Réintégrations formelles du sens dans le système numérique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Réintégrations formelles du sens dans le système numérique

on

  • 963 views

Présentation aux ENMI 2012 - 18 décembre 2012 - http://enmi12.org/

Présentation aux ENMI 2012 - 18 décembre 2012 - http://enmi12.org/

Statistics

Views

Total Views
963
Views on SlideShare
939
Embed Views
24

Actions

Likes
0
Downloads
2
Comments
0

3 Embeds 24

http://ldt.iri.centrepompidou.fr 13
http://eventifier.co 10
https://twitter.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Réintégrations formelles du sens dans le système numérique Réintégrations formelles du sens dans le système numérique Presentation Transcript

  • Réintégrations formelles du sens dans le système numérique Yannick Prié LINA UMR 6241 Université de Nantes Entretiens du Nouveau Monde Industriel, Paris, 17-18 décembre 2012
  • Plan• Contexte général• Quelques cas de réintégration• Quelques remarques
  • Un monde d’inscriptions• De la façon la plus large : un monde d’objets techniques – dans lequel agir – avec lequel interagir• L’action – comme sense making : interprétation – et comme inscription • dans le support technique externe • inscription dans le corps vivant (Bachimont)• Ici : inscriptions numériques
  • Décalage• Entre inscriptions et sens – ce qui est formalisé dans les inscriptions, – la manière dont celle-ci sont utilisées, vécues, impliquées dans une activité de connaissance• Obligatoire et permanent• Principe même de l’action / interprétation créatrice de sens (plus ou moins prévue / contrôlée)
  • Réintégration formelle du sens• Le sens vécu peut être inscrit à son tour• Question – Comment penser, conceptualiser la réintégration de l’interprétation, du vécu dans le système numérique ? – Comment évolue le système numérique en lien avec l’activité humaine ? • notamment comment thématiser les décalages comme moteurs de l’évolution
  • Activité humaine… système numérique global …et système numérique(inscriptions numériques existantes et les algorithmes qui les manipulent)
  • L’activité comme interprétation d’inscriptionsexistantes et création d’inscriptions nouvelles Activité humaine système numérique global = ensemble d’inscriptionsDéveloppement du système = évolution des inscriptions
  • Co-développement du systèmenumérique et de l’activité Activité humaine système numérique global = ensemble d’inscriptions Activité humaine système numérique global = ensemble d’inscriptions Activité humaine système numérique global = ensemble d’inscriptions
  • Thème de réflexion• Co-développement – de l’activité humaine • individuelle, collective – et du système numérique • nouvelles inscriptions• Un peu ambitieux… – limitons-nous à quelques cas !
  • Plan• Contexte général• Quelques cas de réintégration• Quelques remarques
  • Réintégration formelle de sens dans lesystème numériqueDéfinition : toute action visant à inscrire en unenouvelle inscription numérique une partie dusens vécu dans l’action (interprétation)s’appuyant sur d’autres inscriptions numériquesCette réintégration formelle est considéréecomme un moteur du développement dusystème numérique.
  • Réintégration formelle de sens dans lesystème numérique (cont.)Inscriptions Caractéristiques• Nouveau contenus • Temporalité• Métadonnées – Immédiate vs à long terme – dont traces • Moyens d’inscription – Fournis par les outils vs• Evolution des outils nécessitant de la• Nouveaux outils programmation (différents degrés)• … • Agent• Disparitions – l’utilisateur lui-même ou – de ces différents éléments d’autres • …
  • Cas 1 :lecture et écriture numériques• Contexte : – travail intellectuel – nombreux contenus et outils• Réinscriptions variées liées à l’interprétation – Annotation numérique des contenus – Prise de notes – Rédaction et partage de documents• Dialogue avec soi-même et autrui au moyen des inscriptions
  • Exemple maison : outil Advene• Outil de lecture active vidéo• Cycle complet analyse de corpus vidéo – annotation – visualisations – partage web• Souplesse : « découvrir le squelette en marchant »• Deux exemples récents – Thèse Livia Giunti (cinéma) – Thèse Daniel Schmitt (muséographie)• Digital Humanities (?) http://advene.org/
  • Cas 2 :adaptation de système• Contexte – activité médiée quelconque• Réinscription = changement explicite du système utilisé – modification de paramètres applicatifs • langue, menus • paramètres algorithme analyse de données
