Importance de l interdiction du riba

1,171 views
1,082 views

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
1,171
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
11
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Importance de l interdiction du riba

  1. 1. L’IMPORTANCE DE L’INTERDICTION DU RIBA EN ISLAM Imran N. Hosein Dimanche 5 Chawwal 1432 Première publication : 1996L’auteur est le directeur des Etudes Islamiques, au Comité mixte des organisations Musulmanes duGrand New York.
  2. 2. Anas (Radhi Allahou ‘anhou) a dit qu’il a entendu le Prophète d’Allah (sallalahou ‘alayhi wa sallam)dire : « Parmi les Signes de la Dernière Heure, il y aura la suppression du savoir et l’abondance del’ignorance […] »(Bukhari, Muslim) Il existe une ignorance généralisée chez les Musulmans de notre époque en ce qui concernele sujet de l’interdiction du Riba en Islam. Et pourtant, il nous semble depuis New York, capitalemondiale du Riba, qu’il n’y a probablement pas d’autre sujet plus important que celui-ci vers lequelles Musulmans devraient diriger leur attention, car c’est à partir de là que la plus féroce des attaquesa été lancée par les ennemis d’Allah (soubhanahou wa ta’ala). L’ignorance endémique concernantl’interdiction du Riba est le plus certainement la confirmation du Signe de la Dernière Heure dont aparlé le Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam). Toute tentative visant à démontrer l’importance del’interdiction du Riba en Islam se doit d’être fondée sur les deux sources de base de l’Islam, que sontla parole d’Allah (soubhanahou wa ta’ala) et la parole du Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam). LeProphète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) a, au matin du Vendredi 9 Dhul Hijjah 10 AH, a donné laKhutba al Wida’ dans laquelle, entre autres, il a rétroactivement affermi l’interdiction du Riba. Il aainsi parachevé le processus d’éradication totale du Riba de l’économie et de la société sur lesquellesl’Islam exerçait son contrôle. Puis, à une heure proche de la prière de l’Asr du même jour, Allah(soubhanahou wa ta’ala) a envoyé une Révélation annonçant le parachèvement essentiel duprocessus de Révélation de la guidance Divine à l’humanité : ۡ ُ َ ‫…ٱ ۡ َ ۡم َٕ َ ٱ ِ َ آ َ ُوا ِ د ِ ُ ۡ ََ َ ۡ َ ۡه ۡ َٱ ۡ َ ۡنۚ ٱ ۡ َ ۡم أآۡ َ ۡ ُ َ ُ ۡ د‬ ِ ََ ِ ‫ُ و‬ ِ ْ َ ِ َ … ً ‫وأ ۡ َ ۡ ُ ََ ۡ ُ ۡ ِ ۡ َ ِ ور ِ ُ َ ُ ُ ٱ ِۡ َۡـٰ َ د‬ ِ ََ ََ« […] Aujourd’hui, les mécréants désespèrent de (détruire) votre religion: ne les craignez donc pas etcraignez-Moi. Aujourd’hui, J’ai parachevé pour vous votre religion, et accompli sur vous Mon bienfait.Et J’agrée pour vous Din Al Islam (c.à.d. la soumission à la Volonté Suprême d’Allah). […] »(Coran, Al Ma’idah 5 :3) Il semblait certainement que le processus de Révélation Divine des versets du Coran étaitarrivé à sa fin. Et pourtant, ce n’était pas le cas. Le Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) asuccombé quelques dix-huit jours après la révélation du verset ci-dessus. Très peu avant sa mort,cependant, Allah (soubhanahou wa ta’ala) a envoyé la toute dernière révélation avec laquelle il aparachevé la Révélation du Coran. En fait, cette dernière révélation a aussi terminé le processus deRévélation de la guidance Divine qui avait débuté avec notre père Adam (‘alayhi salam), et qui a durédes milliers d’années. Il ne peut subsister aucun doute quant au fait que le sujet choisi dans ladernière Révélation soit d’une importance suprême. Quelle était cette Révélation ?
  3. 3. La Dernière Révélation Dans la dernière révélation, Allah (soubhanahou wa ta’ala), le Sage, a choisi de revenir sur unsujet qui avait déjà été traité au biais de Révélations antérieures (dans le Coran, aussi bien que dansla Torah, les Psaumes, et l’Evangile), à savoir le sujet de l’interdiction du Riba. Sous l’autoritéd’Ahadiths reçus par à la fois Ibn Abbas (Radhiallahou ‘anhou) et de Omar (Radhiallahou ‘anhou),nous savons que la dernière Révélation reçue par le Prophète béni (sallalahou ‘alayhi wa sallam),juste avant sa mort, était le passage dans la Sourate Al Baqarah (2 :278-281) qui traite du Riba :« Omar Ibn Khattab (Radhiallahou ‘anhou) a dit : « Le dernier verset à avoir été révélé était à proposdu Riba, mais le Messager d’Allah (sallalahou ‘alayhi wa sallam) a été pris sans nous l’avoir expliqué ;abandonnez donc non seulement le Riba, mais aussi Riibah (tout ce qui peut émettre un doute dansl’esprit à propos de sa légalité (NDT : fait d’être licite)) »(Ibn Majah, Darimi).