Your SlideShare is downloading. ×
Guide%20 utilisateur%20de%20shadowprotect v9-20111129-0911[1]
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Guide%20 utilisateur%20de%20shadowprotect v9-20111129-0911[1]

506
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
506
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Guide Utilisateur de ShadowProtect Guide Utilisateur de ShadowProtect Author: STC Admin Date: Nov 29, 2011 9:10 AM URL: http://doc.storagecraft.com/wiki/display/frSPguide/Guide+Utilisateur+de+ShadowProtect Page 1 of 100
  • 2. Guide Utilisateur de ShadowProtect Table of Contents 1 Informations supplémentaires __________________________________________________________ 6 2 Conventions de lecture _______________________________________________________________ 7 3 Vue d'ensemble de ShadowProtect _____________________________________________________ 8 3.1 Fonctionnalités et Eléments _______________________________________________________ 8 3.2 Quelles sont les nouveautés ______________________________________________________ 10 3.3 Scénario d’utilisation ____________________________________________________________ 11 3.3.1 Scénarios sur la console ShadowProtect _______________________________________ 11 3.3.2 Scénarios VirtualBoot ______________________________________________________ 13 4 Comment fonctionne ShadowProtect ___________________________________________________ 15 4.1 Création d’une image de sauvegarde _______________________________________________ 15 4.1.1 Création d’un volume virtuel _________________________________________________ 15 4.1.2 Capture du volume virtuel __________________________________________________ 16 4.2 Restauration d’une image de sauvegarde ____________________________________________ 16 4.2.1 Restauration de fichiers et dossiers individuels __________________________________ 16 4.2.2 Restauration d’un volume complet ____________________________________________ 17 4.3 Fichiers images de sauvegarde ___________________________________________________ 17 4.3.1 Conventions de nommage des fichiers ________________________________________ 18 4.3.2 Dépendances de fichier ____________________________________________________ 19 5 Installation de ShadowProtect _________________________________________________________ 20 5.1 Configuration Système Requise ___________________________________________________ 20 5.1.1 Configuration matérielle requise _____________________________________________ 20 5.1.2 Système d’exploitation requis _______________________________________________ 21 5.1.3 Système de fichiers supporté ________________________________________________ 22 5.1.4 Supports de stockage pris en charge __________________________________________ 22 5.1.5 Environnements Multi-Boot _________________________________________________ 22 5.2 License et options d’installation ____________________________________________________ 23 5.2.1 ShadowProtect pour les Services gérés _______________________________________ 24 5.3 Démarrage de ShadowProtect ____________________________________________________ 24 5.4 Activation de ShadowProtect _____________________________________________________ 24 5.4.1 Activation automatique _____________________________________________________ 25 5.4.2 Activation manuelle _______________________________________________________ 26 5.4.3 Désactivation ShadowProtect _______________________________________________ 26 5.5 Désinstallation de ShadowProtect __________________________________________________ 27 6 Comprendre la console ShadowProtect _________________________________________________ 28 6.1 Barre de Menu _________________________________________________________________ 28 6.2 Panneau de Navigation __________________________________________________________ 30 6.3 Onglets ______________________________________________________________________ 33 6.3.1 Assistants _______________________________________________________________ 33 6.3.2 Onglet structure du disque __________________________________________________ 34 6.3.3 Onglet Tâche de sauvegarde ________________________________________________ 35 6.3.4 Onglet Destinations _______________________________________________________ 36 6.3.5 Onglet historique de sauvegarde _____________________________________________ 37 Page 2 of 100
  • 3. Guide Utilisateur de ShadowProtect 6.4 Vue Administrative _____________________________________________________________ 38 6.5 Vue réseau ___________________________________________________________________ 39 7 Création de fichiers image de sauvegarde _______________________________________________ 41 7.1 Emplacements de stockage des fichiers image de sauvegarde ___________________________ 43 7.2 Destinations ___________________________________________________________________ 45 7.2.1 Modification des destinations ________________________________________________ 46 7.2.2 Suppression de destination _________________________________________________ 46 7.3 Options ______________________________________________________________________ 47 7.3.1 Méthode de compression ___________________________________________________ 47 7.3.2 Protection des fichiers _____________________________________________________ 47 7.3.3 Fichier image fractionné ____________________________________________________ 48 7.3.4 Nom de la Tâche de sauvegarde _____________________________________________ 49 7.3.5 Commentaires de sauvegarde _______________________________________________ 49 7.3.6 Options avancées ________________________________________________________ 49 8 Montage des fichiers images de sauvegarde _____________________________________________ 54 8.1 Montage des fichiers image de sauvegarde dans Windows ______________________________ 56 8.2 Options de montage d’image de sauvegarde _________________________________________ 56 8.3 Démontage des fichiers images de sauvegarde _______________________________________ 57 8.3.1 Démontage des images de sauvegarde dans Windows ___________________________ 59 9 Restauration d'un volume ____________________________________________________________ 60 10 Outils d’image de sauvegarde _________________________________________________________ 63 11 Administration à distance ____________________________________________________________ 65 11.1 Gestion à distance avec la console d’administration ____________________________________ 65 11.1.1 Installation de l'agent de sauvegarde à distance _________________________________ 65 11.1.2 Ajout et suppression de n'uds à distance _______________________________________ 67 11.1.3 Modification des propriétés du n'ud distant _____________________________________ 68 11.1.4 Connexion et déconnexion des n'uds distants ___________________________________ 69 11.2 Gestion à distance à l'aide de la vue réseau __________________________________________ 69 11.2.1 La vue réseau - Ajout et suppression de n'uds à distance __________________________ 69 11.2.2 La vue réseau - Modification des propriétés du n'ud distant ________________________ 70 11.2.3 La vue réseau - Connexion et déconnexion des n'uds distants ______________________ 71 11.2.4 Exporter et importer la configuration du n'ud distant ______________________________ 72 11.3 Création et configuration de package d'installation _____________________________________ 72 12 Utiliser VirtualBoot __________________________________________________________________ 74 12.1 Configuration requise ___________________________________________________________ 75 12.2 Limitations de VirtualBoot ________________________________________________________ 76 12.3 Création d'une machine virtuelle ___________________________________________________ 76 12.3.1 Pour créer une machine virtuelle _____________________________________________ 79 12.4 Configuration d'une machine virtuelle _______________________________________________ 80 12.4.1 Configuration d'une carte réseau. ____________________________________________ 81 12.4.2 Configuration des pilotes ___________________________________________________ 81 12.4.3 Installation des Addons VirtualBox pour le système d'exploitation ___________________ 82 12.4.4 Continuer les sauvegardes incrémentales ______________________________________ 83 13 Autres fonctions ____________________________________________________________________ 85 13.1 Vérification des fichiers image de sauvegarde ________________________________________ 85 13.2 Configuration des notifications par E-mail ____________________________________________ 86 Page 3 of 100
  • 4. Guide Utilisateur de ShadowProtect 13.3 Les fichiers journaux ____________________________________________________________ 87 13.4 Création de fichiers clé __________________________________________________________ 88 13.5 Modifier la politique de création de partition __________________________________________ 89 13.6 Créer un CD de restauration ______________________________________________________ 90 14 Conseils pratiques __________________________________________________________________ 92 15 Configuration de politique de rétention __________________________________________________ 94 16 Assistance aux utilisateurs ___________________________________________________________ 95 16.1 Support technique gratuit ________________________________________________________ 95 16.2 Assistance par Email ____________________________________________________________ 95 16.3 Assistance téléphonique _________________________________________________________ 95 17 Glossaire _________________________________________________________________________ 96 Page 4 of 100
  • 5. Guide Utilisateur de ShadowProtect Bienvenue dans le guide utilisateur de ShadowProtect. Ce guide décrit la technologie ShadowProtect, l’utilisation du produit et explique comment en tirer le meilleur parti. ShadowProtect est disponible en trois éditions différentes. Alors que la plupart des différences entre les éditions de ShadowProtect sont relatives à la licence utilisateur, ce guide identifie spécifiquement les informations s’appliquant à une édition particulière. Edition Description ShadowProtect Desktop Edition Permet la sauvegarde et restauration des volumes d’un système unique. Cette édition est utilisée pour les ordinateurs de bureau ou pc portables Windows. ShadowProtect Server Edition Permet la sauvegarde et restauration des systèmes Windows Server. Une licence est nécessaire pour chaque OS Windows installé. ShadowProtect SBS Edition Permet la sauvegarde et restauration des systèmes Microsoft (Small Business) Small Business Server (SBS). Une licence est nécessaire pour chaque OS Windows installé. ShadowProtect pour les Fournit un modèle de licence sur abonnement pour les Fournisseurs de Services Gérés Fournisseurs de services gérés (MSP) qui veulent offrir des (MSP : Managed Service Providers) solutions de restauration après sinistre pour leurs clients. Le guide contient les sections suivantes: Vue d'ensemble de ShadowProtect Comment fonctionne ShadowProtect Installation de ShadowProtect Comprendre la console ShadowProtect Création de fichiers image de sauvegarde Montage des fichiers images de sauvegarde Restauration d'un volume Outils d’image de sauvegarde Administration à distance Utiliser VirtualBoot Autres fonctions Conseils pratiques De plus, ce Guide comprend les sections de renseignements généraux suivantes: Configuration de politique de rétention Assistance aux utilisateurs Glossaire Page 5 of 100
  • 6. Guide Utilisateur de ShadowProtect 1 Informations supplémentaires Pour accéder aux dernières informations et ressources : Lire le fichier readme.txt inclus dans l'Environnement de restauration StorageCraft. Le site web du support technique StorageCraft : http://support.storagecraft.eu Ce guide est également disponible depuis l'interface utilisateur ShadowProtect dans le menu Aide. Pour obtenir des informations et définitions des termes techniques du guide ShadowProtect, voir le Glossaire. Page 6 of 100
  • 7. Guide Utilisateur de ShadowProtect 2 Conventions de lecture Ce symbole désigne une Note ou un Avertissement qui fournit des renseignements importants sur la configuration et/ou l'utilisation de ShadowProtect. Page 7 of 100
  • 8. Guide Utilisateur de ShadowProtect 3 Vue d'ensemble de ShadowProtect ShadowProtect permet des restaurations après sinistre robustes et flexibles en créant et gérant des fichiers images de sauvegarde. Chaque fichier d’image de sauvegarde représente l’état exact du système à un instant donné. ShadowProtect fournit des avantages exceptionnels par rapport aux méthodes de restauration traditionnelles. Autres Méthodes ShadowProtect 1 Réparer le matériel si nécessaire 1 Réparer le matériel si nécessaire 2 Récupérer les médias (CD, DVD, ect…) 2 Booter depuis le CD de récupération 3 Installer le système d’exploitation depuis le CD-Rom 3 Restaurer le système complet ou des fichiers et répertoires 4 Redémarrer 4 Redémarrer 5 Appliquer les différents services packs Complètement restauré en quelques minutes 6 Redémarrer (cela peut nécessiter plusieurs redémarrages) 7 Installer le logiciel de sauvegarde 8 Mettez à niveau votre logiciel de sauvegarde vers sa dernière version supportée 9 Redémarrer 10 Charger les bandes de sauvegarde et restaurer Complètement restauré en quelques heures Vous devez avoir pris connaissance des informations suivantes lorsque vous vous préparer à installer et à utiliser ShadowProtect : Fonctionnalités et Eléments Scénario d’utilisation 3.1 Fonctionnalités et Eléments Component Features Page 8 of 100
  • 9. Guide Utilisateur de ShadowProtect ShadowProtect Une console d'administration facile à utiliser qui vous permet de gérer la configuration de Console votre plan de restauration après sinistre de votre système Windows. La console ShadowProtect fournit les fonctionnalités principales suivantes: Compatible Microsoft VSS (Service de cliché instantané) vous permettant de faire vos sauvegardes discrètement en arrière-plan. Un assistant de sauvegarde vous permettant de sauvegarder sur n'importe quel disque accessible, incluant les espaces de stockage réseaux (SAN, NAS, iSCSI), disques amovibles (USB, Firewire) et médias optiques (CD, DVD, Blu-Ray). Vérification des sauvegardes pour s'assurer d'une restauration complète. Création de fichiers image de sauvegarde cryptés et compressés pour des performances et une sécurité accrues. Un assistant de restauration vous permettant de restaurer des fichiers, répertoires ou un volume de données complet par rapport à un instant exact de sauvegarde. Afficher des images de sauvegarde pour la restauration rapide de fichiers et de dossiers. Administration à distance des opérations de sauvegarde et de restauration. VirtualBoot vous permet de monter n'importe quel fichier image de sauvegarde en tant que disque virtuel dans la VM VirtualBox. Agent de C'est le moteur qui créé et gère les points de sauvegarde du système. L'agent de sauvegarde sauvegarde traite aussi les montages des images de sauvegarde. Vous pouvez gérer les ShadowProtect opérations de l'agent de sauvegarde via la console ShadowProtect. Pour accéder à l'agent de sauvegarde ShadowProtect, vous devez être un utilisateur du domaine possédant des droits d'administrateur local. Environnement L'environnement de restauration ShadowProtect contient un environnement Windows de restauration bootable pour les opérations de restauration sans avoir à installer de logiciel. Pour plus StorageCraft d'information sur l'Environnement de restauration, voir le Guide utilisateur de l'environnement de restauration. Accès à toutes les fonctionnalités de la console ShadowProtect à partir de l'environnement de restauration. Chargement à partir du CD bootable ShadowProtect. Restauration rapide et simple d'un volume système (bootable). Sauvegardez un système non-bootable avant de tenter une operation de restauration. Utilisez Hardware Independent Restore (HIR) pour restaurer une sauvegarde sur un environnement différent qu'il soit matériel ou virtuel (P2P,P2V,V2P). Outil de configuration réseau permettant de gérer les propriétés TCP/IP, le domaine et les ressources réseaux. Page 9 of 100
  • 10. Guide Utilisateur de ShadowProtect ImageManager ImageManager fournit un contrôle sans précédent de vos fichiers images de sauvegarde. Il permet de mettre en place des politiques pour gérer les fichiers images via les fonctionnalités suivantes : Consolidation des fichiers images de sauvegardes incrémentales sur des bases journalières, hebdomadaires et mensuelles. Consolider les fichiers images de sauvegarde réduit grandement le nombre de fichiers et l'espace disque consommé d'une chaîne d'images. Double vérification des fichiers image, incluant la consolidation des fichiers. Réplication des fichiers images vers un disque local, un partage réseau ou un emplacement hors site (en utilisant le FTP). HeadStart Restore (HSR) permet la restauration d'une image de sauvegarde pendant que ShadowProtect continue d'ajouter des images de sauvegardes incrémentales à la même chaine d'images. HSR vous permet de court-circuiter le processus de restauration, limitant grandement le temps d'arrêt lié à des pannes matérielles ou des migrations. 3.2 Quelles sont les nouveautés Ce sujet aborde la nouvelle version ShadowProtect < % VERSION > qui fournit les fonctionnalités et mises à jour principales suivantes. Pour un historique complet des mises à jour du produit, consultez le fichier Readme.rtf, situé dans le dossier d’installation de ShadowProtect StorageCraft ShadowProtect. Console ShadowProtect ShadowProtect pour les Services Gérés fournit une option de licence sur abonnement pour les Fournisseurs de Services Gérés (MSP). ShadowProtect SBS Edition (Small Business Server) prend maintenant en charge Windows Server 2008 R2 Foundation. VirtualBoot prend maintenant en charge VirtualBox 4.0.2. En raison de problèmes dans VirtualBox 4.0.0 liés à l’implémentation de plug-ins de tierce partie, VirtualBoot ne fonctionne pas avec cette version particulière. Ces problèmes ont été résolus dans VirtualBox 4.0.1 et après. VirtualBoot met maintenant automatiquement en pause (désactivé) les tâches de sauvegarde ShadowProtect lorsqu'il crée une nouvelle VM. Les utilisateurs doivent redémarrer manuellement les tâches de sauvegarde pour créer des images de sauvegarde de la machine virtuelle VirtualBoot. Cela donne aux utilisateurs la possibilité de reconfigurer la tâche de sauvegarde au besoin pour l'environnement VM (par exemple, mise à jour de l'objet de destination réseau afin de s’assurer que les fichiers image de sauvegarde créés dans la machine virtuelle sont stockés dans le même emplacement que ceux créés avant le VirtualBoot). La planification mensuelle de sauvegarde prend maintenant en charge plusieurs sauvegardes incrémentales par jour, similairement à la sauvegarde hebdomadaire. Toutes les planifications de sauvegarde (hebdomadaire, mensuelle et incrémentale en continu) génèrent maintenant automatiquement des fichiers SPK (clé de mot de passe) qu’ImageManager utilisera pour les fichiers image de sauvegarde chiffrés. Les utilisateurs n'ont plus besoin de générer manuellement le fichier SPK. Page 10 of 100
  • 11. Guide Utilisateur de ShadowProtect Le pilote de capture instantanée ShadowProtect (stcvsm.sys) a été amélioré pour réduire les problèmes d'interopérabilité avec les pilotes de stockage de tierce partie. La console comprend l’outil SPDiagnostic qui peut recueillir des informations détaillées sur une installation de ShadowProtect aux fins de dépannage ainsi que des informations pouvant aider le Support StorageCraft. ShadowProtect 4.1.0 et ImageManager 4.1.0 sont disponibles en anglais, japonais, français, allemand et le portugais. Environnement de Restauration Comprend une option pour changer la langue du clavier. Le CD Environnement de Restauration ne contient plus le répertoire avec les installeurs des produits. Cela était nécessaire pour s'assurer que l’ISO de l’Environnement de Restauration puisse tenir sur un CD-R commun. StorageCraft fournit maintenant un fichier ISO non bootable avec les fichiers d'installation. ImageManager Prise en charge de VMware ESX et ESXi (avec une licence ImageManager Enterprise) pour les cibles HeadStart Restore. Interface utilisateur simplifié pour améliorer la facilité d'utilisation. ImageManager supprime maintenant automatiquement les fichiers image de sauvegarde d'une cible de réplication locale selon les paramètres de rétention spécifiés dans la tâche hebdomadaire ou mensuelle. 3.3 Scénario d’utilisation ShadowProtect offre une variété de solutions de s et de restaurations dépendant de vos besoins. Cette section comprend plusieurs scénarios d’utilisation qui aident à décrire les fonctionnalités et bénéfices de ShadowProtect. Les scénarios d’utilisation de ShadowProtect sont organisés comme suit: Scénarios sur la console ShadowProtect Scénarios VirtualBoot 3.3.1 Scénarios sur la console ShadowProtect Les scénarios suivants introduisent quelques cas usuels d’utilisation de ShadowProtect: Sauvegardes à chaud : Problème: Quand je fais des sauvegardes systèmes, je ne peux pas prendre le temps d’arrêter le système à chaque fois que je veux créer une image de sauvegarde. Page 11 of 100
  • 12. Guide Utilisateur de ShadowProtect Solution ShadowProtect: En s’appuyant sur la technologie de Snapshot Windows, ShadowProtect vous permet de créer des sauvegardes systèmes à chaud sans aucun temps d’arrêt. ShadowProtect créé des images de sauvegarde à chaud qui comprennent le système d'exploitation, les données critiques et les paramètres de configuration. Images de sauvegarde d’un état exact du système: Problème: J’ai besoin de créer des images le plus fiable possible pour une éventuelle restauration. Solution ShadowProtect: ShadowProtect inclut la technologie d’image « ExactState » qui vous permet de créer une image à partir de l’environnement de restauration StorageCraft, garantissant que tous les fichiers et ressources systèmes sont fermés dans un état ou ShadowProtect pourra créer une image de sauvegarde complète. La technologie d’image « ExactState » supporte tous les systèmes d’exploitation Windows pour serveurs et stations de travail. Création d’images de sauvegardes complètes et incrémentale Problème: Faire une image complète à chaque fois que je sauvegarde un système prend beaucoup de temps. J’ai besoin de pouvoir faire des images de sauvegarde incrémentales pour gagner du temps et de l’espace de stockage. Solution ShadowProtect: ShadowProtect utilise une stratégie de sauvegarde basée sur les secteurs disques qui lui permet de sauvegarder seulement les modifications apportées à un fichier dans une image incrémentale. La sauvegarde incrémentale basée sur les secteurs est le moyen le plus rapide et le plus efficace de réaliser une sauvegarde incrémentale. Une fois que vous disposez d’une sauvegarde complète initiale, vous pouvez créer régulièrement des images incrémentales à partir de ce point. Restauration de répertoires et fichiers individuels Problème: Restoring individual files and folders traditional backup systems, such as a tape drive, can be very difficult and time-consuming...assuming I can even find the necessary data in the first place. I need a quick and easy method to recover lost files or folders. Solution ShadowProtect: Use the ShadowProtect Backup Explore Wizard to mount a backup image file as a volume using a Drive letter or mount point. Once mounted, you can explore and recover individual files and folders from the backup image. Disk-based backup images provide fast file access, and you can even share backup images so Since the backups are disk-based, the process is very fast and easy and uses Windows Explorer. The IT administrator can mount a backup image and share this with end users who can select the files and folders they need to restore. Modifier une image de sauvegarde existante Problème: J’ai une image de sauvegarde existante, mais j’ai besoin de mettre à jour un pilote dans cette image ou j’ai besoin de nettoyer un virus dans cette image avant de la restaurer. Je n’ai pas envie de nettoyer le système puis de recréer une image de sauvegarde avant de l’utiliser pour restaurer le système. Page 12 of 100
  • 13. Guide Utilisateur de ShadowProtect Solution ShadowProtect: Parce que vous pouvez monter une image de sauvegarde ShadowProtect avec des droits de lecture/écriture, vous pouvez modifier et réparer une image de sauvegarde selon vos besoins. ShadowProtect sauve les changements effectués dans une image de sauvegarde incrémentale. 3.3.2 Scénarios VirtualBoot Les scénarios suivants expliquent différents cas d’utilisation de VirtualBoot Accès à des données historiques Problème: Après une transition vers un nouveau système de gestion comptable, vous êtes audités. Pour satisfaire cet audit, vous avez besoin d’accéder à des données historiques de taxe stockées dans un format propriétaire de votre ancien logiciel de comptabilité. Malheureusement, vous n’avez plus cet ancien logiciel, donc vous ne pouvez pas accéder à ces données de taxe. Solution VirtualBoot: Plutôt que d’essayer de restaurer une image de sauvegarde complète qui contiendrait cet ancien logiciel de comptabilité, utilisez VirtualBoot pour démarrer cette image de sauvegarde qui vous donnera accès aux applications et aux données à la date de sauvegarde. En préservant les applications avec les données, vous pouvez prolonger considérablement la durée de vie de vos données. Tests de logiciels Problème: Vous devez savoir comment de nouveau logiciels vont interagir avec votre système de production, mais vous vous ne voulez pas prendre le risque d’avoir des soucis avec la production. Solution VirtualBoot: Utilisez VirtualBoot pour démarrer la dernière image de sauvegarde de votre système de production, puis installez le nouveau logiciel dans la machine virtuelle. Vous pouvez ainsi évaluer ce nouveau logiciel par rapport à votre système de production sans prendre de risque. Tests d’image de sauvegarde Problème: Vous devez confirmer que votre image de sauvegarde peut être restaurée convenablement et donne accès à vos applications et données critiques. Solution VirtualBoot: Utilisez VirtualBoot pour démarrer une image de sauvegarde récente et vérifiez ainsi que les applications sont fonctionnelles.. Panne matérielle Problème: Vous avez un serveur de bases de données et votre baie de disques crashe. Vous devez restaurer le système et remplacer des disques de la baie. Solution VirtualBoot: Cette solution est un processus en trois étapes: 1. Page 13 of 100
