Your SlideShare is downloading. ×
Bilan des communes énerg éthiques, développement durable et économies substantielles
Bilan des communes énerg éthiques, développement durable et économies substantielles
Bilan des communes énerg éthiques, développement durable et économies substantielles
Bilan des communes énerg éthiques, développement durable et économies substantielles
Bilan des communes énerg éthiques, développement durable et économies substantielles
Bilan des communes énerg éthiques, développement durable et économies substantielles
Bilan des communes énerg éthiques, développement durable et économies substantielles
Bilan des communes énerg éthiques, développement durable et économies substantielles
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Bilan des communes énerg éthiques, développement durable et économies substantielles

869

Published on

Plus d'infos: www.uvcw.be …

Plus d'infos: www.uvcw.be
Qui mieux que les municipalités engagées depuis 2007 sur la voie d’une maîtrise énergétique peuvent témoigner de la nécessité de soutenir les initiatives prises via le programme « Communes Energ-éthiques » ?

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
869
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Énergie LE BILAN DES COMMUNES ÉNERGÉTHIQUES Développement durable et économies substantielles ALAIN DEPRET SECRÉTAIRE DE RÉDACTION Qui mieux que les municipalités engagées depuis 2007 sur la voie d’une maîtrise énergétique peuvent témoigner de la nécessité de soutenir les initiatives prises via le programme « Communes Energ-éthiques » ? A UJOURD’HUI, DANS CES COM Mouvement communal s’est donc déplacé Didier D’Oultremont, Bourgmestre de MUNES, on dresse un bilan plus en Wallonie pour rencontrer divers inter- Thimister-Clermont, Éric Vanpoelvoorde, que positif. Partout, le conseiller en locuteurs, parmi d’autres, comme autant Échevin à Gembloux, Paul Mathy, Échevin énergie est devenu incontournable de témoins de leurs premières années à Spa, et Robert Janclaes, Échevin à Bae- et a permis à l’administration locale d’en- d’activité au service des communes et des len, qui se sont exprimés sur le sujet. Alors, granger des économies considérables. Le citoyens en la matière. Tour à tour, c’est Messieurs, on continue de plus belle ?44 MOUVEMENT COMMUNAL N°857 AVRIL 2011
  • 2. DOSSIER DIDIER D’OULTREMONT, BOURGMESTRE DE THIMISTERCLERMONT « Sans conseiller en énergie, il n’y aurait pas de dynamique continue »Pouvez-vous nous rappeler dans quelles Il s’agit donc là d’un bel exemple de syner- il faut intervenir, mais aussi de vérifier lacirconstances Thimister-Clermont est gie entre communes voisines… réalité de la consommation énergétique.devenue une commune énerg-éthique ? En effet. Nous sommes à la base du projet Vous avez, depuis, entrepris des travauxCa n’a pas été facile d’être reconnu comme « communes énerg-éthiques » pour les dans les bâtiments ?commune énerg-éthique. C’est lors d’un deux communes. Nous en sommes le Nous avons en effet retravaillé l’isolationdeuxième tour que notre demande a été porteur auprès de la Région wallonne et des bâtiments, tout en incitant leacceptée par la Région wallonne. Étant nous étions donc tout à fait d’accord que personnel à une certaine discipline. Ledonné que Thimister-Clermont est une la synergie se mette en place. Nous avions conseiller en énergie a également repris lepetite commune, nous avons décidé de entendu que Plombières était demandeur schéma de distribution d’eau chaude : il aposer notre candidature avec la commune et nous avons mutualisé les efforts entre vérifié si les radiateurs étaient en nombrevoisine de Plombières. Notre conseiller petites communes. suffisant dans chacun des locaux et il aen énergie partage donc son temps entre En quoi consiste exactement le travail incité à quelques petites améliorations.les deux communes. Étant moi-même quotidien de votre conseiller en énergie ? Au niveau des écoles, nous bénéficionsen charge de l’énergie, c’est évidemment Son rôle est de faire un diagnostic des de subsides gouvernementaux pour desbeaucoup plus agréable de pouvoir consommations d’énergie au sein des travaux de première nécessité. Nous ycompter sur la présence d’un technicien en bâtiments communaux. Il examine toutes avons donc remplacé