Définition du khilafah (etat islamique)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Définition du khilafah (etat islamique)

on

  • 1,257 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,257
Views on SlideShare
1,254
Embed Views
3

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

1 Embed 3

http://www.xn--shahda-zta.fr 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Définition du khilafah (etat islamique) Définition du khilafah (etat islamique) Document Transcript

  • Définition et Historique de lEtat islamique Au nom d’Allah le Clément, Miséricordieux1) Définition du Khilafah (Etat islamique)Un Etat peut être défini comme un instrument de gestion des affaires de la cité représentépar un corps dindividus organisés en une structure exerçant un pouvoir, couvrant unterritoire de superficie variable.Selon un autre angle de vue, un Etat est une entité dédiée à lapplication dun ensemble deconceptions, de normes et de convictions épousées par un groupe humain.A partir de ces définitions générales, nous définirons lEtat islamique comme étant lentitéqui dispose du pouvoir dappliquer dans ses territoires et de diffuser à lextérieur lesconceptions islamiques, ses normes et convictions.LIslam est la somme de conceptions fondamentales et d’un système issu de ce fondementidéologique. Les conceptions fondamentales islamiques, ‘aquida, sont la base pour lesystème islamique, sa civilisation, ses normes. Al ‘aquida est aussi la seule base pourétablir les lois de l’Etat islamique.Un Etat peut prétendre être islamique et formuler dans sa constitution que la religionofficielle est lIslam. Sa constitution peut comprendre un article stipulant que lIslam estla source principale pour la législation. Mais, ce genre de mesures superficielles sont trèsinsuffisantes pour conclure sur la qualité islamique de cet Etat.Nous mentionnons ici les quatre critères fondamentaux qui définissent l’Etat islamique.Premièrement, la souveraineté revient à la charia. Cela signifie que ni les dirigeant nila Oumma n’ont le droit d’inventer des lois pour organiser les rapports entre les hommes.La loi d’ALLAH le Très-Haut est donc la référence unique (et non la référenceprincipale) pour la constitution ainsi que toutes les lois qui régissent les rapports humainsdans la société.Deuxièmement, lÉtat est le substitut de la Oumma pour traiter ses affaires, le pouvoirappartient à la Oumma et cest elle qui le confie à celui qu’elle choisie pour mettre enapplication la conception quelle a de lintérêt. En Islam donc, le plus haut poste de l’Etatne peut être occupé par un homme qui n’a pas fait l’objet d’une forme d’élection et de labay’a (investiture).Troisièmement, la Oumma doit choisir un seul Khalifah pour la diriger. Cetteobligation n’est nulle part accomplie, car chacun des dirigeants de plus de cinquante« Etats » du monde Musulman défend bec et ongles son trône et n’aspire nullement àreprésenter l’ensemble de la Oumma. LEtat islamique ne doit pas être associé seulementà une nation précise ou un peuple particulier. De même lEtat islamique n’adopte pas uneécole de pensée islamique (madhab) au détriment des autres écoles ou des autresrecherches de moujtahidins. L’Etat islamique n’est donc nest ni arabe, ni perse, ni Albadil 1
