Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Press book Alsace BioValley 2015 - Best of

243 views

Published on

Retrouvez les meilleurs articles parus dans la presse régionale, nationale et internationale en 2015 sur le pôle de compétitivité français Santé Alsace BioValley

Published in: Healthcare
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Press book Alsace BioValley 2015 - Best of

  1. 1. Cabinet de Relations Publiques Création d'événements tél : 03 88 610 615 fax : 03 88 61 37 37 e-mail : crpmfs@aol.com gsm : 06 61 71 23 42 MARIE-FRANCE SCHMIDLIN 6, rue de Stockholm - 67000 Strasbourg Relations Presse e-mail : mariefrance.schmidlin@dbmail.com Revue de Presse 2015 Best of
  2. 2. Presse Nationale et Internationale
  3. 3. Date : 16 NOV 15 Pays : France Périodicité : Bimensuel Journaliste : Jean-Christophe Savattier Page 1/1 327315b85930920522eb4ef45205251936e2fe05718e521 BIOVALLEY2 9710106400505Tous droits réservés à l'éditeur Alsace Bio Valley joins forces with its Belgian counterpart The Alsace BioValley cluster bas launched a call for joint collabora- tive R&D projects with the Belgian BioValley aimed specifically at biotech and biopharm companies. The Belgian and French public au- thorities are giving their backing to this exemplary model of cross- border cooperation. The Alsace BioValley competitiveness clusteris seekmg to strengthenUs inter- national and cross-border remit With this in mind, the management of the clusterhas recently signed a majorbilat- éral cooperation agreement with its Bel- gian counterpart BioWm, which has alreadyseen afirstcall forjoint projects "Dur principle is a simple one," ex- plained Frédéric Druck, the Managing Director of the Belgian cluster "Wc ann to give a seal of approval and jointly fi- nance research projects mvolving start- ups lather than larger companies " And these start ups should of course be es- tablishedinAlsaceandinWalloma 'Aca- demie laboratories may be also involved but the lead must be a company" Several areas have already been selected including cell therapy - a speciale! sec- tor for Walloma due to the number of highly specialised companies (Pro- mothera, Celyad and Bene Therapeu- tics), biomaterials and implantable devices and also diagnostics and robot- ics-asAlsace offers outstandmgexpert- ise in these last two areas "Wc can, if necessary go beyond this remit ifwc believe the project is one of exceptional quality" saidAgnes Leguil, the International DirectoratAlsace Bio- Valley She confirmed that the deadlme for submittmg proposais under the call for projects isJanuary 29 next year and said the final decision would be made public on 9 May 2016 Frederic Druck stated that "the propos- ais would be selected by an mdepend- ent jury" and said that selectivity would be the hallmark ofthis first tender "Wc intend to retam one, two or at most three programmes which will ideally ex- tend over a period of one to two years " The issue of funding has already been settled smce Bpifrance, on the French side, and the Walloon Government, on the Belgian side, will be the mam con- tnbutors to these research projects Walloma's participation in this pro- gramme will come under the scope of the newversion ofits famous 'Marshall Plan' - a plan that has been in place for several years new and which provides public support to the economy and largely faveurs operators in the biotech- nology sector "In principle, the contri- bution allocated to each project will range from €700,000 to €1 million," the head of BioWm said At the same time as settmg up this in- stitutional cross-border cooperation, the future protagonists also organised face-to-face meetings In récent weeks, a first delegation of French entrepre- neurs visited Walloma to meet their Belgian counterparts "Wc in turn would like to welcome the Belgian life science entrepreneurs and a visit is planned on December I and 2 this year durmg the Strasbourg BioFit event," saidAgnes Leguil Alsace BioValley has a track record for this type of international collaboration - though on a more multilatéral level - as smce 2010 the Alsace cluster has been working with Quebec-based CQDM (Quebec Consoitium for Drug Discovery) and Boston-based Massa- chusetts Life Sciences Center (MLSC) MLSC was the lead player in a major call for international projects which re- tamed the resources ofAlsace BioValley and BioWm "These partnerships re- sulted in tangible R&D projects such as the one mvolving Rhenovia in the area ofbiomarkers," said Agnes Leguil Moreover, this closer relationship with BioWm cornes at a good time smce changesinthegovernanceofMLSChave forced it to reduce its mvolvement in major international collaborative projects Jean-Christophe Savattier
  4. 4. 2 décembre 2015
  5. 5. Date : 25 NOV 15 Pays : France Périodicité : Bimensuel Page de l'article : p.1 Journaliste : Didier Frommweiler Page 1/1 BIOVALLEY2 1684316400502Tous droits réservés à l'éditeur T R I R ll N F BioFit 2015, tous à Strasbourg 2015 est une grande année pour notre pôle Alsace BioValley Les 1er et 2 décembre 2015, notre région accueillera en effet BioFIT, l'une des plus importantes conventions d'affaires européennes dans le transfert de technologies Et ce n'est pas un hasard L'excellence scientifique et industrielle de l'Alsace dans le domaine de la Santé n'est plus à prouver Plus que dans toutes autres régions, l'historique de collaboration entre le monde académique et industriel est ici très fort Nous sommes de surcroît au coeur de la BioValley franco-germano-suisse , qui rassemble la plus grande concentration européenne d'acteurs publics et privés dans le domaine des Sciences de la Vie Plus de 600 entreprises de ce secteur y gravitent, parmi lesquelles tous les leaders mondiaux, tels que Novartis, Pfizer, Sanofi, Roche, Lilly, Merck Millipore, Stryker, GE Healthcare, Bruker, Alcon ou Zimmer. Accueillir à Strasbourg une manifestation telle que BioFIT, dont la raison d'être est le transfert de technologies et la création d'activités économiques à partir de la recherche publique, est donc pour nous plus que naturel Co-organisé avec l'agence de développement economique lillloise Eurasanté, le pôle de compétitivité lillois NSL et la SAT! Conectus, BioFIT est avant tout une véritable plateforme de collaborations de recherche entre acteurs publics et privés. Son objectif intensifier les flux de licences et favoriser l'émergence de produits, procedés et services innovants dans le domaine des Sciences du Vivant Plus de 1 DOO participants, dont plus de 50 % d'internationaux, sont attendus 70 speakers de haut rang, venus de 20 pays différents, viendront partager leurs visions et expertises en matière de recherche collaborative et de licensing Ils répondront à des questions épineuses autour des meilleures pratiques en matière de recherche collaborative, de transfert de technologies ou encore de financement de l'innovation à un stade précoce Les Pharmas viendront elles y « sourcer » les émergences en termes de technologies et de propriete intellectuelle, les structures de valorisation pourront y mettre en valeur leurs technologies et brevets Enfin, les CRC et les entreprises de biotechnologies viendront identifier des opportunités pour renforcer leur pipeline et leurs brevets, et y rencontrer des VCs On peut également noter cette année la tenue de 8 événements-satellites dédiés aux acteurs de la Santé humaine ou animale, du Diabète et des Services innovants, en marge de BioFIT. Avec 20 % de medtech et d'entreprises pharmaceutiques, dont le top 20 des Big Pharma, 35 % d'académiques et de professionnels du transfert de technologies, et 35 % d'entreprises de biotechnologies, BioFIT 2015 confirme sa place d'événement international leader dans ce domaine Et c'est une des raisons pour laquelle nous sommes fiers de pouvoir l'accueillir à Strasbourg, grâce au soutien de nos partenaires publics (Europe/Feder, Région Alsace, EurométropoledeStrasbourg, Universitéde Strasbourg/ldex et Agence d'Attractivité d'Alsace) Rendez-vous les 30 novembre, 1er et 2 décembre à Strasbourg i En savoir plus sur www biofit-eventcom m DIDIER FROMMWEILER DIRECTEUR GÉNÉRAL DU PÔLE ALSACE BIOVALLEY
  6. 6. Date : 27/10/2015 Heure : 13:36:44 www.mypharma-editions.com Pays : France Dynamisme : 9 Page 1/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 261159345 Les pôles santé Alsace BioValley et BioWin signent un partenariat de collaboration Les pôles de compétitivité santé Alsace BioValley et BioWin (Wallonie, Belgique) viennent de signer un nouvel accord de collaboration qui se traduira par le lancement d'un appel à projets pour accélérer le développement de projets de recherche entre autres dans les domaines de la thérapie cellulaire, des biomatériaux, des dispositifs médicaux implantables, de la robotique et du diagnostic. Grâce au soutien de BPI France et du Gouvernement de Wallonie, des innovations médicales pourront être financées sous réserve qu'elles portent sur des produits ou services proches d'une mise sur le marché. Seront concernés prioritairement les domaines de la thérapie cellulaire, des biomatériaux, des dispositifs médicaux implantables, de la robotique et du diagnostic. Une rencontre maillage vient d'être organisée pour permettre aux entreprises alsaciennes et wallonnes de se connaître et d'identifier leurs complémentarités. « Ce nouveau partenariat répond pleinement à la stratégie d'ouverture d'Alsace BioValley. Il complète notre portefeuille d'accords internationaux avec les USA, le Canada, le Japon et l'Allemagne. Il permet par ailleurs aux territoires de la future Région ACAL (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine) de consolider son ancrage transfrontalier », souligne Didier Frommweiler, Directeur Général d'Alsace BioValley. Sylvie Ponchaut, Directrice Générale de BioWin complète : « Ce nouvel accord bilatéral et l'appel à projets qui y est lié cadrent parfaitement dans la stratégie d'internationalisation de BioWin. Le pôle souhaite en effet offrir à ses membres une ouverture pour des collaborations d'innovation internationales, comme ce fut déjà le cas en 2013 et en 2014 avec le Massachussetts Life Sciences Center et en 2015 avec le Canada et Israël.» Fort d'une première connexion à l'occasion d'un projet européen (2009-2012), BioWin et Alsace BioValley avaient ensuite figuré parmi les 6 régions internationales retenues par le Massachussetts Life Sciences Center (MLSC) pour développer des projets de recherche collaboratifs. Un terreau à l'origine de rencontres régulières entre ces 2 pôles, jusqu'à aboutir cette année à la conclusion de ce partenariat.