les toitures, lesla matière au sein de l’administration. C’est les factures et tente ensuite d’établir un châssis et l’isolation. De plus, dans le cadredéjà notre deuxième conseiller en énergie. bilan, d’année en année, pour rectifier ce d’un programme Ureba exceptionnel,Ainsi, le premier s’est surtout centré sur qui a lieu d’être. Pour ce faire, il a donc dû on y remplace des chaudières devenuesl’information donnée aux citoyens. Le mettre en place un cadastre énergétiquergétique obsolètes.deuxième, l’actuel, travaille, lui, sur une des bâtiments. Cela lui permet de faire un Je pense que vouscomptabilité énergétique. roits classement et d’identifier les endroits où avez également été particulière- ment actifs en matière d’éclai- rage public… AVR 2011 N°85 MOUVEMEN COMMUNAL AVRIIL 2011 N°857 MOUVEMENT COMMUNAL 45 AVRIL 2011 N°857 MOUVEMENT COMMUNAL 45 57 UVEM
  • 3. Énergie Au sein de l’intercommunale dont nous exemple, sur le territoire, un zoning assez Porte-t-il directement des projets auprès faisons partie, nous avons passé, avec vingt conséquent. Il a ainsi permis, par ses du conseil communal ? Vos collègues man- autres communes, un marché groupé pour compétences techniques, d’y diminuer la dataires sont-ils conscients que les choses l’achat d’énergie, histoire de diminuer les consommation énergétique. C’est aussi le ont changé depuis son arrivée ? factures. En matière d’éclairage public, cas pour un très gros projet d’extension La communication fonctionne en fait je me suis cependant aperçu que nous et de rénovation d’une maison de repos. dans les deux sens. Ainsi, je viens, par étions la commune où la puissance Donc chaque fois qu’il y a une opportunité, exemple, de lui demander de présenter moyenne par lampe était la plus élevée. on essaie d’en profiter pour réfléchir à un bilan de son travail au conseil Nous réfléchissons donc actuellement améliorer la PEB. communal. Mais, quand il s’agit d’évaluer à remplacer certaines lampes et nous En matière de consommation, la men- la possibilité d’obtenir des subsides, allons donc diminuer la puissance totale talité a-t-elle changé au sein de votre c’est plutôt auprès du collège qu’il doit de l’éclairage public de 12 %. Je déplore administration depuis l’arrivée de votre présenter les dossiers. d’ailleurs, dans le cadre du plan Epure conseiller en énergie ? Quel est votre avis sur le futur des conseil- auquel nous adhérons, qu’il n’y ait pas Avant son arrivée, je n’avais jamais le temps lers en énergie en Région wallonne ? Vous de subside pour aider à remplacer les de m’attaquer à ce genre de choses, même si pensez qu’il faut amplifier le phénomène, lampes à puissance trop élevée et pour le sujet m’intéressait déjà au plus haut point. le faire perdurer ? aider à jouer sur la puissance globale Chaque décision était ponctuelle et il n’y Il faut continuer, absolument. Car une de l’éclairage. C’est dommage car notre avait donc pas de réflexion globale. Donc, petite commune comme la nôtre n’a initiative me semble, malgré qu’elle soit il me semble clair que, grâce au conseiller pas les moyens d’engager du personnel isolée, tout à fait judicieuse. énergie, notre quotidien a vraiment changé. compétent dans tous les domaines. À Est-il du ressort de votre conseiller en Les citoyens s’en rendent d’ailleurs compte Thimister-Clermont, tout le monde espère énergie de vérifier également la perfor- puisque le nombre d’entretiens augmente donc que le subside va perdurer. Cela mance énergétique des bâtiments privés ? régulièrement. Sans conseiller en énergie, semble bien parti jusqu’en 2014, mais En effet. Il suit aussi, au niveau de son je crois qu’il n’y aurait pas de dynamique j’espère que cela sera le cas aussi au-delà. travail journalier, toutes les nouvelles continue en matière d’énergie. Sans lui, Pour moi, l’énergie reste l’une des matières constructions, les nouveaux permis nous n’aurions sans doute pas pu mettre en essentielles dans la diversité des sujets déposés à la commune. On possède, par place tout ce que nous avons fait jusqu’ici. traités par la commune. ÉRIC VANPOELVOORDE, ÉCHEVIN À GEMBLOUX « La révolution verte doit aussi passer par la commune » La Commune de Gembloux est, depuis pas réfléchir à la performance énergétique de insi, dossiers transversaux. Il est