  • 14. Guide Utilisateur de ShadowProtect 1. Démarrez VirtualBoot sur la dernière image de sauvegarde de votre serveur de base de données pour que les utilisateurs puissent continuer à utiliser le serveur de base de données. Cette solution provisoire de Machine Virtuelle (VM) s’effectue bien parce qu'il n'y a aucune conversion de fichier requise. StorageCraft fournit un support natif pour ses images de sauvegarde dans l'environnement VirtualBox. Dans le cadre de ce processus, configurez ShadowProtect pour continuer à créer des sauvegardes incrémentales dans la machine virtuelle, de préférence toutes les 15 minutes. Ces sauvegardes incrémentales font partie de la chaîne d’image de sauvegarde originale. VirtualBox stocke les sauvegardes incrémentales générées par la VM dans des fichiers VDI natifs. Alors que ces fichiers sont relativement tolérants aux crashs de l’hôte de la VM, si les processus VirtualBox.exe ou VBoxSvc.exe se bloque, ils pourraient devenir corrompus et empêcher le redémarrage de la machine virtuelle. Si cela se produit, créer une nouvelle VM via VirtualBoot, en utilisant comme source de VM la dernière sauvegarde incrémentale créée préalablement dans la VM. Attention : Pour continuer la tâche de sauvegarde de type « incrémentale continue » dans une machine virtuelle VirtualBoot, la tâche de sauvegarde ShadowProtect qui crée les images de sauvegarde doit utiliser un objet de Destination de type Réseau (voir Destinations (french)) . 2. Démarrez HeadStart Restore (HSR) sur le serveur de base de données avec la nouvelle baie de disque (pour plus d’informations sur HSR, consultez le Guide utilisateur ShadowProtect ImageManager). 3. Une fois que HSR a restauré la sauvegarde incrémentale la plus à jour créée dans la machine virtuelle, déconnectez la machine virtuelle et finalisez le HSR sur le nouveau serveur (opération rapide), puis redémarrez le nouveau serveur physique de base de données pour le remettre en ligne. Note: Une fois que la VM de remplacement est en ligne et continue la chaîne d'images de sauvegarde incrémentales, vous pouvez restaurer après une défaillance matérielle de différentes façons, comprenant: Restaurer sur le matériel original, une fois réparé. Restaurer sur un nouveau matériel (en utilisant Hardware Independent Restore depuis l'environnement de restauration StorageCraft). Restaurer définitivement dans un environnement virtuel à l'aide de HSR (permettant de restaurer un fichier de disque dur virtuel .VHD ou .VMDK). Page 14 of 100
  • 15. Guide Utilisateur de ShadowProtect 4 Comment fonctionne ShadowProtect ShadowProtect fournit des plans de reprises d’activités robustes et flexibles en créant et gérant des fichiers d’image de sauvegarde. Chaque fichier image représente un état exact de votre système à un moment donné. ShadowProtect Backup and Restore - How it Works Cette section comprend les rubriques suivantes: Création d’une image de sauvegarde. Restauration d’une image de sauvegarde Fichiers images de sauvegarde 4.1 Création d’une image de sauvegarde La création d’une image de sauvegarde se décompose en deux processus: 4.1.1 Création d’un volume virtuel Utilisant les technologies Microsoft VolSnap et VSS (avec Windows 2003 serveur, Windows XP, ou supérieur), ShadowProtect créé des clichés instantanés (snapshot) des volumes que vous voulez sauvegarder. Le processus complet de prise d’un snapshot d’un volume et de création d’un volume virtuel prend seulement quelques secondes et n’interfère pas avec les opérations systèmes. Snapshot OS supportés Image Quality Comments Speed StorageCraft Famille de serveur VSM avec VSS Windows 2000 Rapide La meilleure Les applications compatibles VSS effectuent les meilleures sauvegardes. Peut utiliser des scripts pour gérer les applications non compatibles VSS pour améliorer les sauvegardes. Page 15 of 100
  • 16. Guide Utilisateur de ShadowProtect Microsoft Famille de serveur VolSnap Windows avec VSS Lent La 2003/2008 meilleure Les applications compatibles VSS effectuent automatiquement les meilleures sauvegardes. Utilisez des scripts (avant et après le snapshot) pour gérer les applications non compatibles VSS pour améliorer les sauvegardes. Ne peut pas créer d’images incrémentales (voir Chapitre 16) Ne peut pas créer d’images incrémentales (voir Glossaire). StorageCraft Famille de serveur Rapide Bonne Windows 2000, Utilisez des scripts (avant et après le 2003 et 2008 VSM snapshot) pour gérer les applications (VSS et non VSS) et améliorez les sauvegardes. En outre, ShadowProtect fournit un planificateur de sauvegarde qui vous permet de configurer des tâches de sauvegarde automatisées pour les volumes protégés. Vous pouvez programmer des sauvegardes complètes, des sauvegardes incrémentales (par exemple, toutes les 15 minutes) et gérer la rétention des jeux d’images de sauvegarde. L'outil de Conversion d'images ShadowProtect simplifie la gestion des images en vous permettant de gérer des fichiers image existants comprenant la consolidation des fichiers dans une image spécifique, la modification du chiffrement et de la compression et enfin, le fusionnement ou le fractionnement des fichiers image. 4.1.2 Capture du volume virtuel Pour sauvegarder le volume, ShadowProtect réplique le volume virtuel pour créer une image de sauvegarde. Une image de sauvegarde est une représentation secteur par secteur du volume au moment ou le snapshot du volume a été pris. Pour plus d’information sur les fichiers images de sauvegarde, voir page 15: Fichier image de sauvegarde. ShadowProtect créer les images sur l’espace de stockage désigné. Il est possible de sauvegarder sur un stockage en réseau (SAN, iSCSI, NAS, ect.), stockage amovible (USB / Firewire) et stockage optique (CD, DVD, Blue-ray). Le temps de création de l’image dépend du système du matériel et de la taille du fichier image. Voir Création de fichiers image de sauvegarde pour obtenir d'information sur comment créer et configurer les images de sauvegarde. 4.2 Restauration d’une image de sauvegarde Une fois votre image de sauvegarde créée, vous pouvez utiliser ShadowProtect pour restaurer vos données de deux façons différentes : Page 16 of 100
  • 17. Guide Utilisateur de ShadowProtect 4.2.1 Restauration de fichiers et dossiers individuels Utilisez l’utilitaire de montage ShadowProtect pour monter un fichier image comme un volume avec une lettre de lecteur ou dans un répertoire. L’utilitaire de montage permet de monter des centaines d’images simultanément si on le souhaite. De plus, comme l’image montée préserve les propriétés du volume Windows, l’utilisateur peut partager l’image montée pour des accès et restaurations d’urgences des données sauvegardées. Pour plus d’information à propos du montage d’image pour restaurer des données, voir Montage des fichiers images de sauvegarde. 4.2.2 Restauration d’un volume complet Utilisez l’assistant de restauration ShadowProtect pour restaurer un volume complet à partir d’un fichier image. Vous pouvez restaurer un volume système (volume qui contient le système d’exploitation Windows) en utilisant le CD bootable de restauration StorageCraft. Les volumes non-systèmes peuvent être aussi restaurés via le CD bootable mais aussi depuis la console ShadowProtect sur Windows. Pour plus d’information sur comment restaurer des volumes, voir Restauration d'un volume. 4.3 Fichiers images de sauvegarde Un fichier image ShadowProtect est une représentation dans le temps du volume d’un volume. Ce n’est pas une copie standard des fichiers du volume, mais plutôt une duplication secteur par secteur du volume. Grâce à cela, vous pouvez monter une image de sauvegarde (en utilisant l’utilitaire de montage ShadowProtect) et en voir le contenu comme si c’était un volume ordinaire. Dans le cas ou vous avez besoin de restaurer des données, vous pouvez récupérer des fichiers et dossiers spécifiques depuis cette image ou restaurer le volume complet au moment exact ou l’image de sauvegarde a été créée. ShadowProtect utilise les types de sauvegardes suivantes pour fournir une solution complète de reprise d’activité après sinistre: Images de Description Sauvegarde Complète Un fichier image indépendant qui représente un volume disque à un moment donné. Une (.spf) image complète ne dépend pas d’autres fichiers. Incrémentale Un fichier image qui contient les changements relatifs à un autre fichier image. Vous (.spi) pouvez créer une image incrémentale relative à une image complète ou à une autre image incrémentale. ShadowProtect créé aussi une image incrémentale lorsque une image est montée avec des droits de lecture/modification pour sauver les changements effectués. Les fichiers image de sauvegarde incrémentale laisse à ShadowProtect la possibilité d’utiliser plusieurs stratégies de sauvegarde du volume, comprenant les options de sauvegarde différentiel et incrémental. Voir le Glossaire pour obtenir plus d'informations sur ces stratégies de sauvegarde. Page 17 of 100
  • 18. Guide Utilisateur de ShadowProtect Etendue (.sp#) Un fichier image peut être scindé en plusieurs fichiers (par exemple pour sauvegarder une image sur plusieurs CD). Les fichiers scindés auront une extension en .sp# où le # est remplacé par un chiffre qui indique le positionnement du fichier. ImageManager Fichiers images qui ont été automatiquement consolidés par ShadowProtect (-cd.spi, ImageManager. Le suffixe qui précède l’extension indique si le fichier à été créé suite à -cw.cpi, une consolidation journalière, hebdomadaire ou mensuelle. -cm.spi) .spk Fichier qui contient un mot de passé clé utilisé pour chiffrer les fichiers images. 4.3.1 Conventions de nommage des fichiers Les fichiers images ShadowProtect utilisent la convention de nommage suivante pour vous aider à identifier les fichiers, leurs relations ainsi que leurs dépendances aux autres fichiers images. <Volume Identifier>-b<base-seq>-d<diff-seq>-i<inc-seq>.<extension> Volume identifier: identifie le volume duquel une image sera tirée base-seq: nombre de la séquence de l’image de base Cela permet d’identifier le nombre de la séquence de l’image mais aussi l’image de base dont ce fichier est dépendant diff-seq: nombre de la séquence de l’image différentielle. Cela permet d’identifier le nombre de la séquence de cette image mais aussi l’image différentielle dont ce fichier est dépendant inc-seq: nombre de la séquence de l’image incrémentale. Cela permet d’identifier le nombre de la séquence de cette image mais aussi l’image incrémentale dont ce fichier est dépendant extension: l’extension du fichier, qui identifie si le fichier est une image de sauvegarde complète ou incrémentale. Type d’extension de fichier Description C_Vol-b001.spf Image complète du volume C: C_Vol-b001-d001-i000.spi* Image différentielle du volume C: avec une dépendance du fichier image de sauvegarde complète C_Vol-b001.spf or C_Vol-b001-d001.spi C_Vol-b001-d000-i001.spi* Image incrémentale du volume C: avec une dépendance du fichier image de sauvegarde complète C_Vol-b001.spf or C_Vol-b001-i001.spi C_Vol-b001-d001-i001.spi Image incrémentale du volume C: avec une dépendance du fichier d’image différentielle C_Vol-b001-d001.i000qui lui-même dépend de l’image complète C_Vol-b001.spi. Page 18 of 100
  • 19. Guide Utilisateur de ShadowProtect *Les noms de fichiers image qui incluent le segment d’identification "-d000"ou"-i000" indiquent que le fichier image de sauvegarde ne s'appuie pas sur une autre image de sauvegarde différentielle ou incrémentale. 4.3.2 Dépendances de fichier En examinant le nom d'un fichier image de sauvegarde, les utilisateurs ShadowProtect peuvent identifier les fichiers dont il dépend. Toutefois, il n'est pas possible de déterminer si d'autres fichiers d'image de sauvegarde sont tributaires de ce fichier. Pour cette raison, il est très important d'utiliser les Outils d'image de sauvegarde (voir [SPGuide:Outils d'image de sauvegarde])pour examiner les dépendances avant de déplacer, modifier ou supprimer des images de sauvegarde. Attention: la suppression d'un fichier image de sauvegarde dont d'autres fichiers images sont dépendant rend inutilisable ces autres fichiers dépendants. Vous ne pourrez plus parcourir ou restaurer les fichiers images dépendants du fichier image supprimé. Remarque: La suppression d'un fichier d'image complète d'une tâche de sauvegarde active entrainera la création d'une nouvelle image complète lors de la prochaine sauvegarde planifiée et commencera un nouveau jeu d'images de sauvegarde. Page 19 of 100
  • 20. Guide Utilisateur de ShadowProtect 5 Installation de ShadowProtect Avant d'installer ShadowProtect, merci de consulter les recommandations sur Configuration Système Requise, License et options d’installation. Pour installer ShadowProtect 1. Insérez le CD ShadowProtect dans le lecteur de votre ordinateur. Si l'installation ne démarre pas automatiquement, explorer le CD ShadowProtect et exécutez AUTORUN à partir de la racine du CD 2. L'assistant d'installation choisit vous guidera dans le processus d'installation. Sur la page d'accueil, cliquez sur Suivant. 3. On the Welcome page, click Next. 4. Sur la page du Contrat de Licence, sélectionnez J'accepte les termes du contrat de licence, puis cliquez sur Suivant. Vous devez accepter le contrat de licence pour installer ShadowProtect. Cliquez sur Imprimer pour imprimer le contrat de licence. 5. Sur la page Choisir des composants, sélectionnez les composants ShadowProtect à installer, puis cliquez sur Suivant. Agent: Installe l'agent de sauvegarde ShadowProtect, qui vous permet de gérer à distance les opérations ShadowProtect sur ce système. Console: Installe la console ShadowProtect, qui vous permet de gérer les opérations ShadowProtect sur le système, et sur des systèmes distants si vous le souhaitez... Menu contextuel ShadowProtect: Installe le pilote de montage ShadowProtect et donne la possibilité de monter et de démonter une image de sauvegarde en utilisant le menu contextuel via un clic-droit dans l'Explorateur Windows. 6. Dans la page Assistant d'installation terminé, sélectionnez Oui, je veux redémarrer mon ordinateur maintenant, Puis cliquez sur Terminer. Si vous ne pouvez pas redémarrer l'ordinateur immédiatement, sélectionnez Non, je redémarrerai mon ordinateur plus tard. Toutefois, vous devez redémarrer l'ordinateur avant de pouvoir utiliser ShadowProtect. 7. Retirez le CD ShadowProtect du lecteur de l'ordinateur. 5.1 Configuration Système Requise ShadowProtect nécessite le matériel et les logiciels suivants: Configuration matérielle requise Système d’exploitation requis Système de fichiers supporté Supports de stockage pris en charge 5.1.1 Configuration matérielle requise Page 20 of 100
  • 21. Guide Utilisateur de ShadowProtect Hardware ShadowProtect Recovery Environment (RE) CPU 300 MHz or higher Windows 2008 RE: 1 GHz ou plus rapide. Pentium-compatible CPU. Windows 2008 RE (Japon seulement): 1.4 GHz (x64 processeurr) ou 1.3GHz (Dual Core). Windows 2003 RE: 550 MHz ou plus rapide. Prend en charge jusqu'à quatre processeurs par système. Mémoire Windows 2008 RE: 512 MB minimum. Operating System minimum. Espace Minimum 256 MB or the Windows 2003 RE: 256 MB minimum. 50 MB d’espace disque N/A Required. Requis VGA or plus haute résolution. VGA or plus haute résolution. disque Lecteur CD ou DVD Moniteur 5.1.2 Système d’exploitation requis La prise en charge du système d'exploitation spécifique dépend de l'édition de ShadowProtect que vous avez acheté. Cependant, ShadowProtect prend en charge les versions du systèm e d'exploitation 32 bits et 64 bits système d'exploitation requis pour ShadowProtect. Edition Description ShadowProtect Desktop Edition Windows XP Family, incluant: XP Home XP Professional Windows Vista Family, incluant: Vista Home Basic Vista Home Premium Vista Business Vista Ultimate Windows 7 Windows 2000 Workstation SP4 (pas de prise en charge des sauvegardes à chaud) Page 21 of 100
  • 22. Guide Utilisateur de ShadowProtect ShadowProtect Server Edition Windows Server 2000 SP4 (Supporte les sauvegardes à chaud depuis l'OS démarré et les sauvegardes à froid depuis l'Environnement de Restauration StorageCraft.) Windows Server 2003 Family, incluant: Server 2003 Standard Edition Server 2003 Standard Edition R2 Server 2003 Advanced Edition Server 2003 Advanced Edition R2 Server 2003 Enterprise Edition Server 2003 Enterprise Edition R2 Server 2003 Datacenter Edition Server 2003 Datacenter Edition R2 Server 2003 Web Edition ShadowProtect SBS Edition Small Business Server 2003 (Small Small Business Server 2008 Business) 5.1.3 Système de fichiers supporté ShadowProtect prend en charge les systèmes de fichiers suivants: FAT16 FAT16X FAT32 FAT32X NTFS Disques Dynamic 5.1.4 Supports de stockage pris en charge ShadowProtect prend en charge les supports de stockage suivant: Disques durs locaux Disques amovibles (USB ou FireWire) Disques en réseau (SAN, NAS, iSCSI) Media optique (CD, DVD, Blu-Ray) Environnements Multi-Boot 5.1.5 Environnements Multi-Boot Page 22 of 100
  • 23. Guide Utilisateur de ShadowProtect Si votre système contient plusieurs partitions bootables, installez ShadowProtect sur chacune des partitions bootables Windows pour garantir que ShadowProtect reconnaisse les changements apportés aux volumes gérés par ShadowProtect dans cet environnement Windows secondaire. Vous n'avez pas besoin d'activer ShadowProtect dans le Windows secondaire, mais le pilote de capture instantanée (stcvsm.sys) doit être disponible dans chaque partition Windows. Le pilote de capture instantanée (snapshot driver) gère les incrémentales rapides dans ShadowProtect. Si vous démarrez dans un système d'exploitation secondaire dans lequel le pilote de capture instantanée n'est pas chargé, ShadowProtect ne pourra pas suivre les modifications apportées au volume à partir de cette session. Cela signifie que votre prochaine sauvegarde incrémentale manquera toutes les modifications apportées depuis l'OS secondaire. Si un ou plusieurs systèmes d'exploitation non Windows, comme Linux, peuvent écrire sur un volume géré par ShadowProtect, vous pouvez vous assurer que ShadowProtect reconnaisse ces changements en faisant ce qui suit : Créez un script, qui s'exécute au du démarrage ou l'ouverture de session de l'OS non-Windows, et qui supprime tous les fichiers VSM000.IDX (sensible à la casse) du répertoire racine de chaque volume géré par ShadowProtect. La suppression de ces fichiers force le pilote stcvsm.sys, lorsque votre volume primaire de Windows démarre, à utiliser une sauvegarde différentielle/comparaison complète, qui enregistre toutes les modifications apportées au volume de l'OS non Windows. 5.2 License et options d’installation L'utilisation de ShadowProtect est régie par le contrat de licence utilisateur final ShadowProtect. Cependant, StorageCraft offre les options de licence ShadowProtect suivantes pour vous aider dans votre processus décisionnel : Achat de la licence: Des licences StorageCraft ShadowProtect sur une base par système (basée sur le nombre de systèmes pour lesquels vous faites des sauvegardes. Par exemple, sauvegarder 100 ordinateurs à l'aide de ShadowProtect nécessite 100 licences. Avant d'utiliser le logiciel, consultez le contrat de licence utilisateur final complet. (voir http://www.storagecraft.com/legal) Licence d'évaluation: StorageCraft fournit une version d'évaluation du logiciel ShadowProtect sous forme de fichier image CD ou ISO. Avec la version d'évaluation, vous pouvez créer des fichiers image de sauvegarde du système et des données des volumes. Vous pouvez également restaurer le système, des volumes de données ou des fichiers et dossiers spécifiques. La version d'évaluation comprend l'environnement de restauration StorageCraft, vous pouvez restaurer les volumes du système avec la version d'évaluation. La version d'évaluation expire et cesse de fonctionner à la fin de la période d'évaluation. Les Images créées au cours de la période d'évaluation sont entièrement compatibles avec la version enregistrée (achetée) du logiciel. Page 23 of 100
  • 24. Guide Utilisateur de ShadowProtect Version d'essai: StorageCraft fournit une version d'évaluation du logiciel ShadowProtect en téléchargement gratuit. Avec la version d'évaluation, vous pouvez créer des fichiers image de sauvegarde du système et des volumes de données. Vous pouvez également restaurer des volumes de données ou des fichiers et dossiers spécifiques. Toutefois, cette version expire et cesse de fonctionner à la fin de la période d'essai. Les images créées au cours de la période d'essai sont entièrement compatibles avec la version enregistrée (achetée) de ShadowProtect. Toutefois, vous ne pouvez pas restaurer les volumes système parce que l'environnement de récupération StorageCraft n'est pas inclus dans la version d'évaluation. 5.2.1 ShadowProtect pour les Services gérés ShadowProtect pour les Services gérés (SPMSP) est une option de licence sur abonnement pour les Fournisseurs de Services Gérés (MSP) qui veulent offrir des services de restauration après sinistre à leurs clients. Les MSPs doivent être conscients des caractéristiques suivantes liées à ShadowProtect pour les Services Gérés : SPMSP supporte tous les types d'installations de Windows (Desktop, Server, SBS, etc) en utilisant un seul et même produit d'installation. Sur une base quotidienne, les licences SPMSP "call home" à des serveurs StorageCraft pour confirmer qu'ils sont toujours actifs. Pour cette raison, SPMSP requiert une connexion Internet. Une activation de la licence SPMSP est valide pour 30 jours. Dans le cadre du processus"call home" , les licences SPMSP se renouvellent automatiquement tous les 30 jours sauf si un des cas suivants: Le MSP ou StorageCraft désactive explicitement la licence. La licence cesse de téléphoner à la maison, dans ce cas, elle se désactive automatiquement. Le MSP StorageCraft Licence Console (http://msp.storagecraft.com) permet de créer et gérer des projets de moyenne envergure licences SPMSP, y compris à distance ains que la désactivation des licences en cas de besoin. 5.3 Démarrage de ShadowProtect Vous pouvez accéder à ShadowProtect de deux manières: A partir de Windows: sélectionnez Démarrer > tous les programmes > ShadowProtect > ShadowProtect. Depuis l'environnement de restauration: Placer le CD ShadowProtect dans le lecteur de CD-ROM du système, puis bootez le système. Assurez-vous que votre séquence de démarrage du système est définie pour démarrer à partir du CD avant le disque dur. Pour plus d'informations sur le chargement et l'utilisation de l'environnement de récupération, consultez le Guide de l'environnement de restauration. 5.4 Activation de ShadowProtect Lorsque vous achetez ShadowProtect, StorageCraft vous fournit un numéro de série du produit et une version d'évaluation du produit acheté. La version d'évaluation offre 30 jours d'accès au produit au cours de laquelle vous devez activer le produit. Si vous n'activez pas le produit dans les 30 jours de l'installation, le produit arrive à expiration et cesse de fonctionner. Page 24 of 100
  • 25. Guide Utilisateur de ShadowProtect Vous devez désactiver puis désinstaller la licence avant de la réinstaller sur un autre poste. Activation automatique Activation de ShadowProtect Vous pouvez également désactiver une installation ShadowProtect préalablement activée pour libérer une licence du produit afin de l’utiliser sur un autre système (voir Désactivation ShadowProtect). 5.4.1 Activation automatique StorageCraft fournit un serveur d'activation que vous pouvez utiliser rapidement et facilement pour activer votre licence ShadowProtect. Pour activer automatiquement les ShadowProtect 1. Lancez ShadowProtect. Pour plus d’information, reportez-vous à la section Démarrage de ShadowProtect. 2. Dans la barre de menu, sélectionnez aide > Activation de produit. 3. Dans la boîte de dialogue Activation de produit, fournir les informations demandées, puis cliquez sur OK. Nom du client: (En option) permet de spécifier le nom de l'acheteur du produit, une personne ou une organisation. Numéro de série du produit: Entrez le numéro de série que vous avez reçu lors de l'achat de ShadowProtect. 4. ShadowProtect vous avertit si le processus d'activation a réussi. a. Si l'activation est réussie, cliquez sur Fermer. b. Si l'activation n'a pas réussie, consultez le message pour déterminer pourquoi l'activation a échoué. Pour corriger le problème, effectuez l'une des opérations suivantes : i. consultez les informations dans la boîte de dialogue d'activation de produit pour plus de précision. Corriger les erreurs, puis cliquez sur OK pour soumettre la demande d'activation. ii. Si votre ordinateur n’arrive pas communiquer avec le serveur d'activation via Internet, patientez pendant un certain temps et recommencez le processus d'activation. Vous pouvez également essayer d’activer votre produit à l'aide de l’option d'activation manuelle. Page 25 of 100