« Ô les croyants! Craignez Allah; et renoncez au reliquat du Riba (qui vous est dû), si vous êtescroyants […] (jusqu’à) […] et personne ne sera lésé » (Al Baqarah 2 :278-281). Ibn Abbas(Radhiallahou ‘anhou) a dit : « C’était le dernier verset révélé au Prophète (sallalahou ‘alayhi wasallam) »(Boukhari) Cette dernière Révélation a confirmé l’affermissement rétroactif par le Prophète de lalégislation interdisant le Riba dans la Khutba al Wida’ depuis le Mont Arafat. Cette révélation setrouve dans ce passage du Coran. Nous citons la totalité du passage avec des commentairesexplicatifs : َ‫ٱ ِ َ ُ ِ ُ ن أ ۡ َٲَ ُ ِﭑ ۡ ِ َٱ َ ر ِ ا و ََ ِ َ ً ََ ُ ۡ أ ۡ ُه ۡ ِ َ ر ِ ۡ و‬ َ َ ُ َ َ ِ ‫و‬ ََ ‫َ ۡف ََ ۡ ِ ۡ وَ ه ۡ َ ۡ َُ ن ۝ ٱ ِ َ َ ۡ ُُ ن ٱ َ ٰا َ َ ُ ُ ن إ آ َ َ ُ م ٱ ِى‬ ُ َ َِ ْ َ َ ُ َ ٌ َ ۡ َ ۡ ‫َ َ َ ُ ُ ٱ ۡ َـٰ ُ ِ َ ٱ ۡ َ ۚ َٲِ َ َِ ُ ۡ َ ُ ٓا إ َ ٱ ۡ َ ۡ ُ ِ ۡ ُ ٱ َ ْٰاۗ وأ َ ٱ ُ ٱ‬ ََ ِْ ‫ذ‬ ِۖ ‫و َ م ٱ َ ْٰاۚ َ َ َٓء ُ ۥ َ ۡ ِ َ ٌ ر ِۦ َﭑ َ َ ٰ ََ ُ ۥ َ ََ َ وأ ۡ ُ ُ ۥۤ إَ ٱ‬ ِ ََ َ َ َ ِ ۡ ُ‫و َ ۡ َ د َُوَـٰٕ َ أ ۡ َـٰ ُ ٱ رۖ ه ۡ ِ ﮩ َـِٰ ُون ۝ َ ۡ َ ُ ٱ ُ ٱ َ ٰا و‬ َ ْ َ َ ُ ِ َ ِٓ ْ َ َ ِ ٰ‫ٱ َ َـٰ ِۗ َٱ ُ َ ُ ِ آ آ ر أ ِ ٍ ۝ ِن ٱ ِ َ ءا َُ ا و َ ُِ ا ٱ ـِٰ َـ‬ ْ َ ْ َ ‫إ‬ ٍَ َ ُ ‫و‬ ۡ ‫وأ َ ُ ا ٱ َ ٰة و َا َ ُا ٱ َ ٰة َ ُ ۡ أ ۡ ُه ۡ ِ َ ر ِ ۡ وَ َ ۡف ََ ۡ ِ ۡ وَ ه‬ ُ َ ٌ َ َ ُ َ َ ْ ‫َ َء‬ ْ ََ ُ ‫َ ۡ َُ ن ۝ َـَٰ َ ٱ ِ َ َا َ ُ ا ٱ ُ ا ٱ َ وذ ُوا َ َ ِ َ ِ َ ٱ َ ٰٓا ِن آ‬ ُ ‫ْإ‬ ْ ‫َ َر‬ ْ ْ ‫ء‬ ٓ َ ‫ۡ ِ ِ َ۝ َِن ۡ َ ۡ َُ ا َ ۡذُ ا ِ َ ۡب َ ٱ ِ ور ُ ِ ِۦۖ وِن ُ ُۡ ۡ ََ ُ ۡ ر ُوس‬ ُ ‫ُء‬ ‫َإ‬ ََ ٍ ْ َ ْ ‫أ ۡ َٲِ ُ ۡ َ َ ِۡ ُ ن وَ ُ َۡ ُ ن ۝ وِن آ ن ُو ُ ۡ َة َ َ ِ َة إَ ٰ َ ۡ َ َةۚ وَن‬ ‫ٍ۟ َأ‬ ٌِ ٍ۟ ‫َ َإ َ َ ذ‬ َ َ َ ‫َ َ ُ ا َ ۡ ٌ ُ ۡۖ ِن آ ُ ۡ َ َۡ ُ ن ۝ َٱ ُ ا َ ۡ ً ُ ۡ َ ُ ن ِ ِ إَ ٱ ِۖ ُ ُ َ ٰ آ‬ ُ ِ َ ْ ‫َ و‬ ُ ‫إ‬ ْ ‫َ ۡ ٍ َ َ َ ۡ وه ۡ َ ُ َۡ ُ ن‬ َ َُ« Ceux qui, de nuit et de jour, en secret et ouvertement, dépensent leurs biens (dans les bonnesœuvres), ont leur salaire auprès de leur Seigneur. Ils n’ont rien à craindre et ils ne seront point
  4. 4. affligés. Ceux qui consomment le Riba ne se tiennent (au Jour Dernier face à Allah) que comme setient celui que le toucher de Satan a bouleversé (cela pourrait également signifier que le Riba auracorrompu le marché et l’économie au point d’avoir l’apparence d’un marché de chiens enragés). Cela, parcequ’ils disent: «Le commerce est tout à fait comme le Riba».Alors qu’Allah a rendu licite le commerce, et illicite le Riba.Celui, donc, qui cesse (de pratiquer la Riba) dès que lui est venue une (cette) exhortation de sonSeigneur, peut conserver ce qu’il a acquis auparavant (Le Riba qu’il avait auparavant accepté); et sonaffaire dépend d’Allah (c.à.d. que ce sera à Allah de le juger.Il ne sera pas forcé par l’Etat Islamique de rendre le Riba qu’il avait acquise). Mais quiconque récidive (c.à.d.persiste à s’impliquer dans le Riba par exemple en prêtant de la monnaie sur intérêt)... alors les voilà,les gens du Feu! Ils y demeureront éternellement! (Et avec ceci Allah anéantit le Riba et fait fructifierles aumônes (car l’essence du Riba est de « prendre » sans rien « donner » en retour, alors que l’essence del’aumône est de « donner » sans rien « prendre » en retour).Et Allah n’aime pas le mécréant qui s’acharne à pêcher (avec une référence particulière au pêcher duRiba). Ceux qui ont la foi, ont fait de bonnes œuvres, qui ont été constants dans la Salat (prière) etacquitté la Zakat (charité) auront certes leur récompense auprès de leur Seigneur. Pas de crainte poureux, et ils ne seront point affligés.Ô les croyants! Craignez Allah; et renoncez au reliquat du Riba (c.à.d. ce que vous prétendez vous êtredû), si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas (c.à.d. si vous n’abandonnez pas le Riba impayée),alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’Allah et de Son messager (c.à.d. recevez l’annonce d’unultimatum d’une guerre qui libèrera ceux qui ont été opprimés à cause du Riba).Et si vous vous repentez (c.à.d. si vous abandonnez le Riba), vous aurez (vous serez en droit de réclamer)vos capitaux (que vous aviez prêté sur une base de Riba, cest-à-dire que vous n’aurez que le principal ; pas leprincipal plus un montant raisonnable d’intérêts, pas même de frais de services). Vous ne léserez personne,et vous ne serez point lésés (Ceci pourrait être mieux traduit par ceci : En acceptant le retour au seul capitalde la somme prêtée, vous n’infligerez d’injustice à personne, et en abandonnant l’intérêt qui vous était dû, vousne serez pas, vous-mêmes, sujet à une quelconque forme d’injustice).Et si le débiteur est dans la gêne, accordez un sursis jusqu’à ce qu’il lui soit aisé de rembourser. Mais sivous en faites la remise (c.à.d. si vous effacez l’ardoise de sa dette) par charité, c’est bien meilleur pourvous, si vous saviez!Et craignez le jour où vous (c.à.d. toute l’humanité, y compris ceux qui consomment le Riba) serezramenés vers Allah. Alors chaque âme sera pleinement rétribuée de ce qu’elle aura acquis, etpersonne ne sera lésé. »(Coran, Al Baqarah 2 :274-281)Trois questions se posent alors: • Pourquoi Allah le Tout Puissant (soubhanahou wa ta’ala), après avoir envoyé la Révélation annonçant la perfection du Dinn et le parachèvement de Son agrément aux croyants, choisirait d’envoyer une Révélation de plus juste avant la mort du Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) ? • Pourquoi choisirait-Il un moment qui semble être le dernier instant possible pour envoyer cette Révélation (étant donné qu’Omar (Radhiallahou ‘anhou) a affirmé que le Prophète
