Présentation i3 n coraf-fara-accra
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Présentation i3 n coraf-fara-accra

on

  • 277 views

 

Statistics

Views

Total Views
277
Views on SlideShare
277
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Présentation i3 n coraf-fara-accra Présentation i3 n coraf-fara-accra Presentation Transcript

  • L’INITIATIVE 3N de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et de Développement Agricole durables «Les Nigériens Nourrissent les Nigériens» L’INITIATIVE 3N de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et de Développement Agricole durables «Les Nigériens Nourrissent les Nigériens»
  • Plan de la présentation • Rappel du contexte – Défis – Atouts et opportunités – Gouvernance politique et institutionnelle • L’Initiative 3N: stratégie du Niger pour éradiquer la faim – Axes stratégiques – Plan d’investissement – Mécanismes de gouvernance opérationnelle et institutionnelle – Bilan 2ans après
  • Malnutrition chronique touchant surtout les groupes vulnérables: 1 enfant sur deux souffre de malnutrition chronique; Forte mortalité infanto- juvénile (59,3%) et maternelle. Crises alimentaires récurrentes (80% population rurale en insécurité alimentaire) , Déficits céréaliers et fourragers récurrents (1 an sur 2) 3 Une économie dominée par le secteur agro-sylvo-pastoral qui constitue la source exclusive de l’alimentation et la principale source de revenus pour plus de 80% de la population dans un contexte agro-climatique marqué par des irrégularités de la pluviométrie et des difficultés d’accès à l’eau .
  • Des défis majeurs à surmonter Assurer la disponibilité des aliments à l’ensemble des ménages nigériens dans un contexte de forte croissance démographique couplée aux chocs climatiques Assurer de l’emploi à une population jeune (48% à moins de 15 ans) Facilité l’accéssibilité aux aliments pour les ménages les plus vulnérables tout en améliorant leurs capacités de résilience face aux crises
  • Des atouts et des opportunités Des atoutsDes atouts • D’importantes ressources en eau renouvelables (36 Km3/an dont 1% d’utilisé) • Des ressources en terres irrigables ( Plus de 350000 Ha ) • Potentiel animal (+ de 36 millions de têtes) • Filières aux avantages comparatifs réels (oignon, poivron, niébé, bétail et viande) • D’importantes ressources en eau renouvelables (36 Km3/an dont 1% d’utilisé) • Des ressources en terres irrigables ( Plus de 350000 Ha ) • Potentiel animal (+ de 36 millions de têtes) • Filières aux avantages comparatifs réels (oignon, poivron, niébé, bétail et viande) Des opportunitésDes opportunités • D’importantes marges d’amélioration de rendement des principales cultures vivrières ( céréales et légumineuses) , • Un haut potentiel de production animal • Des pratiques réussies à mettre à l’échelle • Des revenus provenant des ressources minières et du pétrole • D’importantes marges d’amélioration de rendement des principales cultures vivrières ( céréales et légumineuses) , • Un haut potentiel de production animal • Des pratiques réussies à mettre à l’échelle • Des revenus provenant des ressources minières et du pétrole
  • Gouvernance politique et institutionnelle Longue expérience de formulation et de mise en œuvre de stratégies pour éradiquer la faim: • 2003: adoption et mise en œuvre De la Stratégie de développement rural (SDR) • Élaboration et mise en œuvre du PNIA/PDDAA • 2010 : Adoption du cadre d’accélération des OMD pour l’OMD 1 « Réduire l'extrême pauvreté et la faim » 2010 : Inclusion dans l’article 12 de la Constitution de la 7e République du droit à une alimentation adéquate, à l’instar des droits fondamentaux à la vie, à la santé et à l’éducation
  • « Initiative 3N » : Une volonté politique d’assurer de manière durable la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations et la croissance agricole tout en gérant efficacement les situations de crises alimentaires et catastrophes L‘objectif global fixé par le Chef de l’Etat est de réaliser la faim zéro Nécessité d’avoir une stratégie qui brise le cycle de vulnérabilité et construit de façon durable la résilience des ménages, des communautés et des institutions Articulé avec le PDDAA et l’ECOWAP intègre le PNIA et la MAF Articulé avec le PDDAA et l’ECOWAP intègre le PNIA et la MAF
  • Axe 1 : Accroissement et diversification des productions agro-sylvo- pastorales et halieutiques Axe 2 : Approvisionnement régulier des marchés ruraux et urbains en produits agricoles et agroalimentaires Axe 4 : Amélioration de l’état nutritionnel des nigériens Axe 3 : Prévention et gestion des crises alimentaires et catastrophes Axe5:Créationd’unenvironnement Favorable,coordination,animation Accroitre la résilience à long terme des populations nigériennes et assurer la croissance agricole Faire face efficacement aux situations d’urgence et de catastrophes
