Your SlideShare is downloading. ×
0
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Assemblée Générale 2013
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Assemblée Générale 2013

188

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
188
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
3
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Assemblée Générale 2013Pierre-François RIOLACCIDirecteur Général adjoint en charge des finances1
  • 2. DisclaimerVeolia Environnement est une société cotée au NYSE et à Euronext Paris et le présent document de presse contient des « déclarationsprospectives » (forward-looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarationsne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarationsprospectives en raison d’un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risquesliés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent dimportantes ressourceshumaines et financières, le risque que des changements dans le prix de lénergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de VeoliaEnvironnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, lerisque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, les risques liés aux termes et conditionsfigurant habituellement dans les accords de cession, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux àlavenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telleque reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que VeoliaEnvironnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même queles risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission. VeoliaEnvironnement n’a pas l’obligation ni ne prend l’engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et lesdétenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement copie des documents enregistrés par VeoliaEnvironnement auprès de la U.S. Securities and Exchange Commission.Les comptes de l’année 2011 ont été retraités afin d’assurer la comparabilité des périodes :- du reclassement en « Résultat net des activités non poursuivies » des activités en cours de cession, soit les activités de l’Eau au Maroc et lesactivités d’Energies renouvelables partiellement cédées au 31 décembre 2012,- du reclassement en « Résultat net des activités non poursuivies » des activités cédées en 2012, soit de l’activité « déchets solides » auxEtats-Unis dans la division Propreté et de l’activité régulée au Royaume Uni dans la division Eau.Les comptes de l’année 2011 sont également retraités du reclassement en activités poursuivies à compter du 3 mars 2011 des activités dugroupe Société Nationale Maritime Corse Méditerranée (SNCM) qui était intégré au sein du métier Transport classé en activités non poursuiviesau 31 décembre 2011. Le processus de cession du groupe SNCM a été interrompu au cours du 1er semestre 2012.Les comptes de l’année 2012 ont été retraités afin de prendre en compte l’application anticipée des normes IFRS 10 & 11 au 1er janvier 2013.2
  • 3. Résultats annuels 2012Pierre-François RIOLACCIDirecteur Général adjoint en charge des finances3
  • 4. 1ère année de la transformation, en avance sur nos objectifs Cessions d’actifs et recentrage Baisse de l’endettement financier net de 3,4 Mds€ à 11,3 Mds€ Des réductions de coûts plus rapides que prévues Amélioration de la CAFop au 2ème semestre Conquête commerciale dynamiqueVeolia désormais sur la bonne trajectoire4
  • 5. Bonne résistance de l’activité encourant à changeconstant hors changeet périmètreEau +1,3% -0,5% +1,0%Propreté +0,8% -2,2% -1,9%Services à l’Energie +7,4% +7,0% +5,8%Autres +21,1% +19,2% +15,3%Groupe Veolia +3,0% +1,2% +1,5%29 43928 5765En M€
