Rapport veille salon_pollutec_2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Rapport veille salon_pollutec_2013

on

  • 777 views

Full Environmental report (In French) on Pollutec 2013, Europe's leading sustainable tech event.

Full Environmental report (In French) on Pollutec 2013, Europe's leading sustainable tech event.
Rapport de veille complet sur Pollutec 2013, salon du durable, à Paris

Statistics

Views

Total Views
777
Views on SlideShare
777
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
7
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Rapport veille salon_pollutec_2013 Document Transcript

  • 1. RAPPORT DE VEILLE SALON Pollutec 2013 Paris Nord Villepinte, Parc des expositions 3 – 6 Décembre 2013 Efficacité énergétique, Eco-technologies, Développement durable, Energies renouvelables Traitement des déchets, Analyse de l’air et de l’eau, Dépollution Pour tous renseignements : contact@veillesalon.com Tél. 08 71 57 21 78 - Fax. 01 34 35 prestation réalisée par la société VIEDOC Une 04 89 Un site produit et édité par VIEDOC Solutions 8 rue de Malleville, 958802 rue Hélène Boucher, 78280 Guyancourt, FRANCE Enghien les bains Pour tout renseignement : contact@veillesalon.com - Tel : +33(0)1 30 43 45 27 Site internet : www.veillesalon.com et www.viedoc.fr
  • 2. P a g e |2 SOMMAIRE RESUME ........................................................................................................................................................... 4 PARTIE 1. EXPLOITATION DES ENERGIES RENOUVELABLES ........................................................................ 5 1.1 REUNIWATT (FRANCE) .................................................................................................................................. 5 1.1.1 Présentation de l’entreprise ............................................................................................................ 5 1.1.2 SOLEKA : Prédiction d’énergie photovoltaïque en mode SaaS ........................................................ 5 1.2 ETIA (FRANCE)............................................................................................................................................. 8 1.2.1 Présentation de l’entreprise ............................................................................................................ 8 1.2.2 Container Biogreen modulable : Gazéification des CSR................................................................... 9 1.3 COGEBIO (FRANCE) .................................................................................................................................... 11 1.3.1 Présentation de l’entreprise .......................................................................................................... 11 1.3.2 Technologie Gasclean : Bruleur hybride biomasse ........................................................................ 11 PARTIE 2. EFFICACITE ENERGETIQUE DES MOTEURS ................................................................................ 15 2.1 ARIAMIS ENGINEERING (FRANCE) .................................................................................................................. 15 2.1.1 Présentation de l’entreprise .......................................................................................................... 15 2.1.2 Technologie hybride Gaz Diesel pour véhicule .............................................................................. 16 2.2 MAN ROLLO (PAYS-BAS) ............................................................................................................................. 17 2.2.1 Présentation de l’entreprise .......................................................................................................... 17 2.2.2 Moteur à gaz naturel E3268 à haut rendement (42% mécanique) ............................................... 17 2.3 SCHNELL MOTOREN (ALLEMAGNE) ................................................................................................................ 19 2.3.1 Présentation de l’entreprise .......................................................................................................... 19 2.3.2 Unité de cogénération à gaz 6R20.1BO à rendement élevé (48,3%) ............................................. 19 2.4 AQYLON (FRANCE) ..................................................................................................................................... 20 2.4.1 Présentation de l’entreprise .......................................................................................................... 20 2.4.2 Solution complète : Turbines ORC + logiciels propriétaires ........................................................... 20 PARTIE 3. TRAITEMENT DES DECHETS, DE L’AIR ET DE L’EAU ................................................................... 22 3.1 AQUAPROX (FRANCE) ................................................................................................................................. 22 3.1.1 Présentation de l’entreprise .......................................................................................................... 22 3.1.2 Traitement des légionelles par un biocide 100% naturel avec Amoéba ........................................ 22 3.2 ECODAS (FRANCE) ...................................................................................................................................... 24 3.2.1 Présentation de l’entreprise .......................................................................................................... 24 3.2.2 Broyage et stérilisation des déchets à risques par vapeur d’eau .................................................. 25 3.3 MORPHOSIS (FRANCE) ................................................................................................................................ 27 3.3.1 Présentation de l’entreprise .......................................................................................................... 27 3.3.2 Valorisation des déchets électroniques ......................................................................................... 27 3.4 ECOMOUTON (FRANCE) .............................................................................................................................. 29 3.4.1 Présentation de l’entreprise .......................................................................................................... 29 3.4.2 Service de tonte écologique par des moutons ............................................................................... 30 PARTIE 4. 4.1 4.2 4.3 DERNIERES AVANCEES ABSENTES DU SALON ........................................................................... 33 PAS D’ACCORD SUR LES AGROCARBURANTS DE PREMIERE GENERATIONS ................................................................ 33 EFFACEMENT ELECTRIQUE : LA CRE APPROUVE LES REGLES DE L'EXPERIMENTATION ................................................. 34 CENTRALE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE ALBA NOVA 1 EN CONSTRUCTION EN CORSE ............................................. 36 CONCLUSION ET PERSPECTIVES ...................................................................................................................... 38 A PROPOS DE VEILLE SALON ........................................................................................................................... 39 PRESENTATION DE VIEDOC SARL .................................................................................................................... 40 © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 3. P a g e |3 DISCLAIMER This report was compiled from interviews conducted by us with the exhibitors present at each event, from gathering and analyzing information in conferences and from the compilation of information on the web afterwards. Thus, the data contained in this report have information value. Although the objective is to disseminate timely and accurate information, VEILLE SALON cannot guarantee the result. Any damage that may result from use of this information can’t be imputed to this site. The use or reproduction of all or part of this document is prohibited without the prior written consent of VEILLE SALON. For full terms and conditions of use of this report, thank you for contacting us. MENTIONS LEGALES Ce rapport a été élaboré à partir des interviews réalisées par nos soins auprès des exposants présents sur l’événement incriminé, de la collecte d’information et de son analyse lors des conférences qui s’y sont tenues et de la compilation des résultats de recherches issus d’une veille internet post-événement. Ainsi, les données qui figurent dans ce rapport ont strictement valeur d’information. Bien que l’objectif soit de diffuser des informations actualisées et exactes, VEILLE SALON ne peut pas garantir le résultat et tout préjudice qui pourrait résulter de l’utilisation de ces informations ne pourra lui en être imputé. L’utilisation ou la reproduction de tout ou partie de ce document est interdite sans l’accord écrit préalable de VEILLE SALON. Pour obtenir l’intégralité des conditions d’utilisation de ce rapport, merci de nous contacter. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 4. P a g e |4 RESUME Le salon Pollutec 2013 s’est déroulé du 3 au 6 décembre 2013 au parc des expositions à Paris-Nord Villepinte, où pas moins de 1194 exposants (819 français) venant de 28 pays ont pu dévoiler leurs activités en matière de développement durable. Cette édition 2013 s’est quand même fait remarquer par l’illustration de cette crise économique, qui commence à durer bien au-delà des prédictions et qui a fini par entamer la trésorerie de bon nombre d’entreprises. Ainsi, il convient de noter que l’ambiance générale n’était pas à l’innovation en rupture, mais plutôt à la rationalisation, à la chasse au gaspillage, à l’amélioration continue, etc.