• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Cours chapitre1 2012
 

Cours chapitre1 2012

on

  • 461 views

 

Statistics

Views

Total Views
461
Views on SlideShare
345
Embed Views
116

Actions

Likes
0
Downloads
21
Comments
0

1 Embed 116

http://www.scoop.it 116

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • Une chaîne de valeur est l&apos;ensemble des étapes déterminant la capacité d&apos;une organisation à obtenir un avantage concurrentiel.Ces étapes correspondent aux services de l&apos;entreprise ou de manière arbitraire aux activités complexes imbriquées qui constituent l&apos;organisation. <br />
  • Pilotage = présenter une abstraction <br /> Système nerveux = relier ces abstractions <br />
  • Relire le chapitre 1 d’Urbanisme & BPM <br />
  • Praxeme meet Lemoigne  <br />
  • Faire le dessin avec 4 plans <br />
  • dû à J.A. Zachman, et est devenu très populaire puisqu’un institut lui est consacré (« The Zachman Institute for Framework Advancement », http://www.zifa.com/). Il s’agit d’un référentiel (un méta-modèle) pour décrire et relier différents éléments d’architecture. On trouve d’excellentes introductions sur le site Web, en particulier l’article original « A framework for information systems architecture » (IBM systems journal, vol. 38, 1999). A l’opposé de l’approche précédente, il s’agit d’un ensemble de règles et de « patterns » concrets, qui sont très utiles pour constituer ou enrichir un méta-modèle (cf. Section 11.2.2). <br /> six interrogations de base : Quoi, Comment, Où, Qui, Quand, et Pourquoi (What, How, Where, Who, When, Why), <br /> qui croisent six types de modèles distincts qui se rapportent à des groupes de parties prenantes : Visionnaire, Propriétaire, Concepteur, Réalisateur, Sous-traitant et Exécutant (visionary, owner, designer, builder, implementer, worker) pour présenter une vue holistique de l&apos;entreprise qui est modélisée. <br />
  • La méthode PRAXEME est l’héritière de nombreuses autres méthodes ou référentiels d’architecture d’entreprise, tout en constituant une synthèse cohérente, ce qui en fait une excellente façon d’assimiler de nombreuses « best practices ». Elle est « méta-décrite », ce qui fait que l’on sait de quoi l’on parle (au delà de schémas douteux) et compatible avec la notation UML, ce qui facilite grandement son utilisation. Un de ses apports originaux est le soin apporté à la séparation entre un niveau sémantique et pragmatique (qui distingue ce qui est intrinsèque au métier et ce qui est propre à l’organisation de l’entreprise) : même si cette séparation n’est pas toujours facile/possible à mettre en œuvre, elle apporte de réels avantages en terme d’agilité et de mutualisation. <br />
  • TOGAF (The Open Group Architecture Framework) est disponible en ligne, ainsi qu’un grand nombre de « white papers ». La méthodologie proposée est très riche et structurée, elle est fort utile pour des architectes expérimentés, comme outil de contrôle qualité (un « CMM de l’architecture »). En revanche, les deux cents pages du « book » contiennent peu de conseils sur le fond du sujet : comment déterminer les fonctions, les processus et les objets. <br /> http://en.wikipedia.org/wiki/TOGAF <br />

