Your SlideShare is downloading. ×
0
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Qlik view centre de contact
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Qlik view centre de contact

1,847

Published on

webinar Qlikview : pilotez vos centres d'appels et de contacts

webinar Qlikview : pilotez vos centres d'appels et de contacts

Published in: Technology
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,847
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
57
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide
  • Revenons en arrière quelques minutes. En général, la recherche et l’analyse d’informations professionnelles impliquent de sérieux défis. Quadrant 1 : Tout d’abord, il est réellement difficile d’obtenir les informations appropriées. Il est également difficile de déterminer l’exactitude des données obtenues. La plupart des utilisateurs ne sont pas sûrs d’avoir des données exactes. Quadrant 2 : Les données se présentent sous différents formats et sont réparties dans différents silos. Certaines applications professionnelles obligent les utilisateurs à s’adapter à ces formats et ces silos. La vérité, c’est qu’ils n’en ont rien à faire. Ce qu’ils veulent, c’est obtenir des informations, sans se préoccuper de comment l’application les collecte. Quadrant 3 : Cela demande également du temps pour pouvoir tirer parti de ces applications. La durée de déploiement moyenne est de 17 mois, et la création d’une application prend déjà 5 mois environ. Ceci est purement inacceptable en cette période économique instable. Les professionnels ont besoin de réponses immédiates pour résoudre les problèmes majeurs. Ils ne peuvent pas attendre plusieurs mois. Quadrant 4 : Enfin, nous sommes tous d’accord : l’exploitation de la BI est énormément coûteuse. Laissons cela pour le moment. La plupart des outils de BI, pourtant extrêmement coûteux, ne permettent pas aux utilisateurs d’obtenir des informations exactes, de traiter plusieurs formats de données et d’être opérationnels rapidement, et ne répondent donc pas aux besoins des professionnels d’aujourd’hui. 4
  • Passons à présent à un sujet complètement différent. Vous utilisez sûrement Google ? Nous l’utilisons tous. C’est un outil fantastique. Ils ont réussi à déployer une technologie hautement complexe dans un produit dans lequel cette technologie s’exécute en arrière-plan. Google est utilisé par des centaines de millions de personnes, sans aucune formation. La plupart des gens ne savent pas comment cela fonctionne. Tout ce qu’ils savent, c’est que ça fonctionne. Imaginez ce qu’il se passerait si Google cessait d’exister. Qu’est-ce que nous pouvons en conclure ? Tout le monde s’appuie sur Google et aime l’utiliser. Ça, c’est ce que nous connaissons en dehors des entreprises. On est en droit de se demander pourquoi cela ne s’applique pas au monde professionnel. « Pourquoi les sociétés consacrent-elles autant de temps et d’argent à la BI, sans résultat ? » 5
  • C’est là que QlikView intervient. QlikView allie la simplicité d’utilisation des applications domestiques à la puissance des applications professionnelles afin de délivrer des informations pertinentes. Nous ne parlons pas des utilisateurs expérimentés, mais de n'importe quel utilisateur d’une société. QlikView est incroyablement simple d’utilisation, ce qui le rend indispensable. Il offre un nouveau regard sur les activités. Il permet d’identifier de nouvelles tendances et opportunités. Il permet également d’anticiper les menaces avant qu’elles ne se transforment en problèmes majeurs. Et il offre à chaque employé d’une société la possibilité de prendre des décisions plus éclairées. C’est pourquoi certains de nos clients ne peuvent plus se passer de QlikView, tout comme Google. Mais vous n’êtes pas obligés de nous croire sur parole. 6
  • REMARQUE : STRUCTURE SÉLECTIONNABLE EN TROIS PARTIES Dans le cadre de notre processus d’engagement standard, nous avons réalisé un audit après 2 à 3 mois afin de mesurer la valeur de notre produit. Voici les résultats surprenants obtenus par l’IDC, une importante agence d’analyse, en matière de satisfaction des clients. PARTIE 1 : Les résultats montrent que 96 % des utilisateurs sont satisfaits de QlikView. Il s’agit d’un chiffre sans précédent dans le secteur de l’édition de logiciels, en particulier en matière de BI. PARTIE 2 : Nous avons également appris, avec satisfaction, que nos clients réalisent un retour sur investissement de 186 % en 6 mois environ. Approfondissons à présent notre analyse. Dans cette période instable, le temps de valorisation est plus important que jamais car les conditions changent rapidement et de manière imprévisible. PARTIE 3 : Nous excellons dans ce domaine puisque la moitié de nos clients déploient QlikView en 1 mois, et en 3 mois pour près de 80 % d’entre eux. Comparez ces chiffres à la moyenne de 17 mois pour ce secteur, nous vous laissons juges. Mais ce qui est le plus satisfaisant, c’est que nous sommes parvenus à réduire le temps d’accès et d’analyse des informations de 50 %. Imaginez si vous obteniez toutes vos informations deux fois plus vite ? Qu’est-ce que cela représenterait pour votre société ? 7