… Lors de sa visite à l’ouverture du salon, le ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Philippe Martin, a bien donné le ton, en faisant l’éloge de l’économie circulaire qui œuvre à refermer le cycle de vie des produits, via l'optimisation des stocks, des flux de matières, d'énergie, de déchets. Autrement dit, la tendance est à l'éco-conception des produits, en intégrant dès les premiers stades de production les préoccupations de durabilité, de réutilisation ou de recyclage des produits. Cela dit, nous avons pu déceler tout de même quelques innovations en rupture, mais elles venaient très majoritairement de la part de start-up, de PME, encore bien éloignées des marchés de masse. De très loin, le secteur de l’énergie est celui qui était le plus dynamique du point de vue des innovations technologiques. Cela est probablement dû au contexte post-Fukushima où de nombreux Etats s’interrogent sur la voie à emprunter pour les prochaines décennies quant à leur approvisionnement en énergie. Pour l’énergie solaire, une start-up réunionnaise a mis au point par exemple une technologie très prometteuse visant à prédire la production photovoltaïque en fonction des conditions climatiques, ce qui in fine pourrait grandement faciliter l’utilisation de cette énergie renouvelable intermittente. Cela ouvre la voie à la valorisation financière de l’énergie intermittente prédite ce qui soulagerait beaucoup par la même occasion les gestionnaires de réseaux. Le secteur de la production et de l’exploitation de biogaz était pour sa part très dynamique. Plusieurs sociétés comme Etia ou Cogebio par exemple proposent des moteurs pouvant fonctionner avec des mélanges air – combustibles très divers, allant même jusqu’à coupler des modules de recyclage de déchets avec des chambres de combustion. Schnell Motoren propose même des unités de cogénération, qui vont jusqu’à exploiter la vitesse de gaz d’échappement pour atteindre un rendement record de 48,3% ! Enfin, sur le traitement des déchets en aval, il y a une tendance très nette vers des produits plus naturels et une meilleure valorisation de la matière première. Les sociétés Aquaprox et Amoeba ont notamment mis au point un traitement des légionnelles dans les tours aéroréfrigérantes par un biocide 100% naturel, alors que Morphosis arrive à valoriser les déchets venant des industries électronique, électrique et télécom, en récupérant les éléments rares et précieux via une chimie plus douce (acides faibles). Pour finir, la société Ecomouton propose un concept original et rentable économiquement pour entretenir les grands espaces verts par le biais de moutons ! Mots clés : énergie, photovoltaïque, moteur, cogénération, biogaz, déchet, recyclage, eau, renouvelable, smartgrids © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 5. P a g e |5 PARTIE 1. EXPLOITATION DES ENERGIES RENOUVELABLES 1.1 REUNIWATT (FRANCE) 1.1.1 Présentation de l’entreprise Adresse : 14, rue de la Guadeloupe 97490 Sainte-Clotilde, France Site: http://reuniwatt.com/fr Contact : Nicolas Schmutz (gérant) Tel: +262.262.92.10.10 Fax: +262.262.92.10.20 Email : nicolas.schmutz@reuniwatt.com Réuniwatt est une entreprise innovante, créée par Nicolas Schmutz en 2010, à la suite d’une incubation réussie au sein de la Technopole de La Réunion. Membre du cluster énergie réunionnais Temergie et bénéficiant depuis 2011 d’un accompagnement au sein du pôle de compétitivité Capenergies, la société est spécialisée dans la prévision de production d’énergie photovoltaïque et plus particulièrement dans l’ingénierie autour du mix énergétique. Son activité s’articule autour de 3 métiers que sont :  La prévision de la production d’énergie photovoltaïque avec Soleka,  Les Systèmes d’Informations Climatiques,  L’expertise en mix énergétique. Dans un contexte où l’Union Européenne demande à ses Etats membres d’afficher une production énergétique de 20 % fournie par les énergies renouvelables (EnR) d’ici 2020, les innovations réalisées par Réuniwatt ne peuvent passées inaperçues. En effet, Reuniwatt s’était déjà vu récompensée en 2011 par la Création d’Entreprises de Technologies Innovantes (CNACETI) dans la catégorie « Emergence ». Nicolas Schmutz (gérant de Réuniwatt) avec Geneviève Fioraso (ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) au premier plan Equipements utilisés pour Soleka, l’outil permettant de prédire la production d’énergie photovoltaïque (Source : Réuniwatt) Deux années plus tard, dans une phase plus aboutie avec des contrats de lancement signés, une équipe étoffée et un brevet déposé, Réuniwatt est récompensé le 2 juillet 2013 pour son projet innovant SOLEKA, primée dans la catégorie « Création – Développement ». Retenue parmi 393 candidatures, Reuniwatt a reçu une subvention pouvant atteindre un montant maximum de 450 000 euros avec la collaboration de BPIFrance (ex OSEO). Au mois d’octobre 2013, Reuniwatt recevait le prix Tremplin PME Innov’Eco et au mois décembre 2013, Réuniwatt était nominée pour le prix de la jeune entreprise éco-innovante pour le salon Pollutec 2013. 1.1.2 SOLEKA : Prédiction d’énergie photovoltaïque en mode SaaS Actuellement, l’électricité représente un marché particulier où l’offre et la demande doivent être égales à chaque instant : il devient impératif d’améliorer la prévision à court et moyen termes de la production © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 6. P a g e |6 électrique intermittente, ce qui est malheureusement pas le cas pour un certain nombre d’énergie renouvelable comme l’énergie photovoltaïque. L’île de La Réunion est un laboratoire des Energies Renouvelables. Du fait d’une politique incitative (tarif d’achat de l’électricité DOM, aides à l’investissement…) et de conditions favorables (excellent ensoleillement), le développement du photovoltaïque y a été très rapide. La Réunion est ainsi le premier territoire au Monde à être confronté à une pénétration des énergies intermittentes (éolien, photovoltaïque), atteignant 30% du mix énergétique électrique, et ce depuis fin 2011. Soleka est un outil d’aide à la décision, ayant pour but de transformer l’énergie photovoltaïque intermittente en énergie garantie à l’aide de prévisions climatiques fines. Avec l’objectif de faciliter son insertion dans le mix énergétique, Soleka permet de prévoir la production d’énergie photovoltaïque à trois horizons temporels :  Prévision au lendemain (ou day-ahead forecasting) : Permet de transmettre au gestionnaire du réseau la capacité de production du lendemain et ensuite à celui-ci de planifier l’appel des moyens de production.  Prévision intra journalière (ou intraday forecasting) à 4-6 heures : Permet alors à l’exploitant de l’infrastructure de stockage de l’électricité photovoltaïque de confirmer ou d’infirmer au gestionnaire du réseau sa courbe de production sans risquer de pénalités.  Prévision à court terme (ou shortcasting) à 15-30 minutes : Permet au gestionnaire du réseau de piloter en sécurité, d’optimiser ses moyens de production en soutien au réseau et permet également aux acteurs du smartgrids de conditionner leurs clients en vue du pilotage dynamique de la demande. Une solution innovante de prévision de la production photovoltaïque telle que Soleka prend tout son sens aujourd’hui, alors que le développement et la mise en place d’énergies renouvelables (souvent intermittentes) et de smart-grids explosent dans le monde entier. Soleka s’adresse ainsi à l’ensemble mondial des acteurs des smart-grids électriques. Il faut aussi prendre conscience que les gestionnaires de réseau sont prêts à valoriser financièrement les kWh prédits, tant ils leur facilitent la tâche. Par exemple, en Italie, il existe une loi qui permet au gestionnaire de surpayer de 3 euros le MWh s’il a bien été prédit. Il est fort probable que d’autres pays suivront ce mouvement dans les prochaines années. Pour faciliter l’intégration de ses données, Reuniwatt fournit à ses clients les prédictions calculées par Soleka par le biais d’un Système d’Informations Climatiques complet et personnalisé, sous forme de ‘Software as a © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 7. P a g e |7 Service’ (SaaS, ou Logiciel en ligne). Cette solution experte et personnalisée offre de nombreux services élaborés :  Conception de l’architecture système spécifique au métier de l'utilisateur ;  Mise à disposition d’une étude sur mesure avec des données pertinentes selon le métier et les besoins de l'utilisateur ;  Travail d’assurance qualité pour la mise à disposition de données vérité terrain (évaluations extrinsèques d’image après segmentation faite manuellement par un expert, souvent sous fichier xml) Exemple d’image en fausse couleur (a) et les données vérité terrain relatives aux bâtiments (b) Sur le plan technique, du fait de la complexité des microclimats Réunionnais, l’approche de la solution Soleka est de travailler sur le datamining de la base de données propriétaire de Réuniwatt sur l’ensoleillement de la Réunion, avec une approche d’intelligence artificielle (IA) via de la programmation sous Matlab, MySQL, et PHP. Pour le très court terme (nowcasting), Réuniwatt s’appuie également sur la vision artificielle. Pour la prévision au lendemain (forecasting), la technique consiste d’utiliser à la fois de l’intelligence artificielle et des modèles numériques, préalablement validés par Réuniwatt. D’ailleurs, sur ce dernier point, avec les fonds de l’ADEME, Réuniwatt s’est lancé dans un projet nommé Solfin, pour explorer les mathématiques financières et l’économétrie appliquées à la prévision de la production d’énergies renouvelables intermittentes. Ces travaux se feront en collaboration avec le laboratoire Piment de l’université de La Réunion et l’école des mathématiques et des statistiques de l’université South Australia à Adélaïde. L’objectif est de tester ces modèles pour développer un modèle de prévision de la fluctuation très court terme du rayonnement solaire. En préambule du travail de test, une analyse bibliographique des méthodes et modèles utilisés en analyse financière sera menée. A priori les modèles qui seront testés sont :  Modèles autorégressifs classiques ARMA, ARIMA, ARMAX, etc.  Modèle ARCH/GARCH qui prend en compte l’hétéroscédasticité pour la prévision de la volatilité,  Modèle chaotique permettant de définir la prévisibilité d’une série temporelle et le nombre minimum de dimensions associées,  Modèles à volatilité stochastique, modèles basés sur les équations différentielles stochastiques,  L’indice VIX permettant de quantifier le niveau de volatilité en un moment donné. Avec la solution Soleka, l’ambition de Reuniwatt est d’être le leader mondial du forecasting photovoltaïque, sur l’ensemble des horizons temporels, du très court terme (shortcasting voire nowcasting), au lendemain ( dayahead forecasting). Soleka a donc le potentiel de permettre l’insertion massive et sécurisée du photovoltaïque sur le réseau électrique. Enfin, il faut quand même rappeler que la mine d’informations climatiques récoltées par Soleka (encore une application intéressante des Big Data !) peut rendre des services, qui vont bien au-delà de la prévision de © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 8. P a g e |8 production d’énergie photovoltaïque. En effet, le système permet d’accéder à des données météorologiques et climatologiques utiles et adaptées aux besoins des différents utilisateurs :  Données spatio-temporelles selon la géo-localisation et les besoins dans le temps  Données au format qui correspond le mieux aux attentes des utilisateurs  Données selon l’échantillonnage choisi ; fusion de données sol et de télédétection satellitaire. Exemple de carte prédictive de l’ensoleillement que peut fournir Soleka Apporter la dimension climatique aux Systèmes d’Informations Géographiques permet donc de répondre à des enjeux sociaux, sociétaux et territoriaux dans des domaines variés comme l'énergie (évaluation des ressources énergétiques renouvelables), le transport (évaluation de la sécurité des routes et des côtes), l'agriculture (estimation du potentiel agricole des territoires et des risques de sécheresse et d’inondation) ou encore le tourisme. A titre d’exemple, Reuniwatt accompagne actuellement en AMO un projet de valorisation de biogaz par production d’électricité (2MW) à la Réunion. 