Cours chapitre1 2012 Cours chapitre1 2012 Presentation Transcript

  • Théorie et Pratique du Système d’Information Premier Chapitre: Introduction au SI Janvier-Mars 2012 Ecole Polytechnique Yves Caseau Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 1/28
  • Yves Caseau - Présentation 1984  1994  2001  2007    DGA Technologies, Services et Innovation Livres     – 1994 : Alcatel - Telcordia – 2000: e-Lab (Bouygues) – 2006: DSI Bouygues Telecom – aujourd’hui: (Bouygues Telecom) Urbanisme, BPM et SOA Performance du Système d’Information Processus et Entreprise 2.0 Blogs:   Architecture Organisationnelle Biologie des Systèmes d’Information Distribués Les slides sont disponibles sur: http://www.box.com/shared/0yigx4ecmn Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 2/28
  • Plan du Cours – Introduction au SI Première partie: Qu’est-ce que le SI dans l’entreprise ?  Deuxième partie: Quels sont les enjeux ?  Troisième partie: Qu’est-ce qu’un SI ?  Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 3/28
  • Première Partie: le SI et l’Entreprise Entreprise et Processus  Qu’est-ce qu’une entreprise ?    Client, produits/services, processus Processus   P2 P3 P1 Finalité, séquencement, tâches La Chaîne de valeur (Porter) Processus et SI P3 specs Efficacité informatique dev tests P1 P2 Processus métier service Support informatique métier Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 4/28
  • Enterprise Models CEISAR objectives Information Ressources IDEAS BAPO (ESAPS) Units/roles Enterprise Entity Organization Business Organization/ Actors Activity Activity Activity value Process Services Process Manual/assisted/automated CPP (Club Pilotes Processus) MODAF Altime project Managing processes Business Process Results: -Satisfaction - value - risk Innove / adjust / optimize Business processes Business processes Business processes Strategy/vision Logical Capability delta customers Information System Tasks Enterprise Strategy /goals environment Part 1: Motivations process Role Capability Architecture IT system Functions Organization resource skills Information Activity Support process data function Action Plan Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 5/28
  • Première Partie: le SI et l’Entreprise Le Système d’Information  Un ensemble d’applications Les applications informatique de l’entreprises qui sont gérées  Un ensemble interconnecté (d’où le nom de système)  Des progiciels et des applications spécifiques   Des ressources informatiques    en propre ou hébergées calcul, stockage, transfert (réseau) Système d’information et Système informatique   une distinction généralement admise (Jacques Sassoon, 1998 ) Le système d’information englobe l’aspect humain – Utilisateurs – Processus de traitement de l’information y compris dans ses aspects manuels Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 6/28
  • Première Partie: le SI et l’Entreprise Rôles du SI  Pilotage (rôle historique)    Le système nerveux de l’entreprise (90s)     Comptabilité, finance, HR Contrôle de production (inventaire, flux, …) Le SI comme outil d’aide à la décision Le SI comme outil de gestion de la connaissance Le SI comme outil de communication  Email, Intranet, Web 2.0, Economie digitale et production informatique (21e siècle)   Le SI est au cœur des processus métiers dans un nombre croissant d’entreprises  Telecoms, Banques, services …  E-Business (Internet), … Le SI est un maillon indispensable à la création de valeur Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 7/28
  • Première Partie: le SI et l’Entreprise Informatisation de l’entreprise  Informatique centralisée     Informatique départementale    Profite de la démocratisation des serveurs Forte croissance du périmètre Client-Serveur    Mainframe Applications intégrées par les données Faible couverture (prix élevés) Première étape d’intégration Intégration par les IHM (interfaces homme-machine) Intégration Applicative    Middleware Support des processus transverses Enjeux multiples d’intégration (« urbanisation ») Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 Apparition de la problématique du système d’information 8/28
