Adsl et convergence (2)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Adsl et convergence (2)

on

  • 1,903 views

L'ADSL, la LTE et la Fibre Optique

L'ADSL, la LTE et la Fibre Optique

Statistics

Views

Total Views
1,903
Views on SlideShare
1,709
Embed Views
194

Actions

Likes
0
Downloads
43
Comments
0

3 Embeds 194

http://www.thd.tn 104
http://www.tunisiehautdebit.com 87
http://tunisiehautdebit.com 3

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Adsl et convergence (2) Adsl et convergence (2) Presentation Transcript

  • Programme
    1er Jour – 16 Mai 2011
  • Programme
    1er Jour – 16 Mai 2011
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Dans le passé, lorsque les opérateurs géraient la totalité de la chaîne de valeur, il était facile au régulateur de les surveiller
    Désintégration de la chaîne de valeur des télécoms – Le régulateur peut-il suivre?
    Espace du marché pour les tierces fournisseurs de service
    Contrôle total des MNO
    Rôles réduits en disposition fragmentée
    Telcos
    Espace du marché pour opérateurs
    Application
    Espace du marché où les opérateurs sont contournés
    Évolution
    Plateforme
    Chaîne de valeur
    Capacités
    Connectivité
    Passé : « Closed Shop » Walled Garden
    Présent : Bitpipe
    Voix
    + données
    + autres services
    Évolution des rôles et responsabilités de la régulation
    Le régulateur n’a pas été entièrement capable de s’adapter à cette évolution pour inclure ces nouveaux services au cadre règlementaire
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Plusieurs problèmes se sont présentés du à l’incapacité d’adaptation des régulateurs – dans le contexte de convergence, il sera encore plus difficile aux régulateurs de les traiter
    Sélection de complications illustratives
    • Les complications survenues avec l’évolution des technologies et l’introduction de nouveaux services deviennent plus problématiques avec la convergence
    • Certaines de ces complications ont été sélectionnées et élaborées pour mieux illustrer ce concept
    1
    Tarification anticoncurrentielle
    2
    Étendue des Business Modèles Ouvert v/s. Fermé
    3
    Position sur la «Net Neutrality»
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Dans un contexte de convergence, les tarifications anticoncurrentielles deviendront de plus en plus difficiles à identifier
    Tarification anticoncurrentielle
    À travers la location en gros de l’infrastructure, le MNO tente de réduire le prix du détail sur ses offres, obligeant par conséquent les autres joueurs à faire de même
    • « Margin Squeeze » peut être utilisé par les MNOpour augmenter les prix de gros des services en amont et pour rendre l’opération des compétiteurs non profitable dans le marché
    • Le regroupement de produits peut avoir un effet de «lock-in» des clients à cause des produits excessivement liés, ce qui réduit l’intensité de la concurrence sur le marché
    • Les opérateurs peuvent œuvrer à une discrimination des prix du même service pour différents types de consommateurs dans le but de maximiser leurs marges de profit
    Prix du détail
    Confrontés à un prix de gros élevé et à un prix de détail qui diminue, les autres MNOsvoient leur marge disparaitre
    « Margin Squeeze »
    Wholesale
    Prix du gros
    À travers la location en gros de l’infrastructure, le MNO tente d’obtenir la marge la plus élevée possible
    Coût
    Définition
    La fixation anticoncurrentielle des prix peut être utilisée pour augmenter les marges des MNO et pour tenter d’éliminer les concurrents
    La tarification anticoncurrentielle doit être appréhendée à travers une nouvelle approche règlementaire
    Source: EuropeanRegulators Group (2009), Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    La consolidation des plateformes fixes et mobiles et l’absence de contrats d’interconnexions présenteront un défi important aux régulateurspour atteindre leurs objectifs
    Fixation des prix
    Dans le contexte limité de la téléphonie vocale, les régulateurs ont été capables de prévenir le « margin squeeze » en s’impliquant dans la négociation et la surveillance des tarifs d’interconnexion
    Ère de pré-convergence
    Ère de post-convergence
    Des contrats de partenariat entre participants de la chaîne de valeur n’existent souvent pas (exemple: OTT) et s’ils existaient, ils ne seraient pas basés sur des tarifs d’interconnexion mesurés à l’unité
    «Margin Squeeze»
    Lorsqu’appliqué à un seul produit, le «bundling» des prix peut généralement être reproduit par un quelconque opérateur et peut être facilement surveillé par le régulateur
    Il est difficile au régulateur d’évaluer la reproductibilité des prix des «multi-play bundles» d’autant plus qu’ils tombent souvent hors de son champ d’intervention
