• Save
Analyse longitudinale des impacts de la gratuité des soins aux enfants au Burkina Faso
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Analyse longitudinale des impacts de la gratuité des soins aux enfants au Burkina Faso

on

  • 286 views

...


En 2010, moins d’un enfant burkinabé sur deux visite un centre de santé lors d’un épisode de maladie. Ainsi, deux districts sanitaires offrent depuis 2008 la gratuité des soins aux enfants. L’étude porte sur l’efficacité et l’équité de l’intervention.

MÉTHODES
(1) une analyse longitudinale de la fréquentation des formations sanitaires (n=80, 106 mois) dans les districts exposés et deux districts comparateurs, (2) un panel de 2300 ménages avant (2008) et après l’intervention (2009). Les analyses reposent sur des modèles autorégressifs à pentes et coefficients aléatoires ainsi que l’estimation des gains de prévalence ajustés et les ratios d’incidence ajustés (IRR).

RÉSULTATS
L’augmentation de la fréquentation des centres de santé a été immédiate, importante et durable. Trois ans après, le gain attribuable à l’intervention est de 600 consultations par centre et par mois. Les enfants demeurant à plus de 5 kilomètres ont aussi bénéficié de l’intervention. L’intervention profite à tous (IRR = 1.52 ; p<0><0><0.02).

CONCLUSION
II faut poursuivre et étendre l’exemption du paiement si l’on souhaite favoriser l’utilisation des services pour les enfants, notamment des plus pauvres, tout en s’attaquant maintenant aux barrières géographiques.

Statistics

Views

Total Views
286
Views on SlideShare
286
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Analyse longitudinale des impacts de la gratuité des soins aux enfants au Burkina Faso Analyse longitudinale des impacts de la gratuité des soins aux enfants au Burkina Faso Presentation Transcript