  • 26. Guide Utilisateur de ShadowProtect iii.Si le nombre d’activations permises pour le numéro de série a été dépassé, vous devez acheter des licences supplémentaires. Si vous pensez que vous avez reçu ce message par erreur, contactez le Support StorageCraft (voir Assistance aux utilisateurs .) iv. pour tous les autres problèmes d'activation, contactez le support de StorageCraft (voir Assistance aux utilisateurs.) 5.4.2 Activation manuelle Si pour une raison quelconque, vous ne pouvez pas utiliser la méthode d'activation automatique, StorageCraft fournit les options d’activation manuelles suivantes pour l'activation de votre installation de ShadowProtect. Ces options manuelles nécessitent vous receviez votre clé d'activation et que vous l’appliquiez manuellement à votre installation de ShadowProtect. Pour obtenir une clé d'activation 1. Utilisez une des méthodes suivantes pour contacter StorageCraft et demander une clé d'activation. En ligne:Ouvrez un navigateur Web à{ http://www.storagecraft.com/product_activation.php . E-mail: Demandez une clé d'activation au support StorageCraft à l’adresse email suivante: support@storagecraft.eu Phone: Appelez le Support StorageCraft (voir Assistance aux utilisateurs ) 2. Fournissez les informations requises pour générer une clé d'activation. Numéro de série du produit: Entrez le numéro de série que vous avez reçu lors de l'achat de ShadowProtect. ID machine: ShadowProtect génère l'ID machine pendant le processus d'installation. Vous pouvez afficher l'ID machine dans la boîte de dialogue Activation de ShadowProtect ( sélectionnez aide > Activation de produit ). Version: La version de ShadowProtect que vous avez installée. Vous pouvez afficher cette information en sélectionnant Aide > A propos . Language: The product language you are using (English, Japanese, French, or German). 3. Lorsque vous recevez la clé d'activation, continuez avec Activer ShadowProtect manuellement . En fonction de la méthode utilisée pour demander la clé d'activation, StorageCraft vous l’envoie dans un formulaire Web ou via un email dans lequel vous pouvez copier / coller la clé dans votre installation de ShadowProtect. Désactivation ShadowProtect 1. Lancez ShadowProtect. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section démarrage ShadowProtect. 2. Dans la barre de menu, sélectionnez Outils > Activation du produit . 3. Dans la boîte de dialogue d'activation, sélectionnez Activation manuelle . 4. Dans le champ Clé d'activation, tapez ou collez la clé d'activation, puis cliquez sur Activer . 5.4.3 Désactivation ShadowProtect Page 26 of 100
  • 27. Guide Utilisateur de ShadowProtect Lorsque vous supprimez un système d’exploitation, vous pouvez désactiver la licence ShadowProtect pour la rendre disponible à l’utilisation sur un autre système. To deactivate a ShadowProtect license 1. Lancez ShadowProtect. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section démarrage ShadowProtect Démarrage de ShadowProtect. 2. Dans la barre de menu, sélectionnez Aide > Activation de produit. 3. Cliquez sur désactiver. ShadowProtect affiche un message indiquant que vous ne pouvez plus utiliser cette clé de produit sur cette machine. 4. Cliquez sur OK. 5.5 Désinstallation de ShadowProtect Pour désinstaller ShadowProtect, utilisez l'outil standard Windows de suppression d'application. Pour désinstaller ShadowProtect 1. Dans Windows, sélectionnez Démarrer > Paramètres > Panneau de configuration > Ajout / Suppression de programmes. 2. Sélectionnez ShadowProtect 4.x, puis cliquez sur Désinstaller. 3. Cliquez sur Oui pour terminer la désinstallation. Après la désinstallation de ShadowProtect, vous devez redémarrer l'ordinateur pour que les changements prennent effet. Page 27 of 100
  • 28. Guide Utilisateur de ShadowProtect 6 Comprendre la console ShadowProtect La console ShadowProtect donne accès à la plupart des options de configuration et des opérations de ShadowProtect. La console est divisée en trois panneaux: Panneau de navigation: Situé sur le côté gauche de la console, le panneau de navigation donne accès aux tâches et les outils nécessaires pour configurer et exploiter ShadowProtect. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Panneau de Navigation. Panneau principal: Situé dans le centre de la console, le panneau principal contient les onglets de vue des tâches ShadowProtect et des informations. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Onglets. Panneau réseau: Situé sur la partie droite de la console, le panneau réseau ou la vue du réseau, permet d'accéder aux fonctions de gestion à distance de ShadowProtect. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Administration à distance. 6.1 Barre de Menu La console StorageCraft dispose d’une barre de Menu contenant les options suivantes : Menu Description Options Fichier Option d’accès Quitter: Fermer l’interface graphique ShadowProtect à l’application Page 28 of 100
  • 29. Guide Utilisateur de ShadowProtect Accès aux Sauvegarde: Lance l'Assistant de sauvegarde (voir Création de fichiers image assistants de sauvegarde). ShadowProtect Tâches Restaurer :Lance l'Assistant de restauration (voir Restauration d'un volume). Explorer la sauvegarde: Lance l'Assistant d'exploration d’image de sauvegarde (voir Montage des fichiers images de sauvegarde). Démonter l'image de sauvegarde : Lance l’Assistant de démontage d'images de sauvegarde (voir Démontage des fichiers images de sauvegarde ). Vérifier l’image: Lance l'Assistant de vérification d'image (voir Vérification des fichiers image de sauvegarde). Outil d’image de sauvegarde: Lance l'Assistant des outils d’image de sauvegarde (voir Outils d’image de sauvegarde). Ajouter la destination: Ouvre la boîte de dialogue de destination où vous pouvez créer et nommer des destinations pour les fichiers images de sauvegarde (voir Destinations (french)). Actualiser les informations de volume: Actualise la liste des volumes ShadowProtect pour le système en cours. Créer une Barres d'outils: Ouvre la boîte de dialogue de personnalisation de la barre barre d’outils d'outils, où vous pouvez créer et personnaliser les barres d'outils de l'interface personnalisée utilisateur ShadowProtect. et gérer sa Barre d’état: Toggles a status bar at the bottom of ShadowProtect Console visibilité Vue that provides application and environment status information. Panneau de tâche: Active ou désactive l'affichage du panneau de navigation (voir panneau de navigation). Activation de ShadowProtect). Options Access ShadowProtect Agent options. Client Options: Ouvre la boîte de dialogue client où vous pouvez configurer les notifications visuelles en cas d'échec et/ou de réussite de vos tâches de sauvegarde Option de l’Agent: Ouvre la boîte de dialogue « Options de l'agent » où vous pouvez configurer les paramètres de notification par E-mail pour le système actuel. Vous pouvez choisir d'envoyer des notifications par E-mail en cas d'échec et/ou de réussite de vos tâches de sauvegarde. Page 29 of 100
  • 30. Guide Utilisateur de ShadowProtect Accès aux Contenu : Lance le système d'aide en ligne de ShadowProtect. L'aide est ressources disponible uniquement lors de l'exécution de la console ShadowProtect sous d'aide Aide Windows (et pas dans l'environnement de restauration). ShadowProtect. Recherchez la dernière version: Interroge le site StorageCraft pour les mises à jour de l'installation actuelle de ShadowProtect. Si une mise à jour est disponible, un message affiche l'URL où vous pouvez obtenir la mise à jour. Activation du produit: Ouvre la boîte de dialogue d'activation, où vous pouvez activer (ou désactiver) l'installation de ShadowProtect (voir Activation de ShadowProtect). Vous inscrire: Ouvre un navigateur sur https://register.storagecraft.com/register/regstart.jsp où vous pouvez demander manuellement une clé d'activation de produit (voir la Section 4.2.2 : Activation Manuelle). A propos: Affiche les informations de version et le copyright ShadowProtect. Cliquez sur Information sur le système pour ouvrir la boîte de dialogue Informations système de Microsoft, qui contient des informations détaillées sur l'ordinateur. (voir Activation de ShadowProtect ShadowProtect 6.2 Panneau de Navigation Le panneau Tâches, à gauche, fournit un accès rapide aux tâches de ShadowProtect et ses outils. Vous pouvez activer ou désactiver le panneau de navigation en sélectionnant Affichage > Panneau des tâches. Le panneau de navigation est organisé via les catégories suivantes. Vous pouvez réduire et développer chaque catégorie, comme vous le souhaitez. Category Description Vue Options Affiche ou cache la vue Vue réseau: Affiche les n'uds sur lesquels l'agent de sauvegarde réseau. ShadowProtect est exécuté (voir Administration à distance). Management View: Displays the Management View in the Main panel (see Vue Administrative). Page 30 of 100
  • 31. Guide Utilisateur de ShadowProtect Tasks Access ShadowProtect Backup: Lance l'Assistant de sauvegarde (voir Création de Wizards. fichiers image de sauvegarde). Restaurer: Lance l'Assistant de restauration (voir Restauration d'un volume). Explorer sauvegarde: Lance l'Assistant d'exploration d'image de sauvegarde (voir Montage des fichiers images de sauvegarde ). Démonter l'image de sauvegarde: Lance l'Assistant de démontage d'image de sauvegarde (voir Démontage des fichiers images de sauvegarde). Vérifier l'image: Lance l'Assistant de vérification d'image (voir Vérification des fichiers image de sauvegarde). Outil d'image de sauvegarde: Lance l'Assistant des outils d'image de sauvegarde (voir Outils d’image de sauvegarde). Ajouter la destination: Ouvre la boîte de dialogue de destination où vous pouvez créer et nommer des destinations pour les fichiers image de sauvegarde (voir Destinations (french) ). Actualiser les informations de volume: Actualise la liste de volume ShadowProtect pour le système actuel. Page 31 of 100
  • 32. Guide Utilisateur de ShadowProtect Tools Access ShadowProtect tools. Note: Plusieurs outils sont disponibles uniquement dans l'environnement de restauration (ER). Pour plus d'informations sur ces outils, reportez-vous au Guide utilisateur StorageCraft Environnement de Restauration . Vérifier l'image: Lance l'Assistant de vérification d'image (voir Vérification des fichiers image de sauvegarde). Outil d'image de sauvegarde: Lance l'Assistant des outils d'image de sauvegarde (voir Outils d’image de sauvegarde). Actualiser les informations de volume: Actualise la liste de volume ShadowProtect pour le système actuel. Configuration réseau: (ER uniquement) lance l'utilitaire de configuration réseau, où vous pouvez configurer les paramètres d'accès réseau d'un ordinateur. HIR configuration: (ER uniquement) lance l'utilitaire HIR (Hardware Independant Restore), où vous pouvez restaurer une image de sauvegarde sur un environnement différent de celui d'origine. Charger des pilotes: (ER uniquement) ouvre la boîte de dialogue Charger pilotes, où vous pouvez configurer les pilotes de stockage à utiliser dans l'environnement de restauration. Explorateur de fichier : (ER uniquement) Un simple navigateur qui vous permet de parcourir les fichiers et dossiers d'un fichier image de sauvegarde Éditeur de texte: (ER uniquement) Un simple éditeur de texte. BCD Vista: (ER uniquement) lance l'éditeur BCD Vista, où vous pouvez modifier les données de configuration de démarrage (BCD) sur les systèmes exécutant Windows Vista. Éditeur de table de partition: (ER uniquement) éditeur de table de partition. UltraVNC: ER uniquement) lance l'éditeur BCD Vista, où vous pouvez modifier les données de configuration de démarrage (BCD) sur les systèmes exécutant Windows Vista. Sélectionnez votre fuseau horaire: (ER uniquement) lance l'utilitaire de fuseau horaire, où vous pouvez régler le fuseau horaire du système Activer la journalisation: ER uniquement) ouvre la boîte de dialogue de log, où vous pouvez configurer la journalisation des événements ShadowProtect. Page 32 of 100
  • 33. Guide Utilisateur de ShadowProtect (Sous Windows Sauvegarder : Ouvre l'aide en ligne au Création de fichiers uniquement) Accès à l'aide image de sauvegarde. en ligne Aide Restaurer : Ouvre l'aide en ligne au Restauration d'un volume. Explorer l'image: Ouvre l'aide en ligne au Montage des fichiers images de sauvegarde. Outils d'image: Ouvre l'aide en ligne au Outils d'images de sauvegarde]. (Sous Windows Licence d'évaluation ou d'essai: Affiche le nombre de jours uniquement) Affiche les avant l'expiration de ShadowProtect. informations de licence de Version enregistrée: Affiche « Active » montrant que le produit l'installation de Licence est complètement activé et enregistré. ShadowProtect (ER uniquement) Affiche incluant le nom de l'ordinateur, l'adresse IP et le fuseau horaire (ER uniquement) Affiche Tâches en attentes: le nombre de tâche en attentes avant d'être l'état en cours du système, exécutées incluant : Statut Un résumé rapide des informations basiques du système, les informations système Info Tâche en cours: Le nombre de tâches actuellement en cours 6.3 Onglets La Console ShadowProtect fournit les pages suivantes dans le panneau central: Assistants Onglet structure du disque Onglet Tâche de sauvegarde Onglet Destinations Onglet historique de sauvegarde À l'exception de la vue administrative, vous pouvez fermer un onglet en le sélectionnant, puis en cliquant sur l'icône de fermeture à la droite de la liste de l'onglet. Une fois fermé, vous pouvez ré ouvrir un onglet pour un n'ud particulier via un clic droit sur un n'ud dans la vue administrative, puis en sélectionnant l'onglet que vous voulez ouvrir depuis la liste déroulante. 6.3.1 Assistants Le volet Assistants est l'état par défaut du panneau principal si aucun des onglets n’est affiché. Il permet d'accéder aux trois assistants (Sauvegarder, Restaurer et Explorer la sauvegarde) qui guident les utilisateurs pour les tâches ShadowProtect les plus courantes. Page 33 of 100
  • 34. Guide Utilisateur de ShadowProtect Sauvegarder: Lance l'Assistant de sauvegarde, qui vous guide à travers la création d'une tâche de sauvegarde. Pour plus d'informations, reportez-vous au Création de fichiers image de sauvegarde. Restaurer: Lance l'Assistant de restauration, qui vous guidera dans le processus de restauration d'un volume à partir d’un fichier image de sauvegarde. Pour plus d'informations, reportez-vous au Restauration d'un volume. Explore Backup: Lance l'Assistant d’exploration de sauvegarde qui vous guidera pour monter un fichier image de sauvegarde comme un volume, de sorte que vous pouvez restaurer des fichiers et dossiers individuels. Pour plus d'informations, reportez-vous au Montage des fichiers images de sauvegarde. 6.3.2 Onglet structure du disque L'onglet Structure du disque offre un affichage graphique des lecteurs du système. Cet onglet répertorie chaque disque physique avec les partitions disponibles sur le disque. Un clic droit sur une entrée dans la structure du disque ouvre un menu d'actions pour cette entrée. Entry Right-click Actions Disque Editer la stratégie: Opens the Partition Creation Policy Editor dialog box. Physique Rafraîchir les informations des volumes: Actualise la liste des volumes ShadowProtect pour le système actuel. Page 34 of 100
  • 35. Guide Utilisateur de ShadowProtect Partition Backup: Lance l'Assistant sauvegarde (voir Création de fichiers image de sauvegarde). Restaurer: Lance l'Assistant de restauration (voir Restauration d'un volume). Supprimer la partition: Supprime la partition sélectionnée. Rendre Active: Définit la partition sélectionnée comme partition active (bootable) sur le disque physique. Éditer la stratégie : Ouvre la boîte de dialogue Editeur de création de partition. Pour plus d'informations, (voir Modifier la politique de création de partition). Rafraîchir les informations des volumes: Actualise la liste des volumes ShadowProtect pour le système actuel. L’onglet Structure du disque vous permet d'accéder aux assistants de sauvegarde et de restauration, ainsi que modifier les stratégies de création de partition pour le lecteur sélectionné. En outre, dans l'environnement de restauration, vous pouvez également exécuter la vérification du disque, le formatage d’un disque et modifier le boot.ini du disque sélectionné. 6.3.3 Onglet Tâche de sauvegarde L'onglet tâches de sauvegarde affiche les tâches de sauvegarde planifiées. Dans cet onglet, vous avez un contrôle complet sur les tâches ShadowProtect configurées pour le système actuel. Onglet tâches de sauvegarde ShadowProtect L'onglet tâches de sauvegarde est divisé en deux volets: Volet contrôle des tâches: Le volet supérieur de contrôle des tâches vous permet de gérer les tâches de sauvegarde. Sélectionnez une tâche de sauvegarde dans la liste des tâches pour la gérer et afficher les informations de cette tâche dans le panneau d'informations de tâche. Le volet de contrôle des tâches comprend les commandes suivantes: Control Description Exécuter Exécute la tâche de sauvegarde sélectionnée. Page 35 of 100
  • 36. Guide Utilisateur de ShadowProtect Annuler Annule la tâche de sauvegarde sélectionnée. Ceci termine une tâche en cours d'exécution, mais conserve le statut comme activé (la tâche sera exécutée lors de la prochaine planification). Pause Active ou désactive le statut de la tâche sélectionné. Une tâche désactivée est suspendue et ne s'exécutera plus jusqu'à qu’elle soit réactivée. Nouveau Lance l'Assistant sauvegarde (voir Création d’une image de sauvegarde). Delete Supprime la tâche sélectionnée du Planificateur. Editer Lance l'Assistant sauvegarde, où vous pouvez modifier la configuration de la tâche sélectionnée (voir Création de fichiers image de sauvegarde). Détails Ouvre l'onglet de sauvegarde du volume dans le volet d'informations de la tâche pour voir les détails sur la tâche de sauvegarde actuellement sélectionnée. Rafraîchir Actualise les informations du volume dans le volet d'informations de la tâche de sauvegarde. Information de la tâche: Affiché dans le volet inférieur, le volet d'informations de la tâche comprend deux onglets qui fournissent des informations sur la tâche de sauvegarde actuellement sélectionnée. Composant Description Propriétés Affiche des informations sur la tâche de sauvegarde actuellement sélectionnée en trois de base volets. État des travaux: Affiche des informations sur la tâche de sauvegarde actuelle, y compris le fichier de sauvegarde image de destination et le statut (en file d'attente, en cours d'exécution, terminé) le temps restant (travail en cours d'exécution) ou la durée totale (travail terminé). Cliquez sur Afficher les détails pour afficher l'onglet de la sauvegarde des volumes. Tâche de sauvegarde: Affiche des informations sur la configuration de la tâche de sauvegarde, y compris la compression, le cryptage et les options de la tâche de sauvegarde. Planification: Si la tâche de sauvegarde sélectionnée est une tâche périodique, l'onglet Propriétés de base affiche la planification de la tâche pour les images de sauvegarde complète et les images de sauvegarde incrémentale. Sauvegarde Affiche les informations sur la tâche de sauvegarde actuellement en cours d'exécution, de volume incluant le temps restant, le débit et un journal des événements détaillé. Si aucune tâche de sauvegarde n'est en cours d'exécution, l'onglet sauvegarde de volume affiche les détails de l'opération de sauvegarde la plus récente. 6.3.4 Onglet Destinations Page 36 of 100
  • 37. Guide Utilisateur de ShadowProtect L'onglet Destinations affiche des informations sur les destinations définies pour le système, qui sont des emplacements de stockage prédéfinies pour les fichiers image de sauvegarde. Dans cet onglet, vous avez un contrôle complet sur les destinations définies pour le système actuel. Pour plus d'informations, voir Destinations (french). L'onglet Destinations contient les volets suivants: Liste de destinations: Le volet supérieur affiche une liste de destinations actuellement définies pour le système. Pour supprimer ou modifier une destination, sélectionnez la destination dans la liste, puis sélectionnez l'opération à effectuer. Les informations sur le jeu d’images de sauvegarde présentes dans l’emplacement de destination sont représentées par l'entrée en surbrillance dans les informations de destination. Utilisation de la destination: Le volet inférieur affiche des informations sur le jeu d’images de sauvegarde stockées dans la destination sélectionnée comprenant le nom de base, la date de création de la première image du jeu, la date de création de la dernière image et le nombre de point de sauvegarde dans le jeu d’images de sauvegarde. De plus, l'onglet destinations inclut les icônes suivantes pour contrôler les destinations: Ajouter: Ouvre la boîte de dialogue de destination (Pour plus d'informations, voir Destinations. Supprimer: Supprime la destination actuellement sélectionnée. Modifier : Ouvre la boîte de dialogue destinations pour que vous puissiez modifier la configuration existante de la destination sélectionnée (voir Modification des destinations ). Rafraîchir: Met à jour la liste des objets de destination ainsi que les informations de la liste d'objets de destination. 6.3.5 Onglet historique de sauvegarde L'onglet Historique de sauvegarde affiche les informations du journal pour les tâches de sauvegarde terminées. L'historique de sauvegarde vous permet d'analyser l'activité de sauvegarde ShadowProtect au fil du temps, y compris des tâches ayant échoué, le cas échéant. L'onglet Historique de sauvegarde inclut les volets suivants : Page 37 of 100
  • 38. Guide Utilisateur de ShadowProtect L'historique de la tâche: Le volet supérieur affiche une liste des tâches de sauvegarde terminées. Sélectionnez une tâche pour en afficher les détails dans le journal de la tâche. Job Log: Le volet inférieur affiche les entrées du journal pour la tâche sélectionnée. Il s'agit de la même information disponible dans l'onglet de la sauvegarde des volumes (voir l’onglet Onglet Tâche de sauvegarde.) Vous pouvez trier les listes de l’historique de sauvegarde en cliquant sur les en-têtes de colonne. Vous pouvez également ajuster la largeur de la colonne en faisant glisser les bordures d'en-tête de colonne. De plus, l'onglet Historique de sauvegarde inclut les icônes suivantes: Tout supprimer: Efface la liste des tâches. Détails: Affiche ou masque le volet journal de la tâche. 6.4 Vue Administrative La vue administrative est un moyen d'accéder aux fonctions d’administration à distance de ShadowProtect. C'est la vue de gestion préférée pour les utilisateurs de ShadowProtect serveur et ShadowProtect SBS car il vous permet de gérer facilement les différents n'uds depuis un emplacement unique. L'onglet Vue Administrative est divisé en deux volets: Volet de contrôle des nœuds: Le volet supérieur de contrôle des n'uds vous permet de gérer des n'uds connectés. Sélectionnez un n'ud dans le volet d'informations pour le gérer. Le volet de contrôle des n'uds comprend les éléments de contrôles suivants: Control Description Connecter Connecte un n'ud distant précédemment ajouté à l'interface utilisateur de ShadowProtect. Disconnect Déconnecte un n'ud distant géré à partir de l'interface utilisateur de ShadowProtect. Ajouter Ajoute à la liste des n'uds un système doté de l'agent de sauvegarde ShadowProtect. Supprimer Supprime un n'ud distant de la liste de n'uds gérés. Editer Ouvre la boîte de dialogue Détails du serveur pour le n'ud actuellement sélectionné (voir Modification des propriétés du n'ud distant). Gérer Ouvre les onglets ShadowProtect (structure du disque, tâches de sauvegarde, destinations, historique de sauvegarde) pour le n'ud actuellement sélectionné. Page 38 of 100
  • 39. Guide Utilisateur de ShadowProtect Installer Ouvre l'Assistant d’installation à distance de ShadowProtect, qui vous permet de distribuer l'agent ShadowProtect vers d'autres systèmes que vous souhaitez gérer à partir de la vue administrative. Pour plus d'informations, voir Installation de l'agent de sauvegarde à distance . Liste d'informations du nœud: Le volet information du n'ud affiche une liste de n'uds actuellement gérés par cette console d’administration. Eléments Description Propriétés Affiche des informations sur la tâche de sauvegarde actuellement sélectionnée en trois de base volets: État de la tâche: Affiche des informations sur la tâche de sauvegarde actuelle comprenant le fichier image de sauvegarde de destination, le statut (en file d'attente, en cours d'exécution, terminé) et le temps restant (tâche en cours d'exécution) ou la durée totale (tâche terminée). Cliquez sur Afficher les détails pour afficher l'onglet de la sauvegarde des volumes Tâche de sauvegarde: Affiche des informations sur la configuration de la tâche de sauvegarde comprenant la compression, le cryptage et les options de la tâche de sauvegarde. Calendrier: Si la tâche de sauvegarde sélectionnée est une tâche périodique, l'onglet Propriétés de base affiche la planification de la tâche pour les images de sauvegarde complètes et les images de sauvegarde incrémentales. Sauvegarde Affiche des informations sur la tâche de sauvegarde actuellement en cours d'exécution de volume comprenant le temps restant, le débit et un journal des événements détaillé. Si aucune tâche de sauvegarde n'est en cours d'exécution, l'onglet sauvegarde de volume affiche les détails de l'opération de sauvegarde la plus récente.. 6.5 Vue réseau La vue réseau affiche des informations pour la gestion ShadowProtect sur des systèmes distants (voir Administration à distance). La vue réseau comprend les commandes suivantes: Page 39 of 100
  • 40. Guide Utilisateur de ShadowProtect Control Description Connect Connecte un n'ud distant précédemment ajouté à l'interface utilisateur de ShadowProtect. Disconnect Déconnecte un n'ud distant géré à partir de l'interface utilisateur de ShadowProtect. Add Ajoute à la liste des n'uds un système doté de l'agent de sauvegarde ShadowProtect. Delete Supprime un n'ud distant de la liste de n'uds gérés. Refresh Actualise la liste des n'uds distants. Properties Active et désactive le tableau des propriétés du serveur. Import Nodes Import une liste de noeuds précédemment exportée dans votre vue du réseau. Export Nodes Exporte la liste des noeuds en XML. Page 40 of 100
