Your SlideShare is downloading. ×
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Cancer Prostate
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Cancer Prostate

4,168

Published on

EPU sur le cancer de prostate avril 2007

EPU sur le cancer de prostate avril 2007

Published in: Health & Medicine
0 Comments
3 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
4,168
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
106
Comments
0
Likes
3
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. CANCER DE LA PROSTATE Bourgoin Avril 2007 Dr J PROST Dr PO CADI
  • 2. EPIDEMIOLOGIE 1
    • Cancer le + fréquent chez l’homme de plus de 50 ans
    • 40000 nouveaux cas/an
    • 1 Français sur 8
    • 2eme cause de Décès par cancer chez l’homme
    • 10000 DC/an
  • 3. EPIDEMIOLOGIE 2
    • Age médian 74 ans
    • 11% DC en France par cancer
    • Le nombre de tumeur révélé à un stade métastatique devient faible
    • Incidence augmente chaque année 50/100000
  • 4. FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DE PROSTATE
    • FAMILIAUX
    • - 1 parent 1 er degré
    • - 2 parents 1 er degré : RR = 5
    • - cancer du sein
    • AGE
    • MELANODERME
    • ALIMENTAIRES
    • - Lait
    • - Graisses animales
  • 5. PREVENTION
  • 6. PREVENTION
    • Facteurs Alimentaires :
    • - Antioxydants:
    • Vitamine E ( Huile olive , tournesol,
    • margarine)
    • Selenium (thon , dinde …)
    • - Lycopéne (tomates)
    • - Soja, Thé vert
    • - Statines, Antiinflammatoires
    • Médicaments:
    •  Inhibiteurs de la 5 alpha réductase
  • 7. DEPISTAGE CANCER PROSTATE
    • POURQUOI UN DEPISTAGE ?
    • A QUI PROPOSER CE DEPISTAGE ?
    • COMMENT DEPISTER ?
    • QUELLES INFORMATIONS DELIVRER AU PATIENT ?
  • 8. Pourquoi le dépistage?
  • 9. POURQUOI UN DEPISTAGE ?
    • 1- DIAGNOSTIC STADE PRECOCE
    • 2- MODIFICATION DU STADE AU DIAGNOSTIC
    • Réduction stades Métastatiques 0,6% vs 24 %
    • 3- REDUCTION MORTALITE Globale
    • Si Cancer non traité avant 65 ans
    •  75% Mortalité
    • Résultat étude en 2010
    • Ce qui changera  ajustement du rythme dépistage en fonction âge, facteur de risque
    • Ce qui ne changera pas  Il n’y a pas d’autres moyens que le dépistage pour le diagnostic
  • 10. POURQUOI UN DEPISTAGE ?
    • Le Stade de révélation du cancer est fortement corrélé à la valeur de PSA initial
    • Valeur PSA Risque Cancer Stade du cancer
    • 3 à 7 25% curable +80%
    • 7 à 30 65% curable – 50%
    • 30 à 100 90% avançé, noncurable(ADP)
    • 100 à 1000 100% Tardif,non curable,méta os
  • 11. PSA hommes 55-70 ans étude ERSPC France A Villers BJUI 2003
  • 12. A QUI PROPOSER CE DEPISTAGE ?
    • 1- HOMME DE PLUS DE 50 ans +++
    • 2- JUSQU’À 75 ans
    •  Espérance de vie > 10 ans
    • 3- HOMMES A RISQUE A PARTIR DE 45 ans
    •  2 parents proches (ou plus) atteints de cancer de prostate
    •  Origines africaine ou antillaise
  • 13. Comment depister ?
  • 14. COMMENT DEPISTER ?
  • 15. COMMENT DEPISTER ?
    • TR INDISPENSABLE
    •  15% cancer prostate dépistés par TR alors que le PSA est normal
    • PSA
    •  Prescription: PSA TOTAL suffit en 1ére intention : B60 = 16 €
    •  Précautions: Infections, manœuvre
    •  Interprétation: seuil > 3ng/ml
  • 16. COMMENT DEPISTER ?
    • VALEUR PSA SUPERIEURE AU SEUIL 4ng/ml (voir 3ng/ml :24% de cancer entre 2,6 et 4 ng/ml)
    •  INDICATION DE BIOPSIES PROSTATIQUES
    • VALEUR NORMALE PSA
    •  PSA Annuel dans même laboratoire
    •  PSA Tous les 2 ans si PSA< 1 ng/ml
    •  Biopsies si élévation > 0,75 ng/ml/an
