• Save
AD Interieurs 2010-2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

AD Interieurs 2010-2013

on

  • 741 views

 

Statistics

Views

Total Views
741
Views on SlideShare
366
Embed Views
375

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

3 Embeds 375

http://www.scoop.it 341
http://wailamchan.wordpress.com 31
http://localhost 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

AD Interieurs 2010-2013 AD Interieurs 2010-2013 Presentation Transcript

  • AD Interieurs 2010-2013 (Paris, France) Kelly Chan | Oct 30 2013
  • AD Interieurs: Overview Artcurial and the magazine AD, on the occasion of its 10 anniversaire, have imagined an unpublished and original project dedicated to the decorators, with whom house of sale and the magazine maintain privileged relations - the project in sync with the spirit of the magazine: the most beautiful inside. Purpose to offer to the general public an opportunity rare to discover the talents and the know-how of a profession and all the corporate associations which accompany it, a world of artists and craftsmen who have few opportunities to express himself except their private construction sites. How To give "carte blanche" to contemporary decorators Selection of Professionals The selection associates of major figures of the decoration, confirmed creators and emergent talents
  • AD Interieurs: Buildings & Visitors Year Professionals Sponsors Visitors 2010 10 10,000 2011 12 12,000 2012 13 15,000 2013 15 Metamorphose 2013 L’Enclos des Bernardins | Sept 07-22 The Hôtel Marcel Dassault, situated at number 7 rondpoint des Champs-Elysées, was built in 1844, with some alterations made in 1952 after it was bought by Marcel Dassault. Today the Hôtel Marcel Dassault is an art venue unique in Europe. The interior of the neo-classical edifice was remodeled by Jean-Michel Wilmotte to mark its launch as a temple of the arts. Voyages Imaginaires 2012 L'art De Vivre Avec L'art 2011 Le Style Francais 2010 Hôtel Marcel Dassault | Sept 08-21/22/23 View slide
  • AD Interieurs: Decorators & Decorations Frequency Total (28) Repeat (%) 4 yrs 3 11 3 yrs 2 7 2 yrs 9 32 1 yr 14 50 Professionals Chahan Minassian Franç ois-Joseph Graf Pierre Yovanovitch Joseph Dirand India Mahdavi Laurent Buttazzoni and Fréderic Lavaud Olivia Putman Tristan Auer Alberto Pinto Franç Catroux ois Thierry Lemaire Jean Louis Deniot Roxane Rodriguez Alain Demachy Bruno Moinard Charles Zana Vincent Darré Dimore Studio Francis Sultana Rafael De Cardenas Rose Anne De Pampelonne Christian Biecher pour Emerige Elliott Barnes Gilles & Boissier Hubert de Malherbe Maria Pergay pour Fendi Ramy Fischler Tord Boontje pour Perrier-Jouêt 2010 2011 2012 2013 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 1 View slide
  • AD Interieurs: Theme 2010 & 2011 2010 Le Style Francais Professionals Theme_2010 Chahan Minassian Le Cabinet De Collectionneur Franç ois-Joseph Graf Le Salon En Ecorché Pierre Yovanovitch Le Boudoir Minimaliste-Surréaliste Joseph Dirand Le Bureau Présidentiel India Mahdavi Le Jardin D’hiver Tropical Laurent Buttazzoni and Fréderic Lavaud La Garç onnière De Play-boy Olivia Putman La Salle De Bains Laboratoire Tristan Auer Le Studio Dandy Alberto Pinto La Chambre De Lady Franç Catroux ois Le Salon Ondoyant 2011 L'art de Vivre Avec L'art Professionals Chahan Minassian Franç ois-Joseph Graf Pierre Yovanovitch Joseph Dirand India Mahdavi Laurent Buttazzoni and Fréderic Lavaud Olivia Putman Tristan Auer Thierry Lemaire Jean Louis Deniot Roxane Rodriguez Alain Demachy Theme_2011 La Salle À Manger Sculpturale Le Cabinet Japonais Le Cocon De Contemplatio La Cellule D'habitation Utopiste La Chambre Faon Mark Rothko Le Cabinet De Porcelaines Salle Manger Le Salon En Illusion Doptique La Cuisine Vivre Le Salon Perturb La Galerie D'art Prive La Bibliothque Et La Chambre Onirique Le Salon Cesar
  • AD Interieurs: Theme 2012 2012 Voyages Imaginaires Professionals Chahan Minassian Franç ois-Joseph Graf Pierre Yovanovitch Joseph Dirand Thierry Lemaire Jean Louis Deniot Bruno Moinard Charles Zana Vincent Darré Dimore Studio Francis Sultana Rafael De Cardenas Rose Anne De Pampelonne Theme_2012 Le Salon Californien Le Salon En Adobe Le Pavillon En Ellipse La Salle De Bains De Maharadjah Le Lounge Sofitel Le Salon Ethnique Graphique La Salle De Bains Falaise La Bibliothèque nirique Le Boudoir Dadaï ste Les Salons Dolce Vita Le Salon Parisien Le Module D'habitation En Réflexions Les Chambres Eclipse
  • AD Interieurs: Theme 2013 2013 Metamorphose Professionals Chahan Minassian Franç ois-Joseph Graf Pierre Yovanovitch Alberto Pinto Thierry Lemaire Bruno Moinard Charles Zana Vincent Darré Christian Biecher pour Emerige Elliott Barnes Gilles & Boissier Hubert de Malherbe Maria Pergay pour Fendi Ramy Fischler Tord Boontje pour Perrier-Jouêt Theme_2013 Le Jardin En Reflets La Salle à Manger De Rouille et D'os Le Salon De Musique La Tente "Déjeuner sur l'herbe" L'antichambre d'une élégante Le Salon-salle à Manger Mythologique Le Salon-cuisine Sculptural La Chambre Du Petit Prince Le Cabinet De Collectionneur Futuriste Le Salon De Compagnie La Chambre En Paravents Le Salon Surréaliste Le Bureau Enchanté Le Bureau Du Pouvoir L'arbre à Champagne
  • AD Interieurs: Theme 2010 2010 Le Style Francais Professionals Theme_2010 Chahan Minassian Le Cabinet De Collectionneur Franç ois-Joseph Graf Le Salon En Ecorché Pierre Yovanovitch Le Boudoir Minimaliste-Surréaliste Joseph Dirand Le Bureau Présidentiel India Mahdavi Le Jardin D’hiver Tropical Laurent Buttazzoni and Fréderic Lavaud La Garç onnière De Play-boy Olivia Putman La Salle De Bains Laboratoire Tristan Auer Le Studio Dandy Alberto Pinto La Chambre De Lady Franç Catroux ois Le Salon Ondoyant 2011 L'art de Vivre Avec L'art Professionals Chahan Minassian Franç ois-Joseph Graf Pierre Yovanovitch Joseph Dirand India Mahdavi Laurent Buttazzoni and Fréderic Lavaud Olivia Putman Tristan Auer Thierry Lemaire Jean Louis Deniot Roxane Rodriguez Alain Demachy Theme_2011 La Salle À Manger Sculpturale Le Cabinet Japonais Le Cocon De Contemplatio La Cellule D'habitation Utopiste La Chambre Faon Mark Rothko Le Cabinet De Porcelaines Salle Manger Le Salon En Illusion Doptique La Cuisine Vivre Le Salon Perturb La Galerie D'art Prive La Bibliothque Et La Chambre Onirique Le Salon Cesar
  • 2010 Le Style Francais Le Cabinet De Collectionneur | Chahan Minassian LE CABINET DE COLLECTIONNEUR DE CHAHAN MINASSIAN « Flanelle grise, veau velours anthracite, cuir cendré tressé, velours, acier brossé…, quoi de plus masculin, racé et feutré, pour construire l’écrin d’un esthète collectionneur », suggère Chahan Minassian. D’emblée, le regard est happé par un monumental tryptique à la mine de plomb, de 7 mètres de large par 2,40 m de haut, signé de l’artiste David Roth. À cette œuvre tout en hachures cinétiques acier répond une console cubiste d’Hervé Van der Straeten. Compressions de César, sculpture de Tony Cragg et toiles de Lucio Fontana entretiennent également de subtiles correspondances. « Textures, textures, textures, tout est histoire de textures », reprend le décorateur. Parisien, d’origine Arménienne, né au Liban, Chahan Minassian est tout autant architecte d’intérieur, qu’antiquaire, designer et galeriste. Après avoir longtemps pratiqué ses activités aux États- Unis, il a créé son agence en 1993, puis sa galerie en 1999 introduisant le design américain des années 50-60 dans le paysage de la décoration française. Chahan Minassian, c’est avant tout une ambiance. Une forme de sérénité sophistiquée et intemporelle née d’un luxe de matières, toutes en demi-teintes, baignées de lumières tamisées. site http://www.chahan.com/