  • Analyse longitudinale de l’impact de lagratuité des soins au Burkina FasoSymposium Teasdale Corti, Ottawa, 1-3octobre 2012Slim Haddad, Valéry Ridde, David ZombréUniversité de Montréal / CRCHUM
  • Contexte• Subvention gouvernementale: • 2007: ≈80% coût de l’accouchement • Portée nationale• Subvention “gratuité totale” 2009 • 2 districts – ONG Help (UE) • « Gratuité » points de service • Accouchement et consultations enfants 0-5 • Mesures d’accompagnement : formation, supervision• Résultats? • Efficacité? • Correction iniquités d’accès? Distribution des bienfaits? 2
  • Évaluation des conséquences1. Efficacité de l’intervention • Accouchements assistés • Gains additionnels (après subvention SONU 2007) • Durabilité des effets • Recours aux soins 0-5 ans • Gains / fréquentation Centres de santé • Réduction des délais avant recours aux soins1. Équité? Retombées populations vulnérables? • populations éloignées? • d(CSPS) <5; 5-9; 10+ • populations démunies? • Strates: Q1 ---- Q4. 3
  • Partenariat de recherche 1. Analyse longitudinale fréquentation CSPS (accouchements, consultations 0-5 ans) • 80 centres, 4 districts (2 + 2), [96 mois] 1. Enquête de ménage (n=2300) Période 2008 Interv. 2009 Lieu accouchement Avant X Après Recours aux soins enfants Avant X Après 1. Registres 18 CSPS Dori (12) Djibo (6): fréquentation selon distance parcourue par les consultants.
  • Accouchements mensuels dans les centres de santé (moyenne) Gratuité totale Subvention (SONU) 5
  • 6
  • Effets de l’extension de la gratuité de l’accouchement (I2) Accouchements mensuels moyens par centre en milieu rural. Gains moyens estimés après 1 mois, 1 an, 2 ans et 3 ans. 7
  • Accouchements assistés: gains attribuables à la combinaison des deux interventions ayant conduit à la gratuité totaleDORI URBAIN SEBBA URBAIN Gain (ACCMENSUELS / M0) RR Gain (ACC MENSUELS / M0) RR Dori‐Urb Min Max Sebba‐Urb Min Max M1 ‐7,5 ‐21,7 6,6 0,65 M1 6,7 ‐6,6 20,1 1,19 M12 16,8 ‐0,3 33,9 1,78 M12 23,3 6,9 39,7 1,66 M24 43,3 17,8 68,7 3,02 M24 41,4 16,6 66,2 2,16 M36 69,7 33,6 105,9 4,26 M36 59,4 23,8 95,1 2,67DORI RURAL SEBBA RURAL Gain (ACCMENSUELS / M0) RR Gain (ACC MENSUELS / M0) RR Dori‐Rural Min Max Sebba‐Rural Min Max M1 7,1 4,6 9,5 1,41 M1 10,3 7,3 13,4 1,45 M12 10,8 7,8 13,8 1,63 M12 17,0 13,2 20,8 1,74 M24 14,9 10,0 19,8 1,87 M24 24,3 18,0 30,5 2,06 M36 19,0 11,6 26,4 2,10 M36 31,5 21,9 41,2 2,37 8
  • Accouchements assistés: gains attribuables à la combinaisondes deux interventions ayant conduit à la gratuité totale 9
  • Consultations mensuelles - enfants de moins de 5 ans 10
  • Consultations mensuelles enfants 0-5 ans.Gains moyens estimés 1 mois, 1 an, 2 ans et 3 ans 11
  • Fréquentation des centres de santé par les enfants:effets de l’intervention selon le lieu de résidence 12
  • Effet de l’intervention sur la propensiondes enfants à recourir au centre de santé Caractéristique RR Par strate (1) / (2) Vie en en danger (1) 1.69 [1,22; 2,32] 1.16 Gravité Non (2) 1.46 [1,10 ; 1,93] [0.75; 1,79] d < 5km (1) 1.42 [1,09 ; 1,85] 0.79 Résidence d >= 5km (2) 1.79 [1,31 ; 2,43] [0,53 ; 1,19] 1.13 [0,73 ; 1,74] Q1 (1) 0.65 Revenu Autres quartiles (2) 1.73 [1,43 ; 2,09] [0,43 ; 0,99] Tous 1.52 [1,23 ; 1,88] 13
  • Effets de l’intervention selon le niveau de revenu, l’accessibilité géographique et la condition de l’enfant Tranche de revenu Ratio de risques Quartile 1 Autres quartiles (1) / (2) Résidenc eGravité RR RR RR (distance du CS) 5,23 2,23 2,35 d<5 kmVie en 1,30 20,99 1,29 3,86 0,44 12,45danger 1,28 1,56 0,82 d>5 km 0,90 1,82 0,87 2,79 0,40 1,66 0,87 1,90 0,46 d<5 kmVie non 0,39 1,95 1,23 2,92 0,20 1,04menacée 1,15 1,65 0,70 d>5 km 0,54 2,47 1,20 2,27 0,34 1,42 14
  • Enfants: effets de l’intervention sur les dépensesmédicales* des utilisateursStrate Moyenne Médiane 2008 2009 Gain moyen 2008 2009Maladie grave (1) 2650 (2039) 309 (854) ‐2341 ‐88% 2125 0Maladie non grave 3027 (2217) 468 (1532) ‐2559 ‐85% 2600 0d < 5km 3080 (2239) 221 (638) ‐2859 ‐93% 2550 0d >= 5km 2508 (1939) 791 (2087) ‐1717 ‐68% 2250 0Premier quintile 2898 (2237) 670 (1230) ‐2228 ‐77% 2450 0Autres 2957 (2167) 348 (1365) ‐2609 ‐88% 2500 0Tous 2893 414 ‐2479 ‐86% 2450 0*: incluant : frais de consultation, de traitement, médicaments et tout autrefrais médical chargé lors de la visite au centre de santé. 15
  • Dépenses de santé avant et après l’interventionselon l’intensité du besoin de santé. Fonctions de densité 16
  • Des réponses hétérogènes 17
  • Accouchements: évolution des gains estimés par centre de santé 18
  • Observations inférieures aux prévisions ou réponse moindre aux interventionsCauses Structurelles Causes non structurelles• Faible taille de la population • Tensions entre villages couverte par le centre • Tensions ou interactions• Population excentrée négatives avec la population (CSPS éloignés des villages) • Départ d’un agent de santé• Difficultés d’accès • Utilisateurs se rendant dans• Mouvements migratoires des centres voisins temporaires ou permanents (orpaillage)• Réticence de certaines populations à fréquenter le centre (?)
  • Observations supérieures aux prévisionsou réponse forte aux interventionsCauses Structurelles Causes non structurellesBonne accessibilité géographique, Mesures dissuasives (pénalitésPopulation concentrée autour du temporairement imposées par lescentre municipalités aux femmesCentre situé dans un village - accouchant à domicilecarrefour, avec un marché, etc.  Leadership et dynamisme desAttraction exercée par la présence agents de santéd’un site aurifère  Bonnes interactions entre le centre et la population
  • Conclusions• Efficacité de la subvention à 100% • Effet immédiat & progressif & durable • Gain MARGINAL après couverture à 80% des couts SONU• Retombées favorables / populations défavorisées • Pas de « capture » des bénéfices par les classes urbaines / privilégiées. • Résidants distants des CSPS • Pauvres SI besoin élevé et proximité géographique • Tout le monde sauve de l’argent. 21
  • Conclusions (2)• Entrée dans l’ère POST-IB?• Impacts santé – survie populations vulnérables? 22