Généralités sur le stress au travail - Atelier médecins LACT

700 views

Published on

Selon une étude de 2011, on retient que :
40,7 % des salariés sont exposés au stress dans le cadre de leur travail
50 à 60% de journées de travail sont perdues soit une perte pour les entreprises de 20 milliards d’euros
22 % de salariés se disent victimes de comportements hostiles de leur environnement professionnel
300 à 400 salariés se suicident chaque année
Définition du stress
Le stress résulte d’un déséquilibre entre les contraintes de l’environnement et l’aptitude de chacun (en fait nos ressources individuelles) à y faire face

Nous distinguons deux types de stress :
- Le stress après un accident traumatique : un événement soudain qui chamboule comme l’arrivée d’un nouveau dirigeant, une diversification de métier de l’entreprise, un déménagement, un licenciement……….
- Le stress par accumulation d’événements que l’individu supporte jusqu’à ce qu’arrive la « dernière goutte d’eau qui fait déborder….. ». Et c’est là que ce produit le burn out.

Lact définit le burn out comme un trouble de l’adaptation
On va s’adapter…….jusqu’au moment où on ne s’adapte plus. On n’arrive plus à construire quelque chose pour faire en sorte que cela aille mieux, à mettre en place les actions qui nous font maîtriser la situation.
On est confronté à ce type de problématique dans des professions ou chez des individus affichant des idéaux très élevés ; c’est le cas chez les professionnels de la santé ou dans des entreprises à forte culture de « prestation haut de gamme »
On est dans le déni de ses propres limites et on finit par couler. Vivant au dessus de ses moyens en matière de ressources personnelles, on va vers la faillite
On fabrique des désillusions en chaine et on perd le sens de ce que l’on fait
Le burn out s’inscrit dans un processus dynamique comportant plusieurs étapes. Il y a peu de recours au médecin car les personnes concernées se croient fortes, au-delà de tout besoin de consultation.

Pour revenir sur le concept de tentatives de solutions
Les réactions de l’entourage révèlent nos ambivalences. Les tentatives de solutions sont dysfonctionnelles quand elles ne sont pas efficaces. « Ne te mets pas la rate au court bouillon », « dis-toi que tu t’en fiches », « il faut que tu te ménages »….sont des conseils généralement sans effet.
La personne victime d’un burn out craint d’être dévoilée car elle sera alors fragilisée. Elle doit trouver une motivation pour envisager autrement la situation et c’est notre rôle que de l’y aider. Il s’agit de faire « tomber la personne avant qu’elle ne tombe d’elle-même ».
Attention à ne pas donner non plus de solutions radicales et définitives qui soulagent sur le moment mais peuvent se révéler contreproductives dans un deuxième temps !

Conclusion
Lorsque nous réalisons un diagnostic, nous avons bien sûr à traiter un problème urgent. Mais nous nous donnons du temps parce que ce diagnostic doit être opératoire ; il va donner « le chemin à suivre ».

Published in: Healthcare
0 Comments
2 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
700
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
11
Comments
0
Likes
2
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Généralités sur le stress au travail - Atelier médecins LACT

