• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Débat sur le padd   3 avril 2012
 

Débat sur le padd 3 avril 2012

on

  • 585 views

 

Statistics

Views

Total Views
585
Views on SlideShare
585
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Débat sur le padd   3 avril 2012 Débat sur le padd 3 avril 2012 Document Transcript

    • Compte-rendu de réunionDossier : Plan Local dUrbanisme Commune : WesthoffenDate : 3 avril 2012 Heure :Objet : Débat sur les orientations générales du PADD Mme DENTZ du bureau détudes OTE Ingénierie introduit le débat par une présentation des orientations en faisant le lien avec les éléments issus du diagnostic. Les orientations font lobjet des commentaires suivants : – Lévolution démographique constitue une grande faiblesse de la commune et pourtant il sagit de la clé du développement et des investissements communaux. La commune se fixe donc des objectifs qui visent à retrouver une dynamique démographique en rapport avec son niveau déquipements et qui lui permettent dassumer les investissements communaux. – La conception des documents durbanisme ont par le passé non pas consisté à produire des terrains constructibles mais à assurer une valorisation foncière pour les propriétaires et la commune est aujourdhui limitée dans son développement par labsence doffre foncière pour construire alors que beaucoup de terrains sont aménagés et constructibles. La demande existe cependant : la dernière opération de lotissement a fait lobjet de 65 demandes pour 11 terrains. – Pour inverser la tendance, il faudrait taxer lourdement les propriétés constructibles non bâties et les logements vides, mais cette disposition se heurterait à une réprobation des citoyens de la commune. – Le secteur privé de la commune a aujourdhui une puissance financière sans rapport avec les moyens communaux, limitant ainsi les possibilités dopérations foncières. – Le solde naturel reste cependant le moteur de lévolution de la population avec environ 25 naissances par an. – A la demande des élus, le bureau détudes précise les modalités didentification des dents creuses : il sagit de terrains situés le long dune rue équipés par les réseaux et qui présentent une largeur suffisante pour envisager une (ou plusieurs) constructions. – Concernant les voies en impasse, M. le Maire précise que lors de la dernière réunion du Selectom a été envisagé la mise en place dune collecte sélective qui saccompagnera de la fin de la desserte des voies en impasse non aménagées. 1/2
    • – En réponse à une question sur lincidence des objectifs inscrits dans le PLU, le bureau détudes répond quil sagit dobjectifs politiques qui doivent permettre de dimensionner loffre foncière constructible à inscrire au plan de zonage. Il est rappelé que le dimensionnement des zones qui seront rendues constructibles, en particulier en extension urbaine, devra être justifié au regard du potentiel de renouvellement urbain susceptible dêtre mobilisé dans les prochaines années en comparaison de lobjectif de développement souhaité par la commune. Les justifications qui pourront être apportées reposent notamment sur une analyse du marché du foncier dans la commune au cours des dernières années et sur la démonstration du phénomène de rétention qui bloque la construction dans la commune. Ce travail sera effectué en commission PLU. 2/2