrefoisexposéleurs œuvres à travers l’exposition Parcours d’artistes, mise en place à la médiathèque du 20 au 27 janvier. L’exposition avait pour but de créerunedynamiquedegroupeetdemontrerl’évolutiondechacun des 21 artistes. Le public a ainsi pu découvrir quelque 150 œuvres aux styles et aux thèmes très variés: paysages maritimes, animaux, scènes d’intérieur, natures mortes… Chaque exposant avait com- poséunespaceaveclesœuvresdesonchoix,accompagnéd’undocu- mentprésentantsonparcourstechniqueetsesthèmesd’inspiration. Un moment important pour l’atelier, dont les 21 exposants ont pu nouer un contact direct avec le public et expliquer leur travail. I Contact : Association Résonances-Florence Sanchis (présidente) 06 71 01 12 24 18 des 21 artistes rassemblés autour de Katalin Bereczki, l’animatrice de l’atelier Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007 MÉDECINE HOSPITALISATION - CENTRE DEXPLORATIONS FONCTIONNELLES - CARDIOLOGIE - GASTRO-ENTEROLOGIE - PNEUMOLOGIE NEUROLOGIE - ONCOLOGIE ET TOUTES SPÉCIALITÉSLe plus Le plusGrand Bloc CHIRURGIE ADULTES ET ENFANTS - TOUTES SPÉCIALITÉS • URGENCES MAINS GrandOpératoire Centre de Chirurgiede lEst Parisien S.O.S. Ambulatoire homologué de lEst Parisien Accréditée par la MAIN Haute Autorité de Santé sans réserve en 2006La seule unité homologuéede Réanimation Polyvalente Tél. : 01 64 43 43 00 Le seul Centre UrgencesMédicale, Cardiologique et Mains RéimplantationsChirurgicale Privée de UNE ÉQUIPE 24H/24 delEst Parisien DE PLUS DE 250 PERSONNES lEst Parisien DONT 50 MÉDECINS À VOTRE DISPOSITION 24H/24 y compris Radiologie Echographie Mammographie Scanner Angiographie Scintigraphie Laboratoire Kinésithérapie TOUTES URGENCES 24H/24 : 01 64 43 43 43 Centre d’urgences refait à neuf et homologué par le Ministère de la Santé Présence médicale sur place 24H/24 16, avenue de lHôtel de Ville - 77340 PONTAULT-COMBAULT (50m de la mairie) Tél. : 01 64 43 43 00 (Accueil et Consultations) - Fax : 01 64 40 68 60 ÉTABLISSEMENT CONVENTIONNÉ S.S. ET MUTUELLES
  4. 4. Vie de la cité 5 l’année du cochon a démarré le 18 février L’Asie en fête à Bussy !A près une année 2006 placée sous le Le spectacle d’une durée de deux heures était, signe du chien, le calendrier chinois il est vrai, fort copieux: danse du lion, percus- 2 007 célèbre le cochon. Un nouvel sions, danse du paon, ensemble instrumental dean chinois programmé cette année le quatre musiciens, chants traditionnels et chantsdimanche 18 février. Mais à Bussy, on l’a fêté d’opéradePékin,dansedesrubansvolants,acro- Christoph N’guyen au milieu des invitésavec quelques jours d’avance, puisqu’une baties, assiettes tournantes et contorsionnisme.grande soirée a eu lieu le vendredi 9 février àla salle Maurice-Kœhl. Une soirée « Asie en Des concertistes issus des meilleures universités chinoises ont également effectué des soli d’ins- Déjeuner-débatfête » qui a connu une belle réussite, au coursde laquelle les 13 artistes originaires de Chine truments chinois, parmi lesquels flûte droite, flûte de pan, cornet à bambou, cithare, luth, gui- de la communautéont enchaîné les tableaux, impressionnant les300 personnes qui remplissaient la salle. tare de lune basse. Le nouvel an chinois a donc démarré, avant l’heure, en beauté à Bussy! I vietnamienne P our la deuxième année consécutive, la com- munautévietnamiennedeBussys’estretrou- vée pour un déjeuner convivial, le dimanche 21 janvier, à l’invitation de Christophe Nguyen. Un déjeuner au cours duquel Hugues Rondeau a salué la capacité d’intégration de cette communauté très activeàBussy.«Votreprésencecheznousserévèleavant tout une chance » a lancé le maire de Bussy. Devant près de 300 personnes, Christophe Nguyen a tenu à remercier chaleureusement la municipalité et en a profité pour dire tout le bien qu’il pense de la com- mune, « une ville à la campagne dont il convient de préserver le cadre de vie. » I Présentation-concert d’instruments chinois La musique chinoise adoucit aussi les mœurs L a Chine était également à l’honneur le 7 février au grâce au talent des musiciens. Il faut dire que ceux-ci avaient conservatoire municipal de musique, qui organisait quelques références. AN RAM est ainsi diplômée du conser- une présentation-concert d’instruments chinois. Un vatoire de musique de Pékin, GUO GAN a obtenu le Grand quatuor musical formé de Madame AN RAM, Monsieur Prix du concours de musique chinoise de Liaoning, WU GUO GAN, Madame WU BING et Monsieur WANG BING est diplômée du conservatoire de Shanghai et WANG WEI a ainsi fait découvrir au public des instruments que WEI est diplômé de flûte du conservatoire de musique Centre l’on n’a pas forcément l’habitude d’entendre : le Gouzheng, le Chine. Ce voyage musical à travers toute la Chine a donc Ehru, le Pipa, la flûte bambou… Le résultat a été à la hauteur, permis au public de passer un agréable moment. I Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  5. 5. 6 Vie de la cité Messe de la Saint Vincent en l’église de Guermantes Le Saint Patron des vignerons célébré comme il se doit P rogrammée le samedi 20 jan- XIIIe siècle, dictons populaires et vier, la messe de la Saint Vin- prières se sont multipliés en l’hon- cent devançait de deux jours neur de Saint Vincent. « Passée la le calendrier, qui amène les vigne- Saint Vincent, on peut aller rons à fêter la Saint Vincent le 22 du tailler », ont ainsi l’habitude de même mois. Réunis en l’église de dire les vignerons. Cette messe de Guermantes pour une messe dédiée la Saint Vincent a donc été l’oc- à leur Saint Patron, les néo-vigne- casion de renouer avec des us et rons des Coteaux de la Brosse ont, coutumes ancestraux, par lesquels comme la tradition le veut, porté les viticulteurs imploraient le ciel auprès de l’autel leurs produits de pour préserver leurs récoltes des l’année 2007. Une tradition qui frimas et de la pluie. Le maire de remonte au XIIIe siècle, puisque c’est Bussy, Hugues Rondeau, s’est à cette époque lointaine que Saint prêté de bonne grâce à cette tradi- Vincent devient le patron des vigne- tion, aux côtés des membres de rons, marchands de vins et vinai- l’association des Coteaux de la griers. Pour expliquer ce fait, Brosse, dont il est d’ailleurs un plusieurs hypothèses ont été émises, membre éminent. La ville de mais la plus vraisemblable serait un Bussy affiche en effet son soutien calembour qui aurait été lancé sur le appuyé aux vignerons, en mettant nom de Vincent, dont la première notamment à disposition le chai. syllabe est vin et la seconde sang. On Elle envisage également de dédier touche donc là à l’idée sacrée du vin, le pigeonnier