  • Grâce à QlikView, nos clients ont pu résoudre trois de leurs problèmes fondamentaux. Il regroupe en toute simplicité les informations issues de plusieurs sources. Nous sommes loin de la BI classique, où un tel objectif ne serait pas imaginable. Et c’est pourtant capital, car l’une des clés de la compréhension d’une activité est de relier les systèmes et les données. Par exemple, vous pouvez souhaiter comparer les ventes avec le plan budgétaire du système de comptabilité financière. QlikView établit la connexion pour vous, afin que vous puissiez vous concentrer sur les données. Il permet également d’effectuer des recherches aussi simplement qu’avec Google. Notre fonctionnalité de recherche globale se présente également sous la forme d’une zone à renseigner, et intègre même une fonctionnalité de saisie semi-automatique pour une recherche plus rapide. QlikView permet également de visualiser les informations sous forme de graphiques et de tableaux de pointe, de façon à identifier facilement les tendances et les opportunités. QlikView a toujours mis l’accent sur ce point, et c’est pourquoi il est aussi populaire auprès des professionnels. 9
  • QlikView permet d’aller plus loin que la plupart des outils de BI. Nos fonctionnalités uniques d’identification des tendances et d’analyse approfondie des données permettent de corriger la cause première des problèmes. Par exemple, si vous notez des problèmes de performances pour une région, vous pouvez analyser les données en profondeur afin d’en identifier la cause, puis réaliser des simulations pour améliorer la situation. Cela permet à chaque utilisateur de prendre des décisions éclairées, qui feront la différence. QlikView rend également la BI accessible à tous les employés d’une entreprise. Il offre une méthode guidée et en contexte afin d’analyser en profondeur toutes les données. Avec la BI classique, les modèles de données et les requêtes sont prédéfinis et livrés tels quels à l’utilisateur. Toute modification requiert l’intervention d’un technicien et donc un temps d’attente. Avec QlikView, les utilisateurs bénéficient d’un « modèle du tirer » permettant d’obtenir des données pertinentes au moment où ils en ont besoin. 10
  • QlikView features two significant innovations: QlikView offers an associative view of information. As users click through, QilkView shows them three things: what they’ve selected, what is associated with the selection, and what is excluded (or not associated). Traditional analysis tools only show what you’ve selected (queried). Association more closely mirrors the way the human mind works, as people think in a non-linear path driven by building associations. [Example: Mary worked with Joe, who was part of company A… which reminds me I should call Bob, who also worked at Company A.] QlikView operates on data held entirely in memory. QlikView loads data from underlying sources into a computer’s random access memory (RAM) and calculates metrics ‘on the fly’ as the user performs ad hoc, point-and-click analysis. This has a number of advantages: flexibility to change and modify analysis on the fly; extremely fast, interactive visual UI; and capitalization on 64 bit server hardware to handle massive data volumes. To fit large amounts of data into memory, QlikView compresses (typically 10:1) data as it is brought into memory. When combined these two innovations enable what we have come to call “the power of simplicity”.
  • To help you better understand the difference between the traditional approach to BI and QlikView approach, let’s compare: On the left is the traditional approach. Most solutions require a stack of various tools that are often confusing to understand, difficult to piece together, complex to operate and expensive to implement. On the right is the QlikView approach. QlikView brings together all elements of BI – data extraction, query, analytic applications, dashboards, and reports – into a single integrated application that is end-user driven, only takes minutes to change given its flexibility and in the end delivers a low total cost of ownership.