  • 41. Guide Utilisateur de ShadowProtect 7 Création de fichiers image de sauvegarde Note: Pour plus d'informations sur la création d'un fichier image de sauvegarde dans l'environnement de restauration, consultez le Guide utilisateur StorageCraft Environnement de restauration. Sauvegarde unique: L'Assistant de sauvegarde vous guidera lors de la création immédiate d'un fichier image de sauvegarde. Examinez les éléments suivants lors de la création d'une tâche de sauvegarde unique: Pour créer une tâche de sauvegarde unique, vous devez être membre du groupe Administrateurs du système où vous créez la sauvegarde. Les tâches de sauvegarde unique n'affectent pas les tâches de sauvegarde planifiée. ShadowProtect prend en charge les images de sauvegarde unique à partir de Windows et depuis l’environnement de restauration. Pour plus d'informations sur chacune de ces options, voir Fonctionnalités et Eléments. Sauvegarde planifiée: L'Assistant sauvegarde vous guidera tout au long du processus de création d'une tâche de sauvegarde périodique (voir Création de fichiers image de sauvegarde). Veuillez prendre en compte les éléments suivants lors de la création d'une tâche de sauvegarde planifiée: Un volume ne peut pas appartenir à plus d'une tâche de sauvegarde planifiée qui inclut des sauvegardes incrémentales. Cette limitation n'inclut pas les images de sauvegarde unique ou des images de sauvegarde différentielles, tant qu’elles ne perturbent pas la traçabilité des secteurs pour la sauvegarde incrémentale. Si une tâche de sauvegarde ShadowProtect est en cours d'exécution, ou si l'ordinateur est éteint et donc indisponible, ShadowProtect ignore tous les tâches de sauvegarde planifiées pendant ces périodes. ShadowProtect prend en charge les images de sauvegarde planifiées uniquement à partir de Windows (pas depuis l'environnement de restauration). Pour créer un fichier image de sauvegarde 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Lancez l'Assistant de sauvegarde puis cliquez sur Suivant. Il existe plusieurs façons de démarrer l'Assistant de sauvegarde: Dans l'onglet Assistant, cliquez sur Sauvegarder. Dans le menu tâches, cliquez sur Sauvegarder. Dans la barre de menu, sélectionnez Tâches > Sauvegarder. 3. Sur la page des volumes du système, sélectionnez les volumes à sauvegarder, puis cliquez sur suivant. ShadowProtect créer un fichier image de sauvegarde distinct pour chaque volume. 4. Sur la page Nom de sauvegarde et Destination, indiquez les informations suivantes pour les fichiers image de sauvegarde, puis cliquez sur suivant. Page 41 of 100
  • 42. 4. Guide Utilisateur de ShadowProtect Emplacement Vous pouvez sélectionner un disque local ou un emplacement réseau pour stocker les fichiers image de sauvegarde: Disque local: Cliquez sur Parcourir. Dans la boîte de dialogue Ouvrir le dossier, sélectionnez le lecteur local et un dossier pour stocker le fichier image de sauvegarde. Partage réseau: Dans la liste déroulante, sélectionnez <emplacement réseau>. Cela ouvre la boîte de dialogue Destinations où vous pouvez définir le partage réseau. Pour plus d'informations, voir Destinations (french). Le tableau Nom du fichier affiche le ou les volumes sélectionnés (avec les noms de Nom fichiers par défaut) pour la tâche de sauvegarde. Double-cliquez sur une ligne du tableau pour modifier le nom du fichier. 5. Dans la page Spécifiez la planification de sauvegarde, spécifiez la planification et le type d’image de sauvegarde, puis cliquez sur Suivant. Note: La planification de sauvegarde sélectionnée détermine les types d'images de sauvegarde disponibles. Pour plus d'informations sur les types d'images de sauvegarde, consultez le Glossaire. Maintenant Crée des images de sauvegarde Complète ou Différentielle. Crée une tâche de sauvegarde unique qui démarre dès que l'Assistant de sauvegarde se ferme. Plus tard Créer une tâche de sauvegarde unique à la date et l’heure spécifiées. Par défaut, les champs heure de début affichent la date et l'heure actuelle. Pour modifier les paramètres de date et d'heure, cliquez sur un des éléments de date/heure (mois, jour, année, heure, minute, seconde), puis tapez ou utilisez les boutons haut et bas pour définir la valeur souhaitée. Hebdomadaire Créer une tâche de sauvegarde récurrente selon des horaires hebdomadaires. Vous sélectionnez les jours de la semaine et l'heure de la journée pour démarrer une sauvegarde complète. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi spécifier une planification pour les sauvegardes incrémentales. a. Sélectionnez les jours de la semaine pour créer des sauvegardes incrémentales. b. Spécifiez les heures de la journée pour démarrer et arrêter la création de sauvegardes incrémentales. c. Indiquez la fréquence des sauvegardes incrémentales (intervalle en minutes entre chaque sauvegarde incrémentale). Page 42 of 100
  • 43. Guide Utilisateur de ShadowProtect Mensuel Créer une tâche de sauvegarde récurrente selon une planification mensuelle. Vous sélectionnez les jours du mois et l'heure de la journée pour démarrer une sauvegarde complète. Si vous le souhaitez, vous pouvez spécifier une planification pour les sauvegardes incrémentales. Optionally, you can specify a schedule for Incremental backups. a. Sélectionnez les jours de la semaine pour créer des sauvegardes incrémentales. b. Spécifiez les heures de la journée pour commencer à créer des sauvegardes incrémentales Incrémen-tales Crée une sauvegarde complète unique, puis crée des sauvegardes incrémentales récurrentes à partir de ce point donné. en continu Cette option nécessite ShadowProtect ImageManager (voir le Guide utilisateur ShadowProtect ImageManager.). Pour spécifier la planification des sauvegardes incrémentale : a. Sélectionnez les jours de la semaine pour créer des sauvegardes incrémentales. . b. Spécifiez les heures de la journée pour démarrer et arrêter la création de sauvegardes incrémentales. c. Indiquez la fréquence des sauvegardes incrémentales (intervalle en minutes entre chaque sauvegarde incrémentale). 6. (Conditionnel) Dans la page précédente Image de sauvegarde, sélectionnez le fichier image de sauvegarde existant à utiliser comme base pour créer une image de sauvegarde différentielle, puis cliquez sur Suivant. Cette page s’affiche uniquement lorsque vous avez spécifié une sauvegarde différentielle dans la page Planification de sauvegarde. 7. Sur la page Options, sélectionnez les options du fichier image de sauvegarde de votre choix, puis cliquez sur Suivant. La page Options vous permet de définir deux types d’option de l'image de sauvegarde : les options de base et des options avancées. Pour plus d'informations sur chacune des options disponibles, reportez-vous à la section Options (French). 8. Sélectionnez Exécuter maintenant pour exécuter l'opération de sauvegarde immédiatement en plus de la planification définie pour la tâche. Vous pouvez suivre la progression de la sauvegarde dans l'onglet tâches de sauvegarde (voir Onglet Tâche de sauvegarde). 7.1 Emplacements de stockage des fichiers image de sauvegarde ShadowProtect vous permet de stocker des fichiers image de sauvegarde sur tous les types de périphérique de disque, comprenant les disques durs, lecteurs amovibles USB/FireWire, lecteurs réseaux et les NAS (Network Attached Storage). Vous pouvez également stocker des images de sauvegarde sur un support optique tel que les CD, DVD, ou disques Blu-ray. Page 43 of 100
  • 44. Guide Utilisateur de ShadowProtect Note: Si vous sélectionnez une destination qui ne dispose pas de suffisamment d'espace disque pour enregistrer l'image de sauvegarde, la tâche de sauvegarde échoue à cause d'un manque d'espace de stockage de destination. ShadowProtect note la raison de l'échec dans son fichier journal. Location Advantages Disadvantages Disque dur local Sauvegarde et Vulnérable à la perte des sauvegardes si le disque dur restauration tombe en panne rapides. Non coûteux Disque amovible USB/FireWire Sauvegarde et Plus cher que les disques durs locaux. local restauration Vulnérable à la perte des sauvegardes si le disque rapides. amovible tombe en panne Préserve l'espace disque des disques locaux. Non coûteux Possibilité de stocker hors site facilement Lecteur réseau Sauvegarde et Doit avoir des interfaces réseaux compatibles avec restauration l'environnement de restauration. rapides. Complexe: les utilisateurs doivent avoir les droits Protection contre d'accès et d'écriture sur l'emplacement réseau pour la panne des sauver les images de sauvegardes. disques durs locaux. Stockage hors site Page 44 of 100
  • 45. Guide Utilisateur de ShadowProtect CD/DVD/Blu-Ray Bon média pour Sauvegarde plus lente dû à la vitesse des médias l'archivage Restrictions des fichiers à cause de la taille limitée Protection contre des médias la panne des disques durs locaux. 7.2 Destinations Backup destinations let you create pre-defined storage locations for backup image files, either locally or on a network. You can then select these destinations when creating backup jobs. Then, if you need to modify the destination, you can do so by editing the destination object rather than deleting and recreating new backup jobs. Note: ShadowProtect exige que chaque système ait une destination unique pour ses fichiers image de sauvegarde. Plusieurs systèmes de ne doivent pas enregistrer les fichiers dans le même dossier. Pour créer une tâche de sauvegarde de destination 1. Ouvrez la Console ShadowProtect, puis sélectionnez Tâches > Ajouter la destination. Ceci ouvre la boîte de dialogue de destinations. Vous pouvez également ouvrir la boîte de dialogue destinations dans la page Nom de sauvegarde et Destination de l'Assistant de sauvegarde (voir Création de fichiers image de sauvegarde). 2. Spécifiez les paramètres pour la nouvelle destination, puis cliquez sur OK Page 45 of 100
  • 46. 2. Guide Utilisateur de ShadowProtect Type de Sélectionnez le type de destination à créer : destination Répertoire local : La destination est située sur un périphérique de stockage local (HDD, Disque USB, ect…) Partage Réseau : La destination est située sur le réseau. Nom de Donnez un nom représentatif de la destination destination Chemin Précisez les détails de la destination. Les informations que vous devez fournir d’accès de dépendent du type de destination. la Répertoire local: Cliquez sur Parcourir, puis sélectionnez le lecteur local et un destination dossier pour stocker les images de sauvegarde. Partage réseau: Cliquez sur Parcourir, puis sélectionnez l'emplacement réseau pour stocker les images de sauvegarde. Vous devez également spécifier les informations d'identification réseau que ShadowProtect doit utiliser pour accéder à l'emplacement réseau spécifié : Se connecter à l’aide de ShadowProtect : Utilise les informations d’identifications du service ShadowProtect Se connecter avec des droits utilisateurs spécifiques : Fournissez le conteneur (Domaine, Nom de l'ordinateur ou Nom du périphérique NAS), le nom d'utilisateur et le mot de passe que ShadowProtect doit utiliser pour accéder à ce partage réseau Verify Indique que ShadowProtect doit vérifier les informations d’identification et le chemin Destination d'accès de destination avant de créer l'objet de destination. Si la vérification d'accès de destination a échouée, le programme vous avertit que la Access destination ne pourra pas être créée comme demandé. Vous devez alors vérifier le chemin d'accès et les informations d'identification utilisées pour s'assurer qu'ils sont exacts et retenter la création de la destination. 7.2.1 Modification des destinations Pour éditer une destination de tâche de sauvegarde 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Sélectionnez l'onglet Destinations. 3. Sélectionnez la destination à modifier, puis cliquez sur Editer. Ceci ouvre la boîte de dialogue de Destinations, qui affiche la configuration actuelle de la destination. Dans cette boîte de dialogue, vous pouvez modifier toutes les propriétés de la destination, à l'exception du type de destination (partage réseau ou répertoire local). 7.2.2 Suppression de destination Pour supprimer une destination de tâche de sauvegarde 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Sélectionnez l'onglet Destinations. 3. Page 46 of 100
  • 47. Guide Utilisateur de ShadowProtect 3. Sélectionnez la destination à supprimer, puis cliquez sur Supprimer. Note: Avant la suppression d'une destination, veillez modifier ou supprimer les tâches de sauvegarde qui utilisent la destination ou les tâches échoueront. Pour plus d'informations sur la modification des tâches de sauvegarde, reportez-vous à Onglet Tâche de sauvegarde 7.3 Options Lorsque vous créez une tâche de sauvegarde, ShadowProtect propose les options suivantes du fichier image de sauvegarde. L’Assistant de sauvegarde vous permet d'accéder à ces options lorsque vous créez une tâche de sauvegarde (voir Création de fichiers image de sauvegarde). Méthode de compression Cryptage Fichier image fractionné Commentaires de sauvegarde 7.3.1 Méthode de compression Lorsque vous créez un fichier image de sauvegarde, ShadowProtect fournit les options de compression du fichier suivantes: None: Aucune compression de données. Si l'espace disque n'est pas un problème, cette option permet la sauvegarde des données la plus rapide. Standard: Généralement compresse les données d'environ 40 %. Il s'agit de l'option de compression par défaut et fournit un équilibre entre la vitesse de sauvegarde et l'utilisation d'espace disque. Haut: Généralement compresse les données d'environ 50 %. Cette option exige le plus de ressources du CPU mais est utile lorsque la taille de l'espace de stockage est limitée. 7.3.2 Protection des fichiers Lors de la création d'un fichier image de sauvegarde. ShadowProtect fournit les mécanismes de protection de fichier suivants. Ceci est particulièrement utile lorsque vous stockez des fichiers image de sauvegarde sur un réseau, ou hors site, afin de prévenir tout accès non autorisé de l'utilisation de vos fichiers image de sauvegarde. Si vous sélectionnez cette option pour protéger le fichier image de sauvegarde, vous devrez entrer un mot de passe lorsque vous monterez ou restaurerez l'image de sauvegarde. Page 47 of 100
  • 48. Guide Utilisateur de ShadowProtect Protection par mot de passe: L'attribution d'un mot de passe nécessitera que vous l'entriez avant l'utilisation du fichier image de sauvegarde (par exemple, pour restaurer un volume ou créer une image de sauvegarde différentielle basée sur le fichier protégé par mot de passe. ShadowProtect prend en charge les mots de passe composés de caractères alphanumériques. Suivez les instructions suivantes lors de la création d'un mot de passe pour bénéficier d'une meilleure sécurité de vos fichiers image de sauvegarde cryptés par mot de passe Utilisez au moins huit caractères. Utilisez un mélange aléatoire de caractères contenant majuscules et minuscules ainsi que des chiffres N'utilisez pas un mot du dictionnaire. Changer votre mot de passe régulièrement et si vous pensez que votre mot de passe a été compromis. Attention: Si vous oubliez votre mot de passe, vous ne pourrez plus accéder au fichier image de sauvegarde. StorageCraft ne peut pas accéder à un fichier image de sauvegarde crypté. Le chiffrement de fichier: ShadowProtect utilise le mot de passe comme une clé de cryptage lors du chiffrement du fichier image de sauvegarde. Vous pouvez sélectionner une des trois méthodes de chiffrement dans la boîte de dialogue Options avancées. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section "Chiffrement" dans Options avancées. Utiliser un fichier mot de passe: Vous pouvez utiliser un fichier mot de passe, également connu sous le nom de fichier clé, pour chiffrer une image de sauvegarde. C'est utile si vous ne gérez pas vos propres sauvegardes et que vous ne voulez pas que d'autres utilisateurs aient accès au mot de passe utilisé pour protéger les fichiers image de sauvegarde. Pour plus d'informations sur la création d'un fichier clé, consultez Création de fichiers clé. 7.3.3 Fichier image fractionné ShadowProtect vous permet de scinder un fichier image de sauvegarde en plusieurs fichiers plus petits, créant un jeu d'Images étendu. Cela est utile lorsque vous devez déplacer un fichier image de sauvegarde sur des supports de longueur fixe comme les CD ou DVD. Vous pouvez fractionner un fichier image de sauvegarde lorsque vous le créez en sélectionnant Scinder le fichier Image dans la page Options de l'Assistant de sauvegarde. Une fois sélectionné, spécifiez la taille de fichier désiré, en Mo, dans le champ Scinder le fichier Image. Pour plus d'informations sur l'Assistant de sauvegarde, consultez le Chapitre Création de fichiers image de sauvegarde. Vous pouvez également fractionner un fichier image de sauvegarde existant à l'aide des outils de Conversion d'images (voir Outils d’image de sauvegarde). Page 48 of 100
  • 49. Guide Utilisateur de ShadowProtect Note: si un fichier image de sauvegarde est divisé en plusieurs fichiers, le suffixe du nom de fichier changera en _.sp1, .sp2,..., .spN_ où n représente la séquence du fichier au sein du jeu d'image étendu. 7.3.4 Nom de la Tâche de sauvegarde Le champ Nom de la tâche de sauvegarde vous permet de spécifier un nom de tâche de sauvegarde que ShadowProtect utilisera comme préfixe pour chaque fichier image de sauvegarde créé dans le cadre de cette tâche de sauvegarde. Par exemple, spécifiez un nom de tâche de sauvegarde «Serveur1» pour être en mesure d'identifier rapidement les fichiers image de sauvegarde liés au serveur1. 7.3.5 Commentaires de sauvegarde L'option Commentaires vous permet de joindre un commentaire au fichier image de sauvegarde. Ces commentaires seront visibles lors d'un futur montage ou restauration du fichier image de sauvegarde. Par défaut, la date et l'heure sont ajoutées à l'image de sauvegarde. 7.3.6 Options avancées Lors de la création d'une tâche de sauvegarde, ShadowProtect prend en charge les options avancées suivantes. Vous pouvez accéder aux options avancées à partir de la page Options de l'Assistant de sauvegarde (voir Création de fichiers image de sauvegarde). Les options avancées ShadowProtect sont organisées en quatre onglets : Sauvegarde Image Commandes Rétention Page 49 of 100
  • 50. Guide Utilisateur de ShadowProtect Note: StorageCraft recommande l’utilisation de la valeur par défaut des paramètres d’options avancées, sauf si vous comprenez pleinement l'impact de la modification de ces fonctionnalités. Sauvegarde L'onglet sauvegarde inclut les options avancées suivantes: Inclure l'espace libre: (Par défaut = non) Sauvegarde tous les secteurs du volume, y compris les secteurs marqués comme espace libre. Cela peut se traduire par un fichier image beaucoup plus volumineux, mais peut aider à conserver les fichiers précédemment supprimés. Limitation des performances: (Par défaut = oui, utilisation de l'I/O à 100 %) indique la quantité de bande passante d'I/O que ShadowProtect peut utiliser lors de la création d'un fichier image de sauvegarde. Utilisez le curseur pour modifier ce paramètre. Réduire (limiter) l'utilisation de l'I/O par ShadowProtect augmente le temps de création d'un fichier image de sauvegarde, mais vous pouvez réserver la bande passante d'I/O pour les autres processus. La seconde sauvegarde et les suivantes sont différentielles : (Par défaut = non) Indique à ShadowProtect de créer des images de sauvegarde différentielles plutôt que des images complètes pour la deuxième tâche de sauvegarde planifiée et les suivantes. Par exemple, si vous avez une planification de sauvegarde hebdomadaire qui créer une nouvelle image complète chaque Lundi, cette option indique à ShadowProtect de créer des images différentielles chaque lundi s reposant sur l'image complète initiale créée lors de la première exécution de la tâche de sauvegarde. Cela réduit les besoins de stockage pour les fichiers image de sauvegarde au fil du temps. Création d'un fichier MD5 lors de la création d'un fichier image: (Par défaut = Oui) Indique à ShadowProtect de créer un fichier de contrôle MD5 (Message Digest 5) lors de la création d'un fichier image de sauvegarde. Ce fichier de contrôle permet la vérification de l'intégrité du fichier image de sauvegarde. Ignorer les échecs de lecture et continuer la: (Par défaut = Non) Indique à ShadowProtect d'ignorer les erreurs de lecture du disque qui se peuvent se produire lors de la création de fichiers image de sauvegarde. StorageCraft ne recommande pas l'utilisation de cette option car vous pouvez sauvegarder la corruption du disque qui pourrait empêcher un volume restauré de fonctionner correctement. Image L'onglet sauvegarde inclut les options avancées suivantes: Autoriser la mise en cache: (Défaut = non) Active ou désactive l'utilisation du fichier de mise en cache lors de l'écriture du fichier image de sauvegarde. Activer cette option peut ralentir le processus de création d'image. Page 50 of 100
  • 51. Guide Utilisateur de ShadowProtect Autoriser l'exécution de tâches simultanées: (Par défaut = Non) Active ou désactive lacréation simultanée d'images de sauvegarde pour plusieurs volumes, plutôt que de créer desimages de sauvegarde une par une.Lorsque vous utilisez cette option, vous devez disposer d'un matériel capable de supporter une haute charge des disques. Activer la restauration incrémentale auto-correctrice: (Par défaut = Oui) Détermine la réaction de ShadowProtect face à une erreur système qui interrompt la fonctionnalité ShadowProtect de suivi incrémentiel. Lorsque l'option est désactivée et que ShadowProtect rencontre ce type d'erreur, une nouvelle image complète sera créée ainsi qu'un nouveau jeu d'images. Si l'option est activée et que ShadowProtect rencontre ce type d'erreur, en plus de l'image incrémentale qui sera créée comme prévu, une image différentielle sera créée selon l'image incrémentale du volume actuel la plus récente. Cela empêche l'interruption de la planification de sauvegarde incrémentale, mais peut entraîner l'augmentation de l'utilisation du CPU et de la bande passante réseau par rapport à la création d'un nouveau jeu d'images de sauvegarde. Exécution automatique d'une tâche planifiée non exécutée:(Par défaut = Oui) Active ou désactive l'exécution de la dernière tâche de sauvegarde si elle a été omise (par exemple, parce que le système a été mise sous tension). Cette option exécute seulement la dernière tâche de sauvegarde planifiée si ShadowProtect a manqué plus d'une tâche de sauvegarde. Commandes L'onglet Commandes vous permet de spécifier des fichiers de commandes (.exe, .cmd, .bat) à exécuter à des moments clés dans le processus de création du fichier image de sauvegarde. L'intervention de l'utilisateur est impossible avec les fichiers de commande, vous devez donc tester chaque fichier de commandes avant de les utiliser avec ShadowProtect. ShadowProtect donne 5 minutes pour l'exécution complète des fichiers de commandes pour chaque étape (Pre-snapshot, Post-snapshot et Post-sauvegarde). Si les fichiers de commande ne se terminent pas en 5 minutes, ShadowProtect poursuit alors que les fichiers de commande sont encore en cours d'exécution. Pour utiliser un fichier de commande, entrez le chemin complet et le nom du fichier dans le champ approprié: Pre-Snapshot: Exécute le fichier de commande spécifié avant de prendre le snapshot (voir "Snapshot" dans Glossaire). Par exemple, vous pourriez exécuter un fichier de commande pre-snapshot qui place les applications non-VSS sensibles ou des bases de données dans un état de sauvegarde. Note: Cela ne prend que quelques secondes pour créer un Snapshot, de sorte que les applications non VSS ou des bases de données ne soient indisponibles à la production que brièvement avant d'être rendues de nouveau fonctionnelles via une commande post-snapshot. Page 51 of 100
  • 52. Guide Utilisateur de ShadowProtect Post-Snapshot: Exécute le fichier de commande spécifié après la prise de Snapshot (voir "Snapshot" dans Glossaire). Par exemple, vous pourriez exécuter un fichier de commande post-snapshot pour redonner un état opérationnel aux bases de données ou aux applications non-VSS sensibles. Post-Sauvegarde: Exécute le fichier de commande spécifié après la création du fichier l'image de sauvegarde. Par exemple, vous pourriez exécuter un fichier de commande post-sauvegarde pour copier automatiquement le fichier image de sauvegarde sur un emplacement hors site ou sur un serveur FTP. Note: Afin d'éviter la limite d'exécution de 5 minutes pour les fichiers de commande post-sauvegarde, vous pouvez appeler un fichier de commandes qui exécute un autre fichier de commande, puis se termine. Cela vous permet de respecter les délais de 5 minutes associés aux fichiers de commande ShadowProtect, alors que le fichier de commandes secondaires effectue des tâches qui prendront plus de temps avant de se terminer (synchronisation ou copie des fichiers image de sauvegarde vers un autre emplacement, analyse du fichier image de sauvegarde contre les virus, etc.). Cryptage L'onglet cryptage vous permet de sélectionner l'algorithme utilisé pour chiffrer le fichier image de sauvegarde. L'onglet Cryptage est affiché uniquement lorsque vous avez sélectionné Entrer un mot de passe dans la page Options de l'Assistant de sauvegarde (voir Protection des fichiers). RC4 128-bit: Cette option de cryptage est la plus rapide, mais le moins sécurisé des algorithmes. AES 128-bit: Cette option de cryptage établit un équilibre entre vitesse et sécurité. AES 256-bit: Cette option de cryptage est le plus de sécurisé, mais aussi le plus lent des algorithmes Rétention L'onglet Rétention vous permet de spécifier une politique de gestion automatique de la rétention des jeux d'images de sauvegarde (voir la rubrique "Jeu d'images" dans Glossaire). L'onglet Rétention comprend les options avancées suivantes:L'onglet de rétention n'est pas disponible si vous utilisez une planification de sauvegardes incrémentales en continue, qui utilise ShadowProtect ImageManager pour la gestion des jeux d'images de sauvegarde. Pour plus d'informations, reportez-vous au Guide Utilisateur ShadowProtect ImageManager. L'onglet Rétention comprend les options avancées suivantes: Activer la politique d'archivage: (Par défaut = Non) Active ou désactive la politique de gestion automatique de la rétention des jeux d'images de sauvegarde. Nombre de jeux d'images de sauvegarde à conserver: (Par défaut = 3) Spécifie le nombre maximal de jeux d'image à conserver. Lorsque le nombre maximum spécifié ( M ) est atteint, ShadowProtect supprime le plus ancien jeux d'images. Par défaut, ShadowProtect applique la politique de rétention après la création d'un jeu d'images, ce qui signifie que ShadowProtect crée le jeux d'images M + 1, puis supprime le plus vieux jeux d'images, conservant le jeu d'images M. Page 52 of 100
