UnivCloud, le cloud computing des universités franciliennes

1,210 views
1,147 views

Published on

Brochure décrivant le projet de cloud computing propulsé par l'Université Numérique Paris Ile de France

Published in: Spiritual
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,210
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
39
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

UnivCloud, le cloud computing des universités franciliennes

  1. 1. catherinelavernhe.com - © Hanik - © auremar - Fotolia.com LE CLOUD COMPUTINGI des établissements d’enseignement supérieurwww.unpidf.fr et de recherche en région Ile-de-France secretariat@unpidf.fr tél. 01 44 07 87 85 Université Numérique Paris Ile-de-France Centre Pierre Mendès France 90 rue de Tolbiac 75013 Paris
  2. 2. Sommaire 1. Optimisation de l’infrastructure IT . . . . . . . . . . . p. 6 2. Amélioration des services numériques . . . . . . . p. 8 3. Stratégie de mutualisation. . . . . . . . . . . . . . . . . p. 10 4. Université Numérique Paris Ile-de-France . . . p. 12 5. INEO, Groupe GDF SUEZ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 15 6. 4 PME innovantes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 16 LE CLOUD COMPUTINGIdes établissements d’ enseignement supérieur et de recherche en région Ile-de-France
  3. 3. Introduction Depuis deux ans, on observe une forte évolution dans le mondedu système d’information. La virtualisation des serveurs et des postes de travaila ouvert une nouvelle ère, celle du cloud computing, appelé notamment « infor-matique en nuage», nuage représentant les réseaux. Autrement dit, des réseauxpermettent aujourd’hui l’hébergement de services et de données, et modifientainsi les environnements informatiques en les rendant flexibles, à moindre coûtet réactifs. Un système informatique réactif qui trouve toute son importance dansl ‘explosion du volume de données à gérer et à partager. Conscients de ce nouveau paradigme, les établissementsd’enseignement supérieur et de la recherche membres de l’UNPIdF ont saisi l’op-portunité de répondre à l’ appel à projets « développement de l’économie numé-rique », lancé par le gouvernement. Cet appel à projets prévoyait le lancement deprojets collaboratifs de R&D impliquant des entreprises et des établissementsde recherche dans le domaine de l’informatique en nuage. Parmi l’ensemble des 18 projets proposés, le projet « UnivCloud- nuage pour les établissements d’enseignement supérieur » a été retenu. C’estun projet d’étude et de recherche qui a comme objectif d’assurer une gestion du« provisioning » prévisionnel et de la facturation à l’usage pour les établissementsmembres de l’Université Numérique Paris Île-de-France, soit environ un demi-million d’utilisateurs potentiels. À ce stade du projet, une phase d’étude est menée pourconnaître la « maîtrise capacitaire » qu’offre un cloud computing face aux besoinscroissants générés par les usages du numérique. 5
  4. 4. LE CLOUD COMPUTING des établissements d’ enseignement supérieur et de recherche en région Ile-de-France MODÈLE ÉCONOMIQUE ET RÉDUCTION DE L’EMPREINTE CARBONE Le cloud computing c’est également un nouveau modèle économique du système d’information dont la facturation se fait à l’usage des 1. Optimisation de l’infrastructure SI services utilisés. Les établissements verront leur budget ajusté aux services et aux ressources informatiques réellement consommés. Ainsi, ils pourront dans un second temps investir pour améliorer ou développer d’autres services UTILISATION DES RESSOURCES INFORMATIQUES numériques. À LA DEMANDE Le projet UnivCloud ouvre la voie au déploiement des techno- De plus, UnivCloud se situera dans une perspective de déve- logies de l’informatique en nuage dans le milieu de l’enseignement supérieur et de loppement durable et de maîtrise de l’empreinte énergétique des datacenters, afin la recherche. Axé sur une stratégie de mutualisation, il propose une utilisation à d’optimiser les coûts de fonctionnement et maîtriser l’impact énergie-carbone la demande des ressources informatiques et un modèle de facturation à l’usage liés à l’utilisation des services mis en place pour les usagers. des services. LES CARACTÉRISTIQUES DU CLOUD-COMPUTING L’utilisation à la demande des ressources permettra, d’une part de rationnaliser et de standardiser les systèmes d’information des établis- Self-service, l’utilisateur provisionne lui même les ressources sements, tout en garantissant l’identité de chacun ; et d’autre part, de développer informatiques telles que l’utilisation de serveurs et de stockage en