  • So, what lets QlikView make the complex world of BI so easy for users?
  • It’s QlikView’s patented, in-memory, associated technology. We were the first to come up with this. Here’s how it works. QlikView takes all of your data from virtually any source and consolidates it into a single data pool.
  • Next, QlikView loads the entirety of that data pool into memory. That means there are no hard disks involved like traditional BI. The result is incredibly high performance. And the more memory you have, the better the performance.
  • So, what does that mean for users? It means they get to search and analyze all of their data with Google-like ease. And because it’s all in memory, users can instantly make associations and see relationships between data residing in different applications, systems, organizations, and regions. They’re also able to change their analyses on the fly, while pulling live data in real-time. And they do all of this without calling IT. QlikView’s technology uniquely empowers users do this all of this. This is really different from traditional BI. With traditional BI, what the user gets is a limited data set pre-determined by IT.
  • Let’s have a quick look at how traditional BI works.
  • All data sources have to be pre-determined by IT. Users don’t get any say in what data goes into the app.
  • Next, that data has to go through the complicated ETL process, so it can work with a data warehouse.
  • Once data is fed into the data warehouse, it has to be transformed and grouped into cubes the BI application can understand.
  • Finally, the data is loaded into the BI app. Once again, the BI app is pre-configured by IT. What they see is hard-wired into the data warehouse and cube structure. That means, typically, users can’t create their own apps or reports. They use it as it’s configured. They get what they’re given. They can’t create their own, unique associations without contacting IT to reconfigure the app.
  • Lastly, every time a user changes their data, it has to go back through this process. Typically, each stage is repeated back and forth across networked databases and hard drives, as a user manipulates data, resulting in slow, unpredictable performance. As you can see, there’s an incredible difference between traditional BI and QlikView. And lots of companies are noticing.
  • Transcript

    • 1. <ul><li>Romain Chaumais - Directeur des opérations Ysance </li></ul>Pilotez enfin vos centres de contacts !
    • 2. Votre interlocuteur <ul><li>Cofondateur d’Ysance et manager de l’activité BI Services </li></ul><ul><li>10 ans d’expérience </li></ul><ul><ul><li>Dans les domaines de la BI, du Datawarehousing, des indicateurs de pilotage, des référentiels d’entreprise, des projets CRM et de l’intégration de données inter applicatifs. </li></ul></ul><ul><li>Mes missions : </li></ul><ul><ul><li>Audit d’architectures, de projets décisionnelle. Elaboration et mise en place de processus, d’outils de suivi des activités (Business Activity Monitoring), des objectifs et des résultats (Entreprise performance management). </li></ul></ul><ul><li>Expert QlikView depuis 6 ans. </li></ul><ul><li>Romain Chaumais </li></ul><ul><li>Directeur des opérations </li></ul><ul><li>[email_address] </li></ul>Romain Chaumais 35 ans
    • 3. La société <ul><li>Notre développement </li></ul><ul><ul><li>Ysance est une société de conseil et de développement créée en 2005 par Laurent Letourmy (Directeur technique) et Romain Chaumais (Décisionnel) </li></ul></ul><ul><ul><li>Fin 2009, Ysance comptait 40 collaborateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>La société est indépendante, rentable depuis sa création et partiellement détenue par ses managers </li></ul></ul>
    • 4. La société <ul><li>Structurée autour de 4 métiers </li></ul>Conseil en organisation Décisionnel eCommerce & CRM Cloud Computing
