0
E-marketing et référencement<br />
Pas de promotion sans qualité<br />Toute promotion sera inutile si le site n’est pas bon! Ce qui importe avant tout, c’est...
un véritable business model;
des mises à jour régulières;
une bonne adéquation services proposés / public cible;
une ergonomie de qualité.</li></li></ul><li>Techniques spécifiques au Web<br />Parmi les techniques spécifiques de promoti...
marketing viral (buzz),
newsletter (lettre d’information),
publicité en ligne,
marketing mobile,
… et tout ce qui touche désormais au Web 2.0 : réseaux sociaux, blogs, vidéos -> réputation numérique.</li></li></ul><li>X...
Google … et les autres<br />France, octobre 2009<br />USA, octobre 2009<br />
Et le Dieu du Web créa Google !<br />Pourquoi on l’aime ?<br /><ul><li>rapidité, rapidité, rapidité !
simplicité, simplicité, simplicité !
Adwords … il suffisait d’y penser :-)
qualité et relevance des résultats,
versions nationales (.be, .fr, etc.) avec résultats adaptés,
la plupart des propriétairesde sites Web savent où ils en sont sur Google ;-)
entreprise cool … et pourtant aucune autre avant n’avait été aussi proche de Big Brother !</li></li></ul><li>Vous avez dit...
provenant d'autres sites (visites externes);
directes (visiteurs ayant tapé l'adresse ou cherché le nom de la société dans les moteurs de recherches). </li></ul>Référe...
Référencement naturel<br />Pratiques visant à optimiser un site pour les moteurs de recherche, de la conception à la mise ...
prévoir de méta-tags efficaces,
rédiger le contenu de manière rigoureuse.</li></ul>Devrait faire partie de l’offre de base des agences Web lors de la réal...
Référencement payant<br />Google Adwords, Yahoo! Search Marketing, Microsoft adCenter.<br />Créer des annonces ciblées en ...
Indexation et positionnement<br />Indexation : les robots parcourent le Web, de lien en lien et  sauvegardent les contenus...
optimiser la navigation : structurer le site,
limiter le niveau des répertoires à 4,
éviter les URLs complexes,
outils des moteurs pour les Webmasters. </li></ul>Nombre de pages indexées ? « Site:nom de domaine » du site comme recherc...
X<br />Bon site Web <> amateurisme<br />
Optimiser son site pour les moteurs (1)<br />Votre site est-il Search Engine Friendly ?<br />Utiliser du code (X)HTML vali...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

E-marketing et référencement

1,447

Published on

L'e-marketing couvre l'ensemble des techniques de promotion et de publicité en ligne. Le référencement est la plus importante. Il nécessite à ce titre une approche stratégique de l'entreprise.

Published in: Technology
0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
1,447
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
59
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "E-marketing et référencement"

  1. 1. E-marketing et référencement<br />
  2. 2. Pas de promotion sans qualité<br />Toute promotion sera inutile si le site n’est pas bon! Ce qui importe avant tout, c’est :<br /><ul><li>un contenu de qualité;
  3. 3. un véritable business model;
  4. 4. des mises à jour régulières;
  5. 5. une bonne adéquation services proposés / public cible;
  6. 6. une ergonomie de qualité.</li></li></ul><li>Techniques spécifiques au Web<br />Parmi les techniques spécifiques de promotion et de marketing sur le Web:<br /><ul><li>référencement et positionnementsur les moteurs de recherche et les annuaires,
  7. 7. marketing viral (buzz),
  8. 8. newsletter (lettre d’information),
  9. 9. publicité en ligne,
  10. 10. marketing mobile,
  11. 11. … et tout ce qui touche désormais au Web 2.0 : réseaux sociaux, blogs, vidéos -> réputation numérique.</li></li></ul><li>X<br />Référencement <> magie <br />
  12. 12. Google … et les autres<br />France, octobre 2009<br />USA, octobre 2009<br />
  13. 13. Et le Dieu du Web créa Google !<br />Pourquoi on l’aime ?<br /><ul><li>rapidité, rapidité, rapidité !
  14. 14. simplicité, simplicité, simplicité !