réseau, auto- la qualité de service et le service en continu (24/7), aujourd’hui indispensables matiquement et selon ses besoins, et cela sans faire intervenir les fournisseurs à la démarche de développement des usages numériques. de service. Élasticité, les ressources peuvent être provisionnées de manière rapide et L’informatique en nuage inter-universitaire offrira un ensemble flexible. Dans certains cas, elles peuvent être automatiquement configurées et de services différenciés aux applicatifs supportés, suivant des critères de perfor- libérées à la demande, en n’importe quelle quantité et à n’importe quel moment. mance, de qualité de service et de coût. Il s’attachera à assurer une optimisation globale de l’infrastructure IT, notamment du point de vue de sa performance éner- Facturation à l’usage, l’utilisateur ne paie que ce qu’il consomme en prévoyant gétique et de la qualité de service offerte aux utilisateurs, et s’appuiera sur une ses coûts au fur et à mesure. analyse dynamique des usages permettant de garantir la meilleure adéquation Maîtrise capacitaire, le cloud computing permet le contrôle et l’optimisation de entre l’offre et la demande. l’utilisation des ressources grâce à un compteur adapté au type de service. Les ressources font l’objet d’un monitoring, d’un contrôle et de statistiques d’utilisa- UnivCloud permettra, dans sa mise en oeuvre à la suite de ce tion qui favorisent le provisioning prévisionnel. projet, aux établissements franciliens de disposer d’une puissance informatique Accès au réseau, les ressources sont disponibles sur le réseau ce qui donne accès considérable et modulable. Ils seront en mesure d’externaliser avec souplesse la mobilité et l’utilisation de tout type de terminal (laptops, tablette, smartphone ). tout ou partie de leur système d’information (SI) : postes de travail, serveurs, applications, stockages, etc.6 7
  5. 5. LE CLOUD COMPUTING des établissements d’ enseignement supérieur et de recherche en région Ile-de-France LES SERVICES OFFERTS UnivCloud, disposera de toutes les composantes d’une archi- tecture cloud, c’est à dire l’infrastructure d’hébergement, la plate-forme de ser- vice et les services individualisés, en offrant une consommation des services 2. Amélioration des services numériques informatiques à la demande. IaaS, Infrastructure as a Service, seul le matériel (serveurs) est dématérialisé. QUALITÉ DE SERVICE ET SERVICE EN CONTINU Les utilisateurs peuvent démarrer ou arrêter à la demande des serveurs virtuels La mutualisation des infrastructures numériques permettra (Linux ou Windows) dans des datacenters, sans avoir à se soucier des machines également de développer la qualité de service et le service en continu (24/7), physiques sous-jacentes, et des coûts de gestion qui sont liés (remplacement de indispensables aujourd’hui du fait de l’intensification des usages du numérique. matériel, climatisation, électricité etc.). Cet infrastructure permet l’installation UnivCloud mettra en place une infrastructure supportant toutes les étapes de de tout type de logiciel métier et le déplacement de tout type de serveur dans mutualisation envisageables dans le système de l’enseignement supérieur et le Cloud afin de réduire ses coûts. Ainsi, il est tout à fait possible d’ installer le de la recherche : système de gestion financier et comptable des universités (SIFAC), fonctionnant sur une souche SAP. des services de développement à travers une plate-forme commune, PaaS, Platform as a Service, le matériel, l’hébergement et le framework d’appli- des services d’hébergement, cation sont dématérialisés. Les utilisateurs peuvent aussi bien «pousser» leurs des services de mutualisation. applications existantes dans le Cloud, que développer une nouvelle application avec les outils proposés par les fournisseurs. Le déploiement des applications La capacité de l’infrastructure prendra en compte la mobi- Web est automatisé. Il n’ y a pas de logiciel à acheter ou d’installation supplé- lisation rapide des ressources pour gérer les cycles de vies liés aux services mentaire à faire. numériques, notamment en intégrant les pics d’activité lors des périodes d’ins- Pour cette partie, sont envisagées plusieurs applications allant de la messagerie cription et de diffusion des notes. De plus, l’un des objectifs de ce projet sera de à la web conférence. réduire le temps de déploiement de nouveaux services pour les étudiants et les personnels administratifs, accélérer le développement et les tests de nouveaux services et soutenir les usages du numérique dans l’enseignement supérieur, SaaS, Software as a Service, les logiciels sont hébergés dans le datacenter tout en réduisant les coûts. d’UnivCloud. Les utilisateurs n’achètent plus les logiciels mais les consomment à la demande, sans avoir à faire les mises à jour et les migrations des données. « UnivCloud hébergera, dans sa phase de réalisation, un ensemble de services numériques tels que le portail étudiant, l’enseignement à distance. la visioconférence, la messagerie, la gestion des étudiants, l’aide à l’insertion professionnelle, l’orientation active et le suivi des étudiants ».8 9