    • 5. Notre métier <ul><li>Simplifier les projets informatiques </li></ul><ul><ul><li>Apporter à nos clients nos expertises pour les aider à se concentrer sur leurs enjeux business </li></ul></ul><ul><ul><li>Proposer la réponse la plus pertinente au problème posé </li></ul></ul><ul><ul><li>Proposer des solutions innovantes mais éprouvées en toute indépendance vis-à-vis des éditeurs </li></ul></ul>
    • 6. Notre positionnement <ul><li>Être des spécialistes sur des technologies pertinentes en choisissant nos partenaires sur le principe du best of breed </li></ul>2005 2006 2007 2008 2009 2010
    • 7. Notre positionnement <ul><li>Un leader d’opinion sur nos domaines d’excellence </li></ul>
    • 8. Nos clients Des grands comptes et des sociétés en forte croissance
    • 9. <ul><li>Pilotez enfin vos centres de contacts ! </li></ul>
    • 10. Le rôle stratégique du centre de contacts <ul><li>Aboutissement de l’évolution profonde de la place du client dans la stratégie de l’entreprise </li></ul><ul><ul><li>Vision product centric -> Vision customer centric </li></ul></ul><ul><li>Souvent l’unique capteur à l’écoute du pouls des clients </li></ul><ul><ul><li>Rôle croissant avec la multiplication des canaux de communication </li></ul></ul><ul><ul><li>Position stratégique dans la gestion et l’amélioration de la relation et de la connaissance client </li></ul></ul><ul><li>Est devenu un contributeur important dans la génération de revenus et de croissance </li></ul><ul><ul><li>Visibilité au plus haut niveau de l’organisation des entreprises </li></ul></ul><ul><ul><li>Alignement sur la stratégie d’entreprise </li></ul></ul><ul><ul><li>Exigences en efficacité, performance et optimisation des coûts </li></ul></ul>08/06/2010
    • 11. Gestion de la performance d’un centre de contacts <ul><li>“ On ne peut pas améliorer ce que l’on ne sait pas mesurer” </li></ul><ul><ul><li>Etablir un pont entre les objectifs du centre de contacts et ceux de l’entreprise </li></ul></ul><ul><ul><li>Fournir une vue unifiée de la performance du centre de contacts à l’ensemble des organisations de l’entreprise </li></ul></ul><ul><ul><li>Mesurer et piloter le centre de contacts en utilisant des KPI partagés, des données consolidées et des tableaux de bord adaptés </li></ul></ul><ul><li>Approche analytique et quantitative , orientée métier et supprimant subjectivité et ambigüité </li></ul><ul><ul><li>Clarifie les objectifs </li></ul></ul><ul><ul><li>Augmente la productivité </li></ul></ul><ul><ul><li>Améliore les résultats et la valeur générée </li></ul></ul>08/06/2010
    • 12. Le cycle de la gestion de la performance 06/03/2007 www.ysance.com
    • 13. Les domaines participant à la gestion de la performance Gestion de la performance 08/06/2010 Agents Business Clients Evaluer Développer Analyser <ul><li>Volume de flux </li></ul><ul><li>Appels abandonnés </li></ul><ul><li>Appels/Contacts pris </li></ul><ul><li>Durée moyenne de traitement </li></ul><ul><li>Etc. </li></ul><ul><li>Nb heures de production </li></ul><ul><li>Taux d’efficacité </li></ul><ul><li>Durée moyenne de conversation </li></ul><ul><li>Justesse planification </li></ul><ul><li>Etc. </li></ul><ul><li>Nouveaux clients </li></ul><ul><li>Augmentation des affaires </li></ul><ul><li>Réduction cycle de vente </li></ul><ul><li>Cross/Up selling </li></ul><ul><li>Etc. </li></ul><ul><li>Coût acquisition client </li></ul><ul><li>Augmentation satisfaction </li></ul><ul><li>Fidélisation / </li></ul><ul><li>Augmentation valeur client </li></ul><ul><li>Etc. </li></ul>Process Optimiser