  • 53. Guide Utilisateur de ShadowProtect Effacer les sauvegardes complètes et incrémentales du jeu de sauvegarde: (Par défaut = Non) Indique à ShadowProtect de supprimer tous les types de fichiers image de sauvegarde, complètes et incrémentales, lors de la suppression d'un ancien jeu d'images. N'effacer que les sauvegardes incrémentales du jeu de sauvegarde: (Par défaut = Oui) Indique à ShadowProtect de supprimer uniquement les images de sauvegarde incrémentale lors de la suppression d'un ancien jeu d'images. Appliquer la politique avant de commencer la prochaine sauvegarde complète: (Par défaut = Non) Indique à ShadowProtect de gagner de l'espace en supprimant le jeu le plus ancien avant la création du nouveau jeu d'images qui le remplacera. Cela réduit la quantité d'espace disque nécessaire pour se conformer à la politique de rétention spécifiée. Pour plus d'informations sur les avantages des politiques de rétention, voir Configuration de politique de rétention. Suppression des fichiers image de sauvegarde Vous pouvez supprimer des fichiers image de sauvegarde de la même manière que vous supprimez tout autre fichier sous Windows. Toutefois, avant de supprimer un fichier image de sauvegarde, veuillez prendre les éléments suivants en compte: Le fichier image de sauvegarde n'est pas obligatoire pour toutes tâches de sauvegarde actives. Si vous supprimez l'image complète d'un jeu d'images de sauvegarde actif, ShadowProtect créera une nouvelle image complète à la prochaine sauvegarde planifiée et démarrera un nouveau jeu d'images. Si vous supprimez un fichier image de sauvegarde dont dépend d'autres fichiers image de sauvegarde, tous les fichiers image dépendants deviennent inutiles. Vous ne pourrez plus parcourir et restaurer les fichiers de ces images de sauvegarde dépendantes. Utilisez les outils d'image de sauvegarde pour vérifier les dépendances de fichier (voir Outils d’image de sauvegarde). Page 53 of 100
  • 54. Guide Utilisateur de ShadowProtect 8 Montage des fichiers images de sauvegarde L'Assistant d’exploration de sauvegarde ShadowProtect vous guide dans le processus de montage d'un fichier image de sauvegarde. ShadowProtect associe automatiquement les fichiers requis pour parcourir et restaurer un fichier image de sauvegarde spécifique. Vous devez sélectionner uniquement l'image de sauvegarde que vous souhaitez explorer. Une fois monté, vous pouvez manipuler le fichier image de sauvegarde comme vous le feriez avec tout autre volume de Windows : Explorer le fichier image de sauvegarde. Partager le fichier image de sauvegarde. Copier des fichiers et dossiers individuels à partir du fichier image de sauvegarde. Modifier le fichier image de sauvegarde (si le volume est monté avec des droits d’écriture). Utiliser les propriétés standards de sécurité et de fichier sous Windows. Alors que le processus est le même, que vous restauriez des fichiers et dossiers sous Windows ou depuis l'environnement de restauration StorageCraft, votre choix dépendra de l'état de votre système et de ce que vous souhaitez restaurer: Restaurer sous Windows: Windows démarre, mais vous avez perdu des données ou avez subi des modifications indésirables d'applications ou de fichiers relatifs au matériel sur un volume (excepté les fichiers du système d'exploitation). Restaurer dans l’environnement de restauration: Windows ne démarre plus et vous avez perdu des données ou des fichiers du système d'exploitation, ou avez subi des modifications indésirables d'applications ou de fichiers relatifs au matériel sur un volume. Pour plus d'informations, consultez le _Guide utilisateur Environnement de restauration StorageCraft. Note: Pour restaurer les données d'une image incrémentale, vous devez disposer de tous les fichiers image de sauvegarde incrémentale précédents et de l'image de sauvegarde complète initiale. Si l’un de ces fichiers est manquant ou endommagé, le montage de l'image de sauvegarde à ce moment donné n'est pas possible. ShadowProtect ne vous laisse pas modifier les images complètes empêchant ainsi de corrompre l’ensemble du jeu d’images. Pour plus d'informations sur les options de montage, reportez-vous à la section Options de montage d’image de sauvegarde. Pour monter un fichier image de sauvegarde 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Ouvrez l'Assistant d’exploration de sauvegarde en utilisant l’une des manières suivantes : Dans l'onglet Assistants, cliquez sur Explorer la sauvegarde. Dans le menu de tâches, cliquez sur Explorer la sauvegarde. Dans la barre de menu, sélectionnez Tâches > Explorer la sauvegarde. 3. Page 54 of 100
  • 55. Guide Utilisateur de ShadowProtect 3. Sur la page Nom du fichier image de sauvegarde, naviguez jusqu'au fichier image de sauvegarde que vous voulez monter, puis cliquez sur suivant. Pour plus d'informations sur les conventions de nommage des fichiers image de sauvegarde, reportez-vous à la Conventions de nommage des fichiers. Note: If the backup image is encrypted you must provide the appropriate password. Si l'image de sauvegarde est cryptée vous devez fournir le mot de passe approprié.L'Assistant d’exploration d’image de sauvegarde affiche une liste classée des informations du fichier image de sauvegarde. 4. (Conditionnel) Dans la page de dépendance des images de sauvegarde, sélectionnez l'image créée au moment voulu dans le jeu d’image de sauvegarde, puis cliquez sur Suivant. 5. Sur la page d’Options d'exploration, sélectionnez comment vous souhaitez monter l'image de sauvegarde, puis cliquez sur Suivant. Pour plus d'informations sur les options de montage, reportez-vous à la section Options de montage d’image de sauvegarde. #* a. Pour monter le fichier image de sauvegarde comme une lettre de lecteur, sélectionnez *Affecter la lettre de lecteur suivante, puis sélectionnez la lettre de lecteur appropriée dans la liste déroulante. b. Pour monter le fichier image de sauvegarde comme un point de montage, sélectionnez Monter dans le dossier NTFS vide suivant, puis recherchez le dossier NTFS approprié. Vous devez également spécifier comment nommer le sous-dossier du point de montage : Heure/date: Utilise la date de création de l'image de sauvegarde comme nom de sous-dossier (par exemple, 7-12-2008 10.19.24). Le nom de fichier: Utilise le nom du fichier image de sauvegarde comme nom de sous-dossier (par exemple, E_VOL b001). Personnalisé: Permet de spécifier un nom de sous-dossier personnalisé. c. (facultatif) Décochez Montage de la sauvegarde en lecture seule pour monter l'image de sauvegarde comme un volume inscriptible. Si vous montez le fichier image de sauvegarde comme un volume inscriptible, vous pourrez choisir d'enregistrer les modifications apportées dans un fichier image incrémentale lors du démontage du volume (voir Démontage des fichiers images de sauvegarde). 6. Page 55 of 100
  • 56. Guide Utilisateur de ShadowProtect 6. Sur la page de résumé de l'Assistant, vérifiez les informations de montage, puis cliquez sur Terminer . ShadowProtect monte le fichier image de sauvegarde, puis lance automatiquement Windows Explorer et affiche le volume monté. 7. Une fois l'image de sauvegarde montée, vous pouvez parcourir le contenu du volume comme vous le feriez pour tout autre volume Windows. Pour restaurer des fichiers ou des dossiers, copiez/coller simplement les fichiers ou dossiers de votre choix depuis le volume du fichier image monté vers votre volume de production. Note: Une fois monté, sélectionnez Actualiser les informations des volumes dans l'onglet Structure du disque pour obtenir une vue précise des volumes systèmes montés. 8.1 Montage des fichiers image de sauvegarde dans Windows ShadowProtect ajoute deux options dans le menu contextuel (menu via un clic droit) des fichiers image de sauvegarde: Mount: Démarre l'Assistant de Montage de fichier image pour vous guider dans le processus de montage du fichier image sélectionnée. Pour plus d'informations sur les différentes options du montage de fichier image, voir la rubrique Montage des fichiers images de sauvegarde, qui commence à l'étape 3. Vous pouvez sélectionner simultanément plusieurs fichiers image de sauvegarde à monter, mais vous devrez monter chaque fichier image individuellement avec l’Assistant de montage. Montage rapide: Monte le fichier image de sauvegarde en lecture seule à l'aide de la première lettre de lecteur disponible. Vous pouvez sélectionner plusieurs fichiers image de sauvegarde, puis rapidement les monter simultanément. Chaque fichier image de sauvegarde recevra alors la prochaine lettre de lecteur disponible. Pour plus d'informations sur le démontage d'un fichier image de sauvegarde, reportez-vous à la section Démontage des fichiers images de sauvegarde. 8.2 Options de montage d’image de sauvegarde Lors du montage d'un fichier image de sauvegarde, veuillez considérer les points suivants: Souhaitez-vous monter l'image de sauvegarde comme lecteur logique ou comme sous-dossier Souhaitez-vous monter l'image de sauvegarde en lecture seule ou en écriture. Montage d'une image comme un lecteur logique L'utilitaire de montage ShadowProtect permet de monter un fichier image de sauvegarde comme lecteur logique sur votre ordinateur avec toutes les propriétés du volume d'origine. Page 56 of 100
  • 57. Guide Utilisateur de ShadowProtect Après avoir monté une image de sauvegarde comme lecteur logique, vous pouvez effectuer une variété de tâches, telles qu'un ScanDisk (ou CHKDSK), une analyse antivirus, une défragmentation du disque, la copie de dossiers ou de fichiers vers un autre emplacement ou simplement l'affichage des informations du volume comme l'espace utilisé et l'espace libre. Lorsqu'une image est montée, vous pouvez la configurer comme un lecteur partagé. Si vous souhaitez que les utilisateurs réseaux puissent récupérer leurs propres fichiers, vous pouvez partager le volume monté et appliquer les droits nécessaires. Vous pouvez également monter une ou plusieurs images de sauvegarde. Les lecteurs resteront montés jusqu'à ce que vous les démontiez ou que l'ordinateur soit redémarré. Si un volume NTFS utilise EFS (Encrypted File System), la sécurité du volume reste identique lorsqu'il est monté. Montage d'une image de sauvegarde comme un nouveau sous dossier L'utilitaire de montage ShadowProtect permet de monter un fichier image de sauvegarde dans un nouveau sous-dossier d'un répertoire situé sur un système de fichiers NTFS. Les sous-dossiers dépassent la limitation des lettres de lecteur logique et supportent une organisation plus logique des fichiers Montage d'une image de sauvegarde en lecture seule. Par défaut, ShadowProtect monte les fichiers image de sauvegarde en lecture seule. Cela permet aux utilisateurs d'accéder à l'image de sauvegarde pour effectuer les opérations suivantes: Restaurer les fichiers à partir d'une image de sauvegarde existante. Afficher le contenu d'une image de sauvegarde. Exécuter d'autres applications qui ont besoin d'accéder à l'image de sauvegarde, comme un gestionnaire de stockage ou des applications d'exploitation de données. Note: Windows 2000 ne supporte pas les volumes NTFS en lecture seule. ShadowProtect peut monter une image de sauvegarde comme volume inscriptible. Cela permet aux utilisateurs d'accéder à l'image de sauvegarde pour effectuer les opérations suivantes: ShadowProtect peut monter une image de sauvegarde comme volume inscriptible. Cela permet aux utilisateurs d'accéder à l'image de sauvegarde pour effectuer les opérations suivantes: Supprimer des fichiers de l'image de sauvegarde (virus, logiciels malveillants, etc.). Ajouter des fichiers à l'image de sauvegarde. Modifier la sécurité de l'image de sauvegarde. Restaurer une image de sauvegarde avec un volume plus petit (voir Démontage des fichiers image de sauvegarde). Démontage des fichiers image de sauvegarde). Note: ShadowProtect vous empêche de modifier une image complète pour empêcher la corruption de l'ensemble d'un jeu d'images. 8.3 Démontage des fichiers images de sauvegarde Page 57 of 100
  • 58. Guide Utilisateur de ShadowProtect Une fois monté, un fichier image de sauvegarde reste monté jusqu'à ce qu'il soit explicitement démonté, ou jusqu'au redémarrage du système. L'Assistant de démontage d'image de sauvegarde ShadowProtect vous guide dans le processus de démontage d'une image de sauvegarde précédemment montée (voir Montage des fichiers images de sauvegarde). Lors du démontage du fichier image, vous pouvez: Enregistrer les modifications apportées à des images de sauvegarde inscriptibles. Réduire le volume afin de pouvoir restaurer l'image sur un disque plus petit. Note: La fonction Réduire le volume tronque les fichiers image de sauvegarde montés de sorte que le système de fichiers se termine au dernier cluster actuellement alloué. Pour réduire la taille de l'image de sauvegarde d'autant que possible, utilisez un outil de défragmentation de disque sur l'image montée afin de consolider le volume et libérer de l'espace à la fin du volume. Pour démonter une image de sauvegarde 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Ouvrez l'Assistant de démontage des images de sauvegarde en utilisant l'une des manières suivantes : Dans le menu de tâches, cliquez sur Démonter une image de sauvegarde. Dans la barre de menu, sélectionnez Tâches > Démonter l'image de sauvegarde. 3. Dans la page d'images de sauvegarde montées, sélectionnez le volume de l'image de sauvegarde à démonter, puis cliquez sur suivant. Lorsque vous sélectionnez une image de sauvegarde montée, cette page affiche également les propriétés du volume. 4. (Conditionnel) Dans la page d'option du démontage d'image de sauvegarde, sélectionnez si vous souhaitez Sauvegarder les changements dans un fichier incrémental, ou Réduire le volume, puis cliquez sur Suivant. Ces options sont disponibles uniquement si le volume de l'image de sauvegarde est accessible en écriture (voir Options de montage d’image de sauvegarde). Enregistrer les modifications dans un fichier incrémental: Enregistre les modifications apportées au volume monté. Faite un clic droit sur le fichier incrémental pour enregistrer le fichier image de sauvegarde modifié avec un nom différent. Réduire le volume: Vous permet de réduire le volume afin de pouvoir restaurer cette image sur un disque dur plus petit. Cette option est disponible uniquement dans les situations suivantes: Lors du démontage d'une image de sauvegarde accessible en écriture d'un volume NTFS dans Windows Vista ou Windows Server 2008 (ou version ultérieure). A l'aide de l'environnement de restauration StorageCraft en choisissant l'option de démarrage n°1 (recommandé), qui démarre à l'aide de Windows PE (basé sur Vista). 5. Dans la page de récapitulatif de démontage des images de sauvegarde, consultez les détails de démontage, puis cliquez sur Terminer. Page 58 of 100
  • 59. Guide Utilisateur de ShadowProtect Note: Une fois démonté, sélectionnez Actualiser les informations de volumes à partir de l'onglet Structure du disque pour obtenir une vue précise des volumes système montés. 8.3.1 Démontage des images de sauvegarde dans Windows ShadowProtect ajoute deux options dans le menu contextuel (menu via un clic droit) des fichiers image de sauvegarde montés. Pour plus d'informations sur le montage des fichiers image de Sauvegarde, reportez-vous à la section Montage des fichiers images de sauvegarde. Démontage: Démontage: Lance l'Assistant de démontage d'image de sauvegarde pour vous guider dans le processus de démontage du fichier image de sauvegarde sélectionné. Pour plus d'informations sur les diverses options de l'Assistant de démontage d'image de sauvegarde, reportez-vous à la section Démontage des fichiers images de sauvegarde, commençant à l'étape 3. Démontage rapide: Démonte le fichier image de sauvegarde sans aucune interaction de l'utilisateur. ShadowProtect démonte le fichier image de sauvegarde sans enregistrer les modifications apportées à un fichier image monté avec des droits d'écriture. Page 59 of 100
  • 60. Guide Utilisateur de ShadowProtect 9 Restauration d'un volume ShadowProtect offre deux méthodes pour restaurer des volumes à partir des fichiers image de sauvegarde: Restaurer dans Windows: Restore a non-system volume using the ShadowProtect Restore Wizard. This method does not require you to reboot the system. Restaurer dans environnement de restauration: Utilisez l'environnement de restauration bootable (amorçable) lors de la restauration d'un volume système (sur lequel réside le système d'exploitation). Pour plus d'informations sur la restauration d'un volume système, consultez le Guide d'utilisateur StorageCraft: Environnement de Restauration. Attention: La restauration d'une image de sauvegarde sur un volume écrasera toutes les données situées actuellement sur le volume. Pour restaurer un volume non système 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Ouvrez l'Assistant de Restauration en effectuant l'une des opérations suivantes : Dans l'onglet Assistant, cliquez sur Restaurer. Dans le menu Tâches, cliquez sur Restaurer. Dans la barre de menu, sélectionnez Tâches > Restauration. 3. Dans la page Image de sauvegarde à restaurer, sélectionnez l’images de sauvegarde à restaurer, puis cliquez sur Suivant. Dans le menu déroulant, sélectionnez la destination (voir Destinations) qui contient le jeu d’images de sauvegarde à restaurer, ou cliquez sur Parcourir pour choisir l'image de sauvegarde de votre choix. Le champ Spécifiez le nom des fichiers image affiche le jeu d’images de sauvegarde disponible dans la destination ou le chemin sélectionné. Spécifiez l'image de sauvegarde à restaurer Note: Pour restaurer un volume à partir d'une image de sauvegarde stockée sur un partage réseau, vous devez disposer des identifiants nécessaires pour y accéder. 4. Page 60 of 100
  • 61. Guide Utilisateur de ShadowProtect 4. Dans la page Dépendances des images de sauvegarde, choisissez le point de sauvegarde à restaurer, puis cliquez sur Suivant. Sélectionnez le moment spécifique à restaurer Cette page affiche tous les fichiers image de sauvegarde incrémentale associés au jeu d'images sélectionné. Sélectionnez un fichier image spécifique pour en afficher les propriétés suivantes: Propriétés du fichier image: Taille du volume, date de création, compression, protection par mot de passe, commentaire de l’image. Informations sur la partition d’origine: Style, numéro, type, est bootable, offset de départ et longueur. Informations sur le disque: Géométrie du disque, taille du disque et le nombre de premiers secteurs. Vous pouvez également afficher le graphique des partitions du disque au bas de l'écran. Cela représente le disque au moment de la sauvegarde. Informations sur la machine d’origine: Version du système d'exploitation, le nom de la machine, l’adresse MAC et la version de moteur ShadowProtect utilisé pour créer le fichier de l'image. 5. Dans la page Destination de la restauration, sélectionnez le volume sur lequel vous souhaitez restaurer l'image de sauvegarde, puis cliquez sur suivant. Note: La partition sélectionnée doit contenir l’espace suffisant pour le jeu d'images sélectionnée. Par exemple, vous ne pouvez pas restaurer un fichier de sauvegarde de 4 Go avec seulement 1 Go d'espace libre Faite un clic droit sur un volume pour voir les actions du menu contextuel suivantes : Supprimer le volume: Supprime le volume sélectionné. Le volume supprimé devient de l’espace libre sur le disque et peut être repartitionné. Rendre Actif: Définit le volume sélectionné comme actif (bootable). Une seule partition par lecteur peut être désignée comme active. Créer une partition principale exacte: (Disponible uniquement s’il existe de l’espace disque non partitionné) Définit et crée une partition principale sur le disque. Vous ne pouvez pas créer plus de quatre (4) partitions primaires sur un disque. Créer une partition étendue: (Disponible uniquement s’il existe de l’espace disque non partitionné), Etend la partition sélectionnée puis subdivise la partition étendue en un ou plusieurs lecteurs logiques. Editer la stratégie: Lance l’éditeur de politique de création de partition. 6. Page 61 of 100
  • 62. Guide Utilisateur de ShadowProtect 6. Sur la page Spécifier les Options de restauration, sélectionnez les options de restauration du volume appropriées, puis cliquez sur Suivant. Set Partition Active: Configures the restored volume as the active partition in the system (the drive the machine boots from). Restaurer le MBR: Restaure le Master Boot Record (MBR) dans le cadre de la restauration du volume. Le Master Boot Record est stocké dans le premier secteur du premier disque dur physique et contient le programme de démarrage maître et la table de partition. Le programme de démarrage maître utilise la table de partition pour déterminer la partition active, puis lance le programme de démarrage à partir du secteur d'amorçage de la partition active. Lorsque cette option est sélectionnée, vous pouvez choisir les options de restauration du MBR suivantes : Restaurer le MBR du fichier image: Restaure le MBR à partir du fichier image de sauvegarde. Restaurer le MBR original de Windows XP: Restaure le MBR par défaut qui est livré avec Windows XP. Restaurer la signature du disque: Restaure la signature originale du disque dur physique. Windows Serveur 2003, Windows 2000 Advanced Server et Windows NT Server 4.0 Enterprise Édition (SP3 et versions ultérieures) nécessitent les signatures de disque pour utiliser le disque dur. Restaurer les pistes cachées du disque: Restaure les 63 premiers secteurs du disque. Certaines applications Boot loader en ont besoin pour le démarrage du système. 7. Sur la page Résumé de l'Assistant, vérifiez les détails de restauration du volume, puis cliquez sur Terminer. Vous pouvez afficher la progression de l'opération de restauration du volume dans l'onglet Tâches de sauvegarde. Page 62 of 100
  • 63. Guide Utilisateur de ShadowProtect 10 Outils d’image de sauvegarde ShadowProtect fournit des outils d’image de sauvegarde de l'image qui peuvent vous aider à gérer des fichiers image de sauvegarde existants. Ils offrent les fonctionnalités principales suivantes: Consolider des fichiers incrémentaux en une seule image de base. Modifiez le paramètre de compression d’une image existante. Modifiez le paramètre de cryptage d’une image existante. Scinder une image de sauvegarde en un jeu d’image fractionné où chaque fichier a une taille de fichier maximale. Cette option est utile pour déplacer des fichiers d'image de sauvegarde sur CD ou DVD. Convertir une image de sauvegarde au format de machine virtuelle (VMDK ou VHD). Vous pouvez accéder aux outils d’image de sauvegarde depuis Windows ou depuis l'environnement de restauration StorageCraft. Pour utiliser les outils d’image de sauvegarde 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Dans le menu Outils, cliquez sur Outils d’image de sauvegarde. 3. Dans la page Fichier image source, accédez à l'emplacement des fichiers image de sauvegarde que vous souhaitez modifier. ShadowProtect affiche les images complètes stockées dans l'emplacement spécifié. 4. Sélectionnez le fichier image que vous voulez modifier, puis cliquez sur suivant. Note: Si l'image de sauvegarde est cryptée vous devez fournir le mot de passe approprié. 5. Dans la page Dépendance des images de sauvegarde, sélectionnez l'image incrémentale à la date de sauvegarde voulue pour la consolider dans une image complète, puis cliquez sur Suivant. Sélectionnez un fichier image de sauvegarde (volet gauche) pour afficher ses propriétés (volet de droite), comprenant: Propriétés du fichier image: Taille du volume, date de création, compression, protection par mot de passe, commentaire de l’image. Informations sur la partition d’origine: Style, numéro, type, est bootable, offset de départ et longueur. Page 63 of 100
  • 64. Guide Utilisateur de ShadowProtect Informations sur le disque: Géométrie du disque, taille du disque et le nombre de premiers secteurs. Vous pouvez également afficher le graphique des partitions du disque au bas de l'écran. Cela représente le disque au moment de la sauvegarde. Informations sur la machine d’origine: Version du système d'exploitation, le nom de la machine, l’adresse MAC et la version de moteur ShadowProtect utilisé pour créer le fichier de l'image. 6. Dans la page Fichier image de destination, indiquez les informations requises, puis cliquez sur Suivant. Choisissez la Dans le menu déroulant, sélectionnez la destination (voir Destinations localisation sur le (french)) où vous voulez stocker le fichier image de destination, ou réseau ou un Parcourir pour naviguer jusqu’à l'emplacement désiré. emplacement local Spécifiez le nom de Indiquez un nom pour le fichier image de destination. l’image Enregistrer Sélectionnez le type de fichier image que vous souhaitez créer : SPF: Créez un nouveau fichier image complète (de base) ShadowProtect. VHD: Créer un disque virtuel compatible avec Microsoft Hyper-V VMDK: Créer un disque virtuel compatible avec les environnements virtuels VMware. ESX Server: Créer un fichier compatible avec les environnements virtuels VMware ESX. 7. Dans la page Option, spécifiez les options voulues pour la nouvelle image. Pour des informations sur chacune de ces options, y compris les options avancées, voir Options (French). 8. Dans la page de résumé de l’assistant, passez en revue les options choisies puis cliquez sur Terminer. Surveillez l'avancement de l’opération dans l'onglet Tâche de Sauvegarde (sélectionnez la tâche, puis cliquez sur Détails).Vérifiez les résultats des travaux déjà exécutés dans l'onglet Historique de sauvegarde. Note: Après la conversion d'une image de sauvegarde en VHD/VMDK et en l'assignant à une machine virtuelle, veillez à charger l’Environnement de Restauration dans la machine virtuelle afin d’exécuter le Hardware Independent Restore (HIR) sur le volume système créé par l'outil de Conversion d'images. Vous devez le faire pour que le système d'exploitation démarre avec succès. Si vous avez encore des problèmes de démarrage après avoir fait cela, utilisez l’utilitaire de configuration de boot (UCB) dans l'environnement de restauration pour corriger automatiquement tous problèmes rencontrés. Pour plus d'informations, voir « Utiliser le HIR » et « Utiliser l’utilitaire de configuration de boot » dans le Guide Utilisateur de l’Environnement de restauration. Page 64 of 100
