• Save
Presentation 2009 offre Social Computing
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Presentation 2009 offre Social Computing

  • 2,764 views
Uploaded on

Modèle de présentation 2009 de l'offre de la société Social Computing, distributeur de la plateforme Velocity de Vivisimo pour la France et éditeur de la technologie WPS

Modèle de présentation 2009 de l'offre de la société Social Computing, distributeur de la plateforme Velocity de Vivisimo pour la France et éditeur de la technologie WPS

More in: Technology
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
2,764
On Slideshare
2,532
From Embeds
232
Number of Embeds
5

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
2

Embeds 232

http://www.social-computing.com 152
http://dev.centreressources.com 51
http://dev.social-computing.com 16
http://192.168.56.11 7
http://blog.maka 6

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Social Computing Technologies d’accès à l’information
  • 2. Plan
    • Etat de votre expression de besoins
    • Présentation des sociétés Social Computing et Vivisimo
    • Introduction sur l’accès à l’information
    • Présentation de Velocity et WPS
    • Approche méthodologique
    • Conclusion
    • Questions - réponses
  • 3. Etat de votre expression de besoins
  • 4.
    • Le Social Computing est l'utilisation des systèmes d'information comme des lieux d'interactions sociales et comme des lieux de stockage et de manipulation de données.
    • Le Social Computing émerge de la capacité des utilisateurs d'un lieu virtuel :
      • à se percevoir (présence, localisation, identité, disponibilité),
      • à communiquer,
      • à collaborer
    • dans une organisation d'affinités, de proximités et de synchronismes d'objectifs.
    • Le Social Computing se trouve à l'intersection des réseaux virtuels et sociaux.
    Social Computing, C’est quoi ?
  • 5. Social Computing, c’est aussi une société …
    • … française fondée en 2004 et rachetée en février 2008 par Olivier Nérot et Yves Simon pour promouvoir les technologies et services autour du Social Computing.
    • Depuis sa création, Social-Computing s’est spécialisé dans la distribution, l’implémentation, la recherche et le développement de solutions pour l’intelligence collective, tant dans l’algorithmie que dans la représentation cartographique des réseaux, et a participé à plusieurs projets liés aux réseaux sociaux.
    • Membre du pôle de compétitivité Cap Digital.
    • Distributeur français de la plateforme Velocity de Vivisimo.
    • Références clients : Altares/Manageo, AFP, CNCE, BNPP-BDDF, PagesJaunes, Dtalents …
  • 6. Vivisimo, éditeur de Velocity
        • Créé en 2000 par 3 scientifiques de Carnegie Mellon
        • Entreprise privée, bénéficiaire depuis 4 ans
        • HQ à Pittsburgh, présence et partenaires en Europe et AsiaPac
        • Plus de 200 enterprises clientes directes dans le monde
        • Plus de 1 000 avec les clients OEM
        • Récent investissement de North Atlantic Capital (US$4M)
        • InfoWorld award “Best Enterprise Search” 2006, 2007, 2008
        • “ Aider les organisations à maximiser la valeur de leurs informations grâce aux innovations en technologies “search and discovery”.”
  • 7. Paysage compétitif : Vivisimo reconnu leader en 2008 par Forrester & Gartner …
    • Vivisimo, seul nouvel entrant dans la catégorie Leaders de Forrester & de Gartner en 2008, confirme son positionnement de challenger des grands acteurs grâce :
      • A la profondeur de sa couverture fonctionnelle intégrée et utilisable “out of the box”,
      • A la lisibilité de son modèle de tarification,
      • A l’ouverture de sa plateforme (capacité à fédérer l’accès à des sources internes et externes simplement, à composer des documents virtuels),
      • A la qualité de ses équipes.