  15. 15. Adwords … il suffisait d’y penser :-)
  16. 16. qualité et relevance des résultats,
  17. 17. versions nationales (.be, .fr, etc.) avec résultats adaptés,
  18. 18. la plupart des propriétairesde sites Web savent où ils en sont sur Google ;-)
  19. 19. entreprise cool … et pourtant aucune autre avant n’avait été aussi proche de Big Brother !</li></li></ul><li>Vous avez dit référencement ?<br />Référencement : optimisation du positionnement d'un site Web dans les résultats de moteurs de recherche.<br />Un trafic « équilibré » pour un site commercial inclut des visites :<br /><ul><li>depuis les moteurs de recherche pour des requêtes pertinentes;
  20. 20. provenant d'autres sites (visites externes);
  21. 21. directes (visiteurs ayant tapé l'adresse ou cherché le nom de la société dans les moteurs de recherches). </li></ul>Référencement naturel // référencement payant.<br />Moteur de recherche >< Annuaire.<br />
  22. 22. Référencement naturel<br />Pratiques visant à optimiser un site pour les moteurs de recherche, de la conception à la mise en ligne.<br />Bonnes pratiques:<br /><ul><li>respecter de la sémantique du langage HTML,
  23. 23. prévoir de méta-tags efficaces,
  24. 24. rédiger le contenu de manière rigoureuse.</li></ul>Devrait faire partie de l’offre de base des agences Web lors de la réalisation d’un site Web … mais aucune technique ne garantit un positionnement donné.<br />Le contenu peut faire l'objet d'un travail spécifique payant (recherche de mots-clé, analyses de pertinence et concurrence, optimisation, etc.).<br />
  25. 25. Référencement payant<br />Google Adwords, Yahoo! Search Marketing, Microsoft adCenter.<br />Créer des annonces ciblées en choisissant des mots-clés. Le choix de ces mots est stratégique ! Les annonces apparaissent à côté ouau-dessus des résultats « naturels » de recherche.<br />En principe : pas d’influence sur le référencement naturel.<br />Effet instantané : idéal par exemple pour des campagnes de publicité limitées dans le temps et visant des produits ciblés.<br />Yahoo! offre aussi un service de « Paid Inclusion » : garantie d'indexation rapide et de rafraichissement fréquent (Yahoo! Search Submit Pro).<br />
  26. 26.
  27. 27. Indexation et positionnement<br />Indexation : les robots parcourent le Web, de lien en lien et sauvegardent les contenus des pages Web -> soumettre manuellement son site aux moteurs de recherche.<br />Aider les moteurs à trouver toutes les pages d’un site :<br /><ul><li>sitemap et robot.txt pour guider les robots,
  28. 28. optimiser la navigation : structurer le site,
  29. 29. limiter le niveau des répertoires à 4,
  30. 30. éviter les URLs complexes,
  31. 31. outils des moteurs pour les Webmasters. </li></ul>Nombre de pages indexées ? « Site:nom de domaine » du site comme recherche dans Google («  site:www.awt.be » par exemple)<br />Positionnement : faire apparaître un site indexé dans les premiers résultats pour un mot clé donné.<br />
  32. 32. X<br />Bon site Web <> amateurisme<br />
  33. 33. Optimiser son site pour les moteurs (1)<br />Votre site est-il Search Engine Friendly ?<br />Utiliser du code (X)HTML valide et conforme aux standards Web.<br />Structuration et hiérachisation :<br /><ul><li>titres, sous-titres, paragraphes, listes, tables, etc.,
  34. 34. mise en valeur du texte: titres (<h1>, <h2>, <h3>), <strong>, <em>, etc.,
  35. 35. réserver les tableaux ... aux présentations tabulaires de données. Pour l’organisation des pages -> balises <div>,
  36. 36. attention aux contenus non textuels: images, vidéos, scripts, etc.</li></ul>Utiliser les balises spécifiques: <cite>, <acronym>, <abbr>, etc.<br />Vérifier la qualité du code dans le validateur XHTML du W3C et obtenir le label « Any Surfer ».<br />