ainsi, par mal d’années déjà, à la pointe en matière nos bâtiments. Nous avons donc commencé exemple, capable de rédiger des cahiers de ahiers environnementale… L’arrivée de votre par dresser un cadastre. Assez rapidement, charges, il intervient au niveau du service u conseiller en énergie était-elle dans la nous nous sommes rendu compte que novation, des travaux quand on fait de la rénovation, droite lignée des initiatives prises jusqu’ici les citoyens demandaient à recevoir plus il suit les chantiers et travaille en étroite en matière énergétique ? d’information à ce sujet. Ce fut donc le collaboration avec les bureaux d’étude… Notre conseiller en énergie est entré en premier travail de l’éco-conseiller : la mptables, Quand on observe nos tableaux comptables, fonction fin 2007. Nous nous inscrivions sensibilisation de la population, mais aussi on remarque que le conseiller pourrait très rrait alors déjà dans la mouvance des communes des employés communaux. alisées. bien se payer sur les économies réalisées. Palme. Déjà en 2001, nous avions créé un Le subside « communes énerg-éthiques » Vous pensez que la Région wallonne lonne échevinat dédié à l’énergie et nous avions venait donc à point nommé. Si celui-ci pourrait dès lors vous aider autre-utre- engagé une éco-conseillère qui avait suivi venait à disparaître, seriez-vous tout de ment aujourd’hui ? une formation énergie pour mettre en même prêts à continuer votre travail en ce L’important, pour nous, c’est est place un service de l’énergie à la Ville de sens ? l’accompagnement technique que ue Gembloux. Celui-ci travaillait en étroite Je vois mal, aujourd’hui, comment nous la Région wallonne propose. En collaboration avec le service des travaux, pourrions nous passer du conseiller énergie, effet, il y a beaucoup de journées s puisque la volonté du collège était de devenu incontournable dans de nombreux de formation, une mise en réseau u46 MOUVEMENT COMMUNAL N°857 AVRIL 2011
  • 4. DOSSIER aménagement du territoire, le service urbanisme, le service environnement, le service mobilité et le service logement. Tous ces services travaillent ensemble quand il s’agit d’un projet de construction. Il est donc important que tous soient de bonne volonté pour arriver à faire avancer les dossiers. Votre conseiller en énergie est-il chargé de réfléchir en termes de synergie entre, par exemple, la commune et le CPAS ? Tout à fait. L’une de ses missions est de se mettre à la disposition de services extérieurs, du CPAS, de la zone de police, des pompiers, des asbl paracommunales, des PME… Vous savez, de nombreuses personnes viennent, au jour le jour, questionner notre conseiller en énergie. Ainsi, en essayant au mieux de mutualiser les efforts, nous avons lancé des groupements d’achats solaire, thermique et photovoltaïque avec un collectif de citoyens qui s’est créé à Gembloux. Les dossiers ne doivent pas manquer… Avez-vous d’autres projets en matière de rationalisation d’énergie ? On continue notamment à travailler sur le cadastre énergétique et la comptabilité énergétique des bâtiments. C’est important car tout chantier doit, selon nous, être suivi correctement. Malgré les cahiers de charges, le dialogue n’est ainsi pas toujours facile avec les architectes et les entrepreneurs. Sinon, nous avons de grands dossiers d’investissement, dans le secteur sportif notamment. Il me semble également qu’il vavia l’UVCW, des échanges, ce qui nous énergie permettent d’aller en ce sens. Ce falloir monter d’un cran en ce qui concerne permet de suivre les initiatives serait donc dommage de ne plus pouvoir la sensibilisation des citoyens. À Gembloux, et les expériences qui se font compter sur l’aide de la Région wallonne nous avons donc la chance d’avoir un ailleurs. Chaque bâtiment à ce propos, car il reste pas mal de travail à conseiller en environnement et un conseiller doit être approché accomplir. en énergie, mais il faudrait plus de personnel différemment, de manière Quel est, selon vous, en ce qui concerne la si l’on voulait vraiment augmenter en rationnelle certes, mais place du conseiller en énergie au sein de puissance et gérer le maximum de dossiers. avec audace et innovation. l’administration, le point le plus impor- Quel serait votre conseil aux communes Et l’encadrement et le