    «Bundling» des prix
    Pour la vente en gros, l’implication des régulateurs dans les tarifs d’interconnexions réduit les risques de discrimination
    Pour la vente au détail, l’approbation ex ante des tarifs de détail évite la discrimination
    Il est impossible d’obtenir la transparence des coûts dans les réseaux convergents à cause du partage de l’infrastructure entre produits et plateformes (fixe et mobile)
    Tarification discriminatoire
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Exemple: Comment Deutsche Telekom (DT) fut pénalisée par la Commission de Concurrence de l’UE malgré une approbation ex ante des prix par le régulateur
    Deutsche Telekom «attrapé» par la Commission Européenne
    • DT avait une position dominante sur le commerce en gros pour l’accès aux boucles locales et sur le commerce au détail pour les connexions «narrowband» et «broadband»
    • Les tarifs de DT étaient assujettis à des limitations de prix alignées avec la décision du régulateur, la régulation ex ante ayant déjà été appliquée
    • Cependant, le régulateur peut uniquement limiter les risques d’abus, mais ne peut pas l’éliminer
    Contexte
    • Malgré les prix régulés, la Cour de Première Instance (CPI) confirma en avril 2008 la décision de la Commission Européenne stipulant que DT a abusé de sa position de dominance sur le marché d’accès au dégroupage des boucles locales
    • En plus d’une amende de €12.6 million, de nouveaux plafonds sur les prix furent imposés aussi bien sur le marché en gros que sur le marché du détail - de nouveaux tests de «Margin Squeeze» ont été adoptés
    Action ex post du conseil de concurrence
    • Au sein de l’UE, les compagnies de communication sont sujettes à la loi sur la concurrence et à la régulation spécifique au secteur, ce qui attire la critique faisant état d’une «industrie doublement régulée»
    • Position de la CPI : (i) les compagnies dominantes doivent toujours respecter les lois de la concurrence tout en se tenant à la régulation spécifique au secteur (ii) Le pouvoir de la commission est supérieur à celui de la régulation; la commission peut agir dès qu’une transgression des lois sur la concurrence est suspectée
    Position de l’UE sur «l’industrie doublement régulée»
    Le contrôle Ex post est nécessaire pour déterminer si la conduite de l’entreprise établie n’enfreint pas la loi de la concurrence
    Source: Mayer Brown (2008), Commission européenne (2008), Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    L’étendue des Business Modèles - Ouverts vs. Fermés - doit être réévaluée par les régulateurs dans le contexte de convergence
    Open v/s Closed
    • Les Business Modèles fermés donnent un incitatif à l’innovation puisqu’ils garantissent l’exclusion des compétiteurs à l’accès de leur nouvelle technologie
    • Les Business Modèles fermés peuvent réduire l’intensité de la concurrence et mener à un abus de pouvoir de marché
    • Les modèles ouverts permettent le partage d’idées et de concepts (technologies et services) et stimulent la concurrence
    • Les modèles ouverts empêchent souvent l’émergence de « Game changers » (Business Modèles innovatrices qui détermineront l’avenir économique et social)
    Définition
    Un Business Modèle ouvert désigne un modèle où le contenu/la technologie est partagée ouvertement (ex. Wikipédia); dans un modèle fermé, l’accès au contenu est restreint
    Les régulateurs doivent réévaluer la chaîne de valeur digitale afin de décider où et quand permettre des Business Modèles «ouverts» ou «fermés»
    Source: EuropeanRegulators Group (2009), Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Le débat pose un défi à l'autorité de concurrence et au régulateurdes TIC – La réglementation ex ante dans ce domaine ne fera que freiner l’innovation
    Business Modèles Ouverts ou Fermés
    Ère de Pré-convergence
    Ère de Post-convergence
    Une chaîne de valeur unifiée est par nature conçue ferméeet les régulateurs n’interviennent pas dans les choix de produits offerts par les MNO; ceci permet d’assurer une créativité dans les offres et assure une protection de la différentiation
    Quel degré de «fermeture» devra être permis?
    Dans un contexte de fragmentation de la chaîne de valeur, il devient très difficile pour les régulateurs d’identifier à quel point l’innovation restera intéressante pour les investisseurs. L’innovation ne se limite pas à créer de nouveaux produits/concepts mais aussi a créer de nouveaux Business Modèles dans la chaîne de valeur
    Incitation à l’innovation
    Le champs d’action des régulateurs se limite à assurer l’accès à l’infrastructure et se base sur le pouvoir ou la dominance des opérateurs
    Comment soutenir le Business Modèle «ouvert»?