  7. 7. Date : 28 OCT 15 Pays : France Périodicité : Bimensuel Page de l'article : p.7 Page 1/1 BIOVALLEY2 8224185400505Tous droits réservés à l'éditeur Les pôles Alsace BioValley et Biowin coopèrent dans la santé Les pôles sante Alsace BioValley et Biowin (Wallonie, Belgique) ont signe le 27 octobre 2015 un partenariat de collaboration et lancent un premier appel a projets conjoint au benefice des entreprises alsaciennes et wallonnes de la sante Line rencontre mariage vient d être organisée pour leur permettre de se connaître et d'identifier leurs complémentarités Grâce au soutien de BPI France et du Gouvernement de Wallonie, des innovations medicales pourront être financées sous reserve qu'elles portent sur des produits ou services proches d'une mise sur le marche Seront concernes prioritairement les domaines de la therapie cellulaire , des biomatenaux, des dispositifs medicaux implantables , de la robotique et du diagnostic « Ce nouveau partenariat repond pleinement a la strategie d'ouverture d'Alsace BioValley ll complète notre portefeuille d'accords internationaux avec les USA, le Canada, leJapon et l'Allemagne ll permetpar ailleurs aux territoires de la future Region ACAL (Alsace, Champagneardenne, Lorraine) de consolider son ancrage transfrontalier » souligne DidierFrommweiler, Directeur General d'Alsace BioValley AF
  8. 8. La référence professionnelle du monde la Biologie Médicale Les pôles santé Alsace BioValley et BIOWIN signent un partenariat de collaboration Publié le mercredi 28 octobre 2015 11:38 Partenariat Biologiste infos Les pôles de compétitivité Santé BioWin (Wallonie, Belgique) et Alsace BioValley (Alsace, France) viennent de signer un partenariat don d’initier une nouvelle collaboration entre les deux régions. Cet accord se traduira par le lancement d’un appel à projets pour accélérer le de projets de recherche entre autres dans les domaines de la thérapie cellulaire, des biomatériaux, des dispositifs médicaux implantable Crédit photo : DR Les pôles santé Alsace BioValley et BIOWIN signent un partenariat Publié le mercredi 28 octobre 2015 11:38 Partenariat Biologiste infos Les pôles de compétitivité Santé BioWin (Wallonie, Belgique) et Alsace BioValley (Alsace, France) viennen d’initier une nouvelle collaboration entre les deux régions. Cet accord se traduira par le lancement d’un app de projets de recherche entre autres dans les domaines de la thérapie cellulaire, des biomatériaux, des dis Crédit photo : DR La référence professionnelle du monde la Biologie Médicale Les pôles santé Alsace BioValley et BIOWIN signent un partenariat de collaboration Publié le mercredi 28 octobre 2015 11:38 Partenariat Biologiste infos Les pôles de compétitivité Santé BioWin (Wallonie, Belgique) et Alsace BioValley (Alsace, France) viennent de signer un partenariat dont l’objectif est d’initier une nouvelle collaboration entre les deux régions. Cet accord se traduira par le lancement d’un appel à projets pour accélérer le développement de projets de recherche entre autres dans les domaines de la thérapie cellulaire, des biomatériaux, des dispositifs médicaux implantables, de la Crédit photo : DR
  9. 9. Date : 02 NOV 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 2401 Page de l'article : p.4 Journaliste : C.B. Page 1/1 BIOVALLEY2 9421885400524Tous droits réservés à l'éditeur Pôle santé/RfiD Alsace BioValleq signe avec Biowin Les pôles de compétitivite santé français Alsace BioValley et le Belge Biowin (Wallonie, Belgique) viennent d'annoncer la signature d'un partenariat dont le principal objectif est de favo- riser la collaboration entre les deux régions Cet accord se traduira notamment par le lancement d'un appel a projet, soutenu par BPIfrance et le gouvernement de Wallonie, destine à accélérer le developpement de projets de recherche dans différents domaines tels que la thérapie cellu- laire, les biomatériaux, les dispositifs médicaux implantables, la robotique et le diagnostic « Ces innovations médicales pourront être financées sous réserve qu'elles portent sur des produits ou services proches d'une mise sur le marche », précisent conjointement les deux pôles de com- pétitivite santé Line rencontre mariage vient d'ailleurs d'être organisée afin de permettre aux entreprises alsaciennes et wallonnes de se connaître et d'identifier leurs différentes complé- mentarités Ce partenariat « complète notre por- tefeuille d'accords internationaux avec les USA, le Canada, le Japon (CFM n°700) et l'Allemagne ll permet par ailleurs aux territoires de la future Région ACAL lAlsace, Champagneardenne, Lorraine) de consolider son ancrage transfron- talier», souligne Didier Frommweiler, directeur géneral d'Alsace BioValley (CPHn°640; Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les deux pôles de compétitivité santé collaborent Entre 2009 et 2012, Alsace BioValley (CPHn°684) et Biowin ont eu l'occasion de travailler en- semble sur un projet européen et avaient ensuite figuré parmi les six régions internationales rete- nues par le Massachusetts Life Sciences Center (MLSC) pour developper des projets de recherche collaboratifs Ce nouveau partenariat, ainsi que l'appel à projets qui en découle, s'inscrit dans un contexte plus large d'appel à projets intitulé «International Collaborative Projetcs - ICF 2016» lancé officiellement par BioWm le 1er octobre 2015 par Biowin, avec le soutien du gouvernement wallon m C.B.
  10. 10. Date : 12/11/2015 Heure : 13:31:35 Journaliste : Patrick RENARD www.devicemed.fr Pays : France Dynamisme : 5 Page 1/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 262697834 Alsace BioValley et BioWin lancent un appel à projets conjoint Les pôles santé Alsace BioValley et BioWin viennent de signer un accord de partenariat qui se traduit notamment par un appel à projets conjoint dans les domaines de la thérapie cellulaire, des biomatériaux, des DM implantables, de la robotique et du diagnostic La connexion des pôles de compétitivité BioWin (Wallonie, Belgique) et Alsace BioValley (Alsace, France) a commencé en 2009 à l'occasion d'un projet européen de collaboration trans-cluster. Les deux pôles se sont ensuite retrouvés parmi les 6 régions internationales retenues par le Massachussetts Life Sciences Center (MLSC) pour développer des projets de recherche collaboratifs. Ce terreau a favorisé des rencontres régulières, jusqu'à aboutir cette année à la signature d’un partenariat dont l'objectif est d'initier une nouvelle collaboration entre les deux régions. Cet accord se traduit notamment par le lancement d'un appel à projets pour accélérer le développement d’innovations prioritairement dans les domaines de la thérapie cellulaire, des biomatériaux, des dispositifs médicaux implantables, de la robotique et du diagnostic. Les projets retenus permettront aux entreprises alsacienne et wallonnes de bénéficier du soutien de BPI France et du Gouvernement de Wallonie, sous réserve qu'il s’agisse de produits ou services proches d'une mise sur le marché. Rappelons que le pôle Alsace BioValley a pour vocation d’accélérer la croissance industrielle des entreprises alsaciennes de la filière Vie-Santé, pour créer de nouveaux emplois et développer les investissements industriels en Alsace. Il offre à ces entreprises une panoplie de services et d'opportunités tels que le montage de projets de R&D en France, en Europe et à l'International (Massachusetts, Québec), le coaching à la levée de fonds, et la participation à des événements business-networking. Pour réussir, Alsace BioValley s'appuie sur un réseau dynamique d'entreprises françaises, allemandes et suisses, une recherche académique alsacienne de tout premier ordre et un réseau intégré de partenaires, acteurs-clés de l'innovation.
