Your SlideShare is downloading. ×
Journalisme plurimedia - Première Partie
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Saving this for later?

Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime - even offline.

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Journalisme plurimedia - Première Partie

439
views

Published on

Published in: News & Politics

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
439
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
15
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Journalisme plurimedia Jour 1 - Formation du 4 juin 2012 1
  • 2. Jour 1 : Introduction à la formationPrésentation de la formation• Présentation du formateur• Présentation des stagiaires• Présentation du déroulé de la formation Lundi : les ressorts de la complémentarité imprimé-Internet Mardi : la pratique éditoriale d’Internet Mercredi : enjeux communautaire du web 2.0 2
  • 3. Jour 1 : Internet en FranceInternet en FranceUne croissance exponentielle• Daprès Médiamétrie, en février 2011, la France comptait 38 millions (prèsde 56% des Français) dutilisateurs du web.• Par comparaison, en 2001, on en dénombraitseulement 10 millions.• 2% des internautes dans le monde. 3
  • 4. Jour 1 : Internet en FranceInternet en FranceL’avenir de la mobilité• L’ARCEP estime en 2012 le nombre de possesseurs de smartphones à 26millions en France, et parmi ceux-ci 19 millions sont mobinautes.• Linstitut GfK estime quen 2012, on va vendre 14 millions de smartphones(contre 1,1 million vendu en 2008) et pense que lon arrivera en 2013-2014 àun plafonnement des ventes à 20 millions (avec un taux annuel derenouvellement de 50%).• Toujours selon GfK, les ventes de tablettes tactiles vont doubler en Franceen 2012. Linstitut estime dans la même étude publiée au début de lannéeque pas moins de 3 millions dunités vont être vendues en France. 4
  • 5. Jour 1 : Internet en FranceInternet en FranceL’avenir de la mobilité• 1 possesseur de mobile sur 2 sest déjà connecté à Internet sur un mobile.• Plus d1 possesseur sur 3 se connecte au moins une fois par semaine.• Lutilisation d‘Internet sur mobile est motivée par la recherche dinfos sur cequils écoutent, lisent ou regardent.• Le temps moyen passé par visite sur le site web du Figaro est de 17 minutescontre 3,3 minutes sur le mobile, soit une durée 5 fois plus importante sur lesite. Toutefois, les mobinautes consultent plus de pages que les internautes(6,9 pages sur mobile contre 4,4 pages sur le web). 5
  • 6. Jour 1 : Internet en FranceInternet en FranceIpsos• En 2011, 7 Français sur 10 sont utilisateurs du web.• 18,5 millions des internautes utilisent le web avec un accès Wi-Fi enmobilité• 52% des 15-24 ans sont des mobinautes contre 25% des 25 ans et +• 82% des 15-24 ans se connectent pour lire les actualités contre 76% des 25ans et + 6
  • 7. Jour 1 : Internet en FranceInternet en FranceIfop• 8 français sur 10 utilisent Internet (données Ifop datant de décembre 2011).• 85 % des internautes se connectent tous les jours, 63% plusieurs fois parjour données Ifop datant de décembre 2011).• La catégorie la plus connectée (15-34 ans) a une plus grande fréquencedutilisation du net et un plus grand usage du net en mobilité.• 73 % des sondés affirment ne plus pouvoir se passer dInternet dans la viede tous les jours. 7
  • 8. Jour 1 : Internet en FranceInternet en FranceSynthèse France Info• Les 15-29 ans se connectent tous les jours à Internet.• La durée moyenne de "surfing online" est de 3h57 en France.• 23,2 millions de Français ont un compte Facebook et 1,65 millions ont uncompte sur Twitter.• 74% des applications mobiles les plus téléchargées concernent la météo et54% concernent lactualité.• 39% des possesseurs de tablette disent moins lire la presse. 8
