UBA Rapport d'activités 2009

2,939 views

Published on

Le rapport d'activités de l'UBA vous donne un aperçu des realisations, évènements, réunions et formations qui ont eu lieu en 2009. Nous expliquons également les objectifs pour 2010.

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,939
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
6
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

UBA Rapport d'activités 2009

  1. 1. RappoRt annuel représenter i informer i echanger i rencontrer 2009
  2. 2. aVant-ProPos 2009 fut une excellente année pour l’UBA. Nous Echanger : rien n’est plus enrichissant que le partage avons non seulement fêté nos soixante années d’information et de connaissance. Nos différentes d’existence, une étape fantastique, mais avons aussi plate­formes de communication telles que les com­ réussi à approfondir et à renforcer les réformes ini­ missions média, les centres d’expertise et les groupes tiées en 2008. Le couronnement de ce travail fut le temporaires de travail sont restées, en 2009, des congrès particulièrement réussi du 24 septembre. lieux idéaux de rencontre pour l’échange de connais­ sance et d’information. Une année de réussite, certes, mais aussi une année difficile : le contexte économique que nous traver­ Rencontrer : l’UBA permet aux professionnels de sons est difficile et complexe. Voilà pourquoi notre se rencontrer. Nous avons à nouveau démontré, en point de départ revêt une telle importance : nous 2009, que nous étions le carrefour par excellence sommes, en effet, intimement convaincus qu’une de la communauté de la communication. A l’occasion bonne communication est un stimulant pour une de notre 60e anniversaire, nous n’avons organisé ni économie saine. Nous considérons donc que notre barbecue ni “Trends Day”, mais un congrès unique : mission consiste à créer un cadre transparent et UBA60. 500 professionnels s’y sont rencontrés stable pour nos annonceurs. S’ils peuvent communi­ autour d’un CEO breakfast, d’un congrès qui a fait la quer efficacement et de manière durable, ils peuvent part belle à des orateurs de premier plan et d’un dîner maximiser le rendement de leurs investissements en de clôture. Un événement particulier et mémorable communication. pour chacun dans le secteur de la communication. Sur la base de cette conviction, nous avons articulé Nous devons la réussite de ces initiatives à l’équipe notre politique autour de 4 piliers stratégiques en UBA. Sous la direction de Chris Van Roey, Frederic 2009 : Ackermans, Bob De Paepe, Kristin Hannon et Nathalie Hublet ont à nouveau réalisé de belles performances. Représenter : l’UBA entend exprimer la voix de ses Nous les remercions chaleureusement pour leur annonceurs. Nous fédérons donc les questions de dynamisme et la qualité de leur travail. nos membres et présentons clairement nos points de vue aux autorités et associations. D’une voix ferme, 2009 fut aussi l’année durant laquelle Luc Suykens nous faisons tout ce qui est possible pour influencer a quitté le poste de Président. Nous le remercions la prise de décision. Nous utilisons notre force pour son apport stratégique, ces dernières années, intrinsèque pour influer sur l’agenda et mettre en tant que membre du comité exécutif et surtout davantage en lumière l’effet positif de la publicité. pour le processus substantiel de changement qu’il Nous collaborons en ce sens avec des partenaires tels a accompagné, en tant que Président, au cours des que la WFA, le Conseil de la Publicité, l’ACC, l’UMA et 2 dernières années. de nombreuses autres organisations professionnelles. Comment envisageons­nous 2010 ? Il est clair que Informer : l’UBA souhaite fournir l’information la plus la crise économique que nous traversons encore pertinente possible à ses membres. En ce sens, notre aujourd’hui a eu un impact sur le monde de la commu­ UBA Academy reste un franc succès. Au Communi­ nication. Les défis pour les annonceurs, les médias et cation Management College, nous avons à nouveau les agences restent donc élevés, à tous les niveaux. formé une septantaine de professionnels juniors Mais nous voulons essentiellement transmettre un du marketing et de la communication. La demande message d’espoir, car les crises suscitent la créativité dépasse manifestement l’offre, ce qui illustre la chez tous les acteurs du marché. Nous constatons qualité des formations ! Des thèmes spécifiques ont actuellement que le point bas est atteint dans dif­ été approfondis dans les Master Classes. Des services férents secteurs, en dépit de quelques sombres nua­ comme la UBA Legal Line ont été élargis avec UBA ges qui planent encore ici et là. N’oublions pas que Media Glance, qui donne à nos membres un aperçu la confiance des entrepreneurs continue à croître en rapide et gratuit des investissements média dans Belgique. Nous abordons donc cette année avec plus leur secteur. Et n’oublions pas notre site UBA, conçu de confiance dans l’avenir. Et nous sommes prêts à pour appuyer et communiquer activement ces activités. relever avec force les défis que réservera 2010, mais Le nombre sans cesse croissant de ses visiteurs sou­ aussi à concrétiser les opportunités qui ne manqueront ligne, ici encore, la valeur ajoutée de cet outil. pas de se présenter. Jan Vandenwyngaerden i Président de l’UBA Chris Van Roey° i CEO de l’UBA
  3. 3. Sommaire Vision - Mission - ValeuRs - stRatégie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 Conseil d’adMinistRation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 l’équipe uBa . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 CoMité exéCutif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 RepRésenteR La voix des annonceurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 infoRMeR UBa academy . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 UBa Services . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 UBa Publications . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 UBa Website et UBa e-news . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 1 eChangeR Les Commissions médias . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 integrated Communication Board (iCB) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Centres d’expertise. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 Groupes de travail . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 RenContReR Une véritable communauté de communicateurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 agenda 2009 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Rapport annuel 2009
