Stepup

  • 228 views
Uploaded on

DES 2010

DES 2010

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
228
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
10
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Stratégies thérapeutiques aucours de la Maladie de Crohn:Plaidoyer pour le step-up Réunion DES d’HGE Camille Zallot - Nancy
  • 2. Définition Approche thérapeutique classique: augmentation progressive des thérapeutiques en fonction de l’activité de la maladie
  • 3. Consensus ECCO 2010 A. Dignass, G. Van Assche, J.O. Lindsay, M. Lémann, J. Söderholm, J.F. Colombel, S. Danese, A. DHoore, M. Gassull, F. Gomollón, D.W. Hommes, P. Michetti, C. OMorain, T. Öresland, A. Windsor, E.F. Stange, S.P.L. Travis and for the European Crohns and Colitis Organisation (ECCO)The second European evidence-based Consensus on the diagnosis and management Journal of Crohns and Colitis, Volume 4, Issue 1, February 2010, Pages 28-62
  • 4. Une escalade thérapeutiquereste la règle. chirurgie Infliximab / adalimumab AZA / 6-MP / MTX Corticoïdes locaux
  • 5. ECCO: Discuter anti-TNFα d’emblée: Corticodépendance et corticorésistance Atteinte étendue du grêle (> 1 m) Atteinte oeso-gastro-duodénale Atteinte anopérinéale complexe
  • 6. Essai Step up vs Top down Objectif principal: rémission clinique (CDAI) sans corticoïdes et sans résection chirurgicale à 1 an Comparer l’approche thérapeutique classique au traitement combiné précoce Essai randomisé, ouvert, réalisé en intention de traiter, ayant inclu 133 patients DHaens G et al. Lancet. (2008)
  • 7. Efficacité
  • 8. Résultats: efficacité à 2 ans
  • 9. Résultats: chirurgie14,00% p = 0,5812,00%10,00% Early combined8,00% immunosuppession6,00% Conventionnal management4,00%2,00%0,00%
  • 10. Tolérance
  • 11. Risques : infections  Risque d’infections opportunistes majoré si association de 2 ou 3 molécules Toruner et al. Gastroenterology 2008 Groupe témoin Groupe contrôle N = 100 N = 200 OR PNombre de thérapies0 38 (38%) 129 (64%) 1.0 < .0011 38 (38%) 59 (28%) 2.9 (1.5 – 5;3) < .0012 ou 3 24 (24%) 12 (6%) 14.5 ( 4.9 – 43) .002Association0 39 (39%) 129 (65%) 1.0Corticoïdes 16 (16%) 27 (14%) 2.2 ( 1.0 – 4.9) .04AZA/6-MP 20 (20%) 31 (15%) 3.4 (1.5 – 7.5) .002Infliximab 3 (3%) 2 (1%) 11.1 ( 0.8 – 148) .07AZA/6-MP + corticoïdes 16 (16%) 6 (3%) 17.5 (4.5 – 68) .001AZA/6-MP + infliximab 1 (1%) 5 (2%) 1.6 (0.1 – 19) .72AZA/6-MP + infliximab + 5 (5%) 0 (0%) infinicorticoïdes
  • 12. Risques : infections TREAT = Crohn’s Therapy, Resource, Evaluation, Assesment and Tool : registre de patients atteints de maladie de Crohn Incidence des infections sévères plus élevée dans les 3 mois suivant une perfusion d’IFX (1,51 % vs 1,11 %; RR = 1,36, p = 0,06) Lichtenstein et al. DDW 2010
  • 13. Risques : cancer 13 cas de lymphomes pour 21178 patients- années soit risque absolu = 6,1 pour 10000 patients-années Homme entre 20 et 54 ans: ratio standardisé d’incidence = 5,4 ( IC = 95%; 1,3-18,1) Siegel et al. Clin Gastroenterol Hepatol 2009
  • 14. - sexe: masculin- âge: entre 20 et54 ans
  • 15. Risques: cancer Risque de Lymphome T hépato-splénique : âge < 35 ans sexe masculin durée de traitement > 2 ans (dont thiopurines).• 36 cas dont 20 sous IFX + AZA/6-MP et 16 AZA/6- MP seul. Kotlyar et al. CGH 2010
  • 16. Etude coût/efficacité Étude dans la polyarthrite rhumatoïde : Un traitement agressif précoce n’est pas coût/efficace. Van den Hout et al. Arthritis Rheum 2009
  • 17. Risques : du point de vue du patient Objectif principal : évaluer la perception qu’ont les patients atteint de maladie de Crohn et celle de leur famille vis-à-vis des bénéfices et des risques d’un traitement par infliximab Surestimation de l’efficacité Sous-estimation du risque Siegel et al. Inflamm Bowel Dis 2008
  • 18. Points forts Recommandation par le Consensus ECCO d’une stratégie thérapeutique ascendante Différence non significative à 2 ans (sur la rémission clinique et le recours à la chirurgie) Augmentation du risque d’infections et de lymphome Stratégie coûteuse
  • 19. Conclusions:pas encore prêts ? Tolérance et profil d’efficacité à long terme des traitements agressifs précoces ? Enjeux de la médecine personnalisée