  • Cas 3évolution de système• Contexte – application utile et utilisée – ensemble d’applications• Réinscription = évolution du système pour l’ajustement à l’activité, aux inscriptions effectives – Application • nom prénom -> Nom Prénom • Twitter : intégration RT – Ensemble d’applications • nouvelle application, nouveau service, etc.
  • Cas 4fabrication d’outils d’intelligibilité• Contexte : données à interpréter – issues de capteurs – produits de l’activité – métadonnées liées à l’activité (traces numériques)• Réinscription = inscription de l’analyse comme outil favorisant l’intelligibilité des données – matérialisation et automatisation d’une interprétation – exemple : analyse de parcours, publicité ciblée
  • Cas 5 :partage et intégration dans les normes• Contexte – applications utiles, utilisées – interopérabilité souhaitée• Réinscription = normalisation des inscriptions et des pratiques, sédimentation, enracinement dans les couches basses – e.g. accès au fragment de la vidéo dans HTTP• Réinscription en deux formes – standard (papier) – inscriptions numériques qui y obéissent• Oubli parfois – mais plus on va profond, moins il est possible d’oublier quelque chose
  • Adaptation de systèmeLecture /écriture Fabrication d’outils Réinscription d’intelligibilité Normalisation Évolution de système
  • Plan• Contexte général• Quelques cas de réintégration• Quelques remarques
  • Remarque 1écriture numérique et sédimentation• La réinscription comme écriture numérique au sens large – de l’individuel au collectif• La voie vers la canonisation numérique – ce qui est apparu d’abord comme sens se « numérise », puis s’automatise – intégration de plus en plus profonde à la structure du système numérique• Au bout, le non-pensé, ce qui est caché sous les couches de programmes sédimentées – rien de nouveau • les technologies, la technique font partie de l’impensé toujours-déjà présent – toujours possible à déconstruire en théorie • plus difficile voire impossible en pratique
  • Remarque 2métadonnées et phases transitoires• La métadonnée comme réintégration de l’interprétation – annotation libre – sémantisation formelle – mise en relation• La métadonnée comme surcouche – qui n’est pas encore solidifiée, qui est en phase transitoire, – négociable encore, on peut sélectionner parmi les métadonnées – mais qui peut se solidifier rapidement, dès que l’utilisation devient importante • s’assurer qu’on aura toujours accès• Différents degrés de transition et de canonisation – Individuel : métadonnées idiosyncratiques supportant l’analyse – Collectif : métadonnées partagées plus largement
  • Remarque 3web sémantique et réinscription• Propriétés (théoriques) du système numérique global – chacun des éléments du système est accessible • quelque part sur une machine – deux éléments quelconques du système peuvent être mis en relation explicite • une nouvelle inscription matérialise la relation• Toute interprétation peut être réintégrée dans le système numérique, a minima comme mise ensemble explicite des éléments qui l’ont suscitée – réalisation pas évidente en pratique
  • Remarque 3 (cont.)web sémantique et réinscription• Le web sémantique / web de données – comme mode de facilitation • de l’accessibilité des éléments : URI • de leur mise en relation : triplets d’URI – comme couche technique de développement du système numérique• Couche technique générique, outils génériques – standardisation de la réinscription – accélération du partage et de la canonisation des inscriptions • open data, données ouvertes, etc.
  • Remarque 4enjeux• (trans-)individuation à tous les niveaux• Enjeux économiques à tous les niveau – lecture/écriture, adaptation d’application, fabrication d’outils d’intelligibilité, évolution de système, normalisation• Contrôle ? – ISO, W3C (groupes, TAG), etc.
  • Remarque 5l’activité et ses inscriptions Observer et mesurer leur co-évolution
  • Remarque 5 (cont.)l’activité et ses inscriptions• Formes de matérialisation de l’information – formes des inscriptions numériques dans leur rencontre avec l’activité humaine • e.g. genres documentaires, feuilles de style, structures d’argumentation, etc. • remarque : indépendantes de l’activité ? – cf. proposition Van Harmelen « universal patterns » d’information – possibilité de reconnaissance automatique (synchronique / diachronique) • Vers un traçage du développement de lignées techniques ?
