• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014
 

Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014

on

  • 323 views

 

Statistics

Views

Total Views
323
Views on SlideShare
270
Embed Views
53

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

2 Embeds 53

http://www.baleenfrancais.ch 49
http://www.association-bale.ch 4

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014 Théâtre La Coupole Saint-Louis saison 2013/2014 Presentation Transcript

    • 1
    • 2
    • 3 EDIT0 « Aujourd’hui, les gens ont envie de rire» dit-on. Au théâtre La Coupole, nous voulons aller plus loin que le simple rire ou le divertissement. Nous mettons l’accent sur l’essence même du spectacle vivant : sa dimension la plus humaine, la plus émouvante, la plus intéressante. A La Coupole en 2013/2014, nous vivrons des découvertes, des rencontres, des surprises, des retrouvailles. Nous serons le lieu d’émotions, de rires, de pincements de cœur. Nous voulons être une respiration dans la vie de nos spectateurs. En 2013/2014, à La Coupole, le spectacle sera on ne peut plus vivant ! Au programme : de l’opéra, du théâtre, de la musique, de la danse, du cirque… Nous accueillerons des compagnies et des artistes que nous avons déjà eu l’occasion de croiser, des spectacles primés, d’autres encore peu connus que nous avons pris le pari de soutenir, des têtes d’affiche, des femmes et des hommes qui ont tant à nous faire vivre. Nous poursuivons notre ouverture vers nos partenaires locaux et régionaux, et travaillons de concert avec le Service Culturel de la Ville de Saint-Louis. En 2013/2014, nous reconduisons le festival Musique Fusion du mois de novembre. Nous participerons pour la seconde année au festival international jeune public Momix en février. Nous fêterons les 25 ans des Régionales de l’Agence Culturelle d’Alsace, et les 10 ans du dispositif Vita Culture auquel nous avons adhéré la saison dernière. Nous souhaitons partager et vivre cette nouvelle saison avec tous, dévoiler des œuvres et des artistes exceptionnels et passionnés. Bienvenue à chacun ! Julie Friedrichs, Directrice Artistique. S0MMAIRE 05 COMMUNIQUE DE PRESSE 07 PROGRAMMATION SAISON 2013/2014 35 LE THEATRE LA COUPOLE 36 TARIFS et INFORMATIONS PRATIQUES 38 L’EQUIPE
    • 4
    • 5 C0MMUNIQUé DE PRESSE Pour la saison 2013/2014, au théâtre La Coupole, on prendra le temps de souffler. Notre désir, faire que le spectacle soit vivant ! Déployons les imaginaires, semons des réflexions, des rires, et vivons avec intensité nos émotions…un, deux, trois, respirons ! Au programme : de l’opéra, du théâtre, de la musique, de la danse, du cirque… Cette saison 13/14 s’adresse à tous, avec des thématiques et des esthétiques qui traversent notre société. Nous accueillerons des compagnies et des artistes que nous avons déjà eu l’occasion de croiser, des spectacles primés, d’autres encore peu connus que nous avons pris le pari de soutenir, des têtes d’affiche, des femmes et des hommes qui ont tant à nous faire vivre. Les rendez-vous de danse, marionnettes et théâtre jeune public séduiront les familles. Le public passionné de danse sera émerveillé de (re)découvrir des compagnies renommées telles que le Ballet de l’Opéra National de Paris, Thierry Malandain du Ballet de Biarritz ou encore la troupe d’Antonio Gadès. Pour ceux qui souhaitent s’amuser, ils se régaleront avec les humoristes Max Boublil, Michel Boujenah, ou encore la pièce l’Etudiante et Monsieur Henri (avec Roger Dumas) ou le cirque Semianyki. Un théâtre d’auteur plus audacieux en séduira d’autres, avec des pièces comme Doute (de Montherlant), Des fleurs pour Algernon (prix de la "meilleure pièce" et du "meilleur comédien" au "Palmarès des nouveaux prix du théâtre 2013" (anciens "Molières"), Demain il fera jour ( avec Léa Drucker et Michel Fau), La nostalgie de l’avenir (d’après La Mouette d’Anton Tchekhov), Protée de Claudel, ou du théâtre plus classique avec Antigone d’Anouilh (de la Comédie Française). Les mélomanes, ne seront pas en reste. Ils ne manqueront pas le festival Musique Fusion (musiques du monde) au mois de novembre, avec 3 concerts aux cultures fortes et marquées… Et ce n’est pas tout ; Abd Al Malik, Liz MCComb, le Quatuor Ardeo et la pianiste Natasha Kudritskaya, l’Opéra Don Juan (pour l’ouverture de saison)… Quelques chiffres Sur la saison 2012/2013 - 26 spectacles et 44 représentations - Plus de 1000 abonnés au théâtre La Coupole - Plus de 11 000 entrées - 70 % de fréquentation moyenne, pour les représentations tous publics - 5 500 scolaires accueillis INVITATI0N Vous êtes les bienvenus à la soirée de présentation de la saison, ce vendredi 14 juin à 19h30, au théâtre ! Cette soirée est l’occasion d’une rencontre conviviale entre notre public, nos partenaires institutionnels et notre équipe. Une présentation en images de la nouvelle saison culturelle, accompagnée des commentaires de notre directrice artistique Julie Friedrichs. Cette soirée sera ponctuée par des surprises chorégraphiques de la compagnie Act2 Catherine Dreyfus, que nous accueillerons durant cette saison 2013/2014. Suivie d’un apéritif de clôture. Entrée libre sur réservation.
    • 6
    • 7 PR0GRAMMATION 2013/2014 Don Juan Opéra Eclaté CAT A Sam.Sam.Sam.Sam. 05.1005.1005.1005.10 →→→→ 20:30 Mise en scène : Eric Perez Direction musicale : Dominique Trottein Avec l’orchestre et le chœur de l’Opéra Eclaté Après Madame Butterfly, l’Opéra Eclaté revient nous présenter l’un des plus grands opéras de Mozart. Cette œuvre marque le tournant d’une époque et le désir d’émancipation d’une société qui évolue. Le metteur en scène en fait un spectacle cru, charnel, sans concession. Note de mise en scène d’Éric Perez « J’aimerais un Don Juan jeune, très jeune. Jeune, beau et violent. La jeunesse de Don Juan peut surprendre, elle effraie. Un Don Juan joueur, irrespectueux, insolent, agressif. Un Don Juan brûlant d’un désir dévastateur, il brûle très vite, très fort, il le sait, il ne veut surtout pas se consumer lentement, tristement. Le plaisir, le désir, la flamme, le sexe dressé si fier qui défie l’ordre, la morale, l’amour, l’innocence. Le sang coule très vite dans les veines de ce jeune homme. Vite avant qu’il ne soit trop tard !! « Allez, allez à manger et à boire avant de souper avec ce froid commandeur, après lequel, il n’y a plus que l’enfer, l’enfer de la vieillesse, en attendant l’autre. » La peur de la vieillesse a saisi Don Juan, elle le pétrifie, il la refuse en brûlant, en piétinant tout sur son passage. La peur du conformisme, de la tiédeur, de la frustration. La frustration, c’est l’enfer. La frustration, c’est cette main glacée du commandeur qui l’entraînera vers le renoncement, le regret, la fin… Quelle horreur !!! J’aimerais un spectacle cru, charnel, sans concession. D’une pureté aveuglante où les corps se déchirent, se désirent. Tout commence par une agression, un viol, un meurtre. Tout commence par des cris, des larmes, du sang. La violence, violence verbale, physique, morale. La violence de la jeunesse, le viol de la jeunesse. Des femmes sont trompées, trahies, bafouées. Nous entendons leurs cris, leur rage. Ces femmes sont jeunes, elles aussi, jeunes et brûlantes de désir. J’aimerais un spectacle blanc et pur. Pur comme la passion, comme l’acier chauffé à blanc. Blanc comme un clair de lune qui dévoile la face cachée de nos êtres tièdes, trop tièdes, le feu blanc de la lune qui nous réchauffe de désir, d’amour. L’amour d’une belle nuit plus claire que le jour. Une nuit que Don Juan nous invite à partager pour ne plus avoir peur. » Durée : 3h avec entracte Création été 2013 Opéra en 2 actes de Mozart chanté en italien. Livret de Lorenzo Da Ponte. Version de Prague / récitatifs remplacés par des dialogues en français. →→→→ Histoire La jeune et belle Donna Anna est violentée. Son père, le Commandeur, accourt en entendant ses cris, provoque l’agresseur en duel et meurt. Donna Anna jure de le venger. Lors d’une noce, elle reconnait l’assassin de son père : le beau Don Juan. Ce jeune homme brutal, joueur et irrespectueux à la sensualité démoniaque est obsédé par la quête absolue du plaisir… OPéRA ©Nelly Blaya →→→→ OCT0BRE Don Juan