  • 2010 Le Style Francais Le Salon En Ecorché | François-Joseph Graf LE SALON EN ÉCORCHÉ DE FRANÇOIS-JOSEPH GRAF Franç ois-Joseph Graf compose un salon dans le salon ; un coffrage encastré dans la pièce. Mais cette structure est coupée aux trois quarts, révélant la construction du sol, des murs et du plafond. « Comme une toile d’un modèle couture permet de comprendre l’essence même d’un vêtement, je souhaite souligner la technicité de mon métier d’architecte d’intérieur. Démontrer que la fantaisie ne peut s’exprimer que dans une extrême rigueur. » Mobilier, tissus et parois créés en exclusivité par le décorateur se mêlent à quelques pièces choisies chez les grands marchands. Fils d’antiquaire, architecte de formation, François-Joseph Graf suit des chantiers liés aux Monuments historiques, comme le réaménagement des salles du musée des Arts décoratifs. Il réalise parallèlement appartements et résidences privées pour une clientèle triée sur le volet. « J’aime réinventer les styles, redessiner les motifs et mélanger les influences. Les décors rassurants, car identifiables dans leur historisme, me défrisent. » Autant que les figures de style, Franç ois-Joseph Graf honnit le blanc, le vide et le minimalisme, il excelle dans les rapprochements de mobiliers cultivés, motifs chamarrés et détails raffinés. site http://www.francoisjosephgraf.com
  • 2010 Le Style Francais Le Boudoir Minimaliste-Surréaliste | Pierre Yovanovitch LE BOUDOIR MINIMALISTE-SURRÉALISTE DE PIERRE YOVANOVITCH À la Mesa Table du designer T.H. Robs John Gibbins, aux lignes courbes et douces, comme une flaque au sol, répond une interprétation tout en volumes de métal et de staff. Les murs recouverts de plaques en tôle laquée blanc, les rideaux en résille graphique et le mobilier aux arêtes tranchantes viennent contrebalancer ces volutes organiques. Pierre Yovanovitch architecture un espace animé de tensions graphiques. Après des débuts en mode masculine chez Pierre Cardin, Pierre Yovanovitch a, dans un premier temps, exercé l’activité d’architecte d’intérieur auprès de ses amis avant de monter son bureau en 2001. Il enchaî depuis les réalisations de ne prestige pour une clientèle de particuliers avisés. Non-couleurs et lignes pures définissent l’esprit du décorateur, mais rien de radical dans ses agencements. Pierre Yovanovitch pratique un minimalisme onctueux où la sobriété formelle est ravivée par la chaleur des matériaux ; beaucoup de bois, mais aussi de la pierre et du marbre. Son sens de l’épure s’exprime également à travers un goût marqué pour les antiquités du 20e siècle franç ais, mais surtout scandinaves et américaines. site http://www.pierreyovanovitch.com
  • 2010 Le Style Francais Le Bureau Présidentiel | Joseph Dirand LE BUREAU PRÉSIDENTIEL DE JOSEPH DIRAND « J’avais envie d’une pièce futuriste et mégalo : le bureau du président élu par la terre entière. Au centre trône une table de travail sculpturale, à l’esthétique presque fasciste, pour ironiser sur la démocratie de demain. » À son meuble en marbre veiné, doté d’un plateau de 4 mètres de long, répond un banc, lui aussi en marbre, surmonté d’une stèle miroir en acier Inox. « Pour l’idée assez narcissique de pouvoir se mirer depuis son bureau. En toute modestie… » Diplômé de l’école d’architecture de Paris Belleville, il crée son agence en 1999. À son actif, le nouveau décor de la boutique Pierre Balmain, moult appartements privés et, cette rentrée, la fondation Rosemblum spécialisée dans les œuvres d’art contemporain à visée sociale et politique. Sensible à la dynamique des espaces, Joseph Dirand joue sur la dualité entre réminiscences architecturales du passé et minimalisme abstrait. Ce mixte stylistique fait de lui l’apôtre d’un nouveau classicisme à la française. site http://www.josephdirand.com/
  • 2010 Le Style Francais Le Jardin D’hiver Tropical | India Mahdavi LE JARDIN D’HIVER TROPICAL D’INDIA MAHDAVI Le papier peint cocotier, découpé customisé et recoloré donne le ton exotique et , ludique de l’espace. « C’est un peu l’esprit Madrague à la maison, une paillote de plage en appartement, avec un bar en rotin pour boire des cocktails », suggère, non sans malice, la décoratrice. Fauteuils de jardin sixties, eux aussi en rotin, tabourets en céramique et quantité de plantes vertes soulignent l’approche farniente du décor. Architecte formée aux Beaux-Arts, puis chez Christian Liaigre, India Mahdavi fonde son agence en 1999 et explore depuis différents territoires allant du design à l’architecture d’intérieur en passent par la scénographie. Elle diffuse ses collections de mobilier dans son showroom parisien de la rive gauche. India Madhavi compose des atmosphères subtiles, aux tonalités délicatement dissonantes, résultat de juxtapositions d’imprimés hardis et de la confrontation de matériaux bruts et sophistiqués. « J’opère par couches, superpositions et mélanges dans l’idée de définir des atmosphères insolites et jamais trop figées. J’aime les décors vivants qui laissent place à l’imaginaire. » site http://www.india-mahdavi.com
  • 2010 Le Style Francais La Garçonnière de Play-boy | Buttazzoni LA GARÇONNIÈRE DE PLAY-BOY DE BUTTAZZONI & ASSOCIÉS « J’aime bien les lieux multiples ; j’avais envie d’une pièce à vivre où l’on pourrait à la fois dormir, recevoir, travailler… Et s’amuser ! » lance Laurent Buttazzoni. D’où l’idée d’une banquette modulable, au centre de la pièce, qui fasse aussi bien office de lit que de canapé. Les tablettes rétractables sur le côté se muent donc en écritoire, plateau-repas voire table basse. L’espace pensé comme un grand studio est tapissé de lainage marine à rayures tennis. Élégance toute masculine ! Laurent Buttazzoni et Frédéric Lavaud ont étudié l’architecture intérieure à L’ESAG Penninghen où ils se sont rencontrés avant de faire leurs classes chez Andrée Putman. Associés depuis 1995, le duo s’est fait connaître à travers l’agencement des boutiques Maria Luisa, il enchaî depuis projets publics comme privés. ne Réputés pour leurs architectures au tracé rigoureux, les décorateurs dynamisent les espaces à coups de couleurs fortes. site http://buttazzoni.fr/
  • 2010 Le Style Francais La Salle de Bains Laboratoire | Olivia Putman LA SALLE DE BAINS LABORATOIRE D’OLIVIA PUTMAN « Je rêve d’une salle de bains qui ne serve pas qu’à se laver, mais où l’on puisse aussi flâner, lire et pourquoi pas recevoir des amis, confie Olivia Putman. Cette salle de bains est à mi-chemin entre le boudoir et le cabinet de curiosités, on y prend soin de son corps comme de son l’âme. » Dans un double salon trône une baignoire iconique dessinée par Andrée Putman ainsi qu’une paillasse recouverte de céramique blanche « pour l’aspect laboratoire ». Autour de ces deux îlots centraux gravitent mobiliers, œuvres d’art, vaisselle, ouvrages... Aux murs des pièces plongées dans la pénombre, sont projetées des œuvres de Bran Van Velde, Yves Klein ou Jean-Pierre Raynaud. « C’est un espace de découvertes ! » Andrée Putman sut, dès les années 80, remettre à l’honneur les pionniers du mobilier moderniste, comme Robert Mallet-Stevens, en rééditant leur mobilier. Architecte d’intérieur, on lui doit l’aménagement du Concorde, de l’hôtel Morgan’s à New York ou encore du Spa Anne Fontaine à Paris. Une rétrospective à l’Hôtel de Ville de Paris vient consacrer, fin septembre, une carrière au service d’un fonctionnalisme élégant. L’agence, créée en 1998, poursuit depuis 2007 son activité sous la conduite de sa fille Olivia. Incarnation du design à la franç aise, Andrée Putman a su imposer un univers graphique et épuré éludant tout effet inutile. site http://www.andreeputman.com
