Your SlideShare is downloading. ×
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

REP2400 - Essai : Brandir sa "brand" sur Pinterest

489

Published on

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
489
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL BRANDIR SA BRAND SUR PINTEREST PAR VIRGINIE WÉROTTE CERTIFICAT DE RELATIONS PUBLIQUESFACULTÉ DE L’ÉDUCATION PERMAMENTETRAVAIL PRÉSENTÉ À PATRICE LEROUX DANS LE CADRE DU COURS REP 2400 INTERNET ET RELATIONS PUBLIQUES OCTOBRE 2012
  • 2. IntroductionDepuis l’éclosion du web 2.0 et le foisonnement de réseaux sociaux de toutes sortes – quid’ailleurs pullulent toujours, jour après jour —, les entreprises en sont à l’heure des choix. Eneffet, ces plateformes peuvent s’avérer très alléchantes pour les organisations et leurs marqueset ont un énorme potentiel social et économique. Ces médias sont populaires, ont une réelleportée et influence et sont adoptés religieusement par un très vaste public à l’écoute; latentation d’y plonger tête première est forte. Mais une fois au bout du tremplin, prêt à sauter,il faut parfois faire un pas en arrière et se demander si en tant qu’entreprise, ces eaux ne serontpas toxiques, le plongeon, mortel. L’entreprise voulant faire du branding sur l’un ou plusieursde ces réseaux ne doit pas seulement se dire « on essaie, et on verra! », mais plutôt sedemander si le réseau en question est viable pour elle, si le média saura lui apporter ce dontelle a besoin, si elle est prête à investir temps, et parfois argent, pour l’analyse du média et lapréparation d’une stratégie étoffée et soutenue. Bref, le jeu en vaut-il la chandelle? Ce n’estpas une mince affaire et le saut doit être bien planifié si l’on ne veut pas blesser la marque etson empreinte sociale sur le web. Attention, cet exercice ne doit pas être fait de manièregénérale, mais plutôt spécifique, pour chacun des réseaux sociaux visés. Si notre marque a dusuccès sur Facebook, par exemple, ce n’est pas gagné d’avance pour tous les autres médias dugenre. Bien malheureusement, les organisations ont tendance à surfer sur un seul succès« social » pour prendre d’assaut tous les petits favoris du moment. La saveur du mois,actuellement? Pinterest. Ce nouveau réseau chouchou a effectivement connu une croissancefulgurante et profite d’une incroyable popularité, mais toute marque y trouvera-t-elle soncompte? Le branding y est-il efficace pour tous? Eh bien non. Ce réseau a ses propresparticularités, son fonctionnement et des utilisateurs au profil défini. Il faut donc savoir seposer les bonnes questions pour déterminer si l’on y trouvera une mine d’or ou de charbon et 2
  • 3. surtout, savoir l’utiliser pleinement et correctement. Cet essai présentera donc d’abord leportrait de Pinterest, les avantages pour une entreprise de s’y trouver et d’y travailler leurbranding ainsi que les règles incontournables pour être un bon « épingleur » Pinterestcommercial, soutenues de quelques exemples concrets d’entreprises qui ont su s’y faire uneplace de choix.Pinterest 101Pinterest est un réseau social principalement visuel qui fait office de babillard (pinboard)virtuel et interactif. Ce site « permet de classer et de partager toutes les choses belles ouintéressantes que vous trouvez sur le Web »1. En effet, les abonnés utilisent Pinterest commeun immense album, où découvrir, afficher, organiser, éditer, commenter et partager des photos,des informations dénichées sur la webosphère — réseaux sociaux, sites Internet, blogues — etplus encore. C’est donc un réseau qui, comme son nom l’évoque, nous permet d’épingler (pin)des photos et informations reliées à ce qui nous interpelle, à nos centres d’intérêt (interest).1 Pinterest. En quoi consiste Pinterest ?, [En ligne]. Adresse URL: http://pinterest.com/about/ (page consultée le22 octobre 2012) 3