1.2 ETIA (FRANCE) 1.2.1 Présentation de l’entreprise Adresse : Etia Carrefour Jean Monnet La Croix St Ouen BP 20101 60201 Compiègne cedex France Website: http://www.etia.fr Contact : Julienne Aumon Tel : +33 (0)3 44 86 44 20 – Fax : +33 (0)3 44 86 27 86 Email : julienne.allemon@etia.fr ETIA est un bureau d'ingénierie français fondé en 1989 par Olivier Lepez et Philippe Sajet, spécialisé dans l'innovation technologique, les équipements et les procédés de traitement thermique en continu des produits vracs (herbes, grains, poudres, pour l'agro industrie, l'industrie alimentaire, l'environnement ...). Grâce à une gamme d'équipements performants et à une politique de propriétés industrielles adaptées, plus de 80% du chiffre d’affaires de la société ETIA s'est développé à l'export. Aujourd'hui les produits d'ETIA sont vendus dans plus de 30 pays répartis sur la quasi-totalité des continents : Europe, Amérique du Nord, Asie ... © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 9. P a g e |9 1.2.2 Container Biogreen modulable : Gazéification des CSR Schéma de principe du procédé Biogreen permettant la gazéifaction des combustibles solides de récupération Les combustibles solides de récupération (CSR) sont préparés à partir de déchets non dangereux (ordures ménagères, déchets industriels banals non recyclables). Ils peuvent ensuite être utilisés par de gros consommateurs industriels en remplacement de ressources énergétiques fossiles. La production de ces combustibles permet donc d'apporter une solution de traitement spécifique à ces déchets, tout en permettant de disposer d'une nouvelle ressource énergétique. C’est précisément l’objectif de l’innovation Biogreen de la société Etia, qui est en fait un procédé de conversion thermochimique sans oxygène de CSR. À hautes températures, Biogreen est capable de produire du gaz de synthèse (syngaz) à haut PCI à partir de produits comme la biomasse, les matières plastiques, les pneus et les boues (STEP, digestat…). Source (Eurostat & analyse CHO power) Source (ETIA, 2013) Le contexte est très favorable à la production de gaz à partir de déchets, elle-même considérée comme une énergie renouvelable. En effet, fort de sa consommation mondiale de 3222,9 milliards de m3 en 2011, le gaz représente plus de 21% de la demande mondiale d’énergie primaire. La demande mondiale de gaz augmente actuellement de 2,8%/an. Alors que 2/3 des réserves prouvées de gaz naturel sont en Russie et au Moyen Orient, les réserves en Europe ont quant à elles diminué de 40% ces dernières années. En 2020, l’Europe ne produira plus qu’1/3 de ses besoins et sera dépendante à 80% en 2030. D’où l’intérêt pour des stations mobiles et modulables produisant du biogaz à l’instar des containers Biogreen. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 10. P a g e | 10 Container modulable Biogreen CM600 A l’aide d’une puissance fournie de 100 kW (électrique ou diesel), d’un débit d’eau de 4 m3/h (pour le refroidissement du char) et d’une personne (pour s’occuper de l’approvisionnement en matière et du produit sortant), le container modulable Biogreen CM600, déjà sur le marché, peut convertir 16 tonnes/jour de CSR à 10-20% d’humidité (taille des particules inférieure à 20mm) en :  4.8 tonnes/jour de biochar utilisé comme combustible (30GJ/T), amendement pour le sol, fertilisant, hydrorétenteur...  8 tonnes/jour (50barrils) de biohuile pouvant être utilisées comme fuel liquide ou en intermédiaire pour l’extraction de molécules biosourcées  Au moins 9MWh/jour de biogaz (dépend de la nature des CSR entrants, voir tableau ci-dessous) utilisé pour produire de la chaleur utile au séchage ou converti en électricité Au niveau des conditions d’utilisation : -A basse température (250°C), Biogreen est capable d’assurer la production de combustibles solides de biomasse par torréfaction de tous types (résidus de forêts, résidus agricoles ou d’extraction de plantes…) ; - A haute température, Biogreen transforme en gaz à haut pouvoir calorifique (PCI entre 10 et 30 MJ/m3) les déchets de biomasse comme les déchets plastiques. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 11. P a g e | 11 Biogreen existe également en version fixe comme illustré ci-dessous. 1.3 COGEBIO (FRANCE) 1.3.1 Présentation de l’entreprise Adresse : Cogebio DF Centre d'affaires 24 rue de la Mouche, 69540 Irigny Website: http://www.cogebio.com Contact : Etienne Lebas (Président) Tel: 04 37 44 20 03 Fax : 04 37 44 18 26 Email : etienne.lebas@cogebio.com Créée en 2009 par Etienne Lebas après un essaimage d'IFP Energies Nouvelles, Cogebio a été incubée au sein de Crealys et labellisée Novacité par la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Lyon. La start-up, qui se spécialise dans la valorisation énergétique de la biomasse pour la production de chaleur et d'électricité, a bénéficié du soutien d'Oséo et de la Région Rhône-Alpes pour le développement de ses procédés. La société a été lauréate du Réseau Entreprendre et, plus récemment en mars 2013, elle a reçu le 2e prix du concours de l'innovation - catégorie "Production d'énergie à partir du bois pour les secteurs collectif et industriel" - qui s'est tenu à l'occasion du salon Bois Energie 2013, à Nantes. Au mois de juin 2013, Cogebio a annoncé une levée de fonds d'1 million d'euros auprès de Blue Orange et Demeter Partners pour le développement de sa nouvelle technologie de gazéification de biomasse nommée Gasclean, qui lui a valu d’être nominé pour le prix de la jeune entreprise éco-innovante lors du salon Pollutec 2013. 1.3.2 Technologie Gasclean : Bruleur hybride biomasse Issue de plusieurs années de recherche, le gazéifieur Gasclean mis au point par Cogebio permet de produire un gaz de synthèse propre et directement valorisable, à travers un brûleur biomasse qui permet la substitution totale ou partielle d’un combustible fossile (fioul, gaz naturel, propane). La conception innovante du brûleur © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 12. P a g e | 12 hybride GASCLEAN lui confère une grande souplesse d’utilisation avec une modulation de 100% combustible fossile à 100% biomasse. Pour aller de la biomasse solide à la production de chaleur, les combustibles utilisables sont nombreux et comprennent notamment les plaquettes forestières, les palettes broyées, les granulés de bois et des sous-produits agricoles comme le compost. Principe de fonctionnement de la technologie Gasclean du bruleur hybride biomasse (Source : Cogebio, 2013) Sur le plan technique, le brûleur hybride Gasclean est véritablement composé de deux parties, ce qui en fait un brûleur bi-étagé. La première partie est le lieu où la gazéification se produit, à savoir la transformation de la biomasse en gaz par le biais d’une décomposition du solide par oxydation partielle sous l’action de l’air. La conception innovante de ce brûleur permet au gaz de synthèse, nouvellement créé, d’aller directement dans la seconde partie où se trouve une chambre de mélange air-combustible. La chambre de mélange associée a été spécialement conçue pour recevoir le gaz de synthèse, le combustible fossile et l’air comburant. La combustion du mélange s’effectue directement à la sortie de la chambre. S’il le souhaite, l’utilisateur a même la liberté de s’affranchir du combustible fossile dans la chambre de mélange. Cette souplesse de fonctionnement répond à un besoin exprimé par les industriels. D’ailleurs, la plupart des brûleurs industriels intégrés à des fours, chaudières ou séchoirs peuvent être remplacés par un brûleur hybride GASCLEAN dans une gamme de 500 à 2000 kW. Caractéristiques du bruleur hybride Gasclean (Source : Cogebio, 2013) © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 13. P a g e | 13 Rapidement rentabilisée, le procédé Gasclean permet au client - industriel, collectivité ou tertiaire - de satisfaire ses besoins en chaleur tout en réduisant sa consommation de combustibles fossiles et, par voie de conséquence sa facture énergétique. Début 2013, l'entreprise a lancé avec succès la commercialisation du Gasclean, qui suscite selon les dires de la société un vif intérêt auprès de clients industriels. En s'équipant du Gasclean, il est à noter par ailleurs que l'utilisateur anticipe l'évolution du cadre réglementaire en matière d'émissions atmosphériques. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 14. P a g e | 14 PARTIE 2. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 15. P a g e | 15 EFFICACITE ENERGETIQUE DES MOTEURS 2.1 ARIAMIS ENGINEERING (FRANCE) 2.1.1 Présentation de l’entreprise Adresse : Ariamis Engineering 12 avenue de Verdun 1916, 92250 La Garenne Colombes Website: http://www.ariamis-eng.com Contact : Mokhtar Mostefaoui, m.mostefaoui@ariamis-eng.com Tél. 09 64 27 95 30 Mob. 06 87 96 09 93 Ariamis Engineering, crée en 2004 par Mokhtar Mostefaoui, est une PME reconnue par son expertise dans le pilotage et la conception de l’architecture motrice sous capot à travers ses expériences menées sur plusieurs projets d’intégration de GMP sur les modules :  Thermiques  Hybrides  Electriques  GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) Les métiers développés sur ces modules sont notamment les interfaces GMP/Véhicules des :  Supports moteurs  Echappements  Pédaliers  Commandes BV  Radiateurs  Moteurs. L’intégration de sous-systèmes innovants pour répondre aux normes de dépollution Euro5 et Euro6 sont aussi des sujets traités par cette PME à travers des projets d’alliance et de coopération dans le domaine des Véhicules/Moteurs. Ainsi, Ariamis Engineering est impliqué dans la valorisation des carburants alternatifs et propose même des solutions pour le développement d’un système complet permettant le fonctionnement au GNV, GPL ou GNL de véhicules, bateaux et groupes électrogènes. Adhérent du pôle de compétitivité Mov’eo, Ariamis Engineering est membre du réseau Oseo Excellence, et a le statut de jeune entreprise innovante (JEI), . Cette société a notamment été lauréate du programme PM’UP de la région Ile de France en 2010. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 16. P a g e | 16 2.1.2 Technologie hybride Gaz Diesel pour véhicule Dans le cadre de ses activités de Recherche et Développement, Ariamis Engineering a transformé des moteurs Diesel pour fonctionner en Diesel Dual Fuel (Diesel + GNV ou GPL), permettant ainsi une réduction des émissions polluantes et un gain en consommation. Lors du salon Pollutec 2013, Ariamis Engineering a présenté son projet de recherche "démonstrateur Diesel-Dual Fuel (DDF)", qui repose sur l’utilisation d’un kit DDF sur le véhicule utilitaire léger 3,5 T Peugeot Boxer. Transformation d’un véhicule utilitaire léger en Diesel Dual Fuel (Source : Ariamis Engineering, 2013) Avec cette technologie, le véhicule utilitaire peut fonctionner avec un mélange gasoil + GNV ou GPL, sans besoin de modification du moteur diesel de base. Le gaz est situé à l’arrière du véhicule dans une bombonne sous 200 bars de pression. Le système est pourvu d’une soupape de sécurité, qui prévient la moindre explosion et permet aux véhicules de passer outre l’interdiction de se garer dans les parkings sous-terrain. Bien entendu, le procédé implique un ajustement du contrôle moteur afin d'optimiser le dosage des injections simultanées de diesel et de gaz (à 40%). Selon les premiers essais, cette technologie DDF permet de réaliser des économies de carburant de l’ordre de 20%. De plus, elle permet de réduire considérablement l’émission de particules fines en milieu urbain. Les émissions polluantes en CO2, NOx sont également diminuées. Il convient de noter que les essais comparatifs montrent qu’il n’y a aucune perte de puissance et de couple pour un véhicule équipé de la technologie DDF, et cela quelque soit le régime moteur. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 17. P a g e | 17 2.2 MAN ROLLO (PAYS-BAS) 2.2.1 Présentation de l’entreprise Adresse : Man Rollo BV Koraalrood 17 2718 SB Zoetermeer, The Netherlands Website: http://www.manrollo.nl Contact : Yann Bertheleu Telephone: +31 (0)79 3683683 Fax: +31 (0)79 3614902 Email : y.bertheleu@manrollo.com Man Rollo, filiale de Pon, est une entreprise néerlandaise, qui fournit des moteurs, des pièces détachées, des systèmes de filtre et des formations en Europe et en Turquie à destination des secteurs maritime et industriel. Avec son concept de moteur modulaire, MAN Rollo apporte de la flexibilité aux constructeurs de générateurs électriques et de centrales de production, lorsqu’ils se lancent dans la conception et la fabrication de systèmes de production d'énergie. Les moteurs de Man Rollo, disponibles suivant une large plage de puissance, peuvent être présents dans de nombreuses applications comme l’alimentation en électricité et en chaleur, des machines agricoles, grues et trains aux yachts et bateaux professionnels, en passant par les bateaux de navigation côtière et fluviale. 2.2.2 Moteur à gaz naturel E3268 à haut rendement (42% mécanique) Moteur V8 à gaz E2848 de la génération précédente (Source : Man Rollo) Lors du salon Pollutec, Man Rollo présentait son nouveau moteur de LE2x2 e3268 avec huit cylindres en V, qui avait fait sa première mondiale lors du salon Agritechnica les 10-16 novembre 2013. Par rapport au modèle précédent (le E2848, voir ci-dessus), la puissance a été augmentée de 40% pour atteindre 370 kWmech à 1500 tours/minute. L’optimisation du moteur a été réalisée spécifiquement pour qu’il puisse fonctionner avec du gaz naturel ou du biogaz, donnant ainsi de la flexibilité aux opérateurs. Suivant la nature du combustible, le moteur de l’e3268 peut atteindre un rendement mécanique de 42%, ce qui constitue un record chez Man Rollo et atteste les avancées technologiques réalisées. Pour arriver à ce résultat, les pertes de charge dans le circuit de refroidissement du moteur à gaz ont été réduites. Il est également possible d’utiliser une pompe à liquide de refroidissement externe plus petite, ce qui améliore là encore le rendement du moteur. Avec son alésage du cylindre de 132 mm et une course de 157 mm, le moteur e3268 LE2x2 développe maintenant sa puissance à l’aide d'une cylindrée de 17,2 litres. Sa puissance spécifique de sortie de 21,5 kW par litre de cylindrée est très nettement supérieure à celle du © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 18. P a g e | 18 modèle précédent, le E2848. Indépendamment du combustible, le gaz naturel ou le biogaz, le moteur e3268 reste conforme aux normes actuelles (celles en rigueur en Allemagne : TA-Luft) sur les émissions. Nouveau moteur V8 à Gaz E3268LE par Man Rollo développant 370kW à 1500 tour/minute avec 17,2 litres de cylindrée pouvant un rendement mécanique record de 42% ! (Source : Man Rollo) Le moteur e3268 est très souple au niveau des combustibles mais il a été optimisé pour des opérateurs qui n’utiliseront que du gaz naturel ou que du biogaz. Il existe alors deux sous-versions du moteur E3268. Le moteur E3268 LE212 est conçu pour une utilisation avec du gaz naturel avec un taux de compression de 12:1 tandis que le E3268 LE222 fonctionne avec du biogaz, avec un taux de compression de 14:1. La différence entre ces deux versions du moteur e3268 se situe au niveau du design de la chambre de combustion et des pistons spécialement adaptés. Naturellement, Man Rollo n’est pas partie de zéro pour élaborer ce nouveau moteur V8. Man Rollo s’est appuyée sur les moteurs V8 déjà éprouvée en agriculture, dans les moteurs marins et les camions. Cela dit, une nouvelle fonctionnalité pour les clients est l'enregistrement électronique des données en utilisant des capteurs de paramètres importants tels que la température du liquide de refroidissement, la pression de suralimentation et la pression d'huile. Avec une interface CAN, ces données peuvent être mises à disposition de manière simple pour commander le système. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 19. P a g e | 19 2.3 SCHNELL MOTOREN (ALLEMAGNE) 2.3.1 Présentation de l’entreprise Adresse : SCHNELL Motoren AG Postfach 11 52, 88277 Amtzell, Germany Website: http://www.schnellmotor.de Contact : Bernhard Pfefferle Tel: 06 25 35 15 20 Email : b.pfefferle@schnellmotor.fr Depuis sa création en 1992 par Hans-Jürgen Schnell, la société Schnell Motoren croit au développement du secteur du biogaz et s’est de fait spécialisé dans la fabrication d’unités de cogénération à injection pilote pour biogaz, c'est-à-dire d’unités générant à la fois de l’électricité et de la chaleur à partir du biogaz. Se basant sur un moteur diesel éprouvé, les propriétés spécifiques de l'unité de cogénération à injection pilote sont son comportement fiable au démarrage et le rendement le plus performant du secteur. En 2000, SCHNELL a décidé de se concentrer sur son cœur de métier et s'est spécialisée dans le développement et la production d'unités de cogénération pour produire de l'énergie à partir de gaz à faible puissance calorifique (PCI). Outre le biogaz, il s'agit du gaz de décharge, du gaz de digestion ou encore du gaz de bois. Désormais leader mondial sur ce marché de la cogénération pour le biogaz, Schnell a livré plus de 3 000 unités dans plus de vingt pays sur quatre continents. 2.3.2 Unité de cogénération à gaz 6R20.1BO à rendement élevé (48,3%) Unité de cogénération 6R20.1B0 pour biogaz, dotée d’une turbine supplémentaire pour exploiter les gaz d’échappement, lui permettant ainsi d’atteindre un rendement record de 48,3 % selon l’organisme allemand DLG. Selon Schnell Motoren, 40 unités 6R20.180 ont été vendues en France, alors qu’il en existe déjà 300 en Allemagne (Source : Schnell Motoren, 2013) Pour ce salon Pollutec 2013, Schnell Motoren innove un peu plus encore dans le secteur de la cogénération à partir de biogaz, au point que l’on peut même parler de « trigénération ». En effet, la société allemande pousse à augmenter encore plus les rendements de ses unités, en allant exploiter l’énergie issue de la vitesse des gaz échappement. Ainsi, Schnell Motoren a développé une turbine à gaz supplémentaire, couplée avec le moteur de Schnell-Scania à 6 cylindres. Cette turbine à gaz est intégrée au système d’échappement et connectée directement à son propre générateur. Il s’agit du système « turbocompound » qui permet, avec le générateur turbo couplé, de transformer l’énergie thermique existante en énergie électrique. Un moteur réglé à 235 kW produit ainsi 30 kW supplémentaires pour l’injection au réseau. Grâce à l’utilisation des échappements, le module Schnell 6R20.1B atteint un rendement électrique jusqu’à 48,3% contrôlé et confirmé au mois de mai © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 20. P a g e | 20 2013 par le DLG (Deutsche Landwirtschafts-Gesellschaft, un organisme allemand indépendant des secteurs agricole et agroalimentaire). Il existe plusieurs versions du module 6R20.1B en modèles à 5, 6 et 8 cylindres pour des puissances en sortie de 170 kW, 210 kW, 250 kW et 265 kW. Les taux de méthane dans le biogaz sont de 50% ou 60%. Schéma illustrant la technologie BlueRail d’Agrogen qui permet l’injection ciblée du carburant (Source : Schnell Motoren, 2013) D’un point de vue technique, l’unité de cogénération à gaz 6R20.1BO de Schnell Motoren allie la technologie éprouvée de moteur Schnell et le procédé d’allumage BlueRail d’Agrogen qui permet d'enflammer un mélange d'air et de biogaz compressé dans une chambre de précombustion à l'aide d'une bougie d'allumage via une injection ciblée de carburant. La véritable innovation sur ce modèle réside sur l'optimisation du mélange et le dosage précis du gaz dans cette chambre de précombustion. Cela dit, ses performances sont encore accrues par la valorisation énergétique des gaz d’échappement via un système «turbocompound» intégré. 