  • 2010 Le Style Francais Le Studio Dandy | Tristan Auer LE STUDIO DANDY DE TRISTAN AUER « Bienvenue dans le repaire d’un égoïste ! » s’amuse Tristan Auer. J’ai voulu une pièce deux en une, avec un côté sombre pour recevoir, l’autre plus blanche, qui invite à s’isoler. Un mur miroir sans tain délimite les deux espaces. » Deux ambiances donc, comme deux humeurs. L’une moite, envoûtante et vénéneuse évoque un sous-bois de jungle où poussent des plantes nocturnes. Un lit de repos côtoie une girafe et une malle cabine en ce jardin d’hiver surréaliste. L’autre zone, invite, à la détente ; des bougies se consument en soubassement d’une console en bronze patiné, façon cheminée new-look. Diplômé de l’ESAG Penninghen en 1996, il a fait ses débuts chez Christian Liaigre puis Philippe Starck avant d’ouvrir, six ans plus tard, son agence, Izeu. À son actif, de nombreux chantiers d’hôtels, des bureaux pour Cartier en 2002 et des appartements privés. Sa dernière réalisation, la salle de conférences de l’hôtel Méridien de Monaco. Fin coloriste, Tristan Auer compose des ambiances intimistes, fruit de juxtapositions inédites. Ses décors confrontent motifs chamaré et textures brutes, pièces vintage et mobilier sur mesure, touches es pop et classicisme formel. site http://www.tristanauer.com
  • 2010 Le Style Francais La Chambre de Lady | Alberto Pinto LA CHAMBRE DE LADY D’ALBERTO PINTO Un élégant désordre anime la chambre d’une lady anglaise en transit entre deux voyages. Sur un bureau recouvert de miroirs des années 40 transmuté en coiffeuse s’entrechoquent une lampe en cristal de roche, des flacons de parfum, un plateau en écaille et un service à thé en argent. Le lit portugais aux pieds torsadés s’ouvre sur des draps en papier peint façon dentelle coordonnés aux voilages – des œuvres de l’artiste belge Isabelle de Borchgrave. De part et d’autre de la pièce, un paravent de José Maria Sert, ayant appartenu à Coco Chanel, déploie ses dix panneaux pour envelopper l’espace d’un panoramique napolitain. La pièce est saturée, confinée, calfeutrée… et hyperraffinée. Comme un petit théâtre de l’intime. Né à Casablanca d’un père argentin et d’une mère espagnole, Alberto Pinto régénère le classicisme français d’une touche d’orientalisme. C’est du monde entier qu’affluent ses clients soucieux de profiter d’un savoir-faire exceptionnel dans l’art d’agencer appartements, résidences, yachts, avions ou sièges sociaux. Alberto Pinto affectionne les décors certes somptueux, mais toujours vivants et habités. Il sait associer comme personne pièces de provenance, d’époque et de valeurs diverses. Aux lourdeurs historisantes, il préfère les atmosphè chaleureuses, ce qui explique son succès res international depuis la création de son agence en 1967. site http://www.albertopinto.com
  • 2010 Le Style Francais Le Salon Ondoyant | François Catroux LE SALON ONDOYANT DE FRANÇOIS CATROUX « Je souhaitais sortir de l’angle droit pour m’attaquer aux courbes, ce qui n’est à priori pas mon fort…» François Catroux compose ici une architecture fluide, où les volutes de staff des panneaux muraux dessinent une cheminée quand les percées, situées devant les fenêtres, forment des meurtrières. Tout n’est que galbes, rebondis et sinuosités. Les fauteuils en métal de Ron Arad des années 90 font écho à un canapé en velours de Vladimir Kagan de la fin des années 60 et aux tables basses contemporaines en Inox du designer turc Megaron. Légende du style franç ais, Franç Catroux a débuté sa carrière par ois l’aménagement de la maison de couture milanaise Mila Schön en 1967. Mais c’est la réalisation de son propre appartement parisien qui l’a définitivement lancé. Depuis, il conç des résidences privées aux quatre coins de la planète. oit Franç Catroux compose des jeux entre les volumes architecturaux et la ois lumière. Peu de couleurs, un goût pour les matières naturelles et une tendance à minimiser ses effets ; le décorateur donne dans l’épure, mais ses réalisations atemporelles ne font pourtant aucun compromis au confort.
  • AD Interieurs: Theme 2011 2010 Le Style Francais Professionals Theme_2010 Chahan Minassian Le Cabinet De Collectionneur Franç ois-Joseph Graf Le Salon En Ecorché Pierre Yovanovitch Le Boudoir Minimaliste-Surréaliste Joseph Dirand Le Bureau Présidentiel India Mahdavi Le Jardin D’hiver Tropical Laurent Buttazzoni and Fréderic Lavaud La Garç onnière De Play-boy Olivia Putman La Salle De Bains Laboratoire Tristan Auer Le Studio Dandy Alberto Pinto La Chambre De Lady Franç Catroux ois Le Salon Ondoyant 2011 L'art de Vivre Avec L'art Professionals Chahan Minassian Franç ois-Joseph Graf Pierre Yovanovitch Joseph Dirand India Mahdavi Laurent Buttazzoni and Fréderic Lavaud Olivia Putman Tristan Auer Thierry Lemaire Jean Louis Deniot Roxane Rodriguez Alain Demachy Theme_2011 La Salle À Manger Sculpturale Le Cabinet Japonais Le Cocon De Contemplatio La Cellule D'habitation Utopiste La Chambre Faon Mark Rothko Le Cabinet De Porcelaines Salle Manger Le Salon En Illusion Doptique La Cuisine Vivre Le Salon Perturb La Galerie D'art Prive La Bibliothque Et La Chambre Onirique Le Salon Cesar
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art La Salle À Manger Sculpturale | Chahan Minassian LA SALLE À MANGER SCULPTURALE DE CHAHAN MINASSIAN Le projet. Le décorateur a commandité à l’artiste belge Arne Quinze, réputé pour ses constructions en bois de récupération, une structure s’inscrivant dans un salon avec des boiseries anciennes, œuvre qui se reflète sur un sol en miroir. Une grande table sculpturale, au plateau en bois brut, comme un tronc sablé couleur bronze, posé sur des pieds cylindriques en laiton, Plexiglas et cuivre, accueille, en guise de vaisselle, des galets argentés de l’artiste Ritsue Mishima. Des chaises en bronze de Paul Evans entourent la table. Le décorateur. Chahan Minassian excelle depuis 1993 dans l’art des décors atmosphériques, mêlant subtils camaïeux, jeux de textures et accords stylistiques. Pour ce Parisien d’origine arménienne, mobilier, tissus, céramiques et œuvres d’art participent d’une même histoire.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art Le Cabinet Japonais | François-Joseph Graf LE CABINET JAPONAIS DE FRANÇOISJOSEPH GRAF Le projet. Lueur caressant les laques, rayons effleurant de sombres bois précieux, éclats embrasant les ors... Fidèle à son goût des détails érudits, le décorateur compose des jeux d’ombre et de lumière sous influence orientale. Le décorateur. Fils d’antiquaire, architecte, Franç ois-Joseph Graf suit des chantiers liés aux Monuments historiques, comme les ateliers du musée de la Vie romantique ou les réaménagements des salles du musée des Arts décoratifs. Il réalise parallèlement appartements et résidences privés pour une clientèle triée sur le volet.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art Le Cocon de Contemplatio | Pierre Yovanovitch LE COCON POUR CONTEMPLER UNE ŒUVRE VIDÉO DE PIERRE YOVANOVITCH Le projet. L’architecte d’intérieur conçoit une structure en staff dans laquelle s’intègre un canapé capitonné. Un lieu de recueillement pour s’imprégner d’une œuvre vidéo de Bill Viola projetée sur un écran encastré dans des dalles de métal oxydé. Une table en bois massif et une chaise ancienne complètent le décor. Le décorateur. Après avoir longtemps travaillé avec Pierre Cardin, Pierre Yovanovitch mène une activité de décorateur depuis plus de dix ans. Entouré d’une dizaine de collaborateurs, il enchaîne des projets le plus souvent privés. Ampleur des volumes, justesse des proportions, sens de la lumière, couleurs en retenue définissent l’esprit de ce décorateur épris des antiquités du 20e siècle, franç aises, mais surtout scandinaves et japonaises.