  11. 11. Date : 12/11/2015 Heure : 13:31:35 Journaliste : Patrick RENARD www.devicemed.fr Pays : France Dynamisme : 5 Page 2/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 262697834 Son directeur général, Didier Frommweiler, souligne : « Ce nouveau partenariat répond pleinement à la stratégie d'ouverture d'Alsace BioValley. Il complète notre portefeuille d'accords internationaux avec les États-Unis, le Canada, le Japon et l'Allemagne. Il permet par ailleurs aux territoires de la future Région ACAL (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine) de consolider son ancrage transfrontalier ». Quant à BioWin, le pôle e compétitivité Santé de Wallonie fédère plus de 500 acteurs scientifiques et industriels innovant dans le domaine des biotechnologies santé et des technologies médicales. Il développe des activités dans 4 axes stratégiques : l'émergence d'innovation, le développement des compétences nécessaires au succès des entreprises du secteur, l'internationalisation du pôle et de ses membres, et la création de plateformes technologiques. Cet accord, de même que l'appel à projets R&D en cours, cadrent dans le contexte plus large de l'appel international à projets « International Collaborative Projects – ICP 2016 » lancé officiellement le 1er octobre 2015 par BioWin, avec le soutien du gouvernement wallon. Sa directrice générale, Sylvie Ponchaut, complète : « Ce nouvel accord bilatéral et l'appel à projets qui y est lié entre parfaitement dans la stratégie d'internationalisation de BioWin. Le pôle souhaite en effet offrir à ses membres une ouverture pour des collaborations d'innovation internationales, comme ce fut déjà le cas en 2013 et en 2014 avec le Massachussetts Life Sciences Center, et en 2015 avec le Canada et Israël.» Alsace Biovalley, F-67400 Illkirch, www.alsace-biovalley.com BioWin, B-6041 Gosselies, www.biowin.org
  12. 12. Date : 22/03/2015 Heure : 07:08:16 Journaliste : Christian Robischon www.industrie.com Pays : France Dynamisme : 32 Page 1/1 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 242015113 Alsace BioValley a confirmé ses performances en 2014 Extrait : La moitié des dossiers ont été internationaux. « Nous recueillons les fruits de nos partenariats au Québec avec le CQDM et au Massachusetts avec le cluster MLSC » , souligne Didier Frommweiler, directeur général. Ces liens ont permis respectivement le montage de dossier pour les start-up alsaciennes Firalis dans le diagnostic de tumeurs neuro-endocriniennes et Accès abonnée: http://www.industrie.com/pharma/alsace-biovalley-a-confirme-ses-performances- en-2014,62135 Réagir à cet article DANS LA MÊME RUBRIQUE 31/03/2015 Bone Therapeutics marque des points dans la reconstruction de l'os 31/10/2011 L'UE ouvre une procédure contre J&J et Novartis 31/03/2015 La France cherche toujours sa place 04/02/2013 Lyonbiopôle se rapproche du pôle Clara 04/02/2013 Production à l'arrêt chez Lubrizol à Rouen 20/07/2014 Le pôle Alsace BioValley en dynamique de projets Panorama AlsaceBioValley a confirmésesperformancesen 2014 Le 22 mars 2015 par Christian Robischon  Mots clés :  Alsace, Pôle de compétitivité, sciences de la vie Avec dix projets labellisés pour un total de 34 millions d'euros, 2014 s'inscrit dans les meilleures années d'Alsace BioValley depuis sa constitution en pôle de compétitivité il y a dix ans. La moitié des dossiers ont été internationaux. « Nous recueillons les fruits de nos partenariats au Québec avec le CQDM et au Massachusetts avec le cluster MLSC », souligne Didier Frommweiler, directeur général. Ces liens ont permis respectivement le montage de dossier pour les start­up alsaciennes Firalis dans le diagnostic de tumeurs neuro­endocriniennes et Anagenesis (régénération musculaire). Trois autres projets s'inscrivent dans le programme européen Euro TransBio, dont celui de KaLy­Cell pour les cellules hépatiques. Hors un projet d'ampleur atypique dans la chirurgie 3D, la moyenne des dossiers labellisés approche les 2 millions d'euros. Autre élément de vitalité : Alsace BioValley a accompagné cinq de ses entreprises dans des levées de fonds, dont deux (Rhenovia et ID Nest) sont labellisées « Entreprises innovantes de pôle ». Le pôle de 14 personnes a doublé en un an la part de ses financements privés. Ceux­ci ont représenté 39 % du budget 2014 situé à 1,763 million d'euros. Il a accompagné la création le mois dernier d'une chambre d'exposition aux allergènes à l'hôpital de Strasbourg. Portée par la nouvelle société Alyatec, l'infrastructure unique en France de libération contrôlée d'allergènes (2,7 millions d'euros d'investissements) permettra notamment de tester les nouveaux traitements de l'industrie pharmaceutique en phase clinique ou AMM. A LA UNE SUR PHARMA La fusion Pfizer/Allergan tombeà l'eau 08/04/2016 | PFIZER | ALLERGAN | ETATS­UNIS| STRATÉGIE | EDITO HEBDO | ACTUSLABO ACCUEIL ACTUS LABO POLITIQUE DE SANTÉ RÉGLEMENTAIRE START­UP BIOPRODUCTION RECHE               Stages en Instrumentation Pression, niveau, débit, températur Perso Maint, Prod, Procédé, BE­TN
  13. 13. Date : 23 MARS 15 Pays : France Périodicité : Hebdomadaire OJD : 2401 Page de l'article : p.4 Journaliste : Christian Robischon Page 1/1 BIOVALLEY2 5951343400505Tous droits réservés à l'éditeur Pôle de compétitivité Alsace BioValley a confirmé ses performances en ZDM Avec dix projets labelhsés pour un total de 34 millions d'euros, 2014 s'inscrit dans les meilleures années d'Alsace BioValley depuis sa constitution en pôle de compétitivite il y a dix ans La moitié des dossiers ont été inter- nationaux « Nous recueillons les fruits de nos partenariats au Québec avec le CQDM et au Massachusetts avec le cluster MLSC », sou- ligne Didier Frommweiler, directeur général Ces liens ont permis respectivement le mon- tage de dossier pour les start-up alsaciennes Firahs dans le diagnostic de tumeurs neuro- endocriniennes et Anagenesis (régénération musculaire, voir CFMn°708> Trois autres projets s'inscrivent dans le pro- gramme européen Euro TransBio, dont celui de KaLy-Cell pour les cellules hépatiques Hors un projet d'ampleur atypique dans la chirurgie SD, la moyenne des dossiers label- hsés approche les 2 millions d'euros Autre élément de vitalité Alsace BioVal- ley a accompagne cinq de ses entreprises dans des levées de fonds, dont deux (Rhe- novia et ID Nest) sont labelhsées « Entre- prises innovantes de pôle» Le pôle de 14 personnes a doublé en un an la part de ses financements privés Ceux-ci ont représenté 39% du budget 2014 situé à 1,763 million d'euros ll a accompagne la création le mois dernier d'une chambre d'exposition aux aller- gènes à l'hôpital de Strasbourg Portée par la nouvelle société Alyatec, l'infrastructure unique en France de libération contrôlée d'aliergenes (2,7 millions d'euros d'inves- tissements) permettra notamment de tester les nouveaux traitements de l'industrie phar- maceutique en phase clinique ou AMM B Christian Robischon
  14. 14. Date : MAI 15 Pays : France Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.41 Journaliste : Christian Robischon Page 1/1 BIOVALLEY2 3727014400509Tous droits réservés à l'éditeur POLE OE COMPETITIVITE Alsace BioValleyaconfirmé sesperformancesen2014 Avecdixprojetslabellises pour un total de 34 millions d'euros, 2014 s'inscrit dans les meilleures annees dAlsace BioValleydepuissaconstitution en pole de competitivite il y a dix ans La moitié des dossiers ont ete internationaux«Nousrecueillons les fruits de nos partenariats au Quebec avec le CODM et au Massa chusetts avec le cluster MLSC », souligneDidierFrommweiler, directeur general Ces liens ont permis respectivement le montage de dossier pour les start up alsaciennes Firalis dans le diag nestle de tumeurs neuro-endocriniennes et Anage nesis (régénérationmusculaire) Troisautresprojetss'inscrivent dans le programme europeen Euro TransBio dont celui de KaLy Cel!pourles cellules hépatiques Hors un projet d'ampleur atypiquedanslachirurgie SD,la moyenne des dossierslabelhses approche les 2 millions d'euros Autre element de vitalite Alsace BioValleyaaccompagnecinqde ses entrepnses dans des levées de fonds,dontdeux(RhenoviaetID Nest)sontlabellisees«Entrepnses innovantesdepôle » Lepôle de 14 personnes a double en un an la part de ses financements prives Ceux ciontreprésente 39 % du budget 2014 situe a 1,763 million deuros II aaccompagnelacrea tion le mois demier d'une cham bre d'exposition aux allergenes a l'hôpital de Strasbourg Portée par lanouvellesocieteAlyatec,l'infra- structure unique en France de liberationcontrôlee d'allergenes (2,7 millions d'eurosd'investisse- ments) permettra notamment de tester les nouveaux traitements de l'rndustne pharmaceutique en phasecliniqueouAMM •" CHRISTIAN ROBISCHON
  15. 15. PARTAGERL'INNOVATION ALSACE Alsace BioValley déborde de projets pour sa 10e année En dix ans, Alsace BioValley, le pôle de compétitivité alsacien de la filière santé, a permis la création de plus de 3 800 emplois. 10/09/2015 09:00 technologies entreprises Didier Frommweiler, directeur général de BioValley, souhaite en faire la référence santé pour la grande région. Pour y parvenir, deux grands projets sont actuellement en cours. Le premier est la création du campus de technologies médicales, qui devrait accueillir 30 entreprises innovantes de plus d’ici à 2020, portant leur nombre total à 50. Le second projet porte sur la valorisation de la collaboration entre groupes d’entreprises et laboratoires, afin de promouvoir l’innovation scientifique et de permettre une meilleure prise en charge des patients. A ces initiatives s’ajoutent des partenariats avec des entreprises européennes (Suisse, Allemagne, Belgique…) ou mondiales (Québec, Japon).