entier de la ferme du sang de la vigne. Depuis le Génitoy au monde vinicole. I Festival de musiques et chants sacrés Un voyage à travers le monde avec Ninamondo D ans le cadre du festival de musiques des psaumes chantés en hébreu ou en anglais. de faire participer le public dans ce concert, et chants sacrés organisé par la ville, C’était la première fois que Ninamondo se et le groupe Ninamondo y est parvenu sur l’église de Gouvernes accueillait le produisait dans une église, et Caroline appré- un mantra que les spectateurs ont repris, se samedi 3 février le groupe Ninamondo, hendait un peu avant le concert. « J’avais un laissant envahir par les vibrations sonores emmené par la chanteuse Caroline Daparo. peu peur au niveau de l’acoustique, du chant sacré. Autour d’elle, on retrouvait un trio formé confiait-t-elle, mais cela s’est finalement Le festival de musiques et chants sacrés se d’un pianiste, d’un percussionniste et d’un bien passé, et le public a été très réactif. Les poursuit le samedi 24 mars avec la finale des violoncelliste, pour un concert qui a envoûté gens étaient plutôt surpris, ils ne s’atten- concours de composition et d’interprétation l’ensemble du public, venu en nombre écou- daient pas du tout à un tel répertoire. Cela de chants sacrés, pour laquelle six candidats ter ce véritable voyage à travers le monde. Le m’a beaucoup touché de voir dans leurs seront en lice. Un espace « récital » sera tiste de niveau international. I groupe nous a en effet emmenés des plaines visages et dans leurs regards de l’amusement réservé à l’altiste Liviu Stanese, instrumen- de Laponie aux rives du Tage, en passant par et du plaisir. » Caroline avait en effet prévu Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  6. 6. Vie de la cité 7championnat départemental d’échecsRéussite sur toute la ligne !L a salle Maurice-Kœhl accueillait les 27 et AlexandreBauchet,également2e chezlesminimes 28 janvier le championnat départemental etAndrewRatier,3e enminimes.Cesrésultatspro- d’échecs pour les catégories de jeunes allant metteurs permettent au club de qualifier troisdes petits poussins aux minimes. Ce champion- joueurs pour le championnat d’Ile-de-France:nat faisait office de qualification au championnat Louise Pachoud, Lucas Pieczyrak et Yanis Abdalla-d’Ile-de-France. Les jeunes Buxangeorgiens enga- houi. Les autres catégories de pupilles et minimesgés n’ont pas remporté de titres, mais ils se sont devront participer à la prochaine qualification d’Ile-tout de même fort bien comporté, puisque cinq de-France,quiauralieudu28févrierau3marsàEvry.d’entre eux sont montés sur le podium. Félicitons Un mot également des cadets Yann Ledore etdonc Louise Pachoud, 2e dans la catégorie petite Jean-Charles Vialatte, qualifiés d’office pourpoussine, Lucas Pieczyrak 2e chez les poussins, le prochain championnat de France auArnaud Berger, 2e dans la catégorie pupille, Grand-Bornand du 7 au 15 avril. IL’école Antoine-Giroust à l’heure de l’écologie L es élèves de l’école élémentaire Antoine-Giroust travaillent depuis le début de l’année scolaire sur la question de l’environ- nement. Ils sont ainsi confrontés aux problèmes écologiques, tels que le protocole de Kyoto ou le réchauffement climatique, très médiatisés à l’heure actuelle… Dans ce cadre, toutes les classes de l’école ont assisté le lundi 29 janvier à un spectacle proposé par la compagnie du Songe d’or, intitulé « Au pays des droits de l’arbre ». Cette pièce de théâtre interactive raconte l’histoire d’un promoteur industriel qui décide un beau jour de raser une forêt pour construire une usine. Qu’importent l’avis de la population et la pollution ! Mais soudain tout bascule : les derniers arbres se révoltent et par- tent en exil de lautre côté de la montagne blanche. Sans oxygène, les hommes se retrouvent en danger de mort. Une déclaration des droits de larbre où seraient inscrits tous les devoirs de chaque citoyen envers la nature sera-t-elle suffisante pour convaincre les arbres quils peuvent retourner dans leur pays ? A la fin de la pièce, les enfants ont été invités à donner leurs impres- sions et à poser des questions. Un petit débat s’est alors engagé avec les acteurs sur la problématique de l’environnement. Un bon moyen de sensibiliser les citoyens dès le plus jeune âge… I Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  7. 7. 8 Dossier TRANQUILLITE A BUSSY : objectif de tous les instants ! Ce n’est pas un secret : parmi les priorités de la Municipalité, la sécurité des personnes et des biens figure dans le peloton de tête. Naturellement, pour y faire face, il est indispensable de se doter des moyens nécessaires. La police municipale participe, au quotidien, de cette stratégie. A partir du 1er mars, elle fonctionnera d’ailleurs 24h sur 24, 7 jours sur 7. Et elle disposera de nouveaux outils qui seront lancés dans le courant de l’année, avec notamment la mise en place de dispositifs de télésurveillance et de vidéoprotection, ainsi que la création d’un Conseil Local de Sécurité et Prévention de la Délinquance. C omposée de 40 fonctionnaires (30 poli- plus précis possible. Pour nous, il est important que comme une police de proximité disponible et ciers et 10 Agents de Surveillance de la tous ceux qui nous sollicitent soient satisfaits », rapide », confie Régis Bories. Une affirmation voie publique), auxquels il faut ajouter 3 déclare-t-il. Manifestement, appeler ou se rendre guère contestable quand on sait que le premier administratifs, la police municipale, dirigée par à la P M est aujourd’hui devenu un réflexe pour . commissariat de la Nationale se trouve à plus de Régis Bories, est aujourd’hui bien implantée dans beaucoup de Buxangeorgiens. A cela, trois rai- 5 kilomètres et que ses effectifs doivent couvrir ses locaux du centre-ville parfaitement adaptés. sons: un numéro d’appel aisément mémorisable la bagatelle de 19 communes! Elle a accueilli en 2006 près de 11000 personnes, reprenant l’indicatif de Bussy suivi de deux fois Pour assurer un service encore plus efficace, de ce qui fait dire à Régis Bories que « nous sommes le chiffre fétiche de la police (01646622 22), nouveaux dispositifs vont bientôt voir le jour. sans doute le plus fréquenté de tous les services muni- une situation centrale à deux pas des commerces, Renforcée par les réponses des Buxangeorgiens cipaux. » Le chef du service veille d’ailleurs à ce comme de la gare RER et, enfin, cette relation à la dernière enquête « Prévention/Sécurité », quechaqueappel ou sollicitation d’uncitoyensoit particulière « faite d’écoute et de confiance réci- la municipalité va en effet prochainement pris en compte dans les meilleurs délais : « A proque » tissée avec les usagers. « C’est vrai qu’au lancer un appel d’offres pour doter la ville d’un chaque fois, nous essayons d’être le plus complet et le fil du temps, nous sommes de plus en plus ressentis dispositif de télésurveillance. « Les maisons, Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  8. 