Traces numeriques explicites

2,105 views
1,874 views

Published on

Atelier IC 2011 - Traces

Published in: Technology, Travel, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,105
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
10
Actions
Shares
0
Downloads
28
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Traces numeriques explicites

  1. 1. Traces/ numériques / explicites  <br />Yannick Prié<br />Université Lyon 1<br />LIRIS UMR5205<br />
  2. 2. Objectifs<br />Donner des éléments de caractérisation des traces et de leur utilisation<br />Proposer quelques définitions <br />Présenter quelques travaux autour de l’approche des Systèmes à Base de Traces Modélisées<br />
  3. 3. Plan <br />Traces<br />Traces numériques<br />Traces numériques explicites pour utilisateurs conscients <br />
  4. 4. Traces comme indices / signes<br />Définir une trace en tant que telle est impossible<br />« Génitif intrinsèque » (Serres)<br />Interprétation, signification<br />Abstraction<br />Indice d’événements <br />Questions de causalité / indices<br />Trace de processus<br />Suite d’événements<br />Composition d’indices<br />(indice plutôt isolé vs trace plutôt composée)<br />
  5. 5. Interprétation de traces et activité<br />L’interprétation est impliquée dans une activité<br />Articulation consciente de la trace à l’activité<br />Expérimentation<br />Enquête<br />Réflexivité<br />Articulation inconsciente<br />Signification immédiate<br />Réflexion en action (Schön)<br />
  6. 6. Traces et constitution d’un rapport au temps<br />Construction du passé<br />Juste passé<br />Passé personnel <br />Passé commun<br />Construction du futur<br />prise de conscience et transformation de l’activité et de soi-même<br />Narration et récit<br />
  7. 7. Bilan intermédiaire<br />Définition générale<br />La trace est une inscription-signe utilisée au cours d’une activité dans laquelle cette signification est mobilisée, ce qui implique une interprétation<br />Focalisation : trace = signe du passé<br />La trace est inscription-signe d’un événement ou d’un processus passé utilisée au cours d’une activité dans laquelle cette signification est mobilisée, ce qui implique une interprétation<br />
  8. 8. Plan <br />Traces<br />Traces numériques<br />Traces numériques explicites pour utilisateurs conscients <br />
  9. 9. Traces et numérique<br />Le numérique est fondé sur la notion de trace, tout processus numérique utilise des traces et produit des traces<br />Dans le numérique, tout est donc signe, au moins du ou des processus qui en sont à l’origine<br />Un monde d’indices à interpréter<br />Propositions<br />Penser l’interprétation instrumentée comme structuration spatio-temporelle d’indices <br />Considérer une double interprétation<br />
  10. 10. Structuration spatio-temporelle d’indices numériques<br />Interprétation de traces numériques<br />Processus d’organisation, de transformation d’éléments numériques quelconques<br />spatial : structuration<br />temporel : temporalisation<br />Résultat<br />nouveaux éléments numériques signifiants<br />
  11. 11. Double interprétation 1- Interprétation liée aux processus numériques<br />Interpréter d’abord les indices comme traces de processus informatiques, de calcul<br />Interprétation automatisée d’indices<br />définition de processus à partir des relations séquentielles ou chronologiques<br />reconstruction de processus quelconque<br />interprétation informée par la connaissance de caractéristiques d’un processus / programme, expert<br />Fabrication de nouveaux indices signes de causes extérieures au numérique<br />interprétation « à la limite » numérique<br />interprétation cohérente avec la formalité numérique<br />
  12. 12. Double interprétation 2- Interprétation liée aux processus ayant mis en jeu les processus numériques<br />Interpréter ensuite ces indices comme traces de processus qui ont pu se dérouler <br />en dehors du monde numérique<br />processus physiques, biologiques, humains, sociaux, etc.<br />avec le monde numérique<br />activité médiée<br />Interprétation arbitraire par rapport au numérique<br />Interprétation de <br />processus mondains<br />Interprétation de processus calculatoires<br />
