Assemblée générale 2 avril 2014
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
145
On Slideshare
145
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. 2 avril 2014 1
  • 2. 2
  • 3. Explications variations 2012/2013 Dépenses Recettes MàD (départ salariée) - 6 371 € MàD Atouts CNAMS + 6 400 € Masse salariale - 9 672 € Nouveau Partenaire UFF + 3 750 € Communication + 13 270 € Reprise créances douteuses + 1 408 € Frais de déplacement + 2 100 € Produit divers (Solde ADEC) + 13 198 € Frais de structure ARTI BATI - 2 871 € Provisions FORUM + 10 000 € Provisions pour risque + 3 400 € Dialogue social UPA D + 8 000 € Résultats 2012 2013 + 13 241 € + 4 632 € 3
  • 4. • 244 360 € (directe) • 23 600 € (màd) Masse salariale • 59 300 € Frais de structure • 17 000 €Communication • 29 500 € Frais administrateur • 8 000 €UPA départementales • 6 000 €Elections CMA • 49 657 € soit 13 % • 12 480 € (cotisation) • 1 677 € (CESER) • 500 € (Produits Divers) • 20 000 € (Banque populaire) • 10 000 € (Groupama) • 5 000 € (UFF) Fonds propres • 181 333 € soit 47 % • 90 000 € (UPA N) • 63 333 € (DS RRA) • 28 000 € (FONGECIF) Dialogue Social • 157 862 € soit 40 % • 13 062 € (GPEC) • 74 000 € (ASE) • 52 000 € (FRAU) • 12 800 € (MAD CNAMS) • 6 000 € (CPA – IDS) Conventions/ Actions • 387 760 €Total dépenses • 388 852 €Total recettes 4
  • 5. • 298 000 €Consultants FRAU • 19 594 € (CAPEB 01) • 19 594 € (CAPEB 38) • 19 594 € (CAPEB 69) • 19 594 € (CAPEB 73) • 39 187 € (UPA 69) GPEC • 46 739 € (CAPEB RA) • 12 893 € (CGAD RA) • 12 893 € (CNAMS RA) ATOUTS Commercial • 90 700 € (CAPEB RA) • 16 117 € (CGAD RA) • 16 117 € (CNAMS RA) ATOUTS Stratégie • 48 350 € (CAPEB RA) • 20 952 € (CGAD RA) • 20 952 € (CNAMS RA) ATOUTS Gestion • 707 276 €Total dépense • 707 276 €Total recette • 298 000 €FRAU • 117 563 €GPEC • 72 525 €ATOUTS Commercial • 128 934 €ATOUTS Stratégie • 90 254 €ATOUTS Gestion 5
  • 6. 6
  • 7. 7
  • 8. Une réunion des organisations professionnelles patronales le 24 avril à la CGPME. Une rencontre bilatérale le 14 novembre 2013 entre le MEDEF et l’UPA Rhône-Alpes. Des réunions de ce type pourraient aussi être organisées dans chacun des départements. 8
  • 9. CESER : - L’UPA RA passe de 3 à 2 représentants, dont au moins une femme en application du principe de la parité. - Renouvellement de Bruno CABUT (CGAD) et désignation de Brigitte SCAPPATICCI (CAPEB) Création de l’URSSAF régionale: - Collège employeur : Brigitte SCAPPATICCI (CAPEB) et Muriel BILLEBAUD (CAPEB) - Collège travailleur indépendant : André CHASSAGNE (CNAMS) et Jean-André PORTENEUVE (CNAMS) 9
  • 10. Participation aux réunions du Comité de Coordination Régional de l'Emploi et de la Formation Professionnelle - Commission orientation et formation tout au long de la vie et 3 sous-commissions. - Commission emploi Participation aux réunions de la COPIRE VAE: - Fin des négociations sur un protocole de mise en œuvre en Rhône-Alpes, actualisant celui de 2003. - L’UPA a participé à chaque phase de la négociation. La signature officielle aura lieu le 9 avril 2014. 10
  • 11. Mobiliser les mandataires UPA pour : - Faire prendre en considération le poids économique et social de l’artisanat au niveau local via des fiches de synthèse. - Proposer un axe d’enjeu dans les comités stratégiques: « Prévention économique et consolidation des RH dans les entreprises artisanales ». 11
  • 12. 12
  • 13. Suivi de la commercialisation d’ARTISANTE. Contrat de Progrès de l’Artisanat – ATOUTS : enquête sur les conditions de vie et de travail des salariés. Déclinaison pour l’artisanat et le commerce de proximité de l’engagement rhônalpin sur la formation et l’emploi des jeunes. Etude de mise en place d’un comité inter- entreprises ARTILOISIRS. 13
  • 14. 14
  • 15. 3 actions majeurs des confédérations: - Atouts Stratégie - Atouts Commercial - Atouts Groupement 2 actions UPA : - Atouts RH - Innovation dialogue social (enquêtes employeur et salarié) Mise en place d’une action Atouts Gestion. 15
  • 16. Sensibiliser les entreprises artisanales à la GPEC Objectifs communs CMA et UPA : 540 entreprises - CMA : 240 pour 8 départements - UPA : 300 pour 5 Chargés de mission (3 ETP) Bilan de l’action UPA 2013 : - 307 entreprises traitées soit plus de 2500 entreprises vues depuis 2004 - 1 561 contacts avec ces entreprises - 580 préconisations liées aux RH 16