  4. 4. ViSioN Une bonne communication est une condition nécessaire à une économie saine et en est un des stimulants. miSSioN L’UBa veut créer un environnement transparent où les annonceurs peuvent communiquer de façon efficace et durable afin de maximiser le rendement de leurs investissements de communication. VaLeUrS L’UBa est une organisation professionnelle, transparente, dynamique et qui agit en fonction des besoins de ses membres. STraTéGie La mission de base de l’UBa peut se résumer en 4 mots clés : représenter, informer, échanger, rencontrer. CoNSeiL d’admiNiSTraTioN francis deBeuCKelaeRe general Manager BaCaRdi-MaRtini BelgiuM Bart VandesoMpele head of Corporate Communication Base isabelle Maes (1) Marketing Manager BeieRsdoRf Kris VeRVaet (2) Vp Marketing & Channel Mgt BelgaCoM Koen taCKx (1) Vp Marketing BelgaCoM annie CouRBet directeur Marketing & Business development Bnp paRiBas foRtis Maud lesCheVin (1) directeur Marketing CaRRefouR gaetan Van MaldegeM Country director CoCa-Cola seRViCes Marc donneR Marketing Manager utilitaires d'ieteRen luc Van WiChelen (1) Media Manager Benelux danone, lu & dWB dirk sMet directeur Communicatie dexia BanK Belgie Benoît CRoChelet Brand Manager eleCtRaBel anneleen Keppens Media & Market Research director henKel BelgiuM frederic landtMeteRs Marketing directeur inBeV BelgiuM 2 philippe WalleZ general Manager / Marketing ing ing Jan gYsels (2) directeur Communicatie KBC leo Van de gendeR (1) Voormalig directeur Communicatie KBC luc BloMMaeRt (1) Managing director Benelux KRaft foods Jean - Mary ViVieR directeur général l'oReal Valérie stRuYe Marketing director snackfood MaRs BelgiuM aline Julia(1) director Brand & Commercial Communication MoBistaR Marc fRedeRix Marketing director nationale loteRiJ Vincent de Clippele Ceo nestle Jan VandenWYngaeRden Ceo palM BReWeRies luc suYKens harley procter Marketing director pRoCteR & gaMBle Christophe Mottint Marketing director saRa lee Coffee & tea herman Boonen strategic development officer seCuRex philippe VeRsChueRen Vp Marketing Communications telenet Johan de RYCKeR director Corporate & public affairs tiense suiKeR Chris Van RoeY° Ceo uBa Melanie MesKeRs Marketing director home & personal Care Benelux unileVeR (1) démissionaire sur base de l’article 14 des statuts (2) en qualité d’observateur Rapport annuel 2009
  5. 5. L’éqUiPe UBa frédéric ackermans, event manager i Kristin hannon, member Services manager i Chris Van Roey°, Chief executive officer i nathalie hublet, media manager i Bob de paepe, director General, membership relations ComiTé exéCUTif 3 Chris Van Roey°, UBa, Ceo i annie Courbet, fintro, marketing director, Vice-Présidente UBa i Jan Vandenwyngaerden, Palm Breweries, Ceo, Président UBa i philippe Wallez, iNG, marketing director, Vice-Président UBa i Christophe Mottint, Sara Lee Coffee & Tea, marketing director, Trésorier UBa i Bob de paepe, director General, membership relations (absent sur la photo) Rapport annuel 2009
  6. 6. Chris Van Roey° Chief executive officer chris@ubabelgium.be T +32(0)2 260 05 71 m +32(0)495 55 71 50 La voix des annonceurs L’UBa est à l’écoute de ses membres. elle rassemble L’UBa joue par ailleurs un rôle actif auprès d’un leurs points, formule et défend les points de vue grand nombre d’associations issues du secteur de la et les besoins des annonceurs. elle fait ainsi figure communication comme le CdP (Conseil de la Publicité), d’interlocuteur par excellence pour les pouvoirs le JeP (Jury d’ethique Publicitaire), le Cim (Centre publics et les différentes associations sectorielles. d’information sur les médias) et le CSa (Conseil Supérieur de l’audiovisuel). Ces diverses associations débattent de dossiers essentiels à notre secteur. 4 REPRéSENTER il va de soi que nous faisons également parler de nous dans la presse générale et spécialisée afin de convaincre tous les acteurs de l’importance d’un environnement transparent et stimulant en matière de communication. Les annonceurs accordent de plus en plus d’impor- tance à la communication durable et à la responsabilité sociétale des entreprises. de son côté, l’autorégulation fonctionne de mieux en mieux : elle permet à la communication de s’effectuer sur un mode légal, honnête et respectueux et fait en sorte que les principes d’une concurrence loyale soient appliqués. Cela n’empêche pas le secteur de la communication d’être l’objet de tensions et de nombreux débats publics et politiques. Par ailleurs, les réglementa- tions inefficaces ne cessent de se multiplier, d’être de plus en plus complexes et de produire un effet négatif sur l’efficacité des dépenses publicitaires. Rapport annuel 2009
  7. 7. d’où l’importance pour les annonceurs de prendre en collaboration avec la Vlerick Leuven Gent ma- des positions claires et de les rendre publiques. nagement School, nous élaborons un dossier sur le rôle de la publicité et avons formulé un certain C’est dans ce contexte qu’en 2009 une attention nombre de recommandations pour mettre en place toute particulière a notamment été portée aux un réseau d’ambassadeurs du secteur publicitaire. points suivants : • e transfert de la directive européenne sur les “Servi- l en 2010, l’UBa continuera de souligner l’impact ces de médias audiovisuels” en décrets régionaux ; positif de la communication commerciale sur l’éco- • a proposition de loi relative à la communication l nomie et la société. Par ailleurs, l’UBa mènera des publicitaire sur l’alcool qui vise à ne laisser montrer actions contre les mesures qui en affaiblissent que le produit et son mode de production ; l’efficacité injustement. L’UBa se positionne comme • a proposition de loi sur la publicité automobile qui l porte-parole représentatif et responsable des an- vise à augmenter les données sur la consommation nonceurs et comme défenseur d’une communication et les émissions de Co2 à afficher et qui, à terme, commerciale durable, respectueuse et honnête. menace d’interdire toute publicité pour les modèles dépassant certaines normes de consommation et de rejets de Co2 ; 5 • a proposition de loi sur la régularisation de la l communication des banques qui vise à inter- dire toute démarche de marketing direct pour les crédits et souhaite que toute publicité pour une banque soit présentée au préalable au CBfa ; • a proposition de loi visant à lever l’interdiction l des ventes conjointes ; • a proposition de loi selon laquelle toute publicité l utilisant une image ayant fait l’objet d’une adap- tation digitale porte une mention spéciale ; • a recommandation auprès du CSA en rapport avec l la protection des mineurs dans leur participation à des programmes publicitaires ou télévisés ; • ’autorisation de la communication relative aux L produits oTC du secteur pharmaceutique sur la rTBf. Pour tous ces dossiers, nous consultons intensi- vement les associations professionelles, les respon- sables politiques ainsi que les différentes instances officielles. Rapport annuel 2009