  • 6. Eau Exploitation : chiffre d’affaires stable (-0,2% à périmètre et change constants)– France : chiffre d’affaires en hausse de 1,3% à périmètre constant• Poursuite de l’érosion contractuelle : -1,6%• Recul des volumes : -1%• Effet prix et travaux positif : +3,9%– International : chiffre d’affaires en baisse de 1,1% à périmètre etchange constants• Effet prix négatif à Berlin• Bonnes performances en Europe Centrale et Orientale (hausses deprix)• Concessions en Chine : effet prix et volumes favorables Technologies et Réseaux : chiffre d’affaires en hausse (+4,9% à périmètre etchange constants)– Progression de l’activité industrielle, en particulier dans le secteur Oil &Gas Capacité d’autofinancement opérationnelle de 1 172 M€ en baisse de 8,4%(-9,4% à change constant)+1,3%+7,9%-1,5%ExploitationTechnologies et Réseaux11 921 12 078Chiffre d’affaires (en M€)6
  • 7. 7Propreté2012Prix et volumes des matièresrecyclées-1,9%Volumes / niveau d’activité -Hausse des prix des services +0,8%Autres (dont PAO construction) -0,8%Effet de change +3,0%Périmètre -0,3%– Contexte macro-économique difficile avec des indices de production industrielle en baisse pour le deuxièmetrimestre consécutif en Europe et aux Etats-Unis.– Niveau d’activité toujours soutenu dans les déchets spéciaux, en croissance sur chacun des quatre trimestres 2012(+6,6% de croissance organique sur l’année) Capacité d’autofinancement opérationnelle de 1 048 M€, en hausse de 2,7% (-0,3% à change constant)T4 2012 : 1er trimestre de croissance organique positive +3% Chiffre d’affaires de 9 083 M€ : variationcourante de +0,8% (-1,9% à périmètre etchange constants)7
  • 8. 8Energie Chiffre d’affaires de 7 665 M€ en hausse de 7,4% (+5,8% à périmètre etchange constants)– Hausse des prix des énergies : impact positif >200 M€ (principalement enFrance)– Effet climatique favorable, notamment en France (>100 M€)– Hausse des travaux en France (projets CRE) Capacité d’autofinancement opérationnelle de 544 M€, en recul de7,6% (-7,7% à change constant)– France : effet négatif des changements de réglementation (prix de lachaleur et tarif électricité sur les cogénération gaz)– Contribution du réseau de chaleur de Varsovie : 36 M€– Italie : dépréciations de créances et charges à payer pour -82 M€• Hors ces dépréciations et charges à payer la CAF opérationnelleaurait progressé de 6,3%InternationalFrance7 1387 665 +7,4%+6,2%+8,6%Chiffre d’affaires (en M€)8
  • 9. 9Evolution de la capacité d’autofinancement opérationnelleEn M€9
  • 10. 10De la capacité d’autofinancement opérationnelle au résultatopérationnel récurrentEn M€2011retraité2012 encourant àchangeconstantCapacité d’autofinancement opérationnelle 2 852,6 2 722,8 -4,6% -6,2%Amortissements -1 388,9 -1 479,8Plus-values nettes +77,1 +84,3Provisions, juste valeur et autres +17,0 -133,6Résultat opérationnel récurrent 1 557,8 1 193,7 -23,4% -24,5%10
  • 11. 11Du résultat opérationnel au résultat net part du Groupe2011 retraité 2012En M€ Récurrent Non récurrent Total Récurrent Non récurrent TotalRésultat opérationnel 1 558 -729 829 1 194 -99 1 095Charges financières -758 - -758 -775 -47 -822Charges d’impôts sur les sociétés -337 -184 -521 -213 54 -159Résultat des entreprises associées 12 - 12 30 - 30Résultat net des activités non poursuivies - 121 121 386 386Part des minoritaires -280 107 -173 -176 40 -136Résultat net part du Groupe 195 -685 -490 60 334 394Résultat net publié part du Groupe 290 -780 -490 60 334 39411
  • 12. 12Tableau de financementEn M€ 2011 2012Capacité d’autofinancement 3 353 3 085Remboursements actifs financiers opérationnels 441 371Génération totale de cash 3 794 3 456Investissements bruts -3 134 -3 282Variation BFR -41 103Impôts payés -368 -336Intérêts versés -771 -774Dividendes -547 -547Autres -39 -46Cessions 1 544 5 099Cash flow libre 438 3 673Effets de change -64 -148Autres 114 -78Endettement financier net 14 730 11 283Variation de l’endettement -488 -3 44712
  • 13. Synthèse des cessions d’actifs depuis 2009 :9 Mds€ de cessions réalisées à des multiples élevés Dans un contexte post crise financière Multiples par division et par région atteints depuis 2009 (1) (2)(1) Sur les transactions supérieures à 50 M€ depuis janvier 2009 : 23 opérations retenues, hors Berlin, représentant 6 Mds€ d’EV, soit 78% des cessions réalisées entre 2009 et 2012(2) Multiples calculés EV/EBITDA calculés en moyenne pondérée : EBITDA de l’année N-1 (ou de l’année N si transaction de fin d’année)Multiples retraités des cessions représentant le plus haut et le plus bas multiple 13Par Géographie Par Division13