8. Dossier 9appartements, commerces et entreprises qui enferont la demande et qui acquitteraient, pour cefaire, le prix de ce nouveau service, soit en prin-cipe 1 € par jour, se trouveraient reliés à notreposte de police municipale, explique HuguesRondeau. En échange de cette somme relative-ment modeste, nos agents interviendraient 24heures sur 24 lorsque l’alarme se mettrait àsonner. Compte tenu du nombre d’entre eux qui La police municipalepatrouillent chaque soir, il ne leur faudrait que en quelques chiffresquelques minutes pour intervenir. »® Autre nouveauté dans les mois à venir, T 101 599 km parcourus en véhiculesl’installation d’un système de vidéosur- de service en 2006veillance. Objectifs : la prévention et la pro- T 12046 km à bord de scooterstection des personnes et des biens contre lesactes de délinquance, la sécurité routière, la T 8125 km en VTTprotection des bâtiments municipaux et de T Patrouilles pédestres: 1472 h d’îlotagesleurs abords, ainsi que l’aide aux personnes T Patrouilles équestres: 203 hen difficulté sur la voie publique. « Il est T10450 personnes reçues au poste de policeimportant de souligner que, conformément T 3510 appels reçusaux lois et règlements touchant aux libertés T 5 voitures, 8 scooters, 3 motos 125 cm3publiques et à la protection de la vie privée, ce (au mois de mars)dispositif n’aura d’autre usage que celui pour T 6 VTTlequel il sera autorisé, à savoir la surveillance T 2 chevauxdu bon ordre, de la tranquillité, de la sécuri-té et de la salubrité publiques », visionnage des caméras, ainsi que sur les nismes publics et privés concernés. Présidé parprécise le maire de Bussy. L’information du principaux axes routiers d’entrée de la com- le Maire et ayant comme membres de droit,public se fera par voie de panneaux d’infor- mune, afin que chacun puisse décider, ou le Préfet et le Procureur, le CLSPD est com-mation situés en amont des zones de non, d’entrer dans le champ de vision plété par trois collèges. Le premier est com- d’une caméra, et ce en toute connaissance. posé d’Elus, le second accueille les services de Pour respecter la vie privée, les zones d’ha- l’Etat et des personnalités qualifiées désignées bitat seront exclues de cette surveillance : conjointement par le Préfet et le Procureur. seuls l’espace public, la rue et les accès à des Quant au troisième, il est réservé aux respon- espaces publics seront couverts. « En effet, sables des services sociaux et aux représentants ajoute Olivier Martel, Adjoint en charge de d’associations oeuvrant dans le domaine de la la Prévention et de la Sécurité, les ouvertures prévention, de la sécurité, ou de l’aide aux vic- des immeubles d’habitation seront impossibles times. Des réunions périodiques, sous la pré- à visualiser puisque les images de ces espaces sidence du Maire, ont pour but d’organiser seront masquées. Ce masquage dynamique des un traitement rapide des problématiques d’in- secteurs privatifs ne pourra pas être modifié sécurité qui touchent la commune. par les opérateurs. » « Le CLSPD, conclut Hugues Rondeau, sera Dernier point à souligner, la création d’un pour Bussy comme une centrale météo en charge Conseil Local de Sécurité et de Prévention de de nous indiquer le degré de sérénité de la ville ». la Délinquance (C.L.S.P.D). Cette instance, Toutes ces mesures confirment l’effort qui repose sur une logique de partage d’infor- important de la municipalité pour offrir mation a pour objectif de définir les priorités à ses habitants des services encore de la lutte contre l’insécurité autour desquelles meilleurs et leur assurer ainsi la qualité doivent se mobiliser les institutions et orga- de vie à laquelle ils aspirent. I Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  9. 9. 10 Dossier Entretien Régies Bories « Nous agissons en complémentarité avec la Police nationale. » Surveillance, patrouilles, interventions, renseigne- ments, prévention : les mis- sions ne manquent pas à la Police Municipale de Bussy. Nous sommes loin du garde champêtre d’antan, moder- nité et vie urbaine obligent. Rencontre avec Régis Bories, chef de service de la P. M., loin, très loin de l’image de cow-boy que certains s’obsti- nent à coller aux policiers municipaux. Régis Bories, Chef du service de la Police Municipale et le Lieutenant Lionel Duvivier, Officier de Police Judiciaire du secteur. Quels sont vos rapports sera sécurisé par un dispositif de contrôle d’accès, sera strictement dédié à cet usage et aménagé en conséquence pour permettre une avec la Police nationale? visualisation et un pilotage 24 heures/24 de toutes les caméras ins- Nos actions sur le terrain sont assez complémentaires. Il n’est pas question tallées. Les écrans ne pourront pas être vus depuis l’extérieur de ce pour nous, loin de là, de raisonner en terme de compétition. Au contraire, centre de supervision. Seules les personnes spécialement habilitées les uns et les autres cherchons sans cesse à mettre en avant nos complémen- pourront pénétrer dans ce centre de supervision et utiliser ce sys- tarités. Nous sommes tous les éléments d’une chaîne dont l’objectif est, tème. C’est pourquoi, afin de renforcer la sécurité, un code d’accès d’abord et avant tout, de rassurer. Nous travaillons donc en parfaite colla- aux postes informatiques d’exploitation du système sera également boration avec la Police nationale, et notamment le lieutenant Lionel Duvi- mis en place. vier, officier de police judiciaire du secteur. Combien de personnes seront habili- Comment appréhendez-vous tées à regarder les images prises par le passage au 24/24? les caméras? Nous sommes prêts à assurer ce service dès le 1er mars. Nos effec- Les policiers municipaux titulaires, possédant un double agrément tifs le permettent. Cela confirme la volonté de la ville de tout et leur assermentation, seront habilités à visionner les écrans de sur- mettre en œuvre pour que la vie des Buxangeorgiens soit la plus veillance. Tous recevront au préalable une formation spécifique afin paisible possible. L’instauration de la vidéosurveillance vient éga- d’apprendre à analyser les images. L’habilitation nominative se fera lement le démontrer. sur proposition du responsable de l’exploitation et sera validée par le Maire de Bussy Saint-Georges ainsi que le Préfet de Seine-et- Au niveau de la vidéosurveillance Marne. Les agents et officiers de la Police Nationale territoriale- ment compétents ainsi que le Procureur de la République de Meaux justement, comment va se dérouler sont également autorisés à visionner les images. Quant au droit d’ac- cès à ces images, conformément à la loi du 21 janvier 1995, toute l’exploitation des images? personne intéressée peut avoir accès aux enregistrements qui la Le traitement des images se fera au sein d’un poste central de super- concernent et peut en vérifier la destruction dans le délai fixé par vision installé dans les locaux de la Police Municipale. Ce local, qui Monsieur le Préfet. I Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  10. 