  • pakistanais, ni afghan, ni saoudien, ni hanafi, ni chafii, ni jaafari. Il est lEtat islamiquesans aucun adjectif le limitant à un groupe particulier dindividu. Il est au service desMusulmans du monde entier, et des citoyens non Musulmans.Quatrièmement, seul le Khalifah adopte les ijtihads qui deviennent des lois envigueur. Cette règle garantie la stabilité de l’Etat dans son application de l’Islam. Lesdirigeants actuels du monde musulman ne font nullement reposer leurs initiativesd’institutions de nouvelles lois en référence à des ijtihads (recherches islamiques), mêmes’ils peuvent parfois le prétendre.Une autre condition, qui découle de la définition de la Maison de l’Islam « Dar alIslam », est que la sécurité intérieure contre les dangers provenant d’autres nations doitêtre garantie par l’Etat islamique et non par des puissances non-islamiques.Quand toutes ces conditions sont réalisés, cest-à-dire lorsque le pouvoir est entre lesmains des Musulmans qui désignent un seul Khalifah, la constitution est islamique, lesystème du pouvoir, sa politique étrangère, les systèmes économique et social, les loispénales, les transactions, le culte, léducation et la justice, sont tous islamiques dans lesfondements et dans les détails, et lorsque lEtat est au service de tous les Musulmans et detous les citoyens, alors cet Etat est réellement l’Etat islamique. Il est donc important desouligner que ce qui importe ce nest pas létiquette attribuée à un Etat mais sa structureréelle.Llslam a stipulé que le système du pouvoir est le Khilafah. Il ne sagit pas dunemonarchie, un empire, une démocratie, une dictature ni dun système théocratique. LeKhilafah est un système de pouvoir unique et spécifique. La structure et lefonctionnement du Khilafah est déduit de la Sunna du Prophète Mohammed (SAAWS) etde lijmaa (le consensus) des Sahabas. Le Prophète (SAAWS) a mentionné le système duKhilafah dans de nombreux propos. Voici quelques exemples :« Le Prophète (SAAWS) a dit : { Les enfants d’Israël étaient dirigés par des prophètes ; àchaque fois qu’un prophète mourrait, un autre lui succédait ; il n’y aura pas de prophèteaprès moi, Il y aura des Khoulafah en grand nombre }. Ils demandèrent : que nousordonne-tu ? Le Prophète (SAAWS) répondit : { Donnez-leur la bay’a à chaquesuccession et rendez-leur leur droit car ALLAH leur demandera des comptes sur ce qu’Illeur a confié en gestion }. » [ sahih Boukhari, sahih Mouslim et mousnad Ahmed d’aprèsAbi Hazm ] « Le Prophète (SAAWS) a dit : { La prophétie sera parmi vous autant de tempsqu’ALLAH le souhaitera, puis Il y mettra fin selon sa volonté ; ensuite il y aura unKhilafah sur la voie des prophètes, il durera autant de temps qu’ALLAH le souhaite, puisIl y mettra fin selon sa volonté ; ensuite il y aura des rois injustes [aadan] , cette périodedurera autant de temps qu’ALLAH le souhaite, puis Il y mettra fin selon sa volonté ;ensuite il y aura des rois dictateurs [jabria], cette période durera autant de tempsqu’ALLAH le souhaite, puis Il y mettra fin selon sa volonté ; ensuite il y aura unKhilafah sur la voie des prophètes } puis le Prophète devint silencieux » [ mousnadAhmed ]. Albadil 2
  • « L’Imam est un bouclier derrière lequel on combat et se protège » [ sahih Mouslimd’après Abou Houreira]« Si la bay’a a été donnée à deux Khoulafah, alors tuez le second. » [ sahih Mouslim ]« Celui qui meurt sans avoir contracté une bay’a meurt de la mort de la Jahiliya » [ sahihMouslim ]« Celui qui n’aime pas une chose de son Amir doit faire preuve de patience, car celui quis’éloigne de son autorité, ne serait-ce que de la distance d’une main, et meurt dans cettesituation, meurt de la mort de la Jahiliya » [ sahih Boukhari ]Dans le Coran, ALLAH (SWT) dit, (traduction du sens) :« Non, par ALLAH ! Ils nauront la foi que lorsquils se seront soumis à ton jugement »(S4-V65).