  • 65. Guide Utilisateur de ShadowProtect 11 Administration à distance ShadowProtect fournit deux façons de gérer à distance les agents de sauvegarde ShadowProtect installé sur des serveurs et postes de travail distants (appelés n'uds distants), tant que ces systèmes sont accessibles via le réseau local ou un réseau privé virtuel (VPN). En se connectant à un n'ud distant via l'un de ces outils, vous avez un accès complet aux fonctionnalités ShadowProtect sur la machine distante. Administration à distance Administration à distance Note: Afin de gérer vos n'uds distants, vous devez disposer des droits d'administration nécessaires. Cependant, avec les droits administratifs appropriés, vous pouvez à la fois gérer à distance les serveurs avec l’agent ShadowProtect Server installés et les postes de travail avec l’agent ShadowProtect Desktop installés via la vue administrative ou la vue réseau. 11.1 Gestion à distance avec la console d’administration L'onglet Vue administrative est conçu spécifiquement pour les utilisateurs ShadowProtect Server et ShadowProtect SBS qui doivent gérer un grand nombre de serveurs sauvegardés avec ShadowProtect depuis un emplacement centralisé. Bien que cette fonctionnalité soit très similaire à la vue réseau, la vue administrative est organisée de façon à la rendre plus conviviale pour les administrateurs qui gèrent un grand nombre de n’uds à distance. Vous pouvez ouvrir et fermer la vue administrative en sélectionnant Vue Administrative dans le menu Vue (Voir Vue Administrative). Vous pouvez effectuer les opérations suivantes à partir de la vue administrative: Installation de l'agent de sauvegarde à distance Ajout et suppression de n'uds à distance Modification des propriétés du n'ud distant Connexion et déconnexion des n'uds distants 11.1.1 Installation de l'agent de sauvegarde à distance Le bouton Installer de la vue administrative permet d’installer à distance l'agent de sauvegarde ShadowProtect afin que vous puissiez configurer ShadowProtect sur le système distant. Pour installer à distance de l'agent de sauvegarde: 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Page 65 of 100
  • 66. Guide Utilisateur de ShadowProtect 2. Dans le menu Vue, cliquez sur Vue Administrative pour ouvrir la vue administrative. 3. Dans la vue administrative, cliquez sur Installer. Cela ouvre l'Assistant d’installation poussée qui vous aide à configurer l'installation à distance. 4. Dans la page Spécifiez le package d’installation, naviguez jusqu’au package d’installation ShadowProtect que vous voulez utiliser pour votre installation à distance, puis cliquez sur Suivant. Vous devez associer au package d’installation un fichier de réponse (.iss) qui permet de configurer automatiquement l’installation distante. Pour plus d’information, voir Création et configuration de package d’installation. 5. Dans la boîte de dialogue Assistant de l’installation poussée, fournissez les informations requises, puis cliquez sur Suivant. Nom du système Le nom du système où vous souhaitez installer l’agent ShadowProtect. Sélectionnez soit Nom du domaine soit Nom de l’ordinateur selon les informations que vous fournissez puis tapez le nom du système dans le champ prévu. Note: Si vous laissez le champ vide, l’installation poussée utilisera votre nom de domaine ou groupe de travail actuel pour lister le nom des systèmes disponibles. Utiliser la Indique à ShadowProtect d’utiliser Microsoft Active Directory pour rechercher recherche Active le système souhaité. Directory Lorsque vous utilisez ce paramètre, cliquez sur Options (au bas de la boîte de dialogue Installation poussée) pour affiner les caractéristiques de recherche Active Directory Utiliser un C’est le compte que l’installation poussée va utiliser pour accéder au système compte distant spécifique Note: Si vous ne spécifiez pas de compte, l’installation poussée utilisera le compte actuel pour essayer d’accéder au système distant. Découverte des L’installation poussée tente d’identifier les services ShadowProtect existants services. exécutés sur le système distant. S’il y arrive, il affichera les informations relatives à la version de l'agent. Activer L’inL’installation poussée active automatiquement l’agent qu’elle installe. Pour automatiquement activer ce paramètre, cliquez sur Paramètres (en bas de la boite de dialogue Installation poussée lorsque l’option Activer automatiquement les agents les agents installés installés est selectionnée) pour définir le nom d’utilisateur et le nuémro de série qui seront utilisés lors de l’installation poussée Page 66 of 100
  • 67. Guide Utilisateur de ShadowProtect Redémarrer Suite à une installation de l'agent de sauvegarde réussie, ShadowProtect après redémarre automatiquement le système distant pour que l'agent de l‘installation sauvegarde soit actif. Pour utiliser cette option, cliquez sur Paramètres (en bas de la boîte de dialogue Installation poussée lorsque l’option Redémarrer après l'installation est sélectionnée) pour préciser les détails de l'opération de redémarrage. Vous pouvez indiquer au système distant de redémarrer à une date / heure spécifique; spécifier un message à afficher avant de redémarrer, et définir un délai avant que le redémarrage se produise (en secondes). 6. (Conditionnel) Dans la page vue d'ensemble des ordinateurs, sélectionnez les systèmes où vous souhaitez installer l'agent de sauvegarde, puis cliquez sur Suivant. 7. Dans la page Vue d’ensemble, attendez la fin de l'installation, puis cliquez sur Suivant. 8. (Facultatif) Dans la page Vue d’ensemble après installation, spécifiez un nom de groupe pour chaque système où vous avez installé l'agent de sauvegarde, puis cliquez sur suivant. Cliquez dans le champ Nom du groupe, puis le taper de nom du groupe dans lequel vous souhaitez ajouter ce système. Pour plus d'informations sur les groupes, voir Modification des propriétés du n'ud distant. 9. Sur la page de résumé, cliquez sur Terminer. Les n'uds distants nouvellement installés apparaissent dans la liste de n'ud de vue administrative. 11.1.2 Ajout et suppression de n'uds à distance Avant de gérer un n'ud distant, vous devez l'ajouter dans la vue administrative. Pour ajouter un n'ud distant 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Si la vue administrative n'est pas visible, cliquez sur Vue Administrative dans le menu Vue. 3. Dans la vue administrative, cliquez sur Ajouter . 4. Dans la boîte de dialogue Détails du serveur, spécifiez les informations de connexion appropriées pour le n'ud distant. Pour plus d'informations sur les propriétés du n'ud distant, voir Modification des propriétés du n'ud distant. Vous pouvez maintenant vous connecter au n'ud distant pour gérer ShadowProtect. Pour supprimer un n'ud distant 1. Dans la vue administrative, sélectionnez le n'ud distant dans la liste des n'uds. 2. Cliquez sur Supprimer. La suppression d'un n'ud distant ne supprimera pas ShadowProtect ou la configuration de ses paramètres sur ce n'ud distant, ni ne supprimera le n'ud distant de la vue administrative de tout autre système qui est configuré pour gérer ce n'ud distant. Page 67 of 100
  • 68. Guide Utilisateur de ShadowProtect Note: Vous ne pouvez pas supprimer le n'ud local de la vue administrative. 11.1.3 Modification des propriétés du n'ud distant La table des propriétés affiche les propriétés du n'ud distant actuellement sélectionné. Vous pouvez modifier les propriétés du n'ud distant tant que le n'ud distant n'est pas connecté. *Pour modifier les propriétés d'un n'ud distant^* 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Si la vue administrative n'est pas visible, cliquez sur Vue Administrative dans le menu Vue. 3. Si la vue administrative n'est pas visible, cliquez sur Vue Administrative dans le menu Vue. Si le volet Propriétés du serveur n'est pas visible, cliquez sur Propriétés . 4. Dans le volet Propriétés du serveur, modifiez les propriétés du n'ud distant si nécessaire. Sélectionnez un champ pour le rendre actif. Vous pouvez également utiliser la touche de tabulation pour passer d'un champ à l’autre. Nom du Le nom utilisé pour identifier le n'ud distant dans la liste des n'uds. serveur Adresse du L’adresse IP ou le nom de machine du n'ud distant. Pour parcourir le réseau à la serveur recherche d’un ordinateur particulier et trouver ainsi son adresse IP, cliquez sur Parcourir . Nom de Le groupe que vous voulez définir au n'ud distant. La création de groupe peut groupe vous aider à organiser les n'uds distants facilitant ainsi leur administration. Description Description du n'ud distant. Ce n’est seulement que pour votre information. du serveur Status (Informationnel) Le statut du n'ud distant (Connecté ou Déconnecté). Nom du Le nom de domaine utilisé pour accéder au n'ud distant domaine Nom Le compte utilisateur possédant des droits administrateur sur le n'ud distant d’utilisateur Mot de Le Mot de passe associé au compte utilisateur. passe Version de (Informationnel) La version de l’agent de sauvegarde installé sur le n'ud distant. l’agent Page 68 of 100
  • 69. Guide Utilisateur de ShadowProtect Dernière (Informationnel) La date de la dernière connexion effectuée sur le n'ud distant. connexion 11.1.4 Connexion et déconnexion des n'uds distants Pour vous connecter à un n'ud distant 1. Démarrer la Console ShadowProtect Démarrage de ShadowProtect. Si la vue administrative n'est pas visible, cliquez sur Vue Administrative dans le menu Vue. 2. Dans la vue réseau, sélectionnez le n'ud distant dans la liste des n'uds. 3. Cliquez sur Connexion . Vous devez ajouter un n'ud distant afin de s'y connecter (voir la section Ajout et suppression des n'uds distants). Note: Vous devez ajouter un n'ud distant afin de s'y connecter (voir Ajout et suppression de n'uds à distance). Pour vous déconnecter d'un n'ud distant 1. Dans la vue réseau, sélectionnez le n'ud distant dans la liste des n'uds. 2. Cliquez sur Déconnexion . La déconnexion d'un n'ud distant n’arrêtera pas le fonctionnement de l'agent de sauvegarde et n’affectera pas les tâches ShadowProtect configurées sur le n'ud distant 11.2 Gestion à distance à l'aide de la vue réseau Lorsqu'elle est activée, la vue réseau apparaît comme un panneau à droite dans la Console ShadowProtect. Vous pouvez ouvrir et fermer la vue du réseau en sélectionnant Vue réseau dans le menu Vue (voir Vue réseau). Vous pouvez effectuer les opérations suivantes à partir de la vue réseau : La vue réseau - Ajout et suppression de n'uds à distance La vue réseau - Modification des propriétés du n'ud distant La vue réseau - Connexion et déconnexion des n'uds distants Exporter et importer la configuration du n'ud distant 11.2.1 La vue réseau - Ajout et suppression de n'uds à distance Page 69 of 100
  • 70. Guide Utilisateur de ShadowProtect Avant de gérer un n'ud distant, vous devez l'ajouter dans la vue réseau. Pour ajouter un n'ud distant 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). Si la vue réseau n'est pas visible, cliquez sur Vue réseau dans le menu Vue. 2. Dans la vue réseau, cliquez sur Ajouter . Cela crée un nouveau n'ud dans la vue réseau nommé nouveau n'ud 1 et ouvre le volet Propriétés du serveur où vous pouvez configurer le n'ud distant. 3. Dans la boîte de dialogue Détails du serveur, spécifiez les informations de connexion appropriées pour le n'ud distant. Pour plus d'informations sur les propriétés du n'ud distant, voir Modification des propriétés du n'ud distant. Vous pouvez maintenant vous connecter au n'ud distant pour gérer ShadowProtect. Pour supprimer un n'ud distant 1. Dans la vue réseau, sélectionnez le n'ud distant dans la liste des n'uds. 2. Cliquez sur Supprimer . La suppression d'un n'ud distant ne supprimera pas ShadowProtect ou la configuration de ses paramètres sur ce n'ud distant, ni ne supprimera le n'ud distant de la vue réseau de tout autre système qui est configuré pour gérer ce n'ud distant. Note: Vous ne pouvez pas supprimer le n'ud local de la vue réseau 11.2.2 La vue réseau - Modification des propriétés du n'ud distant La table des propriétés affiche les propriétés du n'ud distant actuellement sélectionné. Vous pouvez modifier les propriétés du n'ud distant tant que le n'ud distant n'est pas connecté. *Pour modifier les propriétés d'un n'ud distant* 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). Si la vue administrative n'est pas visible, cliquez sur Vue Réseau dans le menu Vue. 2. Dans la liste des n'uds, sélectionnez un n'ud distant à modifier. Si le volet Propriétés du serveur n'est pas visible, cliquez sur Propriétés . 3. Dans le volet Propriétés du serveur, modifiez les propriétés du n'ud distant si nécessaire. Sélectionnez un champ pour le rendre actif. Vous pouvez également utiliser la touche de tabulation pour passer d'un champ à l’autre. Page 70 of 100
  • 71. Guide Utilisateur de ShadowProtect Le nom utilisé pour identifier le n'ud distant dans la liste des n'uds Nom du serveur Adresse du L’adresse IP ou le nom de machine du n'ud distant. Pour parcourir le réseau à la recherche serveur d’un ordinateur particulier et trouver ainsi son adresse IP, cliquez sur Parcourir Nom de Le groupe que vous voulez définir au n'ud distant. La création de groupe peut vous aider à groupe organiser les n'uds distants facilitant ainsi leur administration . Description Description du n'ud distant. Ce n’est seulement que pour votre information du serveur Status (Informationnel) Le statut du n'ud distant (Connecté ou Déconnecté) Nom du Le nom de domaine utilisé pour accéder au n'ud distant domaine Le compte utilisateur possédant des droits administrateur sur le n'ud distant Nom d’utilisateur Le Mot de passe associé au compte utilisateur Mot de passe (Informationnel) La version de l’agent de sauvegarde installé sur le n'ud distant Version de l’agent (Information) Datum und Uhrzeit der letzten Verbindung mit dem Remoteknoten. Dernière connexion 11.2.3 La vue réseau - Connexion et déconnexion des n'uds distants Pour vous connecter à un n'ud distant 1. Démarrer la Console ShadowProtect Démarrage de ShadowProtect. Si la vue administrative n'est pas visible, cliquez sur Vue réseau dans le menu Vue. 2. Dans la vue réseau, sélectionnez le n'ud distant dans la liste des n'uds. 3. Cliquez sur Connexion . Vous devez ajouter un n'ud distant afin de s'y connecter (voir la section Ajout et suppression des n'uds distants). Note: Vous devez ajouter un n'ud distant afin de s'y connecter (voir frSPguide:Ajout et suppression de n'uds à distance 2). Pour vous déconnecter d'un n'ud distant Page 71 of 100
  • 72. Guide Utilisateur de ShadowProtect 1. Dans la vue réseau, sélectionnez le n'ud distant dans la liste des n'uds. 2. Cliquez sur Déconnexion . La déconnexion d'un n'ud distant n’arrêtera pas le fonctionnement de l'agent de sauvegarde et n’affectera pas les tâches ShadowProtect configurées sur le n'ud distant 11.2.4 Exporter et importer la configuration du n'ud distant ShadowProtect vous permet de transférer les paramètres de configuration de n'uds distants d’une console ShadowProtect à l'autre. Pour exporter la configuration d’un n'ud distant 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). Si la vue réseau n'est pas visible, cliquez sur Vue réseau dans le menu Vue. 2. Dans la vue réseau, cliquez sur Exporter les nœuds. 3. Indiquez le nom du fichier XML qui contient les configurations des n'uds distants exportés, puis cliquez sur Enregistrer. Pour importer la configuration de n'uds distants 1. Dans la vue du réseau, cliquez sur Importer les nœuds. . 2. Accédez au fichier XML qui contient la configuration des n'uds distants précédemment exportés, puis cliquez sur Ouvrir. 11.3 Création et configuration de package d'installation La configuration du package d'installation ShadowProtect contient les paramètres associés à une installation de ShadowProtect. Vous pouvez utiliser la configuration du package d'installation pour automatiser une installation ShadowProtect dans un scénario d'installation à distance. Note: Le fichier de configuration d'installation de package doit avoir le même nom que le package d'installation avec une extension de fichier .iss. Pour créer un package d'installation ShadowProtect 1. Ouvrez une invite de commande Windows. Cliquez sur Démarrer > Exécuter. Entrez cmd dans le champ Ouvrir, puis cliquez sur OK. 2. Parcourez (à l'aide de la commande cd) le répertoire qui contient le programme d'installation de ShadowProtect que vous souhaitez installer à distance. 3. Exécuter le programme d'installation ShadowProtect, en utilisant les paramètres de ligne de commande suivants : Page 72 of 100
  • 73. 3. Guide Utilisateur de ShadowProtect /r Indique au programme d'installation ShadowProtect d'enregistrer les paramètres que vous allez choisir lors de l'installation /f1 Indique l'emplacement où va être créé le fichier .iss Ne mettez pas d'espace entre le paramètre et le chemin de destination Par exemple: ENU_Desktop_Setup_4.0.1.exe /r /f1c:StorageCraftENU_Desktop_Setup_4.0.1.iss. Page 73 of 100
  • 74. Guide Utilisateur de ShadowProtect 12 Utiliser VirtualBoot VirtualBoot permet aux utilisateurs ShadowProtect de démarrer une image de sauvegarde dans une machine virtuelle (VM). VirtualBoot utilise l'outil open source Oracle VirtualBox de sorte que vous pouvez démarrer rapidement une image de sauvegarde sans effectuer de fastidieuses opérations de restauration et sans nécessité de convertir les fichiers image de sauvegarde dans un autre format. VirtualBoot apporte une valeur ajoutée dans les situations suivantes: Système Fail-over: Lorsque vous gérez un serveur avec plusieurs téraoctets de données, la restauration du système après un sinistre peut prendre des jours. Cependant, VirtualBoot vous permet de recréer rapidement votre système dans une machine virtuelle, pendant que vous réparez le serveur défaillant. Les utilisateurs ont un accès complet au système pendant ce temps, avec seulement une brève interruption au moment où vous retourner sur votre nouveau système. Le temps d'inactivité tombe de plusieurs jours à quelques minutes. Test des sauvegardes: La restauration après sinistre consiste à avoir des sauvegardes accessibles à n'importe quel moment donné pour la restauration des systèmes. Mais qu'est-ce qui vous assure que vos images de sauvegarde archivées sont valides ? VirtualBoot vous permet de monter une image de sauvegarde dans une machine virtuelle que vous pouvez ainsi tester pour vous assurer qu'un système restauré fonctionne correctement. En quelques minutes, vous pouvez être certain que vos images de sauvegarde seront prêtes à l'emploi, lorsque cela sera nécessaire. L'accès à des données spécifiques d'une application: Alors que la sauvegarde des données du système est une opération critique, parfois, les fichiers de données seuls ne sont utiles qu'avec leurs applications associées. VirtualBoot vous permet de monter un système complet, les applications et les données, dans une machine virtuelle où vous avez accès aux données depuis l'application associée. Pour plus d'informations sur les scénarios d'utilisation VirtualBoot, voir Scénarios VirtualBoot. Cette section aborde les sujets suivants: Configuration Système Requise Limitations de VirtualBoot Création d'une machine virtuelle Configuration d'une machine virtuelle Note: Le fichier DeveloperNotes_VirtualBoot.txt contient des informations sur VirtualBoot au niveau des développeurs. Vous pouvez trouver ce fichier dans le dossier <repertoire_d'installation>StorageCraftShadowProtect. Page 74 of 100
  • 75. Guide Utilisateur de ShadowProtect Attention: si vous éteigniez une machine virtuelle créée avec VirtualBoot, ne sélectionnez pas « restauration de l'instantané VirtualBoot actuel » comme option de fermeture, car vous perdrez alors toutes les données de sauvegarde incrémentale écrites dans la machine virtuelle depuis sa création. Sélectionnez cette option uniquement si vous voulez revenir à l'état original de la VM. 12.1 Configuration requise VirtualBoot requires you to install the following software before using it: Software Requirements ShadowProtect 4.x or later: VirtualBoot supports backup image files created by any version of ShadowProtect, but you must have ShadowProtect 4.x or later to run the application. ShadowProtect 4.x includes VirtualBoot as a core component of the console installation. Note: Although VirtualBoot can generate a VM from backup image files created with any version of ShadowProtect, StorageCraft recommends using VirtualBoot with backup image files created by ShadowProtect 3.3 and later to get full access to the benefits of VirtualBoot. VirtualBox 3.1.0-3.2.12 or v4.0.1 : VirtualBox is an open source VM environment. VirtualBoot provides native support for ShadowProtect files in a VirtualBox VM. For information about VirtualBox, and to download the software, visit www.virtualbox.org. VirtualBox is free for personal, education, and evaluation use. Hardware Requirements VirtualBoot hardware requirements are driven primarily by the hardware requirements necessary to run VirtualBox (see VirtualBox End-User Documentation). Processor: Reasonably powerful x86 processor (either Intel or AMD), including AMD/Intel x64 processors. VirtualBoot does not support Itanium (IA64). Note: When using VirtualBoot to boot an image of an x64 operating system, make sure that your host hardware supports AMD-V or VT-x, and that AMD-V, or VT-x, is enabled in the host machine's hardware BIOS settings. Memory: At least 1GB. Hard Drive: At least 10 GB. This is dependent upon the Operating System you want to load in the VM. Guest OS: VirtualBoot supports backup image files that contain backups of the following operating systems (This is the OS that runs in the VM): Page 75 of 100
  • 76. Guide Utilisateur de ShadowProtect Windows 2000 Windows XP (32- and 64-bit) Windows 2003 (32- and 64-bit) Windows Vista (32- and 64-bit) Windows 2008 (32- and 64-bit) Windows 2008 R2 (32- and 64-bit) Windows 7 (32- and 64-bit) Host OS: VirtualBoot supports the same Host operating systems as VirtualBox 1.6; namely Windows XP or later. Windows 2000 is not supported. 12.2 Limitations de VirtualBoot Cette version de VirtualBoot présente les limitations suivantes : VirtualBoot prend en charge les volumes bootable jusqu'à 2 To. Cependant, les volumes de données (non bootable) de toute taille sont pris en charge. Aucune prise en charge des volumes de disque LBD (taille du secteur > 512bytes). Si l'hôte de la machine virtuelle se bloque pendant l'exécution d'une machine virtuelle créée à partir d'un fichier image de sauvegarde, vous devez créer une nouvelle machine virtuelle en utilisant la dernière sauvegarde incrémentale. Pour plus d'informations, voir Scénarios VirtualBoot. VirtualBoot ne fonctionne pas sur un Windows 2000 Terminal Services session. 12.3 Création d'une machine virtuelle Important: Avant d'utiliser VirtualBoot pour créer une machine virtuelle, vérifiez les prérequis Configuration requise et Limitations de VirtualBoot de virtuaalboot. Pour créer une machine virtuelle 1. Lancez VirtualBoot, puis cliquez sur Suivant dans la page d'accueil de l’Assistant VirtualBoot. Il existe trois façons de démarrer VirtualBoot: Exécutable: Sous Windows, sélectionnez Démarrer > ShadowProtect > VirtualBoot . En ligne de commande: Depuis une invite de commande Windows, tapez VirtualBoot <fichier image de sauvegarde >, où < fichier image de sauvegarde > est le nom du fichier image. Vous devez spécifier le chemin d'accès complet du fichier image ShadowProtect que vous souhaitez utiliser pour créer une machine virtuelle. Par exemple: VirtualBoot e:backupsC_VOL-b005.spi Menu contextuel: Dans l'Explorateur Windows, faite un clic droit sur le fichier image ShadowProtect que vous souhaitez utiliser pour créer une machine virtuelle, puis cliquez sur VirtualBoot. 2. Dans la page Liste des images de sauvegarde, fournissez les informations requises, puis cliquez sur Suivant. Si vous démarrez VirtualBoot à l'aide de la ligne de commande ou du menu contextuel, VirtualBoot remplit automatiquement la liste des images de sauvegarde avec tous les fichiers qui font partie du jeu d’images de la sauvegarde spécifiée. Page 76 of 100
  • 77. Guide Utilisateur de ShadowProtect Ajouter un Permet d'ajouter un fichier image de sauvegarde pour la machine virtuelle. Les images de sauvegarde créées avec ShadowProtect 3.3 ou ultérieure contiennent fichier image des métadonnées qui vous permettent d'inclure plusieurs volumes dans la même machine virtuelle. Si le fichier de sauvegarde de l'image sélectionnée est crypté, vous devez fournir un mot de passe valide pour y accéder. Supprimer Permet de supprimer un fichier image de sauvegarde de la machine virtuelle. le fichier image Spécifier Vous permet de définir le volume de démarrage de la machine virtuelle. En général, le volume VirtualBoot le détecte automatiquement, mais si vous incluez plusieurs volumes de de démarrage dans la machine virtuelle, vous pouvez sélectionner le volume que démarrage VirtualBoot désigne comme volume de démarrage. Note: Si vous avez spécifié un fichier image de sauvegarde lors du démarrage de VirtualBoot, cette page répertorie les informations du fichier image. 3. Sélectionnez le fichier image de sauvegarde (complet ou incrémental) que vous voulez charger dans la machine virtuelle, puis cliquez sur Suivant. Spécifier le système Dans le menu déroulant, sélectionnez le système d'exploitation d'exploitation de la Windows contenu sur le volume de démarrage du fichier image. nouvelle machine virtuelle Créer automatiquement Sélectionnez cette option pour que VirtualBoot crée et configure la nouvelle machine automatiquement la machine virtuelle. Si vous ne sélectionnez pas virtuelle cette option, vous devez configurer manuellement la machine virtuelle dans VirtualBox. Dans les deux cas, VirtualBoot crée les fichiers XSP que VirtualBox utilise pour définir les lecteurs de disque virtuels de la machine virtuelle. Note: VirtualBoot place toujours le volume de démarrage dans le fichier Disk_0 XSP. Pour plus d'informations, consultez. Pour créer une machine virtuelle. Démarrer Sélectionnez cette option pour démarrer VirtualBox automatiquement automatiquement la après la création de la machine virtuelle. nouvelle machine virtuelle Page 77 of 100