    Forrester “Wave” report On Enterprise Search, May 2008
  • 8. Quelques Références F1000, OEM, e-Discovery et autres
  • 9. Cycle de l’information …
  • 10. S T O C K S Accès à l’information Solliciter des experts Travail Collaboratif FLUX Identifier les compétences et expériences disponibles Consulter les documents et connaissances STOCKS Annuaires & Réseaux sociaux Bases documentaire CMS WIKIS + Weblogs Intranets Stocks et flux d’informations Organiser pour mieux capter l’intelligence collective Capitaliser (Re)trouver les discussions (Re)trouver les experts (Re)trouver les experts Retrouver les contributions Retrouver l’auteur
  • 11. Accès à l’information, pierre angulaire du Social Computing
    • L’utilisation quotidienne des moteurs de recherche est désormais quasi égale à celle de l'e-mail, la recherche d'information est de loin l'activité la plus développée …
    • car elle permet de trouver des informations en fonction
    • d'un contexte, donc d'agir et de décider
    • L’alliance des approches sémantiques et statistiques dans les plateformes d'accès à l'information améliore grandement leur pertinence
    • La simplification des développements des interfaces utilisateurs par les nouveaux standards du Web permet plus de rapidité, d’agilité et de flexibilité dans l’interaction avec les utilisateurs
    • L’implémentation de nouvelles fonctionnalités d’usage et de monitoring renforce la transparence et dynamise le fond documentaire
  • 12. Analyse de logs chez P&G
    • Une requête comprend 1,58 mots vs 2,5 sur Internet
    • 34% des requêtes contiennent des acronymes
    • 58% des requêtes sont relatives à des adresses de sites web
    • 60% sont relatives à des recherches business au sens large (Global Business Searches)
    • 24,5% sont relatives à des contenus
    • 53% des requêtes se font en dehors de la solution d’accès à l’information
  • 13. Objectifs de l’accès à l’info
    • "Trouver" Moteurs de 'trouve' plutôt que de recherche ... pour permettre aux utilisateurs d'identifier la bonne information au regard de leurs besoins au bon moment (alertes…).
    • "Utiliser" proposer des outils pour traiter l'information dans le but d'accomplir une tâche ou de réaliser un but.
    • "Partager" Donner pour recevoir, ainsi favoriser la création d'un climat de confiance. Tracer les connaissances dans les annotations ... Une démarche de partage … je me pose une question, où trouver la solution ? … par opposition au génie solitaire qui va (ré)inventer la solution !
    • "Augmenter" car il est important de fournir le plus large éventail de réponses et de solutions possible.
  • 14. Technologies pour l’intelligence collective
    • SOCIAL COMPUTING distribue des technologies pour l’intelligence collective qui s’intègrent au sein de vos applications et systèmes d’information et vous accompagne pour les mettre en place :
      • Moteurs de recherche, d'indexation, de classification, d'analyse et de restitution
        • Plateforme Velocity de Vivisimo
      • Représentations, visualisations et cartographies de réseaux, d'entités, d'experts, de compétences, d'informations & de données ...
        • Brique logicielle Mapstan - WPS
      • Systèmes de collaboration (productivité et interactivité) et de réseaux sociaux,
      • Systèmes de filtrages collaboratifs, de comparaisons, de recommandations, de prédiction,
      • Cartographie géographique …
  • 15. L’approche : Pragmatisme et Humilité
      • Expérience utilisateur: innovation et simplicité
        • Chercher, mais aussi découvrir intuitivement
      • Technologie flexible, Enterprise Control
        • Extraire et présenter les contenus dans leur environnement
        • Sécurité stricte, larges volumes, scalabilité
      • Déploiement rapide
        • En jours ou semaines, pas en mois ni années
        • «Quick wins» et ouverture
    Pragmatisme = Résultats Humilité = Ecoute et compréhension de la complexité
  • 16. Présentation Velocity
  • 17. Architecture
  • 18. Accès global : Multilingue / UTF-8
  • 19. Accès global : Multi-plateformes Du mobile au desktop, Velocity s’adapte aux environnements d’accès
  • 20. Pertinence – Réglages
      • Adapter la pertinence (ordonnancement des résultats) selon différents modéles :
        • Analyses des liens
        • Dates (ancien vs récent)
        • Proximités des termes
        • Taxonomies
        • Sources