    Dans une industrie convergente où les acquisitions des acteurs se fait au long de la chaîne de valeur, les régulateurs doivent s’assurer que la course au contenu ne viole pas les lois de la concurrence, et si c’est le cas, ils doivent intervenir afin de rétablir une concurrence saine
    Prévention d’abus de pouvoir en position dominante
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Une étude de cas illustrative pourrait être le recours collectif contre Apple et AT&T dû à leurs contrats d’exclusivités
    Quand est-ce que «Fermé» devient «trop Fermé»? Le cas de AT&T et Apple
    • Aux E-U, les iPhones sont vendus exclusivement par AT&T; cette entente est valide jusqu’en 2012
    • Cette entente exclusive comprend notamment :
    • La fourniture de iPhones verrouillés au réseau AT&T
    • La non divulgation du code de déverrouillage aux abonnés qui veulent résilier leur abonnement et changer de compagnie
    • Un contrat de 2 ans, mais il fut révélé plus tard que les clients devront renouveler leur contrats avec AT&T, ce qui les « bloque » pour 5 ans
    Contexte
    • La création d’une large base d’abonnés qui ont été fidélisés à AT&T
    • Réduction d’incitations à concurrencer d’autres opérateurs grâce à une position monopolistique sur un créneau très convoité
    • Réduction d’incitations à améliorer le service à la clientèle, leurs réseaux ou de réagir aux prix compétitifs
    Impact du marché sur AT&T
    • Juin 2008: un recours collectif a été entamé contre Apple et AT&T
    • Juillet 2010: La cour Fédérale a accepté le recours collectif contre le monopole Apple et AT&T
    • Le procès demande (i) réparation des préjudices afin de couvrir les frais légaux et les autres frais ainsi que (ii) la cessation de la vente par Apple de iPhones verrouillés aux E-U, et (iii) le contrôle des apps que les utilisateurs peuvent installer sur leurs iPhones
    Recours collectif
    Sachant que l’accès fermé à la technologie peut engendrer la croissance du marché et des Business Modèles rentables, il peut aussi bien mener à un abus de pouvoir limitant ainsi la concurrence
    Source: “Apple Gadget: Apple & AT&T Antitrust Litigation and the iPhone Aftermarks” McMurrer. M (2011), Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Les régulateurs doivent prendre une position sur la « net neutrality » dans un contexte convergent
    « Net Neutrality »
    L’attractivité du contenu est un facteur clé dans la capacité des opérateurs à vendre leurs produits
    Les opérateurs constatent une augmentation de trafic sur leurs réseaux à travers les agents OTT mais ne sont pas compensés pour leurs investissements en infrastructure
    On peut penser que les agents OTT ont des comportements abusifs sur le marché
    Les investissements des opérateurs peuvent se révéler inutiles si les agents OTT n’acheminent pas le trafic vers eux
    Définition
    La neutralité est pratiquée lorsque les opérateurs traitent le trafic sur internet de la même manière et ne facturent pas les acteurs OTT pour l’utilisation de leurs réseaux
    La « net neutrality » a encouragé le développement de l’internet jusque là, mais pose des défis de réglementation dans un contexte de convergence
    Source: EuropeanRegulators Group (2009), http://www.fttxtra.com/general/broadband-access-carriers-net-neutrality/, Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Même lorsque les régulateurs des TIC voudront arbitrer et définir les niveaux de neutralité de réseau, ils devront faire face aux risques d’implantation
    « Net Neutrality »
    Ère de Pré-convergence
    Ère de Post-convergence
    Le modèle «Over the Top» pour la voix est la seule situation à laquelle les régulateurs ont été confrontés - ils n’ont toujours pas pris de position claire en la matière
    Sans la « Net Neutrality », les clients seront restreints à ce qui convient à l’opérateur, qui limite la diversité des services pour préserver ses marges
    Avec la « Net Neutrality », les incitations d’investissements en infrastructures seront réduits, ce qui mènera progressivement à des problèmes de capacité d’infrastructure
    Difficulté d’arbitrage
    Même dans les cas où les régulateurs ont conclu en faveur des acteurs VOIP, cette réglementation à été difficilement applicable mais les operateurs ont pu prendre le temps de réagir à cette menace
    Avec la complexité croissante des problématiques liées aux agents OTT et les changements constants de la technologie, toute règlementation pourra devenir rapidement dépassée et inadéquate
    Défis
    d’implantation
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Les régulateurs dans le monde prennent leurs propres positions sur le sujet
    Exemples de positions des régulateurs sur la « Net Neutrality »
    • Débat sur l’interprétation des 3 règles de base de la neutralité :
    • Transparence
    • Pas de blocage
    • Pas de discriminationdéraisonnable
    États-Unis
    Une approche de «light hand» préconisée  pour la « Net Neutrality »,
    Les SMP qui contrôlent l’infrastructure locale ne devraient pas discriminer entre les différents fournisseurs de certains services
    Il n’y a pas de restrictions sur la possibilité que les opérateurs chargent plus aux compagnies qui génèrent plus de trafic qu’aux compagnies qui en génèrent moins
    Commission
    Européenne
    • S’est éloigné des principes de la neutralité et a adopté une approche d’ «internet peu réglementé»
    • Considère que le marché est responsable de décider combien charger pour la livraison de contenu préférentiel ou pour ralentir d’autres formes de trafic
    Royaume Uni
    • A ajourné la décision sur la neutralité.
    • Débat autour de la neutralité du net et si elle est compatible avec le manque de contribution de Google et d’autre site web importants au déploiement de réseaux télécom qui soutiennent leurs services
    France
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Bien que les régulateurs aspirent à anticiper les développements futurs pour diriger et contrôler le marché, ils se retrouvent à la traine car l’innovation avance trop vite
    Régulateurs qui anticipent et influencent l’évolution du marché
    Idéalement, le régulateur pousse le développement du marché comme il le désire
    Dans une industrie qui évolue rapidement, le futur est incertain et il existe de multiples scénarios…
    Marché de demain
    Marché de demain
    Infrastructure efficace
    Innovation du contenu
    Choix du consommateur
    Infrastructure efficace
    Innovation du contenu
    Choix du consommateur
    Priorité 1
    Priorité 2
    Priorité 3
    Le régulateur dirige pro-activement le marché selon ses priorités
    Avec des innovations qui se multiplient de plus en plus rapidement, il est préférable que les régulateurs acceptent leur incapacité de prévoir les évolutions du marché
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Il existe un besoin de voir les régulateurs repenser leurs objectifs et jouer un nouveau rôle dans un contexte de convergence
    Besoin de repenser les objectifs de règlementation
    Régulateur dans un marché traditionnel
    Régulateur dans un marché convergent
    Objectifs (quoi?)
    Innovation et développement des écosystèmes
    Transparence et stabilité
    Vertus (comment?)