  16. 16. Date : 10/09/2015 Heure : 13:18:45 www.latribune.fr Pays : France Dynamisme : 166 Page 1/1 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 256636159 A 10 ans, Alsace BioValley déborde de projets (Crédits : Décideurs en région) En dix ans, Alsace BioValley, le pôle de compétitivité alsacien de la filière santé, a permis la création de 3 800 emplois. Didier Frommweiler, directeur général de BioValley, souhaite en faire la référence santé pour la grande région. Pour y parvenir, deux grands projets sont actuellement en cours. Le premier est la création du campus de technologies médicales, qui devrait accueillir 30 entreprises innovantes de plus d'ici à 2020, portant leur nombre total à 50. Le second projet porte sur la valorisation de la collaboration entre groupes d'entreprises et laboratoires, afin de promouvoir l'innovation scientifique et... Lire la suite lien : http://www.decideursenregion.fr/Alsace/Innover-En-Region/entreprises/ technologies/Alsace-BioValley-deborde-de-projets-pour-sa-10e-annee
  17. 17. Mai$2015$
  18. 18. 4 février 2015
  19. 19. 3 mars 2015
  20. 20. Date : 06/02/2015 Heure : 13:19:12 www.mypharma-editions.com Pays : France Dynamisme : 0 Page 1/1 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 238252339 Alyatec : création à Strasbourg d'une Chambre d'exposition aux allergènes Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) et Alsace BioValley, le pôle de compétitivité Santé, ont annoncé la création à Strasbourg d'une nouvelle entreprise, Alyatec, qui proposera aux chercheurs publics comme aux acteurs de l'industrie pharmaceutique, un accès à un nouvel outil de recherche unique : une Chambre d'exposition aux allergènes. Localisée au sein du Nouvel Hôpital Civil, cette chambre, placée sous la direction scientifique du Pr. Frédéric de Blay, Chef de l'unité d'Allergologie et du pôle de pathologie thoracique, permettra de réaliser des études cliniques pour valider des traitements de désensibilisation et de nouvelles molécules thérapeutiques. Elle servira également la recherche fondamentale sur les allergies respiratoires, affections qui concernent aujourd'hui près de 30 % des Européens. « Cette chambre d'exposition permettra d'évaluer l'efficacité à un stade précoce du développement d'un médicament contre l'asthme, la rhinite, la conjonctivite et les allergies chez un grand nombre de sujets en même temps, en s'affranchissant des saisons et variations d'allergènes dans l'air » déclare notamment le Pr. Frédéric de Blay.« Il sera également possible de tester d'affilée l'action de plusieurs molécules différentes puisque la chambre peut être nettoyée aisément. De quoi mener des études cliniques plus rapides, plus fiables et moins onéreuses. » , poursuit-il. « Cette innovation renforcera indéniablement l'attractivité médicale de l'Alsace et devrait également créer de nouvelles activités économiques dans notre région » estime notamment Didier Frommweiler, Directeur Général d'Alsace BioValley. A l'échelon de la BioValley franco-germano-suisse, plus d'une vingtaine d'entreprises travaillent sur le diagnostic et/ou le traitement de l'allergie dont Novartis et Roche. « Les agences réglementaires (Food and Drug Administration et European Medecine Agency) expriment un intérêt croissant pour les essais de médicaments anti-allergiques menés dans de telles chambres d’exposition. Du fait de ses caractéristiques uniques, la chambre Alyatec devrait rapidement devenir un outil incontournable pour les entreprises pharmaceutiques du secteur » estime pour sa part Albert Saporta, Président d’Alyatec. La mise en service de la chambre est programmée pour fin 2015. Source : Alsace Biovalley
  21. 21. Date : 07/02/2015 Heure : 10:20:36 www.reseau-chu.org Pays : France Dynamisme : 7 Page 1/3 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 238329692 Allergies : une chambre d'exposition unique en France Strasbourg va se doter d'un équipement de recherche d'exception : une chambre d'exposition aux allergènes dite aussi à provocation allergique. Un investissement de 2,7 M€ pour cette infrastructure de 350 m2 de surface utile, dotée d'une chambre d'exposition aux allergènes de 65m2 pouvant accueillir jusqu'à 20 patients. Dans cette pièce, les allergènes seront libérés de manière contrôlée en quantité et en durée d'exposition pour activer des symptômes allergiques chez les personnes sensibles, en s'affranchissant des paramètres saisonniers. Les patients volontaires exposés à un environnement allergique précis seront soumis à des tests et prélèvements réalisés in situ en temps réel. Ces relevés permettront de réaliser une étude instantanée et précise des symptômes. « Cette chambre d'exposition permettra d'évaluer l'efficacité à un stade précoce du développement d'un médicament contre l'asthme, la rhinite, la conjonctivite et les allergies chez un grand nombre de sujets en même temps» déclare le Pr. Frédéric de Blay.« Il sera également possible de tester d'affilée l'action de plusieurs molécules différentes puisque la chambre peut être nettoyée aisément. De quoi mener des études cliniques plus rapides, plus fiables et moins onéreuses. » Cet équipement va intéresser les chercheurs publics et de l'industrie pharmaceutique désireux de valider des traitements de désensibilisation et d'évaluer l'efficacité des nouvelles molécules thérapeutiques. Localisée au sein du Nouvel Hôpital Civil, cette chambre est placée sous la direction scientifique du Pr. Frédéric de Blay, Chef de l'unité d'Allergologie et du pôle de pathologie thoracique. La gestion de cet équipement est assurée par ALYATEC, une société société par actions simplifiées, créée sous l'impulsion des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) et du pôle de compétitivité Alsace BioValley. « Outre notre rôle de co-pilote dans l'émergence et le montage de ce projet, Alsace BioValley a mobilisé des moyens humains et budgétaires pour cofinancer les études d'avant-projet et contribuer à l'identification des partenaires. Cette innovation renforcera indéniablement l'attractivité médicale de l'Alsace et devrait également créer de nouvelles activités économiques dans notre région » déclare Didier Frommweiler, Directeur Général d'Alsace BioValley. Un avantage concurrentiel pour l'Alsace et un nouvel atout pour le CHU Vitrine de l'expertise franco-germano-suisse, la chambre d'exposition intéressera plus d'une vingtaine d'entreprises qui travaillent sur le diagnostic et/ou le traitement de l'allergie dont Novartis et Roche. La région compte aussi de nombreux experts et plusieurs équipes de recherche en pointe dans le domaine des allergies. « La création au sein du Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg de cette Chambre d'exposition aux allergènes confirme la reconnaissance internationale dont bénéficie déjà les équipes de l'Unité d'Allergologie des HUS, portées par le Pr. Frédéric de Blay. Au plan mondial, cette infrastructure est en effet unique dans sa forme : sa localisation directe au cœur d'un complexe hospitalier d'excellence, à proximité immédiate des patients, des chercheurs et de grands experts spécialistes en allergologie, est un gage de qualité et de sécurité-