    • 8 ABD AL MALIK L’art et la révolte CAT b Sam.Sam.Sam.Sam. 26262626.10.10.10.10 →→→→ 20:30 Librement inspiré de l’œuvre d’Albert Camus Textes d’Abd al Malik Musiques de Bilal et Gérard Jouannest Ce spectacle a été créé dans le cadre de Marseille-Provence 2013 – Capitale Européenne de la Culture. 2013 marque le centenaire de la naissance d’Albert Camus. Abd al Malik reprend le flambeau de celui qui l’a toujours inspiré. Au centre de la scène il y a un livre : L’ envers et l’endroit parsemé d’autres récits de Camus. Il agrémente ces textes de rap, rock et musique classique pour créer une forme originale d’hommage. NOTE D’Abd Al Malik « Qu’y a-t-il de commun entre Albert Camus et moi-même ? Il n’y a aucune prétention dans la question que je me pose, mais plutôt une aspiration. Car j’ai toujours vu en Camus un idéal dans la manière d’être artiste, un élan dans la façon d’habiter l’écriture. J’ai surtout vu en lui, comme en moi, ce farouche besoin de représenter “son peuple“, de représenter les siens et, par eux, de chercher inlassablement le moyen de se connecter à tous. C’est en ce sens que ce qui m’intéresse dans ce projet n’est pas de « parler » de son œuvre (ou de lui-même finalement), mais de questionner les origines philosophiques de celle-ci. Je dirais même de questionner l’origine philosophique, et j’oserais presque dire spirituelle, de celle-ci. Et, de mon point de vue, comme il le dit lui-même d’ailleurs, tout s’origine (et quelque part se termine) dans cet ouvrage de jeunesse intitulé L’envers et l’endroit. La préface qu’il fait à la réédition ce petit livre, vingt ans plus tard, a toujours été pour moi une sorte de feuille de route. Je dirais même une sorte de viatique dans ma quête, en tant qu’homme de mots, d’une certaine vérité artistique. C’est pourquoi je me propose de reprendre les intitulés et la thématique de chacune des cinq petites nouvelles qui forment cet ouvrage et d’ajouter sept ou huit autres petites histoires (en liaison évidemment avec les thèmes abordés) et de faire avec tout cela douze ou treize pièces musicales que je mettrai ensuite en scène dans une approche se situant entre la déclamation poétique et théâtrale et le tour de chant. » Durée : 1h30 Le théâtre La Coupole est partenaire de la médiathèque Le Parnasse à l’occasion de son 20ème anniversaire. →→→→ Histoire L’art et la révolte est l’histoire du chemin vers l’autre et en filigrane celle du slameur qui, comme tous les laissés pour compte, rencontre d’un coup la culture. Ce spectacle hybride est à la fois un tour de chant, une déclaration poétique, un acte théâtral. CONCERT →→→→ OCT0BRE Abd al malik ©Fabien Coste
    • 9 LE PETIT POUCET LA Dissipation Des Brumes matinales Ou du bienfait des balades en forêt CAT C Sam.Sam.Sam.Sam. 00009999.1.1.1.11111 →→→→ 15:00 D’après le conte de Charles Perrault Texte et mise en scène : Laurent Gutmann Avec : Jade Collinet, David Gouhier et Jean-Luc Orofino Scénographie : Mathieu Lorry-Dupuy C’est avec humour et ironie grinçante que Laurent Gutmann soulève ici la question de l’éducation et des choix parentaux. Il dépeint aussi le voyage d’une vie : quand on quitte ses parents enfant, et qu’on les retrouve une fois devenu adulte. Note d’intention Laurent Gutmann « Il y a douze ans, l’occasion m’avait été offerte par le CDN de Sartrouville d’écrire et de mettre en scène un spectacle à destination des enfants. Tiré d’un conte de Hermann Hesse, ce spectacle, « En route » avait non seulement connu une longue vie et été une expérience heureuse, mais il avait aussi influencé profondément ma façon d’aborder par la suite le travail de la mise en scène. Je n’avais pas alors d’enfant. « En route » s’adressait à un enfant imaginaire ou à celui que j’avais été. Depuis, la vie a suivi son cours et j’ai maintenant deux filles ; c’est d’abord le désir d’inventer un spectacle s’adressant à elles, à ces enfants bien réels, qui est à l’origine de ce nouveau projet. Je partirai cette fois‐ci d’une histoire connue de tous, d’un de ces contes que tous les enfants en France connaissent presque par coeur et dont le souvenir nous accompagne notre vie durant : « Le Petit Poucet ». J’aborderai son adaptation pour la scène non comme une digression, une rêverie, un commentaire, mais en souhaitant rester au plus près de sa narration, de l’évidence cauchemardesque du récit. Les terreurs auxquelles le Petit Poucet est confronté – celles de l’abandon, du meurtre, de la dévoration – seront ici les nôtres. Avec lui, nous retrouverons à la fin la maison de nos parents, à la fois changés et pourtant les mêmes. Le spectacle sera joué par trois comédiens : l’un d’eux jouera le Petit Poucet, un deuxième jouera le père et l’ogre, enfin, une troisième jouera la mère et l’ogresse. Les deux comédiens formant les couples seront jeunes et en pleine santé, celui incarnant le petit poucet sera nettement plus âgé qu’eux et de très petite taille, comme un éternel enfant dont on se sait que faire, un presque vieillard inutile dont on se débarrasse parce qu’on en a un peu honte. Il m’importera que le spectacle soit beau, que l’imaginaire des jeunes spectateurs soit provoqué non seulement par la fable mais aussi par les univers plastiques dans lesquels elle se déploiera. Trois espaces très distincts se succèderont : celui de la maison des parents du petit poucet, quotidien et hyper‐ réaliste ; celui de la forêt, peuplé d’ombres et de fantômes, à la fois terrifiant et désirable ; enfin celui de la maison de l’ogre et de l’ogresse, beau comme l’intérieur d’une malle au trésor, tapissé d’or et taché de sang. » Durée : 1h Dès 8 ans PRIX MOMIX 2013 Un goûter sera offert au restaurant La Diligence (8, rue de Mulhouse, au bout de la Croisée des Lys) à l’issue de la représentation (dans la limite des places disponibles). →→→→ Histoire Le bûcheron, les frères, les cailloux blancs, l’ogre, les bottes de sept lieues… on connait l’histoire. Dans cette version entièrement réécrite par Laurent Gutmann, le Petit Poucet est fils unique et ses parents ressemblent plutôt aux Deschiens. Ils sont pauvres, égoïstes et essayent de se débarrasser, par tous les moyens, de ce fils trop gênant. Ce dernier finit par contrarier leur plan et revient au foyer avec une valise pleine de … Théâtre Jeune public ©Pierre Grosbois →→→→ n0vembre Le petit poucet
    • 10 CéCILE CorbelCéCILE CorbelCéCILE CorbelCéCILE Corbel CAT b ven. 15.1115.1115.1115.11 →→→→ 20:30 Cécile Corbel : harpe et voix Accompagnée de guitares, basse, chœurs, violoncelle et percussions. Cécile Corbel est une jeune harpiste bretonne à l’allure de fée, à la voix cristalline et enchanteresse. Avec ses quatre compagnons de route, elle nous emporte dans son univers poétique et imaginaire, inspiré des légendes gaéliques. Grâce à sa générosité sur scène, elle séduit Alan Stivell et Laurent Voulzy dont elle fait les premières parties de concert. En 2011, elle compose la bande originale du film d’animation « Arrietty, le petit monde des chapardeurs », des célèbres studios japonais Ghibli. En pleine ascension, elle signe l’écriture de la musique du film « Terre des Ours » dont la sortie est prévue sur les écrans en décembre 2013. Prix et récompenses -Prix de la meilleure chanson d'anime et manga du magazine Animeland en 2012 -"ffff" Telerama pour la BO du film Arrietty en 2011 -Prix de la meilleure vente de bande originale avec "Arrietty" en 2010 au Japon -Award de la meilleure musique de film à la Tokyo Anime Fair 2011 -Prix de la meilleure musique de film 2010 aux golden disc awards au Japon -Disque d'or pour la bande originale "Karigurashi no Arrietty" 2010 -Prix Paris Jeunes Talents 2005 Discographie - Songbook vol 4 - Roses (sortie le 24 juin 2013 – Keltia musique) - Karigurashi no Arrietty soundtrack (2010 – Tokuma) - Arrietty's song EP (2010-Yamaha Music Communication) - Karigurashi (2010-Yamaha Music Communication) - Songbook vol 2 (2008- Keltia Musique) - SongBook vol 3 - Renaissance (2006- Keltia Musique) –-SongBook 1 (2006- Keltia Musique) -Harpe celtique et chants du monde (2005- Keltia Musique) Durée : 1h30 → INFO CONCERT Refusant les frontières, elle puise tour à tour dans le folk celtique, la musique médiévale turque et les marches irlandaises pour conter des histoires de sorcières, de chevaliers blessés et d’amours triomphantes. Musiques du Monde FESTIVAL MUSIQUE FUSION ©Malgorzuta Maj →→→→ n0vembre Cécile corbel
