Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Top 3 des tendances du tourisme en 2035
 & tendances « digital marketing » à suivre pour s’y préparer



778 views

Published on

Comment répondre aujourd’hui au tourisme de demain ? Comment s’y préparer ? Quelles sont les grandes tendances et les signaux faibles dans le secteur du tourisme pour 2035 ? Comment les consommateurs vont-ils se comporter ? A quoi les marketers doivent-ils être vigilants dans leurs stratégies et leurs plans d’actions dans les 10 prochaines années ?

Published in: Marketing
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Top 3 des tendances du tourisme en 2035
 & tendances « digital marketing » à suivre pour s’y préparer



  1. 1. TOP 3 DES TENDANCES DU TOURISME EN 2035 & TENDANCES « DIGITAL MARKETING » À SUIVRE POUR S’Y PRÉPARER MOUNTAIN PLANET 2018
  2. 2. pour les destinations touristiques et les marques de sports outdoor en Europe et Amérique du Nord. Agence marketing et communication digitale SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018 L’AGENCE
  3. 3. Etudes prospectives Audits, Études Qualitatives & Quantitatives, Études de Marché & Benchmark Prestataire de formation enregistré sous le n°82 74 02222 74 auprès du Préfet de Région Auvergne-Rhône- Alpes, référencé DATADOCK et certifié formateur par la CCI de Haute-Savoie. Plans d’actions maketing & communication Management de la E-réputation & Communication de crise Stratégies de marque & Positionnement Stratégies Digitales, Community Management & Relations Influenceurs EXPERTISES
  4. 4. _ Comment répondre aujourd’hui au tourisme de demain ? Comment s’y préparer ? Quelles sont les grandes tendances et les signaux faibles dans le secteur du tourisme pour 2035 ? Comment les consommateurs vont-ils se comporter ? A quoi les marketeurs doivent-ils être vigilants dans leurs stratégies et leurs plans d’actions dans les 10 prochaines années ? _ 900 sources, dans plus de 80 pays : tout ce qu’il faut retenir de notre revue des signaux faibles & des tendances digitales pour 2023. _ +40 tendances MKT digitales identifiées, classées en 10 familles : https://goo.gl/xLmCq4 _ Toutes ces tendances sont imbriquées et interdépendantes les unes des autres ! QUESTIONS SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018
  5. 5. TENDANCE N°1 : LE PASSAGE D’UN TOURISME DE MASSE À UN TOURISME D’ESPACE _ Attention : paradoxe ! TOURISME VIRTUEL DE MASSE TOURISME D’ESPACE - Tourisme immobile pour ceux qui n’ont pas de moyens financiers suffisants - Dans son salon ou des lieux publics (bibliothèques, musées, complexes multimedia, etc.) - Qualité de service limitée - Relation humaine inexistante - Tourisme de niche réservé à une élite, qui voyage physiquement - Recherche de lieux préservés et peu fréquentés - Qualité de service maximale - Relation humaine forte TOURISME EN 2035 : TOP 3 DES TENDANCES SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018
  6. 6. TENDANCE N°2 : UN MONDE SANS FRICTION _ L’expérience globale de voyage sera la plus fluide possible, sans rupture de charge. è Gros enjeux et grand défi pour les 30 prochaines années ! è Gestion des flux et problématique du « dernier kilomètre », etc. è Repenser l’urbanisme et la conception des lieux (resorts, sites touristiques majeurs, etc.) è Paiement mobile, bracelets, destinations « cashless », etc. _ Le facteur clé de succès principal pour créer des expériences sans friction est la parfaite intégration des solutions au sein des infrastructures déjà présentes. Ex : Gare hyperloop « Transpod » > Départ des drônes Ehang TOURISME EN 2035 : TOP 3 DES TENDANCES SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018
  7. 7. TENDANCE N°3 : L’« HYPER TOURISME » _ L’expérience touristique tend à devenir binaire ! TOURISME EN 2035 : TOP 3 DES TENDANCES HYPER CONNEXION HYPER DÉCONNEXION IoT, wearable, etc. : la technologie devient un prolongement de soi, scénarisation maximale de l’expérience § Hyper dépersonnalisé § Hyper virtuel § Hyper déhumanisé § Hyper activité & ludique § Hyper aseptisé & contrôlé § Qualité de service limitée § Faible valeur ajoutée « Digital detox », retour de l’expérience intime, aux soins du corps, aux retrouvailles avec soi et ses proches, à la découverte de lieux /cultures / populations locales sans scénarisation § Hyper personnalisé § Hyper naturel § Hyper humain § Hyper inactivité & silence § Hyper éthique § Hyper qualité de service § Hyper valeur ajoutée SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018