2.4 AQYLON (FRANCE) 2.4.1 Présentation de l’entreprise Adresse : Aqylon 46, rue René Clair 75892 PARIS CEDEX 18 FRANCE Website: http://www.aqylon.com Contact : Tel: +33 142 586 337 Email : contact@aqylon.com Créée en 2009, AQYLON développe des turbines ORC (Organic Rankine Cycle) pour des projets solaires, de biomasse, de géothermie et de récupération de chaleur (sur industrie, sur moteur biogaz, sur moteur diesel…), permettant ainsi de valoriser des flux de chaleur basse température (100 à 300°C), aujourd’hui non valorisés. Aqylon est désormais au sein de l’incubateur parisien Créanova et a été retenu parmi les 30 laureats du prix Tremplin Entreprises 2013. Turbine ORC (Source : Aqylon) 2.4.2 Perspectives d’activité pour la société Aqylon, nominé pour le prix de la jeune entreprise éco-innovante au salon Pollutec 2013 Solution complète : Turbines ORC + logiciels propriétaires © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 21. P a g e | 21 Le principe du cycle de Rankine est connu depuis plus de 100 ans, mais exploiter ce cycle thermodynamique endoreversible comprend de nombreuses difficultés techniques, au point que beaucoup ont renoncé à l’exploiter. Pourtant, les perspectives sont gigantesques car ce cycle permet d’extraire de l’énergie de fluide de travail à température comprise entre 80°C et 300°C. C’est précisément ce genre de température que l’on rencontre lorsqu’on veut exploiter et c’est à ce niveau qu’interviennent les turbines ORC (Organic Rankine Cycle), illustrées ci-dessous. Principe de fonctionnement d’une turbine ORC (Source : Aqylon) Diagramme entropique du cycle de Rankine avec l'eau comme fluide de travail Aujourd’hui, il existe très peu d’acteurs capables de maitriser la technologie ORC, tout au plus une douzaine dans le monde dont la start-up française Aqylon. L’offre Aqylon se situe aujourd’hui principalement au niveau de la récupération sur moteurs biogaz pour des puissances de 100-400 kWe. Mais pour se permettre d’avoir une offre moins chère que ses quelques concurrents, AQYLON a développé des solutions logicielles pour contrôler ses turbines, qui affichent le plus souvent des optimisations propriétaires pour chaque cas particulier. En effet, les solutions clés en main disponibles sur le marché offrent trop peu de flexibilité dès qu’il s’agit d’interfaçage, en raison de l’accessibilité restreinte au code source. Leur utilisation entraine par ailleurs des royalties incompatibles avec des solutions très bas couts. La recherche de souplesse et de fiabilité exige d’éditer ses propres logiciels. AQYLON s’appuie sur des standards reconnus pour leur robustesse, en particulier ceux du NIST (refprop) pour les algorithmes de thermodynamique et de mécanique des fluides. De plus, l’accès à des bases de données publiques ouvertes (OPEN DATA) fiables, qui se généralise, contribue également à la stratégie de développement d’Aqylon pour créer de la valeur ajoutée à partir de son savoirfaire. La disponibilité récente de hauts débits symétriques avec le déploiement de la fibre optique est une opportunité unique pour la PME qui peut utiliser ses propres serveurs et alimenter jusqu’à 1000 clients, sans dépendre des configurations imposées par les fournisseurs d’accès Cloud. Grâce à ses solutions et innovations tant du ressort du génie énergétique que du génie logiciel, Aqylon est capable d’offrir des solutions 25% plus performantes à un coût inférieur (moins de 30%), tout en pouvant s’adapter à n’importe quelle application : récupération de chaleur fatale industrielle, récupération de chaleur sur moteurs Diesel ou Biogaz, biomasse, géothermie, solaire thermique, réseaux de chaleur. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 22. P a g e | 22 PARTIE 3. TRAITEMENT DES DECHETS, DE L’AIR ET DE L’EAU 3.1 AQUAPROX (FRANCE) 3.1.1 Présentation de l’entreprise Adresse : Aquaprox 6, rue Barbès – BP 177 92305 Levallois-Perret Cedex France Website: http://www.aquaprox.com Contact : Raphaële de Hugo Tél : + 33 (0)1 81 93 00 80 Fax : +33 (0) 1 81 93 00 98 Email : r.dehugo@proxisdeveloppement.com Créée en 1989, AQUAPROX est une société spécialisée dans le traitement de l’eau, qui propose des solutions, des équipements, de l’ingénierie et des formulations aux industriels et collectivités (eau de refroidissement des TAR, eau chaude et vapeur des chaudières, eau de process et eau des stations d’épuration). Son affiliation au groupe Protex International (créé en 1932), qui fabrique des produits chimiques spéciaux à usage industriel, lui permet de se positionner comme un des acteurs incontournables du marché du traitement de l’eau. AQUAPROX est implantée en France, Europe et Afrique. Fort de ses 25 ans d’expertise technique, la société AQUAPROX, aujourd’hui reconnue pour son expertise dans le traitement des tours de refroidissement dont c’est le cœur de métier, s’oriente depuis quelques années vers les biotechnologies, alternatives aux produits chimiques traditionnels. 3.1.2 Traitement des légionelles par un biocide 100% naturel avec Amoéba Amibe Willaerbia, un biocide 100% naturel contre la légionelle (Source : Amoéba) Avec les directives cadre sur l’eau de plus en plus contraignantes, notamment sur le traitement chimique des eaux contre le risque de légionelles, les professionnels se tournent de plus en plus vers des procédés faisant appel aux produits naturels. À l’occasion du Salon Pollutec 2013, la société AQUAPROX présente à ce sujet une technologie innovante ouvrant une nouvelle voie de traitement biologique sans chlore et sans produits de synthèse pour combattre les risques de légionelle dans les tours aéroréfrigérantes. Cette innovation est issue de la technologie Green Biocide développée par AMOÉBA, société innovante dans le développement de © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 23. P a g e | 23 procédés biologiques pour le traitement des légionelles dans les tours de refroidissement, qui a accordé une licence exclusive de commercialisation en France pour l’exploitation de la technologie Green Biocide par Aquaprox. Evolution en % de la legionella pneumophila par qPCR ratio 1:50 (W/Lp en milieu de culture) (Source : Amoeba) Cette technologie 100% biologique, innovante et brevetée, permettra d’ouvrir une nouvelle voie de traitement biologique sans chlore, sans produits de synthèse pour combattre les risques de légionelle dans les tours aéroréfrigérantes. Forts d’expérimentations réussies, le choix d’Amoeba s’est porté sur l’amibe naturel Willaertia, qui est en fait un biocide biologique aux propriétés originales :  Résiste à l’effet cytolytique de Legionella pneumophila  Phagocyte et détruit la Legionella pneumophila  Phagocyte et détruit d’autres protozoaires, vecteurs caractérisés de Legionella spp. dans l’environnement  Phagocytose d’amibes libres (forme trophozoite et kystique) Avantages du biocide 100% naturel au sein d’un cercle vertueux (Source : Amoeba) Ce partenariat exclusif de développement conjoint permet aujourd’hui de réaliser des essais de validation à échelle industrielle à des fins de R&D sous couvert de l’autorisation de mise sur le marché AMM FR 20120546 © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 24. P a g e | 24 avec pour objectif la maîtrise par la biologie du risque industriel. Actuellement, 4 tours de refroidissement sont en train de tester cette solution biocide 100% naturel alors que 4 autres sites sont sur le point de recevoir leur autorisation. Retour d'expérience des premiers résultats industriels sur la technologie Green Biocide (Source : Amoeba) Exemple d’entreprise ayant approuvée la technologie Green Biocide (Source : Amoeba) Solution de rupture technologique, respect des règlementations sur l’environnement, adaptation au contexte économique sont ainsi autant d’atouts que partagent AQUAPROX et AMOÉBA pour une industrie durable. Avec son partenaire AMOÉBA, AQUAPROX confirme donc sa volonté de développer et d’accroître son offre de biotechnologies. 3.2 ECODAS (FRANCE) 3.2.1 Présentation de l’entreprise Adresse : Ecodas 28, rue Sébastopol - 59100 Roubaix – France Website: http://www.ecodas.com Contact : Jeff SQUALLI (PDG) Tél. : +(33) 3 20 70 98 65 Fax : +(33) 3 20 36 28 05 Courriel : contact@ecodas.com ECODAS conçoit, fabrique et commercialise des machines de traitements des déchets hospitaliers à risques infectieux (DASRI) depuis 1993. Le procédé ECODAS combine un broyage puis une stérilisation par vapeur d’eau dans une seule et même enceinte. Le résultat ainsi obtenu est assimilable aux déchets ménagers et peut rejoindre la filière des ordures ménagères. Fort de plus de vingt ans d’expérience dans la fabrication industrielle de machines sous pression pour le textile et l’agroalimentaire, Ecodas maîtrise parfaitement la gestion des process thermiques et le travail des métaux pour ses machines en acier inoxydable recyclable. Au salon Pollutec 2013 lors de la cérémonie du trophée Export des éco-entreprises qui vise à récompenser les éco-entreprises françaises à l'international pour leur dynamisme, leur réussite et leur innovation, Ecodas s’est vue décerner le Prix Jean-Claude Oppeneau - Coup de cœur du jury pour ses unités autonomes de traitement in situ de déchets hospitaliers par broyage et stérilisation, en alternative à l’incinération. Actuellement, Ecodas travaille à adapter son procédé aux sous-produits animaux. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 25. P a g e | 25 Avec une reconnaissance mondiale, ECODAS est considérée comme leader du marché du traitement des déchets d'activités de soins aussi bien en France que dans d’autres pays en Amérique du sud, en Afrique et en Asie. Ecodas a déjà installé près de 250 machines dans 56 pays et réalise 80% de son chiffre d’affaires à l’export en partenariat avec un réseau d’une quarantaine de distributeurs. 3.2.2 Broyage et stérilisation des déchets à risques par vapeur d’eau Comme précédemment indiqué, ECODAS a mis au point un procédé breveté, innovant et entièrement automatique qui broie puis stérilise par vapeur d’eau les Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux (DASRI), solides ou liquides, tels que seringues, aiguilles, plastiques, verres, textiles non tissées, tubulures, filtres d’hémodialyse et boites de pétri. Ce procédé combine broyage et stérilisation dans une même enceinte fermée et compacte. La stérilisation se fait après le broyage, à haute température (138°C) et sous haute pression (3.8 bars), le tout sans la moindre manipulation intermédiaire des déchets. Les schémas ci-dessous décrivent les 8 phases fondamentales du procédé Ecobas. 1. Phase de chargement 2. Phase de broyage 3. Phase de chauffage 4. Phase de stérilisation 8. Phase de déchargement 7. Phase de vide 5. Phase de refroidissement 6. Phase de vidange Dans de telles conditions thermiques, aucun micro-organisme pathogène ne résiste. Le produit final est donc constitué de broyats stérilisés assimilables aux Ordures Ménagères (OM) qui peuvent rejoindre la filière des déchets urbains. De plus, le volume initial des déchets est réduit de 80%. Le procédé ECODAS s’adresse à toutes les structures produisant ou gérant des DASRI : hôpitaux publics et privés, laboratoires et prestataires de service. Le traitement peut se faire in situ par l’hôpital même ou dans un centre de traitement par un prestataire de service. ECODAS est présent dans plus d’une soixantaine de pays. Les machines ECODAS sont déclinées en 4 modèles : T150, T300, T1000 et T2000. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 26. P a g e | 26 Exemple de cycle de stérilisation avec le modèle T2000 (Source : Ecodas) Modèle T2000 par Ecodas Par son innovation technologique, Ecodas a bousculé les standards du métier en imposant une modification de la législation en vigueur de manière à permettre la mise sur le marché des machines produites par l’entreprise. Le tableau ci-dessous confirme la compétitivité du procédé Ecobas vis-à-vis d’autres alternatives pour les DASRI. Comparatif entre les différents procédés de recyclage pour les DASRI (Source : Sandrine Berger-Douce, 2011) Dernièrement, Ecodas a ajouté un cinquième modèle à son offre. Spécialement étudié pour les petites structures médicales, le modèle T100 d’Ecobas a une capacité réduite de traitement de 10 à 20 kg par cycle de 30 minutes, contre 55 minutes pour le modèle T2000. Il convient de noter à ce sujet que le rapport de l'INERIS du 4 décembre 2012 sur l’appareil «ECODAS T100 » atteste que les essais techniques et microbiologiques réalisés sur l'appareil « ECODAS T100 » conformément au protocole validé par le comité d’experts, dont les résultats sont conformes à la norme NF X 30-503, ont démontré l’efficacité de cet appareil dans le broyage et la désinfection des déchets d’activité de soins à risques infectieux. Ce faisant, le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et le Ministère des affaires sociales et de la santé ont rédigé, avec date d’application immédiate, la circulaire interministérielle N° DGS/EA1/DGPR/2013/173 en date du 1er mars 2013 relative à la mise en œuvre de l'appareil de prétraitement par désinfection des déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI) "ECODAS T100" de la société ECODAS. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 27. P a g e | 27 3.3 MORPHOSIS (FRANCE) 3.3.1 Présentation de l’entreprise Adresse : Morphosis 576, Boulevard Jules Durand 76600 LE HAVRE, FRANCE Website: http://www.morphosis.fr Contact : Serge Kimbel Tel : 02 78 93 00 60 Email : serge.kimbel@morphosis.fr Créée en 2008 par Serge Kimbel, Morphosis est un des leaders de l’extraction et de l’affinage des métaux rares et précieux (or, argent, paladium..) issus principalement des équipements électriques et électroniques en Europe. A ce titre, Morphosis fait partie du pôle de compétitivité Le Havre Développement, spécialisé sur les éco-industries Fort d'investissements conséquents dans la recherche et le développement de solutions d'extraction des métaux précieux et non-ferreux issus de déchets électroniques (D3E), Morphosis a été élue en 2011 par la Commission Européenne parmi l'une des 100 entreprises les plus éco-innovantes en Europe. Au salon Pollutec 2013, Morphosis a été lauréat du prix spécial de la rédaction lors de la 5ème édition du Prix de la Jeune Entreprise Eco-Innovante, organisée par CleanTech Republic en partenariat avec Grenoble Ecole de Management, Bpifrance et La Tribune. 3.3.2 Valorisation des déchets électroniques Au salon Pollutec 2013, Morphosis présentait une technologie sur laquelle elle a travaillé depuis plusieurs années, à savoir la mise au point de techniques plus respectueuses de l’environnement pour valoriser les déchets provenant de l’industrie électronique, électrique et télécom. Au cours des premières étapes du process de traitement, les produits sont démantelés et séparés, ils prennent alors la forme de matières encore très hétérogène (cartes, alliages, bloc d’alimentation, bijoux, rebus de production..). Ces matières nécessitent des © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 28. P a g e | 28 traitements spécifiques afin de générer une matière première secondaire, ressource nouvelle qui sera utilisée par la suite pour les unités de fabrication de nouveaux produits :  Traitement mécanique  Traitement thermique  Traitement électrochimique  Traitement chimique C’est au niveau du traitement chimique que se situe la véritable innovation technologique de Morphosis. En effet, leur nouveau procédé d’extraction se fait par voie hydro-métallurgique et emploie des acides faibles et non plus des acides forts tels que l’acide chlorhydrique ou l’acide nitrique qui, au contact du métal, émettent des vapeurs toxiques. Même si les temps de réaction sont légèrement plus longs (+20%), le taux de restitution du métal reste le même (99,9%). Mais du fait que les quantités de déchets liquides et de fumées à traiter sont fortement réduites, que la consommation d’eau est plus faible et que l’utilisation de produits dangereux et nocifs est supprimée, cette nouvelle voie de traitement présente des coûts d’exploitation nettement moins importants. Rafaël Pelfresne (directeur du développement) et Serge Kimbel (fondateur et gérant) de la société Morphosis Morphosis innove également en matière de service auprès des entreprises. Partant du constat que les ordinateurs ou autres matériels électriques ou informatiques obsolètes encombrent souvent les entreprises, Morphosis propose donc de les collecter, puis à raison de 100 euros par tonne, de reverser le gain à des associations caritatives comme le Docteur Gibert, une structure dédiée aux enfants présentant un handicap, ou encore Les Restos du Coeur. L'opération, qui s’effectue sur des durées limitées, s'adresse aux entreprises de toutes tailles, de la grosse industrie à la PME-TPE. L'idée est également d'inciter les entreprises participant à l'opération à devenir elles-mêmes centres de tri, les salariés étant ainsi invités en interne à apporter leurs matériels obsolètes personnels, le tout en redorant son image et en faisant un geste envers la communauté. Ce concept innovant pour les entreprises havraises fonctionne comme indiqué ci-dessous :  Les entreprises partenaires collectent leurs déchets électroniques et électriques, ainsi que ceux de leurs salariés  Les entreprises havraises lancent une action éco-citoyenne au sein de leur établissement, renforçant la cohésion sociétale et environnementale  Morphosis collecte et/ou réceptionne les déchets électroniques des entreprises et de leurs salariés  Morphosis recycle directement les déchets électroniques et offre ainsi des repas à l’association « Les restos du cœur ». © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 29. P a g e | 29 Exemple de dispositif pour « vendre » le concept de recyclage des déchets tout en faisant une action caritative 3.4 ECOMOUTON (FRANCE) 3.4.1 Présentation de l’entreprise Adresse : Ecomouton 11 rue Saint Abdon ZA de l’Orée 77390 Guignes, FRANCE Website: http://www.ecomouton.fr Contact : Sylvain Girard Tel : 09 81 42 00 01 Portable : 06 66 62 62 92 Email : sg@ecomouton.fr Créée en octobre 2012 par Sylvain Girard, ECOMOUTON propose un service de tondeuse écologique et économique par l’utilisation de moutons, sous la forme d’un contrat annualisé. Une race spécifique, le mouton d’Ouessant, a été sélectionnée. Sociable, rustique, petit et léger, il n’endommage pas les sols et le rend peu intéressant pour la viande, ce qui limite le risque de vol. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 30. P a g e | 30 Depuis sa création, Ecomouton a déjà généré un chiffre d’affaires supérieur à 100 000 euros. Actuellement, ECOMOUTON cherche à lever 150000€ afin d’entamer rapidement son développement. L’objectif est d’atteindre 1m€ de chiffre d’affaires d’ici 3 ans, générant un résultat net de 15%. Lors du salon Pollutec 2013, ECOMOUTON faisait partie des lauréats pour le prix de la jeune entreprise éco-innovante. 3.4.2 Service de tonte écologique par des moutons Partant du constat que nombre d’industriels (entrepôts, usines) et d’institutionnels (réseau routier et ferré, bases militaires, centrales énergétiques…) sont confrontés à la nécessité d’entretenir leur espaces herbacés souvent vastes, ces derniers doivent mobiliser une trésorerie non négligeable pour faire face à ces taches. Pour une surface de 7000 m2 avec une tonte mécanique et l’usage de produits phytosanitaires (désherbants), il faut compter un budget annuel d’environ 3000€. Avec des législations de plus en plus contraignantes, ces frais pourraient rapidement augmenter et il devient intéressante de trouver une alternative plus économique, moins polluante et plus respectueuse de l’environnement, d’où l’idée originale de ce service de tonte par des moutons proposé par la société Ecomouton. Pour utiliser les services d’Ecomouton, il faut au minimum avoir une surface de 3000 m2 pour deux moutons d’Ouessant. D’ailleurs, cette surface doit être clôturée pour la protection des moutons, ce qui exclut naturellement la présence de chiens. Selon ses propres estimations, Ecomouton prétend qu’il y a plus de 10 000 sites en France, qui aurait intérêt à utiliser leur service pour des raisons purement économiques. En effet, les bénéfices pour le client sont nombreux :  Une économie d’environ 25% de son budget tonte  Une biodiversité sur le site maintenue (notamment les insectes)  Une action de communication avec un fort impact (développement durable)  La contribue à l’obtention de certifications environnementales (Qualicert, ISO14001…) Selon Sylvain Girard, mouton rime avec réduction (des dépenses). Le budget annuel pour entretenir 140 000 m2 de pelouse passe de 32 000 euros à 29 000 euros la première année (où il faut compter l’investissement en © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 31. P a g e | 31 clôtures), puis à 24 000 euros la deuxième année. Loin d’être farfelu, il convient de noter que le géant de l’internet Google a également opté pour des animaux pour entretenir les pelouses de son siège californien, mais eux ont préféré les chèvres aux moutons ! Parmi ses clients, Ecomouton compte déjà les logisticiens Norbert Dentressangle au Coudray-Montceaux (Essone), ID Logistics à Brebières (Pas-de-Calais), Storengy (filiale de GDF Suez spécialisée dans le stockage du gaz) ou encore Nature & Découvertes. La PME, qui possède 270 moutons d’Ouessant en activité, espère en avoir 1 000 à la fin 2013 et a même mis en place un système de location des animaux. Un salarié référent est chargé de les surveiller entre chaque visite des bergers. ECOMOUTON assure l’intégralité de la prestation avec l’embauche d’un premier berger : Pose des clôtures, installation d’un abri, contrôles vétérinaires, tonte, prophylaxie, suivi du cheptel, obligations administratives… ECOMOUTON rencontre déjà un fort succès d’estime avec sa nomination au dernier salon des solutions logistiques (SITL) et plus d’une cinquantaine retombées média nationales (L’Usine Nouvelle, Le Figaro, France 3, La Voix du Nord, France 