    • 11 A FILETTAA FILETTAA FILETTAA FILETTA CAT b SAM. 11116666.11.11.11.11 →→→→ 20:30 Ceccè Acquaviva, Jean-Claude Acquaviva Jean-Luc Geronimi, Paul Giansily, Jean Sicurani Maxime Vuillamier A Filetta est depuis 30 ans, l’un des ensembles vocaux les plus remarquables de polyphonie corse. Imprégnés de leur tradition orale insulaire, ces 6 chanteurs sont les témoins d’une culture en mouvement. Ils n’hésitent pas à marier avec subtilité liturgies, créations d’œuvres contemporaines et musiques de films (Himalaya, Le Peuple Migrateur). Le groupe se nourrit de chaque rencontre pour aborder d’autres univers tels que l’opéra, le théâtre et la danse. Discographie - 2011 : DI CORSICA RIPOSU, REQUIEM POUR DEUX REGARDS, Harmonia Mundi -2011 : MISTICO MEDITERRANEO, ECM Records – Avec Polo Fresu et Daniele di Bonaventura - 2008 : BRACANA’, Harmonia Mundi Grand Prix de l’Académie Charles Cros - 2006 : MEDEA, Naïve - 2003 : SI DI MÈ, Virgin – voix et instruments, réalisé par Bruno Coulais - 2002 : INTANTU, Virgin A FILETTA, voix corses - DVD Editions Montparnasse - 1997 : PASSIONE Le Choc du Monde de la Musique, Diapason d'Or - 1994 : UNA TARRA CI HE, voix et instruments Le choc du Monde de la Musique, Grand Prix de l'Académie Charles Cros - De 1981 à 1992 : AB'ETERNU (Diapason d'Or) ; A U VISU DI TANTI ; SONNII ZITILLINI et IN L’ABBRIU DI E STAGIONI ; CUN TE ; O' VITA MACHJA, N’AVENMU UN’ANTRA Bande Originale de films : - 2001 : LE PEUPLE MIGRATEUR de Jacques Perrin, Musique Bruno Coulais - 2000 : COMME UN AIMANT d’Akhenaton, Musique Bruno Coulais et Akhenaton - 2000 : LE LIBERTIN de Jacques Weber, Musique Bruno Coulais - 1999 : HIMALAYA, L’ENFANCE D’UN CHEF d’Éric Valli, Musique Bruno Coulais, - Disque d’or 1998 DON JUAN de Jacques Weber, Musique Bruno Coulais Durée : 1h10 → INFO CONCERT Programme « Bracanà » (qui signifie « bariolé ») a cappella pour six voix. Il reflète le chemin parcouru et les œuvres majeures explorées depuis la naissance du groupe jusqu’à aujourd’hui. En concert, leur somptueuse maîtrise vocale suscite une émotion intense, emprunte de spiritualité. FESTIVAL MUSIQUE FUSION Musiques du Monde ©Didier D. Daarwin →→→→ n0vembre A Filetta
    • 12 IDIRIDIRIDIRIDIR CAT b MAR. 19.1119.1119.1119.11 →→→→ 20:30 Idir : chant, guitare Basse : Hachemi Belalli Chant: Nina Cheriet Batterie : Eric Duval Flûtes : Gérard Geoffroy Computer, claviers : Rony Gold Guitare : Tarik Aït Hamou Percussions : Amar Mohali Auteur-compositeur-interprète d’origine kabyle, Idir est un homme discret aux valeurs fortes. Plus qu’un chanteur, c’est un poète, un sage, un humaniste. Ses concerts sont une fête et sa musique colorée aux accents du monde, prône l’ouverture culturelle dans le respect des racines de chacun. Discographie - Idir Neveo (2013) - La France des couleurs (2007) - Entre scènes et Terres (Live) (2005) - Deux rives, un rêve (2002) - Identités (1999) - Les chasseurs de lumières (1993) - Ay Arrac NneY (1979) - A Vava Inouva (1976) Durée : 1h15 → INFO CONCERT Dans cet opus moins politique, il fait un retour aux sources. Son album éponyme est une œuvre intimiste, la plus personnelle de son répertoire. Il y aborde la beauté de sa montagne, rend un hommage bouleversant à sa mère, disparue il y a quelques mois et offre une relecture inattendue de l’Hymne à la joie de Beethoven Musiques du Monde FESTIVAL MUSIQUE FUSION ©Klaus R. →→→→ n0vembre IDIR
    • 13 demain il fera jour scène indépendante contemporaine CAT a MER. 27272727.1.1.1.11111 →→→→ 20:30 Texte de Henry de Montherlant Mise en scène : Michel Fau Assisté de : Damien Lefèvre Avec Léa Drucker, Michel Fau, Roman Girelli, Loïc Mobihan Décor et scénographie : Bernard Fau Production : Festival de Figeac & Théâtre de l'Œuvre C’est dans un décor d’époque que va se jouer ce drame familial. Le père lâche et la mère en manque d’amour forment un couple terrifiant et dérisoire qui va finalement s’humaniser. Dans cette tragédie à l’humour amer, Montherlant nous parle de l’ambiguïté et de l’inconscience humaine sous l’Occupation. Note de mise en scène de michel Fau « Mettre en scène en 2012 un texte de Montherlant peut paraître curieux, mais choisir sa pièce la plus secrète et la plus brûlante est carrément audacieux ! Henry de Montherlant auteur vénéré à une époque, un peu oublié aujourd'hui, souvent méprisé par ceux qui le connaissent mal, reste pour moi un des grand poètes dramatiques du vingtième siècle. Je me moque des modes, je choisis d'interpréter cet auteur parce que sa langue et son propos me bouleversent ; le fond dévastateur est lié à la forme raffinée de son style. Montherlant est un auteur à succès quand il écrit "Demain il fera jour" en 1949, mais ce drame dérange, le sujet est délicat et pesant, le public de l'époque n'a sans doute pas très envie d'entendre parler de collaboration et d'épuration ; on parle même d'interdire la pièce ! Au travers de l'histoire de cet avocat qui a plaidé pour un allemand pendant la guerre et qui ne veut pas que son "bâtard" entre dans la Résistance, Montherlant nous parle de l'ambiguïté et de l'inconscience humaine sous l'occupation, mais ce qui nous heurte avant tout c'est le manque d'amour entre cet homme odieux, étriqué et sclérosé et sa femme délaissée, égarée et envoutée par son instinct maternel ; entre ce bourgeois misanthrope et cette femme de douleur leur fils non reconnu est sacrifié ; Montherlant rejoint la tragédie antique ! On a souvent reproché à cet auteur comme à Racine, de ne pas respecter les genres ; il y a un humour amer dans cette tragédie en veston, une férocité proche de Thomas Bernhard et un lyrisme précieux ; ce drame de la lâcheté se termine en vertige métaphysique! Pour porter cette parole terrifiée et terrifiante, j'ai la chance d'être le partenaire de Léa Drucker ; elle possède la dérision et la folie pour incarner cette tragédie de la peur et affirmer que Montherlant est un auteur vivant ! » Durée : 1h15 sans entracte →→→→ Histoire Cette pièce du dramaturge Henry de Montherlant a été écrite en 1948. La scène se passe à Paris en juin 1944. Un jeune homme de 17 ans, fils d’avocat d’affaires, souhaite s’engager dans la Résistance. Ses parents refusent. Le père ayant entretenu des rapports avec les Allemands, reçoit une lettre de menaces, se ravise et sacrifie son fils par crainte de représailles. Théâtre ©Marcel Hartmann →→→→ n0vembre Demain il fera JOur
    • 14 DE L’ENFER AU PARADIS Emiliano pellisari studio CAT A MARMARMARMAR.... 00003333.1.1.1.12222 →→→→ 20:30 D’après La Divine Comédie de Dante Mise en scène, chorégraphie : Emiliano Pellisari Assistants à la mise en scène : Mariana Porceddu, Flavio Monti Avec 6 danseurs Inspiré de la Divine Comédie de Dante, ce spectacle en 3 parties (l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis) développe l’un des rêves de l’homme de voler et d’aller au-delà de sa propre perception. Emiliano Pellisari réussit l’impossible en faisant évoluer ses six danseurs en apesanteur. Libérés de la gravité, ils créent des tableaux sensationnels. Ce chorégraphe fantaisiste, oscille entre danse, acrobatie aérienne et illusionnisme sur des musiques classiques, ethniques et contemporaines. Les figures rappellent les œuvres de certains grands maîtres de la peinture, accentuant cet univers onirique. Durée : 1h20 sans entracte Production : Emiliano Pellisari Studio Coproduction : nogravity ltd Diffusion : Gruber Ballet Opéra MAGIE AERIENNEHORS ABONNEMENT ©Emiliano Pellisari Studio →→→→ décembre de l’enfer au paradis
    • 15 MAX BOUBLIL TS3 CAT b JEUJEUJEUJEU.... 12121212.1.1.1.12222 →→→→ 20:30 Textes : Max Boublil, Anthony Marciano, Edouard Pluvieux, Morgan Spillemaecker Mise en scène : Morgan Spillemaecker Lumières : Xavier Maingon Max Boublil est la nouvelle star montante du net. Ses chansons humoristiques font le tour des cours de lycées. Mêlant sketches et chansons, il use d’un humour 1er degré et communicatif. Max Boublil ne fait pas dans la dentelle mais il possède charisme et sens de la scène. Max Boublil débute sa carrière en tant que comédien. Il joue dans plusieurs films (Le bon fils) et séries télévisées (Navarro, Sous le soleil). Il se fait connaître en 2007 grâce à Internet où il poste une chanson provocante et humoristique. Il poursuit en faisant des apparitions comiques dans l’émission Le Grand Journal sur Canal +. En 2013, il est fortement sollicité par le cinéma et se retrouve à l’affiche des films : Des gens qui s’embrassent avec Kad Merad et Monica Bellucci puis dans la comédie Les gamins avec Alain Chabat. Quelques Mots de Pierre palmade « Max Boublil prend son temps pour savoir ce qu’il aime et du coup moi aussi j’ai pris mon temps pour savoir si je l’aimais. Au début agacé par un succès facile sur internet, je suis allé voir ce garçon sur scène et j’ai compris très vite que son apparente décontraction était en fait un style beaucoup plus élaboré qu’il n’en a l’air. Au moment où l’on croit qu’il va être lourd, il devient subtil et vice-versa, ce qui lui donne un charme fou. Je suis devenu fan de ses chansons que je ne trouve plus si « faciles » que ça et je le laisse désormais m’embarquer où il veut dans son humour. Je lui fais confiance. C’est un acteur solide et un humoriste exigeant qui doute en permanence de lui, ce qui m’évite de le faire. Je l’aime beaucoup, mais ça n’engage que moi... J’espère que quelques personnes me feront confiance. » Durée : 1h30 sans entracte →→→→ Histoire Dans son nouveau spectacle En sketches et en chansons, il nous raconte son quotidien et tout ce que sa cyber notoriété lui a apporté. Avec un humour potache, licencieux et plein d’autodérision, il nous explique comment il en est venu à écrire ses chansons cultes : J’aime les moches, A mon coloc, Chatroulette, ou T’es bonne. HORS ABONNEMENT HUMOUr ©Nicolas Hidiroglou →→→→ décembre Max boublil