  13. 13. Interprétation humaine de traces numériques<br />Obligatoirement instrumentée<br />Directe<br />à partir de la présentation d’indice(s) plus ou moins calculée<br />Interactive<br />organisation/transformation manuelle interactive en nouveaux indices<br />assisté par des processus automatiques<br />requêtes, transformations, visualisation<br />assistance possible par des modèles sur les processus visés<br />Structuration automatique machinique<br />Structuration interactive humaine<br />
  14. 14. Structuration interactive comme tissage d’indices<br />Mise en texte <br />au sens large : tableau, groupement, texte écrit<br />Objectification éphémère ou durable de la trace<br />Narration, séquentialisation, temporalisation<br />
  15. 15. Bilan<br />Deux types d’objets de l’activité d’interprétation<br />Deux types d’outils pour l’interprétation considérée comme structuration<br />Structuration interactive<br />Structuration automatique<br />Interprétation de <br />processus mondains<br />Interprétation de processus calculatoires<br />
  16. 16. Exemple 1 : données météo<br />Traces<br />données de température dans une base de données <br />Structuration automatique<br />lissage + présentation sur une carte<br />Interprétation processus mondain<br />il fait chaud à Toulouse<br />
  17. 17. Exemple 2 : données d’exécution<br />Traces<br />logs d’un système<br />Structuration automatique<br />détection d’un problème<br />Interprétation processus calculatoire<br />erreur dans le code<br />
  18. 18. Exemple 3 : vidéo<br />Traces<br />informations audio-visuelles<br />Structuration automatique<br />présentation de la vidéo comme objet <br />détection de visages<br />Structuration interactive<br />expérience de la vidéo en train de se jouer, arrêt sur image, déplacement<br />validation des visages proposés<br />construction d’une structure d’annotation<br />Interprétation de processus mondain<br />telle personne a fait telle action<br />la séance s’est bien passée<br />
  19. 19. Exemple 4 : traces de conduite<br />Traces<br />vitesse, angle volant, position, vidéo<br />fixations regards (issus d’une interprétation préalable)<br />Structuration automatique<br />accélération, tour volant, etc.<br />présentation dans une timeline<br /> Structuration interactive<br />marquage d’un « dépassement » de t1 à t2<br />requêtage et affichage<br />e.g. « tour volant > 30 ET regard rétro gauche »<br />Interprétation de processus mondain<br />modèles de conduite<br />
  20. 20. Le cas de l’activité médiée<br />Processus visé = activité qui prend appui sur des inscriptions numériques et des outils numériques<br />L’outil numérique supporte l’activité<br />Les indices-inscriptions sont (plus) directement interprétables dans les termes de l’activité<br />Instrumentation possible d’une interprétation automatique de processus calculatoire <br />Préparation d’un environnement d’inscription de traces<br />Conséquences possibles sur l’activité<br />Réflexivité : indicateurs, historique, contextualisation<br />Assistance <br />
  21. 21. Exemple 5 : indicateurs<br />Traces<br />messages sur un chat<br />Structuration automatique<br />construction d’un pourcentage de participation<br />Interprétation de processus mondain<br />Etienne ne participe pas assez<br />Je n’étais pas très impliqué<br />
  22. 22. Exemple 6 : historique<br />Traces<br />logs serveur web<br />Structuration automatique<br />construction d’indices de navigation, e.g. Recherche d’information, Achat en ligne, Traitement courrier<br />présentation en timeline<br />Interprétation de processus mondain<br />Etienne traite son courrier en général le matin<br />Qu’est-ce que j’ai bien pu faire lundi ?<br />