    • 14. Les bénéfices <ul><li>Les agents travaillent plus vite </li></ul><ul><ul><li>Compréhension claire des attentes </li></ul></ul><ul><ul><li>Connaissance de leurs performances </li></ul></ul><ul><ul><li>Application des plans d’amélioration </li></ul></ul><ul><li>Les superviseurs gèrent mieux </li></ul><ul><ul><li>Connaissent les agents qui ont besoin d’aide et qui performent </li></ul></ul><ul><ul><li>Définissent les plans d’amélioration </li></ul></ul><ul><ul><li>Détectent les domaines critiques </li></ul></ul><ul><li>Les planificateurs sont plus précis </li></ul><ul><ul><li>Accèdent aux tendances prévisionnelles et aux plannings </li></ul></ul><ul><ul><li>Comprennent et diagnostiquent les anomalies </li></ul></ul><ul><li>Les analystes et exécutifs suivent les performances </li></ul><ul><ul><li>Mesurent le suivi des objectifs et appréhendent les enjeux métiers </li></ul></ul>08/06/2010
    • 15. <ul><li>La mise en œuvre de la gestion de la performance </li></ul>08/06/2010
    • 16. Les défis organisationnels <ul><li>Complexification des données sources </li></ul><ul><ul><li>Technologies de plus en plus sophistiquées </li></ul></ul><ul><ul><li>Informations en silos non unifiées </li></ul></ul><ul><li>Multiplication des rapports </li></ul><ul><ul><li>Rapports contradictoires </li></ul></ul><ul><ul><li>Consolidations et rapprochements laborieux via des outils bureautiques </li></ul></ul><ul><li>Perte de la vision opérationnelle </li></ul><ul><ul><li>Manque de transparence et de traçabilité </li></ul></ul><ul><ul><li>Informations fondamentales éparpillées </li></ul></ul><ul><ul><li>Analyses complexes et peu fiables </li></ul></ul>08/06/2010
    • 17. Les contraintes techniques <ul><li>Des systèmes de pilotage de plus en plus sollicités… </li></ul><ul><ul><li>Obligation de consolider toutes les données de l’entreprise depuis toutes les sources existantes (Centre de contacts + Référentiels) </li></ul></ul><ul><ul><li>Nécessité de les rendre disponibles, à tous moment et pour tous les utilisateurs, sous forme d’informations intelligentes et « activables » </li></ul></ul><ul><li>… et de plus en plus complexes !! </li></ul><ul><ul><li>Des coûts de plus en plus élevés </li></ul></ul><ul><ul><li>Des architectures de plus en plus compliquées, </li></ul></ul><ul><ul><li>Une prolifération de suites d’outils allongeant les circuits de choix, </li></ul></ul><ul><ul><li>Des temps de construction des « TDB » de plus en plus longs </li></ul></ul><ul><ul><li>Des utilisateurs de plus en plus pénalisés par «l’effet tunnel». </li></ul></ul>08/06/2010
    • 18. Une réponse projet alternative <ul><li>Mettre en œuvre des méthodes, des techniques et des solutions dites «Faciles et légères» </li></ul><ul><li>Les objectifs recherchés sont : </li></ul><ul><ul><li>Obtenir des gains IMMEDIATS pour un coût justifiable, </li></ul></ul><ul><ul><li>Fournir une aide à l’exploration, l’identification et la qualification des données UTILES, </li></ul></ul><ul><ul><li>Etre RAPIDEMENT mis en place et déployé avec l’assistance d’un intégrateur FORMATEUR, </li></ul></ul><ul><ul><li>Etre techniquement SOLIDE et véritablement ÉVOLUTIF </li></ul></ul><ul><ul><li>Déclencher une véritable ADHÉSION des utilisateurs et donner de la VISIBILITÉ aux projets </li></ul></ul>
    • 19. <ul><li>Simplifier les Décisions pour Tous </li></ul>08/06/2010
    • 20. QlikTech : un éditeur en forte croissance <ul><li>Siège aux US, fondée en Suède en 1993 </li></ul><ul><li>Plus fort taux de satisfaction clients </li></ul><ul><li>L’éditeur de BI qui enregistre la plus forte croissance au monde </li></ul><ul><li>CA : 120 millions de dollars et une croissance de 50% en 2008 </li></ul><ul><li>570 000 utilisateurs, plus de 13 000 clients dans 95 pays </li></ul><ul><li>Plus de 800 partenaires à travers le monde </li></ul><ul><li>570 employés, 22 bureaux dans 15 pays </li></ul>Un grand nombre de clients
    • 21. Retour d’expérience habituel sur un projet BI Extrêmement coûteux Difficile d’obtenir les bonnes données Durée moyenne de déploiement : 17 mois Temps moyen de création d’une application : 5 mois Coûts des services 500 K$ 400 K$ 300 K$ 200 K$ 100 K$ 0 $ Résultats longs à obtenir SAP BW Cognos Business Objects Formats de données multiples Utilisateurs pas certains d’obtenir les données pertinentes 64 % 36 % Utilisateurs certains d’obtenir les données pertinentes Enquête BI 8 réalisée par BARC Enquête BI InfoWorld & IDC