  • Première Partie: le SI et l’Entreprise Photographie du SI moderne  Parc applicatif dominé par les progiciels   Gestion industrielle et centralisée du stockage   Présentation / traitement / stockage La gestion de la puissance et de la disponibilité reste un challenge   Généralisation du SAN Prédominance de l’architecture n-tiers   Plusieurs millions de lignes de code « amortis » sur des bases de clients mondiales Loi de Moore absorbée par la croissance des besoins Une structure hétérogène   Poids du passé – des générations d’architectures (logicielles) cohabitent Coexistence avec le « SI bleu » - usage libre des ressources informatiques (PC & Web) par les utilisateurs Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 9/28
  • Première Partie: le SI et l’Entreprise SI, Informatique et Culture  Le SI et les hommes     Besoin d’un langage et de concepts partagés   Enjeu de pouvoir: le SI joue un rôle trop important pour être laissé à la DSI Enjeu de coordination: très nombreux acteurs avec des objectifs et des cultures différentes Bien gérer le SI passe en premier par la gestion des hommes La principale difficulté est la mauvaise compréhension:  Des sujets informatiques  Des attentes des différentes « parties prenantes » La gouvernance du SI est le principal enjeu   Gouvernance (ici) = règles et méthodes pour prendre des décisions Le SI est en évolution constante Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 10/28
  • Deuxième partie    Qu’est-ce que le SI dans l’entreprise ? Quels sont les enjeux ? Qu’est-ce qu’un SI ? Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 11/28
  • Deuxième Partie: le SI et l’Entreprise Présentation des enjeux QoS : qualité de service  Performance globale  Apport de valeur  Coût fonctionnement  Coût développement  Maitriser la complexité d’un grand projet (ex : refonte facturation)  Pouvoir expliquer / coordonner les stakeholders / appropriation  Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 12/28
  • Deuxième Partie: le SI et l’Entreprise Qualité de Service La qualité de service est le principal enjeu dès lors que le SI est au cœur du métier  Anecdote : « Incident Impossible »  Enjeux      Comprendre/ prévenir Réagir / rétablir Expliquer / animer (l’ensemble des acteurs) Une disponibilité de « trois neuf » …    99.9% du temps (total indisponiblité <= 10h par an) Plus complexe qu’il n’y parait (effet de chaine) A un prix  Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 13/28
  • Deuxième Partie: le SI et l’Entreprise Performance globale … est une composante de la satisfaction client  N’est pas toujours simple à garantir – exemple du lancement i-mode™ en 2002    Cf. 9e cours  Justifie le parallèle avec les « systèmes complexes » L’engagement de moyens (puissance de traitement) est nécessaire (et onéreux) …  … mais pas suffisant     Architecture Compréhension Mesure Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 14/28
  • Deuxième Partie: le SI et l’Entreprise Le SI créateur de valeur Une forte attente au regard des coûts  La création de valeur est difficile à mesurer  et encore plus difficile à attribuer  Dans 95% des cas, ce ne sont pas les SI ou les informaticiens qui créent de la valeur mais les utilisateurs  Déterminer le bon périmètre est un processus collaboratif  Traçabilité des besoins et des exigences  Importance de la formation, du dialogue, de la mesure de l’usage, ….  Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 15/28
  • Deuxième Partie: le SI et l’Entreprise Coût de fonctionnement Le coût de fonctionnement augmente avec le périmètre …  et l’effet d’accumulation (« intégrale des dépenses projets ») …  … et l’effet « quadratique » de la complexité  Enjeux  Maîtriser les coûts (unitaire)  Maîtriser la complexité (modulariser)  Expliquer   maigrir est plus difficile que de ne pas grossir  Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 16/28
  • Deuxième Partie: le SI et l’Entreprise Coût de développement Le développement est de plus en plus « éloigné du client »  Organisation: complexité des processus internes  Entreprise: externalisation  Technique: de plus en plus de progiciels  Le coût de développement d’une « nouvelle fonction » augmente:  Intégration  Exigences non-fonctionnelles (sécurité, fiabilité, …)  Cette situation génère des tensions, surtout en période d’austérité/ réduction des budgets  Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 17/28
