Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Politique documentaire des ressources numériques (Biblioquest, 2013)

7,954 views

Published on

Published in: Education

Politique documentaire des ressources numériques (Biblioquest, 2013)

  1. 1. Politique documentaire numérique
  2. 2. 1. La politique documentaire : ce qui change avec le numérique 2. Evaluation : outils, indicateurs 3. Donner accès aux ressources : du signalement à la médiation
  3. 3. « Qu’est-ce qu’une politique documentaire ? Si nul ne me le demande, je le sais. Si je veux l’expliquer à qui me pose la question, je ne le sais plus. » Saint-Augustin, légèrement retouché
  4. 4. « Un ensemble de décisions et de processus relatifs à l’accroissement, à la mise en ordre et à la conservation de collections, dans le cadre de missions particulières à la bibliothèque, et à la poursuite d’objectifs socio-culturels et socio-éducatifs assignés à cette collections. » Image : Roman Ondák Bertrand Calenge, Les Politiques d’acquisition.
  5. 5. Choisir
  6. 6. Les trois dimensions de la politique documentaire • Quelle organisation des collections dans l’espace ? Politique de valorisation • Quelle signalétique ? • Quelle cotation ? • Quelle répartition par domaine ? n io er va t ns • Combien d’exemplaires ? co • En quelle quantité ? de • Sur quels critères ? qu e • Pour quels publics ? • Quelles bibliographies ? Quels événements ? Po lit i • Qu’achète-t-on ? Politique d’acquisition • Quels outils de recherche ? • Quel âge maxi pour les collections ? • Quel taux de renouvellement ? • Les plans de conservation partagée
  7. 7. Les outils macro micro
  8. 8. « […] la bibliothèque campe fondamentalement sur un principe de rareté : rareté du stock, rareté des exemplaires, rareté des lieux et rareté des horaires. La bibliothèque est un univers de non-disponibilité, radicalement inverse de celui qui naît avec la logique du numérique. Image : ell brown (flickr) cc-by C’est pourquoi, bien que relevant d’un service public non marchand, elle est un avatar de l’économie de la rareté. La bibliothèque de l’abondance reste donc encore à inventer […] Dominique Lahary . Entre sélection et abondance, l’offre numérique aux/d .
  9. 9. Ce qui change : le choix titre par titre Image : JulianBleecker (flickr) cc-by-nc-nd
  10. 10. Image : Roman Opalka Les limites de la collection
  11. 11. « Il faut croire que les collections en bibliothèque, c’est un peu comme la psychanalyse : si le bibliothécaire ne paie pas, il a le sentiment que ça ne marche pas. » Image : Christophe Robert cc-by Lionel Maurel
  12. 12. Ce qui change : une collection durable Image : Ravages (Flickr) cc-by-nc-sa
  13. 13. Image : jblyberg (flickr) cc-by Le modèle du « prêt numérique »
  14. 14. Complexité des modèles d’accès
  15. 15. Comment s'y retrouver ?... ? Comment s’y retrouver Accès unique ? Simultanés ? Notion d'exemplaire ? Copyright ? Licences de libre diffusion ? Domaine public ? Création de contenus ? Quelles médiations ? Quelles matérialisations ? Limitation de stockage ? De bande passante ? de durée ? Streaming ? Téléchargement ? Chrono-dégradabilité ? DRM ? Tatouage ? Quels matériels ? Quels OS ? Quels logiciels ? Accès par poste ? Par IP ? Par login ? Sur place ? À distance ? Bouquet ? Collection ? Location ? Achat ? Numérisation ? Tarif par habitant ? Par usager ? Par accès simultané ? BU // BMC // BDP ...?
  16. 16. Termes à connaître • Un bouquet : Ensemble des titres proposés dans une offre, il peut être thématique. On parle surtout de bouquets de périodiques, mais le terme peut s'appliquer aux livres électroniques ou aux bases de données • Une plateforme : Interface de consultation et d'interrogation des ressources. Plusieurs bases de données peuvent être interrogées depuis la même plateforme, et une base peut être interrogeable sur des plateformes différentes.
  17. 17. Modèles économiques
  18. 18. Le prix dépend du nombre de… …fichiers accessibles …consultations (à l’acte) …lieux où le service est accessible …de la durée de l’engagement …postes / connexions simultanées