    Planification, prévision et prédiction
    Agilité et orientation du marché
    Gestion d’Etat planifié
    Semblable à une gestion dynamique d’entreprise
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Ces nouveaux objectifs sont réalisables grâce à une approche systématique qui résoudrait les problèmes existantes et permettrait d’exploiter le plein potentiel des gains de la convergence
    Approche de la mise en place de nouveaux objectifs
    1
    2
    3
    Développement des «top-down KPIs»
    Restructuration organisationnelle
    Collaboration avec d’autres ministères et agences gouvernementales (au-delà des télécoms)
    • Partant de la stratégie de plus haut niveau du gouvernement, pour comprendre le rôle que devront jouer les TIC dans le développement national
    • Analyse en profondeur de ces objectifs de haut niveau pour le développement de «KPIs» pertinents pour les régulateurs
    • Entreprendre les changements nécessaires de l’organisation afin d’atteindre les «KPI» prévus
    • Avec l’orientation et le soutien du gouvernement, collaborer avec d’autres ministères et agences publiques afin de mettre en place des initiatives qui permettront le renforcement des TIC pour le développement socio-économique
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Avec l’extraordinaire potentiel de la convergence, les régulateurs peuvent maintenant viser des objectifs plus larges relatifs au développement socio-économique du pays
    Convergence dans les télécoms qui soutiennent le développement socio-économique
    1
    Croissance du volume des activités touristiques
    Croissance de l’interaction commerciale
    Croissance du commerce international
    Croissance de l’activité industrielle
    Croissance des activités de services procurant un soutien aux entreprises
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Les méthodes de planification et les centres d’intérêts des gouvernements ont évolué en parallèle avec la technologie et les opportunités commerciales
    Évolution des domaines d’intervention
    1
    Fin des années 90 et 2000
    Années présentes et futures
    Années 80 et début 90
    Les centres d’intérêt :
    Télé-densité
    Attraction des investissements
    La planification met l’accent sur :
    Déploiement des infrastructures
    Déréglementation et octroi de licence
    Les centres d’intérêt :
    La pénétration des services mobiles
    Gestion des ressources rares
    La planification met l’accent sur :
    Gestion de fréquences
    Accès Internet
    Tarifs d'interconnexion
    Les centres d’intérêt :
    Qualité du service
    Innovation des Services/Produits
    La planification met l’accent sur :
    Les KPI de services
    Le « bundling » de prix et de produits
    Partage des actifs, coopération
    “Quantité et accès”
    “Qualité et capacité”
    Les KPI doivent être révisés pour s’adapter au contexte de la convergence
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
    Élément clé
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Plusieurs pays ont développé des KPI adaptés à la nature du marché local; les meilleures pratiques d’autres pays peuvent être répliquées
    Évaluation
    1
    Mesure du secteur
    Mesure par marché ou par operateur
    • La pénétration du service ou le taux d’utilisation du service
    • Prix / tarification des services et infrastructure
    • Coût, Revenus et efficacité de l’industrie – dépenses en infrastructure, croissance des revenus / GDP
    • Revenu des auxiliaires et des entreprises alliées
    • Satisfaction générale des clients
    • QoS global et performance du réseau
    • Performance financière (Revenu, nombre d’abonnés / utilisateurs et ARPU) des acteurs du marché
    • Satisfaction du client avec son opérateur
    • QoS et performance du réseau du détenteur de licence
    • Taux de satisfaction des clients de l’opérateur
    • Existence de standards internes de qualité sur les procédés et pratiques du service (ISO)
    Source: Global Symposium for Regulators (ITU), Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    La convergence a remis en question les barrières traditionnelles conduisant de ce fait à un changement de perspective pour superviser l’industrie
    Changement de perspective
    2
    Nouveau contexte – Intégration horizontale
    Ancien contexte – Intégration verticale
    Centrex
    Conférences
    Messagerie
    vocale
    Centrex
    Fonctions communes
    Messagerie
    vocale
    Terminal
    Terminal
    Conférences
    Routing & Delivery
    Logique d’application
    Terminal
    Terminal
    Fonctions communes
    Routing & Delivery
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Les structures réglementaires traditionnelles doivent alors être remises en cause et le champs de responsabilités réglementaires doit être élargi
    Concept
    Élargissement du champs de responsabilités réglementaires
    2
    «Triple Play »
    Télédiffusion
    Télécom
    Télécom mélangée avec télédiffusion
    Données
    vocales
    Données
    vocales
    Contenu
    Vidéo
    Vidéo
    NGN
    Réseau de télédiffusion
    Réseau télécom
    Réseau de télédiffusion
    Réseau télécom
    Industrie
    Début de
    Convergence
    Convergence
    Services de
    télécom
    Services «Triple Play »
    Services de télédiffusion
    Services de
    télécom
    Services de télédiffusion
    Voix, données, multimédia
    A
    B
    A
    B
    A
    B
    A·B Convg.