  23. 23. Exemple 7 : annotation de l’activité avec des marqueurs<br />Structuration automatique<br />Gestion du marquage temporel<br />Présentation temporalisée de marqueurs<br />Structuration interactive<br />Pose de marqueurs, modification<br />Interprétation de processus mondain<br />Je commence telle tâche<br />Il faudra envoyer un mail à Marie plus tard<br />
  24. 24. Structuration interactive<br />Structuration automatique<br />Interprétation de processus calculatoires<br />Structuration interactive<br />Structuration automatique<br />Interprétation de processus mondains<br />(Interprétation formalisée de processus calculatoires)<br />Bilan : deux cas principaux<br />
  25. 25. Bouger les curseurs<br />Par principe, tout élément informatique <br />est atteignable, manipulable, structurable<br />peut participer à une sémiose<br />en tant que signe de processus numérique réel ou reconstruit <br />en tant que signe « à la limite » de processus mondains<br />peut participer à un activité de structuration<br />Evolution d’un système tracé<br />évolution de la séparation automatique / interactif<br />par automatisation de schémas de structuration interactive<br />par abandon de modes de structuration automatique<br />changement des processus numériques eux-mêmespour prendre en compte / optimiser l’évolution de la structuration automatique<br />
  26. 26. Bilan intermédiaire<br />Trace numérique<br />Inscription numérique composée d’un ou de plusieurs éléments numériques, interprétée comme signe d’un événement ou d’un processus numérique ou mondain au cours d’une activité instrumentée dans laquelle cette signification est mobilisée <br />Trace numérique d’activité médiée<br />Inscription numérique composée d’un ou de plusieurs éléments numériques, interprétée comme signe d’une activité médiéeau cours d’une activité instrumentée dans laquelle cette signification est mobilisée en analyse ou en réflexivité<br />
  27. 27. Plan <br />Traces<br />Traces numériques<br />Traces numériques explicites pour utilisateurs conscients <br />
  28. 28. Trace numérique explicite d’activité médiée<br />Trace qui se présente explicitement comme une trace d’un processus, qui s’appréhende comme une trace<br />temporalisation explicite d’éléments signifiants interprétables en lien avec l’activité <br />Pas forcément facile à interpréter !<br />Utilisateur conscient<br />trace des autres (analyse)<br />ou de soi-même (réflexivité)<br />
  29. 29. Utilisations des traces explicites<br />Analyse de traces passées <br />Construction d’interprétation scientifique<br />Contextualisation de ressources partagées<br />Partage et redocumentation d’activité<br />Analyse instantanée <br />Monitoring<br />Prévision<br />Rétrospection : historiques <br />Recherche d’information <br />Développement : appropriation, métacognition<br />Partage et redocumentation<br />Contextualisation de ressource<br />Réflexivité instantanée : indices<br />Traces instantanées, awareness, undo, marqueurs<br />Mémoire prospective<br />Analyse<br />Réflexivité<br />
  30. 30. Problématiques applicatives<br />Technologie intellectuelle visant à permettre l’interprétation d’une trace numérique d’activité<br />Dispositif interactif de présentation, de navigation et d’interprétation d’une trace explicite d’une activité instrumentée <br />Intégration dans une activité d’analyse<br />interprétation/ partage<br />Technologie intellectuelle visant à permettre l’interprétation d’une trace numérique de sa propre activité <br />Dispositif interactif de présentation, de navigation et d’interprétation d’une trace explicite de son activité instrumentée <br />Intégration pour une expérience complète <br />activité + réflexivité<br />Appropriabilitéde la trace<br />construction de son expérience passée<br />Analyse<br />Réflexivité<br />
  31. 31. Challenges <br />Représentation des traces numériques<br />modèles de traces<br />Opérationnalisation de la structuration automatique<br />transformations et modèles de transformation<br />Visualisation et interaction pour l’interprétation (structuration interactive)<br />timelines ou autres<br />Conception de systèmes<br />méthodologie<br />Ethique<br /> principes<br />