  6. 6. LE CLOUD COMPUTING des établissements d’ enseignement supérieur et de recherche en région Ile-de-France Début 2013, une maquette de démonstration permettra d’éva- luer le potentiel du Datacenter qui sera construit à l’issue de cette phase R&D. Cette infrastructure offrira un groupement de ressources homogènes virtuel (réseaux, serveurs, stockage etc.) et un ensemble de services de gestion. 3. Stratégie de mutualisation L’enjeu du développement des services numériques devient Aujourd’hui chacun des établissements de l’UNPIdF dispose essentiel pour capter de nouveaux collaborateurs de recherche, attirer de jeunes d’infrastructures leur permettant la mise en œuvre de leur système d’informa- chercheurs et faire venir de nouveaux étudiants. Une dynamique construite tion et le développement de leurs services numériques. Les équipes techniques autour d’une mutualisation régionale de leurs infrastructures informatiques universitaires sont de taille variable avec des compétences certaines. Cependant, constitue dans ce cadre un appui indispensable à la conquête de nouvelles coo- aucune n’est en mesure d’assumer l’ensemble des pré-requis essentiels au- pérations et à l’exposition des savoir-faire en assurant aux établissements une jourd’hui à tout développement de système d’information et des enjeux de la capacité à déployer au fur et à mesure leurs réalisations. dématérialisation opérée par le développement de services numériques. L’aboutissement de ce projet, à l’échelle de l’enseignement En effet, dans le contexte de réseaux d’interconnexion dont supérieur de la région Ile de France, sera un atout essentiel pour le développe- nous disposons actuellement, la réflexion à l’échelle d’un établissement n’est ment de nouveaux services et un soutien à tous les projets d’investissements plus de mise. Désormais, il convient de se positionner dans une démarche de d’avenir. En plus de permettre aux universités françaises d’être réactives face mutualisation communautaire d’un certain nombre d’éléments d’infrastructures à la concurrence internationale de l’enseignement supérieur et de la recherche, et de services de base. Cette cohérence globale ne sera en aucun cas un élément ce dispositif a pour ambition d’ouvrir le chemin au développement de synergies de réduction des identités des établissements mais bien une garantie d’évolution avec d’autres instances du service public, notamment celles des collectivités coordonnée des dispositifs de modernisation et de développement de services en territoriales. ligne, qui sont aujourd’hui un enjeu d’existence et de reconnaissance à l’échelle nationale et internationale. À ce jour, 14 universités membres de l’UNPIdF se sont enga- gées, sur une durée de 18 mois, à participer à la phase d’étude du projet UnivCloud. Cette première partie du projet sera consacrée à l’analyse des besoins correspon- « C’est un concept innovant de cloud inter universitaire assurant une mutua- lisation de l’infrastructure des systèmes d’information pour supporter les ser- dant aux différents marchés d’infrastructures numérisées, ainsi qu’aux études vices d’hébergement et de développement des établissements d’enseignement sur l’architecture et les choix technologiques pour la conception et le développe- supérieur et de la recherche franciliens ». ment de modules ad hoc.10 11
  7. 7. LE CLOUD COMPUTING des établissements d’ enseignement supérieur et de recherche en région Ile-de-France Pour mener à bien cette mission, l’UNPIdF s’est engagée cette année dans l’éla- boration d’un schéma directeur du numérique qui a permis de dégager quatre axes de développement. Passeport d’accès et services associés Le premier axe concerne le passeport d’accès et les services associés. La mise en œuvre de la carte à puce multi services, appelée communément CMS et uti- lisée par plus de 450 000 étudiants et personnels universitaires, offre un panel 4. Université Numérique Paris Ile-de-France de services numériques tels que l’identification visuelle, l’édition de documents