  22. 22. Date : 07/02/2015 Heure : 10:20:36 www.reseau-chu.org Pays : France Dynamisme : 7 Page 2/3 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 238329692 patients sans précédent » se réjouit Christophe Gautier, Directeur général des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS). Mise en service de la chambre fin 2015. "Les agences réglementaires (Food and Drug Administration et European Medecine Agency) expriment un intérêt croissant pour les essais de médicaments anti-allergiques menés dans de telles chambres d'exposition. Du fait de ses caractéristiques uniques, la chambre ALYATEC devrait rapidement devenir un outil incontournable pour les entreprises pharmaceutiques du secteur" estime Albert Saporta, Président d'ALYATEC. Les allergies : 4e pathologie Les allergies respiratoires concernent près de 30 % des Européens de moins de 35 ans. En constante augmentation, l'allergie est classée par l'OMS au 4e rang des pathologies en nombre de patients touchés : l'asthme, la rhinite et la conjonctivite en sont les principales pathologies. A l'horizon 2020, un être humain sur deux souffrira ainsi d'allergie respiratoire*. Il devient donc fondamental de faire avancer au plus vite le progrès médical sur ces pathologies, encore mal connues. Partenaires du projet Alsace BioValley : montage et co-pilotage du projet, Mobilisation de moyens budgétaires pour cofinancer des études d'avant-projet Contribution à l'identification des partenaires financiers Mise à disposition d'un chef de projet à mi-temps pour co-développer le projet jusqu'à la création de la société ALYATEC HUS : initiation et co-pilotage du projet par le Pr. de Blay Mobilisation de moyens budgétaires pour cofinancer des études d'avant-projet par le groupe de recherche en allergologie Nocosium : mandat de maîtrise d'ouvrage pour la réalisation de l'aménagement de la zone « chambre d'exposition aux allergènes » d'ALYATEC située dans les locaux du Nouvel Hôpital Civil de Strasbourg Budget : 2,7 M d'euros Financeurs publics : BPI France, Caisse des Dépôts et Consignations, Eurométropole de Strasbourg, Région Alsace, SODIV Financeurs privés : Fondateurs d'ALYATEC, SHAM (Société Hospitalière d'Assurances Mutuelles), Mr. R. Dumez Partenaires bancaires : Crédit Mutuel, BNP Paribas Dates clés - Montage du projet : 2011-2014 - Travaux de construction : démarrage janvier 2015 - Phase de qualification technique : mi 2015 - Mise en service : fin 2015
  23. 23. Date : 10/02/2015 Heure : 13:45:05 Journaliste : P. Bernanose, D. blog.santelog.com Pays : France Dynamisme : 13 Page 1/1 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 238557651 ALLERGIES: Une chambre à provocation allergique – Réseau CHU Il s’agit d’un équipement de recherche d’exception, précise Réseau- CHU : Une chambre d’exposition aux allergènes dite aussi à provocation allergique, de 65m2 pouvant accueillir jusqu’à 20 patients, à remplir d’allergènes. L’objectif est d’activer, de manière contrôlée bien sûr, des symptômes allergiques chez les personnes sensibles et pouvoir faire ainsi un diagnostic précis de leur allergie. Enfin, cette chambre sera également utile pour la recherche puisqu’elle permettra d’évaluer l’efficacité d’un nouveau médicament contre l’asthme, la rhinite, la conjonctivite et les allergies chez un grand nombre de sujets en même temps. Alors que l’incidence des allergies respiratoires est en hausse, qu’elles touchent aujourd’hui près de 30 % des Européens de moins de 35 ans et qu’à l’horizon 2020, une personne sur 2 pourrait souffrir d’asthme, de rhinite ou encore de conjonctivite, cette innovation pourrait permettre un diagnostic personnalisé et précis. Dans cette pièce à provocation allergique, les allergènes seront libérés de manière contrôlée en quantité et en durée d’exposition. Puis les patients volontaires exposés seront soumis à des tests et prélèvements réalisés in situ en temps réel qui permettront de faire un bilan immédiat et précis de leurs symptômes. Le Pr. Frédéric de Blay, Chef de l’unité d’Allergologie et du pôle de pathologie thoracique du CHU de Strabourg, qui dirige ce projet, précise également son utilité dans la recherche de nouveaux antiallergiques ou médicaments de désensibilisation: » Il sera également possible de tester d’affilée l’action de plusieurs molécules différentes puisque la chambre peut être nettoyée aisément. De quoi mener des études cliniques plus rapides, plus fiables et moins onéreuses. » Cette innovation à l’initiative des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (HUS) et soutenue par le pôle de compétitivité Alsace BioValley va permettre de renforcer l’attractivité médicale et économique de l’Alsace : Plus d’une vingtaine de laboratoires qui travaillent sur des molécules pour le traitement de l’allergie pourrraient être intéressées par cette nouvelle infrastructure qui pourrait être mise en service fin 2015. Sources: Réseau-CHU Allergies : une chambre d’exposition unique en France et CHU de Strasbourg
  24. 24. la société allemande Bruker Corporation, cotée au Nasdaq, qui emploie 6.100 personnes dans le monde. Le groupe a réalisé en 2014 un bénéfice de 56,7 M$ pour un chiffre d'affaires de 1,8 Md$. L'Alsace accueille aussi le plus grand site de production mondial du géant pharmaceutique américain  , coté à Wall Street. Le groupe emploie près de 1.600 personnes à Fegersheim, au sud de Strasbourg, où il est implanté depuis 1967. L'usine alsacienne produit des solutions injectables destinées aux patient diabétiques, atteints de cancer du poumon ou souffrant d'ostéoporose. Le site français de Fegersheim exporte plus de 95% de sa production dans plus de 100 pays, dont environ 20% vers la Chine. Electricité de Strasbourg allie des qualités défensives et spéculatives Eli Lilly (/actions/cours/eli­lilly­US5324571083,FR.html)
  25. 25. www.lejournaldesentreprises.com Pays : France Dynamisme : 38 Page 4/4 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 266174721 Rhône-Alpes-Auvergne. Hexcel prévoit 200 embauches Rhône-Alpes. Hexcel annonce plus de 20 millions d'euros d'investissements La société américaine Hexcel s’apprête à lancer un chantier de 200 M$ en Rhône-Alpes Une levée de fonds de 215 M€ pour le Breton In Vivo NSA 215 millions d'euros : c'est le montant levé par In Vivo NSA (6.830 collaborateurs et 1,5 Md€ de CA) la composante du groupe In Vivo, implantée à Saint-Nolff. Deux nouveaux investisseurs ont décidé de soutenir le projet du groupe industriel, acteur de la nutrition et de la santé animale. Eurazéo, société d'investissements, cotée en Europe et qui compte plus de 5 milliards d'actifs, devient actionnaire minoritaire de référence avec 17 %. CDC International Capital (CDCIC), filiale de la caisse des dépôts qui chapeaute les investissements à l'international, détient, avec les deux actionnaires historiques de l'entreprise, Unigrains et Idia, 15 % du capital. > A lire également : Morbihan. InVivo NSA rachète l'Indonésien Welgro Strasbourg vise le leadership sur les technologies médicales Reconnue par l’attribution du label French Tech, la spécialisation de l’Alsace dans les technologies médicales va passer à une étape supérieure avec le lancement officiel du campus des technologies médicales à Strasbourg. Un projet à un milliard d’euros qui vise l’implantation de 50 entreprises d’ici à 2020. Tout se joue en plein cœur du centre-ville, sur le périmètre des Hospices civils de Strasbourg. Le projet de campus Next Med, ou campus des technologies médicales, est piloté par l’Eurométropole en partenariat avec l’Université de Strasbourg, le pôle de compétitivité Alsace BioValley et les Hôpitaux universitaires de Strasbourg/HUS. Date : 22/12/2015 Heure : 22:37:44 www.lejournaldesentreprises.com Pays : France Dynamisme : 38 Page 4/4 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 266174721 Rhône-Alpes-Auvergne. Hexcel prévoit 200 embauches Rhône-Alpes. Hexcel annonce plus de 20 millions d'euros d'investissements La société américaine Hexcel s’apprête à lancer un chantier de 200 M$ en Rhône-Alpes Une levée de fonds de 215 M€ pour le Breton In Vivo NSA 215 millions d'euros : c'est le montant levé par In Vivo NSA (6.830 collaborateurs et 1,5 Md€ de CA) la composante du groupe In Vivo, implantée à Saint-Nolff. Deux nouveaux investisseurs ont