Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - pascal pineau

702 views

Published on

Extrait du Livre Blanc

L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ?
Plus riche plus vite… donc plus innovant ?

Published in: Social Media
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - pascal pineau

  1. 1. L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ? #612RENCONTRES Page 1 Extrait du Livre Blanc L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ? A la rencontre de : Pascal Pineau Plus riche plus vite… donc plus innovant ? «Un filon exceptionnel, donc, qu’il faut savoir exploiter» Accès au livre blanc : https://albanjarry.com/livre-blanc-innovation/
  2. 2. L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ? #612RENCONTRES Page 2 Plus riche plus vite… donc plus innovant ? Responsable de formation, formateur et rédacteur d’articles en gestion de patrimoine (spécialisé sur le chef d’entreprise), basé à Clermont-Ferrand LinkedIn : pascal-pineau-44b3b484 Twitter : @PPascal63 Les réseaux sociaux, et Twitter tout particulièrement, sont pour moi une source d’enrichissement exceptionnelle… et des compagnons de voyage (transports/restaurants/hôtels) précieux. Je prends plaisir à découvrir des contenus qui me seraient restés inconnus sans eux. Ils m’ont ainsi permis de satisfaire ma soif de connaissances sur des domaines divers et variés, de la philosophie à la musique, en passant par la stratégie. Glaner ici un conseil de lecture de la philosophe et animatrice Adèle Van Reeth (excellent conseil que je partage volontiers, dans l’esprit des réseaux sociaux : n’hésitez à (re)découvrir Ralph Waldo Emerson). Echanger là avec Michel Goya, militaire et auteur de talent, à propos de l’extension du port d’arme en France dans le contexte des attentats. Entrer en contact avec le plus français des songwriters américains, Elliott Murphy, pour lequel je nourris une très grande admiration – et désormais beaucoup d’affection. Pardon à tous ceux que je n’ai pas cités. Les expériences sont multiples et les belles rencontres légions – avec des personnalités connues, certes, mais aussi et surtout avec des personnes qui mériteraient de l’être –, au-delà de quelques passes d’armes avec de tristes sires qui peuplent, souvent sous couvert d’anonymat, les bas-fonds du réseau social. Présent sur Twitter à titre privé tout d’abord, j’ai ensuite relayé les contenus édités par l’association qui m’emploie et, ce faisant, invité mes collègues, à leur tour, à s’inscrire et développer leur réseau – ce qui a été fait avec succès. Pourquoi cette évolution ? Tout simplement en réaction à cette évidence qu’est l’abondance de la matière à utiliser (jurisprudence/doctrine notamment). Sans oublier une vitesse de transmission de l’information stupéfiante, ce qui est toujours intéressant lorsqu’il s’agit d’actualiser ses connaissances (un élément essentiel pour un formateur !).
  3. 3. L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ? #612RENCONTRES Page 3 Un filon exceptionnel, donc, qu’il faut savoir exploiter. Et quand je trouve, naturellement, je partage. D’abord la production des autres puis mes propres travaux. Avec parfois des succès d’estime qui m’invitent à poursuivre… Et puis, lorsque vous participez à la formation de plusieurs centaines de personnes par an, tout ce qui peut faire lien avec les « anciens » prend du sens. Les réseaux sociaux constituent un relai précieux en la matière, ce d’autant qu’ils permettent aussi de casser une image peut- être trop austère. Une belle vitrine, souvent redécorée, qui attire les yeux des passants – nos abonnés. Tout cela est-il vraiment innovant ? Dans l’ensemble, sans doute pas. Et pourtant, à y regarder de plus près, les pratiques ont évolué. Aujourd’hui, cela peut compter lorsqu’il s’agit de défendre un métier, la gestion de patrimoine, que je souhaite transversal et basé sur un conseil adapté, que j’espère appuyé sur une large culture unissant, entre autres, les sciences cognitives à la finance et au droit. Construire et défendre des convictions, partager avec les autres sans prosélytisme, apprendre à se nourrir du maelstrom sans être emporté. Vaste programme ! Pour revenir – et terminer – sur mon métier, la formation, je crois que l’innovation consiste à dépecer ces monstres magnifiques que sont les réseaux sociaux pour essayer d’en livrer la substantifique moelle à ceux qui nous font confiance.

×