    Réglementation
    • Autorité de réglementation distincte
    • Structures stables d’entreprise
    • Infrastructure de réseau stable
    • Cadres réglementaires distincts
    • Extension de chaque secteur de travail
    • Extension des capacités technologiques
    • Autorité de réglementation complémentaire
    • Cadres complémentaires
    • Infrastructure de technologie
    complémentaires
    • Autorités de réglementation
    intégrées
    • Cadre commun confirmé
    • Infrastructure de réseau stable
    Source: ITU, Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Une solution serait de passer des politiques basées sur la logique de marché et de technologies à des politiques basées sur les services et les ressources
    Concept
    Évolution de la structure réglementaire
    2
    • Les NGN séparent les Services du mode de Transport
    • L’environnement réglementaire et les politiques actuelles seront influencées par ce changement
    • La réglementation actuelle dite “verticale” risque de changer en un environnement dit “horizontal”
    Environnement réglementaire et politiques actuelles
    Nouvel environnement réglementaire
    Politique
    Réglementaire A Cadre A
    Politique
    Réglementaire B Cadre B
    Politique
    Réglementaire C Cadre C
    Cadre réglementaire basé sur les services
    Voix
    Internet
    Vidéo
    MM
    Portable
    Téléphone
    Internet
    Plateforme IP
    PSTN
    IP-Net
    Cellulaire
    xDSL / Fibre & Fixe / Mobile
    Secteurs “Verticaux” du marché et cadres réglementaires
    Cadre réglementaire basé sur les ressources
    Source: ITU, Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Le régulateur convergent collaborera alors avec d’autres ministères et agences prenant des initiatives qui permettront de profiter des TIC pour le développement socio-économique
    Modèle de collaboration
    3
    Stratégie nationale
    KPI pour accomplir la stratégie nationale distribués par le haut
    Conseil de la concurrence
    Régulateur du marchés des capitaux
    Office de l’investissement
    Ministères
    Régulateur convergent
    TIC + Media
    Transformation
    Réglementation des télécommunications actuelles
    Télécoms
    L’approche «top-down» a été la clé du succès dans les pays les plus avancés – la collaboration entre les acteurs du secteur est dictée du plus haut niveau
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Une règlementation centralisée permet d’améliorer la cohésion entre le régulateur et le marché (1/3)
    Solution au problème de la fixation des prix
    Défis en matière de réglementation
    Solution aux problèmes
    «Margin Squeeze» – Des contrats de partenariat entre participants de la chaîne de valeur n’existent souvent pas (exemple: OTT) et s’ils existaient, ils ne seraient pas basés sur des tarifs d’interconnexion mesurés à l’unité
    • Le régulateur convergent aura une meilleure compréhension de la structure des coûts du réseau ainsi que son usage, les ententes peuvent alors être plus «averties» et équitables pour les parties en question
    «Bundling» des prix – Il est difficile au régulateur d’évaluer la reproductibilité des prix des «multi-play bundles» d’autant plus qu’ils tombent souvent hors de son champ d’intervention
    • Le régulateur convergent aura une meilleure compréhension de la structure des coûts du réseau ainsi que son usage, rendant possible l’élaboration tarifaire des offres en «Bundles»
    Tarification discriminatoire – Il est impossible d’obtenir la transparence des coûts dans les réseaux convergents à cause du partage de l’infrastructure entre produits et plateformes (fixe et mobile)
    • Le régulateur convergent aura une meilleure compréhension de la structure des coûts du réseau ainsi que son usage, diminuant / éliminant les possibilités de tarification discriminatoire qui étaient difficilement repérables auparavant
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Une règlementation centralisée permet d’améliorer la cohésion entre le régulateur et le marché (2/3)
    Solutions au problème du business Modèle “Ouvert” V/s. “Fermé”
    Défis en matière de réglementation
    Solution aux problèmes
    Incitation à l’innovation– Quel degré de «fermeture» devra être permis?
    Dans un contexte de fragmentation de la chaîne de valeur, il devient très difficile pour les régulateurs d’identifier à quel point l’innovation restera intéressante pour les investisseurs. L’innovation ne se limite pas à créer de nouveaux produits/concepts mais aussi a créer de nouveaux Business Modèles dans la chaîne de valeur
    • Avec un régulateur convergent qui a une vue d’ensemble sur les marchés, il devient plus facile de faire évoluer les domaines d’action qui correspondent aux différents acteurs tout en s’assurant que la taille des segments justifie un investissement dans l’innovation
    Prévention d’abus de position dominante – Comment soutenir le Business Modèle «ouvert»?
