Your SlideShare is downloading. ×
Virginie Mahé                                                                 Février 2010




           Les réseaux de t...
Virginie Mahé                                                                     Février 2010




                    Des...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Les réseaux de territoires, au coeur de l'innovation (auteur Virginie Mahé)

842

Published on

Article publié sur le blog de l'Observatoire de la Communication de Sciencescom

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
842
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "Les réseaux de territoires, au coeur de l'innovation (auteur Virginie Mahé)"

  1. 1. Virginie Mahé Février 2010 Les réseaux de territoires, au cœur de l’innovation Longue histoire que celle des relations entre les collectivités territoriales et les TIC : désormais, l’enjeu consiste à en développer les usages innovants. Dans cet objectif, et pour plus d’efficacité, de nombreux territoires se regroupent aujourd’hui en réseau. De plus en plus de projet locaux d’intérêt public, centrés sur les réseaux numériques, fleurissent dans les collectivités : e-administration ou encore coproduction de contenus en sont quelques exemples. Rapidement, les acteurs de ces pratiques innovantes se sont rendus compte de la « nécessité de travailler en commun pour mettre en place l’intelligence collective », comme l’explique Philippe Ourliac, délégué général de l’Oten (Observatoire des Territoires Numériques). Cela n’implique pas la création de métiers spécifiques, mis à part dans les structures des réseaux de territoires, et de manière très limitée. Toutefois, c’est une nouvelle façon de travailler qui apparaît pour les acteurs territoriaux engagés dans ces réseaux, ce qui impacte fortement leurs pratiques. Coopérer pour plus d’efficacité La formation de réseaux de territoires répond à ces nouvelles attentes en matière de coopération et de capitalisation des savoirs. La 27ème Région, les Interconnectés, l’Oten ou encore la Fondation des Territoires de Demain ont ainsi pour vocation de partager les retours d’expérience, donc de « faire gagner du temps aux territoires qui voudraient mettre en place des projets similaires », d’après Céline Colucci, présidente du Réseau des Territoires Innovants. Il s’agit donc « d’améliorer la performance de la collectivité et d’optimiser le service qu’elle rend aux citoyens ». 1
  2. 2. Virginie Mahé Février 2010 Des nouvelles méthodes de collaboration D’après Philippe Ourliac, « la première mission est de recenser les bonnes pratiques du numérique territorial et de les analyser » : comme dans la plupart des réseaux, l’OTEN dispose ainsi d’une des plus grandes bases de données d’initiatives numériques, mise en ligne gratuitement. Lors de ce recensement, comme le souligne Stéphane Vincent, directeur de la 27ème Région, il importe également de porter attention à ce qui a moins bien fonctionné, ce qui permet d’avoir une vision plus réaliste des projets. D’où l’importance d’une « forte documentation des projets », comme le fait la 27ème Région pour ses expériences d’innovation sociale « territoires en résidence ». Quant à la fondation des Territoires de Demain, elle travaille à une collaboration des territoires à l’échelle européenne. Les réseaux de territoires proposent également des groupes de travail thématiques qui réalisent des études. Wikis, bases de données et extranets sont quelques uns des outils nécessaires au bon fonctionnement du travail en réseau, sans remplacer pour autant les échanges directs, comme lors du forum annuel des Interconnectés, organisé par le Réseau des Territoires Innovants. Un développement limité ? En dépit de tous ces avantages, les réseaux de territoires innovants sont loin de concerner toutes les collectivités territoriales. Pourquoi ces pratiques de travail en réseau ne sont-elles pas davantage développées ? Une condition essentielle au bon fonctionnement de ces réseaux est l’implication des collectivités dans des politiques numériques et d’innovation sociale. Mais pour bon nombre d’entre elles, le numérique est loin d’être une priorité. Et même lorsque c’est le cas, encore faut-il que ces collectivités ne soient pas réticentes à l’intelligence collective, surtout lorsqu’il s’agit de dépasser les clivages politiques. L’autre obstacle de taille est le manque de moyens dont peuvent souffrir les réseaux, et ce d’autant plus qu’il y a une certaine concurrence entre eux : ils ont en effet tendance à se superposer sur la carte des territoires. En dépit de ces difficultés, les réseaux de territoires sont promis à un bel avenir. A l’ère de l’économie des savoirs, ils pallient le manque de projection et élargissent le champ de vision des territoires. 2

×