• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Comment Gérer en temps de crise son banquier
 

Comment Gérer en temps de crise son banquier

on

  • 2,659 views

Comment gérer en temps de crise son banquier pour qu'il ne ferme pas les "robinets" d'argent

Comment gérer en temps de crise son banquier pour qu'il ne ferme pas les "robinets" d'argent

Statistics

Views

Total Views
2,659
Views on SlideShare
2,653
Embed Views
6

Actions

Likes
0
Downloads
25
Comments
0

3 Embeds 6

http://www.linkedin.com 3
http://www.slideshare.net 2
https://www.linkedin.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Comment Gérer en temps de crise son banquier Comment Gérer en temps de crise son banquier Presentation Transcript

    • Comment gérer en temps de crise son banquier ou comment dire que votre société a TOUT pour survivre version originale: 28 janvier 2003 Ajout des transparents 4 et 5 le 6 octobre 2008 + modification de mon numéro de téléphone (dernière page)
    • Définition de « Crise »
      • Du latin crisis (« manifestation grave d'une maladie »), issu du grec κρίσις , krisis
      • Changement en bien ou en mal qui survient dans le cours d’une maladie
      • Moment périlleux et décisif
      • Trouble dans le fonctionnement normal d’une industrie
      • Trouble dans le fonctionnement normal d’un régime politique
      Wiktionary
    • La solution Good Ideas, Emerging from Chaos* Competition ? + Cooperation ? par le maître Albert Einstein
    • La situation septembre 2008
      • Crise financière important
        • Manque de liquidité => méfiance envers le système bancaire
      • Difficultés de recevoir des crédits
        • Vous avez des difficultés de rembourser vos emprunts/dettes…
        • Vous ne pouvez pas avoir un prêt pour acquérir des nouvelles sociétés
        • Vous avez acheté une société mais vous avez besoin d’argent pour l’intégrer
    • Une mise en cause de votre gestion et de votre direction
      • Manque de liquidité =>
        • Vos fournisseurs vous relancent plus rapidement
        • Vos clients retardent leurs paiements
        • Les banques ne bouchent plus les trous…
        • Les banques ne suivent plus vos projets d’expansion
      • Augmentation des problèmes =>
        • Augmentation de vos prix d’achat de matériaux, fournitures…
        • Vous ne pouvez pas avoir un prêt pour acquérir des nouvelles sociétés ou pour réaliser vos projets
        • Baisse de pouvoir d’achat de vos salariés
          • résultant un grand mécontentement et problèmes
          • de services client, absences…
    • Mais ceci n’est pas une fatalité « It is not the strongest of the species that survives, nor the most intelligent, but the one most responsive to change ». Charles Darwin C’est maintenant le moment de vous montrer sous votre meilleur angle
    • Les 7 clés de succès
    • 1. N’oubliez-pas… vous n’êtes pas seul
      • Une crise est un événement économique
        • Dans une région, un pays, un continent… ou mondiale
        • Votre banquier voit donc toute la journée des sociétés comme le votre
      • Seule les sociétés les plus agiles peuvent survivre
          • Si vous pensez être le plus intelligent, la crise ne vous touchera pas …. Mais comme elle le fait…
          • Si vous pensez d’être le plus fort… n’oubliez pas qu’il y a déjà quelqu’un qui est en train de vous dépasser sans que vous le voyez
      • 80% des patrons trouvent qu’ils sont des « high performers »
        • Et vous ? Que pensez-vous ?
      • 70% des patrons trouvent que leur société est beaucoup plus intelligentes que ses concurrents.
        • Et vous ? Que pensez-vous de votre société ?
    • 2. Un business plan réaligné
      • Un business plan est fait annuellement. Dans des périodes de crise, il faut refaire son business plan suite à la nouvelle situation
      • Créer une vision technique claire de votre activité
        • Besoin de fond de roulement…
        • Les encours, les payements en attente…