  8. 8. Kristin Hannon member Services manager kristin@ubabelgium.be T +32(0)2 260 05 75 m + 32(0)495 55 72 27 UBA Academy L’un des grands atouts de l’adhésion à l’UBa est l’accès à l’UBa academy. Nos formations profes- sionnelles ont un immense succès auprès de nos membres qui sont du reste les seuls à pouvoir les suivre et pour qui elles sont gratuites. L’UBa academy organise 2 types de formations : l’UBa Communication management College et l’UBa master Classes. 6 INFORMER Nous vous informons volontiers sur l’actualité du  E COMMUNICATION MANAgEMENT L monde du marketing et de la communication. Ceci COLLEgE se traduit par nos formations et autres services et L’UBa Communication management College, lancé publications mis à la disposition de nos membres : en 2008, affiche donc à son actif 2 cycles de forma- tion. il s’agit d’une formation étendue en marketing • l’UBA Academy et communication, destinée aux professionnels de la • les services UBA Legal Line et UBA Media Glance communication les moins expérimentés. Le programme, • les publications de l’ UBA compte au total 16 sessions, réparties sur 4 jours : • le site de l’ UBA et les E-news 1 jour par mois pendant 4 mois. Tous les orateurs sont des professionnels renommés dans leur domaine de compétence. Par ailleurs, les échanges entre partici- pants sont toujours stimulés et porteurs. Nous organisons 2 cycles de formation par an, un premier cycle au printemps, un second en fin d’année. Le dernier jour de la formation est tradi- tionnellement clôturé par une réception au cours de laquelle les 16 orateurs sont également invités. Les participants ayant suivi l’ensemble de la Rapport annuel 2009
  9. 9. formation obtiennent un diplôme pour récompenser leur assiduité. COMMUNICATION MANAgEMENT COLLEgE en 2009, 72 professionnels de la communication Extrait des sujets traités : ont participé. ils étaient unanimement enthousiastes sur la qualité des orateurs et des sujets traités et  qu’est-ce qu’une stratégie de communication ? se montraient particulièrement fervents de l’inter-  Comment faire exister une marque ? activité des sessions et de l’observation de cases  quel est le rôle d’une agence de communication ? actuels.  que fait une agence média ?  Comment déterminer un plan média et comment répar- La formation, très concrète et privilégiant toujours tir mes dépenses média ? l’interactivité avec les participants, s’appuie sur de nombreux exemples présentés en vidéo et en cases.  Comment concrétiser les concepts créatifs ? Lors des sessions sur la créativité, les participants,  Comment améliorer la collaboration avec des partenai- répartis en Groupes de travail, sont mis à contribu- res créatifs ? tion et abordent des cas concrets.  Comment mesurer le R.o.i. d’une campagne ?  la communication digitale et le consommateur en  ES MASTER CLASSES L mutation. Les UBa master Classes s’adressent à toute per-  trucs & astuces pour devenir un professionnel du sonne désireuse d’affiner sa connaissance dans un marketing et de la communication. domaine spécifique. Cette formule se compose d’une formation d’une demi-journée ou de deux Quelques orateurs : heures. Une solution idéale pour s’informer de manière rapide sur les dernières évolutions d’un domaine  hans Cools, directeur Commercial - sanoma particulier de la communication et du marketing.  patrick de pelsmacker, professeur de Marketing à l’université d’anvers et de gand Les UBa master Classes sont initiées par une réflexion, une question posée dans les Commissions médias  dominique deville, directeur omnicom-Mediagroup/ ou les Centres d’expertise. elles peuvent aussi pro- oMd longer un thème des Publications de l’UBa.  Wout dockx, Ceo Mediabrands  isabelle peeters, Managing partner duval guillaume en 2009, nous avons organisé 3 Master Classes: 7  iris Musschoot, anciennement professeur Media à la “la rémunération d’une agence” – 13/03/2009 erasmushogeschool de Bruxelles orateur: marc frederix, directeur marketing à la  stéphane Buisseret, Ceo air Loterie Nationale.  uc suykens, harley procter Marketing director l Cette master Class était basée sur la récente publi- Benelux, p&g cation “The Remuneration Guide”. Les formules de rémunération les plus utilisées et les avantages et inconvénients de chaque formule y étaient analy- sés. Les membres de l’UBa peuvent télécharger gratuitement “The Remuneration Guide” via le site “offres conjointes et pratiques promotionnelles de l’UBa. de vente” – 16 et 18/06/2009 orateurs: l’association d’avocat Koan le “Client Brief” – 12/06/2009 orateurs: Stéphane Buisseret (air) et Paul daels (KBC). avec cette formation, nous avons rebondi sur l’ac- tualité. La suppression de l’interdiction des offres avec un bon briefing, le travail est déjà à moitié ter- conjointes entraînait une foule de questions auprès miné. Cette formation, organisée pour la troisième des annonceurs. La formation a également permis fois en collaboration avec l’aCC, vise à offrir des d’aborder les choses à faire et à ne pas faire avec points de repère efficaces à l’annonceur. Les membres la publicité sur le plan juridique. La formation a été de l’UBa peuvent télécharger gratuitement le guide organisée en collaboration avec notre partenaire “The Client Brief“ via le site de l’UBA. KoaN, expert juridique. Rapport annuel 2009
