Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - claudine pierron

696 views

Published on

Extrait du Livre Blanc

L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ?
Une compétence cognitive du 21ème siècle : L’apprentissage de l’exploration d’informations sur les réseaux sociaux

Published in: Social Media
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Livre blanc information reseaux sociaux et innovation - claudine pierron

  1. 1. L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ? #612RENCONTRES Page 1 Extrait du Livre Blanc L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ? A la rencontre de : Claudine Pierron Une compétence cognitive du 21ème siècle : L’apprentissage de l’exploration d’informations sur les réseaux sociaux «Nous sommes entrés dans un environnement immatériel qu’il est convenu d’appeler une économie des connaissances» Accès au livre blanc : https://albanjarry.com/livre-blanc-innovation/
  2. 2. L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ? #612RENCONTRES Page 2 Une compétence cognitive du 21ème siècle : L’apprentissage de l’exploration d’informations sur les réseaux sociaux Doctorante RH, Conseil en évolution professionnelle, je m’intéresse aux mobilités professionnelles, les transformations relatives aux évolutions des métiers, la diversité des nouvelles formes d’emplois, les nouveaux modes d’apprentissage LinkedIn : claudinepierron Twitter : @claudinepier Le savoir est fragmenté, parcellisé, éclaté en une vaste mosaïque, il se recompose en permanence au gré des besoins. La cartographie des objets d’échanges, des temps, des espaces, des densités et des acteurs qui les nourrissent ne ressemble en rien à celle que nous connaissions il y a dix ans. L’accès à l’information relève de chacun d’entre nous, se trouve au sein de communautés, de réseaux sociaux. Nous sommes en train de vivre dans un monde où l’accélération des techniques opère en synergie avec l’accélération du changement social qui, lui-même, est synchronisé avec l’accélération des rythmes de vie. Dans les sociétés de l’accélération technologique, le temps devient un temps profane, individuel, numérique, accéléré et démultiplié. Il constitue un espace, parcouru par des flux incessants et simultanés d’informations. L’individu en est la figure maîtresse, constamment à la recherche d’un « plein » d’opportunités, d’expériences, de savoirs. La révolution numérique désigne simplement le fait que l’informatique et internet ont envahi notre quotidien et ont modifié la façon dont nous diffusons, partageons et recherchons les informations, voire les savoirs. L’explosion des technologies a également permis d’accéder à des connaissances grâce à de multiples applications informatiques (forums de discussion, visioconférences, messageries instantanées, Wikis, Blogs, Podcasting, Really simple syndication [Rss]),et plus généralement, des accès à des informations en ligne sous leurs innombrables et croissantes déclinaisons. Nous sommes entrés dans un environnement immatériel qu’il est convenu d’appeler une économie des connaissances. Cet environnement dominé par les services, les savoirs et les technologies numériques a créé une nouvelle économie de l’intelligence et des relations. Ainsi l’émergence de nouveaux contextes et types d’emplois exigent des changements continus des
  3. 3. L’ACCES A L’INFORMATION ET AUX RESEAUX SOCIAUX REND-IL PLUS INNOVANT.E ? #612RENCONTRES Page 3 connaissances et des compétences individuelles pour développer l’employabilité à l’intérieur et l’extérieur de l’entreprise. C’est le cas lors d’une mobilité professionnelle ou recherche d’emploi, où il est important de prendre en compte les interactions, les rétroactions, les contextes et les complexités économiques afin d’aborder les problèmes de plus en plus pluridisciplinaires. Cette connaissance s’acquiert par des recherches affinées sur les réseaux et la rencontre d’influenceurs clés dans le domaine. Ainsi l’essor de l’économie du savoir signifie que le problème central concerne moins l’accès à l’information que la faculté de s’en servir et, plus généralement, la capacité d’apprentissage de la part des différents acteurs concernés. En effet, la somme des savoirs augmente de façon exponentielle sous la forme d’informations disponibles, cependant la difficulté est que toutes ces informations doivent être assimilées pour constituer du savoir pertinent. L’ensemble de ces données va devoir être structuré pour être interprété et cela va exiger de bonnes capacités cognitives. En effet, rechercher des informations sur des réseaux comme Twitter va exiger des compétences d’exploration afin de détecter lors du lancement de la recherche les bons mots clés. Il sera nécessaire de les relier, les catégoriser. De lien en lien, il s’agira d’apprendre à contrôler son attention pour éviter la sérendipité, de perdre le fil. C’est aussi accepter de recueillir ces nouvelles données sans immédiatement percevoir leur valeur. L’exploration numérique à travers des sites comme Twitter, Linkedin va contribuer à une attention qui contraint à traquer les indices, des liens, à capitaliser et à contextualiser. Ces Réseaux sociaux transportent les connaissances en temps réel et sont générateurs d’idées, de rencontres, d’intelligence collective dans un délai très court. Ils offrent des opportunités d’apprentissage décloisonnées, non formatées ce qui favorise la découverte de nouvelles connexions dont nous n’aurions pas imaginé l’existence.

×