10. Dossier 11 « Merci à vous ! » Grâce aux très nombreuses réponses que vous nous avez fait parvenir suite au questionnaire « Prévention/sécurité », nous allons pouvoir prendre au cours des semaines et mois qui vont suivre, un certain nombre d’initiatives. Outre le lancement d’un appel d’offres pour doter la ville d’un dispositif de télésurveillance et la mise en place d’un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, la police municipale sera à partir du 1er mars disponible 24 heures sur 24. Au cours du second semestre de 2007, deux chiens rejoindront notre brigade canine. Nous restons plus que jamais dans une logique de service à la population, afin que Bussy demeure parmi les communes les plus sûres de France. Merci, donc, à toutes celles et ceux qui ont consacré quelques minutes de leur temps pour améliorer le futur de tous. I Olivier Martel, Maire adjoint chargé de la prévention et de la sécuritéLa sécurité et vous Adresses utiles : POLICE MUNICIPALE 38/40 Boulevard Antoine-GiroustUne ville reconnue comme sûre, une Police Municipale 77600 – Bussy Saint-Georges Bureaux ouverts de 6h à 1happréciée, un éclairage public à revoir et le souhait de la (à partir du 1er mars 24h/24)mise en place de la télésurveillance, tels sont les principaux Tél.: 0164662222enseignements de la grande enquête sur la sécurité. COMMISSARIAT DE POLICE DE SECTEUR 26 bis, rue Jean-Jaurés 77164 Ferrières-en-BrieL es Buxangeorgiens ont répondu par cen- autant que cela implique des effectifs supplémen- taines au questionnaire sur la prévention et taires (63.43 % estiment que les effectifs actuels Tél. 016476418 la sécurité joint au précédent numéro du sont suffisants). Se sentir en sécurité n’évite pas demagazine. Il ressort de cette consultation une ressentir quelques craintes sur un certain nombre POLICE NATIONALEconstante que l’on retrouve dans tous les quar- de points. En premier lieu de ces préoccupations, 9, allée Vieille-et-Gentiltiers: une large majorité pense que la ville est sûre, les cambriolages, suivis des actes de vandalisme, 77400 – Lagny-sur-Marneet ce y compris la nuit. Les habitants attribuent des attroupements et des vols ou dégradations de Bureaux ouverts 24h / 24cette caractéristique, non pas à la Police Natio- deux ou quatre roues. Signalons aussi, mais sans Tél.: 0164126868 - Tél.: 17nale, dont ils pensent qu’elle ne les protège pas que cela soit une obsession, la crainte des chiensassez (53.24 %), mais à la Police Municipale agressifs (qui plus est lorsqu’ils ne sont pas tenus 112: Appel d’urgence général(65.28 %) qu’ils souhaitent, à travers leurs com- enlaisseousansmuselière)etlaréalitédeladroguementaires, voir opérationnelle 24h/24 sans pour sur Bussy (tant en vente qu’en consommation). Au niveau des lieux où il est souhaité une amélio- ration sensible des conditions de sécurité figurent essentiellement le centre-ville, avec les alentours de la gare RER et le parking souterrain. L’amélioration des passages piétons (principale- ment sur le Boulevard de Lagny), ainsi qu’une meilleure sécurisation aux abords de la Poste, du Conservatoire de Musique et des pharmacies sont aussi attendues. Parmi les actions prioritaires demandées à la Municipalité arrivent nettement en tête le renforcement de l’éclairage public (tant en nombre de points lumineux qu’en terme d’entretien plus rapide de l’existant) et une sur- veillance plus prononcée des espaces verts. Enfin, plus de 8 Buxangeorgiens sur 10 sont en faveur de l’installation d’un dispositif de vidéosur- veillance sur la ville. I Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  11. 11. 12 Vie municipale Prévention des accidents domestiques chez le jeune enfant Le RAM de Bussy se mobilise du 14 au 17 mars Les accidents constituent la première cause de décès et de handicap au cours de l’enfance. On estime ainsi que chaque année en France, un enfant sur dix est victime d’un accident de la vie courante donnant lieu à un acte médical. F ace à ce constat alarmant, le Relais thèque : ateliers, jeux, conférences, interven- jeux, les risques d’accidents domestiques. assistantes maternelles et le service tion des sapeurs pompiers de Ferrières… De manière ludique, enfants et parents Petite Enfance de la ville de Bussy, en Pour les enfants, il y aura notamment les apprendront à les reconnaître et à les éviter. partenariat avec la Caisse régionale d’assu- célèbres aventures de Myrtilles et Macarons, Autant d’actions qui devraient permettre de rance maladie d’Ile-de-France et les sapeurs qui permettent de découvrir, à travers divers sensibiliser tous les publics concernés… I pompiers de Ferrières-en-Brie, ont décidé de se mobiliser en organisant du 14 au 17 mars, à la médiathèque de l’Europe, quatre jour- nées d’informations sur ce thème majeur. Cette manifestation est destinée aux parents, futurs parents, professionnels de la Petite Enfance et aux candidats à l’agrément. Elle a pour objectif principal de leur proposer des outils d’information et de réflexion. « Etant donné qu’il reste beaucoup de chemin à faire pour améliorer les choses dans ce domaine, nous avons voulu toucher le maximum de personnes, explique Valérie Laborde, directrice du RAM de Bussy. C’est pourquoi nous avons sollicité la participation de la CRAMIF, des pompiers de PROGRAMME - MEDIATHEQUE DE L’EUROPE Ferrières et d’une diététicienne, afin que ce projet prenne plus d’ampleur. » MERCREDI 14 MARS : 10h-12h Intervention de Mme CORVISY, diététicienne à la CRAMIF : promouvoir la santé par Aménager l’éducation nutritionnelle de l’enfant 12h-15h Accueil libre l’environnement 15h-17h Atelier pour enfant - stand RAM : autour de l’enfant Création et comptines Chaque jour, 2 000 enfants âgés de 0 à 6 ans JEUDI 15 MARS : sont en effet victimes d’accidents de la vie 10h00-17h00 Accueil libre courante. « La