Article tips nejm
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
751
On Slideshare
751
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
3
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Journées DES Hépato-Gastroentérologie L.VAILLY DES Besançon
  • 2. Rupture de Varices œsophagiennes• 70 % des causes d’hémorragie digestive chez le cirrhotique D’Amico G, Hepatology 2003• Risques évolutifs – Mortalité liée au saignement: 15-20 % Bosch J, J Hepatol 2008 essentiellement dans les 2 premières semaines – Récidive : 20 à 30 % des cas• FDR de RVO – Taille des VO – Présence de signes rouges – Sévérité de l’atteinte hépatique Merli M, J Hepatol 2003 The NIEC for the Study and Treatment of Esophageal Varices, NEJM 1988 – Gradient ≥ 12 mmHg Garcia-Tsao G, Hepatology 1985
  • 3. Conférence de Consensus 2003Complications de l’HTP chez l’adulte• TTT Hémorragie aiguë par rupture de VO(48 premières heures)  Drogues vaso-actives  Traitement endoscopique  Antibioprophylaxie• Récidive précoce = 20-30 % des cas  Nouvelle endoscopie digestive haute  Permet de contrôler 10 % d’hémorragies supplémentaires• Hémorragie réfractaire = 5-10 % des cas  Sonde de Blakemore si saignement abondant  TIPS de sauvetage (éliminer thrombose porte, CHC)  Anastomose porto-cave chirurgicale chez les patients Child A ou B
  • 4. TIPS• Anastomose latéro-latérale calibrée, réalisée par voie radiologique, entre une branche de la veine porte et une veine sus-hépatique, en intra- parenchymateux• Diminue l’HTP• Complications principales:  Encéphalopathie hépatique  Obstruction du shunt• Contre-indications:  Thrombose porte  Insuffisance cardiaque  HTAP  Encéphalopathie hépatique
  • 5. Article• Evalue l’intérêt du TIPS à la phase précoce• Chez des patients à haut risque de re-saignement, d’échec du traitement de référence (10-15 % des patients D’Amico G, Hepatology 2003) et de décès par détérioration de la fonction hépatique dans le cadre d’une hémorragie par rupture de VO• TIPS = traitement de sauvetage dans les hémorragies aiguës incontrôlables ou dans les récidives précoces• Mortalité très élevée (35 %) malgré une grande efficacité à contrôler l’hémorragie
  • 6. Méthodes (1)• Etude multicentrique ( 9 centres européens)• Inclusions entre mai 2004 et mars 2007. Fin de l’étude en septembre 2007• Critères d’inclusion • HD sur rupture de VO prouvée endoscopiquement • Cirrhose Child-Pugh C10-C13 , ou B avec saignement actif à la FOGD • Traitement de référence réalisé  Traitement vasoconstricteur  Traitement endoscopique  Antibioprophylaxie
  • 7. Méthodes (2)• Critères d’exclusion • Âge > 75 ans • Grossesse • CHC en dehors des critères de Milan • Thrombose porte complète • Insuffisance rénale (créatininémie > 265 µmol/L) • Insuffisance cardiaque • Saignement sur varices gastriques/ectopiques • Child-Pugh A, > C13, B sans saignement actif à la FOGD • Traitement préventif antérieur de la rupture de VO (endoscopique ± médical ou TIPS)
  • 8. Méthodes (3)• Patients randomisés en 2 groupes:  Groupe « traitement médical + endoscopique »  Groupe « TIPS précoce »• Respect des règles de bonne pratique, études approuvé par les comités éthiques• Suivi des patients • Visites programmées à 1 mois, 3 mois puis tous les 3 mois • Suivi pendant 2 ans max OU jusqu’à la fin de l’étude OU jusqu’au décès ou la transplantation hépatique• Analyse « en intention de traiter »
  • 9. Méthodes (4) Groupe « ttt médical + Groupe « TIPS précoce » endoscopique »• TTT médicamenteux • Pose dans les 72H (si – Drogues vaso-actives possible même dans les – Début Béta-bloquants 24H) jusqu’à doses efficaces • Utilisation de stents – Isosorbide-5-mononitrate couverts de• Ligature de VO jusqu’à polytétrafluoroethylène éradication, puis (e-PTFE) surveillance et nouvelles • Objectif GPH < 12 mmHg séances si besoin
  • 10. Critères de jugement• Critère de jugement principal double  Echec de contrôle du saignement  Echec de prévention du re-saignement à 1 an• Critères de jugement secondaires  Mortalité à 6 mois et 1 an  Récidive hémorragique précoce ( à 5 jours et 6 semaines)  Taux de re-saignement entre 6 semaines et 1 an  Développement d’autres complications de l’HTP Nombre de jours d’hospitalisation en USI Nombre de jours passés à l’hôpital Utilisation d’autres thérapeutiques
  • 11. 359 296 (!)63 (!)
  • 12. Caractéristiques de la population
  • 13. Résultats (1)• Période médiane de suivi : 16 mois• 7 TIPS de sauvetage dans le groupe « traitement médical + endoscopique » dont 4 décès• 7 perdus de vue• 6 TH pendant le suivi• Critère de jugement principal • 14 patients dans le groupe « ttt médical + endoscopique » • 1 patient dans le groupe « TIPS précoce »  45 % vs 6 %, p = 0,001• 16 décès • 12 patients dans le groupe « ttt médical + endoscopique » • 4 patients dans le groupe « TIPS précoce »  38 % vs 12,5 %, p = 0,01
  • 14. Résultats (2)
  • 15. Résultats (3)Encéphalopathie Pas d’augmentation du nombre ou de la sévérité d’encéphalopathie hépatique dans le groupe TIPS 40 % dans le groupe « ttt med + endoscopique » 28 % dans le groupe « TIPS précoce » (p 0.13)
  • 16. Discussion (1)• Résultats impressionnants – Diminution du risque de récidive précoce et d’échec du ttt – Amélioration de la survie – Significatifs alors que faible effectif• Résultats inattendus – Contredit les précédentes études: TIPS ↘ taux de re-saignement mais ↗ le risque d’EH, sans amélioration de la survie – Bénéfice du TIPS chez des malades sévères – Pas de limite supérieure de bilirubine associée au bénéfice du TIPS – Pas de CI liée aux épisodes d’EH antérieurs• Impact sur notre pratique Envisager la pose précoce du TIPS chez des patients Child B ou C sans attendre l’échec du traitement endoscopique
  • 17. Discussion (2): Limites• Population peu représentative – Critères d’inclusion rarement réunis dans la pratique courante – Uniquement 17 % de la population concernée• Population hétérogène : – 50 % Child-Pugh B – Minorité de RVO réfractaire (décision de TIPS immédiate après l’endoscopie)• Influence de l’étiologie de la cirrhose (66 % OH) non connue : impact sur l’observance du TT médicamenteux ; effet de l’abstinence• Faible applicabilité – Centres experts dans la pose de TIPS dans des délais très courts – Utilisation des stents couverts• Raisons de l’amélioration de la survie à long terme non élucidées
  • 18. Conclusion : Conférence de Baveno V (mai 2010)Indications TIPS:  « peut être considéré » précocement (c.à.d. dans les 72H, idéalement dans les 24H) chez les patients à haut risque d’échec thérapeutique ( Child C < 14 ou B avec saignement actif) après traitement initial de référence (1b;A)  Hémorragie persistante malgré le traitement de référence (2b;B)  Re-saignement précoce (5 premiers jours) et sévère après une seconde endoscopie (2b;B)  Echec du traitement de référence (traitement endoscopique et pharmacologique) dans la prévention du re-saignement (2b;B)