  10. 10. UBA Services UBA Publications Ces services répondent à certains besoins concrets La collaboration entre annonceurs d’une part (voir de nos membres annonceurs. pilier ‘echanger’) et avec les organisations secto- rielles d’autre part, met en évidence le besoin de  BA LEgAL LINE U rassembler certaines informations en un guide La UBA Legal Line donne accès à des conseils pratique utile aux membres de l’UBa. juridiques de première instance. Chaque annon- Nos publications sont nombreuses et couvrent des ceur se trouve toujours un jour ou l’autre face à sujets très variés. une question juridique préoccupante. Grâce à notre collaboration avec l’association d’avocats KoaN, Aperçu des publications de 2009 : nous pouvons rapidement donner une première 1. e Guide de rémunération “Comment rémunérer L assistance juridique. Vous pouvez nous faire une agence ?” parvenir votre demande via le formulaire en ligne 2. he Client Brief “Comment donner un bon briefing” T sur le site de l’UBa. L’ensemble des demandes est avec template pour remplir un document de briefing. évidemment géré en toute confidentialité. 3. Production et usage des photos dans la publicité – Guide pratique pour les annonceurs.  BA MEdIA gLANCE U 4. digital marketing Contract. il est parfois pratique de pouvoir jeter un œil rapide Les thèmes de nos publications sont régulièrement sur les dépenses publicitaires pertinentes pour au centre de nos master Classes où un spécialiste votre entreprise. UBA Media glance donne accès en approfondit les différents aspects. à une première série d’informations relatives aux investissements publicitaires consentis en Belgique Quelques publications antérieures : sur base de la banque de données mdB. • ocument d’évaluation des prestations de l’agence d de publicité et des relations entre l’annonceur et Pour ce service, nous travaillons en partenariat avec celle-ci (UBa) ; mediaxim qui offre un accès en ligne à une banque • onvention-type UBA-FEBELMAR ; c de données reprenant les investissements publi- • uide “The Contract” ; g citaires above en Belgique. Ces investissements • ode de conduite pour la sélection de conseillers c peuvent être analysés en fonction du secteur, de en relations publiques & affaires publiques l’entreprise, voire même par marque. (BPrCa/UBa) ; 8 • ode de conduite en matière de compétition c Aperçu des recherches que nous pouvons d’agences (aCC/UBa). mener pour vous : • uelle somme a été investie cette année dans Q Ces publications ne représentent qu’une partie des mon secteur d’activité ? nombreux documents et présentations consultables • uelle est ma part de marché ? Q par les membres de l’UBa via notre site www.uba- • uelle est l’évolution des investissements par Q belgium.be. Nous n’y publions pas seulement nos rapport aux années précédentes ? propres documents, mais aussi ceux des organisa- • uels sont les supports médias choisis par mes Q tions sectorielles comme la Wfa (World federation concurrents ? of advertisers) et la eaCa (european association of Communication agencies) largement supportées Contactez Kristin Hannon (Kristin.hannon@ubabel- par l’UBa. gium.be), elle tentera de répondre au plus vite à vos questions. UBA Website et UBA E-news  BA JOB LINE U  BA WEBSITE U en 2010 nous lançons un nouveau service : l’UBa Notre site est un instrument primordial, nous Job Line. il s’agit d’une plate-forme rassemblant les permettant de communiquer avec nos membres, offres et les demandes d’emploi chez l’annonceur. et de les informer des dernières évolutions ou Nous vous tenons évidemment au courant rapide- nouvelles dans le marché. en octobre 2008, nous ment de ce nouveau service ! avons inauguré un site entièrement remis à neuf et Rapport annuel 2009
  11. 11. constatons, un an plus tard, que le site joue pleine- • ous accédez à l’information exclusivement v ment son rôle de plate-forme informative : le nombre réservée aux membres de l’UBa ; de visites progresse chaque mois. • ’inscription à une formation ou un événement l est nettement simplifiée et vous avez automa- Les membres de l’UBa savent qu’ils y trouvent une tiquement droit au prix réservé aux membres ; information pertinente : l’agenda de toutes les • ous pouvez gérer vos données : changement v activités et des réunions de l’UBa, les rapports des d’adresse, nouvelle adresse mail, ou nouvelle réunions sans oublier de nombreux documents fonction, etc. Votre mot de passe peut, lui aussi, utiles et les présentations. être très simplement modifié. pourquoi vous connecter au site de l’uBa ?  BA E-NEWS U Chaque collaborateur d’une société membre de Nos e-news informent nos membres au rythme de l’UBa reçoit un identifiant et un mot de passe. l’actualité. Nous leur communiquons les nouvelles du secteur et leur faisons part de certains avan- Les avantages à vous connecter au site sont tages exclusifs comme des places gratuites à des nombreux : événements ou des formations. • ous accédez gratuitement aux services de l’UBA v L’UBa e-news paraît dès qu’une nouvelle mérite dont le service juridique (UBa Legal Line) et le d’être communiquée. Vous ne la recevez pas ? dans service d’informations média (UBa media Glance) ; ce cas, faites-le-nous savoir. 9 • ous téléchargez gratuitement les publications v Tous ces bulletins d’info peuvent également se de l’UBa et des présentations utiles ; retrouver via notre page d’accueil. • ous pouvez consulter les rapports des Com- v missions médias, des Groupes de travail et des Centres d’expertise ; Que pensent les participants de la formation Communication Management Collège ? “La formation est vraiment à conseiller. Elle procure une très bonne vision du fonctionnement du monde de la communication. Les orateurs donnent de nombreux conseils puisés dans leur propre expérience professionnelle et c’est un des précieux atouts de ces cours. Notamment parce qu’ils poussent chacun à adopter une pensée “out of the box”. Un bel enrichissement pour toute personne active dans ce secteur.” ingrid devos, p&g “Ce qui m’a le plus intéressé dans la formation est sans conteste le passage direct de la théorie à certains exercices pratiques. Pour moi, c’est avant tout cette conception très porteuse et très parlante de l’enseignement que je retiens.” paul loosveld, Banque de la poste Rapport annuel 2009
  12. 12. Nathalie Hublet media manager nathalie@ubabelgium.be T +32(0)2 260 05 73 m +32(0)476 27 01 37 L’UBa accorde beaucoup d’importance au dévelop- pement de l’expertise et au partage d’informations liées aux médias et à la communication. Certaines positions, reflétant l’avis des annonceurs, sont d’ailleurs prises dans ces dossiers. 10 ECHANgER Pour couvrir tous ces domaines, des plates-formes de concertation ont été mises en place : les Commis- sions médias, les Centres d’expertise, l’integrated Communication Board et les Groupes de travail temporaires. Les Commissions Médias dans les Commissions médias, annonceurs, spé- cialistes externes et représentants des médias se penchent sur les dernières tendances et innova- tions inhérentes aux médias. ils discutent également des opportunités et des évolutions macro-économiques pour per- mettre aux membres de l’UBa de suivre de près, voire d’anticiper, l’actualité du secteur des médias. Rapport annuel 2009