  5. 5. (sallalahou ‘alayhi wa sallam) est mort sans avoir pu donner une quelconque explication concernant celle-ci) ; l’envoi de cette révélation étant aussi proche, semble-t-il, du moment de la mort du Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) ? • En enfin, la question est : Pourquoi Allah choisirait-Il, lorsqu’il l’a fait, de revenir au thème de l’interdiction du Riba qui avait déjà été traité dans le Coran ?Il existe surement une raison très importante à cela. Allah sait mieux ! Il nous semble que cette dernière Révélation, envoyée postérieurement à la prononciationde la perfection du Dinn révélé et du parachèvement de la Faveur Divine, ne peut être employée quepour réitérer une chose qui réside au cœur même de la Guidance Divine. Alternativement, elle peutêtre utilisée pour diriger l’attention vers la partie de la Guidance Divine dans laquelle la foi ducroyant serait la plus vulnérable à une attaque à venir de la part des ennemis de l’Islam. Le choix du sujet du Riba comme dernière Révélation, le fait qu’Allah soit revenu au sujet duRiba après avoir annoncé la perfection du Din Révélé, et le fait qu’Il ait envoyé la dernière Révélationpeu avant la mort du Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) ; tout ceci semble constituer le plusterrible de tous les avertissements annonçant que le Riba présentera la plus grave de toutes lesmenaces pour la foi , la liberté et la puissance des croyants. Ceci révèle alors l’importance du sujet,au sein duquel réside le potentiel de l’attaque la plus dangereuse, destructrice et dévastatrice contrela foi des croyants, et contre l’intégrité et la puissance de l’Oummah du Prophète (sallalahou ‘alayhiwa sallam).Le Prophète Confirme le plus Grand Danger du Riba Notre analyse semble être confirmée par le fait que le Prophète (sallalahou ‘alayhi wasallam), dans un Hadith reçu d’Abu Huraira, a lui-même prédit la complète réussite finale de cettemême attaque, évidemment lancée par les ennemis de l’Islam, qui verrait toute l’humanité, ycompris les adeptes du Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam), infectée par le Riba.«Il arrivera un jour », a-t-il dit, « où vous ne pourrez pas trouver une seule personne dans toutel’humanité qui ne consommera pas le Riba. Et quiconque prétendra qu’il ne consomme pas le Riba,vraiment la vapeur du Riba l’atteindra. »(Abou Daoud, Mishkat)Selon un autre texte : « […] la poussière du Riba l’atteindra. » Le Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) a ainsi bien mis au clair que le plus grand dangerpour l’intégrité de la Oumma et de l’Iman des croyants viendrait du Riba. Ceci confirmel’avertissement d’Allah le Tout Puissant (soubhanahou wa ta’ala) Lui-même qui a été prononcé dansSon choix du Riba comme dernière Révélation. La prédiction du Prophète (sallalahou ‘alayhi wasallam) concernant la prédominance du Riba est aujourd’hui accomplie. En effet, elle a été réaliséeau cours notre misérable vie ! Elle a été spécifiquement accomplie durant les soixante dix années quinous séparent de la date à laquelle l’Empire Ottoman a été aboli en 1924. Jusqu’à 1924, l’Europecapitaliste basée sur le Riba ne pouvait réussir à s’insérer que dans les régimes qui dirigeaient lesaffaires des Musulmans.Le Khilafah Ottoman, par exemple, a emprunté de l’argent contre intérêts à l’Europe au point d’êtrecontraint, en 1857, de succomber au chantage et, par conséquent, d’abolir la Jizyah et Ahl Al-Dhimma sur tous les territoires de l’Empire Ottoman, en guise de rétribution des encours de sa dette
  6. 6. et des intérêts. Ceci constituait d’ailleurs un exemple classique d’impérialisme financier. Mais c’étaitaussi le début du processus de démantèlement du modèle sacré d’ordre public (ou Etat) dans lemonde de l’Islam (Dar al Islam), et de son remplacement par un modèle Européen laïc dans lequel lasouveraineté avait été écartée d’Allah (soubhanahou wa ta’ala) et donnée à l’Etat. Et c’était un actede Chirk ! Depuis 1924, cependant, le Riba s’est introduit dans l’ensemble de la vie économique desMusulmans du monde entier. L’impérialisme financier inhérent au Riba a pris la totalité du monde del’Islam par la gorge et l’a livré aux mains de ses ennemis aux couteaux aiguisés. En effet, toutel’humanité est maintenant piégée dans le monde du Riba. Non seulement la prophétie du Prophète(sallalahou ‘alayhi wa sallam) a été accomplie suite à la victoire du système bancaire mondial basésur le Riba, et par le biais du Riba qui est inhérent à la monnaie artificielle de papier, de plastique ouélectronique non échangeable, mais elle a également été accomplie par la corruption totale dumarché libre et juste. Le soi disant marché libre d’aujourd’hui est devenu un marché de « panier decrabes », chose anticipée par Ali Ibn Abi Talib (radhi Allahou ‘anhou) qui a dit :«Une époque arrivera certainement où les hommes se mordront les uns les autres […] »(Abou Daoud) Il est également d’une importance cruciale que les Musulmans étudient attentivement laprophétie du Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) dans laquelle il a prédit l’effondrement de lamonnaie laïque artificielle (à savoir de papier, de plastique, électronique, etc.).Abu Bakr ibn Abi Maryam a rapporté qu’il entendit le Messager d’Allah dire : « Une époque arriveracertainement sur l’humanité dans laquelle il n’y aura (plus)rien qui soit utile (ou bénéfique) à part unDinar (une pièce d’or) et un Dirham (une pièce d’argent). »(Ahmad) Cette prophétie du Prophète Mouhammad (sallalahou ‘alayhi wa sallam) est sur le point des’accomplir. Le système monétaire actuel utilise du « papier » pour fabriquer de « l’or ». C’estfrauduleux ! La monnaie artificielle est complètement différente de la monnaie réelle. La monnaieréelle a une valeur intrinsèque, la monnaie papier n’en a aucune. Son unique valeur est celle qui luiest attribuée par les forces du marché. Sa valeur marchande ne peut durer que tant qu’elle susciteune demande dans le marché. La demande est basée sur la confiance. Aussi longtemps que lesgouvernements contrôlaient les marchés monétaires soi disant libres, ils pouvaient intervenir pourprotéger la confiance publique. Mais le marché est aujourd’hui contrôlé par les plus vicieuses et lesplus spéculatives des forces ; des forces emplies d’une irrésistible cupidité, dépourvues de loyauté etde patriotisme. Tout ce qui pourrait sérieusement altérer la confiance du marché causerait unedébâcle spéculative qui réaliserait la prophétie du Prophète Mouhammad (sallalahou ‘alayhi wasallam). Voici un exemple : si les Musulmans prennent le contrôle de leurs ressources pétrolières, etdemandent à ce que les exportations soient payées avec de l’or plutôt qu’avec des dollars faits demonnaie artificielle de papier non-échangeable, il y aurait une perte significative de confiance en lamonnaie papier. Pourquoi serai-ce le cas ? La monnaie non échangeable de papier, de plastique ouélectronique n’a de valeur que si, et tant que, le peuple est préparé à la reconnaitre commepossédant une valeur. Lorsque la confiance du peuple en une devise est ébranlée, sa valeurs’effondre. Une demande de l’or, comme payement pour le pétrole, aura l’effet d’altérer la confianceen la monnaie de papier. Les forces spéculatives existant dans le marché monétaire saisirontâprement cette opportunité pour rafler le pactole. Ce qui, à son tour, peut provoquer l’effondrementde l’actuel système monétaire frauduleux basé sur une monnaie de papier non convertissable. La
  7. 7. monnaie est le fondement même du capital. L’effondrement de la monnaie, qui serait mieux décritepar une fusion, sera témoin de l’effondrement du capitalisme basé sur le Riba. Ceux qui possèdent de la monnaie réelle survivront, alors que les spéculateurs qui ont sutirer avantage de cet effondrement auront fait des profits inégalés. Les populations perdront leursrichesses. Elles seront piégées avec une monnaie contrefaite de papier sans valeur. Ceci est unholocauste financier qui n’attend que son avènement. Et il a aussi été prédit par d’autres personnes,en plus du Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam). Judy Shelton, par exemple, l’a employé commeintitulé de son excellent livre : « Money Meltdown: Restoring Order to the Global Currency System »(New York: The Free Press, 1994) (NDT : « La Fonte de la Monnaie : Remettre de l’Ordre dans leSystème Monétaire Mondial »). Nous ne devons pas oublier, ni permettre au monde d’oublier, le sinistre et spectaculaireeffondrement inédit du Dollar Américain en Janvier 1980 lorsque sa valeur relative à l’Or est tombéeà environ 850$ l’once! (En 1971, l’once était à 35$. Sa valeur actuelle est d’environ 380$). (NDT :l’once d’or à la date de cette traduction, en Septembre2011, est de 1880$). Cet effondrement duDollar a eu lieu immédiatement suite à la Révolution Islamique antioccidentale en Iran qui a remis lecontrôle des larges ressources pétrolières d’Iran aux mains du gouvernement Islamique antisystème. Le Gouvernement Iranien est antisystème étant donné qu’il est basé sur des fondement nonlaïcs et qu’il défie le modèle laïc de société, ainsi que l’ordre mondial politique et économiqueproduit par la civilisation Européenne moderne laïque et incroyante. Pourquoi une révolutionIslamique en Iran menacerait-elle de faire s’effondrer le système monétaire international ? Lesexperts en économie monétaire internationale restent silencieux !Les questions que nous posons maintenant sont les suivantes : • Quel est cet ennemi qui a réussi à introduire au sein de toute l’humanité le Riba qu’Allah (soubhanahou wa ta’ala) avait Lui-même éradiqué ? • Est-ce que son attaque par le Riba contre le genre humain et l’Oummah s’est faite à partir de rien, ou fait-elle partie d’une attaque plus large dirigée vers le foyer même de l’Islam ? La réponse est assez claire. Les forces qui ont fait pénétrer le Riba dans le monde sontapparues en Europe, et ont produit le capitalisme et le communisme, le modèle laïc de société, et lematérialisme incroyant. Ces forces ont produit la civilisation Occidentale moderne. Sans la civilisationOccidentale moderne, il aurait été impossible aux Juifs de forcer leur retour en Terre Sainte afin deré-établir l’Etat d’Israël. Le Coran parle clairement des Juifs qui avaient été punis par Allah Le Tout Puissant(soubhanahou wa ta’ala) et qui avaient été expulsés hors de la Terre Sainte de Palestine. C’est arrivédeux fois avant la Révélation du Coran, d’abord par une armée Babylonienne, puis par une arméeRomaine. Après la deuxième destruction par l’armée Romaine, le Coran a déclaré que les Juifs neseraient pas permis de retourner en Palestine jusqu’à ce que n’arrive un moment spécifique. Le faitest que les Juifs sont retournés en Palestine et qu’ils ont établi leur Etat d’Israël. Il doit être admis,par conséquent, que ce moment spécifique annoncé par le Coran est arrivé. Quel est ce moment ?
