Successfully reported this slideshow.
We use your LinkedIn profile and activity data to personalize ads and to show you more relevant ads. You can change your ad preferences anytime.

Données ouvertes, néo-géographes et standards: la transdisciplinarité à l'aube du web

527 views

Published on

  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

Données ouvertes, néo-géographes et standards: la transdisciplinarité à l'aube du web

  1. 1. Données  ouvertes,  néo-­‐ géographes  et  standards  
  2. 2. Un peu de contexte…! •  OSBL se spécialisant dans les données ouvertes et le développement d’outils web facilitant les échanges et la communication entre citoyens et gouvernements. •  Deux stratégies: Améliorer l’accès aux données ouvertes Rendre la participation facile et pertinente
  3. 3. Données ouvertes! •  Rendre les données disponibles à l’ensemble de la population pour: –  Développement économique –  Transparence gouvernementale –  Développement social, environnemental, etc. •  Difficultés: tout le monde n’a pas les connaissances technologiques pour exploiter ces données. •  Encore plus vrai pour les données géospatiales…
  4. 4. Chaîne de valeur des données! Création Aggrégation Processing Décision Valeur
  5. 5. Favoriser la création de valeur! •  Chaque acteur d’une étape doit être conscient de ceux qui le précèdent ou le suivent •  Ce n’est pas aussi linéaire qu’un chaine: c’est un processus itératif et collaboratif •  Ceux qui ont la connaissance pour manipuler les données sont aussi ceux qui peuvent aider à créer des outils
  6. 6. Outils “faciles”!
  7. 7. Quelques critères! •  Web •  Logiciel libre •  Gratuit ou peu couteux •  Repose sur des APIs •  Données ouvertes
  8. 8. Standardisation!
  9. 9. Standardisation! •  GML vs GeoJSON vs KML vs WMS vs SHP •  Formats de travail != Formats de partage •  Exemple: Données ouvertes en CSV en conique conforme de Lambert –  80% des utilisateurs potentiels abandonnent en ouvrant le fichier
  10. 10. Pas de solution miracle…! •  Les standards et processus pour favoriser le partage sont loin d’être définis •  Échanges entres utilisateurs, producteurs, etc. •  Discipline de gestion de l’information (bibliothécaire, etc.)
  11. 11. Exemple: open511! •  Format de partage des entraves routières, accidents, etc. •  Standards existants: trop complexes, peu d’adoption •  Représentation XML (GML v2 limité) et JSON (GeoJSON) •  Développement d’outils open source
  12. 12. Intermédiaires! •  Besoin d’avoir des intermédiaires pour faciliter la communication •  Avec ses actions, Nord Ouvert se place dans ce rôle •  Besoin d’améliorer la “littératie” numérique, technologique, géomatique, etc.
  13. 13. GeoThink! •  Partenariat financé par SSHRC incluant universitaires, gouvernements et entreprises. •  Au croisement des données géospatiales et du web •  Quels standards? Comment gérer les licences? Comment gérer les “Volunteered Geographic Information”
  14. 14. Conclusion! •  Pour avoir de la valeur, les données doivent être utilisées •  Pour être utilisées les données doivent être accessibles par des “néophytes” •  Obligation morale de prendre en compte ces besoins pour les géomaticiens et autres experts
  15. 15. Stéphane Guidoin @hoedic Twitter: @opennorth Facebook: OpenNorth.NordOuvert Blog: www.opennorth.ca/blog

×