maison est vécue comme un 10h30 et 15h30 Ateliers pour les enfants stand RAM : Manipulations fines et histoires lieu sûr. Pourtant, c’est là que surviennent la © Dodie majorité des accidents concernant les enfants, VENDREDI 16 MARS : souligne Gérard Bonnet, conseiller en édu- 10h-12h Permanence de M. BONNET, cation pour la santé à la CRAMIF. Le risque conseiller en éducation pour la santé à la CRAMIF EXPOSITIONS PERMANENTES est toujours présent, mais c’est aux parents Atelier pour les enfants-stand RAM : d’apprendre à leurs enfants à le maîtriser en STAND CRAMIF jeux de manipulation et de comptines leur fixant des limites et des interdits, mais éga- Prévention des accidents domestiques : 14h-18h Intervention des sapeurs pompiers de Myrtilles et Macarons & Parents, Ferrières-en-Brie lement de leur permettre d’acquérir l’autono- domestiquons nos risques 14h Les produits dangereux mie et les réflexes nécessaires afin qu’ils puissent 15h Le massage cardiaque vivre et grandir en toute sécurité. » BORNE INTERACTIVE 16h Les chutes Identifier les risques et prendre les moyens Jeux pour susciter l’intérêt de l’enfant 17h Les corps étrangers de les prévenir en aménageant l’environne- (niveau primaire) ment autour de l’enfant et en intégrant des SAMEDI 17 MARS : gestes simples, c’est donc ce que cherche à STAND RAM 10h-17h Permanence de M. BONNET valoriser le RAM à travers cette initiative. Définition, rôle et action de ce lieu d’in- Atelier pour les enfants-stand RAM : formations, de rencontres et d’échanges Jeux de manipulation et de comptines Lors de ces quatre journées d’informations, les animations se succèderont à la média- Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  12. 12. Vie municipale 13Le troisième collège de Bussy sort de terreClaude-Monet devrait être inauguré début 2008En novembre 2007, le troisième collège de Bussy sera livré. Situé dans la ZAC du Génitoy,le collège Claude-Monet aura une capacité d’accueil de 600 élèves.L es travaux commencés en août 2006 avan- général, 3 classes polytechniques, 4 classes de pour une inauguration qui devrait avoir lieu dans cent à un bon rythme. La réalisation du science, 1 classe de musique et d’un CDI, contre les premières semaines de 2008. A cette date, les gros œuvre est actuellement en cours. La 13 classes actuellement. élèves et le personnel disposeront d’un outil desurface du collège sera de 5092 m², sur une par- La demi-pension aura une capacité d’accueil de travail qui leur confèrera plus d’espace et decelle de 20060 m². Les espaces verts représente- 450 à 600 élèves. confort de travail. La municipalité, en relationront 1 hectare de la superficie. Installé dans des Les caractéristiques techniques sont les suivantes: avecEPAMARNEetlesservicesduConseilgéné-préfabriqués depuis 2002, boulevard des Genêts, construction en bêton autoplaçant clair et enduit ral, veillera à ce que les accès au collège soient sécu-le collège Claude-Monet accueille aujourd’hui couleur brique s’insérant dans le paysage existant. risés. Une réunion avec les parents d’élèves estenviron 300 élèves. Les toitures sont traitées en zinc ou végétalisées. d’ailleurs prévue dans les mois qui viennent, à ceLe nouveau collège permettra d’améliorer sen- La livraison du collège est donc programmée au sujet. Et compte tenu du fait que beaucoup desiblement les conditions d’accueil des élèves. Il mois de novembre 2007. Le déménagement collégiens viennent à vélo, le Conseil général asera composé de 16 classes d’enseignement pourrait s’effectuer pendant les vacances de Noël prévu de nombreux garages à vélos. INouvelle année, nouveau logo !L a municipalité a décidé de modifier quelque peu son logo avec pour signature graphique cette fois, une véritable écriture calligraphique qui adou- objectif principal de mieux visualiser le nom de la ville, qui sera cit la rigueur de l’architecture et de la typographie BUSSY classique. désormais accroché au logotype en permanence. L’architec- Concernant la forme du logo proprement dite, la symbolique duture (la façade de la Mairie, ancienne école communale) a été carré a été privilégiée. Le carré est lune des figures géométriquesretravaillée en dessin : porte d’entrée, chaînes de pierre les plus universellement employées. Il est lun des quatred’angles, fenêtres, toiture et petit clocher du centre. symboles fondamentaux avec le Cercle, le Point et laCe nouveau dessin est repris avec les vraies proportions Croix. Le carré est ancré aux quatre côtés, il symbolise laarchitecturales de la façade. stabilisation dans la perfection. Beaucoup despaces sacrésIl a également été constaté sur plusieurs documents édités par épousent une forme quadrangulaire: autels, temples, villes…la ville que ceux-ci écrivaient Bussy-Saint-Georges souvent de Le carré, cest également le symbole du monde créé. Il représente la per-manière différente. Différentes familles de typographies perturbaient fection de la création.sa lecture, aucune charte graphique, ni cahier des charges typogra- Il est utilisé pour figurer lordre de lunivers - les quatre directions - et laphique n’avait été réalisé au moment de la création du logo. Nous avons nécessaire opposition des contraires. Ici, nous avons choisi, le carré sur l’angle.donc décidé de remédier rapidement à de tels écarts d’écritures gra- Auparavant, le losange irrégulier de forme pyramidale manquait de stabi-phiques et typographiques qui nuisent à l’image de la ville. lité et de rigueur.D’où l’intérêt de statuer l’IMAGE de la Ville à travers son logotype. Il Nous conservons donc pour l’instant le carré sur l’angle vert pâle et la ver-s’agit de poser une écriture graphique stable, étudiée, en coordonnée du ticale violine, afin de laisser évoluer l’image de la ville au fur et à mesuredessin-logotype et l’accompagnant de façon systématique et pérenne. des réalisations : nouvelles identités, nouveaux marquages équipementsLecaractèreGaramondutiliséleplussouventaétéretenuetconfirmé.BUSSY ou véhicules, nouveau logotype à apposer et à utiliser à l’avenir.a épousé la largeur de la façade architecturale de l’école communale avec l’as- Ce nouveau logo, qui sera mis en place de façon progressive, n’a rien coûtésise de ses 5 lettres pour affirmer le nom et l’image de la ville. Saint-Georges à la ville. Le graphiste qui l’a réalisé a, par là, démontré de la meilleure despour accompagner BUSSY sans en prendre la première place, comme une manières son attachement à notre belle ville. Il fallait que ce soit dit ! I Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  13. 13. 