  8. 8. ‫و َ َٲم ََ ٰ َ ۡ َ ٍ أهَۡ ۡ َـٰ َٓ أ ُ ۡ َ َ ۡ ِ ُ ن ۝ َ ٰٓ إ َا ُ ِ َ ۡ َ ۡ ُ ج و َ ۡ ُ ج‬ ُ َ ُ ‫ِذ‬ َ َ ٌ َ َ ِ ‫ُ َ َب َ ُِ ن ۝ َٱ ۡ َ َب ٱ ۡ َ ۡ ُ ٱ ۡ َ َِذا ه َ َـٰ ِ َ ٌ أ ۡ َـٰ ُ ٱ‬ َ ِ َ َ ‫و‬ ٍ ‫وه‬ َُ َ ِ ِٰ‫آ َ ُوا َـٰ َ َۡ َ َ ۡ ُ ِ َ َۡ ٍ۟ ۡ هـٰ َا َ ۡ ُ َـ‬ َ ْ َ« Il est défendu aux habitants (les Juifs) dune cité que Nous avons puni (par la destruction) dyretourner (en Terre Sainte de Palestine de laquelle ils ont été expulsés), jusquà ce que Ya’jouj (Gog)et Ma’jouj (Magog) se libèrent (de la barrière de Fer construite par Dhul Quarnayn) et quils sepropagent dans toutes les directions.»(Coran, Al-Anbiyāh’ 21:95-96) Ces forces qui ont émergé dans l’histoire contemporaine et qui ont rendu possible larestauration de l’Etat d’Israël, sont celles-là mêmes qui ont imprégné le genre humain du Riba. LeCoran identifie ces forces du mal comme étant Gog et Magog. Il est donc clair comme de l’eau de roche que cette infiltration de l’Oummah par les forces duRiba représente une attaque contre le foyer même de l’Islam. Le but de lennemi nest rien de moinsque la destruction totale de la foi des croyants!Le Grave Danger du RibaAllah déclare une Guerre pour la Libération des Opprimés Economiques L’importance du sujet de l’interdiction du Riba pourrait être perçue autrement. Allah leSuprême, S’est exprimé avec un langage tellement puissant concernant le pêcher du Riba, que celui-ci est peut-être le plus grand pêcher (à part le Chirk) existant dans le domaine de la croyance ou de laconduite. La Colère d’Allah est si grande que les oppresseurs, qui sont déjà au courant de leur sort, setiendront face à Allah le Tout Puissant (soubhanahou wa ta’ala) après leur résurrection comme unpeuple qui a l’air d’avoir été rendu fou par le toucher de Satan. Allah (soubhanahou wa ta’ala) nepunira pas seulement ce peuple, il leur déclarera la guerre. Allah le Tout Puissant (soubhanahou wata’ala) a déclaré que Lui et Son Messager déclareront la guerre contre ceux qui persistent à pratiquerle Riba (Al Baqarah 2 :279), et cette déclaration, qui constituerait la dernière parole d’Allah, cest-à-dire qu’elle compose la partie de la toute dernière révélation, est indicative de la suprêmeimportance qu’Allah (soubhanahou wa ta’ala) attache au sujet. Dans toute l’histoire de la Révélation Divine, pour autant que je sache, Allah le Tout Puissant,n’a jamais utilisé de langage aussi sévère pour quoique ce soit d’autre que pour le Riba. Sil existaitun doute persistant dans lesprit des gens à propos de limportance suprême de ce sujet, il devraitêtre à présent dissipé. Allah, le Tout Puissant, a donné au Bani Isra’il la formidable démonstration de Sa capacité àdéclarer la guerre contre le Riba. Et en agissant ainsi, Il a donné une leçon dont devrait se souvenirtoute l’humanité avec crainte ! Après la mort de Saydina Soulayman (‘alayhi Salam), les Israélites ontcorrompu la Torah en la réécrivant plusieurs fois dans différentes versions. Le spécialiste BibliqueAméricain, formé à Harvard, Richard Friedman, l’a démontré de manière conclusive dans son livretrès important intitulé « Who Wrote The Bible ? » [NDT : « Qui a écrit la Bible ?»] (New York: Harperand Row, 1989).