  • Deuxième Partie: le SI et l’Entreprise Maîtriser la complexité d’un grand projet  Statistiques sur les « project failures » (ex: http://www.it-cortex.com/Stat_Failure_Rate.htm )     Conf. Board Survey: 40% failed to achieve business case KPMG (Canada): 60% deemed to have failed Chaos Report: 35% cancelled before completion, 16% on-time and on-budget OASIS G: 70% of projects fail in « some respect »  Taille d’un grand projet  Enjeux Sortir le projet  Tenir ses promesses  Maîtriser ses coûts  Eviter les catastrophes (au sens de la théorie des catastrophes – « effet papillon »)  Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 18/28
  • Deuxième Partie: le SI et l’Entreprise Appropriation du Système d’information  Le « root cause » de tous les enjeux :  Impact direct sur tout ce qui précède Cf. point précédent: le SI est au cœur du métier  Enjeu:  Pouvoir expliquer  Coordonner les « parties prenantes » (stakeholders)  Construire l’appropriation (chaque métier est responsable de son patrimoine applicatif, et l’ensemble des métiers est co-responsable du patrimoine commun – infrastructure)  Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 19/28
  • Troisième partie    Qu’est-ce que le SI dans l’entreprise ? Quels sont les enjeux ? Qu’est-ce qu’un SI ? Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 20/28
  • Troisième Partie: Système d’information Trois visions du Système d’Information Ou est le système ? Wikipedia: Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données et procédures) qui permet de regrouper, de classifier, de traiter et de diffuser de l'information sur un environnement donné Très général Un système est un ensemble d’éléments en interaction dynamique, organisé en fonction d’un but Vision restrictive de la « fonction SI » Trois alternatives qui se complètent:  la vision "top-down", le SI défini par rapport à l'entreprise (en intention)  la vision "bottom-up", le SI défini comme assemblage (en compréhension) … à la Wikipedia   la vision "système complexe", le SI défini comme un réseau d'éléments en interaction, et dont le comportement échappe à une définition intentionnelle Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 21/28
  • Fonctions du systèmes d’information: • assister / analyser • fonction historique (ex: comptabilité) • communiquer / coordonner • une fonction croissante du SI (E 2.0) • opérer (automatisation) • le SI au cœur des processus Enpreprise GW décisionnel FO BO MO Clients Objectifs: • productivité / efficacité • réactivité / flexibilité • satisfaction client partenatires Troisième Partie: Système d’information Les finalités du SI Rôles: • interface (GW, FO) • fonctions (BO) • coordination (MO) Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 22/28
  • Troisième Partie: Système d’information L’entreprise et son SI en tant que système Finalité Business Model (CEISAR) Aspect Politique Evolution Changements Structure Aspect pragmatique Organisation (CEISAR) Modèle Processus Fonctionnelle Aspect sémantique Objets Aspect logique Système décisionnel Aspect pragmatique Système d’information Système opérant Flux entrants processus SI environnement Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 Y Aspect géographique Le SI est luimême un système Aspect logiciel Aspect physique, matériel 23/28
  • Troisième Partie: Système d’information Vision « bottom-up » Cf. Chapitre 5 sur les coûts Le SI est une « usine à services » Processus Requêtes de changement « Projets » ressources Services Informatiques Parc Applicatif Données Calcul opérations Purge renouvellement Le SI est couplé avec le « système entreprise » Processus Métier Utilisateur Demandes évolution Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 Parc Applicatif Calcu l opérations Donné es Client Modèle Entreprise Résultats 24/28 24
