Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
  • Save
Réunion projet collectif 20 janvier
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Réunion projet collectif 20 janvier

  • 857 views
Published

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
857
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Projet collectif Imaginatique :Comment poser une intelligence collective ?
    Regroupement DESJEPS / LP MOSA20 janvier 2010
  • 2. La poursuite de la démarche
  • 3. Les points clés pour avancer
  • 4. Proposition d’organisation
    La poursuite de la démarche
    L’adoption d’une note d’opportunité
    Les tâches à effectuer
    L’organisation du groupe
  • 5. Note d’opportunité
  • 6. L’enjeu
  • 7. Structure
    Présentation synthétique
    Contexte et constats
    Présentation du projet
    Objectifs généraux
    Objectifs opérationnels
    Moyens
    Proposition de déroulement
    Acteurs mobilisés
    Evaluation
  • 8. Synthèse
    Le prix Imaginatique récompensera la démarche de Recherche & Développement d’un projet au carrefour de l’Education Populaire et de la Société Numérique.
    L'idée est de mettre en place des équipes interdisciplinaires sur un même territoire et qui doivent travailler de manière coopérative à la coproduction d'une maquette de projet.
    Un jury d’experts se réunira et élira le projet qui remportera le prix Imaginatique.
  • 9. 1. Contexte
    Note d’opportunité
  • 10. Contexte
    Depuis quatre ans le CREPS Ile de France, dans le cadre d'une mission animation du réseau Points Cyb, a initié une démarche visant à susciter, auprès des animateurs multimédia, des démarches innovantes d'animation afin de réduire la fracture numérique. L’objectif était de créer de l'émulation entre animateurs multimédia pour mettre en place des projets dans le domaine de l’éducation populaire.
    Le constat mettait en relief que ces animateurs, principalement recrutés par des collectivités locales ou des structures para-publiques, étaient choisis en fonction de leurs compétences techniques. Le concours voulait permettre, par le biais de challenges, de les amener à réfléchir sur les aspects éducatifs et innovants de leurs pratiques. Ce concours a été interrompu en 2010 car les projets n’étaient pas en nombre suffisant et ne répondaient pas aux critères.
  • 11. Du croisement de plusieurs problématiques, est née l’idée d’un prix initié par trois commanditaires :
    Le CREPS Ile de France, Centre régional d'éducation populaire et de sport, représenté par Amélie TURET, Conseillère en Education Populaire.
    Le CIDJ, Centre d'Information et de Documentation pour la Jeunesse représenté par Nathalie CACLARD, Coordonnatrice des cinquante structures numériques en Ile de France.
    L'UPEC : Université Paris-Est Créteil représentée par Nadia OULAHBIB, Responsable Adjointe de la Formation LP MOSA(Licence Professionnelle Management des Organisations du Secteur Associatif).
    Les commanditaires ont établi courant 2010 une commande dont ils ont confié la réalisation à un groupe d’étudiants et stagiaires issus des formations suivantes :
    Licence Professionnelle Management des organisations du secteur associatif (Université Paris Est Créteil)
    Diplôme d'Etat Supérieur de la Jeunesse, de l'Education Populaire et des Sports (CREPS Ile de France).
  • 12. Rappel des missions des commanditaires
    Le CREPS Ile de France a pour missions
    Participer à la préparation sportive en tant que centre national permanent d’entraînement des sportifs de haut niveau ;
    Entreprendre des actions d’études, de recherche et de documentation, en liaison avec l’ensemble des partenaires concernés ;
    Assurer la formation des professionnels de l’animation sportive et socioculturelle ;
    Participer à la formation des agents des différentes collectivités publiques et des cadres bénévoles ou permanents des associations ;
    Contribuer à l’animation sportive régionale ;
    Concourir au développement de la communication sociale ;
    Assurer une mission de conseil, d’accompagnement et de coordination des plate-formes.
    Le CIDJ (Centre d'Information et Documentation Jeunesse) fut mis en place à partir de 1969 sur l'initiative du Ministère de la Jeunesse et des Sports. Le CIDJ est un service de proximité qui a pour mission d’informer les jeunes sur tous les sujets qui les concernent, notamment Formation, Emploi, Logement, Initiatives de jeunes…
    L’UPEC (ex Paris XII) est la plus grande Université multidisciplinaire d’Ile de France.
  • 13. Constats
    Après une série d'entretiens semi-directifsexploratoires, plusieurs constats ont pu être posés :
    Dans le domaine de l’éducation populaire :
    La dimension culturelle est peu utilisée par les acteurs de l'animation multimédia,
    La dimension d'émancipation des populations n'est que peu travaillée via les outils numériques,
    L'outil numérique est peu utilisé comme outil d'engagement et de développement du vivre ensemble.