  9. 9. Les Israélites ont retiré toute référence au Temple (ou Masjid) dans la Torah construit parSaydina Ibrahim (‘alayhi Salam) et Saydina Isma’il (‘alayhi Salam) en Arabie. La Kaaba et le Hajj nesont plus trouvables dans la Torah! Ils ont également substitué toute référence à Saydina Isma’il(‘alayhi Salam) comme fils du sacrifice par le nom de son frère, Saydina Isshaq (‘alayhi Salam), alorsmême qu’Isshaq (‘alayhi Salam) n’était même pas né lorsqu’a eue lieu l’épreuve du sacrifice. Ils ontremplacé l’Arabie par la Palestine comme site du sacrifice. Zam Zam, la source miraculeuse qui a jaillidu sable du désert lorsque Jibra’il (‘alayhi Salam) a frotté son talon contre le sable, est devenue unpuits en Palestine. Ils ont diabolisé Saydina Isma’il (‘alayhi Salam), et l’ont exclu de l’alliance avecAllah pour ainsi revendiquer le titre exclusif de peuple élu d’Allah. Mais la plus dangereuse de toutes leurs corruptions et altérations délibérées fut celle del’interdiction Divine du Riba. Ils ont réécrit la Thora pour rendre permis le prêt contre intérêts auxnon-Juifs tout en maintenant l’interdiction du Riba pour les transactions intra-Juives (Deutéronome23 :20-21). Allah le Tout Puissant, a répondu à ce crime haineux en envoyant contre eux une de Sescréatures qui faisait preuve de puissantes prouesses dans l’art de la guerre. Le roi BabylonienNabuchodonosor a envahi la Palestine, vaincu les Israélites, a asservi tous ceux qu’il a capturé, et adétruit Masjid al Aqsa qui avait été construit par Saydina Soulayman (‘alayhi Salam), puis il a déportéles Israélites en esclaves vers Babylone (Al Isra 17:4-5). Ceci fut certainement une démonstration de la capacité d’Allah à déclarer la guerre. Uneseconde démonstration a eu lieu, lorsque l’Empereur Romain Titus a ravagé Jérusalem et détruit letemple (ou Masjid) une seconde fois (Al Isra 17:7 et 104). Ceci fut aussi lié au Riba. Allah a envoyétrois Prophètes (Zakariah (‘alayhi Salam), Yahya (‘alayhi Salam) et Issa (‘alayhi Salam) aux Israélites.La partie des Israélites qui ont rejeté ces Prophètes ont reçu l’appellation de Juifs (al Yahoud). Les Juifs ont assassiné Saydina Zakariyah (‘alayhi Salam) à l’intérieur de Masjid al Aqsa(Matthieu 24 :35-36 ; Luc 11:51). Ils se sont assurés de la décapitation de Saydina Yahya (‘alayhiSalam) par le biais d’une imposture. Et ils se vantèrent de la manière dont ils ont tué Saydina Issa(‘alayhi Salam). Au cours de ces trois occurrences, les Prophètes d’Allah les ont attaqués et dénoncés pourleur malfaisance. Ceci incluait leur dénonciation des Juifs pour le changement criminel de la Torah etpour la consommation du Riba. Saydina Issa (‘alayhi Salam), par exemple, est entré dans Masjid AlAqsa et les trouva engagés dans le Riba. Ils les a maudis, a retourné leur tables, et les a chassés horsdu Masjid en déclarant : « Vous avez pris la maison d’Allah et l’avez transformé en repaire devoleurs ! ». Ainsi, c’est parce-que les Prophètes d’Allah avaient mis au jour la cruauté de leurconsommation du Riba, entre autres crimes, qu’ils les avaient alors tués (excepté Saydina Issa,qu’Allah a miraculeusement sauvé). Allah Le tout Puissant a répondu en envoyant une arméeRomaine qui les a ravagés. L’avertissement d’une déclaration de guerre de la part d’Allah Le Tout Puissant(soubhanahou wa ta’ala) suite à la consommation de Riba, revêt une importance d’autant plusgrande dans la mesure où lorsque nous méditons sur le fait qu’Allah (soubhanahou wa ta’ala) estintervenu pour protéger le premier Masjid (la Kaaba), quand Abraha projetait de la détruire avec sonarmée d’éléphants (Al Fil 105: 1-5). Même quand la Kaaba était infestée d’idoles, Allah le ToutPuissant (soubhanahou wa ta’ala), est quand même intervenu pour la préserver de la destruction. Etpourtant, même s’il n’y avait aucune idole dans le deuxième Masjid (Masjid al Aqsa), Allah le ToutPuissant (soubhanahou wa ta’ala) a, par deux fois, envoyé des armées pour le détruire. Tel est l’étatde Colère Divine contre l’oppression causée par le Riba.
  10. 10. Il semble qu’il existe une autre implication alarmante de cet aspect de la dernière Révélation,à savoir la déclaration de guerre d’Allah en liaison avec le Riba. La Révélation Coranique indique aussiclairement que les croyants devront déclarer la guerre pour se libérer de l’oppression du Riba. Iln’existera aucun autre moyen. Il n’y aura jamais assez de conférences et de sermons assez forts poursecouer les fondements des oppresseurs, ou pour atteindre leurs cœurs. Seule une démonstration depuissance doublée d’une volonté d’utiliser tout moyen nécessaire pour sa destruction mériterontl’assistance Divine nécessaire à la réussite du démantèlement du système de Riba.Le Sévère Langage du Prophète (Sallalahou ‘alayhi wa sallam) à l’encontre du Riba. Enfin, le Prophète (salalahou ‘alayhi wa salam) a fait l’écho de l’extrême gravité et del’avertissement terrible émanant du langage Divin en utilisant le plus sévère des langages concernantle Riba :Abou Hourayra (radhiallahou ‘anhou) rapporte que le Messager d’Allah (sallalahou ‘alayhi wa sallam)a dit :« Le Riba a soixante-dix formes, la moins grave étant équivalente à un homme se mariant (ayant desrapports sexuels) avec sa propre mère. »(Ibn Majah, Baïquahi)Abdullah Ibn Hanzala (radhiallahou ‘anhou) rapporte que le Messager d’Allah (sallalahou ‘alayhi wasallam) a dit :« Un Dirham (pièce d’argent) de Riba, qu’un homme reçoit sciemment, est pire que de commettretrente six fois l’adultère. » (Ahmad) Bayqahi a transmis cela, sur l’autorité d’Ibn Abbas (radhiallahou‘anhou), en ajoutant que le Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) a continué en disant : « L’Enferconvient plus à celui dont la chair est nourrie de ce qui est Haram ».Abou Hourayra (radhiallahou ‘anhou) rapporte que le Messager d’Allah (sallalahou ‘alayhi wa sallam)a dit :« Durant la nuit où j’ai été emmené au paradis, j’ai