14 Vie municipale Trois maires unis contre les graves carences de l’Etablissement public Michel Pajon, Hugues Rondeau et Arnaud de Belenet, respectivement maires de Noisy-le- Grand, Bussy Saint-Georges et Bailly-Romainvilliers, ont organisé une conférence de presse, le mardi 30 janvier dans un hôtel parisien, pour affirmer leur ras-le-bol d’Epamarne, coupable d’un aménagement de nature à déstabiliser financièrement les trois communes. D énonçant d’une même voix de taxe professionnelle qui s’envolent. l’attentisme,l’autoritarismeet « Mon budget, construit d’après ces don- l’incompétencedel’EPA,qui nées, est en déséquilibre », peste Hugues « vend des terrains pour construire des Rondeau, qui se demande à quoi sert pavillons de luxe, mais n’anticipe pas les l’établissement public. « Si je me tour- besoins d’équipements en conséquence », naismoi-mêmeversunaménageurprivé, lestroisélusontregrettéquel’établisse- ce ne pourrait être que mieux », poursuit ment public ne réponde pas à l’intérêt le maire de Bussy, qui souhaite donc général, nombreux exemples à l’appui. reprendre le contrôle sur l’aménage- Ainsi, à Bailly-Romainvilliers, on a dû ment de sa commune, et demande faire face à la plus forte croissance de pourcelaniplusnimoinsqueleretour logementsenIle-de-Francesurlestrois au droit commun. dernières années. « Pendant ce temps, la Enfin, à Noisy-le-Grand, seuls commune et l’intercommunalité doivent 450 000 mètres carrés de bureaux construireleséquipements,garantirlesser- ont été réalisés alors que, comme le vices publics et batailler pour obtenir les dit Michel Pajon, « la ville a été financements des infrastructures qui Michel Pajon, député-maire de Noisy-le-Grand, Arnaud de Belenet, construite en échange de la promesse de maire de Bailly-Romainvilliers et Hugues Rondeau, maire de Bussy Saint- accompagnent ces logements », souligne Georges (de gauche à droite) l’Etat de réaliser un million de mètres Arnaud de Belenet. carrés de bureaux » Et d’ajouter : Quant à l’implantation d’activité économique L’exemple de Bussy Saint-Georges est également « Nous avons dû financer nous-mêmes tous les nouvelle, garante des équilibres à terme, le retard édifiant.Notreville,quiavulenombredeseshabi- équipements municipaux rendus nécessaires par est énorme : au rythme de développement tantspasserdequelquescentainesàenviron20000 l’accroissement de la population. » actuel, les 141 hectares dactivités de la ZAC du envingtans,souffredugelde16000m²desurfaces Les trois maires dénoncent donc l’incurie d’Epa- Prieuré seraient achevés en 2157, « malgré tous tertiaires prévues dans la convention triennale marne et souhaitent au plus vite reprendre le les prospects que nous avions nous-mêmes signéeen2005avecEpamarne.Cequiimpliquera contrôle sur l’aménagement de leur territoire afin convaincus de s’implanter sur nos ZAC. » lapertesèchede800emplois,sansparlerdesrecettes de remédier aux carences constatées. I Bussy Saint-Georges N°86 - Février 2007
  14. 14. Vie municipale 15RETROCESSIONS ASL:Comment ça marche ?Bussy compte aujourd’hui une soixantaine Quelques exemples d’actions d’une A.S.L.d’ASL. Qu’est-ce qui se cache derrière ce Dans les lotissements et les ensembles immobiliers, l’ASL :sigle ? Quelles sont les procédures à suivre ? I Gère ettennis, réseaux,biens et ouvrages d’intérêt commun comme les piscines, entretient les voiries, gardiennage…Le point en compagnie de Lucien Luciani, I Prend les décisions concernant la gestion de ces biens en assemblée généralele médiateur-conciliateur chargé des rétro- I S’assure de l’exécution des décisions (ce qui peut aller jusqu’à la police,cessions, qui officie à Bussy depuis 2003. la surveillance du respect du cahier des charges (l’équivalent du règle- ment de copropriété), de l’agrément ou l’esthétique du lotissement) I Reçoit des cotisations de charges, gère les dépenses en fonction duQu’entend-on par A.S.L. ? budget de la collectivité I Défend la collectivité en justiceLes associations syndicales libres ne sont pas récentes, loin de là, puisqu’il I Est tenue envers ses membres de l’exécution des travaux entrant dansfaut remonter au 21 juin 1865 pour trouver trace de la loi qui les insti-tue ! Comme toute association, l’ASL comprend un objet, un règlement, son objet (inclus celui d’acquérir la propriété des terrains et équipementsun budget, des assemblées et des pouvoirs. En milieu rural, il s’agit sou- communs). Elle est responsable des dommages résultant de sa carence.vent de remembrement, d’entretien d’ouvrages ou de travaux d’équipe- Les juges peuvent la condamner sous astreinte à faire effectuer des tra-ment, de drainage, alors qu’en milieu urbain, on a le plus souvent affaire vaux nécessairesà l’assainissement, la voirie ou la gestion de services d’intérêt collectif. Qu’appelle-t-on rétrocessions ?En quoi cela diffère-t-il d’un syndicat de L’ASL est donc censée gérer les équipements communs de lotissements achevés, que sont les rues, les égouts, les espaces verts… Mais elle peutpropriété ou d’une association de loi 1901? aussi, si ses membres le souhaitent, et si la collectivité publique l’accepte,Une ASL est un groupement de fonds, et non de personnes. Il ne faut transférer ces équipements communs dans le domaine public commu-donc pas la confondre, dans son fonctionnement ni sa philosophie d’ac- nal : c’est le fameux principe de la rétrocession, régie par une procéduretion, avec un syndic, une association loi 1 901 ou un syndicat de copro- rigoureuse de plusieurs mois, qui passe notamment par l’approbation dupriétaires. Une ASL constitue une personne morale distincte, mais non Conseil municipal, la réalisation d’une enquête publique et la signatureune personnalité civile "universelle", comme une société ; elle est étroi- d’un acte authentique devant notaire. Itement encadrée par son objet. La loi du 21 juin 1865 prévoit 14 objets Pour tous renseignements complémentaires, n’hésitez pas àdivers, mais c’est à partir de deux d’entre eux (assainissement dans les prendre contact avec Lucien Luciani (au 01 64 66 24 24), afin qu’ilvilles et faubourgs et entretien des chemins d’exploitation) que les ASL vous fournisse la liste des documents à présenter au notaire lorsse sont développées au fil du temps et ont pu étendre leurs activités. de la signature. Bussy Saint-Georges N°86 - Février 2007