administratifs intra-universitaires, et la gestion de contrôle d’accès aux sites et MUTUALISATION DES INFRASTRUCTURES ET DES SERVICES IT bâtiments des établissements. Une étude sur la dématérialisation des services L’Université Numérique Paris Île-de-France est l’une des déjà intégrée et d’autres services de type transactions financières, est actuel- 17 universités numériques en région lancée en 2003, par le ministère de lement menée à l’UNPIdF. Le développement des services mobiles sans contact l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Ces universités numériques s’ins- (Near field Communication) pourrait, en effet, constituer une évolution importante crivent dans le plan RESO 2007, « Pour une République numérique de la société en termes d’usages et de modèles économiques au sein de l’UNPIdF. d’information ». Outils et services numériques d’aujourd’hui et de demain L’UNPIdF a pour objectif général d’être une structure d’amé- Cet axe s’organise autour de quatre thèmes : la vie étudiante, l’insertion profes- nagement numérique dans le monde de l’enseignement supérieur de la région sionnelle, les outils pour la pédagogie et les ressources documentaires. L’objectif Île-de-France. En tant que structure d’appui, elle a pour mission de développer est de développer des conteneurs interopérables et accessibles avec une au- des usages du numérique particulièrement dans les domaines de la formation thentification mutualisée. Elle permet aux utilisateurs d’accéder à l’ensemble au numérique, de l’e-administration, de la vie universitaire et de la vie étudiante. des services mutualisés avec un identifiant unique attribué par l’établissement d’origine. Actuellement, un certain nombre d’établissements membres de l’UNPIdF expérimente des services mutualisés tels que le web visio-conférence (Seevogh Campus) et le Podcast DMS.12 13
  8. 8. LE CLOUD COMPUTING des établissements d’ enseignement supérieur et de recherche en région Ile-de-France 5. INEO Groupe GDF SUEZ Infrastructures numériques En plus du cloud computing, deux autres projets sont en étude actuellement, la Acteur majeur du génie électrique et des systèmes d’infor- mise en place de 3 salles de visio-conférence immersive en région et l’annuaire mation, INEO, Groupe GDF SUEZ, offre à ses clients publics et privés des solutions centralisé. Les salles, équipées avec des technologies de pointe et faciles à utili- globales depuis la conception, la réalisation, jusqu’à la maintenance. Avec 14 500 ser, permettront de réunir des étudiants, enseignants-chercheurs et personnels collaborateurs et 300 implantations en France, INEO propose ses compétences administratifs éloignés géographiquement, dans des conditions semblables à d’ingénierie, d’installation, d’intégration de systèmes et de services dans les celles du présentiel. L’annuaire centralisé, développé pour un système d’authen- domaines de l’électricité industrielle et tertiaire, de l’éclairage public, des infras- tification centralisée, réduira certains coûts administratifs et augmentera la tructures de transport, de télécommunications, de production et de distribution sécurité des données. d’énergie de la sécurité globale et de l’externalisation. En 2010, INEO a réalisé un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros. Formation et accompagnement des personnels, échanges et veille Depuis 4 ans, l’UNPIdF propose, aux enseignants/chercheurs et aux personnels INEO fait partie de GDF SUEZ Energie Services (76 000 col- administratifs, une offre de formation aux outils et aux usages du numérique. Ce laborateurs, chiffre d’affaires de 13,5 milliards d’euros), le leader européen des dispositif a déjà enregistré près de 1500 inscriptions et proposé 130 sessions services multitechniques et l’une des six branches d’activités de GDF SUEZ, l’un de formation. Parallèlement à ces formations données en présentiel, l’UNPIdF des premiers énergéticiens au niveau mondial. développe une plate-forme communautaire d’échange des bonnes pratiques et ineo-gdfsuez.com de mise à disposition de ressources, pour se former aux outils et aux usages du numériques. www.unpidf.fr14 15