vu un peuple dont les ventres étaient comme desmaisons contenant des serpents que l’on pouvait voir de l’extérieur de leurs ventres. J’ai demandé àJibra’il qui ils étaient, et il m’a répondu que c’étaient un peuple qui avait consommé l Riba. »(Ahmad, Ibn Maja)Abou Hourayra (radhiallahou ‘anhou) rapporte que le Messager d’Allah (sallalahou ‘alayhi wa sallam)a dit :« Allah n’autorisera pas quatre personnes à entrer au Paradis pour gouter à ses bénédictions : celuiqui a l’habitude de boire, celui qui prend le Riba, celui qui usurpe sans droit la propriété de l’orphelin,et celui qui est inattentif à ses parents. »(Mustadrak al Hakim, Kitab al Buyu’)Samura Ibn Jundab (radhiallahou ‘anhou) rapporte que le Messager d’Allah (sallalahou ‘alayhi wasallam) a dit :« Cette nuit jai vu en songe deux hommes qui vinrent me voir. Ils me firent sortir vers une terre sacréepuis nous marchâmes jusquà notre arrivée près dune rivière de sang où il y avait un homme qui setenait debout. Il y avait aussi au milieu de la berge un deuxième homme qui avait devant lui despierres et qui avançait à chaque fois que lautre homme voulait sortir de la rivière, il lui jetait uncaillou dans la bouche et le faisait revenir à sa place initiale. Jai alors demandé: Qui est-ce? Celui quetu viens de voir dans la rivière, me dit-on, est celui qui consommait le Riba. »(Boukhari)
  11. 11. Le Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) a également réaffirmé la déclaration de guerre dela part d’Allah et Son Messager en rapport avec l’interdiction du Riba dans le Hadith suivant :Jabir Ibn Abdullah (radhiallahou ‘anhou) rapporte : J’ai entendu le Messager d’Allah (sallalahou‘alayhi wa sallam) dire : « Si quiconque d’entre vous ne cesse pas la Mukhabara, qu’il soit avertitd’une guerre de la part d’Allah et Son Messager. » Zayd Ibn Thabit a dit : J’ai demandé : »Qu’est-ceque la Moukhabara ? » Il répondit : « Le fait de n’utiliser la terre que pour un demi, un quart ou untiers (de sa production). » (Le danger étant ici de mener vers un travail d’esclave).(Abou Daoud) Il devrait être clair, grâce aux éléments présentés ci-dessus, que le sujet de l’interdiction duRiba est d’une importance suprême. Le Riba représente le plus grave danger auquel l’Oummah duProphète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) est actuellement exposée. Comparés à celui-ci, presque tousles autres dangers sont dérisoires. Alors, comment devons nous agir face à celui-ci ?La Stratégie d’Education de Masse Une stratégie d’éducation des populations est nécessaire. La situation objective doit êtredécrite de manière franche. Le monde de l’Islam souffre actuellement d’une grave faiblesse! Cettefaiblesse est si grande que les ennemis de l’Islam violent les femmes Musulmanes avec un méprisdédaigneux. Les Masâdjid (NDT : Mosquées) sont mis en pièces. Les Musulmans deviennent réfugiésdans le monde entier. Ils sont gardés dans des camps de concentration. Ils sont torturés. Ils sontassassinés. Un Cheikh aveugle innocent, un érudit de l’Islam qui est aussi Hafidh (NDT :mémorisateur) du Coran, a été sexuellement humilié dans une prison Américaine .Mais le monde del’Islam sans défense, faible et méprisé est désarmé face à ces insultes. Des millions de Musulmansvivent dans une misère abjecte. Les femmes Musulmanes sont contraintes de vendre leurs corpsdans les rues des villes situées au cœur du monde de l’Islam. Des millions d’enfants sont forcés, àcause de leur pauvreté, de travailler dur du matin au soir. Et un monde de l’Islam paralysé sembledémuni face à tout cela. Nous devons expliquer que nous, Musulmans, sommes démunis parce-que nous avons trahiAllah Le Tout Puissant et Son Messager (Sallalahou ‘alayhi wa Sallam). Cette infidélité n’a nulle-partengendré de conséquence aussi dévastatrice que suite à la grande trahison par le Riba. Cettetrahison a eu lieu en dépit du commandement clair du Coran : ‫ُ ل و َ ُ ُ ٓا أ َـٰ َـٰ ِ ُ ۡ وأ ُ ۡ َ َۡ ُ ن‬ َ ََ َْ َ َ ‫َـَٰ ﮩ ٱ ِ َ َا َُ ا َ َ ُ ُ ا ٱ َ َٱ‬ ‫و‬ ْ ْ ‫ء‬ َ ٓ« Ô vous qui croyez! Ne trahissez pas la confiance d’Allah et du Messager. Ne trahissez passciemment la confiance qu’on a placée en vous (c.à.d. la mission, par exemple, de lutte pourtriompher du mensonge). »(Coran, Al Anfal 8 :27) Les Musulmans sont démunis parce qu’ils manquent de pouvoir. Ils manquent de pouvoir carils manquent de liberté, la liberté économique comprise, et celle-ci constitue, par-dessus tout, laliberté face à l’exploitation et l’asservissement inhérents au Riba. Le Riba a appauvri les populationsdans le monde de l’Islam. Le Riba a rendu les Musulmans incapables de résister au chantagefinancier. A cause du Riba, les Musulmans vivent maintenant collectivement une vie prochel’esclavage. Qui paye les violons choisit la musique. Le Riba nous a paralysés! Le Riba a également
  12. 12. créé, dans nos propres rangs, une élite Musulmane prédatrice qui contrôle l’économie, la puissancemilitaire et politique dans le monde de l’Islam. Leur mode de vie est le reflet de l’usurier Juif du« Marchand de Venise » de Shakespeare. Ils sucent littéralement le sang de leurs propres frères etsœurs Musulmans. C’est parce qu’il a défié ces oppresseurs que l’innocent Cheikh aveugle, OmarAbdu Rahman, est actuellement en prison. Clairement le besoin le plus pressant du moment est de restaurer la liberté et le pouvoir del’Oummah, pour que les Musulmans puissent lutter par tous les moyens nécessaires, et permis parAllah (Soubhanahou wa Ta’ala), dans le but de s’extraire de l’emprise empoisonnée de leursennemis. Comment la liberté peut-elle être restaurée ? Notre point de vue est que la liberté et le pouvoir ne peuvent être restaurés que si lesMusulmans réalisent la nécessité de lutter pour s’extraire du Chirk moderne de l’Etat souverain, et derestaurer la souveraineté d’Allah (soubhanahou wa ta’ala) à l’égard de la vie privée et publique. Lemodèle laïc de société a rejeté la souveraineté et l’autorité Suprême d’Allah (soubhanahou wa ta’ala)dans sa vie publique et a remplacé Allah (Soubhanahou wa ta’ala) par l’Etat souverain. Puis lemodèle laïc de société a aujourd’hui pris le contrôle de toute l’humanité, y compris le monde del’Islam ! Notre point de vue est que la Sounnah économique (c.