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art La Cellule D'habitation Utopiste | Joseph Dirand LA CELLULE D’HABITATION UTOPISTE DE JOSEPH DIRAND Le projet. Tous les grands mouvements artistiques du xxe siècle – surréalisme, arte povera, minimalisme, land art, constructivisme et abstraction – et toutes les pièces d’une maison – chambre, salon, salle à manger et salle de bains –, synthétisés en un même espace. C’est le pari de Joseph Dirand à travers deux éléments sculpturaux en laiton poli miroir doré, l’une faisant office de canapé-lit et de table basse, l’autre de plan de travail de cuisine ou de bureau. Un mur peint d’un ciel tourmenté souligne la poésie utopiste du projet. Le décorateur. Diplômé de l’école d’architecture de Paris-Belleville, Joseph Dirand crée son agence en 1999. À son actif, le décor de la boutique Pierre Balmain, des appartements privés en nombre et la fondation d’art Rosenblum Collection & Friends. Renouvelant le classicisme à la française d’un trait minimal, il se définit par un style cool et percutant.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art La Chambre Faon Mark Rothko | India Mahdavi LA CHAMBRE FAÇON MARK ROTHKO D’INDIA MAHDAVI Le projet. La décoratrice décline la palette du peintre Mark Rothko en un patchwork de carrés de velours de laine, coton et soie qui tapisse les murs et se prolonge en rideaux. Motif repris sur des plaids et des coussins jetés sur un lit. Ces géométries multicolores contrastent avec une moquette impression peau de bête, au sol. La décoratrice. Architecte formée aux Beaux-Arts puis chez Christian Liaigre, India Mahdavi a fondé son agence en 1999. Elle explore depuis différents territoires allant du design à l’architecture d’intérieur, en passant par la scénographie, et maîtrise l’art des juxtapositions stylistiques hardies.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art Le Cabinet de Porcelaines Salle Manger | Buttazzoni LE CABINET DE PORCELAINES-SALLE À MANGER DE LAURENT BUTTAZZONI & ASSOCIÉS Le projet. Les structures d’une bibliothèque USM accueillent une collection de porcelaines – des pièces d’artistes contemporains, comme Klara Kristalova, aussi bien que des chinoiseries du xviiie siècle. Au centre de la pièce, une étroite table de banquet dressée, des sièges haute époque. Rideaux et bibliothèque bouton d’or apportent la touche pop à ce décor. Les décorateurs. Fins coloristes, Laurent Buttazzoni et Frédéric Lavaud dynamisent leurs rigoureuses architectures à coups d’aplats vifs. Le duo s’est rencontré sur les bancs de l’Esag Penninghen avant de collaborer avec André Putman, puis de fonder, e en 1995, leur agence, réputée pour ses réalisations rétro-modernistes.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art Le Salon en Illusion Doptique | Olivia Putman LE SALON EN ILLUSION D’OPTIQUE D’OLIVIA PUTMAN Le projet. Olivia Putman questionne la perception des œuvres d’art par leurs spectateurs à travers une pièce tapissée de rayures cinétiques – murs, sols, mais aussi mobilier. Un salon pensé comme un écrin pour un tableau de l’artiste Fabrice Hyber. Une façon de confronter les différentes interprétations d’une œuvre. La décoratrice. Olivia Putman anime, depuis 2007, l’agence fondée par sa mère Andrée en 1998, et dirige, avec la même volonté de fonctionnalisme élégant, de nombreux chantiers. Elle vient d’achever le réaménagement du siège de la Fédération nationale des Travaux publics, rue de Berry à Paris, prend la direction artistique de Lalique, signe un service à café pour Nespresso et une ligne de tissus pour Pierre Frey.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art La Cuisine Vivre | Tristan Auer LA CUISINE « AUTRE » DE TRISTAN AUER Le projet. Souhaitant introduire un regard artistique dans une pièce à l’agencement traditionnellement davantage dominé par le fonctionnalisme que parla poésie, Tristan Auer commandite à des artistes un mobilier sculptural intégrant plan de travail et coin salle à manger. L’Anglais Rupert Shrive habille les murs de fresques aux thèmes mythologiques. Une installation baroque… Le décorateur. Diplômé de l’Esag Penninghen en 1996, il fit ses débuts chez Christian Liaigre puis Philippe Starck avant d’ouvrir, six ans plus tard, son agence, Izeu, en 2002. Tristan Auer compose des ambiances intimistes, fruit de juxtapositions inédites. Son style éclectique confronte motifs chamarrés et textures brutes, pièces vintage et mobilier sur mesure, touches pop et classicisme formel.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art Le Salon Perturb | Thierry Lemaire LE SALON TRIDIMENSIONNEL DE THIERRY LEMAIRE Le projet. Le parquet Versailles traité brut remonte sur les murs pour se faire boiseries, quand une oeuvre sculpturale en aluminium de l’artiste Christophe Raynal, sorte de végétal métallique, surgit d’une cimaise. Thierry Lemaire bouscule les perceptions spatiales. Son sobre mobilier – canapé taupe, buffet et table basse composée de trois modules en laque blanche, turquoise et beige – calme le jeu et rappelle que l’on est bien dans un salon. Le décorateur. Élégance et simplicité définissent le style de Thierry Lemaire. Cet architecte DESA de Paris, qui fit ses débuts dans la construction avant de se lancer dans la décoration de projets privés, apprécie les matières brutes et authentiques qu’il travaille avec modernité.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art La Galerie D'art Prive | Jean Louis Deniot LA GALERIE D’ART PRIVÉE DE JEAN-LOUIS DENIOT Le projet. Vestibule, galerie et montée d’escalier suggèrent l’atmosphère ouatée d’une demeure de collectionneur. JeanLouis Deniot réinterprète, associe et stylise dans des tonalités de beige des motifs empruntés aux toiles de Bernard Frize, Sol LeWitt ou Peter Zimmermann pour des fresques, des imprimés de moquettes et de tissus muraux aussi graphiques que vaporeux. Au plafond filent des luminaires comme des soucoupes volantes… Le décorateur. Jean-Louis Deniot n’a pas son pareil, depuis 2000, pour décontracter le classicisme à la française. Aux reconstitutions historiques en total look, ce trentenaire diplômé de l’École Camondo préfère le mélange de styles feutré dans des camaï soyeux. eux
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art La Bibliothque et La Chambre Onirique | Roxane Rodriguez LA BIBLIOTHÈQUE ET LA CHAMBRE ONIRIQUES DE ROXANE RODRIGUEZ Le projet. Deux pièces en écho, comme deux regards sur la culture. Une bibliothèque permettant de consulter en ligne des ouvrages rares, comme les Fleurs du mal, de Charles Baudelaire, illustré par Carlos Schwabe. Pendant de cet espace sombre et concentré, une chambre aux tonalités poudrées, meublée d’un lit tapissé d’écorce de bouleau, invite à la rêverie. De délicates chaises de l’artiste japonais Junya Ishigami rencontrent des lustres en cristal de roche Louis XIV. Rien que des curiosités érudites. La décoratrice. Sensibilisée aux objets précieux par son père antiquaire, cette diplômée de l’IESA fut un temps documentaliste avant d’ouvrir sa galerie en 1997. Son talent à établir des passerelles entre les époques pour des décors à l’intemporalité théâtrale lui valut d’être en charge de l’agencement des premiers salons de thé Ladurée. Elle réalise aujourd’hui de nombreux chantiers privés.