  13. 13. au cours de ces réunions, les membres UBa peuvent améliorer leurs connaissances, identifier les évolutions Les Commissions Médias du marché et les analyser. ils peuvent également réfléchir sur les moyens de mesurer le r.o.i. et être  TV informés de l’évolution macro-économique des président: audiences et des coûts. • uc Van Wichelen - Media Manager Benelux, L Kraft Biscuits europe Ces Commissions représentent depuis des années une plate-forme de rencontre unique où annonceurs Vice-présidente: et représentants médias peuvent discuter, dans un • ristine Verhelst - Media & Production K esprit d’ouverture, des opportunités, des défis du director, Belgacom futur et de feedback macro-économique.  PARC il y a trois Commissions médias : TV, ParC et internet. président: • aul Daels - Adviseur Merk en Imago, KBC P en 2009, nous avons mené un certain nombre de projets conjoints Vice-présidents: • avier Laporta - Directeur Publicité et X Code de bonne conduite pour les Commissions promotion, Renault Belgique-luxembourg Médias : • hilippe Verschueren – Vice-Président P Les Commissions médias de l’UBa établissent des Marketing Communications, telenet • ric Elsen – Marketing Fleet, Peugeot E contacts entre les différents intervenants du secteur Belgique-luxembourg publicitaire. L’UBa souhaite respecter de manière stricte le droit de la Concurrence et sur les lois sur  INTERNET les pratiques de commerce. a cet effet, l’UBa a publié président: un récapitulatif, rappelant les do’s and dont’s, servant • tephane Vermeiren - General Manager, S ainsi de cadre de référence aux réunions formelles et Rabobank.be informelles de l’UBa. Un audit interne a également été conduit en collaboration avec l’association Vice-présidents: d’avocats KoaN. • erman Boonen - General Manager H strategic, securex enquête sur l’impact de la crise économique et • ristof Van Holder – Responsable Internet K 11 financière : Marketing, Bnp paribas fortis au début de l’année 2009, à la demande de l’UBa, le bureau d’études Profacts a mené une étude auprès des membres de l’association pour estimer quel serait l’impact de la crise au niveau des investisse- ments publicitaires. des conclusions de cette étude, l’index Média uBa : il ressort que l’impact serait réel et les investisse- a l’instar de notre organisation-sœur en france, ments publicitaires maintenus sous pression. Ce l’Uda (Union des annonceurs), l’UBa a travaillé en sondage a permis à l’UBa d’aborder de différentes 2009 à l’élaboration d’une mesure indicative per- manières le sujet consacré à “une communication mettant de suivre le rapport entre l’évolution des anti-cyclique”. tarifs bruts des médias et leurs audiences. de cette manière, les annonceurs bénéficient d’un meilleur C’est ainsi qu’un communiqué de presse a été envoyé aperçu des différents médias dans le cadre d’une aux responsables politiques pour les sensibiliser à évolution théorique du retour sur investissements. cette problématique et leur demander de soutenir Pour ce faire, une méthode de calcul a été établie en des initiatives qui favorisent un environnement de collaboration avec les experts médias des différen- communication transparent et stimulant. en effet, tes Commissions médias UBa. des initiatives qui visent à limiter la publicité sont plutôt contre-productives et ne feront que renfor- en 2010, en concertation avec le Cim, l’Uma et les cer cette situation de crise. médias, cet index sera affiné et publié. Rapport annuel 2009
  14. 14.  V T quelles évolutions pour la tV en 2010 ? La Commission média TV vise à atteindre un • Le mouvement de fragmentation va se pour- paysage télévisé sain, innovant, qualitatif et concur- suivre avec le lancement de chaînes niches spé- rentiel en Belgique. Cette Commission se penche sur cialisées avec, en parallèle, la création de chaînes diverses conditions élémentaires pour parvenir à un fortes proposant une programmation grand paysage média équilibré. public. • Une augmentation massive des abonnés aux ser- Notre stratégie actuelle met l’accent sur les nouvelles vices digitaux (environ 50 % des ménages), ame- tendances en télévision (idTV, TV via internet, nant l’interactivité dans une phase plus avancée. nouveaux formats, opérateurs digitaux, etc.), la • en q4/2009, certaines chaînes ont diminué leurs collaboration positive entre les différents acteurs budgets de programmation. Les annonceurs du marché, la concurrence durable et l’analyse comptent sur une programmation de qualité financière. Les éléments prépondérants sont : continue et espèrent que les chaînes commerciales l’innovation, l’intégration avec d’autres canaux de continueront à investir en ce sens. communication et le retour sur investissements. • Les annonceurs reviennent vers les médias existants Chaque réunion aborde un thème spécifique appro- et bien connus pour soutenir leurs marques. Nous fondi par la Commission. pouvons nous attendre à un retour des investis- sements en TV. PARC  La Commission média ParC se penche sur tous les aspects de la publicité dans la presse, via l’afficha- ge, la radio et le cinéma. Cette Commission cherche également à établir un cadre qualitatif, innovant et sain pour la publicité. Le fonctionnement, l’audience et la créativité en sont les éléments centraux. La Commission média ParC se penche sur les ten- dances macro-économiques et les évolutions à long terme. L’innovation, l’intégration à 360° et le retour sur investissements sont les thèmes centraux de nos réunions. 12 Quelques réalisations en 2009 : Quelques réalisations en 2009 : • perçu et discussion sur les évolutions récentes a • ouveau fonctionnement au sein de la Commis- n de la presse, de l’affichage et de la radio ; sion TV: présentation de 5 tendances inspirantes • uivi des grandes tendances et résultats de ces s et focus sur un thème spécifique ; médias ; • élaboration du premier projet d’index média TV ; • laboration d’une première proposition d’index é • ancement d’un débat avec les chaînes TV sur les l média pour les divers supports couverts ; solutions face à la crise et les aides éventuelles • tatut sur le dossier des taxes en affichage ; s pour continuer à communiquer de manière plus • perçu des études menées par le CIM. a efficace ; • uivi des évolutions du paysage télévisuel avec, s quelles évolutions pour les médias paRC en entre autre, le lancement de nouvelles chaînes ; 2010 ? • eedback sur les propositions de décrets média f • on observera une continuité dans le glissement dans le Nord et le Sud ; de l’offline vers l’online. • eedback sur les dispositions des décrets dans le f • en affichage, on peut s’attendre à de nouvelles Nord et le Sud portant sur le placement de pro- innovations. duit et les opportunités potentielles offertes au • La radio restera stable et offrira de plus en plus secteur ; de possibilités digitales. • nalyse des nouvelles possibilités pour la TV a • L’affichage et le cinéma continueront à être sous (digitalisation et interactivité). pression en 2010. Rapport annuel 2009