à.d. la Sounnah tu prophète pour cequi concerne les affaires économiques) fournit aujourd’hui le domaine le plus approprié pour initierun effort réussi qui défierait le modèle laïc de société, afin de raviver la foi et dans le but de restaurerla liberté et la puissance de l’Oummah. Et dans cette Sounnah économique, la lutte pour extrairel’Oummah de la malédiction du Riba est de la plus haute importance. Nous avons besoin de nousinvestir dans un urgent effort d’éducation des populations en ce qui concerne la Sounnahéconomique en général et l’interdiction du Riba en particulier. Un impact aurait surement lieu dansles consciences religieuses si nous rappelons aux croyants que dans Sa toute dernière parole révéléedans le Coran, Allah Le Tout Puissant (Soubhanahou wa Ta’ala) à informé ceux qui persistent dansleur consommation du Riba, même après la révélation de ce verset, qu’ils sont un peupleappartenant aux feux de l’Enfer et qu’ils y resteront à jamais ! Ainsi, ceux qui possèdent des parts dans les capitaux des Banques, ceux qui dirigent desbanques ou autres institutions financières, et ceux qui consomment le Riba perçu par des dépôtsréguliers dans leurs comptes épargne bancaires ou autres, ne sont pas des gens respectables. Ilsappartiennent aux feux de l’Enfer. Un impact non négligeable pourrait se produire sur lesconsciences religieuses si une plaquette ou un fascicule rappelait au croyant que le Prophète(Sallalahou ‘alayhi wa Sallam) a maudit quatre personnes et qu’elles sont toutes identiquementcoupables à savoir : celui qui prend le Riba, celui qui donne le Riba, celui qui enregistre la transaction,et les deux témoins. Ma propre expérience dans la zone du grand New York, où j’ai présenté des conférencesdurant les deux dernières années aux Musulmans de toutes régions du monde, a été positive et trèsencourageante. Mais le thème de l’interdiction du Riba en Islam doit d’abord être étudié avec unsérieux et une urgence plus élevés que les autres sujets. Les érudits Musulmans qui ne disposent pas d’une maitrise adéquate du sujet (et ils semblentêtre majoritaires) devraient s’atteler à rechercher la guidance chez les savants de l’Islam qui nonseulement maitrisent le sujet, mais qui vivent eux-mêmes conformément (autant que faire ce peut)à l’interdiction du Riba, et qui s’impliquent activement dans la lutte contre celui-ci. Mon professeur de mémoire bénie, Maulana le Dr Fazlur Rahman Ansari, mettaitconstamment l’accent sur la nécessité d’adopter une méthodologie particulière à l’égard de l’étudede tous les sujets se rapportant à la vérité. Premièrement, étudier tous les versets du Corandirectement et indirectement liés à un sujet, en faisant bien attention à la séquence chronologique
  13. 13. de la révélation, ainsi qu’aux circonstances historiques qui sont décrites. Puis étudier tous lesAhadiths du Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) sur le thème, ainsi que ses applications par leProphète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) dans le monde concret où il vivait. Puis se diriger vers l’étudedu savoir fiable émanant de l’Histoire ou de la nature, et ceci inclura le travail le plus important sur lesujet par les Ulama authentiques de l’Islam. C’est alors seulement, que l’étudiant peut se tournervers un examen critique des autres données comprenant d’autres travaux se rapportant au thèmequi l’intéresse. A travers cet exercice, cependant, l’étudiant doit constamment s’efforcer de découvrir lesystème de signification qui lie tous ces éléments dans un tout coordonné, uni et harmonieux. Seuleune telle méthodologie livrera la maitrise du sujet dans sa totalité, et ouvrira l’issue à la possibilitéd’une intuition accédant à son essence même. L’interdiction du Riba en Islam requiert cetteméthodologie d’étude.La Stratégie de Confrontation Publique Après avoir mis en œuvre un programme d’éducation publique, l’objectif suivant devrait êtrede mobiliser la foi latente existant au sein des populations opprimées. Les opprimés doivent êtrestimulés pour participer à une lutte massive de libération contre l’oppression économique. Lorsquecette lutte sera pilotée par des Musulmans, elle mènera à la restauration de la souveraineté d’AllahLe Tout Puissant (Soubhanahou wa ta’ala), qui est Dar Al Islam, et à un rejet de la souveraineté del’Etat. Le mouvement Islamique doit mériter une telle identité, ce qui le conduira à être perçu par lesopprimés comme une force capable de les libérer de l’oppression. Nous ne pouvons pas gagner cetteconsidération sans les éléments suivants : faire de la lutte pour la libération des opprimés notrepremière priorité, éduquer les opprimés, confronter, dénoncer et défier les oppresseurs, mener unelutte active (même une lutte armée, si tous les efforts pacifiques sont vains) pour la libération desopprimés. Nous ne devons pas non plus hésiter à rappeler au monde que les Etats Unis d’Amériquesont nés suite à exactement la même lutte. S’il persiste un doute chez qui que ce soit concernant la légitimité d’une guerre de libérationcontre l’oppression du Riba, que cette personne se rappelle de la toute dernière révélation du Coran,envoyée lorsque le Prophète (sallalahou ‘alayhi wa sallam) était sur le point de mourir, et aprèsqu’Allah (soubhanahou wa ta’ala) ait annoncé la perfection du Dinn et le parachèvement de Sonagrément aux croyants, où Allah (soubhanahou wa ta’ala) et Son Messager (Sallalahou ‘alayhi wasallam) ont déclaré la guerre à cette même intention !Imran N. Hosein.Imranhosein.orgTraduction de l’anglais par Abdelhakim IBOURK.

×