suivi tant à préserver ? qui voudraient se lancer dans l’aventure des conseillers en Ce qui est, pour moi, le plus fondamental, énergétique ? c’est de travailler de manière transversale. Je pense que la matière énergétique est En matière d’environnement, de cadre de devenue incontournable aujourd’hui pour vie, et singulièrement d’énergie, cela ne toute commune durable. On ne peut plus saurait en être autrement. Il faut que l’on gérer une commune comme on le faisait mette en place des procédures où tout le il y a dix ans car l’énergie est devenue monde collabore. C’est pour cela que nous impayable. La comptabilité énergétique est avons voulu, à Gembloux, que le service ainsi devenue fondamentale et la commune énergie rejoigne au plus vite le service des a une réelle mission de sensibilisation et travaux. Cela a donc quand même pas d’accompagnement auprès du citoyen. Il mal changé notre façon de travailler au s’agit d’un service au public aussi important quotidien. En matière d’urbanisme, et pertinent que la délivrance des cartes par exemple, on a ainsi mis en place d’identité, je pense. La révolution verte doit un processus qui regroupe le service donc aussi passer par la commune. AVRIL 2011 N°857 MOUVEMENT COMMUNAL 47
  • 5. Énergie PAUL MATHY, ÉCHEVIN À SPA « Nous ne pourrions faire sans le conseiller en énergie aujourd’hui » Quel est votre avis sur le détour éner- Oui, tout à fait. Avant, il ne nous aurait gétique que prennent les communes ainsi pas été possible de mener un aujourd’hui ? cadastre énergétique de nos bâtiments, Je crois que c’est un mal nécessaire par exemple. Ce n’était d’ailleurs pas du parce que la hausse des coûts en matière tout une priorité communale, cela nous énergétique mange une grande partie échappait complètement. Car, grâce à lui, du budget communal. Il est donc plus nous avons aujourd’hui une vue plus fine qu’indispensable de bien gérer ces et rigoureuse des factures énergétiques dépenses. Si nous n’avions pas eu une qui nous arrivent. Je pense que c’est plutôt personne à temps plein sur ce sujet à le conseiller en énergie qui propose au Spa, je pense que cela aurait été une collège de réfléchir autrement. Et bien catastrophe. Et puis, cela me semble entendu, le collège embraye parce qu’il Nous avons en projet un espace chaufferie également important que l’information à s’agit généralement d’investissements qui mutualisé en ligne directe avec le facilitateur ce sujet puisse être communiquée auprès vont permettre de faire des économies. bois afin d’alimenter plusieurs bâtiments des citoyens, car rien n’est simple dans le Nous avons donc, dans un premier communaux. Ce projet sera bientôt domaine énergétique. temps, privilégié les investissements présenté auprès de la Région wallonne car Et puis, votre conseiller en énergie peut aux « returns » courts. En ce domaine, le nous nous inscrivons ici clairement dans également gérer la performance énergé- conseiller en énergie est l’élément moteur un projet de développement durable. On tique des bâtiments… de la réflexion. espère d’ailleurs bien que les citoyens En effet, et pas seulement pour les bâtiments Avez-vous tenté de chiffrer les économies s’y intéresseront et qu’ils y adhéreront administratifs, d’ailleurs. Les architectes ne réalisées depuis son arrivée ? rapidement. Spa peut, à mon sens, être un sont ainsi, je le crains, pas encore tout à fait Oui. C’est le cas, par exemple, pour modèle en cette matière. Ainsi, nous nous prêts à gérer correctement la performance l’éclairage public. On va ainsi lancer occupons déjà beaucoup de la protection énergétique des bâtiments. Donc, de un nouveau programme en cette de nos sources d’eau. nombreux dossiers de construction matière. On a commencé à remplacer Avant l’arrivée du conseiller en énergie, doivent malheureusement être revus. les 150 armatures qui étaient les plus comment cela se passait-il ? Vous aviez Certains constructeurs prennent d’ailleurs consommatrices. Les gains sont donc déjà créé un service énergie au sein de ce phénomène un peu à la légère et il est de doubles : en termes de consommation l’administration communale ? notre devoir de les réorienter au mieux afin et en termes de luminescence. Question Il existait déjà, mais il n’était pas qu’ils respectent les nouvelles normes