décidé de soutenir le projet du groupe industriel, acteur de la nutrition et de la santé animale. Eurazéo, société d'investissements, cotée en Europe et qui compte plus de 5 milliards d'actifs, devient actionnaire minoritaire de référence avec 17 %. CDC International Capital (CDCIC), filiale de la caisse des dépôts qui chapeaute les investissements à l'international, détient, avec les deux actionnaires historiques de l'entreprise, Unigrains et Idia, 15 % du capital. > A lire également : Morbihan. InVivo NSA rachète l'Indonésien Welgro Strasbourg vise le leadership sur les technologies médicales Reconnue par l’attribution du label French Tech, la spécialisation de l’Alsace dans les technologies médicales va passer à une étape supérieure avec le lancement officiel du campus des technologies médicales à Strasbourg. Un projet à un milliard d’euros qui vise l’implantation de 50 entreprises d’ici à 2020. Tout se joue en plein cœur du centre-ville, sur le périmètre des Hospices civils de Strasbourg. Le projet de campus Next Med, ou campus des technologies médicales, est piloté par l’Eurométropole en partenariat avec l’Université de Strasbourg, le pôle de compétitivité Alsace BioValley et les Hôpitaux universitaires de Strasbourg/HUS. Date : 22/12/2015 Heure : 22:37:44 www.lejournaldesentreprises.com Pays : France Dynamisme : 38 Page 1/4 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 266174721 Les événements économiques qui ont marqué 2015 dans les régions françaises Voici le film de l'année 2015 dans les régions françaises. Investissements, développements, recrutements, croissance externe, quelles sont les grandes informations économiques à retenir de l'année écoulée ? Voici une sélection de quelques événements marquants sur les territoires d'implantation du Journal des entreprises. Investissements tous azimuts pour le Lillois OVH leader français de l'hébergement 2015 avait commencé sur des chapeaux de roue pour OVH avec une levée de fonds record de 267 M€, dans le cadre d'un plan d'investissement de 400 M€. En mai, la société roubaisienne spécialiste des data centrer a inauguré son campus roubaisien sur des friches industrielles. Un investissement de 40 M€ pour l'entreprise qui affiche 250 M€ de chiffre d'affaires avec la volonté d'atteindre le milliard dès 2020. OVH vise les 2.000 salariés à la même période. L'entreprise a franchi récemment le cap des 1.000 salariés. > En savoir plus Lille. OVH passe le cap des 1.000 salariés Les frères jumeaux du web nantais Lengow / iAdvize lèvent 24 millions d'euros Ce fut une bonne nouvelle pour Nantes qui se positionne comme l'une des villes les plus digitales de France. Début septembre, deux start-ups très connues sur la place nantaise, ont, coup sur coup, annoncé de jolies levées de fonds. Lengow a ainsi réalisé le plus gros tour de table jamais opéré par une start-up du web à Nantes, en levant 10 millions d'euros. Un record... éphémère ! Quelques jours plus tard, iAdvize a annoncé 14 millions d'euros de levée de fonds. > En savoir plus : Lengow / iAdvize. Les frères jumeaux du web nantais lèvent 24 millions d'euros Des ventes de Rafale à la pelle en Gironde Egypte, Inde, Qatar : 2015 est l'année des succès pour Dassault et son avion vedette, le Rafale. Les ventes se sont succédés. Premier acte en février quand l'Egypte annonce une commande de 36 avions. Deuxième acte deux mois plus tard. Le 10 avril, l'Inde officialise l'achat de 36 avions. Troisième acte fin avril, le Qatar
  26. 26. Date : 28/01/2015 Heure : 10:29:18 Journaliste : Chantale Houzelle business.lesechos.fr Pays : France Dynamisme : 29 Page 1/1 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 237380132 Grâce au Big Data, BioNext prédit les effets d'un futur biomédicament Chantale Houzelle BioNext joue la symbiose entre la IT et les sciences de la vie, le tout en s 'appuyant sur la puissance du Big Data.. Mettre à profit la puissance de calcul du Big Data pour simuler, très en amont, les effets d'un futur biomédicament dans le corps humain. C'est le principal défi que s'est fixé la société strasbourgeoise BioNext, qui joue la symbiose entre la IT et les sciences de la vie. Son approche originale vise à accélérer le cycle de développement d'un candidat médicament qui nécessite en moyenne douze ans, à prédire les risques d'échec en cours d'essais cliniques et à alléger le coût total de l'ordre de 1,2 milliard d'euros. Le coeur de cible de BioNext, ce sont les start-up de biotechnologies et les laboratoires publics, qui n'ont pas les moyens des Big Pharmas. « Pour que notre offre de services en ligne soit accessible à tous, nous avons fixé le coût d'une analyse à partir de 100 dollars. Notre plate-forme est capable de délivrer le résultat dans un délai d'une heure », explique Serge-Henri Albou, directeur général de BioNext. « Il y aura une vraie différenciation de prix entre les acteurs publics et privés », assure-t-il. Levée de fonds pour entrer en phase commerciale Ce « serial entrepreneur » a cofondé la société en 2009 au sein du cluster transfrontalier Alsace BioValley, avec son frère, Laurent-Philippe, docteur en bio-informatique structurale. Ils se sont lancés avec 120.000 euros d'économies et de prêts. Leur « business model » a déjà attiré plus de 2 millions d'aides publiques, CIR compris. Pour entrer en phase commerciale, BioNext annonce aujourd'hui avoir bouclé sa première levée de fonds à 1 million d'euros auprès de Cap Innov'Est et de « business angels ». « Grâce au cloud et au SaaS (Software as a Service), nous voulons adresser les 98 % du marché délaissés par nos concurrents, dont la plupart utilisent des technologies traditionnelles moins abordables », explique-t-il. Pour les Big Pharmas ou les grandes entreprises de biotechnologies, « on prépare une offre spécifique qui permettra d'estimer la valeur ajoutée d'une biomolécule en prévision d'un accord de licence », souligne Serge-Henri Albou. Il compte doubler son équipe à dix personnes fin 2015 pour viser les 10.000 utilisateurs en 2016.
  27. 27. Presse Régionale
  28. 28. Date : OCT 15 Pays : France Périodicité : Parution Irrégulière Page de l'article : p.51 Journaliste : D.B. Page 1/1 BIOVALLEY2 8934185400503Tous droits réservés à l'éditeur ALSACE,DESCLUSTERS AUX rs 111 BIOCLUSTER g ENTREPRISES DANS UN OPEN SPACE "ROYAL" Le Biocluster localise a proximite immédiate de l'Ircad de I institut de chirurgie guidée par I image et du futur centre de recherches en biomedeane, occupe I ancien manege des anciens Haras royaux de Louis XV L en wonnement de travail est en "open space" dedie aux entreprises de toute taille et de toute maturité Ce site d'accueil ne dispose pas d'installations techniques spécifiques et reste plus particulièrement adapte a des entreprises spécialisées en informatique medicale Huit entreprises s y activent aujourd hui autour des spécialités medicales et techniques strasbourgeoises La disposi tion des lieux permet des conferences ou du travail collaboratif La renovation des Haras a également per- mis ta creation d un hôtel quatre etoiles et d un restaurant brasserie haut de gamme L Ircad sest déjà portée acquéreur de I im mense clinique du Diaconat qui va déména- ger en 2016 aux Deux-Rives De quoi rêver a d autres pépinières d entreprises en comple- ment du campus prépare par I Eurometro- pole ALSACE- BIOVALLEY DC 400 ENI REPRISES D'ECELLENCE Fédérées au sem du Pôle d excellence Alsa ceBiovalley les entreprises du secteurdes technologies medicales (dispositifs medi- caux imagerie, robotique medico-chirurgi- cale ) représentent en Alsace 260 entre- prises 700 chercheurs et 8 400 salaries Quant au medicament ce sont 130 entre priseset 18 DOO salaries,sans oublier les 1200 personnes des equipes de recherche D.B.