    Dans une industrie convergente où les acquisitions des acteurs se fait au long de la chaîne de valeur, les régulateurs doivent s’assurer que la course au contenu ne viole pas les lois de la concurrence, et si c’est le cas, ils doivent intervenir afin de rétablir une concurrence saine
    • Le régulateur convergent aura un pouvoir de juridiction élargi, pouvant ainsi déceler plus facilement les violations des lois sur la propriété / droit intellectuels
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation
    Une règlementation centralisée permet d’améliorer la cohésion entre le régulateur et le marché (3/3)
    Solutions à la «Net Neutrality»
    Défis en matière de réglementation
    Solution aux problèmes
    Difficulté d’arbitrage– Sans la « Net Neutrality », les clients seront restreints aux services qui préservent les marges des opérateurs , mais avec la « Net Neutrality », les incitations d’investissements en infrastructures seront réduits
    • Avoir un régulateur convergent permettra de regrouper les différents acteurs impliqués (ex: développeurs de contenu, accumulateurs, distributeurs, opérateurs de réseau, etc.) sous une seule juridiction, et donc d’effectuer un meilleur arbitrage
    Défis d’implantation –– Avec la complexité croissante des problématiques liées aux agents OTT et les changements constants de la technologie, toute règlementation pourra devenir rapidement dépassée et inadéquate
    • Avec la convergence du régulateur et la redéfinition de son rôle, le régulateur prend du recul tout en mettant l’accent sur l’ouverture du terrain d’action commerciale pour que les acteurs y interagissent
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation– Tendances et implications pour la Tunisie
    Le rythme des innovations – que le régulateur ne peut pas suivre – et l’importance des TIC pour le développement de l’économie ont des implications pour la régulation du secteur (1/2)
    Tendances principales
    Implications pour la Tunisie
    • Les opérateurs ont vu leur position dans la chaîne de valeur changer. Les organismes de régulation des TIC sont mis à l’épreuve: leur vitesse d’adaptation est insuffisante
    • Changement de mentalités: La chaîne de valeur des télécoms en Tunisie n’a pas encore fait l’objet de cette transformation mais elle doit s’y préparer et même la favoriser. Pour cela, une prise de conscience du régulateur est le premier pas, afin de définir les étapes de migration vers un nouveau cadre de régulation
    • Nouvelle régulation des prix: Une nouvelle définition des services est nécessaire pour définir les options de régulation des prix. La stratégie devra combiner l’utilisation de la régulation “ex-post” et “ex-ante”, et devra aussi prendre en compte le rôle de la Commission de Concurrence pour mieux gérer les outils d’intervention
    • La régulation des prix « ex-ante » est de moins en moins adaptée aux réalités actuelles (technologie et marché). Une nouvelle approche plus fondée sur la régulation « ex-post » est maintenant requise
    • Transparence du cadre de décision: La Tunisie devra créer un cadre transparent de prise de décision pour permettre aux acteurs de l’internet de choisir leur Business Modèle (“ouvert” ou “fermé”) et anticiper les décisions du régulateur qui cherche à favoriser la concurrence sans restreindre les initiatives d’innovation
    • L’innovation dans l’infrastructure, les services ou les terminaux justifie t-elle l’utilisation de Business Modèles fermés? Les régulateurs ont une position flexible et évaluent au cas par cas l’ouverture forcée à la concurrence
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 2 Impact de la convergence sur le cadre réglementaire et régulation– Tendances et implications pour la Tunisie
    Le rythme des innovations – que le régulateur ne peut pas suivre – et l’importance des TIC pour le développement de l’économie ont des implications pour la régulation du secteur (2/2)
    Tendances principales
    Implications pour la Tunisie
    • La nouvelle chaîne de valeur – plus fragmentée – autorise de nouveaux modèles, notamment celui des OTT. Ces modèles ‘court-circuitent ’ les opérateurs qui ont recours au régulateur pour préserver leur profitabilité. Celui-ci doit envisager les bénéfices pour l’économie dans son ensemble pour trancher le débat
    • Ouvrir le débat sur la “Net Neutralité”: Ce débat viendra avec l’apparition d’offres convergentes et l’adoption de services de type “multiple-Play”. Dans ce débat, le rôle du régulateur est dans un premier temps celui d’un facilitateur. Il prendra des mesures de régulation dans un second temps seulement, après avoir analysé toutes les implications économiques
    • Ambitions de la Tunisie pour l’industrie des TIC établies au sommet de l’Etat: Le rôle de chaque institution (en particulier les organismes de régulation) sera défini en fonction d’une stratégie Nationale. Les objectifs de régulation seront également élaborés sur cette base, mettant en évidence les coordinations nécessaires entre différentes institutions publiques et privées.
    • Dans son rôle de participation à l’économie nationale, le régulateur collabore avec plusieurs institutions du gouvernement et il doit reconsidérer la manière dont ses objectifs sont fixés et mesurés
    • Intégrer la régulation des TIC au sein d’un même organe: Aujourd’hui, les intervenants dans la régulation des TIC sont nombreux. L’intégration en une seule structure est nécessaire pour permettre de mieux comprendre et anticiper les développements de cette industrie – cette intégration devra se faire progressivement pour mieux gérer l’existant
    • Les organismes de régulation, autrefois fragmentés, doivent à présent s’intégrer au sein d’un organe unique de régulation pour pouvoir mieux agir sur l’ensemble de « l‘écosystème » du secteur TIC
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • Programme
    2e Jour – 17 Mai 2011
  • Programme
    2e Jour – 17 Mai 2011
  • Programme
    2e Jour – 17 Mai 2011
  • Intégration verticale
