• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE
 

Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE

on

  • 3,337 views

Commission Santé

Commission Santé
de l’Union Départementale
des Sapeurs-Pompiers - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE

Statistics

Views

Total Views
3,337
Views on SlideShare
3,041
Embed Views
296

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

3 Embeds 296

http://www.udsp51.fr 271
http://udsp51.fr 23
url_unknown 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE Udsp51 - LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE Presentation Transcript

    • LE RISQUE CARDIO-VASCULAIRE Commission Santé de l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers MENT COU DEV U E O E R A G ET LA MARNE S D I S SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE ET DE SECOURS
    • Que sont les maladies cardio-vasculaires ?
      • Les maladies cardio-vasculaires sont très fréquentes, représentant la première cause de mortalité en France.
      • Elles peuvent toucher :
          • le cœur : infarctus du myocarde. En France, 6000 cas surviennent au cours d’une activité sportive;
          • le cerveau : accident vasculaire cérébral ou AVC. On en recense 200 000 par an. Il s’agit de la première cause de handicap chez l’adulte.
      Que sont les maladies cardio-vasculaires ? Elles peuvent également être mortelles : mort subite de l’adulte.
    • Qu’est-ce que le risque cardio-vasculaire ?
      • Le risque de développer une maladie du cœur ou des artères est différent pour chacun d’entre nous.
      • On parle de risque cardio-vasculaire, qui dépend de nombreux facteurs de risque contre lesquels il est possible de lutter et qu’il faut évaluer.
    • Quels sont les facteurs de risque cardio-vasculaire ?
      • Ils sont nombreux et conditionnent l’évolution de la vie des artères.
    • Quels sont les facteurs de risque cardio-vasculaire ?
      • Certains sont considérés comme majeurs, puisqu’ils ont un effet multiplicateur du risque, indépendamment des autres facteurs de risque :
          • tabac,
          • hypertension artérielle (HTA),
          • augmentation du cholestérol,
          • diabète,
          • âge.
    • Quels sont les facteurs de risque cardio-vasculaire ?
      • D’autres sont dits prédisposants. Ils ont un effet potentialisateur lorsqu’ils sont associés aux facteurs majeurs :
          • obésité,
          • sédentarité,
          • antécédents familiaux,
          • stress…
    • Le tabac
      • Le risque existe quel que soit le niveau d’intoxication.
      • 80% des victimes d’infarctus avant 45 ans sont fumeurs.
      • 11% des décès cardio-vasculaires sont directement imputables au tabac.
      • Le tabagisme passif augmente le risque coronarien de 30%.
    • L’obésité
      • Elle est évaluée par l’indice de masse corporelle (IMC), correspondant au poids / taille ².
      • Il existe une relation graduelle et puissante entre la valeur du rapport taille / hanche et risque d’infarctus :
      • « plus on a un gros ventre, plus on a de risque de faire un infarctus. »
    • Le cholestérol
      • On parle de bon (HDL) et mauvais (LDL) cholestérol.
      • Cumulé avec d’autres facteurs, il augmente fortement le risque.
      • Si une bonne hygiène alimentaire ne suffit pas à le faire baisser, un traitement médicamenteux peut alors être nécessaire.
    • L’hypertension artérielle
      • On parle d’HTA quand la pression artérielle est supérieure à 140/90 mm Hg (mercure).
      • Chaque mm Hg en plus augmente le risque au-delà de 40 ans.
      • Une augmentation de 20 mm Hg entraîne un doublement du risque de décès par AVC.
      • L’HTA est favorisée par l’apport excessif de sel, la consommation d’alcool, le surpoids, l’absence d’exercice physique régulier.
    • Le diabète
      • On parle de diabète quand deux dosages du sucre dans le sang à jeun sont supérieurs à 1.26 g/l.
      • Le nombre de nouveaux cas augmente tous les ans. Il s’agit d’une véritable épidémie mondiale.
      • Le risque est très élevé si l’équilibre n’est pas atteint.
    • Le stress
      • Il est désormais reconnu que le stress psychologique et social augmente le risque d’infarctus du myocarde.
    • Quel est le risque pour les sapeurs-pompiers ?
      • L’analyse des accidents en service par le Bureau Prévention Accidents-Enquêtes (BPAE) de la Direction de la Sécurité Civile (DSC) montre que le risque de décès d’origine cardio-vasculaire chez les sapeurs-pompiers est préoccupant puisqu’il est de 24%.
    • Quel est le risque pour les sapeurs-pompiers ?
      • Des chiffres publiés aux Etats-Unis en 2007 font état d’un taux de 45% dans ce pays, l’obésité en étant en partie responsable.
    • Quelles actions mener ?
      • Il ne faut pas négliger les facteurs de risque cardio-vasculaire, d’où l’importance d’évaluer le risque cardio-vasculaire.
      • Le dépistage et la prise en charge des facteurs de risque permet d’éviter, de limiter ou de retarder le développement d’une pathologie cardio-vasculaire.
    • Quelles actions mener ?
      • Il faut distinguer les facteurs de risque sur lesquels on ne peut pas intervenir :
          • âge,
          • sexe : le taux de mortalité par AVC et infarctus est respectivement 1.5 et 3 fois plus élevé chez l’homme que chez la femme,
          • antécédents familiaux.
    • Quelles actions mener ?
      • De ceux sur lesquels on peut intervenir avec une prise en charge adaptée :
          • hypertension artérielle (HTA),
          • cholestérol et triglycérides,
          • diabète,
          • tabac,
          • obésité,
          • sédentarité,
          • stress.
    • Quelles actions mener ?
      • Il s’agit d’un véritable travail de prévention, lors des visites médicales d’aptitude, mais également par le sapeur-pompier lui-même au quotidien grâce à une bonne hygiène de vie.
    • Au cours de la visite médicale d’aptitude
      • Les médecins disposent d’un outil présenté sur la diapositive suivante (grille SCORE), leur permettant de calculer le risque à 10 ans de décès cardio-vasculaire :
          • carré vert : risque faible, inférieur à 2%,
          • carré jaune : risque moyen, entre 2 et 4%,
          • carré rouge et rouge foncé : risque élevé, supérieur à 5%.
    •  
    • Le sevrage tabagique
      • Il est très efficace.
      • Après un an d’abstinence, le risque de refaire un nouvel accident coronarien baisse de 50%.
      • Après 15 ans, le risque coronarien lié au tabac disparaît.
    • Le sevrage tabagique
      • Une consultation anti-tabac avec un médecin spécialisé du service de santé est possible.
      • N’hésitez pas à en parler au cours de la visite médicale d’aptitude ou en vous adressant directement au bureau du SSSM à la direction au 03 26 26 28 41
    • Le surpoids et l’obésité
      • Il en est de même pour les problèmes de surpoids.
      • Une diététicienne, sapeur-pompier volontaire expert, a été recrutée pour vous aider.
    • En conclusion
      • Ce vieil adage est parfaitement adapté au risque cardio-vasculaire.
      • Une prise de conscience individuelle et une prise en charge adaptée permettent de diminuer efficacement ce risque.
      « Mieux vaut prévenir que guérir »