  15. 15. 16 Vie municipale inscriptionssurleslistesélectorales 3 006 nouveaux inscrits à Bussy © http://www.aviso-drapeaux.com Comme partout en France et comme avant chaque consultation électorale, un important mouvement d’inscriptions sur les listes électorales a été observé à Bussy en fin d’année. E n cette année électorale particulièrement chargée, les nombreux appels noté un bon nombre de personnes habitant Bussy depuis deux ou trois ans, lancés fin 2006 sur l’importance de s’inscrire sur les listes électorales ont qui n’avaient pas encore effectué la démarche de s’inscrire. Il faut sans doute y semble-t-ilportéleursfruits,àBussycommeailleurs.Leschiffresofficiels voirl’importancedel’enjeuélectoralde2007.Autotal,lenombred’inscritssur seront connus dans les semaines qui viennent, mais l’affluence constatée dans la commune de Bussy devrait avoisiner 11300. Face à cette augmentation, le de nombreuses mairies laisse augurer une très nette hausse. Bussy n’a donc pas service élections a créé deux nouveaux bureaux de vote, qui seront implantés faitexceptionàcetterègle,bienaucontraire.Leserviceélectionsdelavilleaainsi dans le groupe scolaire Jules Verne. dû faire face jusqu’au tout derniers moments à une affluence record. Ces nouveaux électeurs de tous âges et tous milieux ont donc rendez-vous Lesnombreusesassociationsayantlancédescampagnesactivesenfaveurdel’ins- dans un premier temps le 22 avril 2007 pour accomplir l’acte civique par criptionsurleslistesélectoralesontdoncatteintleurobjectif,notammentauprès excellence: voter! Bien que cela reste à confirmer dans les urnes, dès à pré- des jeunes électeurs, venus en masse. Ainsi à Montreuil, en Seine-Saint-Denis, sent, on peut dire que nous sommes face à un engagement potentiel de 5000demandesd’inscriptionsupplémentairesontétéenregistréesparrapport nos concitoyens tout à fait inédit. La démocratie y gagnera forcément. àdécembre2001,autreannéepré-présidentielle.ABussyaussi,l’augmentation A noter que les jeunes qui auront 18 ans entre le 1er mars et le 21 avril du collège électoral est loin d’être négligeable, puisque le service élections a seront inscrits et pourront prendre part au scrutin présidentiel. recensé 3006 nouvelles inscriptions. Parmi celles-ci, 209 jeunes ont été inscrits Pour finir, et c’est désormais le plus important, n’oubliez pas de noter dans d’office: il s’agit de jeunes qui auront 18 ans au plus tard le 28 février. Au sein vos agendas les dates des deux grands rendez-vous électoraux de l’année : de ces nouveaux inscrits, beaucoup de nouveaux résidnts buxangeorgiens, ce le 22 avril et le 6 mai pour l’élection présidentielle, les 10 et 17 juin pour quiestnormalvul’accroissementdepopulation.Maisleserviceélectionsaaussi l’élection législative. I DU CÔTÉ DU CONSEIL MUNICIPAL Lors de sa séance du 29 janvier 2007 ®VERSEMENT D’UNE tion par tranche de 2500 habitants. tembre2005,approuvaitleprincipe tant de la prestation (inchangé) AVANCE SUR SUBVENTION A Or, à Bussy, qui comprenait en d’une reprise de la collaboration de de 100 € par jeune accueilli. L’ASSOCIATION BOUT’CHOU octobre 2006 17977 habitants, il n’y lavilledeBussyaveclaMissionlocale Lamunicipalitéaidechaqueannéel’as- avait jusqu’à présent que quatre taxis. pour l’emploi de Marne-la- ®AVANCE SUR LA SUBVEN- sociation Bout’chou par l’attribution Il nous est donc apparu normal de Vallée/Val Maubuée. Ledit contrat TIONVERSEE A LA CAISSE d’unesubvention.Afindeluipermettre demanderàMonsieurlePréfetlacréa- d’objectif étant arrivé à échéance, la DES ECOLES desubvenirauxdépensescourantesde tion d’une place supplémentaire. La MLE a proposé à la commune de La commune verse chaque année début d’année, le conseil municipal a Commission Municipale des Taxis, renouveler la prise en charge de unesubventionàlaCaissedesécoles décidédeluiverserunepartiedelasub- réunie le 25 octobre 2006, s’était déjà demandeurs d’emploi habitant de la ville, établissement autonome vention annuelle par anticipation, en prononcée à l’unanimité pour cette Bussy. Le conseil municipal a donc ayant pour vocation de développer attendant que le versement par les ins- place supplémentaire. renouvelé pour l’année 2007 le par- l’animation et la vie sociale à l’inté- titutions (Conseil Général et CAF) et tenariat avec la MLE pour accorder rieur de l’école, ainsi que la pratique laparticipationdesparentssoiteffectué. ®CONVENTION DE des prestations d’accompagnement des activités périscolaires. Afin de COOPERATION AVEC LA à des jeunes en recherche d’emploi. pouvoir assurer le fonctionnement ®CREATION D’UNE PLACE MISSION LOCALE POUR Il a ainsi approuvé le projet de de la Caisse des écoles jusqu’au vote DETAXI SUPPLEMENTAIRE L’EMPLOI DE MARNE-LA- convention de coopération avec la du budget primitif 2007, il a été Les places de taxi sont attribuées en VALLEE/VAL MAUBUEE MLE, d’une durée d’une année, demandé de verser par anticipation fonctiondunombred’habitantsdela Le conseil municipal, par délibéra- pour le suivi des jeunes demandeurs la somme de 100000 € sur la sub- commune, en principe, sur installa- tion n° 2005/09/80 du 23 sep- d’emploi de Bussy, pour un mon- vention annuelle 2007. I Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  16. 16. Vie municipale 17séjours de Printemps :Nature et découvertePour les prochaines vacances de printemps,deux des trois séjours retenus par la munici-palité permettront aux jeunes Buxangeor-giens de se détendre en pleine nature, et dedécouvrir les joies de la vie à la ferme.JOUER LES APPRENTIS FERMIERS, ESCALADER,OU DESCENDRE EN CANOE LES GORGES DU TARN,TEL EST LE PROGRAMME PROPOSE POUR LESPROCHAINES VACANCES. T LA VIE A LA FERME Les bambins seront hébergés au « CPIE des pays de l’Aisne », centre chaleureux composé d’un pavillon d’hébergement de 2 étages situé dans un parc arboré, les enfants bénéficieront T LES PETITS FERMIERS ET ACTIVITES MULTISPORTS d’une restauration familiale et très souvent bio. Lové dans les méandres du Lot, le Domaine du Bec de Jeu est un centre Le Centre Permanent d’Initiation à l’Environ- chaleureux et convivial, géré tout au long de l’année par la Fédération des nement (CPIE) du Pays de l’Aisne est implanté Œuvres Laïques Lozère, implanté sur trois hectares d’espaces verts. à Merlieux, petite commune du Laonnois, Le bâtiment comporte des salles d’activités ; salon avec cheminée, 2 salles au cœur du département de l’Aisne, à d’animations et salle d’escalade, une salle de restaurant et une terrassemi-chemin des villes historiques que sont Laon et Soissons. Non extérieure couverte.loin de la forêt de Saint-Gobain, le site du CPIE est situé sur La principale activité pour les enfants âgés de 6 à 8 ans sera l’escalade,17 hectares clos, de parcs, de prairies et d’étangs. pratiquée sur un mur intérieur pour l’initiation et une journéeSur place de nombreuses activités menées par les animateurs sur site naturel sur différents types de parois.spécialisés seront proposées: Pour les