  • Le PI-3N est composé de onze programmes d’investissements prioritaires (PIP) Le PI-3N est composé de onze programmes d’investissements prioritaires (PIP) Plan d’investissement prioritaire 2012 -2015 PIP 1 : Accroissement des productions sous irrigation PIP 2 : modernisation des systèmes de production sous pluies PIP 3 : Programme de sécurisation des systèmes de production animale PIP 3 : Programme de sécurisation des systèmes de production animale PIP4 : Intensification des systèmes de production animale à cycle long PIP4 : Intensification des systèmes de production animale à cycle long PIP 5 : intensification des productions animales de cycle court
  • PIP 6 : gestion durable des terres et de la biodiversité PIP 6 : gestion durable des terres et de la biodiversité PIP 7 : valorisation des produits forestiers ligneux et non ligneux PIP 7 : valorisation des produits forestiers ligneux et non ligneux PIP 8 : Transformation et commercialisation des produits PIP 8 : Transformation et commercialisation des produits PIP 9 : Amélioration de la résilience des populations face aux crises alimentaires et catastrophes PIP 10 : amélioration de l’état nutritionnel des nigériens PIP11:Renforcement des capacités pour la mise en œuvre de l’i3n
  • 11 Mécanismes de gouvernance opérationnelle et institutionnelle 1. Cadres d'orientation et de décision: • au niveau national, relevant directement de la Présidence de la République: – le Conseil des ministres – Le Comité de pilotage interministériel des programmes – Le Comité de Pilotage de chaque programmes stratégique (5) • au niveau régional et municipal: – conseils régionaux et conseils municipaux 3.Plates-formes multi-acteurs de dialogue et de consultation : • Conseil National de dialogue et de concertation avec les parties prenantes (CNDA), • les comités locaux de dialogue (régional, district et municipaux)
  • 4. Mécanismes de mise en œuvre: (i) ministères techniques maître d’ouvrage des PIP au niveau national et communes au niveau local (ii) Exécution par les services déconcentrés, les ONGs et le secteur privé 5. Mécanisme multisectoriel de coordination et d’animation : Un Haut Commissariat à l’I3N rattaché à la présidence de la République et representé au niveau des regions par des coordinateurs régionaux
  • Approche d’intervention: Assurer un kits de base au niveau du ménage, du village et de la commune pour assurer la résilience Ménage : semences améliorées, accès à l’eau et formation sur comment l’utiliser au mieux pour la production, un lot d’équipement et quelques petits ruminants ou volaille Village : une banque de céréales, une boutique d’intrants, un jardin maraicher pour les femmes, une plate forme multi-fonctionnelle, un centre de récupération des enfants malnutris, un champ école, un centre de services et réparation de matériel agricole, un parc de vaccination des animaux La commune (ensemble de villages) : un marché, une piste d’accès, un abattoir, une centrale d’achat de matériel et intrant agricole, une banque céréalière centrale, un comptoir de commercialisation des produits agricoles Approche centrée sur les communautés et privilégiant les jeunes et les femmes
  • Transferts d’actifs sociaux Transferts d’actifs sociaux Transferts de revenus aux ménages (femmes) Transferts de revenus aux ménages (femmes) Cash for work pour récupération des terres dégradées et infrastructures Cash for work pour récupération des terres dégradées et infrastructures Accroissement production des exploitations familiales, Accroissement production des exploitations familiales, Marché de produits agricoles locaux Marché de produits agricoles locaux Education nutritionnelle, pratiques familiales essentielles Education nutritionnelle, pratiques familiales essentielles Achats alimentaires locaux/cantines scolaires Achats alimentaires locaux/cantines scolaires Gouvernance sociale et participation populaire Eradiquer la faim et la malnutrition par une relance de l’économie locale dans la commune Eradiquer la faim et la malnutrition par une relance de l’économie locale dans la commune Vouchers intrants noyaux reproducteurs Vouchers intrants noyaux reproducteurs • Appui en intrants des exploitations familiales • conseils techniques agricoles et ruraux • maitrise de l’eau • amélioration du stockage, de la transformation et de la mise en marché • accès à des ressources financières • renforcement des capacités de développement des exploitants familiaux • Appui en intrants des exploitations familiales • conseils techniques agricoles et ruraux • maitrise de l’eau • amélioration du stockage, de la transformation et de la mise en marché • accès à des ressources financières • renforcement des capacités de développement des exploitants familiaux Amélioration nutrition Amélioration nutrition
  • Bilan 2 ans aprèsBilan 2 ans après • la production céréalière d’hivernage et d’irrigation a connu un accroissement de 49% • la production des cultures irriguées a connu un accroissement de près de 113% • La prévalence de la sous alimentation est passée de 36,9% en 1992 à 12,6% en 2012 (atteinte ODM1 – faim) • La malnutrition chronique a baissé de 44% à 41% en 2012 et la malnutrition aigue a baissé de 18% à 14,8%