  • 17. Une gestion des compétences importante: • 71 Plans de formation globaux • 57 Formations qualifiantes sur les 79 recrutements • 310 salariés formés dont 74 formations certifiantes Orientation complémentaire des entreprises vers des dispositifs avec consultants : 45 • 13 Securis’Ra et Constructys - dispositifs liés aux RH - • 12 ATOUTS Stratégie et Commercial • 20 FRAU 18
  • 18. Décisions du COPIL global : - Taux de prise en charge des dépenses internes aux CMA passe de 50% à 80% par les financeurs publics - devient identique à celui de l’UPA et de ses confédérations. - L’Etat et la Région n’acceptent pas de prendre en charge les dépenses d’ingénierie de l’équipe UPA RA (coordination, et gestion des conventions pour les confédérations). La somme était estimée à 6 400 €. 19
  • 19. 20
  • 20. Objectif : Faciliter et réussir les recrutements dans les entreprises artisanales Modalités de mise en œuvre: Par département, création d’un service Pôle Emploi dédié aux entreprises artisanales avec des référents artisanat identifiés nominativement par les artisans. Point sur l’expérimentation: - Rhône: 1 référent PE artisanat depuis septembre 2012 - Isère: 2 référents PE artisanat depuis novembre 2013 21
  • 21. Problématique : Quels marchés et quels enjeux demain pour les entreprises et les salariés ? Sujets identifiés : L’organisation de la production. Le recrutement et la gestion du personnel. La place des femmes à la production. Action prévue : réunions collectives et consultant dans 4 entreprises. Réalisé : 1 entreprise. Article dans la Lettre d’ARAVIS: «L’exigence de qualité chez l’artisan : plutôt que de «faire du sale boulot», réinventer le métier ». 22
  • 22. 23
  • 23. Nouvelle hausse des défaillances d’entreprises notamment les TPE. Rhône Alpes deuxième région où les défaillances de TPE ont été les plus nombreuses. 145 entreprises ont fait appel au FRAU soit 24 de moins qu’en 2012. Reconduit pour 2014 le dispositif semble mal connu des entreprises. Le FRAU est un véritable outil au service des entreprises artisanales en difficultés. 24
  • 24. 25 Entreprises entrées dans le dispositif en 2013 Rappel entreprises entrées dans le dispositif en 2012 Ain Ardèche Drôme Isère Loire Rhône Savoie Haute-Savoie Total général Métiers du Bâtiment 17 10 15 7 9 11 4 14 87 Métiers de l’Alimentation 7 9 0 4 2 6 0 0 28 Métiers des Services 9 0 2 10 2 21 4 3 51 Total général 33 19 17 22 14 39 8 17 169 Ain Ardèche Drôme Isère Loire Rhône Savoie Haute-Savoie Total général Métiers du Bâtiment 12 8 12 11 4 8 6 3 64 Métiers de l’Alimentation 4 2 0 6 2 2 0 0 16 Métiers des Services 14 0 0 16 8 24 1 2 65 Total général 30 10 12 33 14 34 7 5 145
  • 25. SERVICES 44% BTP 45% ALIMENTAIRE 11% FRAU 2013 par secteur 26 AIN 21% ARDECHE 7% DROME 8% ISERE 22% LOIRE 10% RHONE 23% SAVOIE 5% HT SAVOIE 4% FRAU 2013 par département UPA 17% CAPEB 31% CNAMS 3% CGAD 3% CNPA 5% CMA 24% AUTRES 17% FRAU 2013 par prescriteur
  • 26. 27
  • 27. Banques Populaires/SOCAMA et GROUPAMA avec une demande d’engagements des confédérations. Nouveaux partenariats avec UFF (Union Financière de France) et FINANXIA. 28
  • 28. 29
  • 29. Communication externalisée avec SRS-Conseil. Développement de la notoriété : médias, clubs économiques, compte twitter. Mobilisation avec l’opération « Les Sacrifiés ». 30
  • 30. 31
  • 31. Une stabilité financière mais qui limite le développement : - Un gros flux financier à gérer en direction des confédérations et des consultants. - Des fonds propres fragiles. Un développement de la notoriété : - Par les apports dans le dialogue social régional, - Par la communication et l’opération « Les Sacrifiés ». 32
  • 32. 2 avril 2014 33
  • 33. 34
  • 34. 35
  • 35. Identification par l’UPA R.A. d’un besoin des chefs d’entreprises de l’artisanat, de faire appel à un dispositif d’accès facile et à un coût abordable permettant : - De rompre leur isolement dans la gestion de l’entreprise, - D’obtenir des réponses rapides et concrètes. Pour répondre à ce besoin l’UPA propose d’expérimenter un accompagnement personnalisé sur les différents domaines de la gestion et du pilotage de l’entreprise. 36
  • 36. L’accompagnement effectué par un intervenant sélectionné consisterait en : - une journée de diagnostique dans l’entreprise… - … qui déterminerait ensuite d’un nombre de visites en fonction des sujets à traiter et de la capacité financière de l’entreprise. - Coût de 360€ HT la demie journée. La gestion, le pilotage et la promotion de l’action seraient confiés à une structure (association fiscalisée ou société commerciale) fondée par l’UPA RA. 37
  • 37. 38
  • 38. 39
  • 39. 2 avril 2014 43