  • 9. Jour 1 : Internet en FranceInternet en FranceSources et références• Tableau récapitulatif du nombre dinternautes selon Médiamétrie.• Étude Retail and Technology France GfK.• Observatoire de lInternet Mobile 2011 de GroupM et Regie SFR.• Étude Ipsos Profiling 2010-2011.• Sondage Ifop pour lobservatoire Netexplo.• Infographie Wedodata publiée sur le site de France Info.• Communiqués de presse de Médiamétrie.• 22e Observatoire de la Presse de lOJD.• État des lieux du mobile en France en mai 2012 par lagence Dagobert. 9
  • 10. Jour 1 : Internet en FranceInternet en FranceQuelles conclusions ?1 - La Presse en France continue de baisser2 - La fréquentation sur Internet augmente3 - De plus en plus de "mobinautes" dans les prochaines années4 - Évolution technologique des moyens de diffusion de la Presse5 – Installation d’une nouvelle façon de « consommer » l’information 10
  • 11. Jour 1 : Complémentarité imprimé-InternetComplémentarité imprimé-InternetLe syndrome du "remplaçant"Non, la radio na pas sonné le glas de la Presse, pas plus que la télévision nasigné larrêt de mort de la radio. Si le web a eu un impact effectif sur lemarché de la Presse, on ne peut pas pour autant laccabler. Il ne faut pas nonplus oublier la PQGI qui poursuit son développement et prend des lecteurs àla PQP.Une alternative économique ?Grâce au web, des journaux morts physiquement continuent à perdurer :- Exemple de La Tribune avec le site de latribune.fr à surveiller- Exemple de France Soir avec le site www.francesoir.fr qui a permis detemporiser 11
  • 12. Jour 1 : Complémentarité imprimé-InternetComplémentarité imprimé-InternetForces du media imprimé• La "magie" du papier. Limprimé est un objet matériel, palpable, àlopposition du média virtuel.• Le contrôle et la maîtrise de lécrit. La forme, la structuration, lorganisation,la hiérarchisation, la sélection...• Une périodicité établie et définie. Le rendez-vous avec le lecteur est biendélimité. Pas de mauvaises surprises pour ce dernier qui cherche à retrouverce qui lui plait.• La valeur reconnue. Titre ayant valeur de "marque" symbolique. Légitimitéde linformation sur limprimé. 12
  • 13. Jour 1 : Complémentarité imprimé-InternetComplémentarité imprimé-InternetForces du media Internet• La multiplicité du contenu et des formats. Information immédiate,quotidienne, différée, programmée... Des publications que lon peut archiver,retracer. Possibilité de traitements multiples...• La rapidité de diffusion. Le partage dun article sur les réseaux sociaux. Letransfert de contenus. La veille automatisée...• Le pouvoir de linteractivité. Le lecteur peut intervenir immédiatement etspontanément suite à la publication de linformation. Création despacescommunautaires. 13
  • 14. Jour 1 : Complémentarité imprimé-InternetComplémentarité imprimé-InternetFaiblesses des deux mediaImprimé :Figé et marqué dans le temps. Support seulement de lécrit et de limage.Interactivité limitée. Coûts de production et de diffusion importants.Problème de stockage.Web :Problème de légitimité dun titre. Visibilité limité au net. Ergonomie variable.Manque de recul éditorial. Trop de liberté = propagation de fausses infos oude contre informations. Problème des droits d’auteurs. 14
  • 15. Jour 1 : Complémentarité imprimé-InternetComplémentarité imprimé-InternetL’exemple de la presse magazineCas pratique : le magazine Comic Box et son site web www.comicbox.comGrille d’analyse :• Fréquence de parution bimestriel et quotidienne : sortie du film Avengers• Information traitée sur les 2 media : la disparition de Moebius (10/03/2012)• Références réciproques : 4 pages (2 pages cyber + courrier des lecteurs) dans le magazine + plusieurs articles « preview » annonçant le magazine• Espace communautaire disponible en ligne (commentaires, Facebook, Twitter…) 15