  37. 37. Optimiser son site pour les moteurs (2)<br />Métadonnées spécifiques à chaque page :<br /><ul><li>title-tag <title></title> : expression ayant du sens,
  38. 38. balise <meta name="description"> : résumé du contenu,
  39. 39. balise <meta name="keywords"> : mots particulièrement signifiants pour décrire une page (mots qu'un internaute utilise pour trouver mon site).</li></ul>Optimisation du contenu :<br /><ul><li>chaque page doit avoir un sujet relativement précis,
  40. 40. intégrer mots et expression « clés » relatifs au sujet,
  41. 41. répétition des mots-clé (densité), à des endroits stratégiques (titres, premiers paragraphes, liens) ... mais attention aux abus (répétition intempestive, énumération, etc.),
  42. 42. pyramide inversée: commencer par la conclusion,
  43. 43. mises à jour fréquentes.</li></li></ul><li>Optimiser son site pour les moteurs (3)<br />Nom de domaine :<br /><ul><li>signifiant et proche de la marque ou du produit,
  44. 44. profiter des extensions ( .com, .be, .eu, .net, ...).</li></ul>URL des pages :<br /><ul><li>si possible les nommer // contenu -> page4.htm,
  45. 45. limiter les paramètres pour les pages dynamiques (3),
  46. 46. URL rewriting.</li></ul>Navigation :<br /><ul><li>basée sur les liens « texte »,
  47. 47. niveau de profondeur <= 4 clics,
  48. 48. liens pour relier les pages et les rubriques entre elles,
  49. 49. liens porteurs de sens -> cliquer ici ,
  50. 50. chemin de navigation (fil d'Ariane),
  51. 51. liens vers les rubriques principales en bas de page.</li></li></ul><li>Mauvaises pratiques ...<br />N’essayez pas d’être plus malin que Google ! Eviter toute différence entre le contenu délivré à l'utilisateur et celui accessible au moteur de recherche -> blacklistage !<br />Exemples :<br /><ul><li>Cloaking : deux versions d'une même page (une pour l’utilisateur, l’autre pour les moteurs),
  52. 52. duplicate content,
  53. 53. commentaires avec des mots clés,
  54. 54. link farm : plusieurs sites web affichant des liens les uns vers les autres artificiellement,
  55. 55. textes et liens cachés,
  56. 56. pages satellites.</li></ul>Le label eTIC se mobilise contre les mauvaises pratiques.<br />
  57. 57. Comment bien rater son référencement ?<br /><ul><li>Pages avec frames (cadres).
  58. 58. Trop de Javascript ou de codage en page d’accueil.
  59. 59. Trop d’images et de graphismes.
  60. 60. Site sans contenu et/ou mal fait et/ou en construction et/ou amateur et/ou obsolète.
  61. 61. Sous-nom de domaine (users.machin.be/monentreprise).</li></li></ul><li>Lettre d’information / newsletter<br /><ul><li>Méthode de Push (>< Pull). On pousse l’information vers l’utilisateur.
  62. 62. E-mail d’information et/ou de promotion envoyé périodiquement à un utilisateur qui en a fait la demande -> opt-in (aux USA, règle de l’opt-out : il faut se désabonner volontairement).
  63. 63. Attention au spamming. Beaucoup de serveurs de mails en entreprise sont très restrictifs.
  64. 64. Personnalisation (liens vers des formulaires pré-complétés, etc.).</li></li></ul><li>Newsletter, pourquoi on l’aime<br /><ul><li>Affecte émotionnellement l’utilisateur (il reçoit du courrier) -> bon taux de clic.
  65. 65. Met l’utilisateur en mode de veille sur un sujet, sans effort particulier.
  66. 66. Le rythme de publication crée une sensation de confiance et invite à la fidélité.
  67. 67. Sujets présentés de manière concise et simple, en renvoyant vers le site pour le détail.
  68. 68. Les abonnés peuvent être privilégiés pour des événements ou des cadeaux.</li></li></ul><li>Newsletter : abonnement<br /><ul><li>Mettre la possibilité d’abonnement en évidence (page d’accueil, lien sur la plupart des pages, etc.).
  69. 69. Expliquer ce que contient typiquement la newsletter (montrer un exemple).