    • 22. <ul><li>Accessibles à tous </li></ul><ul><li>Utilisation simple et intuitive </li></ul><ul><li>Résultats obtenus en quelques secondes </li></ul><ul><li>Aucune formation nécessaire </li></ul><ul><li>Autonomie </li></ul><ul><li>Addictif </li></ul><ul><li>Tout le monde aime les utiliser </li></ul>Utilisation actuelle des applications domestiques
    • 23. Allie la puissance des applications pro à la simplicité d’utilisation des applications domestiques <ul><li>Aussi simple d’utilisation que les applications domestiques </li></ul><ul><li>Résultats instantanés </li></ul><ul><li>Addictif </li></ul><ul><li>Interface séduisante, conviviale et intuitive </li></ul><ul><li>Vues d’ensemble et analyses approfondies </li></ul><ul><li>Rend le complexe simple </li></ul><ul><li>Permet aux utilisateurs de se dépasser </li></ul><ul><li>Tout le monde aime l’utiliser </li></ul>
    • 24. L’expérience des clients QlikView <ul><li>Résultats de l’enquête réalisée conjointement par IDC et QlikTech </li></ul>Succès et satisfaction des projets BI • 96 % des clients sont satisfaits de QlikView Retour sur investissement • 186 % de retour sur investissement • Période d’amortissement de 6,5 mois Time to Value 44 %  ont déployé QlikView en 1 mois 77 %  ont déployé QlikView en 3 mois 50 %  de réduction du temps d’accès et d’analyse des informations -100 0 100
    • 25. Rendre le complexe simple <ul><li>Consolidez rapidement les informations, quelle que soit leur source </li></ul><ul><li>Recherchez des données avec la même simplicité que Google </li></ul><ul><li>Visualisez les données à l’aide de graphiques derniers cris </li></ul>
    • 26. De nouvelles possibilités pour les utilisateurs <ul><ul><li>Analysez simplement et de manière approfondie les éléments clés de l’activité </li></ul></ul><ul><li>Suivez des prévisions, tendances et créez des scénarios what-if </li></ul><ul><li>Créez des applications et des tableaux de bord personnalisés et en self-service </li></ul><ul><ul><li>Modèle en mode « pull » qui donne aux utilisateurs ce dont ils ont besoin, au moment où ils en ont besoin </li></ul></ul>
    • 27. Une Différence Fondamentale <ul><li>Associative </li></ul><ul><li>Conduite par la pensée </li></ul><ul><li>Naturelle </li></ul><ul><li>Libératrice </li></ul><ul><li>Flexible </li></ul><ul><li>Collaborative </li></ul><ul><li>Personnelle </li></ul><ul><li>Rend plus fort </li></ul>La Technologie Associative In-Memory Brevetée Quoi Time Memory & Processor Power 64 Bit Traditional Cube OLAP “ Pre-processing” QlikView Real-time OLAP “ Real-time processing” <ul><li>In Memory </li></ul><ul><li>Rapide </li></ul><ul><li>Faible impact </li></ul><ul><li>Visuellement Interactive </li></ul><ul><li>Résumé et Détail </li></ul><ul><li>Portable </li></ul><ul><li>Simple </li></ul><ul><li>Peu onéreuse </li></ul><ul><li>Intégrante </li></ul>La Puissance de la Simplicité Comment
    • 28. Fournir une Approche Intégrée Couches BI Traditionnelles Beaucoup d’Outils Nombreux Acteurs Conduit par l’Informatique Des mois pour changer Coût Elevé Data Warehouse Data Marts OLAP, Requêtes et Outils de Reporting Interface Utilisateurs, Dashboards, Scorecards, Rapports Integration Layer (ETL) Un outil Un acteur Pour l’Utilisateur Final Des Minutes pour changer Faible Coût <ul><li>Interface Utilisateur </li></ul><ul><li>Moteur de Rapports et Graphiques </li></ul><ul><li>Moteur d’Analyses </li></ul><ul><li>Compression des données </li></ul><ul><li>Intégration </li></ul>ERP CRM Données non structurées ERP CRM Données non structurées
    • 29. La Technologie unique d’association en mémoire
    • 30. <ul><li>Consolidation aisée de diverses sources de données </li></ul>La Technologie unique d’association en mémoire
