Pour inscrire vos élèves aux épreuves de la certification A2/B1 en allemand
(session 2014)
En 2013, 69 établissements de l...
- l'épreuve orale, d’une durée de 15 minutes par élève, suppose obligatoirement la présence de deux
professeurs d'allemand...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Certification 2014

831 views
719 views

Published on

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
831
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
314
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Certification 2014

  1. 1. Pour inscrire vos élèves aux épreuves de la certification A2/B1 en allemand (session 2014) En 2013, 69 établissements de l’académie de Créteil (40 lycées et 29 collèges) ont participé aux épreuves de la certification d’allemand, organisées depuis 2006 par le ministère de l’Education nationale en partenariat avec la Kultusministerkonferenz (KMK). Ce sont ainsi environ 1000 élèves de 3e et de seconde, qui, dans notre académie, ont passé les épreuves : 68 % d’entre eux ont obtenu le Deutsches Sprachdiplom, soit de niveau B1 (28%), soit de niveau A2 (40%), ce qui, chaque fois, suppose la réussite dans chacune des quatre activités langagières évaluées, sans compensation possible d’une activité à l’autre. Mais, au-delà de l’obtention du diplôme, la certification permet à chaque élève de se situer, activité par activité, et d’obtenir des attestations de réussite dans une ou plusieurs activités langagières, comme le montrent les résultats de la session 2013 : Hörverstehen % d’élèves qui obtiennent l’attestation de niveau B1 55% % d’élèves qui obtiennent l’attestation de niveau A2 37,7% Leseverstehen 39,5% 40,2% mündliche Kommunikation schriftliche Kommunikation 68,1% 18,2% 58,6% 24,6% Epreuves % d’élèves qui n’atteignent pas le niveau A2 3,2% + absents : 4,1% 16,2% + absents : 4,1% 7,1% + absents : 6,7% 13% + absents : 3,8% Par rapport aux résultats de la session 2012, on observe que le nombre d’élèves ayant obtenu le diplôme de niveau B1 a augmenté de 10%. La progression la plus nette concerne la compréhension de l’oral, puisque le nombre d’élèves ayant atteint le niveau B1 dans cette activité passe d’un peu moins de 30% en 2012 à 55% en 2013. Les taux de réussite par activité langagière reflètent la tendance observée au niveau national. C’est en compréhension de l’écrit que les résultats sont les moins bons. Cela s’explique sans doute, en partie, par la nature des tests, mais c’est également un indicateur à prendre en compte, tant dans les pratiques d’entraînement que d’évaluation. Le taux d’élèves absents par rapport au nombre d’inscrits reste encore élevé, principalement à l’épreuve d’expression orale, ce qui n’est guère compréhensible dans la mesure où une possibilité de rattrapage pourrait être offerte aux candidats. Le dispositif est reconduit pour la session 2014 à l’identique, c'est-à-dire que tous les élèves passent les mêmes épreuves de niveau B1, avec la possibilité pour tous de valider le niveau intermédiaire A2. L'épreuve s'adresse donc aux élèves de seconde (LV1 et LV2) et à de très bons élèves de 3e LV1, en particulier aux élèves des sections européennes. Elle est également proposée aux élèves de seconde année de lycée professionnel. On trouve sur le site de la Zentrale für Auslandsschulwesen des informations complémentaires sur le Deutsches Sprachdiplom de la KMK et des exemples d’épreuves (Modellsätze) : http://www.auslandsschulwesen.de/cln_100/nn_2053600/Auslandsschulwesen/DASAN/DSD/node.ht ml?__nnn=true Pour l’allemand, les épreuves collectives écrites (compréhension de l’oral et de l’écrit ; expression écrite) se dérouleront impérativement le vendredi matin 21 mars 2014. L’épreuve d'expression orale devra se dérouler entre le 3 février et le 14 mars 2014. A noter : - les épreuves ont lieu dans l'établissement des élèves, sous la responsabilité des chefs d'établissement ;
  2. 2. - l'épreuve orale, d’une durée de 15 minutes par élève, suppose obligatoirement la présence de deux professeurs d'allemand, dont l'un n'est pas le professeur de l'élève (échanges d'enseignants à prévoir éventuellement entre établissements voisins) ; - les tests de compréhension de l'oral et de l'écrit sont corrigés sur place par les professeurs de l'établissement à l'aide de la grille de correction fournie ; - l'épreuve d'expression écrite est corrigée par une commission de professeurs désignés par le service des examens d’Arcueil (SIEC) parmi les professeurs impliqués dans le dispositif ; - les professeurs entrant dans le dispositif cette année devront participer à une formation préalable de 2 jours qui aura lieu en décembre ; - tout professeur inscrivant ses élèves aux épreuves de la certification s’engage à participer aux interrogations orales, et à la correction des épreuves écrites qui se déroulera entre le 31 mars et le 9 avril. Une note détaillée a été adressée aux lycées de l’académie. Les établissements intéressés doivent le faire savoir aux IPR d’allemand ( Jean-Pierre.Bernardy@ac-creteil.fr ou ce.ipr1@ac-creteil.fr ) avant le 6 novembre 2013, en indiquant le nombre approximatif d’élèves à inscrire. Les professeurs de collège souhaitant présenter des élèves remplissant les conditions de participation (voir ci-dessus) sont invités à contacter les IPR d’allemand. Nous attirons votre attention sur plusieurs éléments à prendre en compte au moment des inscriptions :  Les dates des épreuves ne doivent pas interférer avec d’autres activités (voyages scolaires par exemple) ou avec des absences prévues.  Dans la mesure où la passation et la correction des épreuves doivent être assurées par les professeurs d’allemand, le nombre d’inscrits par établissement doit rester compatible avec la capacité de prise en charge par les enseignants engagés dans le dispositif. Pour les lycées, il conviendra cette année de tenir compte également de la mise en place en cours d’année des épreuves orales du baccalauréat.  L’objectif de la certification est de permettre aux élèves de valoriser leurs compétences en allemand. Il ne s’agit pas de récréer une situation d’examen subi, mais de proposer à des élèves volontaires un défi à relever, dans un parcours de réussite. Il convient donc de n’inscrire que des élèves réellement motivés et de ne pas l’imposer à des élèves qui risqueraient d’abandonner en cours d’épreuve.  Toutefois, la mise en place de ces épreuves supposant une mobilisation importante de tous les acteurs, avec la duplication et l’envoi de documents et d’enregistrements, la passation des épreuves, le regroupement et la correction des copies, il conviendra, en règle générale, d’éviter l’inscription de groupes inférieurs à 8 élèves. Les établissements retenus devront inscrire les élèves candidats auprès du service des examens d’Arcueil (SIEC) fin novembre/début décembre 2013, selon les modalités qui leur seront indiquées par ce service. Les IPR d’allemand : N. FAURE-PASCHAL et J-P. BERNARDY

×