  • Troisième Partie: Système d’information Quatre niveaux de cartographie  La cartographie est le premier outil pour appréhender le système d’information (une forme de vision «bottom-up »)   Elle sert de bilan, de cible et de contrôle Elle se décompose sur 4 niveaux :     Métier / Stratégie (Processus,…) Fonctionnel Applicatif Physique Système Gestion Contrat Fidélisation 4 Applications métiers propriétaires Outil intégré Progiciel Intégré Facturation Progiciel Recouvrement Comptabilité Auxiliaire (spécifique) Recouvrement Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 facturation 25/28
  • Ressources SF (système Entreprise allocation Organisation informatique) cohérence utilise processus Acteurs Utilisateurs Modèles Sémantique extérieur Organise (rôles) définit concurrents partenatires fournisseurs Système d’Information clients Troisième Partie: Système d’information Le SI est un « système » (complexe) Un système est qualifié de « système complexe » lorsque son comportement est “émergent”, c’est-à-dire lorsqu’il n’existe pas de liens directs entre les finalités des parties et celles de l’ensemble extérieur Fonctions, Finalités, Comportements sont des processus émergents Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 26/28
  • Troisième Partie: Système d’information ENTERPRISE ARCHITECTURE - A FRAMEWORK Ressources (Méta-modèles) • CEISAR •Le Centre d’Excellence en « Architecture d’Entreprise » (CEISAR) de l’Ecole Centrale Paris •Produit des livres blancs (cf. Chapitre 2) •Propose un modèle particulièrement pertinent de l’entreprise, ses processus, son SI (et son modèle de donnée) • Zachman • Un des «frameworks » les plus célèbres, un institut lui DATA What FUNCTION How NETWORK Where List of Locations in which the Business Operates PEOPLE Who List of Organizations Important to the Business TIME When Planner ENTITY = Class of Business Thing Function = Class of Business Process Node = Major Business Location People = Major Organizations Time = Major Business Event Ends/Means=Major Bus. Goal/ Critical Success Factor e.g. Semantic Model e.g. Business Process Model e.g. Logistics Network e.g. Work Flow Model e.g. Master Schedule e.g. Business Plan Ent = Business Entity Reln = Business Relationship Proc. = Business Process I/O = Business Resources Node = Business Location Link = Business Linkage People = Organization Unit Work = Work Product Time = Business Event Cycle = Business Cycle e.g. Logical Data Model e.g. "Application Architecture" e.g. "Distributed System Architecture" e.g. Human Interface Architecture Ent = Data Entity Reln = Data Relationship Proc .= Application Function I/O = User Views Node = I/S Function (Processor, Storage, etc) Link = Line Characteristics People = Role Work = Deliverable Time = System Event Cycle = Processing Cycle End = Structural Assertion Means =Action Assertion e.g. Physical Data Model e.g. "System Design" e.g. "System Architecture" e.g. Presentation Architecture e.g. Control Structure e.g. Rule Design Builder Ent = Segment/Table/etc. Reln = Pointer/Key/etc. Proc.= Computer Function I/O = Screen/Device Formats Node = Hardware/System Software Link = Line Specifications e.g. Data Definition e.g. "Program" e.g. "Network Architecture" People = User Work = Screen Format e.g. Security Architecture Cycle = Component Cycle DETAILED REPRESENTATIONS (OUT-OFCONTEXT) Ent = Field Reln = Address Proc.= Language Stmt I/O = Control Block Node = Addresses Link = Protocols e.g. DATA e.g. FUNCTION e.g. NETWORK SYSTEM MODEL (LOGICAL) Designer TECHNOLOGY MODEL (PHYSICAL) SubContractor FUNCTIONING ENTERPRISE Zachman Institute for Framework Advancement - (810) 231-0531 e.g. Processing Structure Time = Execute List of Business Goals/Strat End = Business Objective Means = Business Strategy e.g., Business Rule Model End = Condition Means = Action e.g. ORGANIZATION e.g. Rule Specification Time = Interrupt Cycle = Machine Cycle People = Identity Work = Job e.g. Timing Definition End = Sub-condition Means = Step e.g. SCHEDULE e.g. STRATEGY SCOPE (CONTEXTUAL) Planner ENTERPRISE MODEL (CONCEPTUAL) Owner SYSTEM MODEL (LOGICAL) Designer TECHNOLOGY CONSTRAINED MODEL (PHYSICAL) Builder DETAILED REPRESENTATIONS (OUT-OF CONTEXT) Sub- Contractor FUNCTIONING ENTERPRISE Copyright - John A. Zachman, Zachman International est consacré (« The Zachman Institute for Framework Advancement », http://www.zifa.com/). •Il s’agit d’un référentiel (un méta-modèle) pour décrire et relier différents éléments d’architecture. • TOGAF •Méthodologie très structurée • ADM : Architecture Development Method • « CMM » de l’architecture • permet de capitaliser • ne donne pas de conseil sur le « quoi » • Praxeme • Méthodologie complète de conception du système d’information • Elle est « méta-décrite », et compatible avec la notation UML, ce qui facilite grandement son utilisation. Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 Why List of Things Important to the Business Owner List of Events Significant to the Business MOTIVATION SCOPE (CONTEXTUAL) ENTERPRISE MODEL (CONCEPTUAL) List of Processes the Business Performs TM 27/28