« Et juge parmi eux selon ce que ce quALLAH a révélé » (S5-V49). « Ceux qui ne jugent pas daprès ce qu’ALLAH a révélé, voilà les incroyants. » (S5-V44).Ainsi, le Coran rend obligatoire le hukm selon ses lois, c’est–à-dire la gestion de lasociété selon l’Islam. La forme exacte du « hukm bima anzal ALLAH » est détaillée par laSunna du Prophète et le consensus de Sahabas.Lorsque le Prophète a quitté ce monde, les Sahabas ont unanimement décidé d’élire unKhalifah pour lui succéder. Cette unanimité constitue une preuve supplémentaire ducaractère obligatoire (fard) du système du Khilafah.A partir de la Sunna du Prophète (SAAWS) et de lijma des Sahabas (consensus), nouspouvons énumérer les piliers du pouvoir en Islam :1°) Un Khalifah (chef de lEtat) pour tous les Musulmans qui applique leslois de lIslam en s’appuyant sur une recherche légale.2°) Lassistant délégué (tafwed) du Khalifah, chargé d’assister le Khalifah dans ladoptiondes lois et dans les affaires étatiques.3°) Lassistant de léxécutif (tanfid) chargé dappliquer les ordres du Khalifah.4°) Le commandant du Jihad. Il se charge des affaires étrangères, militaires, de lasécurité intérieure et de lindustrie.5°) Les gouverneurs des provinces, désignés par le Khalifah pour gérer les affaires desMusulmans dans leurs provinces respectives.6°) Les juges7°) Les services administratifs8°) Le Majlis a-Chura (ou Majlis al Oumma) pour débattre certaines questions, pourproposer les Khoulafah potentiels et pour discuter sur les lois dans le champ du Mubah(permis).Ce sont donc là les piliers de lEtat islamique que lon doit restaurer. Tout Etat qui prétendappliquer strictement l’Islam doit comporter ces piliers. Albadil 3
  • 2) Historique de lEtat islamiqueLe Prophète Mohamed (SAAWS) a établit le premier Etat islamique à Médine (622-632).La mission du Prophète (SAAWS) a débuté au mois de ramadhan 610 sur le mont Hira.Lange Jibril est apparu devant le Messager d Allah (SWT) et a ordonné :« Lis au nom de ton Seigneur qui a crée… » [S96:V1-5] Dans les 13 années qui suivirent, il souda un solide corps dhommes autour de lui.Il les unis par le wahi (révélation) et les prépara pour un combat idéologique contre lesconceptions, les croyances et les pratiques de la jahiliya (ignorance anté-islamique). Lefruit de ce combat a été létablissement de lEtat islamique à Médine en 622. Durant la direction de lEtat par le Messager dAllah (SAW) lui-même, lesterritoires de lEtat sagrandir pour englober toute la péninsule arabique. Le meilleurmoyen dappeler à lIslam à grande échelle est réalisé par le pouvoir de l’Etat islamiquequi met en mouvement le mode de vie islamique appliqué dans ses moindres détails. Lesmasses embrassèrent lIslam quand elles lon vu à Médine, pratiqué par une société etprotégé par un Etat. Lors de la mort du Prophète dALLAH (SWT) on pouvait dénombrer7 millions de Musulmans ! Aussi, nous constatons que durant les 13 premières années d’appel à l’Islam seuleune petite centaine dhommes et de femmes y adhérèrent. Alors que lorsque lIslam aété représenté par un Etat appliquant le système dans sa totalité et se chargeant de ladiffusion de lidéologie islamique par la prédication et le jihad, par millions les hommesse convertirent à lIslam au cours d’une période de 10 années seulement.Les Khoulafah Rashidun - Les Califes bien guidés - (632-661) 632-634 Abu Bakr 634-644 Umar 644-656 Uthman 656-661 Ali Les quatre premiers Khoulafah ont scrupuleusement suivi la voie du Prophète(SAAWS) dans les moindres détails des prescriptions légales. Ils étaient des dirigeantexemplaires accomplissant leur responsabilité avec foi. Ils ont eut tous les quatre lapromesse daller au paradis alors quils étaient encore en vie. Cest pour cela quils ont étéssurnommés « les Khoulafah Rashidun ». LIslam sest propagé à une grande vitesse au-delà de la péninsule arabiquependant lère des Khoulafah Rashidun. Des lieux prestigieux, comme al-Qods, sontdevenus des parties intégrantes de lEtat islamique. Et les deux « superpuissances » delépoque, La Perse et Bysance, furent vaincues par larmée islamique. A la mort du Prophète (SAAWS), les Musulmans se trouvèrent dans une situationdabsence de dirigeant à leur tête. Les Sahabas prirent alors la responsabilité de gérer lesaffaires des citoyens de lEtat selon le Coran et la Sunna. Cest ainsi quun Khalifah fut élupour diriger la Oumma. Pendant 3 jours et 2 nuits, les Sahabas étaient dans une période Albadil 4