  32. 32. Ethique et confidentialité<br /> Principe : un utilisateur<br />est propriétaire de ses traces<br />peut contrôler la collecte (débrayage complet, débrayage partiel)<br />contrôle la diffusion et le partage de ses traces<br />Moyen<br />notification du traçage<br />retour instantané (léger) sur ce qui est tracé<br />outil(s) d’interprétation de trace<br />
  33. 33. Traces modélisées<br /><ul><li>Une trace contient des obsels (observedelement)</li></ul>temporellement situés<br />t : obsel instantané<br />t1, t2 : obsel duratif<br />avec un contenu<br />attributs / valeurs <br />Deux obsels peuvent être mis en relation<br />Un obsel a un type<br />
  34. 34. Traces modélisées (2)<br />Modèle de trace : <br />ensemble de <br />types d’obsels<br />types de relation<br />Trace modélisée : <br />association d’un ensemble d’obsels et de relations et d’un modèle de trace<br />
  35. 35. Traces et transformations (1)<br />Passage d’une trace modélisée à une autre trace modélisée<br />Abstraction<br />
  36. 36. Traces et transformations (2)<br />Transformation de traces<br />sélection, réécriture, fusion<br />Trace première<br />trace non transformée<br />Transformations automatiques<br />Modèles de transformation = descriptions formelles de transformations<br />Transformations manuelles<br />Graphe des transformations<br />traçabilité des transformations<br />
  37. 37. Systèmes à base de traces<br />Collecte des traces<br />Conservation des traces <br />base de traces<br />Transformation de traces <br />assurer l’interprétabilité<br />Outils d’exploitation des traces – notamment visualisation interactive <br />assurer la visibilité et l’appropriabilité<br />(Settouti, 2011)<br />
  38. 38. Systèmes à Base de Traces<br />
  39. 39. Exemple global : Visu<br />Projet ANR ITHACA (Lyon 1, Lyon 2, TECFA)<br />Interactive Traces for Humain Awareness and Collaborative Annotation<br />Application Visu : tutorat en ligne<br />Acteurs <br />responsable de formation<br />tuteurs<br />apprenants<br />Fonctionnement <br />séances de tutorat synchrone<br />retour sur l’activité asynchrone<br />
  40. 40. Visu : salon synchrone<br />Salon synchrone <br />Visioconférence + chat + plan de séance + documents de séance + zone de marquage + timeline de présentation des traces<br />Traces d’activité<br />Trace des interactions<br />Trace de marquage<br />Traces audio-vidéo<br />
  41. 41.
  42. 42. Visu : salon de rétrospection<br />Salon de rétrospection<br />Player audiovidéo<br />Timelinesynchronisée<br />Traces personnelles<br />Traces partagées<br />Commentaires<br />Annotation de l’activité a posteriori<br />Transformation manuelle des traces<br />Trace d’activité<br />Trace de l’utilisation (pour l’analyse)<br />
  43. 43.
  44. 44. Visu : gestion de bilans<br />Module de documentarisation de traces<br />Construction de fragments documentaires<br />Module de visualisation de bilans<br />Texte + vidéo<br />
  45. 45.
  46. 46.
  47. 47. Autres travaux<br />Partage de traces, traces collectives<br />Reprise d’activité lointaine ou proche à base de traces<br />Documentarisation textuelle semi-automatique<br />Construction interactive de transformations<br />Timelines et présentation de traces<br />Raisonnement à Partir de l’Expérience Tracée <br />Transformation = inférence<br /> Fouille interactive de traces<br />Transformations<br />Modèles d’activité<br />…<br />
  48. 48. Méthodologie<br />(Laflaquière, 2009)<br />
  49. 49. Méthodologie<br />
  50. 50. Conclusion<br />Indice / trace<br />Interprétation comme structuration spatio-temporelle d’indices <br />automatique et interactive <br />Interprétation de processus calculatoires puis mondains<br />Traces explicites et utilisateurs conscients<br />analyse / réflexivité<br />Systèmes à base de traces modélisées<br />Traces explicites pour la réflexivité<br />
  51. 51. Remerciements<br />Equipe SILEX<br />

×