    • 16
    • 17 des airs d’élégance viennoise Orchestre symphonique de Saint-Louis CAT b sam.sam.sam.sam. 04.0104.0104.0104.01 →→→→ 20:30 dim.dim.dim.dim. 05.0105.0105.0105.01 →→→→ 17:00 Direction: Benjamin Garzia Pour ce concert du Nouvel An, Benjamin Garzia propose un voyage au cœur des plus somptueuses valses viennoises et leurs résonnances dans les grands Airs d'Opéra et d'Opérette. Des voix, parmi les plus grandes voix françaises, rejoindront pour l'occasion l'Orchestre Symphonique de Saint-Louis dans des œuvres des Strauss (La valse de l’Empereur, Le beau Danube bleu), Lehar, Verdi… L'Orchestre sera placé sous la direction de Benjamin Garzia. Durée : 2h avec entracte CONCERT →→→→ janvier OSSL
    • 18 noces de sang et suite flamenca Compagnie Antonio Gadès CAT A venvenvenven.... 10101010....01010101 →→→→ 20:30 Noces de Sang Chorégraphie et lumières : Antonio Gadès Adaptation : Alfredo Manas Espace scénique et costumes : Francisco Nieva Musiques : Emilio de Diego, Perelló y Monreal, Felipe Campuzano Avec 20 danseurs. Cette œuvre dépeint les classes populaires avec leurs vérités, leurs préjugés, leurs croyances et leurs hypocrisies. C’est aussi une histoire de haine ancestrale, de lutte et d’envie entre deux familles voisines. Un homme aime une femme qui doit se fiancer à un autre. Les amants fuient, le fiancé à leurs trousses, jusqu’à la tragédie. Ici, Antonio Gadès rend à la danse sa vocation première : traduire les sentiments, les pensées par le geste, dans un pur style andalou. Suivie de Suite Flamenca Chorégraphie et lumières : Antonio Gadès, Cristina Hoyos Musiques : Emilio de Diego, Antonio Solera, Antonio Gadès, Avec 20 danseurs, chanteurs et musiciens. Dans Suite Flamenca, Gadès aborde, à travers 8 tableaux, tous les angles du flamenco (solos, duos, danse en groupe) et revisite l’esthétique et l’histoire de la danse espagnole. Note d’Antonio Gadès “ Avec Noces de Sang, je veux rendre hommage au poète ainsi qu’à la ville de Rome qui accueille cette création mondiale. Je suis le fils d’une culture méditerranéenne, une culture basée sur la jalousie, l’amour, la mort qui n’existe pas seulement dans la danse, mais aussi dans la littérature, la peinture et les autres arts. Le sentiment tragique est toujours une constante. Bodas de Sangre est un pur film espagnol, une tragédie imprégnée de folklore. L’oeuvre de Lorca m’a toujours intéressé, essentiellement parce qu’elle décrit en profondeur la densité et les aspirations du peuple andalou “. Durée : 2h00 avec entracte Noces de Sang Ballet en six tableaux d’après l’œuvre de Federico Garcia Lorca Prix du meilleur spectacle à la Biennale du Flamenco de Séville en 2006. Suite Flamenca Danse →→→→ janvier noces de sang et suite flamenca ©Javier Del Real ©Javier Del Real
    • 19 Des fleurs pour algernon atelier théâtre actuel CAT b samsamsamsam.... 18181818....01010101 →→→→ 20:30 D’après l’œuvre de Daniel Keyes Adaptation de Gérald Sibleyras Mise en scène : Anne Kessler de la Comédie-Française Avec Grégory Gadebois Scénographie : Guy Zilberstein Dans un univers de laboratoire froid aux lumières blafardes, Grégory Gadebois nous fait vivre la métamorphose de Charlie, son évolution mentale et affective. L’acteur, seul en scène, interprète ce personnage avec délicatesse, humanité et nous parle de la vie, des premières prises de conscience à la déchéance. Cette nouvelle culte de Daniel Keyes a donné lieu à de nombreuses créations, dont un film oscarisé. Elle est aujourd’hui portée au théâtre dans un monologue où l’émotion, le rire sont teintés d’effroi devant les effets imprévisibles des expériences scientifiques. Durée : 1h20 sans entracte A remporté le "Palmarès des nouveaux prix du théâtre 2013" (anciens "Molières") dans les catégories "meilleure pièce" et "meilleur comédien". →→→→ Histoire Algernon est une souris de laboratoire. Après une opération du cerveau, elle voit son intelligence triplée. Encouragés par ces résultats, les chercheurs tentent l’essai sur Charlie, un gentil benêt au QI à deux chiffres. Il se transfigure, prend conscience de son passé, accède à une vie nouvelle. Malheureusement l’état de la souris se détériore et Charlie sait que son sort est lié à celui d’Algernon… THéâtre →→→→ janvier des fleurs pour algernon ©Pascal Victor
    • 20 PROTée arrt/Philippe adrien CAT b marmarmarmar.... 21212121....01010101 →→→→ 20:30 Texte de Paul Claudel Mise en scène : Philippe Adrien Avec Dominique Gras, Eléonore Joncquez, Matthieu Marie, Marie Micla, Jean-Jacques Moreau en alternance avec Pierre-Alain Chapuis Cette œuvre audacieuse et énergique oscille entre farce et drame satyrique sur fond de cinéma burlesque. Les personnages mythologiques sont détournés : Protée est affublé d’une barboteuse marine, Hélène est une diva de la mode et Ménélas un pleutre aux casque et arc ridicules. Avec ses tirades lyriques, ses scènes parodiques, ses marionnettes et ses effets spéciaux, cette pièce est un spectacle inattendu, délirant et entrainant. Note du metteur en scène, philippe adrien « Depuis l’Annonce faite à Marie, qui n’avait pas déplu à la famille, j’ai l’honneur et le plaisir d’une relation d’amitié avec la fille du poète, Renée Nantet-Claudel qui, comme on peut s’en douter, a vu nombre de représentations des œuvres de son père. Au fil de nos rencontres pour déjeuner, elle finit par m’avouer sa lassitude, oui, de L’Échange, du Soulier et même de Partage et, toujours, elle me rappelait l’existence d’une des rares comédies que Claudel ait écrites : en fait, une farce mythologique, Protée. Hélas, chaque fois que je tâchais d’en aborder le texte, sans doute en raison du côté alambiqué de la première scène, la pièce me tombait des mains. Ma chère amie avait beau insister de toutes les façons : « J’espère tout de même que vous ferez un autre Claudel avant que… Mais, je vous le dis : faites Protée ! » Je ne trouvais pas la voie d’accès à ce chef-d’œuvre méconnu jusqu’à ce qu’un beau matin, ayant réuni une distribution adéquate, nous prenions le risque d’une lecture à haute voix. Oui, ce Protée est une pure merveille d’humour et d’audace, avec aussi des éclats de tirades lyriques des plus réjouissantes. Le texte, contemporain des « folies » de Méliès, suppose quelques expansions en images dont on aurait tort de se priver, les moyens d’aujourd’hui se prêtant à revisiter les petits miracles du cinéma des origines. » Durée : 1h10 sans entracte Subventionnée par le ministère de la Culture et la Ville de Paris Coréalisation : Théâtre de la Tempête →→→→ Histoire Protée, un vieux demi-dieu, vit sur l’île Naxos où il tient captifs la nymphe Brindosier et un troupeau de satyres sauvés des eaux. Après dix ans de guerre pour récupérer sa Belle Hélène, Ménélas débarque pour faire réparer son navire endommagé. Brindosier voit là une bonne occasion de quitter cette île où elle s’ennuie prodigieusement. Elle échafaude un stratagème pour s’enfuir sur le bateau de Ménélas. Mais parviendra-t-elle à ses fins ? THéâtre ©Guerrero →→→→ janvier protée
    • 21 la nostalgie de l’avenir compagnie défilé CAT b marmarmarmar.... 01010101....02020202 →→→→ 20:30 D’après La Mouette d’Anton Tchekhov Adaptation et mise en scène de Myriam Saduis Avec Soufian El Boubsi, Fabrice Dupuy, Florence Hebbelynck, Aline Mahaux, Pierre Verplancken, Tessa Volkine Myriam Saduis offre sa perception de La Mouette et crée un spectacle captivant, intense, drôle parfois. Les six personnages évoluent dans un décor sobre aux parois translucides. La musique, la danse et la vidéo s’associent au jeu des comédiens. Une proposition intelligente et sensible pour relire Tchekhov. Biographie. De Myriam Saduis Myriam Saduis, metteur en scène, de nationalité française, vit à Bruxelles. Elle a commencé le théâtre en faisant des stages au Théâtre du Soleil, avec Ariane Mnouchkine, rencontre qui sera déterminante pour elle. Elle étudie ensuite le théâtre à l’INSAS, à Bruxelles, travaille en tant qu’actrice pendant plusieurs années, puis se tourne vers la mise en scène. Parallèlement à sa pratique artistique, elle a travaillé quinze ans en milieu psychiatrique où elle a mené des ateliers théâtre avec des personnes en difficulté. Elle est également formée à la clinique psychanalytique. En 2000, elle réalise une première petite forme, Enorme Changement de dernière minute d'après des nouvelles de l'auteur américaine, Grace Paley. En 2004, Ingmar Bergman lui accorde les droits d’adapter au théâtre Une affaire d’âme un scénario de lui, resté inédit. (Editions Cahiers du Cinéma, traduction V. Fournier) Créé en 2008, au Théâtre Océan Nord, cette mise en scène constitue la première création théâtrale de ce récit de Bergman. Affaire d’âme reçoit le prix « Découverte de l’année » aux Prix de la critique 2009. En janvier 2012, elle crée La nostalgie de l'avenir d'après La Mouette de Tchekhov, dont elle signe l'adaptation et la mise en scène. Sélectionné au Théâtre des Doms - Festival d'Avignon 2012, La nostalgie de l'avenir reçoit un magnifique accueil public et critique. La spectacle a été primé deux fois aux Prix de la critique Belge 2012 : Prix du Meilleur Espoir Féminin pour Aline Mahaux, et Prix de la Meilleure Mise en scène pour Myriam Saduis. Durée : 1h55 sans entracte Spectacle accueilli dans le cadre de la tournée des Régionales 2013/2014. →→→→ Histoire Kostia est un jeune homme d’aujourd’hui. Ecrivain, il garde tout dans son ordinateur, ses notes, son journal, des vidéos… La pièce commence par la fin : son suicide, et le temps remonte. Autour de son portable, ses proches commencent un travail de mémoire et cherchent à comprendre. On plonge au cœur d’une famille décomposée, centrée autour de cette mère avec qui il entretient une relation tourmentée. Entre art, amours, désirs, mensonges et trahisons, La Nostalgie de l’avenir décrit une lutte artistique intimement liée à un conflit familial. THéâtre →→→→ Février la nostalgie de l’avenir ©Serge Gutwirth