    Intégration verticale
    3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Le partenariat de déploiement des FTTB/H est réparti entre les 3 niveaux de gestion du réseau: le déploiement, les opérations et le développement de services et de ventes
    Niveau 3:Services aux usagers finaux
    (ServCo)
    • Les fournisseurs de services ont un accès illimité à l’infrastructure de réseau FTTx
    • Opérateurs, fournisseurs d’applications
    Companies
    Services& Ventes
    Services
    • Opérateur classique
    • Possède l’infrastructure
    • Gère le réseau
    • Fournit des services aux usagers finaux
    • Les services financent l’infrastructure du réseau, les opérations et la gestion
    • Les opérateurs fournissent le service de la vente en gros
    • Les investisseurs veulent des rendements attrayant et à court terme sur leurs investissements
    • Obligation de se plier aux exigences des réglementations
    Services
    Niveau 2:Opérateur de réseau (OpCo)
    • Eléments opérationnels du réseau
    • Offrir aux fournisseurs de services la capacité & la convergence sur une base de gros
    • Services, opérateurs Télécom
    Distri-bution
    Opération de
    réseaux & maintenance
    Réseaux /Infrastructure
    Active
    Opération & maintenance
    Niveau 1:Propriétaire d’infrastructure
    (NetCo)
    • Utilisation des infrastructures existantes (fibre noire, conduits, égouts,…)
    • Le déploiement de fibres dans ces infrastructures
    • Opérateurs, municipalités, services, organismes de logement
    Déploiement
    de Réseau
    Réseaux /Infrastructure
    Passive
    Network
    Source: site web del’IDA, analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Le régulateur Hollandais offre un excellent exemple de la génération de valeur à chacun des 3 niveaux de la chaîne de valeur de la fibre
    Consommateurs
    Commerce de Détail
    Ensemble de services à large
    Bande des consommateurs
    Eur 55- 110 Triple play
    Service
    Accès de gros à large bande
    Eur 35-42 Triple play
    Netco
    Accès ODF Eur 12- 17.50(réglementé)
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Une fois la chaîne de valeur stratifiée, les parties coopérantes peuvent établir des Business Modèles taillés à leur situation spécifique, combinant 5 dimensions
    Dimension
    Caractéristiques d’un plan d’entrepriseFTTX
    Déploiement de réseau: Vente en gros de DarkFiber
    Opération de réseaux: Vente en gros de gestion de la largeur de bande
    Services de développement & ventes (Com. en détail de BB, de téléphonie fixe et de services télé)
    Couverture de la
    chaîne de valeur
    Couverture de la
    chaîne de valeur
    1
    Séparation de
    NetCo / OpCo et
    ServCo
    Entreprise intégrée
    NetCo et ServCo séparés
    NetCo, OpCo et ServCo séparés
    Séparation de
    NetCo / OpCo et
    ServCo
    2
    Autres opérateurs
    (Transporteur)
    Entreprises majeures et institutions publiques (B2B / Public)
    Résidentiel (B2C)
    Secteurs ciblés
    Secteurs ciblés
    3
    Carved out company / Joint Venture(Les opérateurs sont les actionnaires minoritaires)
    4
    Structure des
    actionnaires
    Unité intégrée
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    5
    Sources de
    financement
    Capital et prêt
    Investisseurs stratégiques (autres opérateurs)
    Investisseurs Financiers
    Co-investissement public (PPP)
    Fournisseurs
    Subventions publiques
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • A
    B
    Telco-Holding avec une “Duct
    Company
    Modèle d’accès ouvert
    D
    Partenariat Public-Privé
    3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Quatre différents Business Modèles méritent d’être étudiés
    Dimension
    Caractéristiques d’un plan d’entreprise FTTX
    C
    Telco-Holding: NetCo/OpCo
    et ServCo séparés
    Couverture de la
    chaîne de valeur
    1
    Opération de réseaux: Vente en gros de gestion de la
    large de bande
    Déploiement de réseau: Vente en gros de DarkFiber
    Services et ventes (bande large, de téléphonie fixe et de services télé)
    Entreprise intégrée
    NetCo et ServCo séparés
    NetCo, OpCo et ServCo séparés
    Séparation de
    NetCo / OpCo et
    ServCo
    2
    Autres opérateurs
    (Transporteur)
    Entreprises majeures et institutions publiques (B2B / Public)
    Résidentiel (B2C)
    Secteurs ciblés
    3
    Structure des
    actionnaires
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    4
    Unité intégrée
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    5
    Sources de
    financement
    Capital et prêt
    Investisseurs stratégiques (autres opérateurs)
    Financial investors
    Co-investissement public (PPP)
    Fournisseurs
    Subventions publiques
    Investisseurs Financiers
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • A
    Modèle d’accès ouvert
    3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Les opérateurs sont de toute façon forcés de fournir un accès ouvert. Ils ne devraient donc pas hésiter à identifier des partenaires qui supporteraient une partie du Capex
    Dimension
    Caractéristiques d’un plan d’entreprise FTTX
    Déploiement de réseau: Vente en gros de DarkFiber
    Opération de réseaux: Vente en gros de gestion de la
    large de bande
    Couverture de la
    chaîne de valeur
    1
    Services et ventes (bande large, de téléphonie fixe et de services télé)
    Entreprise intégrée
    NetCo et ServCo séparés
    NetCo, OpCo et ServCo séparés
    Séparation de
    NetCo / OpCo et
    ServCo
    2
    Autres opérateurs
    (Transporteur)
    Entreprises majeures et institutions publiques
    (B2B / Public)
    Résidentiel (B2C)
    Secteurs ciblés
    3
    Structure des
    actionnaires
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    4
    Unité intégrée
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    5
    Sources de
    financement
    Capital et prêt
    Investisseurs stratégiques (autres opérateurs)