  19. 19. Les modèles de fourniture des livres numériques aux bibliothèques combinent quatre variables essentielles : • la possibilité de télécharger l'ouvrage ou la consultation en ligne sur site ou à distance ; • la licence illimitée ou limitée (licence plutôt qu'achat : ce n'est plus la propriété du support papier qui induit le droit de lire l'ouvrage, mais la concession d'une licence, perpétuelle ou temporaire) ; • le choix des ouvrages titre à titre ou sous forme de bouquet ; • le paiement forfaitaire par la bibliothèque ou le paiement à l'usage. Source : Etude IDATE sur l’offre commerciale des livres numériques aux bibliothèques.
  20. 20. La qualité des catalogues Source : Étude sur l’offre commerciale de livres numériques à destination des bibliothèques de lecture publique - mars 2013
  21. 21. Exemple de fiche CAREL
  22. 22. Recommandations COUPERIN & CAREL Des recommandations sans ambiguïtés : car les bibliothèques devraient être pour les éditeurs des partenaires privilégiés et précieux dans l'écosystème des ressources numériques... Lire aussi les recommandations de l'IFLA sur le prêt de ressources électroniques: http://www.ifla.org/files/assets/hq/topics/e-lending/ifla_principles_for_library_elending_april_2013.pdf
  23. 23. Marchés publics ?
  24. 24. Ce qui change… …dans l’organisation interne .
  25. 25. Circuit du document (numérique) Delayhe M, « Doc électronique pour les débutants (2/5) : Cycle de vie », blog Marlene's corner [en ligne] http://marlenescorner.blogspirit.com/archive/2008/04/11/doc-electronique-pour-les-debutants-2-5-cycle-de-vie.html Consulté le 01 février 2010 29
  26. 26. Nouvelles compétences ?
  27. 27. Les référentiels
  28. 28. Quel profil pour les « acquéreurs » numériques ? • COMPÉTENCES REQUISES : • Bonne connaissance du secteur éditorial et du marché des ressources électroniques ; • Connaissance des besoins documentaires dans la discipline négociée ; • Connaissance des modèles tarifaires proposés ; • Sensibilisation aux problèmes juridiques ; D’après : Profil du négociateur Couperin.
  29. 29. En résumé Avec les ressources électroniques, nous devons donc toujours nous appuyer sur les fondements et les méthodes de la Pol Doc. Mais ceci désormais dans un environnement plus complexe qui doit impérativement prendre en compte : • Le contenu exact des contenus proposés ; • L'adéquation du format numérique au(x) public(s) cible(s) ; • Les modalités techniques d'accès aux ressources (dans une double dimension : quel matériel et que logiciel ?) ; • Les questions juridiques (usages licites ? Propriété ? Accès ? Conservation pérenne?) ; • Le modèle économique de vente proposé et son évolution. Source : Les collections électroniques, une nouvelle politique documentaire sous la direction de Pierre Carbone et François Cavalier, éd. Cercle de la Librairie, 2009.
  30. 30. 5 bonnes raisons pour mener une poldoc à l’heure du numérique : 1. 2. 3. 4. 5. Une autre organisation de l'équipe Sensibiliser les acquéreurs Repenser les tâches Valoriser des outils et de la recherche Contractualiser
  31. 31. 1. La politique documentaire : ce qui change avec le numérique 2. Evaluation : outils, indicateurs 3. Donner accès aux ressources : du signalement à la médiation
  32. 32. Notions à connaître • Sessions : Interrogation d’une interface en ligne. Commence à la connexion de l’usager et se termine soit de façon explicite (déconnexion) soit explicite (déconnexion après un temps défini d’inactivité) • Recherches/Requêtes : Soumission du formulaire de recherche au serveur • Texte intégral : Affichage ou téléchargement d’un document en texte intégral (format HTML ou pdf)
  33. 33. Les indicateurs indispensables
  34. 34. • B.2.1.4 Nombre d'unités de contenu documentaire téléchargées par personne • Évaluer l'intérêt porté par les utilisateurs aux ressources électroniques. • B.2.2.2 Pourcentage des demandes d'information transmises par voie électronique • Établir l'utilisation des moyens électroniques de communication (par exemple courriel, référence numérique) pour transmettre des demandes d'informations. Source ISO 11620:2008(F) © ISO 2008 – Tous droits réservés
  35. 35. • B.3.1.2 Coût des bases de données par session • Évaluer les coûts contractuels d'une base de données en fonction du nombre de sessions. • B.3.1.3 Coût par unité de contenu documentaire téléchargée • Évaluer le coût contractuel d'une ressource électronique en fonction du nombre d'unités de contenu documentaires téléchargées.
