Ad6 Review - Marketing de la rareté - 13 février 2013

300 views

Published on

Mauvaises estimations ou stratégie marketing ? A l’ère de la donnée, du big data, les géants de l’high tech sont de plus en plus approximatifs ou du moins se trompent dans leurs prévisions de façon grossières. A l’instar d’Apple qui est maître dans cet art ou bien le plus mauvais en termes de prévisions, se retrouve en rupture de stock pour chaque lancement d’un nouveau modèle.

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
300
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Ad6 Review - Marketing de la rareté - 13 février 2013

  1. 1. Ad6 Review!Du 13 Février 2013 : « La tendance du marketing de la rareté » Mauvaises estimations ou stratégie marketing ? A l’ère de la donnée, du big data, lesgéants de l’high tech sont de plus en plus approximatifs ou du moins se trompent dans leursprévisions de façon grossières. A l’instar d’Apple qui est maître dans cet art ou bien le plusmauvais en termes de prévisions, se retrouve en rupture de stock pour chaque lancement d’unnouveau modèle.On se souvient lors de la sortie d’un l’iPhone la pénurie qui s’en suis, le directeur financier de lapomme disait lui-même « nous sommes actuellement dans l’incapacité de fabriquer suffisammentd’iPhones 3GS pour répondre à la forte demande, et nous travaillons à régler ce problème« .Nous avons été témoin de la commercialisation de la fameuse gamme Nexus de Google, avec dessmartphones Nexus 4 constamment en rupture et des tablettes Nexus 10 quasi inexistantes surle Google Play y compris encore aujourd’hui.
  2. 2. Aujourd’hui, un autre géant souffre de ce mal « d’approximation », la firme Microsoft à son tourest en rupture de stock, elle, qui avait prévu à l’origine 4 millions de tablettes Surface pro, adivisé sa prévision par deux en décembre de l’année dernière.Cependant la publicité autour de ces produits indisponibles est énorme, et on peut noter queMicrosoft a eu le plus gros investissement marketing de l’histoire de l’informatique pour lelancement de son OS Windows 8 porté sur la Surface avec près de 1, 8 milliards de dollars.Donc autant de publicité pour des produits non disponibles, ces ruptures de stocks semblent plusressembler à un gros coup de communication qu’à un problème logistique. Surtout que le faitd’être en rupture pour des produits autant attendu, offre des articles gratuits dans la presse, les
  3. 3. sites d’actualités, les blogs, et l’information est relayée sur les réseaux sociaux ce qui augmentela rareté du produit.Une stratégie qui porte un nom : le marketing de la rareté.Le marketing de la rareté a pour concept de créer la peur du manque, la peur de passer à côtéd’un élément qui les permettrait d’entrer dans un club privilégié, l’intérêt est qu’en jaugeant entrecapacité de production et prix, moyennant un tarif assez élevé pour le sentiment de privilégié,booster les ventes ou/et créer un gros coup de communication. On peut tout de même sedemander si cette stratégie ne risque pas de lasser le consommateur ? Adriano RUIZ, Chargé de marketing et de communicationSources:L’expansion 01net

×