    • 22 semianyki-la famille theatr semianyki CAT b mmmmeeeerrrr.... 00005555....02020202 →→→→ 20:30 Quartier Libres Productions Scénographe : Boris Petrushanskiy Avec Olga Eliseeva, Alexandre Gurasov, Marina Makhaeva, Kasyan Ryvkin, Elena Sadkova, Yulia Sergeeva Sans prononcer un mot, ces clowns débridés à l’humour corrosif nous entrainent dans leur bouffonnerie. Cette troupe russe nous livre une saga familiale désopilante, parfois cruelle, avec poésie, sensibilité et tendresse. Originaire de Saint-Pétersbourg, le Teatr Semianyki est composé des six comédiens fondateurs du spectacle éponyme. Ces artistes sont issus de la première promotion de l’École de Théâtre et Mime fondée par le célèbre Teatr Licedei. Tout premier théâtre de clowns russes, le spectacle Semianyki est leur création de fin d’étude en 2003. À l’origine une cascade de sketchs, une « famille » qui naît devant les rires et les larmes de pur bonheur de leurs amis, leurs familles, et des spectateurs du Chaplin Club à Saint- Petersbourg, théâtre où les Licedei jouent et présentent leurs élèves chaque soir. « Semianyki » devient bien vite un spectacle à part entière connaissant un succès grandissant particulièrement au Festival d’Avignon en 2005, le spectacle triomphe dans toute la France et à l’international. En 2011, Semianyki the Family s’est joué à guichet fermé au Théâtre du Rond-Point des Champs-Elysées à Paris pour 51 représentations. Durée : 1h40 sans entracte →→→→ Histoire Semianyki raconte les déboires d’une famille complètement déjantée qui tente de joindre les deux bouts dans un pays en crise. Nous assistons à un combat pour le pouvoir domestique entre le père alcoolique et bipolaire qui menace de partir, la mère enceinte menaçant d’accoucher et 4 marmots qui cherchent leurs limites et se poussent dans leurs retranchements. Dans cette lutte drôle et délirante, ils survivent au chaos et la vie continue ! cirque →→→→ février semianyki ©DR
    • 23 Le stoïque soldat de plomb Compagnie de L’oiseau-Mouche CAT c marmarmarmar.... 11111111....02020202 →→→→ 19:30 D’après le conte d’ Hans Christian Andersen Adaptation et mise en scène : Florence Lavaud Avec Martial Bourlart, Florian Caron, Thierry Dupont Pour la seconde année, le théâtre La Coupole participe au festival international jeune public Momix. La création de Florence Lavaud sera programmée pour une représentation scolaire et une familiale. La metteure en scène a choisi de travailler avec la compagnie L’Oiseau-Mouche et de s’inspirer du conte Le petit soldat de plomb d’Andersen pour nous parler de la différence. Note du metteur en scène Florence Lavaud « Stéphane Frimat m’a conviée, un jour, à diriger un stage avec des comédiens de l’Oiseau-Mouche. Parmi ces comédiens j’ai rencontré Martial. Quand, quelques temps après, Stéphane m’a proposé de mettre en scène un spectacle jeune public avec des comédiens de l’Oiseau-Mouche, j’ai tout naturellement eu envie de partir de ce point de départ… de cette rencontre avec Martial. Martial est comédien dans la Compagnie de l’Oiseau-Mouche depuis plus de 15 ans. Il a une énergie créatrice étonnante, une envie débordante de donner, de ne rien retenir... Il vit le plateau comme s’il s’agissait d’une dernière représentation, la dernière représentation… J’ai passé quelques jours seule avec lui. Nous avons parlé de théâtre, de rôle, d’enfance, d’histoire... Quelle « histoire » - ou trame, ou instant de vie - Martial aimerait voir portée au théâtre? Martial a envie de parler de différence, de regard de l’autre … Thèmes qui me sont chers aussi, nous avons lu des histoires, des contes, parlé de la vie…de nos envies… Alors voilà… c’est le début de l’histoire… » A partir de 9 ans Création en janvier 2014 Spectacle accueilli dans le cadre du Festival Momix 2014 →→→→ Histoire Extrait du Conte Le stoïque soldat de plomb d’Andersen. « …Il y avait une fois vingt-cinq soldats de plomb, tous frères, tous nés d'une vieille cuillère de plomb. L'arme au bras, la tête droite, leur uniforme rouge et bleu n'était pas mal du tout. La première parole qu'ils entendirent en ce monde, lorsqu'on souleva le couvercle de la boîte fut : des soldats de plomb! Et c'est un petit garçon qui poussa ce cri en tapant des mains. Il les avait reçus en cadeau pour son anniversaire et tout de suite, il les aligna sur la table. Les soldats se ressemblaient exactement, un seul était un peu différent, il n'avait qu'une jambe, ayant été fondu le dernier quand il ne restait plus assez de plomb. Il se tenait cependant sur son unique jambe aussi fermement que les autres et c'est à lui, justement, qu'arriva cette singulière histoire… » THéâtre ©F.Iovino →→→→ février le stoïque soldat de plomb
    • 24 MAgifique tchaikovski suites malandain ballet biarritz CAT a marmarmarmar.... 11118888....02020202 →→→→ 20:30 Musique : Piotr Ilitch Tchaïkovski Chorégraphie : Thierry Malandain Ballet néo-classique avec 18 danseurs Magifique est une suite des plus célèbres morceaux de Tchaïkovski : La Belle au bois dormant, Le Lac des Cygnes et Casse-Noisette. Le chorégraphe, Thierry Malandain, puise dans ses souvenirs personnels, bercés par la musique du compositeur, pour en donner une interprétation enjouée et poétique. Note de thierry malandain « Pour tenter d'éterniser l'enfance, l'intention fut de mêler aux souvenirs, aux impressions musicales, aux nuances de sentiments, des réminiscences des ballets de Tchaïkovski. Car c'est à l'âge où la vie s'invente qu'il m'a été donné de les découvrir. Tout y était : la joie, la tristesse, la mélancolie. Il y avait aussi des princesses, des princes, des fées, des palais enchantés et des forêts effrayantes au milieu desquelles des êtres maléfiques commettaient des choses encore plus sombres. (…) Puisque tout spectacle se nourrit d'expériences en même temps qu'il invente, celui-ci vaguement "kamikaze", privilégie la spontanéité de la création. Il se présente aussi comme un tiret entre le passé et le présent, comme un trait d'union entre le réel et l'imaginaire. Dans un décor au pays de nulle part, il pourrait s'agir d'un conte où le héros et sa part d'enfance traversent une série d'épreuves, parcourent des contrées gardées par des ombres magnifiées. Point de talisman, d'objet magique, sinon des miroirs capables de révéler la danse ou les souhaits les plus profonds. Point de morale non plus. Mais n'hésitez pas à en inventer une, car il s'agit aussi d'un spectacle où chacun peut se souvenir de sa propre histoire, afin de soutenir ce qu'il voit, ce qu'il imagine. Enfin, lui cherchant un titre, je me suis souvenu qu'enfant, je qualifiais mes émerveillements de "Magifique". Magnifique sans "n" parce que la haine divise, et que ce mot inventé, ce court-circuit du langage, convient aux intentions de cette création : produire de la magie ou encore recycler la matière brute de la vie en formes expressives et poétiques. Mais, il s'intitule aussi "Tchaïkovski Suites", pour en avoir dans les idées. (…)» Durée : 1h20 sans entracte →→→→ Histoire Le chorégraphe propose des formes épurées, des duos, des chorégraphies d’ensemble, joue avec la symbolique classique, intégrant à sa scénographie barres et miroirs. Ce spectacle est un trait d’union entre le réel et l’imaginaire où les danseurs font preuve d’humour et de folie. Une œuvre intime pour redécouvrir les plus belles partitions de la musique classique avec amusement et magie. danse ©Olivier Houeix →→→→ février MAGIFIQUE