  • Remarque 5 (cont.)l’activité et ses inscriptions• Vers une « mesure » de l’activité dans les inscriptions – Le système numérique permet (en théorie) de calculer n’importe quel indicateur de l’activité qui s’y adosse • interpréter les inscriptions pour y voir les traces de l’activité • étude côté humain et côté machine – Cas particulier de la construction d’outils d’intelligibilité • interprétation de l’activité, indicateurs d’activité • possibilité de mener des études « temps réel » – eg. humanités numériques, sociologie temps réel, web science
  • Remarque 5 (cont.)l’activité et ses inscriptions• Réintégration / canonisation de ces connaissances – intégration de l’interprétation de l’activité (analyse) dans les inscriptions disponibles (indicateurs d’activité) et construction de pratiques au-dessus – accélération, réintégration de modes d’intelligibilité issus de la recherche • questions nombreuses – pharmakon ? – dissolution des humanités dans la numérisation ?
  • Remarque 6l’activité individuelle et ses inscriptions• Viser le niveau micro de la raison computationnelle – cf. raison graphique (macro : effets sociétaux et micro : lecture de tableau)• Centrage sur l’individuel – sens dans l’action humaine, à tout instant • le social dans ce sens, ou au-delà• Dynamique de l’activité en fonction des inscriptions – construction d’espace informationnel et co-individuation avec celui-ci•  aller voir en acte les réintégrations formelles comme manifestations de la raison computationnelle – « phénoménologie du numérique »
  • Remarque 6 (cont.)l’activité individuelle et ses inscriptions• Un terrain privilégié : les systèmes d’interprétation – catégorie spécifique de systèmes de réinscription formelle du sens orientés sur la construction/ modification explicite d’inscriptions à au cours d’une activité interprétative dans le cadre du travail intellectuel• Système d’interprétation dans les DH – interprétation de contenus, corpus • lecture active – interprétation du monde par le numérique • réification / construction d’analyses
  • Remarque 6 (cont.)l’activité individuelle et ses inscriptions• Objectif : comprendre l’activité dans les systèmes d’interprétation comme manipulation d’inscriptions – lecture, écriture, adaptation de système• Étudier – réinscriptions formelles – vécu des inscriptions en tant qu’inscriptions – développement de l’activité et des inscriptions – inscriptions-objet et inscriptions-outil –…
  • Remarque 6 (cont.)l’activité individuelle et ses inscriptions• Notion de structure informationnelle – complexe d’éléments informationnels faisant sens dans le cadre d’une activité – pas forcément canonique (i.e. inscrit en tant que tel) – réintégrable par explicitation formelle du complexe – inscription numérique vécue intrinsèquement réinscriptible
  • Remarque 6 (cont.)l’activité individuelle et ses inscriptions• Notion d’instrument numérique – inscriptions-outil + manière de faire incorporée • cf. théorie instrumentale de P. Rabardel – genèse instrumentale comme construction d’outil• Permet d’étudier – développement de l’activité à différentes échelles – système informationnel comme ensemble d’outils (inscriptions-médiateurs) et d’objets (inscriptions- objets) • changement de statut : liberté de la construction permanente d’instruments • métadonnées, données, figements au niveau individuel
  • Remarque 6 (cont.)l’activité individuelle et ses inscriptions• En route vers – détection automatique d’instrument – assistance à la gestion de son environnement et de ses pratiques – notion d’instrument collectif construit sur la notion d’instrument individuel• Double approche (« tracéo-phénoménologie » ???) – l’activité, ses instruments et son vécu – l’activité, ses instruments et sa représentation à base de traces
  • Plan• Contexte général• Quelques cas de réintégration• Quelques remarques• Résumé
  • Résumé• Étudier le co-développement de l’activité humaine et du système numérique considéré comme ensemble d’inscriptions• Notion de réinscription formelle de l’interprétation – des inscriptions qui mènent à d’autres inscriptions – exemples : lecture/écriture, adaptation d’application, fabrication d’outils d’intelligibilité, évolution de système, normalisation• Un certains nombres d’enjeux – matérialisation des formes d’inscription dans l’activité – accélération techno-centrée des cycles de réintégration • notamment pour les DH – analyse de la réintégration dans l’activité individuelle • structure informationnelle comme quasi-inscription • instrument numérique, inscriptions-médiateurs et inscriptions objets
  • Merci de votre attention http://yannickprie.net/