  36. 36. • B.4.1.1 Pourcentage des dépenses en fourniture d'information consacrées à la collection électronique • Évaluer la mesure dans laquelle la bibliothèque est engagée dans la constitution d'une collection électronique. • B.4.2.1 Pourcentage du personnel de la bibliothèque affecté à la fourniture de services électroniques • Évaluer le niveau d'affectation par la bibliothèque de ressources humaines au regard du support
  37. 37. • B.1.1.4 Pourcentage des sessions rejetées • Établir, pour chaque base de données électronique, si un nombre suffisant de licences a été souscrit afin de répondre à la demande des usagers. • Durée de consultation/visionnage (voir aussi ISO 2789 : temps de session.) • Visites de la bibliothèque par personne: se subdivise en visites sur place et visites à distance ou « virtuelles », ainsi que la notion de « pages vues ».
  38. 38. Image : willem velthoven (flickr) cc-by-nc Mesures de référence
  39. 39. Projet COUNTER • Rapports sur les revues électroniques • Journal Report 1 (JR1) : Nombre de requêtes réussies d’article en texte intégral par mois et par revue  • Rapports sur les bases de données • Database Report 1 (DB1) : Nombre d’interrogations et de sessions par mois et base de données  • Database Report 2 (DB2) : Nombre de refus de connexion par mois et base de données • Database Report 3 (DB3) : Nombre total de requêtes et de sessions par mois et par service • Rapports sur les e-books et ouvrages de référence • Book Report 1 (BR1) : Nombre de requêtes réussies de titre par mois et titre • Book Report 2 : Nombre de requêtes réussies de section par mois et titre
  40. 40. Image : imwearingcons (flickr) cc-by-nc-sa Protocole SUSHI
  41. 41. 1. La politique documentaire : ce qui change avec le numérique 2. Evaluation : outils, indicateurs 3. Donner accès aux ressources : du signalement à la médiation
  42. 42. Comment les rendre visibles ?
  43. 43. Image : Alberto Untitled, 2012. (After M. C. Escher’s Relativity, 1953) Comment les rendre accessibles ?
  44. 44. Image : CrazySphinx (flickr) cc-by-sa Intégration en ligne
  45. 45. Intégration au portail
  46. 46. Sitothèques, agrégateurs de flux
  47. 47. Image : Curious Expeditions (flickr) cc-by-nc-sa Intégration des notices au catalogue
  48. 48. Dans le catalogue
  49. 49. OAI, API, webservices… Image : Leo Reynolds (flickr) cc-by-nc-sa
  50. 50. Web services
  51. 51. Intégration aux résultats de recherche par connecteurs
  52. 52. Image : Adrian (flickr) cc-by-nc-nd Permettre la recherche fédérée
  53. 53. Image : drp (flickr) cc-by-nc-nd Résolveurs de liens
  54. 54. Exemple de Bordeaux 3 Source : Sylvain Machefert
  55. 55. Restreindre l’accès à votre communauté 1. Restriction géographique 2. Restriction par authentification
  56. 56. Image : Christophe Robert cc-by 1. Reconnaissance d’IP
  57. 57. Eviter les frustrations… Image : Andrew-Benson (flickr) cc-by-nc-nd
  58. 58. 2. L’authentification
  59. 59. Image : Dallas75 (flickr) cc-by-nc-sa Mots de passe
  60. 60. Image : gadgetgirl (Flickr) cc-by-nc-nd Transferts d’annuaires
  61. 61. Autoriser les usagers distants • L'établissement ou collectivité doivent se doter d'un annuaire qui recense l'intégralité des membres. • Cela passe le plus souvent par un protocole normalisé intitulé LDAP (Lightweight Directory Access Protocol) et qui permet l'interrogation et la modification de plusieurs services d'annuaires distincts.
  62. 62. L'usager s'authentifie une fois pour toutes • Protocoles SSO-CAS (Single Sign On Central Authentication Service) ou Shibboleth (fédération d'identités). • Serveur proxy / reverse proxy • Réseau VPN (Virtual Private Network)
  63. 63. Les accès mobiles Image : Amsterdamized (flickr) cc-by-nc-sa
  64. 64. Image : martinak15 (flickr) cc-by Disséminer
  65. 65. Image : Kek
  66. 66. Conditions d’appropriation du document numérique (symbolique) (matérielle) partageable inscriptible remixable (Lev Manovich)
  67. 67. Image : ToNToN CoPT (flickr) cc-by-nc-sa Visibilité sur le web : Sitemap
  68. 68. Récapitulons… Recherche fédérée Accessibilité multiple OPAC Dissémination des contenus Identifiant unique
  69. 69. Image : Christophe Robert cc-by Rappel : 3 usagers sur 4 n’utilisent pas le catalogue
  70. 70. Matérialiser les ressources numériques
  71. 71. QR Codes
  72. 72. Image : r2hox (flickr) cc-by-nc-sa
  73. 73. La médiation

×