  15. 15. INTERNET  Bureau exécutif de l’UBa et les représentants La Commission média internet se penche sur l’utili- annonceurs siégeant au Cim, au cours duquel les sation de la communication digitale et anticipe son Commissions médias et les Centres d’expertise développement, voire son implication, dans un plan présentent leurs réalisations et plan annuel. Ce de communication intégrée. meeting permet de renforcer l’intéraction entre elle s’attarde aussi à l’évolution des investissements le Bureau exécutif de l’UBa, les Commissions des audiences et des standards de mesure. médias et les Centres d’expertise ; • ancement de deux nouveaux Centres d’Expertise l Quelques réalisations en 2009 : dédiés aux médias sociaux et à la responsabilité • laboration d’un premier projet pour l’index média é sociétale des entreprises. internet ; • ositions envoyées au CIM et à l’IAB afin de p Centres d’Expertise mieux mesurer le média internet ; • larification auprès de l’IAB de certaines posi- c Nos Centres d’expertise traitent régulièrement tions des annonceurs ; de sujets spécifiques liés à la communication. des • laboration du contrat-type UBA/ACC/IAB en é spécialistes informent et partagent les derniers matière de marketing digital ; développements du secteur. de plus, la participation • uivi des dernières tendances comme les réseaux s à ces réunions aide les annonceurs à avoir un avis sociaux, les adwords, le marketing mobile ou le plus éclairé dans certains domaines de compétence. ciblage comportemental. Les Centres d’Expertise actifs en 2009 étaient les suivants : quelles évolutions en 2010 pour le média internet ? • Communication Production • même les médias digitaux ont souffert de la crise • Corporate Communication & PR en 2009. en 2010, on s’attend tout de même à • One-to-One communication une progression avec un focus sur le “long tail”. • Point of Sales Communication • Le ciblage comportemental est une tendance im- • Research – Consumer Management Insights portante en online. il est d’ailleurs important que • Research – Panels le secteur lui-même adopte quelques principes • Sponsoring & Event Communication d’autodiscipline dans ce domaine. • Les nouveaux appareils et tarifs peuvent conduire COMMUNICATION PROdUCTION  au développement du mobile comme canal de 13 Le Centre d’expertise Communication Production communication. étudie les flux et processus de production pour cha- • Les médias sociaux seront partout. que média en vue d’émettre des recommandations ou des guidelines techniques. outre l’optimalisation Integrated Communication des processus de production, le Centre d’expertise Board (ICB) Communication Production consacre une certaine attention à la sélection des fournisseurs, aux spéci- deux fois l’an, les présidents et vice-présidents fications techniques, à l’organisation, au planning et des Commissions médias, des Centres d’expertise aux contrôles de qualité. se réunissent pour coordonner objectifs et plans d’action des différentes plates-formes de concer- tation de l’UBa. L’iCB traite des sujets importants pour l’ensemble des plates-formes de concertation, Integrated Communication Board prend des positions et constitue également un terrain fertile aux nouvelles idées. président: • enoît Crochelet - Senior Communication B Quelques réalisations en 2009 : advisor, electrabel • edéfinition de la mission et du fonctionnement r Vice-président de l’iCB ; • ves De Voeght - Connection Planning Y • discussion sur le business plan 2010 de l’UBA ; Manager, Coca-Cola • ancement d’un ICB ‘extended version’, avec le l Rapport annuel 2009
  16. 16. Quelques réalisations en 2009 : Quelques réalisations en 2009 : • ancement d’un guide pratique sur la production l • résentation des meilleurs cases direct response p et l’usage des photos en publicité en collaboration des mixx awards, des Cuckoo awards en catégorie avec la BaP (Belgian association of Photogra- B-to-B et B-to-C ; phers). Ce guide se compose de trois parties : • uivi de la pige de direct mail “DM Activity s un canevas en matière de devis de production monitor” de La Poste et mediaxim, donnant une photos; une grille indicative des pourcentages estimation des investissements bruts pour le applicables aux droits d’usage des photos ; un courrier publicitaire adressé ; glossaire spécifique reprenant quelques termes • artage de vues avec quelques agences de com- p usuels ; munication sur l’intégration du direct marketing • uite des discussions portant sur les lignes de s dans le plan média ; conduite en matière de production online. • résentation de nouvelles agences DM. p  ORPORATE COMMUNICATION & PUBLIC C  POINT OF SALES COMMUNICATION RELATIONS Le Centre d’expertise Point of Sales Communication Le Centre d’expertise Communication & Pr est un est né en 2009 du Centre d’expertise Brand activa- forum dédié aux spécialistes en relations publiques tion. il s’intéresse en particulier à la communication et aux responsables de communication corporate. au point de vente, à l’aménagement des magasins Ce Centre d’expertise aborde divers sujets tels la et autres sujets apparentés. 14 communication de crise, la communication finan- Quelques réalisations en 2009 : cière ou encore la communication interne. • éalisation d’une étude auprès des membres UBA r portant sur la définition du PoS et la place qu’il en 2009, ce Centre d’expertise a contribué au lan- occupe dans un plan marketing et de communi- cement du Groupe de travail portant sur la respon- cation ; sabilité sociétale des entreprises (CSr). • dentification des principaux facteurs de réussite i d’une communication PoS.  ONE-TO-ONE COMMUNICATION Le Centre d’expertise one-to-one Communica-  RESEARCH – CONSUMER MANAgEMENT tion se consacre autant à la communication vers le INSIgHTS consommateur (B2C) qu’à la communication vers les Le Centre d’expertise research est un forum de entreprises (B2B). au cœur de ses préoccupations, on référence et d’échanges en matière de suivi des retrouve la communication orientée client, les techni- tendances et des techniques d’études de marché. ques de fidélisation et le marketing relationnel pour il se découpe en deux sous-groupes : Consumer lesquels la base de données et la qualité des don- management insights (Cmi) et Panels. nées sont primordiales. Le Centre d’expertise couvre Le Centre d’expertise Cmi étudie et partage les autant les techniques de communication online et dernières tendances liées à l’évolution des consom- offline, s’attarde au respect des aspects légaux et au mateurs, des bureaux de recherches et des techniques contexte plus large de media mix intégré. d’études de marché. Rapport annuel 2009
