7.1 la multiplication_vegetative_des_vegetaux
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

7.1 la multiplication_vegetative_des_vegetaux

on

  • 5,156 views

jko^

jko^

Statistics

Views

Total Views
5,156
Views on SlideShare
5,156
Embed Views
0

Actions

Likes
3
Downloads
119
Comments
3

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • onj,j'ai besoin d'un document concernant la multiplication végétative
    culture in vitro, parce que j'ai pas compris ce module
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • bonj,j'ai besoin d'un document concernant la multiplication végétative
    culture in vitro, parce que j'ai pas compris ce module
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
  • un document trés précieux
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

7.1 la multiplication_vegetative_des_vegetaux Presentation Transcript

  • 1. Proposé par: M. BOUZID SadokRéalisé par: Melle ALOUI Sonia M. kOUKI Mohamed M. KHOJABACH Benissa M.ZARROUK Saber
  • 2. I-Techniques de multiplication végétative traditionnelles1-multiplication végétative aux moyens d’organes non spécialisés 1-Marcottage 2-Bouturage 3-Greffage2-multiplication végétative aux moyens d’organes spécialisés 1-Tubercules 2- Rhizome 3- Drageons (rejets) 4- StolonsII –Techniques modernes de la multiplication végétative(culture in vitro) 1-Définition et historique 2-Culture in vitro par micro bouturage 3-Culture in vitro par des cellules MéristimatiquesIII-conclusion
  • 3. De nombreuses plantes peuvent se produire à partir d’un parent.La reproduction asexuée ou végétative permet de faire pousser des nouvelles plantes à partir d’ un morceau d’une plante mère.la nouvelle plante aura les mêmes caractéristiques que la plante mère et sera identique. Cette multiplication est très efficace pour des nombreuses espèces ,en effet les plantes issues de la multiplication végétative perpétuent les caractères de la plante mère.
  • 4. 1-Multiplication végétative aux moyens d’organes nonspécialisés : Marcottage Le marcottage est une technique de multiplication végétative permettant de multiplier une plante en plaçant une branche encore reliée au pied de la plante mère dans un substrat humide. Cette technique peut être pratiquée pour de nombreuses plantes grimpantes, : le lierre, la vigne vierge, le jasmin.
  • 5. Le BouturageUne bouture est un rameau ,qui se détache de la plante mère pour donner un nouvelle individu: Exemple: cladode de cactus
  • 6. Le greffage est une technique qui nécessite la présence d’un fragment de tige appelé greffon ,et d’un végétal appelé porte greffe Principe:Le greffon est prélevé d’une plante puis fixé sur la porte greffe d’une autre plante de telle sorte que les vaisseaux conducteurs du porte greffe se raccordent à ceux du greffon
  • 7. Greffe en fente Le greffon est un rameau ou fragment de rameau portant au moins deux bourgeons ou ‘œil’
  • 8. Le greffon est un bourgeon ou œil accompagné d’une bande d’écorce prélève sur le rameau du porte greffe est incisée selon deux lignes perpendiculaire le greffon est insère entre le deux lèvres et fixé en contacte directe avec le bois du porte greffe
  • 9. Greffe par approcheOn emploie le greffage parapproche en placage pour multiplierdes variétés darbres qui nereprennent pas par les autresprocédés de greffage, comme lesvariétés dacacia,. Ce greffages‘ exécute en juin juillet, avecsevrage en novembre ou avril,Ligaturer
  • 10. *Multiplication végétativepar la tubercule La tubercule racinaire(ficaire) et caulinaire(pomme de terre)accumulent des réserves eten se séparant de la plantemère régénère un nouveauindividu exemple: pomme deterre
  • 11. Le rhizome est la tigesouterraine, généralementhorizontale, de certainesplantes vivaces.
  • 12. Les racines drageonnant ont une croissance horizontale sur les quels appariaient les bourgeons dont leurs développement produisent des tiges feuillées ou drageons qui peuvent donner des nouvelles plantes Exemple: framboisées