  • de transit préparant cette élection. Durant ce temps, ils nont pas enterré le MessagerdAllah (SAW) bien que le Prophète (SAAWS) a dit que la meilleure chose que lonpuisse faire pour un mort cest de rapidement lenterrer. Les Sahabas choisirent de placerAbou Bakr au poste de Khalifah et ce nest quensuite quils enterrèrent le MessagerdAllah (SAAWS). Le reste des Musulmans proclamèrent alors la baya (linvestiture) àAbou Bakr. Ainsi, lélection du Khalifah fut une question de vie ou de mort pour la Oumma.De cet évènement, ainsi que dautres preuves tirées du Coran et de la Sunna, nouspouvons conclure que létablissement de lEtat islamique est un fard (une obligation)et tous les Musulmans sont dans le péché s’il nélisent pas un nouveau Khalifah dans les 3jours et 2 nuits qui suivent la mort ou la destitution du Khalifah précédent. Or, noussommes sans Khalifah depuis 1924 ! Durant lépoque dAbou Bakr, les Musulmans infligèrent de nombreuses défaitesaux Perses, avec à la tête de larmée, lun des généraux Musulmans les plus célèbres,Khalid ibn al-Walid. Ces écrasantes victoires amenèrent de nombreuses régions duterritoire de la Perse (Iran) à rejoindre la bannière de Dar al-Islam (Terre dIslam oumaison de lIslam).Parallèlement, durant cette même période, il y eut de nombreuses confrontations avec lesRomains. Les Romains contrôlaient un vaste territoire comprenant une région sétendantde lEgypte à la Syrie. La capitale de cet empire Byzantin (ou Romain dOrient) étaitConstantinople (lactuel Istanbul en Turquie). Sous le commandement de Mouthanna ibnHarith et Khalid ibn al-Walid, larmée islamique vainquit les Romains à la célèbrebataille d Ajnadayn en 634 de lère chrétienne. Héraclius, à la tête des Romains, futcontraint de retirer ses troupes de la Syrie. Ainsi, le sud de la Syrie rejoignit la Dar al-Islam.Sous le Khalifat de Umar, les Perses tentèrent de reconquérir les territoires perdus. Mais,les Musulmans maintenaient leurs efforts jusquà l’écroulement de lempire perse.Larmée islamique comprenant seulement 30 000 hommes vint à bout des 120 000 soldatsPerses représentant lune des deux « superpuissances » de lépoque. A lest, lEtatislamique sétendait au-delà de Makran (la Province actuelle de Sind, au Pakistan).A lépoque de Umar, les Romains durent continuer leur retraite. LIraq, la Syrie etlEgypte ainsi que Jérusalem devinrent des territoires islamiques. Umar quitta Médine etse rendit à al-Qods (Jérusalem) pour y conclure le célèbre traité avec les chrétiens.En 656, à la suite du meurtre de Uthman, la Oumma connut des agitations. Enconséquence, Ali était accaparé par les problèmes internes ce qui ralentit ledéveloppement de l’Etat islamique. Ali a été tué en 661 et Muawiyah lui succéda à lafonction de Khalifah.Ainsi, nos voyons que la période 632-661 a vu l’établissement de l’Islam en tant quepuissance dans le Moyen-Orient et au-delà. La victoire sur l’Empire Persique et laretraite des Romains de la Péninsule Arabique plaça les Musulmans dans une situation deforce. Les Musulmans s’épanouirent quand la religion d’ALLAH (SWT) fut appliquéedans sa totalité. Albadil 5