  • 14. Application des nouvelles normes IFRS10-11-12Pierre-François RIOLACCIDirecteur Général adjoint en charge des finances14
  • 15. 15Le périmètre concernéQuel traitement pour chacune des entités ? Dalkia International : co-entreprise détenue à 75% par Dalkia et 25% par EDF, avec un tauxd’intérêt de 50% => passage en mise en équivalence à 50% VTD : passage d’intégration proportionnelle à 50% en mise en équivalence à 50% Proactiva Group : co-entreprise avec FCC à 50% => passage d’intégration proportionnelle à 50%en mise en équivalence à 50% Shenzhen : co-entreprise avec un tiers à 45% avec une participation de 25% => passage en miseen équivalence à 25% Tianjin : co-entreprise avec un tiers à 49% => passage d’intégration proportionnelle à 49% en miseen équivalence à 49%Rappel BWB (contrat de Berlin) : cession des parts de RWE au Land de Berlin, plus de contrôleconjoint => passage en mise en équivalence à 25% dès le 31 octobre 201215
  • 16. 16Bridge CAF opérationnelle 2012 CAF opérationnelle 2012 proforma de 1,9 Mds€En M€-30%* Dont Eau autres Europe et Moyen Orient -47 M€, dont Propreté Europe et Chine -42 M€, dont Dalkia France -20 M€16
  • 17. Bridge Endettement financier net 2012 EFN 2012 proforma de 10,8 Mds€ (contre 11,3 Mds€ en 2012 publié) EFN ajusté 2012 diminué des principales créances aux co-entreprises de 7,8 Mds€* EFN, avant application des IFRS 10-11-12, et diminué des prêts accordés aux principales sociétés consolidées en IP pour 417 M€-28%En Mds€17
  • 18. Contributions 2012 des entités consolidées en mise enéquivalence au 1er janvier 2013 (1)En M€2012PAO 6 200CAFop 804RESOP 395Résultat net part du groupe 8Capex bruts (2)629(1) Lors de la 1ère application des IFRS 10-11-12(2) Investissements industriels, financiers et nouveaux AFOPrincipales sociétés concernées : Dalkia International, Eauxde Berlin (sur 10 mois), Tianjin, Shenzhen, Proactiva18 18
  • 19. Impact de la suppression de l’intégration proportionnelle(IP) sur les objectifs 2013EFN des IP (Investor Day)En Mds€Cash Flow avant cessions financières positif en 2013EFN 2013 (post IP et hybride) de 8 à 9 Mds€*EFN ajusté 2013 (post IP et hybride) de 6 à 7 Mds€** Avant effets de change de clôture 19
  • 20. Passage d’un EFN de 16,5 Mds€ fin 2008 à un EFN ajusté (1)entre 6 et 7 Mds€ fin 2013En Mds€Objectifde levier2014 de3,0x (3)(1) EFN ajusté net des prêts aux co-entreprises et post application des IFRS 10-11-12(2) Endettement financier net / (Capacité d’autofinancement + Remboursements d’AFO)(3) Endettement financier net ajusté / (Capacité d’autofinancement + Remboursements d’AFO), +/- 5%20
  • 21. ConclusionPierre-François RIOLACCIDirecteur Général adjoint en charge des finances21
  • 22. Objectifs moyen terme confirmés(1) Dont désendettement de 1,4 Md€ lié au passage en mise en équivalence de Berlin et y compris remboursement des prêts co-entreprises lié aux cessions(2) Avant effets de change de clôture(3) Net des coûts de mise en œuvre; dont, en raison du nouveau traitement des co-entreprises, environ 80% en résultat opérationnel récurrent.(4) Soumis à l’approbation du conseil d’administration de Veolia et de l’Assemblée Générale des actionnaires(5) En numéraire ou en actions(6) Endettement Financier Net ajusté/ (Capacité d’Autofinancement + Remboursements d’AFO)(7) +/-5%2012-2013 :Période deTransformation• 6 Mds€ de cessions (1)• EFN 2013, en nouvelles normes : Endettement Financier Net entre 8 et 9 Mds€(2) Endettement Financier Net ajusté entre 6 et 7 Mds€(2)• Réduction des coûts : en 2013 : 170 M€ d’impact net(3)• Engagement étendu d’un dividende à 0,70€(4) par action en 2013(5) et 2014A partir de2014 :NouveauVeolia• Croissance organique du PAO supérieure à 3% par an (en milieu de cycle)• Croissance de la CAF opérationnelle >+5% par an (en milieu de cycle)• Levier(6) de 3,0x(7) à partir de 2014• A moyen terme : taux de distribution en ligne avec le niveau historique• Réduction des coûts en 2015 : 750 M€ d’impact net (3)22

×