  29. 29. Date : 09/03/2015 Heure : 13:42:52 pointecoalsace.fr Pays : France Dynamisme : 5 Page 1/1 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 240874541 Alsace Biovalley/Conectus : Partenariat inédit pour le salon BioFIT Pour la première fois, BioFIT, plateforme de collaborations de recherche entre acteurs publics et privés, se tiendra à Strasbourg, les 1er et 2 décembre 2015. Pour la première fois, BioFIT, plateforme de collaborations de recherche entre acteurs publics et privés, se tiendra à Strasbourg, les 1er et 2 décembre 2015. Un choix de localisation opéré par l’agence de développement économique Eurasanté et le pôle de compétitivité lillois NSL, motivé par l’excellence scientifique et industrielle de l’Alsace dans le domaine de la santé. Éléments déterminants: la qualité de son Université, l’efficacité de son dispositif de valorisation de la recherche et de transfert (Conectus Alsace) et la performance de son outil de recherche partenariale (le pôle de compétitivité Alsace BioValley). Marqué par l’ambition de devenir l’événement leader en matière de transfert de technologies et de business Santé, BioFIT sera désormais organisé en alternance à Lille et à Strasbourg. Plus de 1000 participants, dont plus de la moitié d’internationaux, ont participé à l’édition 2014. FH. Alsace BioValley • 03 90 40 30 00 • www.alsace-biovalley.com/fr/
  30. 30. Date : 20 NOV 15 Pays : France Périodicité : Bi-hebdomadaire Page 1/1 BIOVALLEY2 5454806400505Tous droits réservés à l'éditeur LÉCONOMIE EN ALSACE SANTÉ - ENTREPRISES BIOFIT En 2015, la convention se tient à Strasbourg L'agence de développement économique Eurasanté, le pôle de compétitivité NSL1 , la SAIT2 Conectus Alsace et le pôle de compétitivité Alsace BioValley annoncent la signature d'un partenariat inédit pour co-organisent la 4e édition de la convention d'affaires BioFIT à Strasbourg, les 1er et 2 décembre 2015au Palais de Congrès. Epicentre europeen de l'open innovation et du transfert de techno- logies, le salon d'affaires BioFIT est une veritable plateforme de collaborations de recherche entre acteurs publics et prives Son objectif intensifier les flux de licences et favoriser l'émergence de produits, procedes et services innovants dans le domaine des Sciences du Vivant Marque par l'ambition de devenir l'événement leader en matiere de transfert de technologies et de business Sante, BioFIT sera, des 2015, un rendez vous annuel et non plus biennal Cette convention sera par ailleurs organisée désormais en alternance une annee a Lille, une annee a Strasbourg Etienne Vervaecke, Directeur General d'Eurasante, salue cette nou- veaute « les principaux soutiens et sponsors de BioFIT ont valide l'idée de faire passer cet evenement sur un rythme annuel Les entre prises de sante et des biotechnologies sont en constante recherche de partenaires de R&D, d opportunités de licensing et de sources d innovation Ceci justifie pleinement le fait de tenir BioFIT sur un for- mat annuel pour que ce rendez-vous centre surfescollaborations externes et le licensing alimente a bon rythme ses publics » Concernant le choix de la region Alsace pour la tenue de BioFIT 2015, Etienne Vervaecke raconte « quand nous avons souhaite trouver une ville pour co-organiser BioFIT en alternance avec Lille, Strasbourg s est naturellement imposée comme une destination de choix Ouverte sur l'international, foncièrement europeenne, Strasbourg offre une complémentarité de reseaux géographiques avec Lille Le fait que cette region soit reconnue pour la qualite de son Universite, l'efficacité de son dispositif de valorisation de la recherche et de transfert, Conectus Alsace, la performance de son outil de recherche partenariat qu est le pôle de competitivite Alsace BioValley, tout cela a plaide en faveur de localiser BioFITa Strasbourg, en alternance avec son lieu d origine, Lille » Côte Alsace, l'opportunité d'accueillir une convention d'envergure telle que BioFIT a immédiatement resonne positivement Nicolas Carboni President de la SAIT Conectus Alsace témoigne de son enthousiasme « En Alsace plus que dans toutes autres regions, l'historique de collaboration entre le monde académique et indus- triel est tres fort Nous sommes au coeur de la Vallee du Rhin superieur, quirassemble laplusgrande concentration europeenne d'acteurs - publics et prives - dans le domaine des Sciences de la Vie Accueillir une manifestation telle que BioFIT, dont la raison d'être est le transfert de technologie et la création d'activités eco- nomiques a partir de la recherche publique, et contribuer a son developpement: est pournous plus que naturel ' » Didier Frommweiler, Directeur general du Pôle de competitivite Alsace BioValley complète cette vision « L'excellence scientifique et industrielle de l'Alsace dans le domaine de la Sante n'est plus a prouver BioFIT permettra indéniablement a nos entreprises et talents d'accéder a un potentiel inedit de nouveaux partenaires publics et prives, de calibre mondial Ces rencontres devraient considérablement nourrir et accélérer fes partenariats au benéfice du resultat economique et de la competitivite» BioFIT 2015 sera organise conjointement par 2 acteurs lillois (l'agence de developpement economique Eurasanté et le pôle de competitivite NSL, organisateurs historiques de BioFIT) et 2 acteurs alsaciens (la SATT Conectus Alsace et le pôle de com petitiviteAlsace BioValley) (o Redaction En savoir plus sur BioFIT 2015 www.biofit-event corn/2015 Notes • 1 NSL Nutrition Sante Longévité 2 SATT. Societe d'Accélération du Transfert de Technologies À STRASBOURG 70 speakers de haut rang, venus de 20 pays différents, viennent partager leurs visions et expertises en matiere de recherche col laborative et de licensing a travers 3 parcours de conferences Bonnes pratiques en matiere de recherche collaborative, Enjeux fondamentaux du licensing et du transfert de technologie, Trouver les bons financements pour l'innovation a un stade pré- coce Programme détaille http-llwww biofit-event.com/strasbourg/wp- contentluploadsl2Q15IQ9IBioFIT2015-ProgramPreview.pdf
  31. 31. 21 septembre 2015
  32. 32. Date : 27/10/2015 Heure : 17:08:51 www.e-alsace.net Pays : France Dynamisme : 9 Page 1/1 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 261184558 Alsace : partenariat bio-médical Les pôles de compétitivité Santé BioWin en Belgique et Alsace BioValley en Alsace viennent de signer un partenariat dont l'objectif est d'initier une nouvelle collaboration entre les deux régions. Cet accord se traduira par le lancement d’un appel à projets, grâce au soutien de BPI France et du Gouvernement de Wallonie, pour accélérer le développement de projets de recherche entre autres dans les domaines de la thérapie cellulaire, des biomatériaux, des dispositifs médicaux implantables, de la robotique et du diagnostic. De plus, Une rencontre vient d’être organisée pour permettre aux entreprises alsaciennes et wallonnes de se connaître et d’identifier leurs complémentarités. Sylvie Ponchaut, Directrice Générale de BioWin complète : "Ce nouvel accord bilatéral et l’appel à projets qui y est lié cadrent parfaitement dans la stratégie d’internationalisation de BioWin. Le pôle souhaite en effet offrir à ses membres une ouverture pour des collaborations d’innovation internationales, comme ce fut déjà le cas en 2013 et en 2014 avec le Massachussetts Life Sciences Center et en 2015 avec le Canada et Israël". Didier Frommweiler, Directeur Général d’Alsace BioValley, souligne : "Ce nouveau partenariat répond pleinement à la stratégie d’ouverture d’Alsace BioValley. Il complète notre portefeuille d’accords internationaux avec les USA, le Canada, le Japon et l’Allemagne. Il permet par ailleurs aux territoires de la future Région ACAL (Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine) de consolider son ancrage transfrontalier". Plus d'informations sur biowin.org et www.alsace-biovalley.com. PHOTO : Sylvie Ponchaut - Didier Frommweiler.
  33. 33. Date : 26/01/2015 Heure : 13:34:30 www.unistra.fr Pays : France Dynamisme : 14 Page 1/1 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 237165580 Université de Strasbourg : Un nouvel environnement technologique de pointe Le Centre de biologie intégrative (CBI) a été inauguré vendredi 23 janvier. Cet établissement ultramoderne, financé par la Région Alsace et l'État, est hébergé au sein de l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (IGBMC). Le centre réunit des compétences scientifiques et des plates-formes technologiques à dimension nationale et européenne : antenne strasbourgeoise d'Instruct, réseau européen d'infrastructures en biologie structurale, et le siège du projet Frisbi, mis en œuvre dans le cadre du programme d'Investissements d'avenir. Son ambition : mieux appréhender le fonctionnement des systèmes biologiques complexes. Pour Alain Beretz, « le Centre de biologie intégrative est un outil au service de tous pourvu d'une attractivité fantastique. Ce lieu exceptionnel témoigne du niveau élevé de la recherche et de ce qui se fait de mieux dans le monde. Il est la résultante d'un travail collaboratif avec le CNRS, l'Inserm, Alsace Biovalley, L'État, la Région, le conseil régional, la Ville et l'Eurométropole de Strasbourg ». Visionnez le reportage d'UTV pour découvrir le Centre de biologie intégrative :
  34. 34. Date : 25/06/2015 Heure : 10:23:43 Journaliste : Christian Bach www.dna.fr Pays : France Dynamisme : 625 Page 1/2 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 250515026 French Tech Alsace et MedTech : questions après l'annonce de New York Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat au numérique, a surpris tout le monde dans la nuit de mercredi à jeudi en annonçant l'attribution d'un "label thématique" French Tech au pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse. En Alsace, il va probablement falloir repenser le projet porté par les deux villes, puisque c'est uniquement la filière des technologies médicales qui est reconnue d'excellence. Diaporama : http://www.dna.fr/actualite/2015/06/25/french-tech-alsace-et-med-tech-questions-apres-l- annonce-de-new-york Aucun communiqué n'est parti de Mulhouse et Strasbourg, tard la nuit dernière ou tôt ce jeudi matin pour célébrer l'entrée du pôle métropolitain et de l'Alsace dans l'équipe de France du numérique. Et pour cause. L'annonce faite à New York par Axelle Lemaire mérite un temps de réflexion et d'analyse, parce qu'elle bouscule quelque peu le projet French Tech Alsace porté depuis le printemps 2014 par Strasbourg et Mulhouse, plus précisément par l'Eurométropole de Strasbourg et la M2A à Mulhouse. La candidature alsacienne reposait sur deux volets, l'un dont le centre de gravité est strasbourgeois et qui s'appuie principalement sur la santé et les technologies médicales (avec l'IRCAD, l'IHU-institut de chirurgie guidée par l'image et Alsace BioValley), l'autre dont le centre de gravité est plus mulhousien et qui s'appuie sur la conversion au numérique de l'industrie (industrie 4.0). (lire ici) A New York, Axelle Lemaire a dévoilé deux catégories de projets intégrant l'équipe de France du numérique et décrochant le précieux label French Tech. En résumé, il y a bien ce matin huit projets labellisés, dont un projet en Alsace porté par le pôle métropolitain Strasbourg-Mulhouse, mais il y a deux catégories de champions : les territoires -ou Métropoles French Tech- et les "labels thématiques" (lire ici le communiqué de la Mission French Tech).