  • 2011 L'art de Vivre Avec L'art Le Salon Cesar | Alain Demachy LE SALON CÉSAR D’ALAIN DEMACHY Le projet. Non content de décliner les tonalités mordorées des compressions de César dans un salon, l’architecte d’intérieur et sa collaboratrice de longue date, Valérie Metois, s’emploient à ressusciter le goût des rencontres cultivées cher aux seventies. Une faç chic et désinvolte de faire converser les vases néoclassiques de Jean-Charles Moreux et les lampes on contemporaines de Laurent Bourgois avec des tables basses en bronze dessinées par l’agence. Le décorateur. Icône du style franç ais, architecte, Alain Demachy fit ses débuts en dirigeant les pages décoration de Marie Claire dans les années 1950. Il fonde ensuite un bureau d’architecture intérieure, en association avec l’antiquaire Didier Aaron, avant d’inaugurer en 1980 la Galerie Camoin-Demachy, quai Voltaire, face au Louvre, où se mêlent décoration et antiquités.
  • AD Interieurs: Theme 2012 2012 Voyages Imaginaires Professionals Chahan Minassian Franç ois-Joseph Graf Pierre Yovanovitch Joseph Dirand Thierry Lemaire Jean Louis Deniot Bruno Moinard Charles Zana Vincent Darré Dimore Studio Francis Sultana Rafael De Cardenas Rose Anne De Pampelonne Theme_2012 Le Salon Californien Le Salon En Adobe Le Pavillon En Ellipse La Salle De Bains De Maharadjah Le Lounge Sofitel Le Salon Ethnique Graphique La Salle De Bains Falaise La Bibliothèque nirique Le Boudoir Dadaï ste Les Salons Dolce Vita Le Salon Parisien Le Module D'habitation En Réflexions Les Chambres Eclipse
  • 2012 Voyages Imaginaires Le Salon Californien | Chahan Minassian La pièce. Réputé pour son art des décors atmosphériques, fruit de subtils camaïeux, jeux de textures et d’accords stylistiques audacieux, Chahan Minassian dispose devant un mur en céramique de Peter Lane, un canapé de Vladimir Kagan, des fauteuils de John Dickinson et des consoles de Karl Springer. Ces pièces d’icônes du design dialoguent avec une photo de nuages signée Jack Pierson. De ces juxtapositions rêveuses découle un décor serein. Le décorateur. Yacht de 65 m2, résidence dans un gratte-ciel newyorkais, propriété à Gstaad, Chahan Minassian démultiplie les projets internationaux. Architecte d’intérieur, ensemblier, antiquaire, ce Parisien d’origine arménienne, né au Liban, fut l’un des premiers à promouvoir en France le travail de designers américains qu’il représente dans sa galerie de la rue de Lille à Paris.
  • 2012 Voyages Imaginaires Le Salon en Adobe | François-Joseph Graf La pièce. Franç ois-Joseph Graf érige des murs de terre pour redéfinir les structures d’un salon à l’architecture classique. Ce jeu de textures brutes allié à des photos tribales et abstraites d’Olivier Dassault, ainsi que le mobilier en acier rouillé mêlé aux masques, statues et autres objets ethnographiques soulignent l’influence africaine du projet. Le décorateur excelle dans les compositions d’espaces ultra-dessinés où architecture intérieure, motifs et mobilier déclinent un même propos. Le décorateur. Fils d’antiquaire, architecte de formation et diplômé de l’École du Louvre,François-Joseph Graf s’est fait une spécialité des chantiers classés liés aux monuments historiques, comme le réaménagement des salles du musée des Arts décoratifs. Les antiquaires le réclament, les grandes fortunes internationales également – à Londres, Athènes, Rome, Paris... Il élabore actuellement une ligne de mobilier d’exception, bientôt présentée à Paris.
  • 2012 Voyages Imaginaires Le Pavillon en Ellipse | Pierre Yovanovitch La pièce. Cette construction circulaire, blanche à l’extérieur, doublée façon miroir au sol et à l’intérieur, joue sur les perceptions. Le plafond, sculpté de strates de staff au tracé vaporeux, évoque le passage des nuages. Ces structures aériennes se reflétant dans le métal brossé du sol donnent une impression de lévitation. Peu d’objets dans cet espace rêveur : un canapé sculptural en chêne massif, comme un tronc coupé, des tables basses en céramique laquée noire, faç roc, un on lampadaire de Paavo Tynell, comme une liane… Le décorateur. Architecte d’intérieur plus qu’ensemblier, cet ancien collaborateur de Pierre Cardin est réputé pour son sens des proportions et son goût des géométries et des belles matières. Minimal et humaniste, il sait réchauffer ses agencements sobres et modernistes – qu’il s’agisse d’une maison à Anvers ou encore de l’Hôtel Marignan inauguré cet automne à Paris – par un choix de matières chaleureuses. Essences de bois, métaux oxydés et pierre brute lui permettent d’insuffler un certain naturel dans l’exceptionnel.
  • 2012 Voyages Imaginaires La Salle de Bains de Maharadjah | Joseph Dirand La pièce. Baignoire, sols et murs en marbre Calacatta, boiseries d’ébène, plafond en caissons, verrière quadrillée de bronze, carreaux en or blanc de la douche… rien n’est trop beau pour cette salle de bains, décorée d’éléments signés Jacques-Émile Ruhlmann, Raymond Subes, Serge Roche, Marc du Plantier, Eugène Printz et Gilbert Poillerat. L’agencement relève de l’excellence du savoir-faire français au service de l’art de vivre. Une quête de perfection que partagent la maison Louis Vuitton et Joseph Dirand. Le décorateur. Wonderboy diplômé de l’école d’architecture de Paris-Belleville, Joseph Dirand aime jouer avec les relectures minimales des registres de l’architecture classique, du XVIIIe siècle aux années 1940. Qu’il s’agisse de projets résidentiels à Paris, Londres, New York, Tel-Aviv ou Le Caire, il enchaî les chantiers prestigieux. Il inaugurera cet automne le nouveau ne restaurant du Palais de Tokyo, faç brasserie Art déco. on
  • 2012 Voyages Imaginaires Le Lounge Sofitel | Thierry Lemaire La pièce. La découverte chez un antiquaire d’un paravent datant du XVIIIe siècle inspira au décorateur une composition murale. Les décors peints s’intercalent avec des miroirs noirs, dans un jeu de rayures graphiques. L’influence chinoise se retrouve dans les bibliothèques, consoles et tables d’appoint en bois aux pieds recourbés et au plateau laqué de couleurs vives. Au centre du lounge, deux doubles canapés en velours turquoise composent des îlots conviviaux et élégants, propres à l’art de vivre à la franç aise promu par Sofitel. Le décorateur. Architecte DESA de Paris, Thierry Lemaire agence depuis 1990 des intérieurs vibrants. De grands espaces contemporains, qu’il s’agisse d’un appartement parisien, d’un chalet à Gstaad ou d’un restaurant à Beyrouth – ses derniers chantiers –, où cohabitent les influences des années 1960 et 1970. Passé maî dans les contrastes entre bois brut, métaux tre précieux et touches de couleurs, il développe également un mobilier d’exception désormais édité par Modénature.