  17. 17. Quelques réalisations en 2009 : • valuation des bureaux d’études quali et quanti ; é CENTRES d’ExPERTISE • iscussion sur les opportunités, faiblesses et d défis pour la recherche ;  COMMUNICATION PROdUCTION • nalyse du développement du succès d’une cam- a Vice-présidente: pagne sur base des résultats de recherche ; • anoëlle Ballaux – Audiovisual & Print M • change des nouvelles tendances et de bonnes é production Manager, Belgacom pratiques en market intelligence ; • ébats sur les avantages et inconvénients des d CORPORATE  COMMUNICATION & PUBLIC études online ; RELATIONS • résentation de nouveaux bureaux d’étude de p président: marché ; • ean-Benoît Schrans - Communication J • discussions sur les stratégies de marques ; director, spadel • résentation des techniques d’études comme le p “mystery shopping” et le “customer journey”. Vice-président: • ohan De Rycker - Director Corporate and J RESEARCH – PANELS  public affairs, Raffinerie tirlemontoise Tant pour les experts du secteur des services que  NE-TO-ONE O COMMUNICATION pour les spécialistes de la grande distribution (fmCG), présidente: le Centre d’expertise Panels apporte des réponses • ichon Van Doorn – Multi-Brand Platform M précises aux dossiers abordés avec aC Nielsen et Manager, unilever GfK. Pour les spécialistes en recherche et analyse, ce Centre d’expertise est devenu une plate-forme Vice-président: centrale où des points de vue aussi intéressants • érôme Drugeon – Marketing Communication J qu’innovants sont formulés et partagés. Manager BtoC, electrabel Quelques réalisations en 2009 :  POINT OF SALES COMMUNICATION • éfinition et évolution des shop-types ; d présidente ad interim: • ébat sur la notion de MDB Proximity et élargis- d • athalie Hublet - Media Manager, UBA N sement de l’échantillon ; • ériode de transition pour les données census p  ESEARCH R sans impact sur les contrats et avec la garantie 15 présidente: de back-data sur 3 ans ; • athalie Klein – Knowledge & Insights N • iscussion sur le portail Consumer Scan et amé- d director Belgium/netherlands, Coca-Cola lioration de la qualité du panel de consommateurs ; • résentation des nouveaux développements chez p Vice-présidents Research Consumer GfK : pharmacie oTC, promo-link, baby panel, etc. Management insights: • orinne Fermyn – Customer Insight C Manager, KBC SPONSORINg & EVENT COMMUNICATION  • hilippe Orban - Head of Market Research, P Le Centre d’expertise Sponsoring & event Communi- Belgacom group cation a été créé en 2009. on y aborde principalement les notions d’efficacité et de performance des actions Vice-président panels: de sponsoring et de communication événementielle. • art Pelgrims – Business Intelligence & B planning Manager, Coca-Cola Quelques réalisations en 2009 : • édaction de 10 règles de base visant à renforcer r  SPONSORINg & EVENT COMMUNICATION l’efficacité des actions de sponsoring et de com- président: munication événementielle ; • avid Sempels, Marketing Manager, D • nalyse des 4 phases clés : stratégie, sélection, a aB inbev Belgium activation et évaluation ; • ntégration du sponsoring et de la communica- i tion événementielle au sein d’un media mix. Rapport annuel 2009
  18. 18. • e se profiler comme une plate-forme de dialogue où d groupes de travail les partenaires de communication, les autorités com- pétentes, les associations de consommateurs et les  CORPORATE SOCIAL RESPONSIBILITy (CSR) oNG peuvent échanger de l’information sur le CSr présidente: dans la communication ; • Nathalie Hublet - Media Manager, UBA • e démontrer aux autorités et autres stake olders d h les engagements volontaires des annonceurs à  dIgITAL MARKETINg CONTRACT l’égard d’une communication durable et responsable. présidente: dès 2010, un Centre d’expertise sera intégralement • Nathalie Hublet - Media Manager, UBA consacré au sujet et lancé en collaboration avec Business & Society Belgium.  EVALUATION dES AgENCES présidente: Quelques réalisations 2009: • Nathalie Hublet - Media Manager, UBA • éfinition des notions “CSR et développement d durable” dans le cadre de la communication ;  RéMUNéRATION • laboration d’une étude de perception du CSR é président: auprès des membres UBa, son intégration dans la • irk Schyvinck - Head of External D structure d’entreprise, sa place dans la stratégie Communication, dexia globale d’entreprise et son impact sur la commu- nication, etc. ;  dVERTISINg A & CHILdREN/HEALTHy LIFESTyLES présidente: • Nathalie Hublet - Media Manager, UBA groupes de travail Les Groupes de travail de l’UBa abordent, de manière temporaire, des sujets et problémati- 16 ques propres au secteur de la communication. Ces réflexions débouchent sur des recommandations, des guides pratiques, des publications ou des • artage d’ expérience menant à des recomman- p contrats-types. ils constituent en soi une occasion dations pour une communication responsable et idéale pour découvrir de nouvelles pistes de durable. réflexion grâce aux partages d’expériences des uns et des autres. La plupart des publications font CONTRAT dE MARKETINg dIgITAL  l’objet par la suite d’un master Class. L’UBa, en collaboration avec l’aCC, l’iaB et l’associa- tion d’avocats KoaN, s’est penchée sur l’élaboration  ORPORATE SOCIAL RESPONSIBILITy C d’un contrat en matière de marketing digital pour (CSR) encadrer les projets de marketing digitaux. Consciente de l’importance du développement durable, l’UBa a décidé d’entamer en 2009 une Le contrat se compose d’un menu interactif “à la réflexion portant sur la responsabilité sociétale des carte”, découpé en deux parties : un contrat de base annonceurs. et un “work order”. La première partie rappelle les relations contractuelles générales et permanen- Les objectifs de ce groupe de travail sont : tes entre l’annonceur et son agence, indépendam- • ’ouvrir la réflexion sur la manière d’intégrer le déve- d ment de toute prestation concrète ; la seconde, ne loppement durable dans le plan de communication ; contient que les éléments contractuels relatifs à la mission concrète ou au projet spécifique. Rapport annuel 2009