  8. 8. DIGITAL MARKETING EN 2025 : TOP 10 DES TENDANCES LES TENDANCES À SUIVRE : #1 - Economie collaborative & économie de partage #2 - Customer centric : la personnalisation de masse #3 - Fragmentation des media sociaux& applications de messagerie : le marketing avec une date d’expiration #4 - Mobile, mobile, mobile : la fin des ordinateurs et des supports papiers ? #5 - Beacons & paiements mobiles : quand le confort d’usage prime la vie privée… #6 - Le brand content : « tous producteurs » #7 - Le vidéo marketing : contenus affinitaires et native streaming en temps réel #8 - La réalité virtuelle : le ZMOT prend toute sa dimension ! #9 - Décollage de l’intelligence artificielle & de l’IoT : pour réinvestir le réel et améliorer l’expérience utilisateur #10 - La voix : la fin des écrans ? Pour toutes les découvrir : https://goo.gl/xLmCq4 SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018
  9. 9. LA RÉALITÉ VIRTUELLE : LE ZMOT PREND TOUTE SA DIMENSION ! _ Les consommateurs plébiscitent la réalité virtuelle pour des activités quotidiennes telles que regarder le sport et passer des appels vidéo. 40% aimeraient même “imprimer” leur nourriture ! _ Qui dit nouvelles technologies, dit nouvelles manières totalement différentes de faire de la publicité, de vendre, de communiquer ! _ Grâce à son potentiel immersif, les applications de la réalité virtuelle dans le secteur du tourisme semblent infinies : visiter un site fragile, tester une activité, visiter une chambre d’hôtel, etc. è Cela permet aussi de proposer une expérience « in-store » originale et créatrice de valeur. Ex : Thomas Cook dans ses points de vente en Allemagne, Belgique et UK : « Try before you buy » ; Emirates et Qantas sont en train de réfléchir à l’utilisation des casques de réalité virtuelle dans les avions ; Marriott permet de tester la technologie dans sa chambre d’hôtel. _ La réalité virtuelle déplace le traditionnel « Moment de vérité » de Procter & Gamble, qui avait lieu lorsqu’on était physiquement en contact pour la première fois. Google avait déjà permis de franchir une première étape, mais la réalité virtuelle parachève désormais cette première expérience avec le produit ou l’activité. SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018
  10. 10. _ L’internet des objets est depuis longtemps sur le devant de la scène, mais son adoption relativement lente jusqu’à présent devrait s’accélérer pour devenir parfaitement intégré dans nos vies d’ici à 2025. _ Une fois la boucle digitale maitrisée (individualisation, omnicanalité, mobile, réseaux sociaux), les destinations vont alors réinvestir le « réel » à travers les objets connectés (I.o.T) et l’intelligence artificielle (A.I.). _ Les objets connectés et l’A.I. permettent aux professionnels du tourisme de passer plus facilement en mode « service ». En effet, si les opérateurs touristiques ne rendent pas service, les consommateurs trouveront eux-mêmes une alternative. Uber, Airbnb ou BlaBlaCar, ont créé leur succès grâce à leur réponse simple et alternative à un service non- optimum. _ L’A.I. et l’I.o.T vont contribuer à brouiller davantage encore les frontières entre offline et online. Les datas générées par ces technologies représentent des enjeux et des potentiels énormes pour les marketeurs en matière de retargeting… Et oui, les marketeurs ne sont pas des enfants de chœur ! LE DÉCOLLAGE DE l’I.A & DE L’I.o.T : POUR RÉINVESTIR LE RÉEL ET AMÉLIORER L’EXPÉRIENCE UTILISATEUR SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018
  11. 11. _ La prochaine révolution est celle de la simplicité. Ainsi en matière de recherche en ligne, le pendant naturel de la recherche vocale est bien entendu la réponse vocale ! _ Les assistants vocaux Amazon Echo, Google Home et Apple HomePod marquent l’évolution ultime – à date – de la recherche d’information sur Internet : - Google Home, l’assistant vocal de Google est bien entendu le futur du Search ; - Amazon Echo, le plus populaire des assistants vocaux, était installé dans près de 9 millions de foyers américains au printemps 2017. Aux USA, environ 65 % des personnes qui possèdent Amazon Echo ou Google Home ne peuvent pas imaginer revenir à l’époque précédant l’arrivée d’un haut-parleur intelligent, et 42 % de ce groupe disent que les appareils à commande vocale sont devenus « essentiels » à leur vie, selon ce que rapporte une étude de la firme Edison Research. _ En amont du voyage : après avoir développé un chatbot, Expedia et Virgin Holidays ont ajouté un assistant vocal à leur service. Grâce à Alexa, l’utilisateur peut demander des informations sur une destination, fixer une date, choisir un aéroport de départ et la durée du séjour, louer une voiture (cf. vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=bpR7xzr7ipM). Kayak et Skyscanner informent sur le coût des vols en fonction des requêtes effectuées par l’utilisateur. Des recherches d’hôtels, la location de voiture et des suggestions de voyages selon le budget figurent parmi les autres options offertes. La réservation de billets d’avion devrait bientôt arriver. Depuis septembre 2017, le service Blue Bot de la compagnie KLM offre aux passagers des conseils sur les items à emporter en fonction de la durée du séjour et de la météo locale (cf. vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=2YZUnhSCiNU). Air Canada et EasyJet renseignent sur l’état des vols et sur les prix. American Airlines permet aux voyageurs de planifier leurs divertissements à bord de l’avion avant le décollage. Les clients de l’aéroport d’Heathrow ont la possibilité de demander à Alexa des informations sur l’état des vols, les mises à jour des portes d’embarquement et les détails sur les arrivées et les départs. LA MONTÉE EN PUISSANCE DU SON : LA FIN DES ÉCRANS ? (1/2) SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018