  • 2012 Voyages Imaginaires Le Salon Ethnique Graphique | Jean Louis Deniot La pièce. Jean-Louis Deniot se livre à des jeux de constructions graphiques en déclinant à l’infini le dessin d’un tissu africain. En petit, sur les tapisseries des murs, over-sized sur le tapis. Le motif détermine la structure d’un surprenant canapé composé de 15 modules. Au plafond, le lustre s’inspire du tracé de l’imprimé. Tout n’est que répétitions aléatoires et illusions d’optique se reflétant à l’infini dans les mosaïques de miroirs oxydés de la cheminée et les feuilles de verre d’un paravent géant. Le décorateur. Aussitôt diplômé de l’École Camondo, en 2000, Jean-Louis Deniot entame ses premiers chantiers. Son talent pour décontracter le classicisme à la française d’une touche de confort toute américaine lui assure un succès certain. Il excelle dans les mélanges de meubles de provenances diverses qu’il fond en des camaïeux soyeux.
  • 2012 Voyages Imaginaires La Salle de Bains Falaise | Bruno Moinard La pièce. Une baignoire en ébène en forme de coquillage semble flotter. Une longue console en verre évoque l’horizon. Les murs de craie rappellent les côtes grecques… Bruno Moinard compose son décor par touches allusives. Dans la mythologie, le bain de Diane, la naissance d’Isis ou d’Aphrodite était source de vie, fontaine de jouvence, temps dédié à la méditation. C’est avec cette tradition antique que renoue l’espace de Bruno Moinard. Le décorateur. Réputé pour ses lieux épurés, luxueux sans ostentation, chics sans snobisme,l'architecte d'intérieur Bruno Moinard développe depuis son agence parisienne de l’avenue Montaigne des chantiers d’envergure aux quatre coins du globe. Maisons à Casablanca, Toronto, Shanghai, Knokke-le-Zoute, agencement des étages luxe des Galeries Lafayette, hôtels à Chengdu, bureaux à Shanghai… Et, toujours, les boutiques Cartier, plus de 340 livrés en dix ans.
  • 2012 Voyages Imaginaires La Bibliothèque Nirique | Charles Zana La pièce. Nous sommes dans l’antre d’un amateur de design contemporain épris de pièces à la frontière entre art et design. Dans la bibliothèque agencée autour d’un lit de repos flotte un lustre d’Andrea Branzi. Une console en marbre de Sophie Lafont orne le couloir. Dans la montée d’escalier sont exposées des céramiques d’Alessandro Sottsass etAlessandro Mendini. Les tonalités sombres soulignent la poésie rêveuse de cet espace. Le décorateur. Architecte de formation, Charles Zana a le don pour créer des ambiances chaleureuses et faciles à vivre, quelle que soit l’envergure des chantiers. Sensible aux belles matières, aux jeux de textures, comme aux tonalités estompées, il compose des intérieurs résolument contemporains. Ses derniers chantiers, un showroom parisien pensé comme une maison privée pour Maje, un penthouse à Tel-Aviv faisant la part belle à la pierre du désert, illustrent cette quête de sérénité.
  • 2012 Voyages Imaginaires Le Boudoir Dadaï | Vincent Darré ste La pièce. Un paravent géant dans lequel s’encastre porte, fenêtre et cheminée, déploie ses panneaux autour de la pièce pour définir un boudoir intime et baroque. Aux dessins des boiseries en trompe-l’œil, dans des tonalités tabac, rouille et fauve, répondent les jeux de perspective d’un labyrinthe tissé sur le tapis, au sol. Une table d’inspiration Calder, un guéridon cubiste, quelques curiosités choisies chez les antiquaires soulignent l’esprit fantasque de cet espace chahuté et graphique. Le décorateur. Ami du tout-Paris, ex-roi des années Palace, prince de la mode reconverti dans la haute voltige décorative, Vincent Darré édite un mobilier surréaliste présenté en sa galerie parisienne. Si ce dandy grand teint s’est tout d’abord fait connaître par ses agencements de boîtes de nuit – du Montana à Paris au Baron de New York –, il compose désormais des intérieurs fantasques pour une clientèle éclairée.
  • 2012 Voyages Imaginaires Les Salons Dolce Vita | Dimore Studio Les pièces. Dans le premier espace, fauteuils rétro, paravents et plantes vertes évoquent les salons de lecture des palaces d’antan, en plus chahuté et mois formel. Le second salon tient davantage du cabinet de curiosités. Y sont exposés, dans une sculpturale bibliothèque, sorte de cage en métal, des objets cultes du design italien – céramiques, vases et autres objets du quotidien. Là encore, un tapis au graphisme coloré apporte la touche pop moderniste qui réveille le décor de sa belle torpeur. Les décorateurs. Basés à Milan, l’Américain Britt Moran et l’Italien Emiliano Salci insufflent aux espaces qu’ils réinterprètent la patine d’un passé fantasmé. Leurs intérieurs évoquent autant les palais vénitiens décatis que des villas modernistes sixties dans leur jus. Un style atmosphérique, érudit et un brin bohème que l’on a pu découvrir à Paris au Caffè, adresse de Thierry Costes près des Champs-Élysées. C’est à eux que Tomas Maier a confié la mise en scène de sa dernière collection de mobilier pour Bottega Veneta. Un important projet hôtelier new-yorkais les occupe aujourd’hui. Le duo s’affirme comme la nouvelle star de la décoration transalpine.
  • 2012 Voyages Imaginaires Le Salon Parisien | Francis Sultana La pièce. Pour Francis Sultana, Londonien d’origine maltaise, l’esprit parisien a saveur d’exotisme. Il imagine ici un salon, théâtre de la vie mondaine, digne de celui tenu par l’excentrique Marie-Laure de Noailles. À une cheminée en plâtre sculptée en coquillage d’Oriel Harwood répond une console surréaliste de Mattia Bonetti et une table basse futuriste en verre de Zaha Hadid. Des pièces sculpturales pour une collectionneuse de mobilier d’artiste. Le décorateur. Parallèlement à ses fonctions de directeur artistique des galeries David Gill – adresses phare du mobilier d’exception à Londres –, Francis Sultana mène de nombreux chantiers de par le monde. Il y développe des univers chamarrés, référencés et ultra-luxueux, combinant pièces rares, matériaux précieux et art contemporain. Il édite également sous son nom, depuis 2010, un mobilier fidèle à ses inspirations.
  • 2012 Voyages Imaginaires Le Module D'habitation en Réflexions | Rafael de Cardenas La pièce. L’œil est tout d’abord happé par les compositions géométriques colorées du tapis rythmant le sol. Puis ce sont les structures architecturales, de part et d’autre de la pièce, qui attirent le regard. Lit et banquet, table et bureau s’encastrent dans des cages métalliques encadrant des lustres en cristal signés Baccarat. Murs et plafond, recouverts de miroirs, réfléchissent à l’infini ces lumières ondoyantes. L’ambiance fantomatique évoque autant les décors néoclassiques du film les Prédateurs, de Tony Scott, que les clips disjonctés de Duran Duran. Tout est très pensé, très composé, très imbriqué. Le décorateur. De son adolescence dans les années 1980, ce New-Yorkais a conservé le goût des décors graphiques et flashy. Rafael de Cárdenas zappe depuis 2006, date de création de son agence, entre projets d’agencement de conceptstores branchés et réalisation d’élégants intérieurs privés. L’édition de sa ligne de mobilier néo-post moderne, par la Johnson Trading Gallery en 2011, le propulsa au rang de nouvelle pop star du design US. Depuis, rien ne semble l’arrêter.
  • 2012 Voyages Imaginaires Les Chambres Eclipse | Rose Anne de Pampelonne Les pièces. Rose Anne de Pampelonne agence deux chambres en écho. L’une, derrière une porte de pavillon chinois, évoque un jardin d’hiver, avec ses murs recouverts de treillages asymétriques. L’autre, plus minérale, est tapissée de papier métallisé et ornée d’un paravent en feuilles de miroir patiné. La même palette de teintes perlées et une sélection de pièces de mobilier d’artistes – luminaires de Max Ingrand, miroirs de Line Vautrin et d’Hervé Van der Straeten – unifient ces deux espaces rêveurs. La décoratrice. Parisienne d’origine philippine, Rose Anne de Pampelonne apporte un vent de fraî cheur à la haute décoration française. Son sens du détail, empreint d’une délicate féminité, se traduit par un goût pour les fresques fantasques, les touches folk bien senties et les jeux subtils de couleurs vibrantes. Un style ethno-baroque que l’on retrouve également dans les collections d’accessoires de mode, qu’elle conçoit en parallèle de son activité d’architecte d’intérieur.