  • Conclusion - Principes  Le système d’information et l’optimisation continue des processus sont irrémédiablement mêlés.    La convergence entre la communication, la collaboration et le traitement de l’information fait du système d’information le système nerveux de l’entreprise.   Cela fait du SI un outil indispensable pour la transformation et la modernisation de l’entreprise. Ce n’est pas l’informatisation des processus qui crée l’opportunité de transformation, c’est l’exigence d’excellence, qui implique l’adoption d’une démarche de BPM qui ellemême impose de s’appuyer sur le système d’information. Cette révolution est tirée par la technologie mais elle se manifeste de façon concrète dans les modes de travail de l’entreprise. L’importance de ces deux enjeux est telle que la DSI ne peut prendre ni l’initiative ni le contrôle de ces transformations et doit forcément rester en position de support.  La volonté de transformer les processus, d’optimiser le pilotage et la conduite des activités ne peut venir que de la direction générale et des directions opérationnelles. Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 28/28
  • Annexes Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 29/28
  • Troisième Partie: Système d’information Vision du CEISAR (www.ceisar.org) Le Centre d’Excellence en « Architecture d’Entreprise » (CEISAR) de l’Ecole Centrale Paris  Produit des livres blancs (cf. Chapitre 2)  Propose un modèle particulièrement pertinent de     l’entreprise, Ses processus, Son SI (et son modèle de donnée)  Focus sur la transformation du SI (et de l’entreprise), sur la gouvernance, et sur l’agilité (normal )  Enterprise Architecture (EA) is a Global approach which coordinates evolutions of  independent Domains like Transformation of Organization, Process Modeling, Master  Data management, human Resource management, Information Systems, and  Transformation methodologies to provide a competitive advantage to the Enterprise. Enterprise Architecture has two main parts: • A static part: description of how the Enterprise works through the Enterprise Model  which covers Actors (Organization with people and Computers), Actions (Processes  andFunctions) and Information •  A dynamic part: how to transform the Enterprise, which means defining a Target  Model in line withEnterprise Strategy and then moving to it. Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 30/28
  • Troisième Partie: Système d’information Zachman Framework (www.zifa.org) ENTERPRISE ARCHITECTURE - A FRAMEWORK DATA What FUNCTION How NETWORK Where PEOPLE Who TIME When MOTIVATION Why SCOPE (CONTEXTUAL) List of Things Important to the Business List of Processes the Business Performs List of Locations in which the Business Operates Planner ENTITY = Class of Business Thing Function = Class of Business Process Node = Major Business Location People = Major Organizations Time = Major Business Event Ends/Means=Major Bus. Goal/ Critical Success Factor e.g. Semantic Model e.g. Business Process Model e.g. Logistics Network e.g. Work Flow Model e.g. Master Schedule e.g. Business Plan Ent = Business Entity Reln = Business Relationship Proc. = Business Process I/O = Business Resources Node = Business Location Link = Business Linkage People = Organization Unit Work = Work Product Time = Business Event Cycle = Business Cycle End = Business Objective Means = Business Strategy e.g. Logical Data Model e.g. "Application Architecture" e.g. "Distributed System Architecture" e.g. Human Interface Architecture e.g. Processing Structure Ent = Data Entity Reln = Data Relationship Proc .