  • Le Khilafah ‘Ummayade (661-750) 661-680 Muawiyah 720-724 Yazid II 680-683 Yazid 724-743 Hicham 683-684 Mu’awiyah II 743-744 Al-Walid II 685-705 Abdul Malik 744 Yazid III 705-715 Al-Walid 744 Ibrahim 715-717 Sulayman 744-750 Marwan 717-720 Umar Ibnou AbdelAzizL’expansion de l’Etat islamique se poursuivit pendant cette période, malgré le fait quel’Etat islamique était exclusivement dirigé par la famille des Ummayah. Cependant, lesdirigeants remplissaient tous les conditions pour être Khalifah car le peuple leur donnaittous la baya, l’un après l’autre, et l’Islam était appliqué dans son intégralité.Les limites du Khilafah continuaient à s’étendre dans toutes les directions. A l’Est, lesMusulmans prirent Sind, le Pendjab et d’autres territoires d’Afghanistan. LesRépubliques issues du sud l’ex-Union Soviétique, comme le Kazakhstan, leTurkménistan furent aussi intégrés à l’Etat Islamique. A l’Ouest, la plupart des régions del’Afrique du Nord s’ouvrirent à l’Islam.Sous le règne de Hicham, l’Etat islamique, basé à Damas (Syrie), atteint le sommet de sapuissance et sa gloire. Il connaît alors sa plus grande superficie, s’étendant sur les rivesde l’Océan Atlantique en passant par les Pyrénées, l’Inde et les confins de la Chine.Malgré les réussites épiques de l’Etat, la famille dUmmayyah a conservé une main de fersur ses rouages. Le traitement sévère des citoyens et la corruption chez la famillerégnante dUmmayah ont généré un mécontentement dans la société. Plusieurssoulèvements se sont succédés pour aboutir au règne des Abbassides. Les Abbassidesont décimé toute la famille dUmmayah excepté Abd ar-Rahman, qui sest enfuit enEspagne où il a établit un pouvoir rival en 756 e.c. Albadil 6
  • Le Khilafah Abbasside (750-1517)Baghdad 750-754 Al-Saffah 934-940 Al-Radi 754-775 Al-Mansur 940-944 Al-Muttaqi 775-785 Al-Mahdi 944-946 Al-Mustaqfi 785-786 Al-Hadi 946-974 Al-Muti 786-809 Al-Rashid 991-1031 Al-Qadir 809-813 Al-Amin 1031-1075 Al-Qaim 813-833 Al-Mamun 1075-1094 Al-Muqtadi 833-842 Al-Mutasim 1094-1118 Al-Mustazhir 842-847 Al-Wathiq 1118-1135 Al-Mustarshid 847-861 Al-Mutawakkil 1135-1136 Al-Rashid 861-862 Al-Muntasir 1136-1160 Al-Muqtafi 862-866 Al-Muslain 1160-1170 Al-Mustanjid 866-869 Al-Mutazz 1170-1180 Al-Mustadi 869-870 Al-Muhtadi 1180-1225 Al-Nasir 870-892 Al-Mutamid 1225-1226 Al-Zahir 892-902 Al-Mutadid 1226-1242 Al-Mustansir 902-908 Al-Muklafi 1242-1258 Al-Mustasim 908-932 Al-Muqtadir 1258-1260 Al-Qutuz 932-934 Al-Qahir 1260-1261 Al-BandqadariaLe Caire 1261 Al-Mustansir 1389-1406 Al-Mutawakkil 1261-1302 Al-Hakim 1406-1414 Al-Mustain 1302-1340 Al-Mustakfi 1414-1441 Al-Muatadhid 1340-1341 Al-Wathiq 1441-1451 Al-Mustakfi 1341-1352 Al-Hakim 1451-1455 Al-Qaim 1352-1361 Al-Muatadhid 1455-1479 AI-Mustanjid 1361-1383 Al-Mutawakkil 1479-1497 Al-Mutawakkil 1383-1386 Al-Wathiq 1497-1515 Al-Sabr 1386-1389 Zakaria Ibrahim 1515-1517 Al-MutawakkilLa capitale de l’Etat islamique s’est déplacée de Damas (Syrie) à Baghdad (Iraq) durantle règne des Abbassides. En 1261, elle s’est à nouveau déplacée pour s’installer au Caire(Egypte).Sous les Abbassides, la Oumma des Musulmans a atteint son apogée dans les sciences etle savoir. Les centres de formation fleurissaient et de nombreuses avancées furentacquises en médecine, dans les mathématiques, les sciences physiques et naturelles, enurbanisme...A cette époque, même les rois européens ont envoyé leurs enfants étudier dans le mondeMusulman. Cette attitude était naturelle puisque les Musulmans portaient l’étendard de lacivilisation modèle pendant des siècles, contrairement à notre époque où la situation estinversée. De nos jours, les Musulmans vont jusquà étudier leur propre religion dans les Albadil 7