        • Et autres (profils…)
        • Mais aussi par le retour utilisateur grâce à la « recherche collaborative »
  • 21. Pertinence – Sites publics Résultats spécifiques Reconnaissance d’entités nommées
  • 22. Contenus provenant de multiples documents “physiques” Recomposition dans un seul document “virtuel” indexé. Eg. Photos + Description base de données + rating d’un site public externe Pertinence – par combinaisons de contenus
  • 23. Pertinence – Document virtuel Parfois seule une partie du contenu est pertinente pour une personne « n »
  • 24. RAPID DEPLOYMENT: TEMPLATE BASED DESIGN Modèles UI prêt à l’emploi – Architecture XML
  • 25. Back office - Administration Editer et créer des requêtes Gestion de clusters, de taxonomies … Créer, Importer, Organiser
  • 26. Connectivité : Connecteurs standards
      • Exemples:
      • EMC Documentum
      • EMC Legato Email Extender
      • File Shares
      • IBM Lotus Notes
      • IBM WCM
      • Microsoft Exchange
      • Microsoft SharePoint
      • Oracle (JDBC)
      • SAP ECC
      • SalesForce CRM
      • Symantec EV
      • Windows Desktop Search
      • +++ : Web Services, SOAP, XML, API …
  • 27. Sécurité
    • Authentifications & Autorisations:
      • Respect de tous les “security framework” du marché
      • Au niveau des groupes, utilisateurs, documents et du contenu = des champs
      • Supporte la vérification des ACLs à la volée, l’indexation des ACL et les deux méthodes combinées
      • Matt Brown (Forrester) explique l’approche Vivisimo :
        • “ Is a best fit for highly complex security requirements and it's mandated in high-scale scenarios in which users must search sensitive information such as regulated patient records, and/or financial information.”
  • 28. Expérience utilisateurs : Intuitive, Simple …
      • 1. Navigation
      • 2. Personnalisation
      • 3. Collaboration
  • 29. Navigation : Exemple de site Intranet 10 semaines pour mise en exploitation Filtrez les résultats par source Filtrez les résultats par entités nommées Navigation structurée
  • 30. Navigation : Exemple de Site Gouvernemental 8 semaines pour mise en exploitation Mise en avant des contenus éditorialisés Classification automatique des résultats par centres d’intérêts Mise en avant des contenus “images” indexés
  • 31. Navigation : Visualisation des méta données Création aisée de navigateurs spécifiques
  • 32. Navigation : Cartographie dynamique Une technologie Java-J2EE (Tomcat, Resin, Orion) / Adobe Flex (RIA) de visualisation dynamique de l’information permettant l’analyse des corrélations (synthèse) et la contextualisation (plan) des données recherchées
  • 33.
    • Principe :
      • S’affranchir de la représentation des résultats en mode liste
      • Exploiter les relations entre unités documentaires à travers leurs attributs communs (concepts, tags, auteurs, lecteurs, relations …)
      • WPS intègre des algorithmes d’analyse et de filtrage (moteur de calculs matriciels) pour présenter et contextualiser l’information en fonction de l’angle de vision recherché pour l’application
    • Mise en oeuvre :
      • Facile à connecter aux applications existantes (SOA)
      • Basé sur une approche ouverte et des languages standards : xml, css, soap, amf
      • WPS s’intègre facilement au sein du système d’information quelles que soient les solutions existantes (BDDs Oracle, MySQL, Moteurs de recherche, plateformes de Réseaux sociaux, Blogs, KM, BI, Wikis …)
    Navigation : Cartographie dynamique
  • 34. Objectifs de la cartographie
    • Visualiser et synthétiser l’information
      • Un dessin vaut mieux qu’un long discours
      • Créer de la visibilité sur l’information en décrivant les informations et leurs relations graphiquement, sous la forme d’une carte ou d’un plan
      • Faire émerger le sens inhérent à une masse d’information
      • Dépasser les classifications à priori difficiles à maintenir à jour
      • Révéler l’intelligence collective d’un ensemble d’utilisateurs
    • Contextualiser et personnaliser
      • Être en mesure de se placer dans un contexte donné : autour d’une information donnée, d’un profil particulier ou d’un sous-ensemble d’informations
    La cartographie permet de voir intuitivement ce qui ne peut être vu au travers de représentations classiques (listes ordonnées) dans une masse trop importante d’informations Comprendre, Analyser et Décider !