      • Créer une vision commerciale claire de votre activité
        • Vos produits et leur espérance de vie sur le marché actuel (et futur)
    • Créer 3 scenarios
      • Si tout va bien ->
          • comment profiter de la crise pour se renforcer encore plus (ex. acheter un concurrent défaillant)
          • Commercialiser un nouveau produit gagnant
      • Si ça va mal -> quel est mon besoin d’argent pour survivre la période
      • Si ça va très mal -> ou et quand couper dans mes activités ?
          • Détecter les unités (produits, services, magasins…) qui perdent de l’argent
    • Simuler le pire
      • Exemple: comment réagir si mon concurrent offre mon produit à moitié prix ?
          • Expérience vécue en 2005 : un concurrent qui fournit 90% de mon catalogue de produits gratuitement en échange de publicité sur les produits… Que faire ?
      • Exemple: combinaison d’influences externes
          • Augmentation prix du carburant, augmentation de taxes de pollution…
          • Réduction du temps de travail de 39h vers 35h = une nouvelle organisation qui permettait d’augmenter les cadences de travail de 10% dans un délai de 1 mois
    • 3. Point sur vos projets et actions
      • Vous avez plusieurs projets en cours (ou planifiés)
        • Etudier à nouveau leur criticité pour votre business
          • Accélérer ceux qui peuvent vous faire gagner gros
            • Les quick-wins
          • Retarder ceux qui consomment de ressources pour peu de gains, même s’ils sont utiles
          • Lancer de nouveaux produits très visibles pour vos clients actuels
      • Votre banquier voit surtout des projets financiers
          • Mise en place d’un projet d’économie
          • Le retour sur investissement / les bénéfices économiques
          • à vous de voir si vous y répondez positivement…
    • 4. Innover (restructurer)
      • En temps de crise ou de récession, il faut innover plus
        • C’est une opportunité pour se différentier
          • Par une nouvelle offre de produits, mieux adaptée au marché
          • Par un autre service client, mieux adaptée au marché
        • Il ne suffit plus de faire, il faut aussi communiquer fortement pour montrer que « ça bouge chez vous »
      « There is nothing that so nice is, but crisis ». Vercruuse
    • 5. Communiquer efficacement
      • En interne
        • Fédérer vos équipes autour d’un objectif commun.
        • Jouer en équipe. C’est le collectif qui peut vous donner la victoire – pas le capitaine de l’équipe.
          • The bottleneck is on the top of the bottle !!!
      • Vers l’extérieur
        • Quand vous donnez l’impression à vos clients que la crise ne vous touche pas… et ils achèteront encore plus.
    • 6. Savoir valoriser sa société
      • Techniquement
        • C’est ce que votre comptable/commissaire au compte sait très bien faire…
      • Mais avez-vous pensé à la valeur immatérielle ?
        • Que vaut ma société en tant que marque
        • Que vaut mon portail Internet en tant que canal de communication – canal de distribution
        • Que vaut mon réseau ?
    • Soyez réaliste Imaginez également un scénario « d’attaque » ou comment pouvez-vous prendre le contrôle du marché si vous avez un budget important à votre disposition. -> Que faut-il pour transformation ma société vers une place de marché?
    • 7. La théorie de Darwin Je m'intéresse au futur, c'est là que je vais passer le reste de ma vie ! Albert Einstein Expliquer à votre banquier comment votre entreprise va vivre dans le futur proche… et dans maximum 18 mois. Ne parlez pas du passé ou aujourd’hui !
    • Conclusion
      • L'augmentation de l'incertitude dans notre environnement signifie que la planification de l'avenir est devenu difficile.
      • Toutefois, il est à nous de savoir comment répondre à ce risque supplémentaire et de déterminer comment son entreprise peut évoluer positivement au cours des prochains mois.
    • Contactez-moi ! Erik Van Rompay [email_address] Tel. 33+(0)6.79.91.06.87