  70. 70. Expliquer comment modifier ou supprimer son abonnement.
  71. 71. Formulaire simple : demander un minimum d’informations. On peut éventuellement compléter par la suite.</li></li></ul><li>Newsletter : règles de présentation<br /><ul><li>Expéditeur clair et non ambigu.
  72. 72. Taille limitée (minimum de scrolling).
  73. 73. Ne pas mettre le contenu dans la newsletter, mais seulement une « mise en appétit ».
  74. 74. Possibilité de modification et de suppression de l’abonnement (obligatoire).
  75. 75. Si publicité: la distinguer clairement du reste.
  76. 76. Choix éventuel entre format texte et html. Vérifier le résultat sur plusieurs plateformes (Outlook <> Gmail <> Lotus <> Hotmail <> …).</li></li></ul><li>E-Mail marketing<br /><ul><li>Utiliser des bases de données d’e-mail internes ou externes pour envoyer une publicité.
  77. 77. Opt-in !!!! (vérifier l’origine des données avec le partenaire) -> Choisir avec soin son partenaire et vérifier comment seront gérer les plaintes éventuelles.
  78. 78. Créer du trafic qualifié.
  79. 79. Attention au spamming.
  80. 80. Préparer l’accueil et le suivi des demandes.
  81. 81. Attention au coût … qui peut monter très vite !</li></li></ul><li>Buzz marketing / marketing viral (1)<br />La situation :<br /><ul><li>Internet : 1er média devant la TV à l'horizon 2011,
  82. 82. Internet : 85 % des contenus y sont produits par des individus ,
  83. 83. Myspace : équivalent au 11ème pays le plus peuplé au monde,
  84. 84. Les réseaux sociaux et les plateformes de partage sont de formidables caisses de résonnance en bien … et en mal.</li></li></ul><li>Buzz marketing / marketing viral (2)<br />Tendance lourde de la publicité électronique :<br /><ul><li>ton décalé, surprenant, amusant, … (e-mail loufoque, blog intriguant, vidéo amusante, événement qui fait la une, etc.),
  85. 85. amener le consommateur à devenir acteur de la campagne en contribuant à la faire connaître -> virus !</li></ul>Pourquoi?<br /><ul><li>Internet et autres canaux numériques se multiplient : consommateur est inondé d’images et de contenus et risque d’adopter un comportement « indifférent »,
  86. 86. approcher le consommateur par son environnement privé (exemple : faux PV par e-mail ou fausses excuses de retard).
  87. 87. susciter une émotion positive.</li></li></ul><li>Techniques de marketing viral<br />Concept de base -> à décliner sur différents supports :<br /><ul><li>vidéo (si possible avec un vrai scénario et des possibilités d’interactivité);
  88. 88. site ou blog spécifique (sur lequel on finit par arriver à partir de la video, d’un mail, etc.);
  89. 89. jeux concours (faire participer les internautes);
  90. 90. marketing d'influence (via des blogs par exemple);
  91. 91. réseau social ou communauté (fédérer les cibles autour d'un intérêt commun);
  92. 92. marketing événementiel (événement dont l'ampleur suscite l’intérêt naturellement);
  93. 93. presse (car il n’y a rien de tel que la presse traditionnelle);
  94. 94. publicité online et classique,
  95. 95. mobile (avec précaution).</li></li></ul><li>Le Buzz en 5 étapes<br />Faire acte de provocation<br />Identifier la cible avec précision<br />Amorcer la pompe<br />Transformer l'essai<br />Couverture médias<br />Toujours veiller :<br /><ul><li>à récupérer la campagne de manière positive,
  96. 96. à ce que le public comprenne exactement à la fin ce qu’on lui veut !</li></li></ul><li>Publicité en ligne<br /><ul><li>Bannières (banners ou autres formats).
  97. 97. Emergence du Rich Media (animation, formats différents, jeux, etc.).
  98. 98. Efficacité aléatoire …
  99. 99. marché étroit (en Belgique),
  100. 100. taux de clic parfois inférieur à 1%.
  101. 101. … mais Tendance de fond irréversible.
  102. 102. Compter les « clics ».