en chiffres, nous avons, depuis 2008, mené professionnalisé. L’énergie était gérée au la matière. Cela aussi participe du travail quelques programmes de cogénération et cas par cas, sans aucune vision globale. du conseiller en énergie. Il a au moins deux d’isolation, nous avons traité 194 permis Pour nous, ce service est devenu essentiel pôles d’attractivité : le service des travaux, d’urbanisme, nous avons répondu à 706 pour deux raisons : le coût de l’énergie qui est toujours intéressé par le lancement sollicitations du public et nous avons mené qui a fortement augmenté et qui a obligé des dossiers et des cahiers des charges, et 43 actions précises en ce qui concerne les communes à s’intéresser de près au le service de l’urbanisme puisqu’il doit les diminutions d’énergie. Même s’il est phénomène, et l’engagement du conseiller aussi gérer tout l’aspect PEB. difficile de mesurer réellement l’impact en énergie qui s’est montré d’emblée Est-ce que l’arrivée d’un conseiller en budgétaire, je peux vous dire que les beaucoup plus méthodique que nous ne énergie dans la commune a changé votre économies sont conséquentes. pouvions l’être. Il n’y a pas de doute, nous façon de fonctionner ? Vous avez d’autres actions en vue ? ne pourrions faire sans aujourd’hui.48 MOUVEMENT COMMUNAL N°857 AVRIL 2011
  • 6. DOSSIERVous êtes confiant en l’avenir à propos de Vous semblez craindre quelque chose… l’administration, il est de notre intérêt dece service ? Vous sauriez le pérenniser sans Nous avons tout simplement peur qu’un la garder le plus longtemps possible. Celasubside ? jour on nous supprime les points APE. Et, à me semble logique. Comme dans touteJ’espère qu’on ne fera pas des économies un moment, nous nous sommes d’ailleurs autre entreprise, si on a quelqu’un deen supprimant cette fonction dans les posé beaucoup de questions car l’avenir performant, on ne va pas s’en séparer. Decommunes parce que ce sont des emplois était plutôt incertain. Mais bon, pour le plus, l’énergie est devenue un des outilsqui sont rentables et qui permettent aux moment, tout va bien. indispensables de la gestion communale,communes des économies importantes. Le tant au niveau urbanistique qu’auconseiller en énergie nous permet d’aller Vous pensez, malgré tout, que Spa serait niveau des travaux et des économiesvers une meilleure professionnalisation prête à reprendre le conseiller en énergie d’énergie. En tout cas, le développementde façon durable. Pour moi, il est essentiel sur fonds propres ? durable interpelle aujourd’hui tous lesde ne pas changer la manière dont cela est Oui, je pense. Vous savez, quand on a une mandataires, quelle que soit leur couleursubsidié. personne d’une telle qualité au sein de politique. AVRIL 2011 N°857 MOUVEMENT COMMUNAL 49
  • 7. Énergie ROBERT JANCLAES, ÉCHEVIN À BAELEN « L’aspect durable fait désormais partie de notre réflexion » Qu’avez-vous fait en matière d’éner- la chaudière de 50 %. De même pour la prochainement être mis en place. Une gie dans votre commune ces dernières maison communale, l’isolation nous a chaudière à pellets émet ainsi sept fois années ? permis d’utiliser 50 kw pour une surface moins de CO2 qu’une chaudière au gaz. Nous avons malheureusement subi un de 900 m2. Tous ces éléments de bonne Il s’agira d’un double compteur : l’un qui incendie ravageur dans nos bâtiments isolation nous permettent d’avoir une montre le CO2 produit avec les pellets, administratifs. Nous avons donc pris ce chaudière centrale de 200 kw seulement. l’autre indiquant les rejets de CO2 si on désastre comme une réelle opportunité, Avez-vous des résultats chiffrables sur avait continué à chauffer les bâtiments d’autant que nous avons reçu, en parallèle, les économies que vous auriez depuis avec une chaudière au gaz. Je pense que des subsides pour la création d’une réalisées ? les résultats seront très parlants. nouvelle école. L’occasion était trop C’est le premier hiver pour notre chaudière D’autres projets, peut-être ? belle : nous avons donc tout construit en et l’on compte sur une économie d’énergie Oui. Nous avons ainsi un projet de recherchant l’optimisation énergétique de 10 000 euros. Ce n’est pas rien. La rénovation de l’ancien bureau de police et technologique. Nous avons d’emblée gestion de la chaudière a été