  • 13. Les stolons sont des tiges grêles àentre nœuds long et a croissancepléiotropie qui s’étale sur le sol etse termine par des bourgeonscapables de s’enraciné une foisqu’ils touchent le sol pour produiredes nouveaux plantes
  • 14. La multiplication végétative traditionnelle (bouturage , marcottage et greffage) permet de multiplier rapidement les plantes mais le nombre est encore faible. or on peut produire une grande quantité et dans un intervalle de temps plus court des plantes performantes grâce à la technique de la culture in vitro
  • 15. La culture in vitro, est une technique de multiplication végétative non sexuée visant à régénérer une plante à partir de cellules ou de tissus végétaux mis en culture dans un milieu artificiel spécifique, dans un environnement contrôlé (température, pH et éclairement), et dans des conditions de stérilité strictes.
  • 16.  Gautheret est le premier à entrer dans lhistoire de la culture in vitro. Il énonce le concept de la totipotence cellulaire en 1939 et cultive pour la toute première fois des cellules isolées de carottes sur un milieu stérile et nutritif, quil réussit à faire vivre pendant quelques mois. Dautres ensuite lui succèdent comme nous le montre cet inventaire : - 1922 : Robbins aux Etats-Unis ainsi que Kotte en Allemagne, réussissent à faire grandir quelques petites racines pendant quelques mois. -1934 : Gautheret, en France, a cultivé et obtenu une multiplication de cellules de saule à laide dauxines (hormones responsables de la spécialisation des cellules). -1949 : Nitsch réussit une culture in vitro de fruits, ainsi que LIMASSET et CORNUET notent labsence de virus dans les méristèmes de tabacs viroses
  • 17.  -1958 : Stewart et Reinert permettent de réactiver le concept de la totipotence cellulaire grâce à lobtention dembryons somatiques de carottes à partir de culture de racines. -1965 : Vasil réussit à régénérer un plant de tabac grâce à une cellule isolée. -1972 : Le premier hybride somatique (plante conçue à partir dun croisement de cellules de plantes différentes) est créé par Carlson, par fusions de protoplastes (protoplaste = noyau dune cellule). -1972 : Sharp obtient des plantes haploïdes (les gamètes ne possèdent quun chromosome de chaque paire) de tomates. -1976 : San Noem réussit la toute première culture in vitro dovaires dorge non fécondés. -1984 : Electroporation ( cest une technique qui consiste à créer des pores dans les membranes cellulaires par plusieurs chocs électriques
  • 18. Le principe est donc basé sur la totipotence cellulaire végétale*, une caractéristique propre aux végétaux. La totipotence peut se définir comme la propriété qu’ont certaines cellules végétales vivantes, prélevées sur un organe quelconque de la plante, de pouvoir reconstituer un individu identique à la plante mère.
  • 19.  Cette culture comporte dix étapes 1-fragmentation d’un rameau. 2-misse en culture de chaque micro bouture 3-développement des vitro pousses 4-fragmentation d’un vitro pousse 5-remise sur un milieu de culture 6-développement 7-enracinement 8-Mise en pot d’un rameau 9-plantation dans un champs10- développement de la planteRemarque: les étapes(4;5 et6 )pouvant se répètes plusieurs fois
  • 20. À L’extrémité d’un bourgeon terminal d’un végétal on trouve des cellules méristimatiques qui permettent la croissance et l’édification des organes végétalUne fois ces cellules isolées et cultivés in vitro elles sont à l’origine d’un grand nombres d’individus identique à la plante mère : c’est un clone
  • 21. 2-culture in vitro des cellules méristimatiques
  • 22. La multiplication végétative grace aux techniques traditionnelle(marcottage ;, bouturage et greffage)et culture in vitro permet d’ameliorer quantitativement et qualitativement la prodution végétale(rendement;taille du fruit; gout)