  • 78. Guide Utilisateur de ShadowProtect Spécifier le nom de la Spécifiez un nom pour la machine virtuelle. Par défaut, VirtualBoot crée nouvelle machine un nom basé sur le nom de la machine. virtuelle Spécifier la quantité de Spécifier la quantité de mémoire, en Mo, que VirtualBox va allouer pour mémoire à allouer pour l’utilisation de la machine virtuelle lors de son chargement la nouvelle machine virtuelle Spécifiez le type de Vous pouvez choisir d'inclure une carte réseau dans la machine carte réseau de la VM virtuelle. Les options prises en charge sont les suivantes : NAT PRO/1000 MT Desktop: Ajoute un adaptateur réseau générique à la machine virtuelle qui utilise le NAT (Network Address Translation). Aucune carte réseau: Pas de carte réseau dans la machine virtuelle. 4. (Facultatif) Dans la page Options, cliquez sur Avancé pour ouvrir la boîte de dialogue Options avancées. La boîte de dialogue Options avancées propose les options suivantes : Importer un seul volume Indique à VirtualBoot d’inclure un seul volume par fichier XSP par disque dur dans la VirtualBox. Par défaut, VirtualBoot attribue quatre volumes par fichier machine virtuelle XSP. Note: VirtualBoot place toujours le volume de démarrage dans le fichier XSP Disk_0. Désactiver Windows Désactive Windows sur le volume système de la machine virtuelle. dans la machine virtuelle Parce que Microsoft limite le nombre de réactivations de ses licences, cette option vous permet d'utiliser le délai d'activation pour faire ce que vous voulez avec la machine virtuelle. Note: Si le matériel hôte où vous démarrez la machine virtuelle est suffisamment différent, Windows peut se désactiver automatiquement. Stocker les tampons Vous permet de spécifier un emplacement pour stocker les tampons d’écriture dans un autre d'écriture utilisés lors de la création de la machine virtuelle. Par défaut, répertoire que les VirtualBoot stocke les tampons d’écriture dans le même emplacement fichiers image que les fichiers image utilisés pour créer la machine virtuelle. Page 78 of 100
  • 79. Guide Utilisateur de ShadowProtect Remplacer la A n’utiliser uniquement que par le support technique StorageCraft. configuration personnalisée pour configurer le volume système de la machine virtuelle 5. Sur la page Résumé de l'assistant, cliquez sur Terminer. VirtualBoot génère les fichiers nécessaires pour prendre en charge la nouvelle machine virtuelle et, si cela est spécifié dans la configuration, crée la machine virtuelle et la démarre pour utilisation. Note: Pour plus d'informations sur la création manuelle d'une machine virtuelle dans VirtualBox, reportez-vous à la section Création d'une machine virtuelle. 6. (Conditionnel) Si vous n’avez pas sélectionné le démarrage automatique de la machine virtuelle lors de sa création via VirtualBoot, vous devrez démarrer la machine virtuelle manuellement depuis VirtualBox. a. Démarrez VirtualBox. b. Dans la liste de machine virtuelle à gauche, sélectionnez la machine virtuelle, puis cliquez sur Démarrer 7. Continuez sur la configuration de Configuration d'une machine virtuelle 12.3.1 Pour créer une machine virtuelle Si vous n’avez pas choisie que VirtualBoot démarre automatiquement la machine virtuelle lors de sa création, (voir section 4 in Création d'une machine virtuelle) vous devrez démarrer la machine virtuelle manuellement depuis VirtualBox. Note: La tâche suivante est basée sur VirtualBox v 3.1.4. Les détails de la tâche peuvent varier légèrement selon les différentes versions de VirtualBox. Pour créer manuellement une machine virtuelle 1. Lancez VirtualBox, puis cliquez sur Nouveau. 2. Dans l’Assistant de création d’une nouvelle machine virtuelle, cliquez sur Suivant. 3. Page 79 of 100
  • 80. Guide Utilisateur de ShadowProtect 3. Cliquez sur ajouter, puis recherchez et sélectionnez tous les fichiers XSP précédemment créés par VirtualBoot. Les fichiers de disque dur virtuel VirtualBoot ont une extension .xps. Cela ajoutera les fichiers XSP sélectionnés comme des disques durs gérés que vous pouvez affecter à toute machine virtuelle VirtualBox. Les fichiers XSP contiennent des listes des fichiers image de sauvegarde qui constituent le disque dur virtuel utilisé par la VM. Note: Assurez-vous que vous sélectionnez le fichier XPS _Disk_0 comme premier disque de la machine virtuelle, car ce disque contient toujours le volume de démarrage. 4. Sur la page de l’Assistant de création d’une nouvelle Machine virtuelle, cliquez sur suivant. 5. Sur la page nom de la machine virtuelle et type d'OS, spécifiez les informations nécessaires, puis cliquez sur Suivant. Le nom de la machine virtuelle. Vous devriez donner un nom relatif au système Nom d’exploitation et l’environnement de la machine virtuelle. Système Le type de système d’exploitation utilisé dans la VM. VirtualBoot ne prend en d‘exploitation charge que les OS Microsoft Windows. Version Le système d’exploitation Windows spécifique utilisé dans la VM 6. Dans la page Mémoire, indiquez la quantité de mémoire vive (RAM) à allouer pour la machine virtuelle. Plus de mémoire rend la machine virtuelle plus rapide et plus efficace. StorageCraft recommande au moins 512 Mo. 7. Sur la page Disque dur virtuel, sélectionnez Utiliser un disque dur existant, puis sélectionnez le disque virtuel bootable créé par VirtualBoot. 8. Sur la page de résumé, cliquez sur Terminer. VirtualBox crée la machine virtuelle. 9. Once created, you can start the VM manually from VirtualBox. a. Sélectionnez la machine virtuelle dans la liste de gauche. b. Cliquez sur Démarrer. 10. Continuer avec Configuration d'une machine virtuelle. 12.4 Configuration d'une machine virtuelle Une fois que vous avez démarré une machine virtuelle, vous devez la configurer pour son utilisation, comme vous pouvez le faire pour une nouvelle installation de Windows. Ce processus implique les tâches suivantes: Page 80 of 100
  • 81. Guide Utilisateur de ShadowProtect Configuration des pilotes Installation des Addons VirtualBox pour le système d'exploitation Configuration d'une carte réseau. Continuer les sauvegardes incrémentales Note: Lorsque vous travaillez avec une machine virtuelle, vous devez être capable de passer les clavier/souris entre la machine virtuelle et l'environnement de votre système. Pour basculer les clavier/souris vers la machine virtuelle, cliquez simplement avec la souris dans la fenêtre de la machine virtuelle. Pour basculer les clavier/souris de la VM vers l'environnement de votre système, appuyez sur la touche Ctrl de droite. 12.4.1 Configuration d'une carte réseau. Si vous n'avez pas choisie la création automatique d'une carte réseau (NIC) par VirtualBoot lors de la création de la VM, vous pouvez l'ajouter après coup. Pour les raisons suivantes, cela pourrait être une bonne idée si vous souhaitez démarrer une image de sauvegarde alors que le système source est toujours opérationnel: Deux systèmes sur le réseau avec le même ID réseau peuvent entraîner des problèmes de routage, en particulier pour les contrôleurs de domaine. Tant la machine virtuelle que le système source peuvent créer des images de sauvegarde incrémentales vers le même emplacement réseau. Cela peut menacer l'intégrité de votre chaîne d'images de sauvegarde. Maintenir la VM hors du réseau vous permet d'éviter ces types de problèmes. Par exemple, une fois la VM démarrée, vous pouvez mettre sur pause les tâches de sauvegarde ShadowProtect dans la VM, ou modifier la destination du fichier image de sauvegarde vers un autre emplacement de stockage pour qu'il n'entre pas en conflit avec le système source. Pour ajouter la prise en charge du réseau dans la VM 1. Lancez VirtualBox. 2. Dans la page principale de VirtualBox, sélectionnez la VM pour laquelle vous souhaitez ajouter une carte réseau, puis cliquez sur Préférences. La VM doit être éteinte pour pouvoir modifier ses paramètres. 3. Dans la page Préférence, sélectionnez Réseau dans le volet gauche. 4. Sélectionnez l'onglet Carte 1, puis sélectionnez Activer la carte de réseau. 5. Dans la liste Mode d'accès réseau, sélectionnez comment vous souhaitez que la carte réseau virtuelle communique avec l'hôte. Par défaut, VirtualBox utilise NAT (Network Address Translation), mais il prend aussi en charge les autres types de connexion. Pour plus d'informations, consultez la documentation de VirtualBox. 6. Cliquez sur Avancé, puis sélectionnez le type de carte virtuelle à utiliser dans la VM. Pour les tests, «Intel Pro/1000 MT Desktop » semble être un bon pilote générique pour l'environnement VirtualBoot. 7. Cliquez sur OK pour modifier les paramètres de la carte réseau Page 81 of 100
  • 82. Guide Utilisateur de ShadowProtect 12.4.2 Configuration des pilotes Après le démarrage d'une VM pour la première fois, vous devez autoriser Windows à détecter et configurer les pilotes pour l'environnement de la VM. Configurer une VM 1. Dans la fenêtre de la VM, cliquez sur Machine > Insérer Ctrl-Alt-Suppr pour ouvrir l'identification Windows, puis connectez-vous à la VM. Cliquez dans la fenêtre de la machine virtuelle pour transférer le contrôle de la souris et du clavier dans la machine virtuelle. 2. Autoriser Windows à identifier le matériel et installer les pilotes de la machine virtuelle. Windows commence sa séquence de démarrage initiale en identifiant le matériel et tente de charger les pilotes pour ces périphériques. Ce processus est similaire à l'exécution du HIR dans ShadowProtect. Suivez les invites à l'écran et permettez à Windows de redémarrer le système si nécessaire pour charger les pilotes. 3. Après le redémarrage, connectez-vous à la machine virtuelle. Note: Du fait que le changement de matériel est détecté par Windows, vous serez probablement invité à réactiver Windows lorsque vous vous connecterez à la VM. Cependant, vous avez généralement une période de trois jours pour le faire. Parce que Microsoft limite le nombre de réactivation pour chaque licence Windows, vous pouvez laisser Windows désactivé si vous pensez pouvoir restaurer le système source dans la période des trois jours. Si cela n'est pas possible, activez Windows dans la machine virtuelle à l'aide de la procédure d'activation Microsoft. Vous pourrez ainsi travailler sur votre VM autant de temps que nécessaire. 12.4.3 Installation des Addons VirtualBox pour le système d'exploitation Une fois que Windows a installé les pilotes pour l'environnement de la machine virtuelle, vous pouvez installer les addons VirtualBox qui offrent une meilleure interaction et un meilleur contrôle de l'environnement de la machine virtuelle. Pour installer les Additions invité VirtualBox 1. Page 82 of 100
  • 83. Guide Utilisateur de ShadowProtect 1. À partir de la barre de menus de machine virtuelle, sélectionnez Périphériques > Installer les Additions invité. Cette action charge un CD virtuel dans la machine virtuelle. Ce CD dispose d'un logiciel supplémentaire conçu pour rendre la machine virtuelle plus rapide. Si le CD ne s'exécute pas automatiquement, parcourez le lecteur CD de la machine virtuelle et exécutez l'une des opérations suivantes: VBoxWindowsAdditions-x86.exe: 32-bit Windows VM VBoxWindowsAdditions-amd64.exe:* 64-bit Windows VM 2. Suivez les instructions dans l'Assistant d'Additions invité, puis redémarrez la machine virtuelle. 3. Connectez-vous à la machine virtuelle. 12.4.4 Continuer les sauvegardes incrémentales Pour utiliser VirtualBoot dans un scénario de panne matérielle, vous devez configurer des sauvegardes incrémentales en continu dans la machine virtuelle. Pour plus d'informations, consultez le scénario de panne matérielle. Lorsque vous travaillez avec une machine virtuelle VirtualBoot, n'oubliez pas les considérations importantes suivantes: Note: Pour éviter les problèmes de performances de la machine virtuelle, toutes les images supplémentaires doivent être créées à l'aide de l'option incrémentale rapide (VDiff) plutôt qu'une méthode diff/comparaison (DiffGen). Assurez-vous que votre tâche de sauvegarde utilise des sauvegardes incrémentales VDiff avant de la démarrer dans l'environnement de votre VM. Pour utiliser VirtualBoot dans un scénario de défaillance matérielle, vous devez configurer des sauvegardes incrémentales continues dans la machine virtuelle.Pour plus d'informations, consultez le scénario « Panne matérielle ». Lorsque vous travaillez avec une machine virtuelle VirtualBoot, n'oubliez pas les éléments importants suivants : Pour éviter les problèmes de performance dans la machine virtuelle, utilisez une tâche de sauvegarde qui utilise des sauvegardes incrémentales (de préférence incrémentale continue).Ne pas utiliser d'image différentielle. Toutes les tâches de sauvegarde ShadowProtect dans la machine virtuelle VirtualBoot sont en pause/désactivées. Après le démarrage de la machine virtuelle, redémarrez les tâches de sauvegarde manuellement pour continuer à faire des sauvegardes (dans l'onglet tache de sauvegarde). Si vous éteigniez une machine virtuelle créée avec VirtualBoot, NE PAS sélectionner restauration de l'instantané VirtualBoot actuel comme une option d'arrêt ou vous perdrez toutes les données de sauvegarde incrémentale écrites dans la machine virtuelle depuis sa création. Sélectionnez cette option uniquement si vous voulez revenir à l'état original de la VM. Pour continuer les sauvegardes incrémentales dans la machine virtuelle 1. Lancez VirtualBox, puis démarrez la VM appropriée. 2. Page 83 of 100
  • 84. Guide Utilisateur de ShadowProtect 2. Une fois la VM démarrée, connectez-vous, puis démarrez ShadowProtect. 3. Dans ShadowProtect, sélectionnez l'onglet Destinations. 4. Dans l'onglet Destinations, sélectionnez la destination utilisée pour stocker les fichiers image de sauvegarde de la VM, puis cliquez sur Editer. Avertissement: Ne supprimez pas la destination ou vous romprez la chaîne d'images de sauvegarde. Modifier plutôt la destination pour la faire pointer vers l'emplacement actuel des fichiers image utilisés pour créer la VM. 5. Dans la boîte de dialogue Destination, modifier le chemin de la destination pour pointer vers l'emplacement des fichiers image utilisés pour créer la VM, puis cliquez sur OK. Vous devrez peut-être modifier les informations d'identification réseau (domaine, utilisateur, mot de passe) de l'objet de destination pour accéder aux fichiers image de sauvegarde dans leur nouvel emplacement. Si vous avez des problèmes avec la résolution de nom dans l'environnement de la machine virtuelle, essayez d'utiliser l'adresse IP de la machine hôte plutôt que son nom d'hôte. 6. Dans la page principale de ShadowProtect, sélectionnez l'onglet tâche de sauvegarde. 7. Sélectionnez la tâche de sauvegarde appropriée, puis cliquez sur*Exécuter*. ShadowProtect lance une tâche de sauvegarde incrémentale. La dénomination des fichiers de sauvegarde incrémentale de la VM démarre par rapport au fichier image utilisé par VirtualBoot pour la création de la VM. Le nouveau fichier image incrémentale dépend de la chaîne de fichiers image incrémentale utilisée pour créer la machine virtuelle. Cela maintient une chaîne d'image de sauvegarde unique et rend possible le HeadStart Restore (HSR). Attention: Lorsque vous continuez des sauvegardes incrémentales dans la machine virtuelle et que vous utilisez Virtual Media Manager de VirtualBox pour supprimer les fichiers XSP gérés, assurez-vous de spécifier que vous souhaitez conserver l'unité de stockage des disques XSP pour la machine virtuelle. Sinon, VirtualBox supprimera le fichier XSP et tous les autres fichiers associés, y compris le fichier d'image de sauvegarde incrémentale créé par VirtualBoot (vous pouvez identifier ce fichier car le nom de fichier comporte une valeur GUID). Les sauvegardes incrémentales créées dans la machine virtuelle dépendent du fichier image de sauvegarde incrémentale VirtualBoot. En le supprimant, VirtualBox rend toutes les sauvegardes incrémentales créées dans la machine virtuelle inutilisables. Page 84 of 100
  • 85. Guide Utilisateur de ShadowProtect 13 Autres fonctions ShadowProtect offre les fonctionnalités suivantes pour vous aider à gérer et maintenir votre environnement de sauvegarde: Vérification des fichiers image de sauvegarde Configuration des notifications par E-mail Les fichiers journaux 13.1 Vérification des fichiers image de sauvegarde Il est important de vérifier régulièrement la qualité et l'intégrité des images de sauvegarde pour s'assurer qu'une image est exploitable lorsque vous en aurez besoin. Une façon de procéder est de monter une image de sauvegarde et de parcourir les fichiers et dossiers. Si vous pouvez le faire sans problème, vous savez que l'image de sauvegarde est saine. Toutefois, vous pouvez également utiliser l'outil de vérification d'image pour tester l'intégrité d'une image de sauvegarde spécifique. Pour tester une image avec l'outil de vérification des images de sauvegarde 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Ouvrez l'Assistant de vérification d’image en effectuant l'une des opérations suivantes: Dans le menu Outils, cliquez sur Vérifier l’image. Dans la barre de menu, sélectionnez Tâches > Vérifier l’image. 3. Dans la page Fichier image source, sélectionnez le jeu d'images à vérifier, puis cliquez sur Suivant. Dans le menu déroulant, sélectionnez la destination (voir Destinations) qui contient le jeu d’images à vérifier, ou cliquez sur Parcourir pour localiser le jeu d’images souhaité. Le champ Spécifiez les noms des images affiche les jeux d'images disponibles dans la destination ou le chemin d'accès sélectionné. Note: Pour vérifier un jeu d’image de sauvegarde stocké sur un partage réseau, vous devez disposer du compte réseau approprié. 4. Page 85 of 100
  • 86. Guide Utilisateur de ShadowProtect 4. Dans la page Dépendance des images de sauvegarde, choisissez l’image à vérifier puis cliquez sur Suivant. Cette page affiche tous les fichiers image de sauvegarde incrémentale associés au jeu d'images sélectionné. Sélectionnez un fichier image spécifique pour en afficher les propriétés suivantes : Propriétés du fichier image: Taille du volume, date de création, compression, protection par mot de passe, commentaire de l’image. Informations sur la partition d’origine: Style, numéro, type, est bootable, offset de départ et longueur. Informations sur le disque: Géométrie du disque, taille du disque et le nombre de premiers secteurs. Vous pouvez également afficher le graphique des partitions du disque au bas de l'écran. Cela représente le disque au moment de la sauvegarde. Informations sur la machine d’origine : Version du système d'exploitation, le nom de la machine, l’adresse MAC et la version de moteur ShadowProtect utilisé pour créer le fichier de l'image. 5. Dans la page Options de vérification, sélectionnez ce que vous voulez vérifier, puis cliquez sur Suivant. Vérifier uniquement l’image sélectionnée: L’outil de vérification vérifie uniquement le fichier image de sauvegarde sélectionné Vérifier l'image sélectionnée et tous les fichiers dépendants: Vérifie l’image de sauvegarde sélectionnée et tous les fichiers dont elle dépend. L’outil vérifie l'intégrité de la sauvegarde complète et de toutes les sauvegardes incrémentales. Si vous sélectionnez cette option, spécifiez l'ordre de vérification des fichiers (du plus récent au plus ancien ou du plus ancien au plus récent). 6. Dans la page de résumé de l'Assistant, consultez les détails de l'opération de vérification, puis cliquez sur Terminer. Vous pouvez afficher la progression de la vérification dans l'onglet Tâches de sauvegarde. 13.2 Configuration des notifications par E-mail ShadowProtect peut être configuré pour envoyer des notifications par E-mail sur le succès ou l'échec d'une tâche de sauvegarde. La notification par Email contient les informations suivantes : Objet de l'Email: Indique si la notification indique le succès ou l'échec d'une tâche. Corps du message : Contient les informations suivantes à propos de la tâche de sauvegarde: Date de fin Finish time Volume source Chemin de destination Pour configurer les notifications par e-mail Page 86 of 100
  • 87. Guide Utilisateur de ShadowProtect 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Dans la barre de menu, sélectionnez Options > Options de l'agent. 3. Sur la page Options de l'agent, fournissez les détails de la configuration de messagerie, puis cliquez sur OK. Serveur SMTP Le nom d'hôte ou l'adresse IP du serveur SMTP qui sera utilisé pour l'envoie des Email de notification (par exemple : smtp@mycorp.com) Port SMTP (25, par défaut) Le port utilisé par le service SMTP Nom d'utilisateur Le compte utilisé par ShadowProtect pour accéder au serveur SMTP SMTP Mot de passe SMTP Le mot de passe associé à l'utilisateur SMTP Méthode La méthode d'authentification utilisée par le serveur SMTP. Sélectionnez d'authenti-fication la méthode d'authentification dans la liste déroulante. SMTP Utiliser SSL (Non par défaut) Indique l'utilisation d'une connexion sécurisée pour communiquer avec le serveur SMTP Adresse de L'adresse email qui apparait dans le champ « De » du message l'expéditeur Email des Les adresses email (séparées par des points-virgules) qui reçoivent les destinataires notifications. Par exemple : john@mycorp.com;bill@mycorp.com. Encodage des L'encodage des caractères utilisé dans le sujet et le corps du message. caractères Sélectionnez la valeur appropriée dans la liste déroulante. Suffixe du sujet (Optionnel) Un texte qui apparait dans le sujet du message. Utilisez /r personnalisé. pour aller à la ligne, /n pour une nouvelle ligne et /t pour la tabulation Préfixe du corps du (Optionnel) Un texte qui apparait dans le corps du message. Utilisez /r message pour aller à la ligne, /n pour une nouvelle ligne et /t pour la tabulation personnalisé Envoyer un email en Envoie un email lorsqu'une tâche de sauvegarde se termine avec succès. cas de succès Envoyer un email en Envoie un email lorsqu'une tâche de sauvegarde échoue. cas d'échec 4. (Optionnel) Cliquez sur Envoyer un email de test pour envoyer un email de test et ainsi vérifier que la configuration est bonne. 13.3 Les fichiers journaux Page 87 of 100
  • 88. Guide Utilisateur de ShadowProtect ShadowProtect crée un fichier journal pour chaque tâche de sauvegarde. Ce fichier journal fournit des informations sur les résultats de la tâche de sauvegarde, y compris la raison de l'échec si la tâche a échoué. Vous pouvez afficher le journal des tâches de sauvegarde dans l'onglet Historique de sauvegarde (voir Onglet historique de sauvegarde). Chaque entrée de journal fournit des informations sur la tâche de sauvegarde: date de début, date de fin, type (complète ou incrémentale), source, destination et état. Les tâches de sauvegarde que vous avez terminées avec succès ont un statut "Terminé". ShadowProtect marque les tâches qui ne se sont pas terminées avec succès par une icône d'avertissement. Ces tâches ont un statut autre que "Terminé", comme "Exécution impossible" ou "Avorté". Il est important d'examiner ces entrées et de déterminer pourquoi la tâche a échoué. Le journal de tâche fournit des informations sur les événements survenus au cours de cette tâche : le moment (quand l'évènement a eu lieu), module, code et message. Les tâches de sauvegarde que vous avez terminé avec succès ont un statut de "Terminé". ShadowProtect marque des événements qui ne se terminent pas correctement avec l'icône de l'échec. 13.4 Création de fichiers clé Les fichiers de clés sont un autre moyen de protéger les images de sauvegarde. Les fichiers clés vous permettent de déléguer la création et le stockage de fichiers image sans perdre le contrôle de mots de passe utilisés pour protéger vos fichiers d'image de sauvegarde. ShadowProtect contient l'outil Création de fichier clé KeyFileMaker pour générer des fichiers de clés. KeyFileMaker est fourni sur le CD ShadowProtect, mais n'est pas installé par défaut. Note: Lorsque vous utilisez une tâche de sauvegardes incrémentale en continue (voir l’étape 5 de la Création de fichiers image de sauvegarde), ShadowProtect crée automatiquement un nouveau fichier clé chaque fois qu'il génère une nouvelle image complète. ImageManager utilise le fichier clé lors de la consolidation des images incrémentales. Pour plus d'informations sur ImageManager, reportez-vous au _Guide utilisateur ShadowProtect ImageManager. Pour installer KeyFileMaker 1. Insérez le CD de ShadowProtect dans le lecteur CD du système. 2. Accédez au dossier Installers, puis exécutez KEYFILEMAKERSETUP.exe. 3. Suivez les étapes de l'Assistant d'installation pour installer le logiciel KeyFileMaker. Page 88 of 100