  9. 9. LE CLOUD COMPUTING des établissements d’ enseignement supérieur et de recherche en région Ile-de-France 6. 4 PME innovantes D’un point de vue technique, la complémentarité s’exerce Les solutions se composent d’une partie monitoring com- entre plusieurs PME spécialisées dans des domaines distincts, un intégrateur de munautaire temps réel utilisant les visites des internautes. Actuellement les systèmes et des unités de recherche impliquées sur des travaux préalablement remontés statistiques génèrent quotidiennement 1 milliard de mesures en temps réalisés dans le domaine du cloud computing. réel provenant de vrais utilisateurs du monde entier. En adossant à ces données un service breveté de load balancing DNS applicatif configurable, Cedexis aiguille chaque internaute vers un des prestataires en fonction des objectifs définis : ACTIVEEON SAS est éditeur de solution open source dans les performance, coûts, géographique, disponibilité, économe électriquement ou domaines du calcul distribué et parallèle et du cloud pour accélérer et faire passer tout autre critère nécessaire à une parfaite optimisation. à l’échelle des applications. Fondée en 2007, et située dans la technopole Sophia Antipolis, France, ActiveEon est une entreprise issue de l’INRIA qui co-développe un logiciel de calcul distribué innovant : ProActive Parallel Suite® (proactive.inria.fr), MANKAY est une société fondée en Juillet 2010, spécialisée une solution complète regroupant une librairie de programmation parallèle en dans l’Accompagnement Stratégique et Opérationnel, le Développement de l’Inno- Java, un job scheduler et un gestionnaire de ressources. vation et la Co-Création Entrepreneuriale. La société intervient essentiellement dans le secteur des Nouvelles Technologies et de l’Internet. MANKAY a développé Cette suite de produits portables (Linux, Windows, MacOS) exploite au un nouveau mode de création de la valeur au travers d’un concept inédit d’accom- mieux les ressources physique et virtuelle disponibles au sein des entreprises pagnement des entreprises, de collaboration en écosystème et de valorisation et reste indépendante de l’infrastructure sous-jacente en les fédérant : PC de de l’innovation. Cette approche innovante est soutenue par 3 pôles : Strategy bureaux, serveurs multi-core, clusters (grappes de calculs), grilles et clouds. Advisors, Innovation Labs, Funding & Investment, et est articulée autour des ActiveEon propose du service à haute valeur ajoutée comprenant Formation, expertises métiers et opérationnelles de ses équipes. Les associés sont tous Conseil, Développement, Intégration et Souscription. par ailleurs des entrepreneurs fortement impliqués dans l’écosystème des TIC et plus globalement de l’économie numérique. CEDEXIS, jeune société fondée par un français et un américain La société dispose en outre, dans les domaines d’exper- a été fondée aux Etats Unis en 2009 et en France en 2010. Avec des clients quasi tises métiers et technologiques qu’elle adresse, d’un « Portefeuille Innovation » exclusivement en France, Cedexis est au trafic Internet ce que les aiguilleurs du constitué de plusieurs brevets, concepts et prototypes développés en propre. ciel sont au trafic aérien. Cedexis offre une infrastructure de service en cloud Portefeuille qu’elle valorise et met à disposition dans le cadre de ses activités de computing permettant d’améliorer les performances d’affichage des contenus « Start-up factory » pour le développement de projets industriels, collaboratifs et et des applications IP (web, mobile...). communautaires sous le modèle de l’Open Innovation. La contribution à cet ambitieux projet s’inscrit de surcroît dans la perspective stratégique de valorisation du portefeuille et ADN de la société, à savoir l’Open Innovation. MANKAY conçoit et entreprend l’Innovation dans une optique de création réelle de valeur au sens technologique, économique et des usages.16 17
  10. 10. LE CLOUD COMPUTING des établissements d’ enseignement supérieur et de recherche en région Ile-de-France UP’GENERATION est une société spécialiste de la relation client multi canal créée en 2004. Elle propose des solutions qui permettent l’optimi- sation et la personnalisation des services clients, le développement des ventes et de la fidélisation, le pilotage de la performance de la relation et l’innovation de services. Son offre est construite autour de deux pôles, conseil et solutions. Le pôle solutions est orienté autour de : la Gestion de la Relation Clients (GRC), et notamment dans des approches multi canal et en situation de mobilité, la fourniture de services internet, Réseau Social d’Entreprise (RSE) avec la solution TAM Place et la création et l’animation de communautés de clients, le développement de la connaissance des clients, de leurs usages et satisfactions avec des systèmes décisionnels et des modélisations utilisant datamining et texmining. Pour l’ensemble des solutions proposées, Up’Generation oriente ses choix vers l’Open Source et des architectures en Cloud.18

×