  • 4. Lorsque l’on possède un compte, il est possible de diviser sesimages en tableaux (boards) en fonction du sujet. Par exemple,on se crée un tableau « Maison de rêve », « Garde-robevirtuelle » et même « Trucs rigolos », pourquoi pas. Lesutilisateurs peuvent suivre un « épingleur » (pinner) ouseulement un de ses tableaux, si le sujet les intéresse. Lorsquel’on navigue sur notre page d’accueil personnalisée avec les pins des gens (ou entreprise) etcatégories que l’on suit ou même sur la page des pins populaires, il est possible de ré-épinglerune image, de l’aimer et même de la commenter. Ce réseau est surtout axé sur l’inspiration, lebeau et le rêve.L’entreprise derrière Pinterest, Cold Brew Labs, a vu le jour en 2008 grâce au travail de BenSilbermann, ayant fait partie de l’équipe Google, et de Paul Sciarra, un spécialiste en finance.Le concept Pinterest fut développé et lancé quelques mois plus tard, suivant l’échec de leurapplication mobile, Tote (2). Toutefois, c’est seulement en 2011 que le réseau a connu unsuccès et une ascension monstres. En effet, selon les données d’un rapport de ComScorepublié en juin 2012, Pinterest serait le réseau social ayant connu la croissance la plus rapide :on mesure une croissance de 4000 % entre mai 2011 et mars 20123.2 Atlantico. Tout sur le fabuleux destin de Pinterest, le nouveau réseau social star, [En ligne].http://www.atlantico.fr/decryptage/pinterest-tout-quatre-ans-fabuleuse-success-story-347760.html?page=0,1(Page consultée le 22 octobre 2012).3 ComScore. State of US Internet in Q1 2012, [En ligne].http://www.comscore.com/Insights/Presentations_and_Whitepapers/2012/State_of_US_Internet_in_Q1_2012(page consultée le 22 octobre 2012) 4
  • 5. De plus, selon MDG advertising, Pinterest est utilisé à 87 % par des femmes et les utilisateurssont principalement âgés entre 25 et 54 ans4. Mashable chiffre même le nombre d’utilisateursquotidien à 1,36 million5.Pinterest : le début d’une nouvelle èreL’avènement de Pinterest et des réseaux comme Tumblr et Instragram sonne le début d’unenouvelle ère chez les médias sociaux : on passe de l’écrit au visuel. On comprend, depuis lafolie Pinterest et compagnie, que les images semblent intéresser et interpeler davantage lesinternautes que le texte. L’image est souvent universelle, facile à décrypter et à comprendrepour tous. Une image vaut mille mots, a-t-on dit. Ces médias font en sorte que l’on pique lacuriosité sensorielle du visiteur, lequel passe alors plus de temps à naviguer dans ces sites, àexplorer. Les utilisateurs sont captifs et intéressés; voilà donc ici une opportunité unique pourles entreprises et marques qui veulent se faire voir le bout du nez et, à leur tour, captiver.4 MDG advertising. A Marketer’s Guide to Pinterest: Pin it to Win it [En ligne].http://www.mdgadvertising.com/blog/a-marketers-guide-to-pinterest-pin-it-to-win-it-infographic/ (pageconsultée le 23 octobre 2012).5 Erickson, Christine. Mashable. 13 « Pinteresting » Facts About Pinterest Users [En ligne].http://mashable.com/2012/02/25/pinterest-user-demographics/ (page consultée le 23 octobre 2012). 5
  • 6. Toutefois, ce type de média comporte ses particularités et ses règles non écrites, lesquellesdevront être prises en compte, respectées, si l’on veut assurer son succès.Entreprises et Pinterest : une présence payanteAux entreprises qui se demandent si leur présence sur Pinterest est pertinente et si le réseaupeut s’avérer un « branding tool » efficace, je répondrais oui, sans hésiter. Des règles doiventêtre suivies pour en faire un « success story » pour son entreprise et des questions se doiventd’être analysées et répondues avant d’entrer dans la danse, certes, mais c’est à la base un outilweb organisationnel hors pair pour plusieurs raisons, qui parlent d’elles-mêmes.D’abord, il a été prouvé que Pinterest est un incroyable générateur de trafic web. Par cela,nous voulons dire que c’est un site ultraefficace pour rediriger les utilisateurs sur des sitesweb externes, comme un site corporatif, un site de vente en ligne ou même un blogue. Eneffet, toujours selon MDG advertising, ce réseau génère plus de trafic que Google+, YouTubeet LinkedIn6, ce qui n’est pas négligeable.6 MDG advertising. A Marketer’s Guide to Pinterest: Pin it to Win it [En ligne].http://www.mdgadvertising.com/blog/a-marketers-guide-to-pinterest-pin-it-to-win-it-infographic/ (pageconsultée le 23 octobre 2012). 6