confiée à de Baelen qui va nous permettre de opté pour une chaudière centrale à une entreprise. Il s’agit d’un contrat de communiquer vers le citoyen sur le sujet pellets qui chauffe donc depuis la maison trois ans. Elle nous assure un rendement du développement durable. Dans cette communale, le centre culturel, la cafétéria, de 95 % de disponibilité de la chaudière. ancienne bâtisse, nous allons mener une le CPAS et une ancienne école. Nous Par le système de supervision, on s’est étude énergétique afin de démontrer à avons aussi équipé la nouvelle école toutefois donné les moyens de suivre les la population qu’une isolation correcte d’une ventilation mécanique et cela chiffres qui figurent au cahier des charges est nécessaire pour faire des économies nous a permis de réduire la capacité de et de les vérifier. Un compteur de CO2 va d’énergie.50 MOUVEMENT COMMUNAL N°857 AVRIL 2011
  • 8. DOSSIER C’est donc un critère de sélection pour choisir nos maîtres d’ouvrage. LE PROJET Avant l’arrivée de votre conseiller en éner- gie, était-ce déjà dans l’esprit de Baelen de DOIT ÊTRE travailler dans le durable ? C’était effectivement un point du VIABLE SANS programme électoral de la nouvelle équipe. Nous avons aussi un PCDR dans SUBVENTION lequel ont été rassemblés des objectifs qui concernent l’énergie et la commune durable. L’investissement durable y est un des points prioritaires. Quel est votre avis sur le subventionne- Selon vous, quelle est la plus-value appor- ment du conseiller en énergie ? Vous pen- tée par votre conseiller en énergie ? sez que ce sera possible de continuer à tra- Pour nous, il est important de compter sur vailler avec lui sur fonds propres ? une personne qui comprend la matière Il est vrai que les subventions viennent à et qui s’en charge pleinement. D’ici peu, point pour financer ces projets et pour les nous allons ainsi mesurer l’efficacité justifier à 200 %… Mais, dans notre esprit, de notre système de chauffage et nous le projet doit être viable sans subvention. allons mettre au point une supervision Je reste convaincu que le coût de l’énergie de l’ensemble du bâti car le système sera va encore augmenter et je trouve donc bientôt étendu à l’ensemble des bâtiments. préférable et plus rentable de faire Cette supervision nous permettra de l’investissement maintenant, plutôt que vérifier les consommations à partir d’un dans trois ans. Ce sont des projets pour seul point, le rendement de la chaudière lesquels le collège accepte d’emprunter carVous avez aussi, je pense, un projet et la distribution sous forme de kw. Cette ils sont équilibrés. Les économies d’énergieéolien… mission sera évidemment confiée au vont ainsi rembourser une grande partieEn effet. Il y a deux ans d’ici, nous avons conseiller en énergie. de l’argent emprunté.démarré, en collaboration avec les Dans les processus de décision et de En conclusion, quel est votre bilan sur lesCommunes de Limbourg, Welkenraedt, réflexion du collège, avez-vous pu consta- « Communes Energ-éthiques » ? Faut-ilDison et Thimister, une étude concernant ter une plus grande prise conscience de poursuivre dans cette voie, selon vous ?le potentiel éolien. Nous avons trouvé deux l’énergie depuis son arrivée ? C’est en effet une excellente initiative. Enpoints d’ancrage où l’on pourrait placer des Oui, et je pense que cela est primordial. tant que petite commune, il est ainsi parfoiséoliennes et il est prévu que la population Toute décision du collège se prend en plus difficile d’être certain de sa décisionparticipe à leur mise en place. Les fonction d’une gestion durable. De plus, lorsque l’on est confronté au besoin de fairerevenus engendrés par la surproduction la nouvelle équipe mise en place est plus des économies d’énergie. Et donc, lorsquereviendront ensuite aux communes. Mais jeune et cela facilite la prise de décision l’on a senti que la Région wallonne ainsile dossier est en cours et nous n’avons en ce sens. L’aspect durable fait désormais que l’Union des Villes et Communes depas encore envoyé notre demande partie de notre réflexion. Tous nos cahiers Wallonie allaient dans le même sens, nousd’implantation à la Région wallonne. de charges comportent un volet énergie. n’avons plus hésité une seule seconde. AVRIL 2011 N°857 MOUVEMENT COMMUNAL 51

×