Yao-Chun Hsu et al, Hepatology 2012                       Octobre 2012, Dijon                       DES hépato-gastroentér...
Introduction
Introduction• Peu d’études sur les hémorragies digestives  d’origine ulcéreuse chez le cirrhotique• Hémorragie digestive a...
Introduction• Etude prospective mono centrique  – 738 cirrhotiques  – ayant un ulcère peptique hémorragique   la cirrhose...
Objectif• Objectif principal:  - impact de la cirrhose dans le risque de  récidive hémorragique à long terme des  ulcères ...
Patients et méthodes
Patients• Cohorte rétrospective : couvrant 99.9% de la  population de Taiwan, base de donnée d’une  assurance, NHIRD (Taiw...
Patients• La cirrhose définie par la présence d’un des  critères suivants:     Encéphalopathie hépatique     VO     ascite...
Méthodes• Critère de jugement principal:           récidive hémorragique  – nouvelle hospitalisation pour un ulcère peptiq...
Méthodes• Autres caractéristiques analysées:  – Co morbidités: syndrome coronarien aigu, AVC,    HTA, diabète, dyslipidémi...
Base de données d’une                           NHIRD                        assurance                                    ...
Résultats
témoin    cirrhose      pHelicobacter Pylori        31.78 %   9.92 %     < 0.001Syndrôme coronarien aigu   10.39 %   12.52...
Base de données d’une                           NIHRD                        assurance                                    ...
Incidence cumulée de la récidive     hémorragique à 10 ans                    cirrhotiques: 43.7%      p < 0.0001         ...
Incidence de la récidive    hémorragique après ajustement• à 1 an :14.4% vs 11.3%• à 5 ans :26.1% vs 22.5%                ...
Analyse multivariée
Analyse en sous groupe chez le          cirrhotique
Incidence cumulée de la récidive  hémorragique : âge > 60 ans          p = 0.0128                          28.9 %         ...
Discussion
Discussion• Augmentation significative du risque de  récidive hémorragique chez cirrhotique :  multiplié par 3  – adjusted...
Discussion• Base de données très fiable car très  représentative de la population générale• 1ère étude à grande échelle su...
Discussion• Uniquement des cirrhoses graves car  compliquées   – non représentatif de l’ensemble des cirrhotiques• Biais: ...
Discussion• Nécessité de mettre en place des mesures  pour diminuer ce sur risque de récidive  hémorragique chez le cirrho...
Que faut il penser de      l’étude?
Que faut il penser de l’étude?• Définition de la cirrhose non conventionnelle:  – pas de Child Pugh, histologie, ou faisce...
Que faut il penser de l’étude?• Résultats concordants avec les données pré  existantes• Score de Rockall : prédiction du r...
Que faut il penser de l’étude?• Le traitement IPP préventif et curatif dans la  cirrhose   – Effet bénéfique: diminution d...
Conclusion
En conclusion• Cirrhose = facteur de risque indépendant de  récidive hémorragique ulcéreuse• Diminution du risque de récid...
Merci de votre attention
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver cirrhosis

642

Published on

meilleur commentaire d'article de cette journée

Published in: Health & Medicine
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
642
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Ppt long term risk of recurrent peptic ulcer bleeding in patients with liver cirrhosis