    Dans le domaine politique :
    Les acteurs de l'animation multimédia et de l'information jeunesse relèvent une difficulté de lisibilité de leur action auprès des politiques,
    Peu de projets politiques intègrent le problème de la fracture numérique comme enjeu sociétal
    Dans le champ du numérique :
    La multiplication exponentielle des outils de communication est faiblement accompagnée, auprès des populations, d'une réflexion et d'un accompagnement sur les usages,
    L'aspect éducatif et créatif des outils ludiques ou récréatifs est peu creusé.
    Dans le champ culturel :
    Les études récentes sur les pratiques culturelles des français rappellent la place croissante des terminaux informatiques et mobiles dans les pratiques culturelles.
    Les projets transversaux entre action culturelle, création artistique et numérique sont encore peu développés.
  • 14. 2. Description du projet
    Note d’opportunité
  • 15. Objectifs généraux
  • 16. Objectifs opérationnels
  • 17. Moyens
  • 18. Proposition de déroulement
  • 19. 3. Acteurs mobilisés
    Note d’opportunité
  • 20. Acteurs mobilisés
    les élus (des différentes collectivités locales)
    les responsables territoriaux des secteurs culturels, jeunesse, vie de quartier, séniors
    les responsables et les acteurs du monde associatif (Culturel, Socio-économique, Politique )
    les responsables d’espaces numériques (Points CYB, EPN, PIJ, BIJ…)
    les professionnels des CIDJ, CRIJ
    les formateurs d’animateurs d’espaces numériques
    les animateurs multimédias des espaces numériques
    les responsables de réseaux numériques
  • 21. Acteurs mobilisés (suite)
    les artistes (arts vivants, arts plastiques)
    les chercheurs et experts en communication, en sciences de l’éducation, en sciences sociales et humaines, en technologie de l’information et de la communication, en ingénierie des réseaux …
    les animateurs du secteur Enfance/Jeunesse
    les PRI (Professeurs Ressource Informatique)
    les enseignants, les inspecteurs de l’Education Nationale
    Les chefs de projets des Ministères de la Culture, de la Jeunesse et de la Cohésion Sociale
  • 22. 4. Evaluation
    Note d’opportunité
  • 23. Méthode d’évaluation
    Nous proposons une évaluation dynamique, tout au long du projet parce qu'elle nous paraît la plus pertinente pour un projet posant la coopération comme principe.
    En effet la coopération induit des valeurs participatives et la prise en compte de l'avis de chacun à tout moment du projet. Elle permet ainsi des réajustements quant à sa mise en œuvre.
    Pour cela nous nous appuierons sur des indicateurs essentiellement qualitatifs. Nous n'oublierons pas les indicateurs quantitatifs pour qu'ils enrichissent l'élaboration d'une communication modulable en fonction des interlocuteurs.
    Nous choisissons des indicateurs qui vont nous permettre d'évaluer la dynamique induite par le projet en termes de transversalité sur un territoire et d'innovation.
  • 24. Indicateurs d’évaluation
  • 25. Des outils au service de l’évaluation
    un journal de bord du projet
    entretiens semi-directifs
    observation des échanges entre acteurs sur site et TIC
    Nous évaluerons la progressiondesindicateurstout au long du projet afin de faire d'éventuelles corrélations avec des éléments déclencheurs. Nous comparerons les résultats finaux avec des évènements des différents secteurs impliqués (société numérique, éducation populaire, institution).
  • 26. Les missions à engager
    … répertorier les tâches à effectuer
  • 27. Liste des tâches
    Finaliser un diagnostic des besoins et des éléments de contexte
    Identifier les partenaires potentiels, gérer les partenariats
    Identification et relation avec les acteurs potentiels
    Critères d’éligibilité des membres du jury, composition du jury, modalités d’organisation
    Coordination générale, animation du projet et évaluation générale
    Gestion financière
    Communication externe
    Définition de la nature du prix et du règlement du prix
    Critères de choix du projet primé, constitution du dossier de candidature
    Organisation des regroupements avec les acteurs (regroupement de lancement, à mi parcours et remise des prix)
    Constitution d’un groupe ressource pour les équipes
    Plateforme centralisée : base de données, informations, partage de documents, calendriers …
  • 28. Organisation du collectif
  • 29. Des principes à poser
    Chaque groupe est autonome dans sa prise de décision
    Chaque groupe doit se mettre en relation avec les autres groupes avec lesquels il identifie des liens
    Chaque groupe doit participer aux tâches collectives
    Evaluer son travail et garder une mémoire
    Alimenter la liste d’acteurs
    Rendre des comptes au groupe coordination
    Produire de la matière pour l’écrit collectif et la soutenance
  • 30. Tableau des groupes