  12. 12. _ Une fois à destination : les clients se servent de commandes vocales pour ajuster la lumière et la climatisation dans leur chambre, pour signaler que le nettoyage de la chambre ou des réparations doivent être effectuées. Grâce à leurs « compétences », les assistants vocaux ont la capacité de renseigner les visiteurs et de personnaliser les suggestions en fonctions des envies. Des hôtels et des destinations touristiques, tels que Val Thorens, se sont dotés de cet outil (cf. vidéo https://www.youtube.com/watch?v=V7ns80IUve4). _ L’assistant vocal ne constitue pas un substitut à l’humain et possède ses propres limites. De plus, une entreprise touristique ne peut présumer que ce robot s’occupera de ses clients à sa place. Dans les années à venir, cet outil saura probablement s’avérer un atout pour ceux qui l’utiliseront dans le cadre d’une stratégie globale de service à la clientèle. _ Sur ces terminaux, il n’y a pas d’écran. La réponse aux questionnements de l’internaute est uniquement vocale et ne doit pas laisser de doute ou de place à l’interprétation. En effet, la principale difficulté de la recherche, et surtout de la réponse vocale est dans l’interprétation et dans le doute que peut laisser l’absence de support visuel ou de solutions de secours. Sur un écran d’ordinateur, si le premier résultat d’une requête ne convient pas, il est toujours possible de cliquer sur le résultat suivant ! Et en cas d’incompréhension persistante ce résultat est souvent accompagné d’une image illustrant le propos, ou d’un lien permettant d’aller plus loin. Ces éléments de réassurance, ou de ré-orientation, sont cruciaux dans l’expérience utilisateur, ils permettent à l’internaute de creuser une recherche, de rebondir, d’aller plus loin. Dans la recherche vocale, la réponse n’offre pas d’alternative. Impossible de demander un second résultat ou de conforter sa première interprétation avec une illustration. _ En recherche vocale, tout ce qui peut porter à confusion dans la réponse formulée est donc à bannir. _ Il faut aussi se poser la question de la source de l’information proposée, qui peut influer énormément sur son sens, ainsi que son orientation. Ainsi, lorsqu’on a choisi un assistant de marque Amazon, il faut accepter de voir le monde, du moins en partie, avec les yeux et les sources d’information d’Amazon. _ Enfin, il faut intégrer la manière dont les fournisseurs de contenu vont formuler leurs réponses. Le media parlé et le média écrit sont extrêmement différent. Ainsi, les réponses fournies par les marques vont devoir évoluer vers des éléments de faits plutôt que sur des éléments de communication ou de « projection ». SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018 LA MONTÉE EN PUISSANCE DU SON : LA FIN DES ÉCRANS ? (2/2)
  13. 13. _ Depuis 10 ans, les marketeurs revoient leur utilisation de la publicité telle que nous la connaissions pour se recentrer vers la relation client et l’expérience utilisateur. _ D’ici à 2025, il faut repenser le lien entre offline et online dans l’ensemble du parcours d’achat client. Hiérarchiser le contenu et investir sur le mobile est indispensable, tout comme la mesure de la performance de ses actions marketing. Il est nécessaire d’exploiter et analyser toutes ces données, pour cibler les consommateurs efficacement au bon moment, au bon endroit. _ Faire de la pub sans la pub, conseiller sans marteler, accompagner sans être intrusif,… il va falloir faire preuve de subtilité, de bienveillance et de discrétion et placer l’individu au cœur de la réflexion et des dispositifs, en répondant, voire devançant, ses besoins, sans l’envahir. Les marques doivent adopter une posture de compagnon du quotidien. Le bon rapport qualité/prix ne fait pas tout, il faut que la livraison et les services complémentaires soient irréprochables. _ Il ne faut plus se demander ce qu’on peut vendre à chaque individu, qui est devenu « digitalement » mûr, mais comment on peut mieux le servir. CONCLUSION : VERS UNE MATURITÉ DIGITALE… SWiTCH_MOUNTAIN PLANET 2018_AVRIL 2018
  14. 14. Tel. + 33 (0) 675 705 859 infos@SWiTCHconsulting.fr www.switchconsulting.fr Suivez-nous sur 1060 Tiger Tail Dr Riverside, CA 92506 USA EUROPE USA 1029 Rue Longpré Mascouche, QC J7K 2X6 Canada CANADA 9 Rue Henry Bordeaux 74000 Annecy France

×