    • 25 liz mccomb CAT a mar.mar.mar.mar. 11111111.0.0.0.03333 →→→→ 20:30 Avec Liz McComb : piano, voix Accompagnée de 4 musiciens : guitare, batterie, gwokas et basse La diva Liz McComb, véritable phénomène scénique est souvent comparée à Tina Turner et Mahalia Jackson. Musicienne accomplie à la voix puissante et sensuelle, elle interprète le blues, le jazz, la soul et le gospel avec beaucoup d’émotions. Elle compose aussi : sa musique est imprégnée d’influences soul, funk et rap. Ses concerts sont toujours des moments d'une intensité remarquable, de communion forte avec son public. BIOGRAPHIE Liz McComb a grandi à Cleveland, Ohio, où sa mère, l'une des rares femmes promue pasteur-prédicateur anime une petite communauté pentecôtiste, branche la plus africaine du protestantisme américain. On y pratique un Gospel particulièrement frénétique, forme moderne des vieux « negro- spirituals ». Avec son ample voix de mezzo souverainement expressive, Liz aurait pu choisir une carrière classique. Mais suivant l'exemple de Mahalia Jackson, elle a décidé de consacrer sa vie au Gospel, et de le faire sortir de la pénombre des églises. Dès 1981, Liz se produit au Festival International de Montreux aux côtés de Bessie Griffin, Taj Mahal & The Mighty Clouds of Joy, Luther Johnson Jr et Koko Taylor. Les festivals se succèdent jusqu'à ce que sa formidable puissance scénique lui permette d'assurer les premières parties de Ray Charles et James Brown. Son nom se retrouve ensuite en tête d'affiche des salles les plus prestigieuses : entre autres le Casino de Paris, le Théâtre des Champs-Elysées, l'Opéra de Lyon, l'Olympia. Durée : 1h45 concert →→→→ mars liz mccomb ©F. Willemin ©Anis Mili
    • 26 étoiles de demain opéra national de paris CAT b ven.ven.ven.ven. 14.0314.0314.0314.03 →→→→ 20:30 Organisation générale : Gruber Ballet Opéra Direction technique : Nicolas Lamartine Le théâtre La Coupole est heureux d’accueillir 8 solistes du Ballet de l’Opéra National de Paris. Le Ballet de l’Opéra de Paris est une des institutions classiques la plus renommée au monde tant pour son école, la qualité de ses danseurs mais aussi l’étendue et la variété de son répertoire. Il est actuellement composé de 150 danseurs, issus pour la plus grande part de sa propre école de danse. De quadrille a coryphée, de sujet a premier danseur, les meilleurs d’entre les meilleurs accèdent au titre envié d’étoile. CARNAVAL à VENISE ~ Pas-de-deux, extrait du 3ème acte du ballet Satanella (Le Diable Amoureux) Chorégraphie d’après Marius Petipa ~ Musique : Cesare Pugni ROMEO et JULIETTE ~ Pas-de-deux, scène du balcon Chorégraphie : Rudolf Noureev ~ Musique : Serge Prokofiev GISELLE ~ Pas-de-deux, extrait de l’acte II Chorégraphie d’après la version originale de Jean Coralli et Jules Perrot ~ Musique : Adolphe Adam LE CORSAIRE ~ Pas-de-deux Chorégraphie : Marius Petipa ~ Musique : Riccardo Drigo DELIBES-SUITE ~ Pas-de-deux Chorégraphie : José Martinez ~ Musique : Léo Delibes, extraits de La Source et Coppélia ADAGIETTO ~ Pas-de-deux, Adagietto de la Cinquième symphonie Chorégraphie : Oscar Araïz ~ Musique : Gustav Mahler ESMERALDA ~ Pas-de-deux, extrait de l’acte II Chorégraphie : Marius Petipa ~ Musique : Riccardo Drigo IN THE MIDDLE SOMEWHAT ELEVATED ~ Pas-de-deux Chorégraphie: William Forsythe ~ Musique: Thom Willems Durée : 1h30 →→→→ Histoire A travers les grands pas de deux et des extraits du répertoire d’aujourd’hui, les danseurs de l’Opéra de Paris font la démonstration de leur excellence. Ils peuvent être encadrés par des étoiles brillantes comme Agnès Letestu, Marie-Agnès Gillot, Karl Paquette ou Nicolas Leriche au sommet de leur art. Etoiles et soliste présentent un spectacle qui donne un échantillon du répertoire qu’ils ont l’habitude de défendre et de leurs qualités. Un véritable carrousel teinté de bravoure, de lyrisme, mais aussi d’humour. danse ©Francette Levieux et Michel Lidvac ©Francette Levieux et Michel Lidvac →→→→ mars Ballet opéra national
    • 27 quintette avec piano Le quatuor Ardeo : quatuor à cordes Natasha Kudritskaya : Piano CAT b SAMSAMSAMSAM.... 22222222.03.03.03.03 →→→→ 20:30 Le Salon de Musique et le théâtre La Coupole présentent cinq musiciennes d’exception - les ardentes du Quatuor Ardeo et l’intense Natacha Kudritskaya au piano - pour un quintette de Dvorak qui marquera par la qualité de son interprétation. Programme : W. A. Mozart : quatuor Kv 421, en ré mineur, opus 10 n° 2 F. Meïmoun : Création, pour quatuor à cordes A. Dvorak : Quintette pour piano n° 2, en la majeur, opus 81 Biographie Quatuor ArdeoQuatuor ArdeoQuatuor ArdeoQuatuor Ardeo « Ardeo, « je brûle » en latin, est un nom qui convient à merveille à cette jeune formation en pleine ascension et à l’étonnante maturité. Une joie de jouer, une présence radieuse et une parfaite maîtrise d’un vaste répertoire parmi les plus exigeants de la musique de chambre. Leur musicalité et l’engagement expressif se conjuguent à une énergique justesse de style. » Patrick Szernovicz Natasha KudritskayaNatasha KudritskayaNatasha KudritskayaNatasha Kudritskaya Formée à Kiev, à l'Ecole de Lysenko, puis à l'Académie musicale nationale Tchaikovsky avec Irina Barinova et Igor Riabov, Natacha Kudritskaya intègre le CNSM de Paris dans la classe d'Alain Planès en 2003. Son répertoire s'étend de la musique baroque (Rameau, Couperin, Bach,…) aux compositeurs contemporains, notamment Bério et Dusapin. Elle a reçu le 1er prix du concours international Vibrarte 2009 et le prix Robert Casadesus qui, au sein de cette manifestation, récompense un candidat pour le caractère personnel et la justesse de son interprétation de la musique française. Durée : 1h30 avec entracte Concert donné en collaboration avec Le Salon de Musique de Franche-Comté →→→→ INFO CONCERT Avec ceux de Brahms, Schumann et Franck, le quintette de Dvorak compte au nombre des chefs- d’œuvre écrits pour cette formation. Le programme nous aura fait entendre auparavant, le 2ème quatuor à cordes qu’écrivit Mozart en l’honneur de Haydn, le maitre du genre, et la création du jeune compositeur François Meïmoun. concert ©Simon Bouisson →→→→ mars quintette avec piano
    • 28 siècle de metal orchestre symphonique de saint-louis CAT b samsamsamsam.... 29292929.03.03.03.03 →→→→ 20:30 Direction: Benjamin Garzia Une soirée concert où les plus prestigieux solistes et formation de cuivres français fusionneront avec le son de l'Orchestre Symphonique de Saint-Louis dans un alliage de pièces maitresses du 20e siècle, allant du concerto à la musique de film en passant par la création. Les solistes Matthieu Romand, cor solo de l’orchestre philharmonique de Radio- France Philippe Litzler, trompette solo de l’orchestre de la Tonhalle de Zürick Henri- Michel Garzia, trombone solo du Sinfonieorchester Basel Sébastien Stein, euphonium solo de la Musique de l'air de Paris, professeur au CRD de Créteil Xavier Canin, cornet solo de la Musique de l’air de Paris (2e concertino de V Brandt) Durée : 2h avec entracte concert →→→→ mars ossl
    • 29 DOUTE Compagnie du passage CAT b sam.sam.sam.sam. 05050505.0.0.0.04444 →→→→ 20:30 Texte de John Patrick Shanley Mise en scène : Robert Bouvier Avec Robert Bouvier, Emilie Chesnais, Elphie Pambu, Josiane Stoléru Lauréat du prix Pulitzer et de nombreuses autres récompenses (Drama Desk Award, Tony Award…), ce texte troublant, à la construction digne d’un thriller, plonge dans un monde de suspicion, où la vérité semble impossible à saisir. Le suspense et la qualité des interprétations nous tiennent en haleine jusqu’au bout et laissent planer le doute… Durée : 1h20 sans entracte →→→→ Histoire Dans une école catholique, un prêtre, le Père Flynn, chargé de l’enseignement religieux, assume aussi les fonctions de professeur de sport. La directrice, conservatrice et autoritaire, le soupçonne d’entretenir des rapports ambigus avec un pensionnaire de l’établissement. Une rumeur, lancée dans le collège, va bouleverser la vie des uns et des autres. théâtre →→→→ avril doute ©David Marchon ©David Marchon