  • 7. Une présence sur Pinterest assureradonc aux entreprises participantesune nouvelle (et excellente!) sourcede provenance de visiteurs – etclients potentiels – sur leur propresite web. Ces visiteurs, une fois sur lesite d’une marque X, pourront êtreinformés, connaître les promotions envigueur offertes par l’entreprise et avoir accès à un contenu plus vaste et ciblé. L’équation estsimple : plus de gens visitent votre site web, davantage deviennent des clients potentiels et cesvisites peuvent, au final, générer des ventes. Des ventes engendrées par une présence sur unsite web social : que demander de mieux? De plus, il faut savoir que selon la même étude deComScore mentionnée ci-dessus, les utilisateurs et « acheteurs provenant de Pinterest onttendance à dépenser davantage, à acheter plus d’items et à effectuer plus de transactions queles acheteurs des autres médias sociaux » 7 (traduction du graphique ci-dessous). De plus,selon un rapport infographique de Modea utilisant des données de Shareaholic, ComScore etTech Crunch, 28,1 % des « épingleurs » aurait un revenu familial annuel de plus de100 000 $8. Ces gens sont donc assez nantis pour acheter et ont un comportement en ce sens.Pinterest s’avère aussi une excellente plateforme pour la promotion et la mise en relief de tousles autres réseaux sociaux utilisés par l’entreprise. Par exemple, si une chaîne desupermarchés a mis sur pied un blogue de partage de recettes, il peut être très intéressant pourcette entreprise de se joindre à Pinterest pour partager les photos de ces recettes, piquer la7 ComScore. State of US Internet in Q1 2012, [En ligne].http://www.comscore.com/Insights/Presentations_and_Whitepapers/2012/State_of_US_Internet_in_Q1_2012(page consultée le 22 octobre 2012).8 Modea. Pinning = Winning | The Infographic, [En ligne]. http://www.modea.com/blog/pinterest-infographic(page consultée le 23 octobre 2012). 7
  • 8. curiosité des internautes intéressés et ultimement, les rediriger vers le blogue en question. Onpeut ainsi faire connaître non seulement son site web, mais aussi son blogue, sa pageFacebook, son compte Tumblr, et plus encore. C’est donc un excellent outil à ajouter dans unplan intégré de réseaux sociaux, car il permet de donner du poids aux autres réseaux, decompléter de l’information, de captiver différents publics à fort potentiel, etc.Dans un tout autre ordre d’idées, une présence sur Pinterest est pertinente pour les entrepriseset est un excellent outil de branding, car le réseau offre aux « épingleurs » (utilisateurs) uneexpérience tout autre avec la marque, bien au-delà de la simple relationproduit|service/consommateur. On démontre un réel engagement social envers les internauteset on assure une présence web beaucoup plus personnelle. Le réseau permet aux marques dedévelopper une proximité avec sa clientèle actuelle ou potentielle, en partageant un contenuqui rejoint les réels intérêts de ces personnes et en offrant une information qui va plus loin queles produits ou services de l’organisation. Pinterest permet aux entreprises et à leurs marquesd’entrer concrètement dans la vie des « épingleurs » et de développer leur propre personnalité.Résultat : l’utilisateur développe une relation positive de partage et de proximité avec lamarque. Ceci ne pourra avoir qu’un bon impact sur son image.Pinterest, ce média visuel, est aussi une opportunité incroyable pour informer et rejoindreégalement et efficacement un large bassin de la population. En effet, il peut parfois s’avérercomplexe de bien faire passer son message auprès de tous, peu importe leur âge, leuréducation, etc. L’image a ce pouvoir facilitant. En effet, une image se passe bien souventd’explications et sait captiver sans nécessiter une lecture exhaustive. Cela permet donc auxentreprises d’imager des informations parfois plus complexes ou lourdes à digérer. Parexemple, si une entreprise désire publier le rapport démographique de ses clients, il est 8
  • 9. possible de créer une image infographique qui illustre ces données, qui les dynamise.L’expérience est donc plus agréable pour l’internaute et le message est véhiculé efficacement.Finalement, comme l’a dit Lauren Drell, blogueuse pour Mashable, Pinterest peut aussi êtreutilisé en tant que groupe focus9. Effectivement, les entreprises peuvent évaluer ce qui est ditet véhiculé sur ce réseau social, ce qui intéresse les utilisateurs, ce qui suscite le plus decommentaires, etc. On peut donc facilement monitorer les intérêts des « éplingleurs » quisuivent notre compte ou certains de nos tableaux – et même ceux de nos principauxcompétiteurs! — pour ainsi voir, à plus large spectre, ce qui pourrait les intéresser chez nouset ce qui pourrait être travaillé. On peut efficacement y trouver matière à réflexion et àdéveloppement. Il est