plus grands, entre 9 et 12 ans : descente en canoë- jardin pédagogique (potager de plusieurs senteurs et toucher) des Gorges du Tarn, après une nuit en marabout. Et pour- ferme pédagogique (cochon, chèvres, bouc, chevreaux, ânes, lapins…) tous, découverte de la spéléologie, la rencontre d’un monde où- sentier pédagogique (découverte des essences d’arbre, de la flore, de la l’eau et la roche se conjuguent (phénomène de minéralisation, décou-faune et des insectes. verte de la faune…), randonnées nature : découverte des Causses, par-- centre des eaux douces: l’eau comme milieu de vie, les 13 espèces axo- cours de rivières et pêches d’inventaire — collecte de fossiles — visite denaises de poissons, observation furtive des oiseaux aquatiques, et décou- ferme, élevage de bovins et ovins — baignade — atelier multimédia : réa-verte du patrimoine médiéval exceptionnel de la ville de Laon. lisation d’un carnet de découverte personnalisé.EN PENSION COMPLETE. EN PENSION COMPLETE.Du lundi 16 au dimanche 22 avril 2007/Séjour réservé aux petits de 4 à 7 ans. Du dimanche 8 au dimanche 15 avril 2007/Séjour réservé aux enfants de 6 à 12 ans.Le transport s’effectuera en car grand tourisme. L’encadrement sera assuré par l’équipe Le transport s’effectuera en car grand tourisme. L’encadrement du séjour est assuré pard’animation de l’organisme Neige Soleil et Loisirs. I l’équipe d’animation de l’organisme Fédération des Œuvres Laïques Lozère. I GRILLES DES TARIFS EN FONCTION DU QUOTIENT FAMILIAL (EN EURO) * * Attention, ces grilles peuvent être modifiées par décision du prochain Conseil Municipal. LA VIE À LA FERME (4/7 ans) LES PETITS FERMIERS/ACTIVITÉS MULTISPORTS (6/12 ans) 1 2 3 4 5 enfants (+) 1 2 3 4 5 enfants (+) A 218 207 197 187 178 A 163 155 147 140 133 B 245 233 221 210 200 B 184 174 166 157 150 C 273 259 246 234 222 C 204 194 184 175 166 D 300 286 271 257 244 D 224 213 203 192 183 E 327 311 295 280 266 E 245 233 221 210 199 F 354 337 320 304 289 F 265 252 239 227 216 G 438 416 395 375 356 G 286 271 258 245 233 H 382 362 344 327 311 H 306 291 276 262 249 Hors B 545 518 492 467 444 Hors B 408 388 368 350 332 MODALITES D’INSCRIPTIONS — EN MAIRIE/SERVICE PÉRISCOLAIRE : (lundi – mercredi — jeudi — vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30) Le premier jour des pré-inscriptions aux séjours débuteront systématiquement LE SAMEDI DE 9H A 12H. Aucune inscription ne sera prise en compte les samedis suivants (voir les ouvertures du service péri- scolaire ci-dessus) Pour ces séjours, les inscriptions se dérouleront du samedi 17 mars jusqu’au vendredi 30 mars 2007 inclus. Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007
  17. 17. 18 Le magazine SCOUTS DE FRANCE UN SIECLE DE « B. A’TTITUDE » ET 10 ANS A BUSSY ! En 2007, le scoutisme va fêter ses 100 ans d’existence. L’occasion, pour nous, de mieux connaître l’histoire de ce mouvement, qui compte 38 millions de membres dans le monde, et sa philosophie. aveclesadultes.«Nousvoulonsêtreunespaceouvert auxautresetaumonde,unlieudepartageetderen- contre,unlieud’éducationàlasolidarité.Faceàl’in- dividualisme et au repli sur soi, nous défendons la générosité, le don de soi et la gratuité du service ». Priorité à l’esprit d’équipe Aujourd’hui, le groupe de Bussy compte une quarantaine de membres, dont une majorité de louveteaux (8-12 ans), qui acquièrent dans leurs premières années de scoutisme les éléments fon- damentaux, et notamment la notion de solida- rité, si importante pour les scouts. « On leur demande dans un premier temps de s’impliquer et d’êtreouvertsurlasociété»,expliqueMickaelBodier, qui assure le lien entre l’association et les services municipaux.Danslatranched’âgesuivante,les12- 14 ans, on travaille encore plus sur la vie en équipe, aveclaréalisationd’unprojetcollectif.»Chaqueété, le groupe de Bussy organise des camps de vacances d’une durée de une à trois semaines O nestimeàplusde3millionslenombre d’hommesetdefemmesayantpartagé selon les tranches d’âge. Les louveteaux restent uneexpériencedescoutismeenFrance généralement dans le département de Seine-et- depuis la naissance de celui-ci. Premier mouve- Marne, alors que les plus grands font des mentd’enfantsetdejeunes,associationreconnue voyages plus lointains. d’utilité publique, membre de la Fédération du A 18 ans, une autre étape intervient dans le par- Scoutisme Français, reconnue par les instances cours des scouts, puisqu’ils doivent monter un mondiales du scoutisme et le Ministère de la Jeu- projet humanitaire. En 2006, six jeunes Buxan- nesse et des Sports, les Scouts de France sont pré- georgiens sont ainsi partis au Sénégal pour y sents dans plus de 1500 villes, villages et quartiers monter une bibliothèque. Une expérience très de France et d’Outre-Mer. enrichissantequ’ilsnesontpasprèsd’oublier.Les Parmieux,legroupedeBussySaint-Georgesqui, activités sont donc nombreuses chez les scouts depuis 10 ans, est un acteur important de l’ani- de Bussy, qui célèbrent cette année leurs dix ans. mationdenotrevilleenpermettantàchaquejeune des femmes responsables dans une coéducation Cet anniversaire important devrait être fêté le qu’il accueille de vivre des relations harmonieuses équilibrée, respectant l’identité profonde des gar- 16 septembre. Actuellement, les responsables avec les autres et de se découvrir acteur au sein de çons et des filles. Une éducation complémentaire sont en train de rassembler toutes les personnes sa communauté. « Etre utile est une aspiration pro- qui se fonde sur l’égalité des chances, le respect et qui en ont fait partie, et ce n’est pas une mince fonde des jeunes, précise Madame Zutterling, res- l’enrichissement mutuel. Il s’agit de former des affaire! Et pour ce qui concerne les 100 ans du ponsable du groupe de Bussy. Ils souffrent d’être esprits critiques, capables de jugement, auto- scoutisme, le groupe de Bussy compte bien par- maintenustroplongtempsdansunstatutd’attenteet nomes,capablesdechoix,aptesàélaborerdespro- ticiper au grand rassemblement national des de ne pas pouvoir accéder à de vraies responsabilités. jetsetàl’aisedansleurcorps.Lescoutismepermet mouvements de scouts, qui aura lieu le 1er juillet Par ailleurs, un certain nombre d’enfants sont placés à chaque enfant et à chaque jeune de s’exprimer, sur le Champ-de-Mars. I trop tôt dans des situations où il leur faudrait être des expérimenter, découvrir, s’affirmer et prendre sa Scouts de France – Groupe de Bussy : adultes ». Pour cela, il faut former des hommes et placeparmid’autresàtraversunerelationpositive M. et M me Zutterling 01 64 66 27 87 Bussy Saint-Georges N°86 — Février 2007

×