  • AD Interieurs: Theme 2013 2013 Metamorphose Professionals Chahan Minassian Franç ois-Joseph Graf Pierre Yovanovitch Alberto Pinto Thierry Lemaire Bruno Moinard Charles Zana Vincent Darré Christian Biecher pour Emerige Elliott Barnes Gilles & Boissier Hubert de Malherbe Maria Pergay pour Fendi Ramy Fischler Tord Boontje pour Perrier-Jouêt Theme_2013 Le Jardin En Reflets La Salle à Manger De Rouille et D'os Le Salon De Musique La Tente "Déjeuner sur l'herbe" L'antichambre d'une élégante Le Salon-salle à Manger Mythologique Le Salon-cuisine Sculptural La Chambre Du Petit Prince Le Cabinet De Collectionneur Futuriste Le Salon De Compagnie La Chambre En Paravents Le Salon Surréaliste Le Bureau Enchanté Le Bureau Du Pouvoir L'arbre à Champagne
  • 2013 Metamorphose Le Jardin en Reflets | Chahan Minassian L’espace. En agençant le jardin à l’arrière de l’Enclos des Bernardins, Chahan Minassian transpose le raffinement de traitement d’un salon dans un espace vert. Le jardin est dessiné pour faire face à la façade attribuée à Mansard, façade se reflétant également dans les prismes d’une sculpture monumentale d’Arik Levy. Conçu comme un îlot enveloppant sur un tapis de gravier, canapé et ottomans laqués turquoise sont entourés d’un paravent ondoyant de verdure aux tonalités de bleu. Le créateur. Décorateur et galeriste parisien d’origine arménienne, Chahan Minassian est réputé pour ses intérieurs aux harmonies douces et feutrées. Il applique son talent de coloriste à des interventions d’artistes qu’il commandite. Ses derniers projets ? Un chalet à Gstaad, une maison à Zurich, deux appartements à Paris, deux autres à New York, ainsi qu’une boutique pour le parfumeur Kilian.
  • 2013 Metamorphose La Salle à Manger de Rouille et d'os | François-Joseph Graf L’espace. Franç ois-Joseph Graf agence un vaste espace aux murs recouverts de métal en une salle à manger faisant également office de salon-fumoir. Au centre de la pièce, la table et ses chaises ; sur le côté, de petits canapés et des fauteuils clubs pour prendre un verre. Un mobilier exclusif qui mêle métal, bois, ivoire et corne. Ces matériaux précieux et bruts créent un décor abstrait, sans référence précise, pour définir un art de vivre novateur. Le créateur. Architecte DPLG, Franç ois-Joseph Graf s’est fait une spécialité des chantiers liés aux monuments historiques, comme son réaménagement des period rooms du musée des Arts décoratifs à Paris. Passé maî des univers cohérents tre où architectures, mobilier et motifs déclinent les mêmes graphismes, cet esthète, qui pousse le raffinement à l’extrême, propose depuis peu une collection d’accessoires féminins présentés dans sa boutique-salon de l’avenue Montaigne. Il poursuit également son activité de décorateur et livre un chalet à Saint-Moritz, deux appartements à Paris et deux maisons à Londres.
  • 2013 Metamorphose Le Salon de Musique | Pierre Yovanovitch L’espace. Pierre Yovanovitch enflamme le classicisme à la franç aise pour mieux le raviver. Un piano Pleyel calciné par Maarten Baas acquiert une radicalité nouvelle. Une imposante cheminée en gypse s’orne de volutes s’élevant comme de la fumée ou des notes de musique. Des volutes que l’on retrouve en dessin sur un tapis. Autant d’éléments symbolistes qui s’intègrent en douceur dans un salon empreint de sérénité. Éléments du passé et esprit contemporain se répondent en parfaite harmonie. Le créateur. Architecte d’intérieur, Pierre Yovanovitch développe des espaces rigoureusement composés mais subtilement réchauffé par des matériaux nobles et des tonalités douces. Sols, mobilier, luminaires... tout relève chez lui du sur mesure, s pour définir un luxe sans ostentation.
  • 2013 Metamorphose La Tente "Déjeuner sur l'herbe" | Alberto Pinto L’espace. Transposer l’extérieur à l’intérieur, tel est le pari du Cabinet Alberto Pinto. Un parterre de gazon, sous un lustre dans lequel batifole un essaim de papillons, dans la fraîcheur d’une tente en plâtre blanc, une table est dressée. Une table estivale, à la nappe en paille brodée, entourée de chaises en rotin laqué, avec, de part et d’autre, des torchères Napoléon III fantasques. Des végétaux peints en bleu et blanc à la brosse, sur les murs, soulignent le ton frais, léger et enlevé du projet. L’agence. L’agence créée par feu Alberto Pinto poursuit sa quête d’exception en termes d’art de vivre. Sous l’impulsion de sa sœur Linda et d’une équipe de plus de 70 collaborateurs, les chantiers ultracontemporains ou d’un grand classicisme s’enchaînent dans le monde entier. Une demeure à Doha, plusieurs chais à Saint-Émilion, un bateau en Turquie et un hôtel particulier à Paris sont en cours de livraison.
  • 2013 Metamorphose L'antichambre d'une élégante | Thierry Lemaire L’espace. Repaire d’une femme élégante, cet espace de transition entre la chambre et le boudoir est conçu comme un petit salon contemporain. En ce lieu intime et sophistiqué, aux murs tendus de bleu marine, se mélangent des pièces vintage seventies, comme une double porte sculpturale en laiton doré de Michel Deverne, et quelques antiquités d’exception, tels un fauteuil Directoire et un ensemble de créations exclusives de Thierry Lemaire, à l’image d’une coiffeuse en poirier noirci. Une robe haute couture jetée sur un pouf souligne l’esprit « boîte à bijoux » de cet espace. Le décorateur. Architecte diplômé de l’École spéciale d’architecture venu à la décoration en 1990, Thierry Lemaire développe des intérieurs vibrants, nés de rencontres entre matières brutes, métaux précieux et touches de couleurs vives. Ses derniers chantiers vont d’un chalet à Gstaad, d’appartements dans les immeubles Walter à Paris, et d’une villa dans les montagnes près de Beyrouth, à une collection de mobilier pour Luxury Living.
  • 2013 Metamorphose Le Salon-salle à Manger Mythologique | Bruno Moinard La pièce. Les Métamorphoses d’Ovide, long poème épique sur les origines du monde gréco-romain, inspire à Bruno Moinard une pièce recouverte de métal perforé rétroéclairé où des ombres mouvantes s’animent comme des esprits. Au milieu de ce décor, entre une table triangulaire rigoureusement architecturée, une banquette et quelques chaises, se tient… Pégase, toutes ailes déployées, en train de prendre son envol. Le créateur. Architecte, Bruno Moinard est réputé pour ses agencements contemporains, épurés, chaleureux et élégants. Il signe les boutiques Cartier – plus de 340 en dix ans – et livrera à la rentrée le futur siège social de Balenciaga dans le 7e arrondissement. En plus des magasins de luxe et des demeures privées qu’il réalise entre Shanghai et Casablanca, il développe actuellement sa première ligne de mobilier Bruno Moinard Edition.
  • 2013 Metamorphose Le Salon-cuisine Sculptural | Charles Zana L’espace. D’un côté, un bar-cuisine dont l’arrière-plan intègre en un bloc, outre le plan de travail et les éléments de cuisson, un vaisselier contemporain garni de verres, bouteilles, assiettes... En face, une table et un canapé s’encastrent, surmontés d’une niche accueillant une œuvre d’art. Peu d’objets, à peine un tableau au mur, Charles Zana joue sur la lumière provenant des fenêtres pour dessiner les volumes sculpturaux de son mobilier rigoureusement architecturé. Une lumière qui donne force et douceur à cette pièce aux teintes claires. Le décorateur. Architecte diplômé des Beaux-Arts, amateur de design italien, Charles Zana développe des agencements contemporains chaleureux et faciles à vivre. Réputé pour ses espaces dessinés, dans des matières nobles et aux tonalités feutrées, il travaille actuellement à un appartement parisien en duplex pour un collectionneur d’art et à un autre, tout en terrasses, au sommet d’un immeuble de Monaco.