  35. 35. EUROMETROPOLE LE MAG' Date : NOV/DEC 15Périodicité : Bimestriel Page de l'article : p.19 Journaliste : V.K. Page 1/1 BIOVALLEY2 0147406400505Tous droits réservés à l'éditeur C'est une première en France le Crous a inauguré, début octobre, sa première résidence pour étudiants en formation en alternance Adossée a la future usine- école Ease (European aseptic and sterile environment training center), la plateforme pédagogique pour les métiers de la production en salle blanche de I Unistra et du pôle de compétitivité Alsace BioValley, la résidence affiche déjà complet. Preuve qu'elle répond à une réelle attente Plus de 200 étudiants y séjournent à la nuitée ou au mois dans des studios de 18 m2 tout équipes idéalement situés sur le campus d'Illkirch- Graffenstaden, a proximité du tram. La durée des séjours est modulable et adaptée au rythme de leur formation.^ Soutenu parle Programme d'investissements d'avenir, le projet a coûté près de 10,4 M€ (dont 6,2 venant du Crous) et est un modèle de construction innovante et éco-responsable. En ossature bois sur six niveaux, la résidence a été montée par juxtaposition de cent modules préfabriqués, selon une technologie assurant rigidité et résistance à la structure L'éco-construction garantit jm également l'absence 1||| de déperdition thermique, une consommation énergétique divisée par deux par rapport à un bâtiment basse consommation classique et une bonne isolation acoustique. De quoi étudier en toute sérénité. V.K.
  36. 36. Date : 03/12/2015 Heure : 05:57:02 Journaliste : Christian Robischon www.tracesecritesnews.fr Pays : France Dynamisme : 6 Page 1/4 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 264540981 Defymed et CellProthera, deux start-up alsaciennes qui révolutionnent la médecine BIOTECHNOLOGIES/ALSACE. Au moment où la filière biotechnologique alsacienne accueille l’édition 2015 de Biofit (1), rendez-vous majeur du secteur qui a fermé ses portes hier à Strasbourg, ses jeunes entreprises emblématiques se sentent pousser des ailes. Développeur d’un pancréas artificiel à Strasbourg, Defymed engrange près de 2 millions d’€ de nouveaux fonds. A Mulhouse, CellProthera annonce le lancement de l’essai clinique pour sa solution de régénération cardiaque post-infarctus. Defymed est une spin-off du CeeD, le Centre européen d’étude du diabète de Strasbourg, référence internationale du sujet. © N.Messner. Doucement mais sûrement, le pancréas « bio-artificiel » de Defymed s’approche de sa mise sur le marché. Nommé Mailpan, ce dispositif médical vise en priorité les patients qui souffrent d’un diabète de type 1, celui qui ne peut se passer d’apport d’insuline. Seules solutions aujourd’hui pour ces 25 millions de personnes dans le monde : se faire administrer l’indispensable hormone tous les jours par stylos, ou en continu par une pompe, ou se faire transplanter des îlots pancréatiques ou recevoir une greffe de pancréas. Autant de traitements lourds, que le nouveau produit que développe la start-up pourrait supplanter. « Il se caractérise par sa semi-perméabilité. De ce fait, il laisse passer l’insuline et le glucose, mais bloque les molécules impliquées dans le rejet », expose Séverine Sigrist, présidente de Defymed. Avec son équipe, Séverine Sigrist travaille à cette innovation de portée internationale depuis près de vingt ans. Defymed est une spin-off du CeeD, le Centre européen d’étude du diabète de Strasbourg, référence internationale du sujet.
  37. 37. Date : 03/12/2015 Heure : 05:57:02 Journaliste : Christian Robischon www.tracesecritesnews.fr Pays : France Dynamisme : 6 Page 2/4 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 264540981 Séverine Sigrist est également la présidente du pôle Alsace BioValley. © F. Nussbaumer. Le centre de recherche demeure son partenaire technologique et financier. Il a participé à toutes les levées de fonds, dont la dernière et la plus importante d’1,9 million d’€ qui a associé le Fonds lorrain des matériaux et le nouveau fonds interrégional d’amorçage Cap Innov’Est. En ajoutant un premier tour de table et les financements publics, Defymed en est à 5 millions d’€ collectés. La récente levée annoncée fin octobre, lui permet de finaliser l’industrialisation de son dispositif médical, d’en valider définitivement la biocompatibilité, et de préparer les premiers essais cliniques chez l’Homme, fin 2016. « L’objectif, c’est de sécuriser complètement le Mailpan », résume Séverine Sigrist. « Les études qui vont démarrer auront lieu en Europe, mais nous visons les Etats-Unis, ce qui va requérir une nouvelle levée de fonds. Sachant que notre production restera à Strasbourg », ajoute la chercheuse et entrepreneuse. Defymed emploie 6 salariés et prévoit deux recrutements prochains. La start-up a commencé à dégager du chiffre d’affaires : elle prévoit 300 000 € en 2016. Ses clients se recrutent parmi les groupes pharmaceutiques producteurs des cellules pancréatiques qui secrètent l’insuline. Mais son horizon peut s’élargir à d’autres applications : « Nos découvertes sont transposables au foie ou au rein bioartificiels », rappelle Séverine Sigrist.
  38. 38. Date : 03/12/2015 Heure : 05:57:02 Journaliste : Christian Robischon www.tracesecritesnews.fr Pays : France Dynamisme : 6 Page 3/4 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 264540981 La récente levée de fonds permet à Defymed de finaliser l’industrialisation de son dispositif médical. ©N.Messner. Mise sur le marché fin 2018/début 2019 Mardi 2 décembre, à son siège à Mulhouse, c’était au tour de CellProthera d’annoncer une étape majeure après 14 ans de recherches : le premier essai clinique chez l’Homme de son produit de thérapie cellulaire de régénération cardiaque après un infarctus. Cette régénération s’opère grâce à des cellules souches, qui sont prélevées par simple prise de sang, puis sont démultipliées au moyen d’un automate qui produit un greffon, injecté par un cathéter dans la zone lésée. Réparti entre dix hôpitaux en France et en Grande-Bretagne dont Mulhouse, l’essai débutera en janvier et concernera 44 patients victimes d’un infarctus sévère. L’automate de production de greffons de cellules-souches. © Studio Chlorophylle / Serge Nied. « Notre solution augmente considérablement les chances de survie, elle se pose en alternative à la transplantation, en plus économique de surcroît : notre kit de production de greffon coûte 35 000 €. Pour une transplantation, il faut compter 200 000 € », souligne le professeur Philippe Hénon, président et directeur scientifique de CellProthera.
  39. 39. Date : 03/12/2015 Heure : 05:57:02 Journaliste : Christian Robischon www.tracesecritesnews.fr Pays : France Dynamisme : 6 Page 4/4 Visualiser l'article Tous droits réservés à l'éditeur BIOVALLEY2 264540981 Le traitement pourrait bénéficier à 1 million de patients par an rien qu’aux Etats-Unis, au Japon et dans les principaux pays de l’Union européenne. Après une autre phase d’essai sur 150 patients en Europe et en Amérique du Nord, la société de 19 salariés visera la mise sur le marché fin 2018/début 2019. CellProthera part pour cela à la conquête de 25 millions d’€ de fonds venant s’ajouter aux 20 déjà collectés depuis ses débuts. « L’entrée en phase clinique débloque beaucoup les discussions », relève Jean-Claude Jelsch, directeur général. l’équipe dirigeante de CellProthera, autour de son fondateur le professeur Philippe Hénon (au centre). © Christian Robischon. (*) Biofit est une convention d’affaires annuelle qui réunit entreprises, chercheurs, financeurs et structures d’accompagnement dans les sciences de vie. Près de 1 000 personnes ont participé à l’édition 2015 les 1er et 2 décembre à Strasbourg. Elles y débattent en particulier des transferts de technologies et du financement des innovations. Le choix de Strasbourg pour ce rendez-vous national est une marque de reconnaissance du dynamisme alsacien en biotechnologies et sciences de la vie sous la houlette du pôle de compétitivité Alsace BioValley.

×