possible, avec cette lecture, de dresser un portrait plus complet de nosclients et de notre clientèle cible. Il est aussi possible d’effectuer des recherches sur ce qui estdéjà véhiculé sur Pinterest à notre sujet pour ainsi savoir rectifier le tir, agir, intervenir auprèsdes gens qui émettent des plaintes, etc. C’est donc une banque d’informations des plus richespour les entreprises.Utiliser Pinterest pour les (entreprises) nullesTous les blogueurs et spécialistes des réseaux sociaux consultés s’entendent : pour avoir saplace sur Pinterest en tant qu’entreprise, il faut que notre « sujet » soit pertinent pour ceréseau. Un simple petit tour sur la page d’accueil de Pinterest suffit pour se dresser le portraitdes sujets populaires et intéressants pour les utilisateurs du site : décoration intérieur, design,mariage et évènements, enfants, mode, cuisine et entraînement physique. Il appert doncprimordial de se demander si notre entreprise cadre dans cet environnement et si notre champ9 Drell, Lauren. Mashable. Pinterest for Brands: 5 Hot Tips, [En ligne].http://mashable.com/2012/01/19/pinterest-brands/ (page consultée le 22 octobre 2012). 9
  • 10. d’activités est susceptible d’intéresser les « épingleurs ». De plus, il faut savoir si nos produits,services et marques nous permettront de créer de belles images, car c’est là le « nerf de laguerre ». Si l’organisation offre un service qui entre dans les champs d’intérêt des utilisateurs,mais qui ne permet pas d’offrir de belles images, Pinterest n’est fort probablement pas lemeilleur média pour rejoindre sa clientèle. Certes, ce point est logique et défendable.Toutefois, je suis d’avis qu’il ne faut pas s’arrêter à cet aspect pour déterminer si nous avonsnotre place sur ce réseau social. Pinterest ne sert pas seulement de scène pour les produits ouservices, mais se veut un espace d’échange, une plateforme pour offrir une expériencedifférente à la clientèle. Donc, il est possible que notre produit n’entre pas dans ces grandschamps d’intérêt, mais permette de créer des tableaux connexes intéressants pour lesutilisateurs. Par exemple, l’American Heart Association peut d’abord sembler peu pertinentepour Pinterest. Toutefois, grâce à leur slogan « Go Red for Women » et le thème du cœur, ilsont su trouver une avenue intéressante et très pertinente : ils ont créé un tableau sur les robesrouges, sur des bricolages « venant du cœur » (heartfelt crafts) et même sur des « Really CoolNon-Heart Stuff » (10). Voilà la preuve qu’il ne faut pas s’arrêter simplement à nos activités,mais savoir voir plus loin. Cela mène directement à ma prochaine règle...Ne pas tomber dans le piège de la pure promotion! Il faut sortir des sentiers battus et ne pastenter de seulement parler de ses produits et évènements, mais savoir étendre l’expérience àun autre niveau en affichant des informations et photos exclusives, en donnant des trucspratiques aux internautes, en colligeant des informations connexes intéressantes. Il faut élargirses horizons. Les adeptes de Pinterest sont à la recherche d’une expérience, de connaître et devivre la personnalité derrière la marque. Il faut donc savoir ce qui intéresse ces personnes etsavoir s’adapter. Par exemple, si vous vendez des piscines et des spas, pourquoi ne pas créerun tableau avec les plus beaux designs extérieurs, même s’ils ne comprennent aucune piscine10 Pinterest. Go Red for Women/SWA, [En ligne]. http://pinterest.com/goredforwomensw/ (page consultée le 23octobre 2012). 10
  • 11. ou spa, ou si ce sont des installations des compétiteurs qui s’y trouvent? Il ne faut pas craindrede dépasser ses limites : si l’on vend des produits ménagers, rien ne nous empêche d’offrir desalternatives maison aux produits du commerce. Starbuck’s, populaire chaîne de cafés, a biencompris cette règle. L’entreprise affiche des tableaux sur de beaux objets (comme des tasses!)et sur des trucs pour le café, à la maison (comment mousser son lait dans un pot en verre, parexemple) (11).Et pourquoi ne pas opter pour des tableaux complètement extérieurs à notre marque et àl’entreprise : citations inspirantes, photos rigolotes, etc. Tout ceci permettra à la marque detoucher et d’interpeler un public beaucoup plus large que son public cible de base. Tout comme nous devons nous demander si l’entreprise est pertinente pour Pinterest sur le plan du sujet, il faut se poser les mêmes questions, cette fois en regard du public. En effet, comme lors du développement de tout outil marketing, il faut se demander si ce moyen nous permettra de rejoindre notre public cible. Tel que mentionné ci-dessus, les utilisateurs de Pinterest sont principalement11 Pinterest. Starbucks Loves, [En ligne]. http://pinterest.com/starbucks/ (page consultée le 23 octobre 2012). 11