  • 16. Jour 1 : Complémentarité imprimé-InternetComplémentarité imprimé-InternetL’exemple de la presse magazineAnalyse comparée selon la même grille d’analysePresse people.Grille d’analyse :G) Fréquence imprimé, fréquence MAJ web ?H) Information traitée sur les 2 media ?I) Références réciproques ?J) Espace communautaire ? 16
  • 17. Jour 1 : Arbitrer dans le tempsArbitrer dans le tempsL’ère de l’open journalismL’open journalism selon The Guardian•Relater linformation dans la version imprimée•Participer, gérer et organiser les échanges communautaires sur le net autourde lactualité mise en lumière•Apporter avec le web 2.0 un traitement ergonomique de linformation•Le lecteur/internaute devient "acteur" de lévénement•Toujours un rôle actif et polyvalent du journaliste 17
  • 18. Jour 1 : Repositionner le contenu de l’un et l’autreRepositionner le contenu de l’un et l’autreExemple de la campagne présidentielle 2012• Incitation du lecteur à suivre les résultats en temps réel sur les sites professionnels.• Mise en place d’outils de “Fact Checking” (Les Décodeurs du Monde, Désintox de Libération, Les Pinocchios du Nouvel Observateur... Pratiquement tous les journaux ont eu leur Véritomètre...).• Le développement de l’infographie, en reprenant des codes de l’imprimé pour illustrer et synthétiser en ligne en temps réel.• Implication communautaire et géolocalisation de l’internaute/lecteur (retrouvez les résultats pour votre ville...).• Incitation à la fréquentation d’espaces communautaires. 18
  • 19. Jour 1 : Différents traitements de l’informationDifférents traitements de l’informationTechnologie du Web 2.0Exemple de quelques possibilités de traitements à dispositionsEn fonction de l’information véhiculée et de la cible visée.Nécessité de déterminer le suppot le plus adéquat :- Qui est le lecteur ?- Quelles sont ses habitudes ?- Quel est l’intérêt du support ?- Quelle est la valeur SEO du support ? 19
  • 20. Jour 1 : Différents traitements de l’informationDifférents traitements de l’informationTechnologie du Web 2.0Images : Le Figaro, Libération...Gallerie d’images : Le Monde, 20 Minutes...Sons : L’Express, Time Magazine...Videos : L’Humanité, Le Nouvel Observateur...Localisation en temps réel : Le Parisien...Les flux d’informations : tous les “fil d’actualité”La curation de contenu : The Guardian, France Inter... 20
  • 21. Jour 1 : Différents traitements de l’informationDifférents traitements de l’informationTechnologie en développement : les action codes- Codes barres en 2D (QR Code, Microsoft Tag, Datamatrix...)- Digital Watermarks : Digimarc- Snap and Send : SnapTag 21
  • 22. Jour 1 : Différents traitements de l’informationDifférents traitements de l’informationTechnologie en développementLa star des action codes : le QR Code (Quick Response).Déjà très populaire dans la presse magazine américaine, il commence àpénétrer le marché français par le biais de la publicité.Il transforme une information (envoi de SMS, composition d’un numéro, lienvers une vidéo, lien vers un site web...) en code 2D lisible (flashé) par unterminal Mobile doté d’une caméra et d’un logiciel pouvant le décrypter.Pour générer un QR Code (site complet en anglais)Pour générer un QR Code (site en français)Pour décrypter un QR Code (uploader l’image) 22
  • 23. Jour 1 : Synthèse sur la complémentarité print-webSynthèse sur la complémentarité print-web- De plus en plus d’utilisateurs d’Internet impliquant une nouvelleconsommation de l’information. Snacking de l’information sur le web.- L’imprimé a toujours sa place mais doit évoluer.- Les deux média sont complémentaires dans le temps et dans le traitementde l’information. Ils s’alimentent mutuellement.- Possibilité avec le web 2.0 de faire “appel” à de nouveaux supports enconstante évolution. 23