    • 30 4 mythes, 4 auteurs Compagnie Flash marionnettes CAT c venvenvenven.... 11111111.04.04.04.04 →→→→ 19:30 Textes : Philippe Dorin, Lise Martin, Karin Serres, Thor Hungwald Avec Vincent Eloy, Michel Klein, Corine Linden Mise en scène et musique : Ismaïl Safwan Marionnettes : Michel Klein Quatre auteurs relèvent le défi de s’approprier quatre mythes parmi les plus forts récits de l’humanité pour les livrer aux bons soins des marionnettes de la compagnie strasbourgeoise. Avec la pertinence et l’humour que nous leur connaissons, les artistes de Flash Marionnettes nous emportent dans leur univers, le nôtre ! Note d’intention « Faut-il être fou, à l’ère des images, pour croire qu’un texte a encore quelque chose à dire ? Faut-il être naïf pour penser que la marionnette peut le servir ? Faut-il être insensé pour être persuadé que la confrontation des écritures contemporaines au service d’histoires fortes et universelles offre au spectateur un plaisir rare ? Il faut l’être assurément de cette douce névrose créatrice qui anime Flash Marionnettes depuis trente-deux ans. Dans ce sillon tracé obstinément et avec une inventivité sans cesse renouvelée, 4 Auteurs (4A) relèvent le défi d’embrasser et de s’approprier 4 Mythes (4M) parmi les plus forts récits de l’humanité pour les livrer aux bons soins des figures articulées, ombres suggérées et autres inventions de la compagnie. Narcisse, Orphée, Isis, Poséidon et les autres rencontrent les tréteaux en bois, les cartons peints et les inépuisables ressources des marionnettes pour inventer le présent des histoires d’hier. » Durée : 1h20 sans entracte Dès 12 ans Spectacle accueilli dans le cadre de la tournée des Régionales avec l’AQA. →→→→ Histoire Avec une écriture résolument moderne, ils évoquent Narcisse, Orphée, Ianthé et Iphis, et Erysichton. Ils inventent le présent des histoires d’hier et à travers elles, posent des questions actuelles. Marion- nettes →→→→ AVRIL 4 mythes 4auteurs ©Michel Klein
    • 31 Michel boujenah MA vie, autobiographie imaginaire CAT b marmarmarmar.... 15151515.04.04.04.04 →→→→ 20:30 Nouveau spectacle ! « Raconter ma vraie vie ne me plaisait pas et pourtant c’est à la mode les confessions. Il y a même des gens qui écrivent leur mémoire à 25 ans. Les sportifs les personnages de la télé réalité. Enfin tout le monde écrit sa vie. Mais raconter une vie que je n’ai pas eu me fascine plus encore. Alors je peux devenir un vrai '‘héros puisque j'invente ma vie et si je l’imagine cette vie que je n’ai pas vécue alors tout est possible. Oui c’est vrai que le jour de ma naissance le soleil brillait comme jamais alors qu’il était 4H du matin. Oui c’est vrai que le matin de ma naissance des oiseaux se sont penchés sur mon berceau. Oui tout est possible quand on invente sa vie. A Tunis là ou je suis né je vivais dans un palais et tout les soirs des femmes magnifiques me donnaient le bain avant de me demander si je voulais bien me coucher. Vous voyez tout est possible (sauf que là c’est la vérité). Je peux rêvé et refaire mon parcours je peux faire de moi une personne meilleur. Mais aux milieux peut être que je glisserais des évènements véridiques. J’ai eu cette année 60 ans et beaucoup de mes proches me pressaient de faire un » Best off ». Je m’y refuse même si dans ce spectacle je pourrais a ma guise reprendre un extrait d4albert ou de l’ange gardien eu de tout autre spectacle (hormis les magnifiques que je joue tout les 20 ans). Voilà j’ai toujours pensé qu’il était plus passionnant de rêver sa vie que de la vivre. Je vais le faire mais si tout cela n’était pas entouré de la plus grande dérision possible ce serait horrible. Alors on va rire je ferais tout pour cela puisque je me demande souvent si j¹écrit pour faire rire ou si je fais rire pour écrire . Qu¹importe si vous tous vous passez un beau moment rempli d’émotion. A très vite. Votre humble serviteur Michel Boujenah. » Durée : 1h30 sans entracte HORS ABONNEMENT HUMOUr →→→→ AVRIL michel Boujenah ©Olivier Buhagia
    • 32 l’étudiante et monsieur henri Pascal legros productions CAT a mermermermer.... 07070707.0.0.0.05555 →→→→ 20:30 Texte d’Ivan Calberac Mise en scène : José Paul Avec Sébastien Castro, Claudia Dimier, Roger Dumas, Lysiane Meis Cette comédie ravageuse, mise en scène avec finesse et tendresse, nous entraine sur les chemins de la vie. Entre ingérences familiales et hérédités lourdes à assumer, les protagonistes vont faire l’expérience de la difficulté de concilier leurs rêves avec les petits arrangements quotidiens que chacun prend avec sa conscience. Une pièce remarquablement interprétée par des comédiens drôles, attachants et émouvants. Note de l’auteur Ivan Calbérac « Comme toujours dans mon travail, il est ici beaucoup question d’héritage, d’hérédité, de ce que l’on reçoit de ses aïeux, ce qui nous nourrit, mais surtout ce qui nous emprisonne, nous entrave, nous réduit, des scénarios répétitifs et souvent inconscients dans lesquels chacun se débat, tentant, comme il le peut, de trouver un peu de liberté, une voie de sortie, à un quotidien qui paraît parfois routinier et sans espoir. Ainsi, Constance, notre jeune héroïne, est en plein échec dans ses études, et elle ne s’autorise pas à aller vers ce dont elle rêve (devenir compositeur), persuadée par son père qu’elle n’en sera jamais capable. Face à elle, Paul, le fils d’Henri, souffre lui aussi d’une figure paternelle écrasante, qui lui a légué son cabinet de comptabilité, lui laissant sans doute peu l’occasion durant son enfance de trouver une orientation plus personnelle. Et à plus de quarante ans, Paul permet encore à Henri de dénigrer son épouse, et tolère ses pressions permanentes pour qu’il s’en sépare. Au cours de l’histoire, chaque personnage va vivre différentes épreuves, se retrouvant confronté à ses frustrations, ses insuffisances, ses failles, souvent douloureusement. Chacun devra trouver le discernement entre l’acceptation et la résignation, le combat et l’apaisement, pour prendre le bon chemin vers son épanouissement. La tragédie étant le scénario du comique véritable – penchant naturel pour moi en tant qu’auteur - la forme est délibérément celle d’une comédie de caractères, où l’on rit du choc entre les différentes personnalités des protagonistes, et des situations dans lesquelles leurs aspirations les projettent. L’action est en effet en permanence guidée par les choix intérieurs des personnages… Et l’humour n’en est qu’une conséquence. J’ai ainsi voulu composer une pièce de théâtre populaire, facile d’accès, mais je l’espère, profonde, dans le miroir qu’elle proposera au spectateur. » Durée : 1h35 sans entracte Ce spectacle a remporté le prix "coup de cœur" du "Palmarès des nouveaux prix du théâtre 2013" (anciens "Molières"). →→→→ Histoire Monsieur Henri, un septuagénaire acariâtre, vit seul dans son appartement. Inquiet, son fils souhaite le placer dans une maison de retraite mais lui refuse et accepte de louer une de ses chambres à une étudiante. Il choisit Constance, une jolie jeune femme de 21 ans et va se servir d’elle pour bouleverser l’équilibre familial. Théâtre →→→→ MAI l’étudiante et monsieur henri ©Bernard Richebe
    • 33 et si j’étais moi ! act2 - Compagnie catherine dreyfus CAT c samsamsamsam.... 11117777.0.0.0.05555 →→→→ 15:00 Chorégraphie : Catherine Dreyfus en collaboration avec les danseurs Avec Mélodie Joinville ou Salima Nouidé / Gaétan Jamard ou Aniol Busquets Julià / Catherine Dreyfus ou Véronique Laugier Invitation au voyage dans nos espaces imaginaires, Et si j’étais moi ! rend hommage à l’enfant qui est encore en nous. Petits et grands se rejoignent dans un univers commun : celui du rêve…Un spectacle ludique sur l’enfance et l’initiation à la vie. « Je me sens crêpe quand je suis épuisée et que mon corps s’étale de tout son long. Je me sens un coquelicot frétillant sous une brise d’été quand je pétille d’enthousiasme. Je me sens shaker prêt à exploser quand je déborde d’émotion.» Quelques mots sur Catherine Dreyfus Chorégraphe et danseuse interprète, Catherine Dreyfus développe son propre travail à partir de 2000 avec la création de sa première pièce Toit Emois, duo sur canapé-lit. En créant en 2008 la compagnie Act2, elle prolonge l’affirmation de sa personnalité artistique et de sa quête esthétique. Enrichi par les rencontres qui l’ont nourrie dans son parcours d’interprète, en France comme à l’étranger – Odile Duboc, Simone Sandroni (Compagnie Déjà Donné), Nathalie Pernette, Alain Imbert, Micha Purucker, Sosana Marcelino, Les Filles D’Aplomb, la Cie Crescendo..., son travail chorégraphique s’inspire de techniques et d’univers éclectiques. Musicalité, poésie, fluidité constituent les ingrédients de son univers marqué par un surréalisme teinté d’ironie. Durée : 1h00 sans entracte A partir de 6 ans Un goûter sera offert au restaurant La Diligence (8, rue de Mulhouse, au bout de la Croisée des Lys) à l’issue de la représentation (dans la limite des places disponibles). →→→→ Histoire Saisissante métaphore de la vie Et si j’étais moi ! retrace l’éclosion qui nous a fait grandir et devenir un être unique. En se connectant aux objets qui peuplent le monde de l’enfance, les danseurs deviennent tantôt crêpe, coquelicot, shaker… Désormais affublés d’une identité propre et des névroses qui l’accompagnent, la crêpe dépressive, le coquelicot narcissique et le shaker tourmenté se rencontrent, se frôlent et se confrontent pour le meilleur et pour le pire. Danse ©BekO →→→→ mai Et si j’étais moi !