    • 31. <ul><li>Consolidation aisée de diverses sources de données </li></ul><ul><li>Chargement de toutes les données en mémoire </li></ul>La Technologie unique d’association en mémoire
    • 32. <ul><li>Consolidation aisée de diverses sources de données </li></ul><ul><li>Chargement de toutes les données en mémoire </li></ul><ul><li>Possibilité de recherches et d’analyses associatives en temps réel </li></ul>La Technologie unique d’association en mémoire
    • 33. L’approche BI traditionnelle
    • 34. L’approche BI traditionnelle <ul><li>Pré-détermination des sources de données par l’IT </li></ul>
    • 35. L’approche BI traditionnelle <ul><li>Pré-détermination des sources de données par l’IT </li></ul><ul><li>Les données passent par un processus ETL (Extract, Transform, Load) </li></ul>
    • 36. L’approche BI traditionnelle <ul><li>Pré-détermination des sources de données par l’IT </li></ul><ul><li>Les données passent par un processus ETL (Extract, Transform, Load) </li></ul><ul><li>Les données sont chargées dans un data warehouse et modélisées en cubes </li></ul>
    • 37. L’approche BI traditionnelle <ul><li>Pré-détermination des sources de données par l’IT </li></ul><ul><li>Les données passent par un processus ETL (Extract, Transform, Load) </li></ul><ul><li>Les données sont chargées dans un data warehouse et modélisées en cubes </li></ul><ul><li>Les données sont chargées dans l’application BI </li></ul>
    • 38. L’approche BI traditionnelle <ul><li>Pré-détermination des sources de données par l’IT </li></ul><ul><li>Les données passent par un processus ETL (Extract, Transform, Load) </li></ul><ul><li>Les données sont chargées dans un data warehouse et modélisées en cubes </li></ul><ul><li>Les données sont chargées dans l’application BI </li></ul><ul><li>À chaque changement de donnée, tout le processus est répété </li></ul>
    • 39. <ul><li>Démonstration – </li></ul><ul><li>Demander une présentation à qlikview@ysance.com </li></ul>
    • 40. <ul><li>Démarche projet </li></ul>08/06/2010
    • 41. Quelle démarche projet associée ? <ul><li>Ne pas exiger des utilisateurs qu’ils spécifient dans les moindres détails les tableaux de bord voulus </li></ul><ul><ul><li>Ils ne savent pas quelles données sont disponibles et/ou accessibles </li></ul></ul><ul><ul><li>Il est très difficile d’anticiper les besoins en analyse de données </li></ul></ul><ul><ul><li>Attention à la restitution à la Excel !! </li></ul></ul><ul><li>Préférer une approche de type matrice Dimensions / Indicateurs </li></ul><ul><ul><li>Isoler les domaines de données que les utilisateurs souhaitent analyser </li></ul></ul><ul><ul><li>Valider les référentiels et les hiérarchies </li></ul></ul><ul><ul><li>Les accompagner dans la désignation et la caractérisation des indicateurs </li></ul></ul><ul><ul><li>Attention à la dimension temps !! </li></ul></ul>
    • 42. Quelle démarche projet associée ? <ul><li>Travailler en mode Maquette -> Prototype -> Version 1.0 </li></ul><ul><ul><li>Permet d’apprivoiser les données (qualité, cohérence, articulation) et de vérifier la validité des règles de calcul </li></ul></ul><ul><ul><li>Permet d’associer les utilisateurs finaux à la conception des écrans de restitutions durant des sessions de type « Atelier » </li></ul></ul><ul><ul><li>Réduit les délais de mise à disposition de la première version de l’application </li></ul></ul><ul><li>Ne pas hésiter à brancher temporairement les tableaux de bord directement sur les applications transactionnelles </li></ul><ul><ul><li>On peut faire de grande analyse avec peu de données </li></ul></ul><ul><ul><li>Permet d’évaluer, au plus tôt, les travaux de chargement des données dans les infocentres opérationnels/décisionnels </li></ul></ul><ul><ul><li>Permet de paralléliser « tableaux de bord » et « Datamarts » </li></ul></ul><ul><li>Livrer rapidement de nouvelles versions par itérations successives </li></ul>
    • 43. <ul><li>Contact : [email_address] - 06 86 58 96 84 </li></ul>Questions ? 08/06/2010

    ×