  • institutions occidentales. Cet état de fait montre à quel point nous sommes tombés basaprès avoir cessé d’appliquer lIslam.Les difficultés internes auxquelles ont été confrontés les Abbassides les aprogressivement affaiblis pour finalement les amener à perdre Baghdad. Le Khalifah‘Abbasside de Bagdad, al-Mustasim, a été tué par les Mongols. Mais son oncle a fui auCaire où il a repris la responsabilité de la tête du Khilafah. Le règne Abbasside s’est doncprolongé jusqu’en 1517, avec une nouvelle capitale en Egypte. Puis, le centre du Khalifata été transféré à Istanbul, en Turquie. Notons qu’Istanbul a été ouverte à lIslam, demanière prodigieuse, dès 1453. Istanbul était précédemment connue sous le nom de« Constantinople » et était la capitale orientale de lEmpire Romain (Byzance).Les Abbassides ont finalement décliné après une perte de dynamisme dans le soutien àl’Islam. Les mécanismes de lEtat ne fonctionnaient plus aussi bien que par le passé.Ainsi, de nombreux groupes opposés à lordre de Khalifah ont émergé. Ces groupestrouvaient leur inspiration dans les philosophies grecques, indiennes et persanes, ens’appuyant sur des livres traduits par les Musulmans. Le niveau de la pensée s’estaffaiblit, l’ijtihad et le jihad ont été négligés. En conséquence, les progrès dans toutes lesbranches de la société se sont arrêtés. La Oumma s’est lentement engagée dans l’inertie etla stérilité. Le Khilafah Ottoman (1517-1924) 1517-1520 Salim I 1703-1730 Ahmad III 1520-1566 Sulayman I 1730-1754 Mahmud I 1566-1574 Salim II 1754-1757 Uthman III 1574-1595 Murad III 1757-1774 Mustafa III 1595-1603 Muhammad III 1774-1789 Abd al-Hamid I 1603-1617 Ahmad I 1789-1807 Salim III 1617-1618 Mustafa I 1807-1808 Mustafa IV 1618-1622 Uthman II 1808-1839 Mahmud II 1622-1623 Mustafa 1839-1861 Abd al-Majid I 1623-1640 Murad IV 1861-1876 Abd al-Aziz 1640-1648 Ibrahim 1876 Murad IV 1648-1687 Muhammad IV 1876-1909 Abdul Hamid II 1687-1691 Sulayman II 1909-1918 Muhammad V 1691-1695 Ahmad II 1918-1924 Muhammad VI 1695-1703 Mustafa IIEn 1517 Muhammad al-Mutawakkil a transmis la direction du Khilafah à Salim 1er deTurquie. En conséquence, Istanbul devint la nouvelle capitale. Le Khilafah Uthmaniya aatteint sa plénitude sous Sulayman le Magnifique. Les territoires du Khilafah incluaientlAsie mineure, la Syrie, l’Iraq, lEgypte, lAfrique du nord, les régions côtières dArabie,lAzerbaïdjan, l’Arménie, les Balkans, la Hongrie, l’Albanie, la Serbie, la Croatie, la Albadil 8
  • Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, Chypre. A ces régions s’ajoutent les Etats dépendants duKhilafah dans la région de la Volga et des steppes méridionales de Russie.Les nations européennes se sont senties menacées par la présence de l’Islam aux portesde lEurope. Elles se sont résolues à entreprendre leur possible pour détruire le Khilafah.L’Europe ne pouvait pas égaler la puissance militaire musulmane. Elle a donc décidé,pour arriver à ses fins, de mener des actions d’infiltration dans lEtat islamique. Lesnations européennes ont choisi de faire naître et attiser les flammes du nationalisme pourdétruire le Khilafah de l’intérieur. C’est ainsi qu’ils transformèrent les Arabes et les Turcsde frères en ennemis. Dans ces conditions, on comprend pourquoi la chute du khilafah aété précipitée. De nombreuses régions du Khilafah étaient sous le contrôle dagentsBritanniques, qui avaient pour mission d’organiser la révolte contre le Khilafah.En 1924, l’effort conjoint des Britanniques et des Français est venu à bout d’un Etatdevenu très faible.Une remarque s’impose : bien que la lente décadence a commencé depuis le milieu del’époque ‘Abbasside, l’Etat a continué a n’appliquer que l’Islam durant cette longuepériode avant la chute finale.Les archives des tribunaux dans des pays comme la Turquie, l’Iraq et lEgypte enattestent. Ces documents ne font référence à aucune autre source si ce n’est le Coran et laSunna. LIslam a donc été appliqué jusquen 1924.En résumé, lEtat islamique est une obligation divine, établi pour la première fois parnotre Prophète bien-aimé (SAAWS) en 622 et abolit en 1924, laissant derrière lui uneriche et rayonnante histoire de 1302 années. Albadil 9