• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Victor hugo (4)
 

Victor hugo (4)

on

  • 505 views

Voici la dernière partie de ce cours sur VICTOR HUGO. Nous y abordons la sensibilité de l'auteur et sa relation aux enfants.

Voici la dernière partie de ce cours sur VICTOR HUGO. Nous y abordons la sensibilité de l'auteur et sa relation aux enfants.

Statistics

Views

Total Views
505
Views on SlideShare
269
Embed Views
236

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

2 Embeds 236

http://yvesvianney.over-blog.com 234
http://admin.over-blog-kiwi.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Victor hugo (4) Victor hugo (4) Presentation Transcript

    • VICTOR HUGOLa sensibilité de l’auteur est exquisedans les pièces qui touchent auxenfants : il a renouvelé l’expression del’amour paternel.Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGOIl est de mode de refuser toute sensibilité à VictorHugo.C’est qu’on le compare à Lamartine ou à Musset.Il est certain qu’il n’est pas poète par le cœur et quec’est l’imagination qui domine chez lui. Mais enfin ila aimé les enfants et cela n’est pas si commun chezles artistes (Montaigne, La Fontaine, etc.) et il arenouvelé l’expression de l’amour paternel. Il estexquis dans les pièces qui touchent aux enfants.Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGOI. Sous quels traits représente-t-ill’enfance ?Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGO1) Ce qui le frappe dans l’enfant, c’est d’abord sa candeur, soninnocence, sa simplicité :Car vos beaux yeux sont pleins de douceurs infinies.L’enfant est joyeux et amène la joie avec lui… Il trouve lesmétaphores les plus gracieuses pour chanter cette aimable gaietédes enfants et leur heureuse insouciance, leur ignorance de la vieet du vice… leur influence purifiante et apaisante sur les hommesque l’expérience a assombris ou blasés.Vos heures sont des fleurs l’une à l’autre enlacées.Enfant, vous êtes l’aube… Vous êtes parmi nous la colombe del’arche… Vos ailes sont d’azur…Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGOIl a des mots charmants pour dépeindreleur grâce, leur gentillesse, leursbégaiements, leurs essais d’existerdivinement gauches, leurs rêves. Ilsonge à ce qu’ils seront plus tard.Mais il leur souhaite de resterlongtemps enfants, gais etinsouciants.Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGO2) Il y a certainement parfois « despuérilités, du faux naïf, du babil à labébé » sans naturel et une affectationridicule, surtout dans l’Art d’être grand-père. Mais il y a aussi beaucoup desentiment et il touche souvent la notejuste. Il comprend vraiment et aimesincèrement les enfants.Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGOII. Comment veut-il qu’on les traite ?Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGOIl a la haine des collèges, des pédagogues, de toute contrainte« A propos d’Horace », Contemplations. Il veut qu’on laissecroître l’enfant en toute liberté, au milieu de la grandenature : Enfants aimez les champs, les vallons, les fontaines,qu’il soit plein de complaisance pour ses fantaisies et sescaprices… Son système d’éducation, si on peut parler desystème, risquerait de gâter les enfants et d’en faire depetits tyrans… (Cf. l’Art d’être grand-père). Là, il se fait lecomplice de ses petits-enfants. C’est désastreux, il l’avoue,mais il continue. A côté de pièces mièvres ou enfantines, il ya d’ailleurs de très beaux morceaux et de beaux vers.Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGOIII. En quels termes parle-t-il de sa fillequ’il a perdue.(Contemplations, « Pauca meae »)Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGOAttention pour terminer, n’oublions pas dedistinguer les pièces consacrées auxsouvenirs d’enfance, gracieuses etpleines de sentiment… et celles où ilexprime sa douleur.(A Villequier, par exemple…)Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGOOn terminera cet exposé en disant :« On ne peut accuser le poète qui a écrit de telsvers de manquer de cœur et de sensibilité »Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • VICTOR HUGOCitation :« Tout homme persuadé persuade ; pourarracher des pleurs, il faut pleurer. »Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • C’étaitVictor HugoRédaction : Yves VianneyCopyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.
    • Nous vous remercionsde votre attention…Pour qu’apprendre devienne un véritable plaisir, visitez les blogs et audioblogs…http://yvesvianney.over-blog.com/Copyright by Yves Vianney L. Juin 2013Tous droits de traduction, de reproductionet d’adaptation réservés pour tous pays.