  19. 19. EVALUATION dES AgENCES   NNONCEURS A SIégEANT AU CIM Ce Groupe de travail a pour objectif de proposer un système d’évaluation générale et intermédiaire • abienne Close – Directrice Coord. Research F (par campagne ou tous les 6 mois), plus objectif sur et Media, l’oréal base de critères KPi et SLa, couvrant à la fois sur les agences de communication et les agences media. • ves De Voeght – Connection Planning Y Manager, Coca-Cola Quelques réalisations en 2009 : • iscussion sur comment et quand évaluer les d • nneleen Keppens – Media & Market A prestations des agences de communication et Research director, henkel agences média ; • tablissement d’une première grille d’évaluation, é • avier Laporta - Directeur Publicité et Pro- X adaptable à chaque type d’agence, et applicable motion, Renault Belgique-luxembourg à chaque spécialité (offline, online, production). • alérie Vangeel – Communication Manager, V Le projet de grille UBa sera soumis en 2010 à l’aCC. procter & gamble RéMUNéRATION  • ristine Verhelst – Media & Production K Pour l’annonceur, opter pour un mode de rémunéra- director, Belgacom tion n’est pas un choix évident. C’est la raison pour • hilippe Verschueren - Vice-Président P Marketing Communications, telenet Quelques réalisations en 2009: • nformation sur les développements clés réalisés i par pays ; • uivi des initiatives volontaires (EU Pledge) mi- s ses au point pour stimuler un mode de vie sain et développer une communication responsable à l’égard des jeunes et des enfants ; 17 • uivi des recommandations établies en matière s de marketing alimentaire rédigées par l’omS ; laquelle le Groupe de travail “Rémunération“ s’est • nformation sur les résultats du monitoring de i penché sur l’analyse des principaux systèmes de ré- publicité alimentaire réalisé par le JeP. munération d’agence en regard de leurs avantages et inconvénients respectifs. L’UBa et l’aCC ont ainsi établi le guide pratique : “Comment rémunérer une agence ?“. Cette publication offre une référence à l’annonceur et à l’agence en quête de collaboration équilibrée et stimulante pour les deux parties.  dVERTISINg & CHILdREN/HEALTHy A LIFESTyLES Le Groupe de travail advertising & Children/Healthy Lifestyles fournit, deux fois l’an, un update, à l’échelon international, européen et national, des informa- tions les plus récentes en matière de publicité ciblée vers les enfants et les jeunes. Rapport annuel 2009
  20. 20. Frédéric Ackermans event manager frederic@ubabelgium.be T +32(0)2 260 05 74 m + 32(0)477 66 52 36 Une véritable communauté de communicateurs L’UBa est la plate-forme de rencontre par excellence pour tous les spécialistes belges de la communi- cation. il s’agit de l’endroit idéal pour étoffer votre 18 RENCONTRER réseau, établir des contacts, échanger des connais- sances et développer de nouvelles opportunités commerciales. Les membres actifs de l’UBa se rencontrent lors des réunions des Commissions médias, des Centres d’expertise et des Groupes de travail, et aussi bien sûr pendant les formations. mais nous organisons aussi chaque année des événements phares pour l’ensemble de la communauté des communicateurs : annonceurs, collaborateurs d’agences de publicité et personnalités du monde des médias. en 2009, l’événement majeur a été le Congrès UBa60, organisé le 24 septembre pour les 60 ans de l’UBa . d’autres événements ont, chacun à leur manière, marqué l’année : Rapport annuel 2009
  21. 21.  12 Février, lunch-causerie avec Marc Fauconnier “I love the crisis”. ENQUêTE dE SATISFACTION dU Le lieu de ce rendez-vous était le cadre somptueux CONgRèS UBA60 des Halles des Tanneurs à Bruxelles. Nous y avons suivi l’exposé des résultats d’une étude menée  70 personnes ont participé au Ceo breakfast, conjointement par le bureau d’étude Profacts et 420 au congrès et 370 au dîner. les centres d’expertise research, Cmi et Panels de l’UBa. Cette étude a pour thème l’influence de la  98% sont satisfaits du déroulement du crise économique et financière sur le comportement congrès. de l’annonceur belge. Ce sujet a ensuite été approfondi par marc  96% étaient satisfaits de l’accueil. fauconnier, copropriétaire de l’agence famous. il a expliqué en détail sa publication “I love de crisis”  81% étaient impressionnés par l’endroit. ce qui lui a permis de faire un plaidoyer remarqua- ble pour le marketing anticyclique. il a analysé les  69% pensent que le congrès était le meilleur différentes réactions possibles des annonceurs événement jamais organisé par l’uBa. avant de conclure son exposé par une liste pratique de 10 conseils pour communiquer en temps de crise.  98% trouvent que le congrès est tout à fait cohérent par rapport à la mission de l’uBa.  97% sont satisfaits des opportunités de networking. pensées, celles qui, précisément, l’ont aidé à mener sa superbe carrière.  9 juin, EFFIE-Awards L’UBa est également coorganisateur des pres- tigieuses effie-awards qui récompensent les 19 campagnes publicitaires les plus efficaces. Sous  21 avril, lunch-causerie avec Pauls la présidence de Luc Suykens en 2009, eurostar daels “Sum ergo cogito” y a remporté un Gold effie et un Grand effie pour sa campagne “à grande vitesse”. Le Standaard dans le bâtiment historique du cœur de Bruxelles, a également reçu un Gold pour sa campagne “La Tentation”, Paul Daels, conseiller en marque et “Onveran-twoord interessant”. Le Silver Effie et le prix en image chez KBC et advertiser Personality of the du public sont allés à Valorfrit pour sa campagne Year 2008, est venu nous entretenir de sa longue “le fantôme d’huile”. Electrabel, Het Nieuwsblad, expérience dans le secteur et de sa vision person- rabobank et Weight Watchers ont tous les quatre nelle de la communication. décrochés un Bronze effie. il a fait forte impression sur les nombreux invités en présentant son parcours intitulé “Sum, ergo cogito”.  24 septembre, l’UBA a 60 ans ! ll y abordait tant sa passion pour la musique et les Congrès UBA60 voyages que son travail, son lien privilégié avec la Soixante ans d’UBa, soixante ans de communication. communication et le marketing, dont l’axe central quelques décennies au cours desquelles le monde reste, selon lui, l’aspect humain. Les points forts de de la communication et l’UBa ont connu une énor- son discours n’étaient autres que la solidarité, le me évolution. Nous avons décidé de fêter ça comme travail d’équipe, la modestie et la nécessité de se il se doit en organisant un congrès rassemblant des remettre constamment en question. Pour finir, il a orateurs internationaux du meilleur niveau et l’en- présenté ses huit commandements sous forme de semble du monde de la communication belge. Rapport annuel 2009

×