  • 35. Démonstration Lancer la vidéo
  • 36. Navigation : Filtres intuitifs, Cartographie géographique Filtres par géo profils Filtres par géo proximités (distance des résultats pr point de recherche) Filtres par géo catégories
  • 37. Personnalisation: Contextualisation par profils Profils de veille par groupes et/ou par utilisateur nommé
  • 38. Personnalisation : Recherche conceptuelle
  • 39. Personnalisation: Portail de gestion de crise … Productivité : Visualiser, Partager, Exporter Mise en avant de contenus par sources internes & externes
  • 40. Collaboration : Un index dynamique mis à jour à la volée Commenter, Tagger (enrichir) un résultat Créer des dossiers virtuels privés ou partagés
  • 41. Collaboration : Votes positif ou négatif : rating Interaction, voter pour/contre les résultats Interaction, noter les résultats
  • 42. Collaboration : Bookmarking Sauvegarde de résultats de recherches dans des dossiers Créer des dossiers, des veilles privés ou partagés
  • 43. Collaboration : Réseaux sociaux Identifier rapidement des experts à travers leur usage du portail
  • 44. Collaboration : Tableau de bord Identifier rapidement des experts à travers leur usage du portail
  • 45. L’approche (rappel) : Pragmatisme et Humilité
      • Expérience utilisateur: innovation et simplicité
        • Chercher, mais aussi découvrir intuitivement
      • Technologie flexible, Enterprise Control
        • Extraire et présenter les contenus dans leur environnement
        • Sécurité stricte, larges volumes, scalabilité
      • Déploiement rapide
        • En jours ou semaines, pas en mois ni années
        • «Quick win» et ouverture
    La passion de la recherche Pragmatisme = Résultats Humilité = Ecoute et compréhension de la complexité
  • 46. Approche méthodologique
  • 47. Définir une stratégie
    • 1. Définir les objectifs de l'application :
      • Qui cherche ?
      • Quels types d'informations ?
      • Pour quels usages ?
    • 2. Définir les sources de contenus à couvrir :
      • Identifier et faire l'inventaire des sources et des volumes, catégoriser les contenus selon leurs destinations et hiérarchiser les contenus prioritaires.
      • Ne pas croire que vous arriverez à rendre toute l'information disponible à tout le monde en un jour
    • 3. Evaluer et choisir les modes de traitement et d'enrichissement des données (Automatiques, manuelles, modération ...).
      • Les métadonnées sont nécessaires.
  • 48. Définir une stratégie
    • 4. Définir et pondérer les critères d'évaluation selon les objectifs de votre projet et identifier les solutions existantes sur le marché
    • 5. Définir une arborescence de typologies de recherches (recherches d'experts, de produits, d'informations ...)
    • 6. Planifier les scénarios d'usage et prévoyez des outils d'aide à la navigation
    • 7. Implémentation, suivi, maintenance, amélioration : ne pas sous estimer les besoins de suivi d'un système de KM
    • Source : Vivisimo White Papers : How to be a hero: Develop An Enterprise Search Strategy' Report - Forrester
  • 49. Mettre en évidence les relations implicites dans l'organisation
    • L'organisation est prise au sens large et intègre ses Stakeholders : Clients, fournisseurs, employés,
    • Ce sont des communautés d'intérêts, en fait toute personne en interaction avec l'organisation fait partie des Stakeholders ...
      • Logique de milieux associés vs mode dissocié traditionnel
      • Porosité de l'organisation qui co évolue avec son environnement
      • Usage de fonctionnalités de social search pour régler les scores de pertinence des résultats etc …
  • 50. Conclusion
  • 51. Facteurs clés de succès
    • Prise en compte des 3 composantes du système :
      • Utilisateurs, Contenus, Technologies
    • Convergence de logiques d’intérêts individuels et collectifs
    • Relations de coopération plutôt que relations de subordination
      • Organigrammes vs Organigraphes / Hiérarchies vs connectarchies
    • Système de valeurs fondées sur la confiance, le respect mutuel, la transparence, la réciprocité
    • Visibilité des communautés au sein de l’organisation
    • Le partage de l’information est au cœur de la productivité, de la compétitivité et de l’innovation de l’organisation
    • Ce sont les collaborateurs qui créent la connaissance
    • Les résultats sont fragiles et les processus de partage doivent être constamment adaptés, vérifiés et améliorés
  • 52. Facteurs clés de succès
    • L'usage d'une application de KM dépend de la qualité de l'accessibilité et de la restitution des résultats
    • La pertinence n'est convenablement paramétrable que si le fond documentaire est cohérent et de qualité
    • la qualité du fond documentaire dépend de son actualisation et de son suivi > dépend de la capacité des administrateurs et des utilisateurs à juger et à faire évoluer ce fond en fonction de leurs besoins
    • Le moteur de recherche est l'outil du KM > Consommation de l'information, du contenu ... Valeur ajoutée = partage !