  • 12. des femmes, âgées entre 25 et 54 ans. De plus, grâce au rapport infographique de Modea aussimentionné plus haut, on sait que la moitié des utilisateurs de ce réseau social ont des enfants12.Donc, si notre marque et nos produits, par exemple, ciblent principalement les hommescélibataires, de 50 ans et plus et sans enfant, Pinterest n’est probablement pas la meilleureplateforme à utiliser pour faire du branding. Il faut demeurer logique. Toutefois, il fauts’assurer de consulter régulièrement les rapports démographiques des utilisateurs de ce typede réseaux pour voir si leur profil a changé et ainsi demeurer à l’affût des bons médias pourson entreprise.Aussi, puisque Pinterest est d’abord et avant tout un média de partage d’images, uneentreprise désirant se lancer sur le réseau et y faire du branding doit être en mesure de fournirdes images intrigantes et accrocheuses, mais surtout, de qualité. On doit être prêt à investirdans une équipe infographique et des designers plutôtque des rédacteurs. Il ne faut pas concentrer nosefforts sur les commentaires, les textes utilisés oùl’internaute est redirigé, mais plutôt sur une image quiparle ou qui titille. Il faut aussi porter une attentiontoute spéciale aux droits d’auteur des images utilisées; il ne faudrait pas se trouver dans unefâcheuse situation de violation de ces droits... Il est donc fortement conseillé d’utiliser sespropres photos, dans la limite du possible. De plus, sur Pinterest, c’est l’heure de sedémarquer visuellement. Exit les photos génériques et peu attrayantes : on fait preuved’originalité! La compagnie de voitures Peugeot, par exemple, découpe ses images en12 Modea. Pinning = Winning | The Infographic, [En ligne]. http://www.modea.com/blog/pinterest-infographic(page consultée le 23 octobre 2012). 12
  • 13. plusieurs petites photos et les dispose de façon stratégique dans ses tableaux pour créer debelles mosaïques13.Tel que soulevé précédemment, Pinterest s’avère être une merveilleuse plateforme poursolidifier sa présence globale dans les réseaux sociaux. Il est donc important d’intégrer cemédia dans son plan global de présence sur les réseaux sociaux pour qu’ainsi, ils sesoutiennent et se supportent tous, selon leurs forces. On augmente le trafic vers notre bloguepar Pinterest, on affiche les photos Pinterest sur notre page Facebook, on intègre les boutonsde redirection de tous ces médias sur notre page web, on parle de sa page Pinterest sur le sitecorporatif, etc. On favorise le mix média social pour une portée et un poids maximaux.Finalement, pour être moi-même une adepte invétérée de ce réseau social, si je pouvaisdonner ne serait-ce qu’un seul conseil, ce serait d’être original, original, original! Il ne fautpas tenter d’utiliser Pinterest en surface, superficiellement. Il faut plutôt y plonger à fond enexplorant, en expérimentant! Utilisez cette plateforme pour souligner un anniversaireimportant, pour parler de trucs futiles, mais amusants qui sauront faire réagir, pour faire desconcours interactifs avec vos adeptes, pour imager l’historique de votre entreprise et plusencore! Dans cette mer d’images et d’histoires, il faut savoir se tailler une place bien à soi etétonner, sans cesse.Et les gagnants sont...Certaines organisations ont vraiment su se démarquer grâce à Pinterest, donner unepersonnalité à leur marque et offrir une vraie expérience aux « éplingleurs ». Voici donc lesexemples de certains utilisateurs qui méritent une mention spéciale.13 Pinterest. Peugot Panama, [En ligne]. http://pinterest.com/peugeotpanama/ (page consultée le 24 octobre2012). 13