  • 17. PSA hommes 55-70 ans étude ERSPC France A Villers BJUI 2003
  • 18. QUELLES INFORMATIONS DELIVRER AU PATIENT ?
    • Une Information doit être donnée aux hommes avant tout dépistage
    • Bénéfices et risques, Faux positifs
    • Modalités des biopsies
    • Conséquences sexuelles et urinaires des traitements
  • 19. BIOPSIE DE PROSTATE
    • Sous anesthésie locale : gel intrarectal de xylocaine
    • Antibioprophylaxie
    • Lavement évacuateur
    • Echoguidées par voie transrectale
    • 12 prélévements
  • 20.  
  • 21. Complications des biopsies
    • HEMORRAGIQUES :
    • hématurie, rectorragie, hemospermie
    • INFECTIEUSES: Prostatite aigue
    • ECBU
    • Quinolones
    • Hospitalisation si signes de gravité
    • ( RAU , frissons , T> 38°5)
  • 22. Que faire après une première série de biopsies négatives ?
    • 2 eme série d’emblée si
    •  TR anormal
    •  PSA > 10 ng/ml
    •  Rapport PSA libre/total < 10%
    • Surveillance PSA + rapport PSA libre/total
    •  Biopsie si PSA > 0,75ng/ml/an
    • ► Rapport PSA L/T < 10%
  • 23. Dépistage cancer prostate
    • 50 % dépistage sur 1ere biopsie
    • 30 % dépistage sur 2 eme biopsie
    • 8 % dépistage sur 3 eme biopsie
  • 24. CLASSIFICATION
  • 25. BILAN D’EXTENSION
    • Indication si: - stade clinique > T2
    • - Gleason >7 ou grade4 prédominant
    • - PSA > 10 ng/ml
    •  SCINTIGRAPHIE OSSEUSE
    •  TDM TAP
    •  IRM ENDORECTALE
  • 26. TRAITEMENT DU CANCER DE PROSTATE LOCALISE
    • Un Traitement à visée curatrice est recommandé chez les patients jeunes sans morbidité associée
    • PROSTATECTOMIE RADICALE
    • RADIOTHERAPIE EXTERNE
    • Curiethérapie, Ablatherm
  • 27. ESPERANCE DE VIE AGE ESPERANCE (ans) 50 27 60 19.4 70 12,6 75 9,6 80 7,1
  • 28. PROSTATECTOMIE RADICALE
    • LE TRAITEMENT QUI OFFRE LES MEILLEURES CHANCES DE GUERISON A LONG TERME +++
    • Voies d’abord: Rétropubienne – coelioscopique
    •  Informations risques - bénéfices
    • En PRIORITE chez Homme < 70 ans avec Espérance de vie > 10 ans
    • Préservation des nerfs érecteurs
    • Sequelles : Incontinence urinaire 15%
    • Dyserection 30 à 80 %
  • 29. VESICULOPROSTATECTOMIE RADICALE
    • Laparotomie ou coelioscopie
    •  conservation des bandelettes vasculo-nerveuses
    • - 50 % érection si unilatérale
    • - 75 % érection si bilatérale
    •  15 % Incontinence urinaire
  • 30. Résultats prostatectomie
    • Amélioration MORTALITE SPECIFIQUE
    • 68 à 75 % Survie sans récidive à 15 ans
    • Contrôle carcinologique long terme
    • Contrôle local
    • Si récidive : - Diagnostic simple
    • - Traitement complémentaire
    • Morbidité modérée
  • 31. PROSTATECTOMIE
  • 32. PROSTATECTOMIE
  • 33. RADIOTHERAPIE EXTERNE
    • ALTERNATIVE au traitement chirurgical
    •  Patients > 70 ans
    •  Contre indication à la chirurgie
    •  Préférence du patient
    •  Volume cible défini par dosimétrie TDM
    • Risques de Rétention aigûe urine
    • Association Hormonothérapie
  • 34. AUTRES Thérapeutiques
    • Curiethérapie exclusive par implants
    •  Résultats en cours évaluation
    •  en option: - Tumeurs localisée à 1lobe
    • - Volume <50cc, PSA<10
    •  Exclusion: RTUP, Diabéte, Dysurie
    • Ablatherm: Ultrasons focalisés de haute intensité
    •  En cours d’évaluation
    • Age > 70 ans
    •  Contre indication Prostatectomie- radiothérapie
    •  TRT de rattrapage après Radiothérapie
  • 35. ABLATHERM
  • 36. Ablatherm
  • 37. CONCLUSION
    • Augmentation Incidence
    • Intérêt Dépistage : TR + PSA
    • Prostatectomie = TRT de référence homme < 70 ans

×