    • Une démarche d’implémentation de technologies d’accès à l’information doit être associée à une démarche de collaboration ...
  • 53. Facteurs clés de succès
    • Relation au prestataire technologique : Privilégier le partenariat dans le temps
    • Keep it simple
    • Organiser vos projets ‘à étages’, en plusieurs volets, dans le temps : Intégration « agile »
    • Fédérer une communauté d’intérêt autour de ces systèmes
    • Préférer les solutions ‘out of the box’, flexibles, ouvertes et rapides à déployer
  • 54. Merci ??? Questions ???
  • 55. Environnement Fonctionnel
    • L’implémentation de technologies de recherche d’informations permet de réaliser un chiffre d’affaires ou d’économiser du temps à l’organisation ? si oui, comment ?
    • Qui sont les 3 groupes d’utilisateurs les plus important et quels sont leurs scenarios de recherche d’informations ?
      • Docteurs, chercheurs, étudiants, documentalistes, veilleurs stratégiques, marketing, commerciaux …
    • Comment se décompose cette population :
      • débutants, intermédiaires, experts ?
  • 56. Environnement Fonctionnel
    • Quelles sont les 5 fonctions de recherche les plus importantes ?
    • Quelles sont les autres, optionnelles ?
    • Comment doit fonctionner l’interface utilisateur ? avez-vous des pré requis ?
    • Autres points ?
  • 57. Flux d’informations
    • Quelles sont les sources de contenu (documentum, notes, intranet, web …) Quels sont les formats, quelles sont les langues utilisées ?
    • Le contenu est il traité de quelque façon que ce soit avant que vous y accédiez ?
    • Les documents sont ils associés à des catégories, des arborescences, des répertoires ?
    • La stratégie de sécurité s’organise par rapport à chaque document ? aux recherches ? à l’authentification des utilisateurs ?
  • 58. Flux d’informations
    • Y a t il d’autres systèmes intégrés dans le processus de gestion des flux d’informations ?
    • Quels processus doivent être réalises avant que les documents ne soient intégrables dans l’index ?
    • Quels sont les processus qui sont nécessaires pour répondre à une requête d’information ?
    • Quels sont vos besoins d’administration, supervision du système ?
  • 59. Environnement technique
    • Quel est votre environnement technique ? , machines, OS, stockage, sécurité, types …
    • Comment est organisé votre contenu ? pages web, intranets, docs office … etc.
    • Quel est le volume cible global de contenu en nombre de docs et en GB ?
    • Quel est le facteur d’expansion de l’index ? la fréquence de mise à jour ?
    • L’index de recherche doit il être répliqué, restorable ?
    • Quels sont vos besoins de montée en charge du système ? augmentation du volume d’informations ?, nombre d’utilisateurs, de requêtes ?
  • 60. Environnement technique
    • Demandes spécifiques concernant des infrastructures avancées ? Haut niveau de disponibilité ?
    • Y a t il besoin d’intégrer une stratégie de sécurité de type single sign on ?
    • Le système doit il fonctionner en relation avec des RDBMS, ERP, CRM, Taxonomie ou d’autres systèmes de pilotage ?
    • Combien de personnes utilisent ce système sur une base journalière ? Quelles sont les moyennes, les pics de requêtes par secondes, par jour ?
    • Quelles types d’interfaces utilisateurs utilisez vous ? Web, client léger, mobiles, autres ?