24…) comme internationales (Huffington Post, RTBF, Primera Hora…). © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 32. P a g e | 32 © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 33. P a g e | 33 PARTIE 4. DERNIERES AVANCEES ABSENTES DU SALON 4.1 PAS D’ACCORD SUR LES AGROCARBURANTS DE PREMIERE GENERATIONS Après s'être fixé un objectif de 10% d'énergies d'origines renouvelables dans le secteur des transports en 2020, l'Union européenne (UE) avait amorcé un virage en 2012. La Commission avait alors implicitement reconnu dans son projet de nouvelle directive que le développement des agrocarburants, sur lesquels reposait très majoritairement cet objectif, pouvait avoir des conséquences négatives en matière de sécurité alimentaire mondiale ou de lutte contre le changement climatique, notamment à travers les changements indirects de l’affectation des sols (CASI). Les changements d'affectation des sols liés à la production d'agrocarburants de première génération auraient des impacts négatifs, impacts pointés du doigt par de nombreuses études. Par exemple, l’utilisation d’une partie de la production française de colza pour faire du biodiesel reporte la demande alimentaire sur d’autres huiles végétales et peut donc provoquer le déboisement de terres en Afrique ou en Asie pour y cultiver du palmier à huile. La prise en compte des émissions de gaz carbonique provoquées par ce transfert serait susceptible de remettre en cause le bilan carbone des biocarburants. Au mois d’octobre 2013, la Commission Européenne a admis que tous les agrocarburants ne se valaient pas suivant leur génération :  Première génération : Production à partir de cultures alimentaires énergétique  Deuxième génération : Production à partir de source ligno-cellulosique (bois, feuilles, paille, etc.)  Troisième génération : Production à partir d'algues, algocarburant La commission Européenne a donc proposé de limiter à 5% la part de ces agrocarburants pouvant être comptabilisés dans l'objectif de 10% d'énergies renouvelables dans le secteur des transports à l'horizon 2020. Les Etats membres ont ouvert les discussions sur ce projet. Les agrocarburants de première génération, produits à partir de cultures alimentaires et énergétiques, n’ont rien d’écologique pour beaucoup de personnes et sont l’objet de farouches batailles politiques ! Les ministres européens de l'énergie, réunis jeudi 12 décembre à Bruxelles, ont voté contre la proposition de compromis de la présidence lituanienne du Conseil de l'UE visant à imposer une limite de 7% d'incorporation d'agrocarburants de première génération (biodiesel et bioéthanol) dans les transports en 2020. La perspective d'un accord sur la part d'agrocarburants à incorporer dans les transports s'éloigne, sous l’action conjuguée des camps pro et anti agrocarburant. En effet, la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, le Danemark et l'Italie se sont ainsi opposés au compromis de la présidence lituanienne, car ils estiment que la limite © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 34. P a g e | 34 d'agrocarburants doit être fixée à 5%. La Hongrie et la Pologne ont voté contre car elles souhaitent supprimer toute limitation sur les biocarburants. De leur côté, l'Espagne, la France et le Portugal soutiennent un objectif d'incorporation de 7%. Il est peu probable que ce dossier sur les agrocarburants avance avant les prochaines élections européennes au mois de mai 2014. 4.2 EFFACEMENT ELECTRIQUE : LA CRE APPROUVE LES REGLES DE L'EXPERIMENTATION La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a approuvé le 28 novembre 2013 la proposition de règles expérimentales pour la valorisation des effacements de consommation sur les marchés de l'énergie, que lui a soumis le gestionnaire de réseau RTE en octobre dernier. Principe de l’effacement diffus avec les principaux acteurs Pour faire face aux situations où la consommation dépasse la production, RTE peut demander à certains producteurs d'augmenter leurs productions notamment en mettant en route des centrales électriques de pointe (gaz, fioul ou charbon), fortement émettrices de CO2. Une autre solution, relativement récente, consiste à baisser le niveau de la consommation en demandant à un opérateur dit « d'effacement » la coupure immédiate et coordonnée de certains postes de consommation. Illustration de l’effacement diffus Cette solution est notamment mise en avant pour la gestion de la pointe d'électricité, c'est-à-dire les moments où la demande en électricité est très forte (par exemple, en soirée en hiver, lors des périodes de grand froid, alors que les chauffages électriques s'ajoutent aux consommations liées aux loisirs et à la vie quotidienne). Ainsi, l'ADEME souligne qu'une température d'un degré Celsius de moins en hiver augmente aujourd'hui la © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 35. P a g e | 35 puissance appelée lors de la pointe à 19 h de 2 300 MW (soit le double de la consommation d'une agglomération comme Marseille). Ce sont les ménages qui contribuent le plus fortement à la hausse de la consommation électrique, essentiellement à cause des consommations d'électricité spécifique (électricité hors chauffage, eau chaude sanitaire et cuisson) qui ont augmenté de plus de 75 % depuis 1990 selon l'Observatoire de l'Energie ! Ceci est principalement due à l'accroissement et la multiplication du nombre d'appareils électroménagers présents dans chaque foyer : produits bruns (TV, lecteurs / enregistreurs DVD, Hi-Fi, décodeurs, téléphonie, consoles de jeux, ordinateurs, appareils portables en tout genre...) et petits équipements électroménagers (fers à repasser, aspirateurs...). Ainsi, d'après le rapport 2013 de RTE, la consommation des particuliers continue de progresser régulièrement de +2,4% par an. L'enjeu n'est pas négligeable : selon le Ministère de l'Ecologie, en France, la pointe électrique - ou pic de consommation - augmente environ de 3 % chaque année et a enregistré une hausse de 28 % en dix ans (dont 14 % entre 2007 et 2012). Ce qui explique que les records de consommation électrique sont régulièrement battus comme en témoigne le dernier qui date de début 2012. Boîtier Voltalis, pas plus grand qu’une box Internet, monté sous un compteur électrique, sans frais pour le client Depuis quelques années, un marché de l'effacement diffus se constitue en France, leader européen dans ce domaine. Une seule société, Voltalis, est à ce jour qualifiée par RTE comme acteur d'ajustement diffus. Voltalis revendique 100 000 adhérents en France, tout particulièrement en Bretagne, région précaire énergétiquement. L'objectif ambitieux du Pacte électrique breton était d'équiper 60 000 logements en 2012 et, à terme, 300 000 logements de boitier Voltalis, mais au mois de février 2013, seuls 30 000 logements en Bretagne et près de 100 000 en France étaient équipés. Le boîtier, commandé à distance grâce à un « pilote », coupe le courant entre dix minutes et une demi-heure maximum, sur des dizaines de milliers de sites en même temps. Le but est de réduire la demande plutôt que d'augmenter la production. Tout cela est « sans impact sur le confort. Le système ne coupe pas la télévision ni la lumière, ni la machine à laver ou le congélateur bien sûr. Pour le client, cela représente une économie de 15 % pour l'usager, soit 50 € à 200 € par an. Le dispositif a prévu un suivi des consommations sur internet en temps réel ». Et de toute façon, « on peut reprendre la main à tout moment. Les règles sur l’effacement électrique approuvé par le CRE entreront en vigueur le 18 décembre 2013, pour douze mois. Concernant le dispositif d'effacement pérenne, prévu dans la loi, la CRE rappelle qu'elle a soumis aux ministres de l'Economie et de l'Energie une proposition de décret. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 36. P a g e | 36 Schéma directeur sur la valorisation de l’effacement diffus (Source : Ministère du développement durable) 4.3 CENTRALE SOLAIRE THERMODYNAMIQUE ALBA NOVA 1 EN CONSTRUCTION EN CORSE Principe de fonctionnement de la centrale solaire thermodynamique à concentration par Solar Euromed Alba Nova 1 est une centrale solaire thermodynamique à concentration d’une puissance de 12 MW localisée en Corse qui repose sur une technologie innovante propriétaire développée par Solar Euromed et ses partenaires © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 37. P a g e | 37 scientifiques. Ce projet a été retenu dans le cadre du premier appel d'offres de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) sur les installations solaires de plus de 250 kW. Il s'agit de la première centrale solaire thermodynamique à concentration française à avoir obtenu un permis de construire en France depuis plus de 30 ans. Prévu depuis plusieurs années, le projet Alba Nova 1 se concrétise enfin. L'entreprise française Solar Euromed et la société émiratie HLS ont annoncé le 4 décembre le démarrage du chantier de construction de cette centrale solaire thermodynamique à concentration à Ghisonaccia (Corse). Projet de centrale solaire thermodynamique à concentration de 12 MW en Corse, une première en France ! Trois pôles de compétitivité ont participé à ce projet ambitieux. Il s’agit de  DERBI : A pour mission de développer, au niveau régional, national et international, l’innovation, la recherche, la formation, le transfert de technologie, le développement et la création d’entreprises dans le domaine des énergies renouvelables appliquées au bâtiment et à l’industrie.  TENERRDIS : Fait face aux défis environnementaux et énergétiques avec des enjeux technologiques et industriels au niveau régional, national et international grâce à des partenariats avec des entreprises innovantes.  QUALIMEDITERANNEE : Développe une agriculture méditerranéenne compétitive et durable. Le Pôle s’intéresse au développement de nouveaux produits issus de l'agriculture méditerranéenne et aux procédés associés. Il concentre ses efforts sur les filières de la vigne et du vin, des fruits et légumes et sur la filière céréalière. Outre la construction, les deux partenaires assureront également l'exploitation de la centrale qui devrait fournir l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 10.000 personnes. Sa mise en service est prévue pour juillet 2015. Ce projet, ou plutôt cette référence de taille industrielle, est une étape majeure dans le développement de l'industrialisation et de la commercialisation de la technologie Solar Euromed. A ce titre, il doit servir de vitrine à l'international, puisque cette technologie est davantage destinée à l'export qu'à un développement sur le territoire français. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 38. P a g e | 38 CONCLUSION ET PERSPECTIVES Comme les années précédentes, cette édition 2013 du salon Pollutec a fait la part belle aux activités liées aux déchets, ce qui était en parfait accord avec les attentes des visiteurs (près de 25 000 inscriptions pour des badges gratuits). Confrontées à l’épineuse problématique de la gestion des déchets, les collectivités locales et les institutions publics étaient présentes en force au salon pour partager leurs expériences sur le terrain et acquérir un tant soit peu le savoir-faire des sociétés experts dans ce domaine. Répartitions par activité des exposants au salon Pollutec 2013 (Source : Pollutec) Cependant, le contexte difficile lié à une crise économique qui perdure depuis trop longtemps se ressentait tout de même au parc des expositions. Même s’il reste - sans contestation possible - l’évènement majeur de l’année pour le vaste secteur du développement durable, il faut reconnaitre que l’affluence est à la baisse depuis quelques années tant au niveau du nombre d’exposants que du nombre de visiteurs. Faute de trésorerie suffisante, bon nombre d’entreprises revoit leur budget communication à la baisse. Cela se ressent également au niveau de l’innovation, où la tendance comme nous avons pu le constater, n’est pas vraiment à l’innovation en rupture mais plutôt à la rationalisation, à la chasse au gaspillage, à l’amélioration continue.… Représentant à peine 10% des exposants, le secteur de l’énergie est vraiment celui qui a mis en avant des innovations technologiques, capables de rompre avec les schémas existants. En effet, les énergies renouvelables ont été massivement subventionnées par des tarifs de rachat avantageux, et depuis quelques années, beaucoup découvrent qu’ils n’ont pas les moyens de poursuivre cette politique coûteuse et que les énergies renouvelables produites sont très majoritairement intermittentes, ce qui fait courir de grands risques à leurs réseaux électriques. Le Source : Le Monde, 28 novembre 2013 paradigme de la gestion centralisée de l’énergie ne semble pas répondre aux besoins qu’exigent la situation actuelle, d’où l’obligation de gérer l’énergie autrement, d’être plus intelligent face à un problème que l’on n’avait pas vraiment prévu. Ainsi, les « smart grids » ou réseaux intelligents deviennent l’une des voies majeures pour répondre aux nombreux défis énergétiques. La France est vraiment bien placée sur ce secteur, qui est à la croisée du génie énergétique, du génie logiciel et des mathématiques. Dans un autre ordre d’idée, nous avons également pu noter le fort dynamisme du secteur de la production et de l’exploitation de biogaz et au niveau du traitement des déchets, la tendance très nette vers l’utilisation de produits plus naturels et une meilleure valorisation de la matière première. Pollutec Horizons 2013 a fermé ses portes et dit adieu au Parc des expositions de Villepinte. En 2015, le rendezvous parisien du salon Pollutec est donné à Porte de Versailles au mois d’octobre. Nouveau lieu et nouvelle date pour faciliter la venue des visiteurs. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 39. P a g e | 39 A PROPOS DE VEILLE SALON Lancé officiellement depuis le début de l’année 2010 par la société de veille et d’intelligence économique VIEDOC, VeilleSalon.com est le premier service professionnel de veille salon destiné aux entreprises et s’appuie sur l’un des plus importants annuaires mondiaux des salons, colloques et autres événements internationaux. Ce nouveau service professionnel est destiné aussi bien aux visiteurs / entreprises, aux exposants qu’aux organisateurs de salons. A travers un annuaire bilingue, c’est plus de 7500 salons et évènements internationaux portant sur la plupart des secteurs industriels et tertiaires ainsi que les métiers de l’entreprise comme par exemple :  Aéronautique, Agriculture, Agroalimentaire, Automobile, Matériaux, Bâtiment, Biens de consommations, Cosmétique, Electronique, Défense, Energie, Optique, Pharmaceutique, Télécommunications… pour les secteurs industriels ;  Banque/assurance, Hôtellerie, Immobilier, Médias/publicités, Services à la personne, Tourisme… pour les secteurs tertiaires ;  Chimie, Design/architecture, Distribution, Emballage, Enseignement/formation, Hygiène & environnement, Informatique, Innovation, Maintenance, Mécanique, Qualité, Ressources humaines… pour les métiers Outre des fonctionnalités puissantes de recherches multicritères (dates, lieux, mots-clés, secteurs, organisateurs, exposants...), le site VeilleSalon.com propose également aux visiteurs de bénéficier d'un agenda interactif et personnalisable des salons à venir, d’une newsletter mensuelle, d’un forum et bien d'autres services encore. Pour les futurs exposants et les organisateurs d’événements, le site VeilleSalon.com constitue un véritable outil de communication : inscription des nouveaux événements, présentation de votre société et de son actualité (innovations produits/process, nouveaux services), mise à disposition gratuite ou payante des proceedings de conférence sur notre espace dédiée, informations des visiteurs en temps réel… C’est également un lieu d’échange où les visiteurs peuvent prendre directement contact avec vous pour préparer au mieux leur visite et obtenir des renseignements complémentaires sur votre société. Pourquoi proposer un service professionnel de veille salon ? La veille salon est idéale pour l'identification et l’analyse de la concurrence, des fournisseurs, de nouveaux produits, équipements, services, pour détecter des transferts technologiques et des innovations, réaliser une prospection commerciale avec de nouveaux clients potentiels et optimiser sa connaissance d'un marché et de ses évolutions. C’est pourquoi l’équipe de VEILLESALON, au travers des ingénieurs consultants expérimentés et aguerris aux techniques de veille de la société VIEDOC vous propose un ensemble de prestations dans ce domaine : réalisation de veille salon en France comme à l’étranger, accompagnement individuel sur les lieux d’événements, réalisation d’enquête et d’interviews à la demande, formation de vos effectifs… Ainsi, que vous soyez une entreprise soucieuse d’optimiser sa veille salon, un futur exposant ou un organisateur d’événements, nous avons développé des solutions sur mesure susceptibles de répondre à vos attentes. Pour accéder à notre site : http://www.veillesalon.com. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 40. P a g e | 40 PRESENTATION DE VIEDOC SARL VIEDOC (www.viedoc.fr) est une société au cœur de l’information. Depuis sa création en 2004, elle constitue un véritable partenaire des entreprises de la stratégie à l’opérationnel. VIEDOC a pour vocation d’aider ses clients dans les phases amont de leurs activités (intelligence économique, knowledge management, analyse de la concurrence, veille technologique, étude de marché, veille brevets, benchmarking, transferts technologiques, état de l’art…) et couvre ainsi l’ensemble des métiers liés à la recherche et à l’analyse d’informations utiles à l’entreprises Ces métiers ne nécessitent pas impérativement des compétences permanentes dans l'entreprise. Mais, ils imposent une présence pertinente au bon moment dans son cycle de vie. VIEDOC intervient donc pour ses clients sur des durées longues et également plus courtes lorsqu'il s'agit de mettre en œuvre son expérience pour aider à la décision. En complément des études, Viedoc propose également une gamme complète de solutions de veille clé en main qui simplifient les phases fastidieuses de surveillance, collecte et diffusion de l’information. Ces outils, conçus pour une utilisation quotidienne, permettent un gain de temps substantiel dans le traitement de l’information du fait de leur simplicité d’utilisation et de la pertinence des sources contenues. Du concept de veilleur virtuel, RSS Sourcing (www.rss-sourcing.com) qui assure avec efficacité les activités de recherche, collecte, surveillance et diffusion de l’information à la plateforme de veille collaborative sur-mesure RSS Intelligence (www.rssintelligence.com) pour passer de l’intelligence individuelle à l’intelligence collective, Viedoc dispose d’une offre en adéquation avec les contraintes budgétaires, la taille et le niveau de maturité des entreprises en matière de veille. VIEDOC conseille ainsi des entreprises de tous secteurs d'activité (automobile, aéronautique et défense, agroalimentaire, cosmétique, santé, matériaux, optique, packaging, télécommunications...). De part ses activités, VIEDOC peut donc aider toute entreprise ambitieuse et consciente de l'importance d'investir à ce niveau :  de la PME ultra innovante avide de conseils stratégiques dans des jalons très serrés,  aux grands groupes industriels soucieux de garder leur position de leadership. Méthodologie : Notre démarche se veut pragmatique et construite sur une méthodologie rigoureuse reprenant l'analyse des enjeux, la collecte, le traitement, l’analyse et la diffusion d’informations à forte valeur ajoutée. A travers une expérience multisectorielle, VIEDOC met à la disposition de ses clients sa capacité à assurer des prestations parfaitement adaptées à leurs besoins en étant à la fois à l'écoute de leurs préoccupations et disponible pour s'adapter à leurs contraintes et à leurs méthodes. Pour accompagner ses clients avec succès dans les différentes étapes du cycle de vie de leur entreprise (de la création à la reprise), de leurs produits (de la conception à la vente) ou de leurs projets (de la première étude à l’achèvement du projet), VIEDOC intervient aussi bien sur l’innovation produit que process et gère à la fois des informations techniques et économiques. Spécialistes de la recherche et de l’analyse d’information à forte valeur ajoutée et experts dans l’identification des transferts technologiques, nous mettons à contribution notre expérience, nos méthodologies et notre capacité d’analyse pour vous fournir des informations qualifiées et validées de haute qualité. C'est cette expérience qui permet, aujourd'hui, de mettre à la disposition de ses clients, une analyse pertinente ne négligeant aucune des implications techniques, économiques, juridiques ou humaines de leurs travaux et ce, dans le respect total des règles de déontologie qui guident l’ensemble des activités de la société VIEDOC. © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com
  • 41. P a g e | 41 www.veillesalon.com Un service réalisé par : VIEDOC SARL 2 Rue Hélène Boucher 78280 Guyancourt (France) Tel : +33 (0)1 30 43 45 27 Email : info@viedoc.biz Site internet : www.viedoc.fr © VIEDOC – Pour tout renseignement: contact@veillesalon.com