  1. 1. Yao-Chun Hsu et al, Hepatology 2012 Octobre 2012, Dijon DES hépato-gastroentérologie Claire GAY
  2. 2. Introduction
  3. 3. Introduction• Peu d’études sur les hémorragies digestives d’origine ulcéreuse chez le cirrhotique• Hémorragie digestive aigue du cirrhotique: – 60-70%: liée à l’hypertension portale dont RVO – 20-30%: autres, dont l’ulcère gastroduodénal• 10% de récidive hémorragique chez le cirrhotique 15% d’entre eux meurent dans les 6 semaines si étiologie ulcéreuse D’amico G et al , Hepatology 2003 Lecleire S , J Clin Gastroenterol 2005
  4. 4. Introduction• Etude prospective mono centrique – 738 cirrhotiques – ayant un ulcère peptique hémorragique  la cirrhose = facteur prédictif indépendant de récidive hémorragique à court terme• Le risque à long terme est inconnu … Guglielmi et al, Endoscopy 2002
  5. 5. Objectif• Objectif principal: - impact de la cirrhose dans le risque de récidive hémorragique à long terme des ulcères peptiques hémorragiques
  6. 6. Patients et méthodes
  7. 7. Patients• Cohorte rétrospective : couvrant 99.9% de la population de Taiwan, base de donnée d’une assurance, NHIRD (Taiwan National Health Insurance Research Database)• Entre 1er janvier 1997 et 31 décembre 2006• Inclusion : 1ère hospitalisation pour ulcère peptique hémorragique• Exclusion : patients de <20 ans, antécédent de chirurgie gastrique pour ulcère hémorragique
  8. 8. Patients• La cirrhose définie par la présence d’un des critères suivants: Encéphalopathie hépatique VO ascite• 1 patient 4 témoins• Appariés sur âge (+/- 2 ans), sexe, traitement anti ulcéreux (IPP ou anti H2)
  9. 9. Méthodes• Critère de jugement principal: récidive hémorragique – nouvelle hospitalisation pour un ulcère peptique hémorragique
  10. 10. Méthodes• Autres caractéristiques analysées: – Co morbidités: syndrome coronarien aigu, AVC, HTA, diabète, dyslipidémie, insuffisance rénale stade terminal, BPCO – Statut Helicobacter Pylori – Traitement favorisants les hémorragies ulcéreuses : aspirine, AINS, anti agréggants plaquettaires, anti coagulants – Béta bloquants
  11. 11. Base de données d’une NHIRD assurance Différents sous groupes définissant les pathologiesTous les patients hospitalisés pour la 1ère fois pour ulcère peptique hémorragique de jan 1997 à déc. 2006 n = 271030 Groupe cirrhotiques Groupe témoins n = 9711 n= 38844 48555 patients Suivi à 10 ans
  12. 12. Résultats
  13. 13. témoin cirrhose pHelicobacter Pylori 31.78 % 9.92 % < 0.001Syndrôme coronarien aigu 10.39 % 12.52 % < 0.0001AVC 4.27 % 3.5 % 0.0006BPCO 8.77 % 14.76 % < 0.0001Insuffisance rénale 5.47 % 9.62 % < 0.0001chroniqueaspirine 1.47 0.62 < 0.0001AINS 2.60 2.41 0.0017Bêta bloquants 0.77 2.87 < 0.0001Suivi médian 2.47 1.19 < 0.001
  14. 14. Base de données d’une NIHRD assurance Différents sous groupes définissant les pathologiesTous les patients hospitalisés pour la 1ère fois pour ulcère peptique hémorragique de jan 1997 à déc. 2006 n = 271030 Groupe cirrhotiques Groupe témoins n = 9711 n= 38844 48555 patients Suivi à 10 ans 43.7% de récidive 31.4% de récidive
  15. 15. Incidence cumulée de la récidive hémorragique à 10 ans cirrhotiques: 43.7% p < 0.0001 témoins : 31.4%
  16. 16. Incidence de la récidive hémorragique après ajustement• à 1 an :14.4% vs 11.3%• à 5 ans :26.1% vs 22.5% 28.4%• à 10 ans :28.4% vs 27.1% 27.1 % p < 0.0001
  17. 17. Analyse multivariée
  18. 18. Analyse en sous groupe chez le cirrhotique
  19. 19. Incidence cumulée de la récidive hémorragique : âge > 60 ans p = 0.0128 28.9 % 23.4 %
  20. 20. Discussion
  21. 21. Discussion• Augmentation significative du risque de récidive hémorragique chez cirrhotique : multiplié par 3 – adjusted HR 3.19 [2.62-3.89]• Nouveauté: - le risque de récidive hémorragique diminue avec l’âge (>60ans) chez le cirrhotique
  22. 22. Discussion• Base de données très fiable car très représentative de la population générale• 1ère étude à grande échelle sur les ulcères peptiques hémorragiques chez le cirrhotique• Définition très stricte de l’ulcère peptique hémorragique et des évènements
  23. 23. Discussion• Uniquement des cirrhoses graves car compliquées – non représentatif de l’ensemble des cirrhotiques• Biais: – ne prend pas en compte les cas très graves (décès rapide)  sous estimation – ne tient pas compte des cas trop peu graves (pas d’hospitalisation)  sur estimation• On ne peut pas exclure que la 1ère hospitalisation soit déjà une récidive hémorragique
  24. 24. Discussion• Nécessité de mettre en place des mesures pour diminuer ce sur risque de récidive hémorragique chez le cirrhotique
  25. 25. Que faut il penser de l’étude?
  26. 26. Que faut il penser de l’étude?• Définition de la cirrhose non conventionnelle: – pas de Child Pugh, histologie, ou faisceau d’arguments – un seul critère isolé, une complication – différence de prévalence des étiologies d’hémorragies digestives dans la cirrhose• Causes de cirrhose à Taiwan? – alcool, virus, NASH : prévalences différentes – suivi, traitement, dépistage de CHC Non reproductible en Europe
  27. 27. Que faut il penser de l’étude?• Résultats concordants avec les données pré existantes• Score de Rockall : prédiction du risque de récidive hémorragique et de mortalité (Rockall TA, Gut mars 1996)• Score peut être non adapté aux cirrhotiques: – score plus élevé que le groupe témoin – mais risque de récidive hémorragique significativement plus important
  28. 28. Que faut il penser de l’étude?• Le traitement IPP préventif et curatif dans la cirrhose – Effet bénéfique: diminution du risque de récidive hémorragique – Effet délétère dans la cirrhose avec ascite – USA, 2002 à 2006, 2631 cirrhoses avec ascite• Faut il éradiquer Helicobacter Pylori (prévalence plus élevée dans groupe témoin) PG Northup, ASLD 2009
  29. 29. Conclusion
  30. 30. En conclusion• Cirrhose = facteur de risque indépendant de récidive hémorragique ulcéreuse• Diminution du risque de récidive avec l’âge chez le cirrhotique (>60 ans)• Mettre en place des thérapeutiques adaptées aux patients cirrhotiques• Nécessité de faire diminuer ce risque en identifiant les facteurs favorisants la récidive hémorragique dans la cirrhose
  31. 31. Merci de votre attention
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×