Le sein

3,925 views
3,329 views

Published on

Published in: Health & Medicine
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
3,925
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
15
Actions
Shares
0
Downloads
88
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le sein

  1. 1. Le Sein<br />. L' anatomie d'un sein<br />. Les differentes interventionschirurgicales<br /> . Les ganglions sentinelles<br /> . Les voies de propagationd'une tumeur<br />.Les traitements<br /> . La radiothérapie<br /> . La chimiothérapie<br /> . L'hormonothérapie<br />
  2. 2. Les seins sont des organes de nature glandulaire dont la fonction est de produire du lait. Chaque sein se divise en 15 à 20 secteurs, appelé lobe. Chacun de ses lobes se divise en nombreux lobules, plus petits, qui s'achèvent en douzaines de minuscules bulbes sécrétant le lait. Les lobes, lobules et bulbes sont reliés entre eux par les canaux galactophores. Ceux-ci aboutissent au mamelon, situé au centre d'une zone pigmentée, l'aréole. La plus grande partie du sein est constituée de tissus adipeux qui comble l'espace situé entre les différentes structures du sein. Des muscles recouvrant les côtes sous-tendent le sein, mais n'en font pas partie.<br />
  3. 3. Le sein et les canaux lymphatiques<br />
  4. 4. Développement et prolifération d'une tumeur cancéreuse<br />. Formation d'une tumeur localisée dans le sein (en vert).<br />. Apparition d'un néoplasme, en vert, dans une glande mammaire. <br />
  5. 5. .<br />Les cellules cancéreuses malignes empruntent le réseau lymphatique et produisent des métastases qui quittent le sein et s'installent dans d'autres organes, souvent les poumons et le foie.<br />. La tumeur maligne s'étend et atteint le réseau lymphatique.<br />
  6. 6.
  7. 7. Répartition du carcinome dans le sein <br />60% dans le quadrant<br />externe supérieur<br />12% dans le quadrant<br />interne supérieur<br />12% au centre, <br />derrière<br />le mamelon<br />10% dans le <br />quadrant<br />interne inférieur<br />6% dans le quadrant<br />externe inférieur<br />
  8. 8. Les interventions chirurgicales<br />Pourtraiter le cancer, il faut enlever ou détruire les cellules cancéreuses<br /> Il existe trois types d'interventions:<br />La tumorectomie consiste à l'ablation de la tumeur (moins de 3cm).<br />La mastectomie partielle ou conservatrice consiste à retirer la tumeur, les tissus l'entourant et parfois les ganglions sentinelles.<br />La mastectomie totale est l'ablation totale du sein et du revêtement des muscles pectoraux (en conservant les muscles).<br /> Chirurgie conservatrice Mastectomie<br /> a. Tumeur a. Tumeur<br /> b. Zone à retirée (en pointillés) b. Zone retirée (en pointillés)<br />
  9. 9. Les ganglions lymphatiques<br /> Les ganglions lymphatiques sont situés sous<br /> les aisselles.<br /> Parfois, les cellules cancéreuses s’installent<br /> dans ces ganglions.<br /> Le seul moyen de le savoir est d’examiner<br /> un certain nombre de ganglions au microscope,<br />les ganglions sentinelles.<br /> Le fait de trouver des cellules cancéreuses au <br /> niveau des ganglions lymphatiques peut signifier<br /> que des cellules cancéreuses aient pu aller<br /> ailleurs dans l’organisme.<br />
  10. 10. Le ganglion sentinelle<br />C’est le premier ganglion qui est touché en cas de maladie du sein.<br /> Sa fonction est de drainer la lymphe venant du sein, donc de la tumeur, s’il y en a une.<br />Ce ganglion est appelé " sentinelle " car il est <br /> placé en avant poste, et il bloque l’arrivée d’un <br /> intrus ou d’un ennemi.<br />Pour rappelle, les ganglions sont le passage obligé de la lymphe, liquide dans tout l’organisme et chargé de drainer les protéines, l’eau et certaines cellules du sang. Ces voies lymphatiques sont utilisées par des cellules tumorales détachées de la tumeur à l’origine des métastases dans les ganglions.<br />
  11. 11. Le lymphoedème du bras<br /><ul><li>Ce phénomène peut se produire quand on a </li></ul> subi une ablation des ganglions sentinelles.<br /><ul><li>Il s’agit d’un gonflement du bras dû a une gêne</li></ul> au retour de la lymphe qui circule naturellement dans le bras.<br /><ul><li>On appelle ce phénomène un lymphoedème.
  12. 12. Le risque de lymphoedème après une chirurgie des ganglions axillaires varie de 20 à 30 % selon l'importance de la chirurgie.</li></li></ul><li>LA RADIOTHERAPIE<br />La radiothérapie réduit le risque de récidive local de plus 2/3 par rapport à la chirurgie seule. Elle est donc prescrite dans la plupart des cas après une chirurgie par tumorectomie qui permet un traitement conservateur du sein.<br />Après mastectomie (ablation du sein), l'indication de la radiothérapie est discutée au cas par cas pour chaque patiente. Pour le cancer du sein, la radiothérapie est donc souvent indispensable dans la stratégie de traitement.<br />Les zones traitées sont: <br /> . Le sein ou la paroi thoracique.<br /> . Le creux au dessus de la clavicule.<br /> . La région située derrière le sternum où se trouve la chaîne ganglionnaire mammaire interne.<br /> . L'aisselle<br />
  13. 13. LES PARTIES DU CORPS IRADIEES<br />. Le sein ou la paroi thoracique<br />. Le creux au dessus de la clavicule.<br />. La région située derrière le sternum où se trouve la chaîne ganglionnaire mammaire interne.<br /> . L'aisselle<br />
  14. 14. LA CHIMIOTHERAPIE<br />Contrairement à la chirurgie ou la radiothérapie, la chimiothérapie est un traitement général et non local qui doit s'intégrer dans une approche globale de la maladie. Elle peut être prescrite :<br />Avant une intervention chirurgicale ou un traitement par radiothérapie. On parle alors de chimiothérapie néo-adjuvante. Elle permettrait de diminuer le volume d'une tumeur avant l'opération. <br />Dans le cadre de cancers non localisés ou métastasés.<br /><ul><li>La chimiothérapie a pour objectif d'enrayer ou de ralentir l'évolution de la prolifération des cellules cancéreuses, en les détruisant et en empêchant leur reproduction anarchique au sein de l'organisme.</li></li></ul><li>L'HORMONOTHERAPIE<br /><ul><li>Certaines tumeurs du sein sont des tumeurs dites à récepteurs hormonaux positifs, ce qui signifie que la croissance de ces tumeurs s'est faite sous l'influence d'hormones comme les œstrogènes, par exemple. </li></ul>Ce traitement consiste à délivrer des molécules qui bloquent les effets des œstrogènes sur la croissance des cellules cancéreuses.<br />

×