    • 34 Antigone la Comédie-Française CAT a samsamsamsam.... 24242424.0.0.0.05555 →→→→ 20:30 Pièce en un acte de Jean Anouilh Mise en scène de Marc Paquien Avec les comédiens de la troupe de la Comédie- Française Anouilh s’inspire de la Résistance pour donner, dans Antigone, son point de vue sur le pouvoir et la révolte. Marc Paquien propose une mise en scène sobre, fidèle mais inventive et s’appuie sur l’interprétation magistrale des comédiens (de la Comédie-Française) pour retrouver la force d’écriture de l’auteur. Une pièce remarquablement moderne, d’une intelligence profonde. Note du metteur en scène, Marc Paquien Une pièce politique « On pourrait s’attendre, en lisant Antigone de Jean Anouilh, à une simple ré-écriture de la pièce de Sophocle, comme cela arrive souvent, mais il n’en est rien. Dans le contexte de l’occupation allemande, en 1944, Jean Anouilh et André Barsacq (le metteur en scène d’Antigone et directeur du Théâtre de l’Atelier), décident d’un geste bien plus audacieux. Dans le Paris des rafles, des tracts et des attentats, de la peur et de la violence, la figure d’Antigone vient soudainement incarner tout l’espoir d’une génération, devient le symbole de toutes les résistances. (…) C’est un objet singulier, complexe, polémique et poétique, qui nous saisit et nous émeut, violemment. Et surtout, qui nous questionne. Bien sûr, la personnalité de l’auteur divise. Jean Anouilh est un être à part, difficile à saisir. La pièce n’est pas écrite « pour » la résistance, mais elle devient, au vingtième siècle et jusqu’au vingt et-unième, « notre » Antigone, un acte fondateur de résistance. Et elle ouvre évidemment la voie à toutes sortes de réflexions liées à la question même du politique. Qu’attendons- nous de l’autorité de l’État ? Quel champ sommes-nous prêts à laisser aux actes individuels…? Une tragédie sans dieux La chose la plus singulière est de découvrir, qu’ici, Antigone n’agit pas au nom des dieux. Chez Sophocle, le peuple hurle aux portes du palais pour sauver la jeune femme. Chez Anouilh, il crie pour demander sa mort. Elle ne semble pas non plus déterminée par son passé : elle ne se souvient de rien et ne fait qu’avancer. Le mythe semble renversé pour faire place à une cruauté bien plus familière et laisser Antigone s’incarner dans notre modernité. (…) Comme tous les autres personnages de la pièce, elle est habitée par la peur. Antigone n’est qu’une enfant aspirant à rester pure face à ses idéaux. (…) » Durée : 1h45 sans entracte →→→→ Histoire Antigone, fille d’Œdipe, brave les décrets imposés par son oncle, roi de Thèbes, qui refuse une sépulture à l’un de ses frères. Il tente néanmoins de la sauver, mais elle persiste et est condamnée à mort. théâtre →→→→ avril antigone
    • 35 Le théâtre La Coupole, érigé il y a 13 ans au cœur de la Ville de Saint-Louis, fait partie des grands lieux culturels du territoire du Sud Alsace et du secteur des Trois Frontières. A chaque saison, sa programmation originale et éclectique emporte l’adhésion et le soutien des habitants de cette zone trinationale. - une salle de spectacles de 504 places. Cet espace accueille tous les genres de spectacle (théâtre, concerts, opéra, danse...) grâce à des prestations techniques et scénographiques de haute qualité. - de la salle des portes d'une capacité de 100 places, destinée aux répétitions, petits spectacles ou manifestations associatives. De grands artistes ont marqué leur passage à La Coupole : Michel Jonasz, le Ballet de l’Opéra de Paris, La Comédie Française, le groupe Altan, François-Xavier Demaison, Jane Birkin, Jean- Louis Trintignant, Michel Piccoli, Anne Roumanoff, Jacques Higelin, Pierre Richard, L’Orchestre National de Barbès… et bien d’autres encore ! www.lacoupole.fr Suivez notre actualité sur notre page facebook La Coupole c’est aussi : - un cinéma, de trois salles, situé à côté du théâtre. http://cinema.coupole.free.fr
    • 36 TarifS 2013/2014 CATÉGORIE A • Parterre 34,50 € • Balcon 30,50 € CATÉGORIE B • Parterre 24,50 € • Balcon 21,50 € TARIF RÉDUIT • Adulte* 19,50 € • Jeune et étudiant 9,50 € • Conservatoire de Saint-Louis 9,50 € • Ludopass 6,00 € • Carte culture / Vita Culture 5,50 € * Abonné(e)s, groupes à partir de 10 personnes, senior (+ de 65 ans), demandeur d’emploi, invalides, Fédération Des Théâtres Amateur du Haut-Rhin, Pass Musées, Mairie de Saint-Louis,carte IRCOS, Alsace CE, Canal CE CATÉGORIE C • Adulte 14,00 € TARIF RÉDUIT • Jeune et étudiant 9,50 € • Ludopass 6,00 € • Carte culture / Vita Culture 5,50 € HORS ABONNEMENT → De l’enfer au paradis • Parterre 34,50 € • Balcon 30,50 € → Abd al Malik → Max Boublil → Michel Boujenah TARIF JEUNE 9,50 € Jeunes jusqu’à 18 ans, Etudiants jusqu’à 26 ans Tarif conservatoire de Saint-Louis 9,50 € Réduction accordée aux élèves et professeurs sur les concerts de musique classique et les spectacles de danse FAMILLE NOMBREUSE (sauf catégorie A) • Adulte 19,50 € • 1er enfant 9,50 € • 2e enfant 9,50 € • 3e enfant gratuit ABONNEMENTS • 3 spectacles 52,50 € • 5 spectacles 81,00 € • 7 spectacles 108,50 € • 10 spectacles 127,00 € • Pass Coupole 302,50 € • Forfait Jeune 3 spectacles hors catégorie A 24,00 € • Forfait Jeune 3 spectacles dont catégorie A 40,50 € Vous avez la possibilité d’intégrer un spectacle de catégorie A dans votre abonnement, moyennant un supplément de 10 € par spectacle (sauf Pass Coupole et Forfait Jeune) Voir catégorie B (tarif plein et réduit)
    • 37 Informati0ns pratiques N0UVEAUTé > Comment s’abonner ? Cette année, pour vous satisfaire au mieux, les abonnements se feront dans un premier temps par courrier, ensuite par mail ou internet et enfin en direct au théâtre (voir ci-dessous). - Dès le mardi 18 juin 2013, par courrier Les abonnements reçus par courrier seront traités par ordre d’arrivée. - Dès le mercredi 19 juin 2013, par mail ou sur notre site internet. Par mail : billetterie2013@lacoupole.fr Dès que votre abonnement sera traité, vous recevrez une réponse de confirmation de réservation. Un règlement devra alors nous parvenir dans les 3 jours. En ligne sur : www.lacoupole.fr Vous pourrez venir retirer votre abonnement 7 jours après l’envoi de votre règlement. - Dès le samedi 22 juin 2013, au théâtre La Coupole pour choisir ses places en direct et repartir avec ses billets. N0UVEAUTé > Placement Le plan de salle est cette année divisé en 7 zones. Il est impératif d’indiquer, sur votre bulletin d’abonnement, 4 zones préférentielles de placement : 2 zones au parterre et 2 zones au balcon. N0UVEAUTé > spectacles de repli Certains spectacles peuvent être rapidement complets. Dans cette éventualité, vous devez impérativement sélectionner 2 autres spectacles de replis (à indiquer sur le bulletin d’abonnement). > billets à l’unité A partir du samedi 29 juin 2013 : ouvertures des ventes à l’unité A partir samedi 24 août 2013 : ouverture des ventes pour les spectacles hors abonnement. Autres informati0ns > Horaires d’accueil en période d’abonnement du mardi 18 juin au vendredi 12 juillet 2013 inclus Du lundi au vendredi de 14h à 18h et le samedi de 10h à 13h > La billetterie du théâtre est fermée du samedi 13 juillet au samedi 10 août 2013 inclus. Réouverture mardi 13 août aux heures habituelles de la billetterie (Fermeture le lundi. Du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h et le samedi de 10h à 13h). Contact Billetterie : billetterie2013@lacoupole.fr Réservation en ligne sur : www.lacoupole.fr > > >
    • 38 L’EQUIPE Jean Ueberschlag Président Julie Friedrichs Directrice artistique Mina Million Collaboratrice de direction / Responsable de la communication Remplacée durant son congé maternité par Corinne Merchat Emmanuelle Christen Responsable accueil et billetterie Vincent Rossi Directeur technique Olivier Alves Régisseur général Benoît Bandelier Régisseur général SEML LA COUPOLESEML LA COUPOLESEML LA COUPOLESEML LA COUPOLE Daniel Reibel Directeur administratif et financier Lauren Mehessem Assistante de gestion Tina Mehessem Assistante de gestion Se joignent à l’équipe de permanents, les techniciens intermittents du spectacle vivant et le personnel d’accueil. C0NTACT PRESSE Corinne Merchat Accueil Compagnie Et Communication ►03 89 70 91 42 ►poleartistique@lacoupole.fr