  • 2013 Metamorphose La Chambre du Petit Prince | Vincent Darré La pièce. Une overdose d’imprimés ! Vincent Darré s’en est allé chiner dans les archives d’un fabricant français des dessins pétillants d’après-guerre signés d’artistes comme Janine Janet. Il a également développé des créations répondant aux doux noms de Rêve d’analyste ou Soleil à moustache. Murs de la chambre, baldaquin du lit d’enfant, coffre à jouets, cubes... tout est tapissé ! Les motifs s’entrechoquent, se répondent et s’associent en des accords délirants. Le créateur. Créateur d’un mobilier fantasque, décorateur et directeur artistique, Vincent Darré développe un univers dadaïste. Cet ancien créateur de mode, reconverti dans la décoration depuis 2008, s’apprête à inaugurer deux hôtels, l’un bohème – d’esprit Vallauris fifties – au-dessus du restaurant La Fidélité, dans le Xe arrondissement de Paris ; l’autre tout en suites de luxe en continuité du club Le Montana, à Saint Germain-des-Prés. Il signe également les décors et les costumes de la comédie musicale Opium, hommage d’Arielle Dombasle à Jean Cocteau, qui sortira en octobre.
  • 2013 Metamorphose Le Cabinet de Collectionneur Futuriste | Christian Biecher pour Emerige L’espace. Au mur, une bibliothèque tout en tiges de bois laqué clair et en feuilles de métal devant des panneaux de roseaux tissés accueille des œuvres de Joana Vasconcelos, Auguste Rodin ou Max Ernst. Au centre de la pièce, un bureau- sculpture conçu par les architectes chinois M.A.D. rappelle un tronc d’arbre. Un canapé sinueux, posé sur un tapis, et des lampadaires en verre soufflé invitent à la rêverie en ces lieux alliant naturalisme, futurisme et influences asiatiques. Cet espace est une projection de l’univers formel du projet architectural Batignolles 2017. Le créateur. Architecte DPLG de formation, Christian Biecher explore à la fois les univers de l’urbanisme, de l’architecture et du design, et les envisage dans une approche globale. Réputé pour ses agencements d’une grande fluidité spatiale, il vient de livrer le nouvel immeuble du Printemps de Strasbourg, à la faç ade tout en volutes.
  • 2013 Metamorphose Le Salon de Compagnie | Elliott Barnes L’espace. Revisitant une typologie d’espace typique du XVIIIe siècle, comme en disposait Marie-Antoinette au Petit Trianon, Elliott Barnes réinterprète dans un esprit contemporain les éléments clés d’un salon de compagnie. Ainsi, une cheminée est composée d’un assemblage de feuilles de verre, un lit de paresse s’intègre dans les feuilles d’un paravent cocon, les motifs ultra-graphiques des tables de jeu répondent aux boiseries de la pièce. Une série de portraits de famille – celle de l’architecte –, réalisés par des artistes afro-américains, habille les murs, et souligne la démarche intimiste et chaleureuse du projet. Le créateur. Architecte américain, Elliott Barnes collabore à ses débuts avec Andrée Putman. Il fonde son agence parisienne en 2004, et enchaî les chantiers : conception des salons de réception de la maison de champagne Ruinart à ne Reims, inauguration du Ritz-Carlton dans le parc Wolfsburg du groupe Volkswagen en Allemagne.
  • 2013 Metamorphose La Chambre en Paravents | Gilles and Boissier L’espace. Concevant une boî dans la boî le duo de décorateurs définit un espace protecteur et rêveur. Des parois te te, se déplient, comme un immense paravent faisant office de tête de lit autant que de murs. Traitées de faç brute, à on l’extérieur, comme un élément de décor de théâtre, ces cloisons s’avèrent ornées à l’intérieur par l’artiste fresquiste François Houtin d’une forêt stylisée. Un mobilier de style repensé et épuré, comme un bureau ultra-simple, une lampe en cristal, quelques livres ici et là, participe de la nonchalante élégance de cet espace. Les créateurs. Architectes d’intérieur, Patrick Gilles et Dorothée Boissier se sont rencontrés à leurs débuts chez Christian Liaigre. Associés depuis 2004, ils développent des intérieurs néoclassiques que viennent décaler de poétiques interventions artistiques. Le duo inaugurera les nouvelles boutiques parisienne et milanaise de Moncler en septembre et lancera en novembre sa première collection de mobilier.
  • 2013 Metamorphose Le Salon Surréaliste | Hubert de Malherbe L’espace. Cerné de paravents, le salon plongé dans le noir est habillé d’un mobilier narratif et malicieux. Une console habitée par un personnage coiffé d’une couronne de fleurs en biscuit, des torchères « visage » rétroprojetées, un canapé ondulant qui se gonfle et se dégonfle ou encore une table basse en verre gravé d’un dessin de gisant... Les pièces se font fantasques... Cet intérieur ressuscite l’esprit des vanités allégoriques du XVIIe siècle. Le créateur. Designer et architecte d’intérieur, Hubert de Malherbe conçoit l’architecture commerciale de nombreuses enseignes de distribution. Sephora, Fnac ou encore Orange font appel à ses services tout comme des marques de luxe pour des projets de boutiques, de design industriel ou de packaging. Il livre cet été une boutique Dior à Shanghai et une autre pour Fred à Tokyo.
  • 2013 Metamorphose Le Bureau Enchanté | Maria Pergay pour Fendi L’espace. Maria Pergay scénarise un voyage dans le temps et la matière à travers des objets en pleine métamorphose disposés en deux espaces distincts. Dans un bureau aux murs recouverts de boiseries, le mobilier change d’allure, un secrétaire d’époque semble vouloir s’échapper d’une caisse en bois de sapin dont il a fait exploser la structure. Dans l’antichambre aux murs recouverts de panoramiques de ruines à la Hubert Robert, Maria Pergay présente des pièces emblématiques de son travail comme le lit Tapis volant. Nous sommes dans l’antre d’un excentrique cultivé. La créatrice. Artiste-designer, Maria Pergay apporte depuis les années 1960 une touche de sensualité inédite à l’acier inoxydable, son matériau fétiche. Après avoir conç le palais de la famille royale saoudienne et exporté ses créations dans u le monde entier, elle s’apprête à rééditer certaines de ses pièces cultes ainsi que des créations contemporaines à travers la collection Icônes de Fendi Casa.
  • 2013 Metamorphose Le Bureau du Pouvoir | Ramy Fischler L’espace. Un secrétaire et une bibliothèque en marbre sont les deux seuls objets de la pièce suspendus par des câbles tels les plateaux d’une balance. Ce clin d’œil à la justice rappelle que nous sommes dans un lieu de pouvoir... Le plan de travail intègre un clavier d’ordinateur et des enceintes sont dissimulées dans la bibliothèque. Ramy Fischler repousse les limites techniques de la matière : les panneaux muraux de son édifice sont ainsi constitués d’un patchwork de roche et de bois, quand le tapis intègre les marbres à son tissage de laine. Le créateur. Diplômé de l’Ensci, Ramy Fischler a assisté Patrick Jouin pendant dix ans avant d’entrer en résidence à la Villa Médicis et de fonder son agence RF Studio en 2010. La conception du showroom parisien de Tai Ping le révéle en 2012. Pour lui, la décoration est comme un laboratoire permettant de concevoir des objets expérimentaux et de mettre en avant le savoir-faire des artisans, à la base de son travail.
  • 2013 Metamorphose L'arbre à Champagne | Tord Boontje pour Perrier-Jouêt L'arbre à champagne de Tord Boontje pour Perrier-Jouêt
  • THANK YOU!