  103. 103. Coût très variable en fonction du site choisi.</li></li></ul><li>Rich media<br /><ul><li>Bande passante + attentes des annonceurs (efficacité publicitaire).
  104. 104. Appellation générique (vidéo, son, DHTML, Java, Flash, Silverlight, etc.).
  105. 105. Avenir de la pub sur le Web // Buzz // Web 2.0
  106. 106. Efficacité -> meilleure mémorisation (via l'interactivité notamment).
  107. 107. Élargit le cadre habituel de la publicité par l'interactivité et l'enchaînement des actions (cadeaux, achats, collecte de données, etc.).
  108. 108. Attention aux problèmes : compatibilité, lourdeur des fichiers, lourdeur des fichiers, tarifs plus élevés, caractère intrusif.</li></li></ul><li>Mobile marketing (1)<br />La Mobile Marketing Association a recensé 4 usages du mobile en matière de campagnes publicitaires :<br /><ul><li>notoriété et d'image. Bannières, interstitiels, publicités dans les jeux, vidéos, ... pas forcément cliquables mais permettent par exemple au mobinaute de découvrir une offre d'un annonceur;
  109. 109. création de trafic. Le format publicitaire est cliquable (« clic to action ») et renvoie directement vers le site mobile de l'annonceur;
  110. 110. création de trafic vers le call center de l'annonceur. En cliquant sur la pub, le mobinaute active un dispositif de « clic to call » (déclenche automatiquement un appel téléphonique vers le call center);
  111. 111. recrutement de prospects. En cliquant sur la publicité, le mobinaute est renvoyé sur un formulaire où il est invité à renseigner des informations personnelles (nom, âge, coordonnées mobiles, e-mail, etc.). </li></li></ul><li>Mobile marketing (2)<br />La Mobile Marketing Association fait plusieurs recommandations le contenu publicitaire : <br /><ul><li>contraintes de poids (7 à 15 Ko +/-) : restreindre le nombre de couleurs afin de conserver la qualité graphique de la création;
  112. 112. espace publicitaire restreint de par le support : limiter le nombre de message à un seul par création;
  113. 113. lisibilité du message publicitaire : longueur du texte (2 à 3 lignes maximum) et typographie (simple et lisible sur les petits formats);
  114. 114. limite de temps : ne pas dépasser les trois écrans pour les bannières animées;
  115. 115. identification claire : créer une rupture avec la charte graphique de l'éditeur pour se distinguer et attirer l'attention du mobinaute;
  116. 116. call to action : message simple et direct (cliquez pour gagner, découvrez le nouveau … ici, etc.). Promesse simple et claire (réduction, offre spéciale ou exclusive, dotation, etc.).</li></li></ul><li>Mobile marketing (3)<br />On est seulement au début de la révolution mobile. Les usages vont exploser : <br /><ul><li>codes barres 2D ou QR (quick response) et NFC (Near Field Communication) -> supports publicitaires intelligents. Le mobile sert de média direct ou de transfert,
  117. 117. géolocalisation et publicité contextuelle,
  118. 118. télévision, musique, paiements, ticketing, … mobiles,
  119. 119. écosystème mobile (voir Apple avec l’iPhone et iTunes).</li></ul>Surveiller ce qui se passe au Japon !<br />
  120. 120. Croiser les médias<br /><ul><li>E-marketing -> combiner les différents canaux en tirant profit du meilleur de chacun d’eux.
  121. 121. Penser Web 2.0.
  122. 122. Force de la marque !
  123. 123. Ne pas oublier la publicité traditionnelle et la presse !</li></li></ul><li>Pour en savoir plus<br />http://delicious.com/unpeudeblabla/e-marketing<br />http://delicious.com/unpeudeblabla/referencement<br />http://delicious.com/unpeudeblabla/mobile<br />http://delicious.com/unpeudeblabla/web2<br />http://unpeudeblabla.tumblr.com/tagged/e-marketing<br />http://unpeudeblabla.tumblr.com/tagged/référencement<br />http://unpeudeblabla.tumblr.com/tagged/mobile<br />http://www.awt.be/referencement<br />ab@awt.be<br />andre.blavier@gmail.com<br />
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×