  • 89. Guide Utilisateur de ShadowProtect Une fois installé, vous pouvez accéder à KeyFileMaker dans Windows en sélectionnant Démarrer > programmes > ShadowProtect > ShadowProtect KeyFileMaker. Pour créer un fichier clé 1. Lancez KeyFileMaker (Démarrer > programmes > ShadowProtect > ShadowProtect KeyFileMaker). 2. Dans la boîte de dialogue KeyFileMaker, fournissez les informations suivantes, puis cliquez sur Créer un fichier de clé. Les fichiers clés ont une extension de fichier en .spk. Entrer un mot de Spécifiez le mot de passe contenu dans le fichier clé passe / Confirmer le mot de passe Enregistrer sous Spécifiez le nom et l'emplacement du fichier clé. Vous devez enregistrer le fichier clé dans le même dossier que les fichiers image de sauvegarde qui lui sont associés. Association du Permet de spécifier jeu d'images de sauvegarde que vous souhaitez associer fichier clé au fichier clé. Fichier clé générique: Le fichier clé n'est pas associé à un jeu d’image spécifique. Vous pouvez utiliser un fichier clé générique si tous les fichiers image d’un dossier donné font partie du même jeu d’images Key File associated with a GUID: The File Set GUID (Globally Unique ID) of the Image Set that you want to associate with this Key File. Fichier clé associé à un GUID: Le fichier clé utilise le GUID (Globally Unique ID) du jeu d'images avec lequel vous voulez associer ce fichier clé. Tous les fichiers image de sauvegarde d’un jeu d'images partagent le même fichier GUID. Vous pouvez afficher le fichier GUID d’un fichier image de sauvegarde dans l'Assistant de montage d’un fichier image: a. Dans la page Nom du fichier image, ouvrez les propriétés de la dépendance des fichiers a. Dans l'Explorateur Windows, double-cliquez sur le fichier image de sauvegarde. b. Dans la page Nom du fichier image, ouvrez les propriétés de la dépendance des fichiers 13.5 Modifier la politique de création de partition Page 89 of 100
  • 90. Guide Utilisateur de ShadowProtect L'éditeur de stratégie de création de partition vous permet de modifier les paramètres par défaut de la géométrie du disque utilisés pour créer une nouvelle partition. Vous pouvez accéder à l'éditeur de politique de création de partition à partir de l'onglet Structures du disque (voir Onglet structure du disque) menu action (menu contextuel). Pour modifier les paramètres de création de partition 1. Démarrer la Console ShadowProtect (voir Démarrage de ShadowProtect). 2. Dans le panneau central, sélectionnez l'onglet Structure du disque. 3. Clic droit sur la partition de votre choix, puis sélectionnez Editer la stratégie. 4. Dans l'éditeur de politique de création de partition, modifier les paramètres de création de partition comme vous le souhaitez, puis cliquez sur Activer. Pour modifier un paramètre particulier, cliquez dans le champ approprié, puis entrez la valeur souhaitée ou sélectionnez-le dans la liste déroulante Type de thème Le type de thème pour la politique de création de partition Alignement de (Par défaut : Piste) Identifie le point de départ de la partition, qui est situé départ des généralement à une frontière spécifique du disque. Les options prises en charge partitions comprennent: cylindre, piste et secteur. Alignement de fin (Par défaut: Secteur) Identifie la fin de la partition. Les options prises en charge des partitions comprennent: cylindre, piste et secteur. Le disque démarre Spécifie un décalage depuis le début du disque où vous souhaitez que la partition pour commencer. Ce doit être un nombre entier. sur les unités offsets Les offsets (Par défaut : Secteur) Spécifie les unités à utiliser avec l’offset spécifié. commencent au Les options prises en charge comprennent : cylindre, piste, secteur, byte. début du disque 13.6 Créer un CD de restauration Page 90 of 100
  • 91. Guide Utilisateur de ShadowProtect StorageCraft fournit un fichier image ISO que vous pouvez utiliser pour créer un CD de restauration bootable. Pour plus d'informations sur l'utilisation de l'environnement de restauration StorageCraft, lisez le Guide Utilisateur StorageCraft: Environnement de restauration. Pour créer un CD Environnement de Restauration 1. Si nécessaire, téléchargez le fichier ISO Environnement de restauration. a. Ouvrez le site web StorageCraft à la page de téléchargement ISO. b. Dans le champ Numéro de série, spécifiez le numéro de série du produit que vous avez reçu lorsque vous avez acheté ShadowProtect, puis cliquez sur Soumettre. c. Enregistrer le fichier ISO de l'environnement de restauration (ShadowProtect_RE_4.0.0.iso) sur un disque local. 2. Insérez un CD/DVD/Blu-ray vierge dans le graveur de CD/DVD ou Blu-ray de votre système. 3. Dans Windows, sélectionnez Démarrer > ShadowProtect > Outil ISO. 4. Recherchez et sélectionnez le fichier ISO ShadowProtect, puis cliquez sur Graver le disque .Sélectionnez Remplacer toutes les données existantes... Si vous souhaitez remplacer les données existantes sur le disque réinscriptible. 5. Lorsque l'outil ISO termine la gravure de l'image ISO, cliquez sur Fermer. La gravure de l'ISO peut prendre plusieurs minutes Page 91 of 100
  • 92. Guide Utilisateur de ShadowProtect 14 Conseils pratiques Désactiver la défragmentation du disque si vous utilisez des sauvegardes incrémentales. Lorsque vous faite une sauvegarde incrémentale, vous créer un fichier uniquement des secteurs qui ont été modifiés depuis la dernière sauvegarde complète ou incrémentale. Si vous exécutez un logiciel de défragmentation de disque, vous modifiez les secteurs du disque et risquez d'augmenter le temps et la taille de l'image de sauvegarde incrémentale. Si vous voulez exécuter un logiciel de défragmentation de disque, il est recommandé que vous le fassiez avant de créer une image de sauvegarde complète puis de ne plus exécuter ou planifier la défragmentation du disque pendant la création de sauvegardes incrémentales. Test de l'Environnement de restauration StorageCraft. Assurez-vous que le CD de restauration ShadowProtect permet de démarrer votre système et d'accéder à n'importe quel lecteur local et les équipements réseaux dont vous pouvez avoir besoin. Surveiller l'utilisation de l'espace disque où sont stockées les images. Assurez-vous que l'emplacement de stockage de vos fichiers image de sauvegarde dispose de suffisamment d'espace libre pour les nouveaux fichiers image de sauvegarde, sinon vos de tâches de sauvegarde échoueront. Surveiller les fichiers journaux ShadowProtect. Examiner régulièrement les fichiers journaux de ShadowProtect. Les fichiers journaux fournissent le statut des tâches de sauvegarde, ce qui vous permet de savoir si les tâches de sauvegarde ont réussi ou échoué. En cas d'échec de l'opération de sauvegarde, les fichiers journaux fournissent les détails de l'échec, vous permettant de prendre des mesures pour corriger la situation. Utiliser le chiffrement par mot de passe pour protéger les fichiers image de sauvegarde. Puisque les images de sauvegarde ShadowProtect contiennent tout le contenu du disque, utilisez le chiffrement par mot de passe afin de protéger la sécurité des données. Inclure plusieurs volumes dans votre tâche de sauvegarde. Si vous avez des bases de données ou des applications qui s'étendent sur plusieurs volumes, incluez tous les volumes pertinents dans la sauvegarde. Les snapshot ShadowProtect peuvent fonctionner simultanément sur plusieurs volumes, garantissant ainsi la cohérence entre les volumes. Enregistrer périodiquement les fichiers image de sauvegarde sur des disques optiques. Le stockage sur CD, DVD et Blu-ray vous permet facilement d'archiver vos fichiers image sur un site distant. Cela permet de garantir la disponibilité des images de sauvegarde en cas de sinistre. Utiliser les outils d'image de sauvegarde pour gérer les images de sauvegarde. Vous pouvez consolider des images de sauvegarde, fractionner des images pour le stockage sur CD ou de DVD et appliquer un nouveau mot de passe de chiffrement à l'image de sauvegarde existante dans le cas où le mot de passe est compromis (voir Outils d’image de sauvegarde). Utiliser les notifications par Email. L'envoie automatique d'Emails vous tiens informé de l'état de vos tâches de sauvegarde ShadowProtect. Ainsi, vous pouvez rapidement identifier et résoudre les problèmes susceptibles de survenir (voir Configuration des notifications par E-mail). Page 92 of 100
  • 93. Guide Utilisateur de ShadowProtect Use a retention policy that maximizes point-in-time histories. Examinez les options disponibles dans ShadowProtect pour gérer automatiquement la conservation de vos points de sauvegarde incluant les sauvegardes complètes et incrémentales (voir "Rétention" dans Options avancées). Page 93 of 100
  • 94. Guide Utilisateur de ShadowProtect 15 Configuration de politique de rétention ShadowProtect utilise une méthode unique pour optimiser les images de sauvegarde à un instant donné tout en réduisant la consommation de stockage. Cela se traduit par la possibilité de stocker plusieurs historiques de jeux de sauvegarde en utilisant substantiellement moins d'espace de stockage. Les deux tableaux suivants présentent quatre stratégies de rétention pour une tâche de sauvegarde planifiée et la performance résultante de chacune. Pour plus d'informations sur la création des tâches de sauvegarde planifiées et les règles de rétention, reportez-vous au Création de fichiers image de sauvegarde Page 94 of 100
  • 95. Guide Utilisateur de ShadowProtect 16 Assistance aux utilisateurs Le Support technique pour les produits StorageCraft démarre lors de la sortie d’une nouvelle version du produit et prend fin six mois après la publication d’une version majeure du produit ou après que StorageCraft interrompt la gamme de produits. 16.1 Support technique gratuit Le support technique gratuit se compose d'outils de support d'auto-assistance disponibles sur http://forum.storagecraft.com/Community/ (en anglais seulement), et d’une base de connaissances puissante et facile à utiliser qui vous permet de trouver les réponses aux questions les plus fréquemment posées (FAQ), ainsi que les procédures "Comment faire…" et des informations techniques sur tous les produits StorageCraft. 16.2 Assistance par Email Les demandes de support par courrier électronique en Europe sont traitées de 8 h 00 à 17 h 00 CET, du lundi au vendredi. Pour contacter le support technique par e-mail pour des questions ou problèmes techniques spécifiques, remplissez le formulaire disponible sur http://support.storagecraft.eu/incident_create.aspx. Veuillez fournir autant de détails que possible pour aider les ingénieurs du support technique à comprendre et de diagnostiquer le problème. Afin d'assurer un service efficace, veuillez fournir au minimum les informations suivantes: Nom du produit et numéro de la version * Description détaillée du problème, code erreur, description du fichier journal, etc… Configuration matérielle et logicielle, version du système d'exploitation, numéro de service pack, etc. 16.3 Assistance téléphonique Les ingénieurs du support StorageCraft sont disponibles du lundi au vendredi de 9 h 00 à 17 h 30 (CET), à l'exception des jours fériés. Pour joindre l'équipe du support technique StorageCraft, veuillez appeler le : +33 (0)1 55 89 08 88 . L’assistance téléphonique est disponible pour tous les clients possédant une maintenance en cours. Si vous n'arrivez pas à être immédiatement en relation avec un ingénieur du support, laissez un message et un ingénieur disponible vous rappellera au plus vite. Page 95 of 100
  • 96. Guide Utilisateur de ShadowProtect 17 Glossaire .sp(nombre): Extension de fichier représentant une image ShadowProtect qui s'étend sur plusieurs fichiers. Le numéro suivant l'extension .sp représente la position du fichier dans le groupe de fichiers de l'image fractionnée. .spf: Extension de fichier représentant une image de base ou complète ShadowProtect. .spi: Extension de fichier représentant une image incrémentale ou différentielle ShadowProtect. Compatible VSS: Application conçue pour fonctionner dans le cadre VSS (Volume Shadow Copy Services) pour assurer une sauvegarde des données cohérente. Compression: Technologie qui réduit la taille d'un fichier. La compression vous permet de gagner du temps, de la bande passante et de l'espace de stockage. Cryptage: Procédure qui rend le contenu d'un fichier inaccessible à toute personne qui ne dispose pas de la clé de décryptage appropriée. Disque de base: Disque physique pouvant être utilisé par MS-DOS * et tous les systèmes d'exploitation Windows *. Les disques de base peuvent contenir jusqu'à quatre partitions principales, ou trois partitions principales et une partition étendue avec plusieurs lecteurs logiques. Disque dur: Périphérique de stockage électromagnétique, également appelé un "lecteur de disque", "disque dur", ou "lecteur de disque dur" qui stocke et donne accès aux données d'un ordinateur Disque dynamique: Disque qui offre des fonctionnalités non prises en charge par les disques de base (voir le disque de base), telle que la prise en charge des volumes s'étendant sur plusieurs disques. Les disques dynamiques utilisent une base de données masquée pour suivre les informations des volumes dynamiques du disque et des autres disques dynamiques de l'ordinateur. En temps réel: Niveau de réactivité d'un ordinateur qu'un utilisateur ressent comme suffisamment immédiate ou qui permet à l'ordinateur de garder le rythme avec certains processus externes, tels qu'une sauvegarde Environnement de restauration StorageCraft: Environnement graphique de démarrage secondaire (ou système d'exploitation) qui offre à l'utilisateur la fonctionnalité minimale requise pour accéder à des images de sauvegarde sur un réseau et les restaurer. Cet environnement est habituellement utilisé quand un lecteur ne peut pas être restauré depuis Windows ou quand le système a subi une défaillance irrécupérable et que le disque dur entier doit être restauré. *ExactState™ Imaging:* La possibilité de créer une image de sauvegarde à un moment où l'ordinateur est dans le meilleur état pour la création d'une sauvegarde (par exemple, aucun fichier ouvert). Fichier image complète – Voir Fichier d'image de base. Fichier image de sauvegarde: Fichier qui contient le résultat de l'activité d'une sauvegarde. Les fichiers image de sauvegarde permettent de restaurer le contenu d'un ordinateur à un moment précis. Page 96 of 100
  • 97. Guide Utilisateur de ShadowProtect Fichier image incrémentale: Sauvegarde les fichiers contenant les secteurs qui ont été modifiés depuis la dernière sauvegarde incrémentale. Les images incrémentales sont plus petites que les images complètes ou différentielles et sont plus rapide à créer. Lorsque vous restaurez un lecteur (ou des fichiers et dossiers), vous devez utiliser l'image de base et les images incrémentales appropriées nécessaires à la restauration de l'ordinateur à un moment précis. Fichiers image de base: Fichiers qui contiennent une copie de tous les secteurs utilisés d'un disque. Ce fichier image contient toutes les données sur l'ordinateur: le système d'exploitation, les applications et les données. Fichiers image différentielle: Fichiers de sauvegarde contenant les secteurs du disque dur qui ont été modifiés depuis que le fichier d'image de base a été créé. Les fichiers image différentielle prennent environ le même temps pour être créés que les fichiers image de base, mais ils sont plus petits. Lorsque vous restaurez un volume (ou des fichiers et des dossiers), vous devez utiliser le fichier image de base avec le fichier image différentielle approprié pour restaurer l'ordinateur à un moment spécifique. Head Start Restore (HSR): Possibilité de commencer la restauration d'une chaîne d'images de sauvegarde alors que ShadowProtect continue de créer et d'ajouter des images incrémentale à la même chaîne d'images. Ceci réduit le temps nécessaire pour restaurer un volume de très grande taille (To) de jours voir semaines, à quelques minutes ou quelques heures. Icône de notification: Représentation graphique d'un programme ou d'une application. Par exemple, ShadowProtect utilise une icône dans barre de tâche pour donner des informations à l'utilisateur sur le programme. Les icônes de notifications se trouvent dans la barre des tâches du système. Image fractionnée: Image de sauvegarde qui a été divisée en plusieurs petits fichiers pour faciliter la gestion ou l'archivage. Cela vous permet d'enregistrer l'image de sauvegarde sur un support amovible tel que des CD ou DVD. Image ou Fichier image: Voir le Fichier image de sauvegarde. Incrémental en continu: Modèle de planification de sauvegarde ShadowProtect qui vous permet de créer un fichier de sauvegarde base, puis de créer des fichiers de sauvegarde incrémentale supplémentaires qui incluent uniquement les changements survenus depuis la dernière sauvegarde. Instantané: Voir Snapshot Interface Utilisateur (IU): C'est la partie d'un système informatique avec laquelle un utilisateur peut interagir (écran, clavier, souris, etc.) et la partie d'un logiciel qui accepte et répond à l'interaction de l'utilisateur. Interruption du système: La durée pendant laquelle un PC ou un Serveur est hors ligne et inaccessible aux utilisateurs. On appelle plus communément cela Système hors production. Jeu d'images: La combinaison d'une image complète et de toutes les images incrémentales supplémentaires nécessaires à la restauration d'un ordinateur à un moment donné. Jeu d'Image de sauvegarde: Le fichier Image de Base, ainsi que tous les fichiers image incrémentale qui composent la chaîne d'Image de sauvegarde pour un ordinateur spécifique. Lettre de lecteur: Reportez-vous à la section Montage comme lettre de lecteur logique. Page 97 of 100
  • 98. Guide Utilisateur de ShadowProtect Microsoft Volsnap: Technologie de Snapshot propriétaire à Microsoft. Microsoft Volume Shadow Copy Service (VSS): Infrastructure de sauvegarde pour les systèmes d'exploitation Microsoft XP et Microsoft Windows Server 2003, incluant un mécanisme de création des copies instantanées par coopération avec les applications, les services de systèmes de fichiers, les applications de sauvegarde, les solutions de Restauration rapide et le matériel de stockage.. Monter comme lecteur logique – Processus d'association de volumes (partitions principales actives et partitions logiques) à des identificateurs de système de fichiers tel que ferait un système d'exploitation Microsoft. Contrairement au concept de points de montage, où l'utilisateur peut créer des répertoires de noms et de contenus arbitraires dans un dossier, l'assignation à un lecteur logique implique que seule des lettres de lecteurs représentent des volumes. En d'autres termes, il s'agit d'un processus de dénomination des racines de l'arborescence qui représente le système de fichiers (où chaque volume est un lecteur indépendant). Ordinateur distant (n'ud): Ordinateur physiquement situé ailleurs sur le réseau, mais accessible depuis l'ordinateur local. Partition: Portion du disque physique qui fonctionne comme s'il s'agissait d'un disque physiquement distinct. Une fois créée, une partition doit être formatée et affectée à une lettre de lecteur avant que les données puissent y être stockées. Sur les disques de base, les partitions peuvent contenir des volumes de base, qui comprennent des partitions principales et des lecteurs logiques. Sur les disques dynamiques, les partitions sont appelées volumes dynamiques et incluent les différent types suivants: simple, agrégé, fractionné, en miroir et les volumes RAID--5 (réparti avec parité). Périphérique de disque: Un disque local accessible tels que les Disques USB ou FireWire, et les lecteurs réseaux tels que SAN, NAS, iSCSI, SCSI, USB ou FireWire. Pilote: Programme qui interagit avec un périphérique ou un logiciel particulier. Le pilote fournit une interface commune pour le périphérique, ou un logiciel qui le rend accessible aux autres systèmes de l'ordinateur et à l'utilisateur. Point de montage: Répertoire sur un volume qu'une application peut utiliser pour « monter » (rendre disponible pour une utilisation) un volume différent. Les points de montage s'accommodent de la limitation des lettres de lecteur et permettent une organisation plus logique des fichiers et des dossiers. Comparez à « Monter comme lettre de lecteur». Point de sauvegarde: Sauvegarde qui vous permet de restaurer un fichier, dossier ou l'ensemble du système à un moment spécifique dans le temps. Les points de sauvegardes sont souvent utilisés pour un retour en arrière à un moment ou l'ordinateur n'est pas endommagé. RAID: (Redundant Array of Independent Disks). Ensemble de disques qui offre une tolérance de pannes et des performances accrues. Il existe un certain nombre de niveaux différents RAID. Les trois niveaux utilisés le plus couramment sont 0, 1 et 5: Niveau 0: répartition sans parité (étalement des blocs de chaque fichier sur plusieurs disques). Niveau 1: écriture en miroir ou en duplex. Page 98 of 100
  • 99. Guide Utilisateur de ShadowProtect Niveau5: répartition des blocs avec parité distribuée. Reprise après sinistre: Possibilité de récupérer la perte complète d'un ordinateur suite à une catastrophe naturelle ou à une malveillance. Les politiques typiques de restauration après sinistre incluent la réplication et la sauvegarde/restauration. Réseau privé virtuel (VPN): Réseau de données privé qui utilise l'infrastructure de télécommunication publique, respectant la confidentialité par l'utilisation d'un protocole tunnel et des procédures de sécurité. L'idée du VPN est de donner à l'entreprise les mêmes capacités à un coût beaucoup moins élevé en utilisant l'infrastructure publique partagée plutôt qu'une infrastructure privée. Restauration: Activité de récupération des données d'un ordinateur depuis une image de sauvegarde précédemment enregistrée. Restauration à chaud: Restauration d'une image de sauvegarde pendant que l'ordinateur ou le serveur est encore en cours d'exécution et opérationnel. Vous ne pouvez pas effectuer la restauration à chaud d'un volume système. Restauration Bare Metal: Restauration complète des données de l'ordinateur après une panne importante à partir d'une image de sauvegarde complète. Ce type de restauration inclue le système d'exploitation, le système de fichiers, les partitions, les volumes et les données. Sauvegarde: Activité de copie des fichiers, des volumes et des bases de données pour assurer leur conservation en cas de panne ou autre sinistre. Une partie importante d'une politique de restauration après sinistre via des sauvegardes est souvent négligée, en particulier les ordinateurs des utilisateurs. Sauvegarde à chaud: Image de sauvegarde prise en temps réel sans interrompre le système d'exploitation de l'ordinateur ou du serveur. La sauvegarde à chaud d'un volume de système exige l'utilisation d'un pilote de périphérique de filtre instantané (voir Instantané ou Snapshot). Sauvegarde à froid: Sauvegarde exécutée à partir de l'environnement de restauration contrairement à une sauvegarde exécutée lorsque le système d'exploitation de l'ordinateur est démarré (sauvegarde à chaud). Service: Programme, routine ou processus qui exécute une fonction spécifique au système pour prendre en charge d'autres programmes, en particulier à un niveau peu élevé (proche du matériel). Snapshot (Instantané): Type de sauvegarde qui fournit une visualisation instantanée d'un volume. Lorsque vous effectuez une sauvegarde ou sauvegarde planifiée, ShadowProtect utilise StorageCraft Volume Snapshot Manager (VSM) ou VSS (Volume Shadow Copy Service) pour prendre un snapshot du volume. Toutes les modifications apportées au volume après la prise du Snapshot ne sont pas incluses dans la sauvegarde. Système d'exploitation: Programme qui, après avoir été initialement chargé dans l'ordinateur par un programme de boot, gère tous les autres programmes dans un ordinateur. Les autres programmes sont appelées applications ou programmes d'application. Tâche planifiée: Tâche créée dans l'interface ShadowProtect. Les tâches planifiées permettent à ShadowProtect d'exécuter automatiquement les sauvegardes. Page 99 of 100
  • 100. Guide Utilisateur de ShadowProtect UNC (Universal Naming Convention): Méthode utilisée pour identifier des dossiers, fichiers et programmes sur un ordinateur réseau. Un chemin d'accès UNC commence avec deux barres obliques « » qui sont suivies du nom du serveur, du nom de partage et habituellement du répertoire et/ou du nom de fichier. Par exemple nom_du_serveurnom_de_partagenom_de_sauvegarde.sp.. Verrouillage du volume: Demande faite par le logiciel pour obtenir un accès exclusif à un lecteur sélectionné. En verrouillant le volume, vous empêchez que d'autres programmes modifient le système de fichiers ou ouvrent des fichiers pendant le processus d'écriture du fichier image. VirtualBoot: Fonctionnalité donnant la possibilité de créer une machine virtuelle basée sur une chaîne d'images de sauvegarde existante. Une fois démarrée, la machine virtuelle fournit un accès complet aux données, aux applications et aux services fournis par le système d'origine, dans un état correspondant à la dernière image incrémentale incluse dans la machine virtuelle. Volume: Zone de stockage sur un disque dur. Un volume est formaté en utilisant un système de fichiers, tel qu'un tableau d'allocation de fichier (FAT) ou NTFS et, habituellement, une lettre de lecteur lui est assigné. Un seul disque dur peut posséder plusieurs volumes et les volumes peuvent aussi s'étendre sur plusieurs disques Volume monté: Possibilité de voir le contenu et d'utiliser une image de sauvegarde qui est physiquement située ailleurs sur le réseau. Lors du montage, l'image de sauvegarde apparaît sous la forme d'un volume et se comporte comme si elle fait partie de l'ordinateur local. Les volumes montés sont accessibles en lecture/écriture de sorte que les utilisateurs peuvent mettre à jour les images existantes, rechercher des virus ou autres logiciels malveillants et réparer le fichier image. Volume système: Volume dans lequel se trouvent les fichiers de démarrage (de boot) nécessaires pour charger le système d'exploitation. En général, c'est le volume C:. Volume virtuel: Volume qui peut être référencé mais qui n'existe pas physiquement sur le système. ShadowProtect utilise des volumes virtuels afin de protéger les systèmes informatiques. Volumes non protégés: Volumes non protégé par ShadowProtect. Volumes protégés: Volumes que les utilisateurs ont sélectionnés pour être sauvegardés par ShadowProtect. Page 100 of 100