  • 14. Louisiana State University (14)L’Université ne publie pas simplement des tableaux sur ses installations, mais donne unevéritable personnalité à son établissement en mettant l’accent sur les gens, les visages del’université. Par exemple, le tableau « Baby Tiger » affiche des photos de petits bébés dejoueurs et de fans, d’enfants portant les couleurs de leur équipe de football, les Tigers, etc. Ilsoffrent même un tableau axé sur la mode, aux couleurs des Tigers : manucures, robes, souliers,maquillage, etc. Ils ont donc su aller plus loin que les barrières de leur école, en utilisant desthèmes comme les couleurs de leurs équipes de sport.14 Pinterest. LSU – Louisiana State University, [En ligne]. http://pinterest.com/viewlsu/ (page consultée le 23octobre 2012). 14
  • 15. Home Depot (15)Dans leur compte Pinterest, Home Depot offre plus de 30 tableaux sur des sujets variés et plusqu’intéressants pour les utilisateurs. Ils donnent de nombreux trucs bricolage, des idées designjolies, faciles à réaliser et parfois simplement époustouflantes. Des produits pouvant êtreachetés chez Home Depot se retrouvent ici et là, à travers les idées et exemples de décors pourtoutes occasions, mais la proportion est juste et pertinente. Ils publient aussi du contenurégulièrement, en lien avec les saisons et événements d’actualité, comme Halloween. Les gensconsultent donc ces tableaux pour s’inspirer, dénicher de petits trucs et ne se sentent pasbombardés de promotions et de publicités pour la chaîne. Toutefois, si Home Depot leur offretant de trucs et d’idées, il est fort possible que ces internautes soient portés à se déplacer verscette chaîne pour acheter ce qu’il leur faut pour effectuer le fameux bricolage déniché dansl’un de leurs tableaux.15 Pinterest. Home Depot, [En ligne]. http://pinterest.com/homedepot/ (page consultée le 23 octobre 2012). 15
  • 16. Lindt (16)Le maître chocolatier Lindt offre toute une expérience chocolatée aux « épingleurs »! Ils yparlent bien entendu de leurs produits en utilisant des photos très appétissantes, mais voguentsur plusieurs sujets connexes pour étendre leur présence sur Pinterest et intéresser les adeptesdu média. Ils ont un tableau intitulé « Swiss Pride » où ils affichent des photos de magnifiquespaysages suisses, de fromages, de montres, etc. La catégorie « Chocolate Brown All Around »,elle, met de l’avant des images de toutes sortes sur le thème du brun chocolat. Cuisines,chiens, maquillage : tout y passe! Finalement, ils y ont tenu un concours, le « Gold BunnyPhoto Contest », où les « épingleurs » étaient invités à partager des photos mettant en vedettele fameux petit lapin doré Lindt. C’est engageant, interactif et vraiment original!16 Pinterest. Lindt Chocolate, [En ligne]. http://pinterest.com/lindtchocolate/ (page consultée le 23 octobre 2012). 16
  • 17. ConclusionPinterest est un réseau encore jeune, mais qui laisse déjà toute une trace dans l’univers desmédias sociaux. Il constitue une véritable mine d’or – et gratuite! — pour les organisations etleurs marques : générateur de trafic web et de ventes, développement de sa personnalité etd’une relation de proximité avec sa clientèle actuelle et potentielle, assise pour les autresréseaux sociaux et plateformes web utilisés, facilitation de la transmission d’informations etj’en passe! Toutefois, comme avec tout autre réseau social, les entreprises qui souhaitent ytravailler leur branding se doivent de se poser les bonnes questions, d’analyser la pertinencede leur présence et surtout, d’assurer une utilisation optimale de ce réseau. On doit faire sonpropre Pinterest, savoir l’adapter à soi et bien définir nos besoins et ceux des « épingleurs »pour interagir intelligemment, développer auprès d’eux un réel sentiment positif envers lamarque pour, au final, faire parler de nos produits et services et en sortir gagnants. Si ondécide de goûter à l’aventure, on la planifie, on se prépare et surtout, on s’amuse! 17
  • 18. Autres références web :LOREN, Jess et Edward Swiderski. Fast company. 6 Simple Tips For Better Branding OnPinterest, [En ligne]. http://www.fastcompany.com/3000244/6-simple-tips-better-branding-pinterest (page consultée le 21 octobre 2012).MINATO, Charlie. Business Insider. Whats Brands Are doing right – And Wrong – onPinterest, [En ligne]. http://www.businessinsider.com/what-brands-are-doing-right--and-wrong--on-pinterest-2012-7?op=1 (page consultée le 21 octobre 2012).NEEDLEMAN, Sarah et Pui-Wing Tam. The Wall Street Journal. Pinterests Rite of WebPassage—Huge Traffic, No Revenue, [En ligne].http://online.wsj.com/article/SB10001424052970204792404577225124053638952.html(page consultée le 22 octobre 2012). 18

×