  1. 1. 09  67  01  21  65  /  06  03  24  81  65  -­‐  gvitry@lact.fr    -­‐  h;p://www.lact.fr   ÉTUDE DE CAS : « LE STRESS AU TRAVAIL » Enregistrement extrait d’un atelier organisé par LACT et l'A6M Amicale des médecins du 6è arrondissement de Paris
  2. 2. Grégoire  VITRY   Président  de  LACT   formé  à  l’IGB         Stratégie  de  changement   Communica>on  du     Changement     EM  Lyon                                 INTERVENANTS   Claude  de  SCORRAILLE   Psychothérapeute.   Formée    à  l’IGB   (psychopathologie,     hypnose  Ericksonienne),     diplômée  de  psychologie   clinique  du  travail     (CNAM,  Paris)     Enseigne  à  l’IAE  Paris   Comportement  &    GesGon  du  changement   Olivier  BROSSEAU   Psychothérapeute  et   formateur   formé  à  l’IGB,         Cer>fié  MBTI   &  Execu>ve  Profiler     ESSEC   Enseigne  à  l’IAE  Paris   OrganisaGons  &  Comportements  
  3. 3. GÉNÉRALITÉS DU STRESS AU BURN-OUT PROFESSIONNEL
  4. 4. Contexte Selon l’édition 2011 du baromètre annuel de l’Observatoire de la vie au travail (OVAT), 40,7 % des salariés se sentent exposés au stress dans leur entreprise
  5. 5. Contexte Entre 50 et 60 % de l’ensemble des journées de travail perdues sont liés plus ou moins directement au stress. Ce coût serait de 20 Md€ dans l’Union Européenne Sources : Docteur Patrick Légeron / Le stress au travail
  6. 6. Contexte 22 % font part de comportement systématiquement hostile de la part d’une ou plusieurs personnes dans leur travail (enquête SUMER 2010)
  7. 7. Contexte 300 à 400 suicides liés au travail par an en France selon Sylvie Brunet du Cese.
  8. 8.                
  9. 9. LE STRESS : UN DÉSÉQUILIBRE DE PERCEPTION Cf  défini>on  de  l’  agence  européenne  pour  la  santé  et  la  sécurité  au  travail  –  ANI  Stress  2008   Ses  propres   ressources     pour  y  faire  face  Contraintes  que   lui  impose  son   environnement    
  10. 10.  NATURE  DE  STRESS   Evénement   trauma>que   >>  RISQUE  :  Stress  post-­‐trauma>que   Stress  aigu  
  11. 11. >>  RISQUE  :  Burn-­‐out   Accumula>on   d’événements    NATURE  DE  STRESS   Stress  aigu  
  12. 12. U DÉFINITION « un épuisement des ressources internes de l’individu et la diminution de son énergie, de sa vitalité et de sa capacité à fonctionner, qui résultent d’un effort soutenu déployé par cet individu pour atteindre un but irréalisable, et ce, en contexte de travail, [plus particulièrement dans les professions d’aide] » Freudenberger (1981)
  13. 13. LA DYNAMIQUE DU BURN-OUT :
 UN TROUBLE DE L’ADAPTATION
  14. 14. DES IDÉAUX ÉLEVÉS
  15. 15. UN DÉNI DE SES PROPRES LIMITES « JE PEUX ATTEINDRE L’HORIZON »
  16. 16. UNE FABRIQUE À DÉSILLUSIONS
  17. 17. LA PERTE DE SENS ET D’ENVIE
  18. 18.           QuesCon     Pour vous, quelles peuvent être des réactions de l’entourage (famille, médecin, entreprise) ?
  19. 19. Les réactions de l’entourage exacerbent le symptôme
  20. 20. CONSEILLER « MÉNAGE TOI ! », « SOIS RAISONNABLE ! » Exemple d’une réaction habituelle de l’entourage qui exacerbe le symptôme
  21. 21. DONNER DES SOLUTIONS RADICALES ET DÉFINITIVES Exemple d’une réaction habituelle de l’entourage qui exacerbe le symptôme
  22. 22. IGNORER LE PROBLÈME Exemple d’une réaction habituelle de l’entourage qui exacerbe le symptôme
  23. 23. Méthodologie d’intervention
  24. 24. UNE PROCÉDURE D’URGENCE AUX " DIFFICULTÉS PSYCHOLOGIQUES ET RELATIONNELLES DiagnosCc   opératoire   Répond  à   l’urgence   Donne  du  temps  pour  situer   le  problème  et  le  traiter  
  25. 25.     NOTRE  RÉPONSE   Face  à  une  situa>on  de  souffrance  au   travail,  pouvant  rejaillir  dans  la  vie  privée   Diagnos>c  opératoire   THÉRAPIE   En  fonc>on  du  résultat   10 séances maximum
  26. 26.     NOTRE  APPROCHE  EST  OPÉRATOIRE   L’assistance apportée donne à chacun une nouvelle perception de la situation avec des modalités nouvelles et personnalisée d’actions à mettre en œuvre quoi faire ? comment le dire ? de quelle manière ? Stratégie Communication Attitude relationnelle
  27. 27. Experts  de  la  relaCon   Singularité  de  notre  approche  
  28. 28. Avec  près  de  80%  de  réussite,     nos  résultats  font  la  différence.   Notre  approche  stratégique  systémique   est  orientée  résoluCon  de  problème   Singularité  de  notre  approche  
  29. 29.  RésoluGon  de  problèmes     Approche  de  Palo-­‐Alto   1   CONTEXTUALISATION   &    DIAGNOSTIC   OPÉRATOIRE  SYSTÉMIQUE  
  30. 30.  RésoluGon  de  problèmes     Approche  de  Palo-­‐Alto   1   CONTEXTUALISATION   &    DIAGNOSTIC   OPÉRATOIRE  SYSTÉMIQUE   2   MISE  EN  ŒUVRE  DE   DES  PRESCRIPTIONS  
  31. 31.  RésoluGon  de  problèmes     Approche  de  Palo-­‐Alto   1   CONTEXTUALISATION   &    DIAGNOSTIC   OPÉRATOIRE  SYSTÉMIQUE   2   MISE  EN  ŒUVRE  DE   DES  PRESCRIPTIONS   3   RÉSULTATS  OBTENUS   &      RÉAJUSTEMENT  
  32. 32.  RésoluGon  de  problèmes     Approche  de  Palo-­‐Alto   1   CONTEXTUALISATION   &    DIAGNOSTIC   OPÉRATOIRE  SYSTÉMIQUE   2   MISE  EN  ŒUVRE  DE   DES  PRESCRIPTIONS   3   RÉSULTATS  OBTENUS   &      RÉAJUSTEMENT   4   CLÔTURE  DE   L’INTERVENTION  
  33. 33. Des intervenants diplômés de l’école de Palo Alto Gregory BATESON Paul WATZLAWICK
  34. 34.     NOTRE  APPROCHE  VISE  UNE  RÉGULATION  DURABLE   On combat le symptôme par une approche paradoxale qui permet au patient de s’appuyer sur ses ressources
  35. 35.     SOUFFRANCE  AU  TRAVAIL  
  36. 36. " Merci beaucoup d’avoir suivi cette présentation ! Rdv sur http://www.lact.fr/ ou au 09 67 01 21 65 / 06 03 24 81 65

×