= Application Function I/O = User Views Node = I/S Function (Processor, Storage, etc) Link = Line Characteristics People = Role Work = Deliverable Time = System Event Cycle = Processing Cycle End = Structural Assertion Means =Action Assertion TECHNOLOGY MODEL (PHYSICAL) e.g. Physical Data Model e.g. "System Design" e.g. "System Architecture" e.g. Presentation Architecture e.g. Control Structure e.g. Rule Design Builder Ent = Segment/Table/etc. Reln = Pointer/Key/etc. Proc.= Computer Function I/O = Screen/Device Formats Node = Hardware/System Software Link = Line Specifications Cycle = Component Cycle e.g. Data Definition e.g. "Program" e.g. "Network Architecture" People = User Work = Screen Format e.g. Security Architecture Ent = Field Reln = Address Proc.= Language Stmt I/O = Control Block Node = Addresses Link = Protocols e.g. DATA e.g. FUNCTION e.g. NETWORK ENTERPRISE MODEL (CONCEPTUAL) Owner SYSTEM MODEL (LOGICAL) Designer DETAILED REPRESENTATIONS (OUT-OFCONTEXT) SubContractor FUNCTIONING ENTERPRISE Zachman Institute for Framework Advancement - (810) 231-0531 Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 List of Organizations Important to the Business List of Events Significant to the Business TM Time = Execute List of Business Goals/Strat e.g., Business Rule Model End = Condition e.g. ORGANIZATION e.g. Timing Definition e.g. Rule Specification End = Sub-condition Means = Step e.g. SCHEDULE Planner ENTERPRISE MODEL (CONCEPTUAL) Owner SYSTEM MODEL (LOGICAL) Designer TECHNOLOGY CONSTRAINED MODEL (PHYSICAL) Builder Means = Action Time = Interrupt Cycle = Machine Cycle People = Identity Work = Job SCOPE (CONTEXTUAL) e.g. STRATEGY DETAILED REPRESENTATIONS (OUT-OF CONTEXT) Sub- Contractor FUNCTIONING ENTERPRISE Copyright - John A. Zachman, Zachman International 31/28
  • Troisième Partie: Système d’information Praxème (www.praxeme.org) Aspect Termes équivalents Définitions Conceptuel, essentiel, « Cœur de métier » L’aspect sémantique ne retient que les objets au cœur de l’activité. On décrit le noyau fondamental indépendant de la manière de mener l’activité. Pragmatique Organisationnel L’aspect pragmatique réunit les choix relatifs à la manière de mener l’activité : acteurs, responsabilités, actions sur les objets, processus, situations de travail. Géographique «Communication», «Contexte» L’aspect géographique est celui de la localisation des objets et des actions. Il fait apparaître les notions de sites, d’emplacements et de besoins de communication. Logique «Fonctionnel» Aspect intermédiaire permettant de fixer les grandes décisions de structuration du système d’information, dans une relative indépendance par rapport aux solutions techniques. Technique Technologique L’aspect technique est celui des choix de technologies et des façons de les mettre en œuvre. L’aspect matériel du système est l’ensemble des machines physiques composant le système, avec leurs propriétés (capacité…). Sémantique Matériel Logistique Logiciel Applicatif, informatique Physique Déploiement Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 L’aspect logiciel couvre l’ensemble des composants logiciels qui automatisent une partie des actions du système. À travers l’aspect physique, on décrit la localisation des composants logiciels (bases de données comprises) sur les matériels. 32/28
  • Troisième Partie: Système d’information TOGAF (The Open Group Architecture Framework) • Un livre de 500 pages (Version 8.1.1) • Méthodologie très structurée • ADM : Architecture Development Method • « CMM » de l’architecture • permet de capitaliser • ne donne pas de conseil sur le « quoi » • 4 domaines 1.Business architecture or business process architecture : which defines the business strategy, governance, organization, and key business processes of the organization 2.Applications architecture which provides a blueprint for the individual application systems to be deployed, the interactions between the application systems, and their relationships to the core business processes of the organization 3.Data architecture  4.Technical architecture which describes the hardware, software and network infrastructure needed to support the deployment of core, missioncritical applications Yves Caseau – Cours Polytechnique (I) - 2012 Wikipedia 33/28