    Investisseurs Financiers
    Co-investissement public (PPP)
    Fournisseurs
    Subventions publiques
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • B
    Telco-Holding avec une “Duct
    Company” (compagnie-conduit)
    3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Un moyen simple serait de louer les accès aux conduits
    1.1
    Dimension
    Caractéristiques d’un plan d’entreprise FTTX
    Déploiement de réseau: Vente en gros de DarkFiber
    Services et ventes (bande large, de téléphonie fixe et de services télé)
    Couverture de la
    chaîne de valeur
    1
    Opération de réseaux: Vente en gros de gestion de la
    largeur de bande)
    Entreprise intégrée
    NetCo et ServCo séparés
    NetCo, OpCo et ServCo séparés
    Séparation de
    NetCo / OpCo et
    ServCo
    2
    Autres opérateurs
    (Transporteur)
    Entreprises majeures et institutions publiques
    (B2B / Public)
    Résidentiel (B2C)
    Secteurs ciblés
    3
    Structure des
    actionnaires
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    4
    Unité intégrée
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    5
    Structure des
    actionnaires
    Capital et prêt
    Investisseurs stratégiques (autres opérateurs)
    Investisseurs Financiers
    Co-investissement public (PPP)
    Fournisseurs
    Subventions publiques
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Un modèle d’entreprise plus avancé consiste à séparer les tâches des partenaires en strates NetCo, OpCo et ServCo
    1.1
    Dimension
    Caractéristiques d’un plan d’entreprise FTTX
    C
    Telco-Holding: NetCo/OpCo
    et ServCo séparés
    Déploiement de réseau: Vente en gros de DarkFiber
    Opération de réseaux: Vente en gros de gestion de la
    largeur de bande)
    Couverture de la
    chaîne de valeur
    1
    Services et ventes (bande large, de téléphonie fixe et de services télé)
    Entreprise intégrée
    NetCo et ServCo séparés
    NetCo, OpCo et ServCo séparés
    Séparation de
    NetCo / OpCo et
    ServCo
    2
    Autres opérateurs
    (Transporteur)
    Entreprises majeures et institutions publiques
    (B2B / Public)
    Résidentiel (B2C)
    Secteurs ciblés
    3
    Structure des
    actionnaires
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    4
    Unité intégrée
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    5
    Structure des
    actionnaires
    Capital et prêt
    Investisseurs stratégiques (autres opérateurs)
    Investisseurs Financiers
    Co-investissement public (PPP)
    Fournisseurs
    Subventions publiques
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Dans une constellation “standard”, deux actionnaires établissent un NetCo et le réseau peut être opéré par une troisième partie, la capacité du réseau est alors vendue à des détaillants
    Business Modèles FTTH innovateurs : NetCo, OpCo et ServCo séparés
    Plus d’actionnaires Peuvent être d’autres
    services ou opérateurs,
    municipalités ou investisseurs
    Actionnaire principal Généralement, un opérateur
    ou un service
    > 50%
    < 50%
    NetCoSe déploie et possède les réseaux d’infrastructure et
    vend de la capacité de
    réseaux aux ServCo
    ServCo principalApprovisionnement en services basés sur les réseaux FTTH aux utilisateurs finaux. Le ServCo principal peut appartenir à un NetCo, à ses actionnaires ou à un tiers
    Plus de ServCosLes entreprises totalement indépendantes de NetCo et de ses actionnaires peuvent acheter du trafic en gros pour vendre des services aux utilisateurs finaux
    Contrats de gestion de services
    Les fournisseurs assurent les opérations de réseau et les services de maintenance, à des tarifs préférentiels, afin de vendre la fibre d’infrastructure aux NetCo
    OpCoOpère et maintient les réseaux pour les NetCo
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • D
    Partenariat Public-Privé
    3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Certains pays de l’Europe de l’Ouest encouragent désormais les modèles PPP dont les investissements publics pour les FTTx
    1.1
    Dimension
    Caractéristiques d’un plan d’entreprise FTTX
    Déploiement de réseau: Vente en gros de DarkFiber
    Opération de réseaux: Vente en gros de gestion de la
    largeur de bande)
    Services et ventes (bande large, de téléphonie fixe et de services télé)
    Couverture de la
    chaîne de valeur
    1
    Entreprise intégrée
    NetCo et ServCo séparés
    NetCo, OpCo et ServCo séparés
    Séparation de
    NetCo / OpCo et
    ServCo
    2
    Autres opérateurs
    (Transporteur)
    Entreprises majeures et institutions publiques
    (B2B / Public)
    Résidentiel (B2C)
    Secteurs ciblés
    3
    Structure des
    actionnaires
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    4
    Unité intégrée
    Carved out company / Joint Venture (Les opérateurs demeurent les actionnaires principaux)
    5
    Structure des
    actionnaires
    Capital et prêt
    Investisseurs stratégiques (autres opérateurs)
    Investisseurs Financiers
    Co-investissement public (PPP)
    Fournisseurs
    Subventions publiques
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Les initiatives légales et/ou publiques peuvent grandement améliorer les initiatives de déploiement de la fibre
    Financement public vs. réglementation
    Intervention publique vs. Profits de déploiement
    Japon
    Corée du Sud
    Forte
    financement public
    La plupart
    des pays de
    l’UE
    Région à faible densité
    exemple
    Financement public
    Intervention publique (Financement public x réglementation)
    Régions à forte densité
    La position de la Pologne = Double problème: Profit bas et financement/soutien public peu élevé?
    Pas de financement public
    E-U
    Limitée
    Protection de l’investissement
    Renforcement de la concurrence
    Basse
    Elevée
    Réglementation
    Profit de déploiement
    Source: Analyse d’Arthur D. Little, Exane BNP Paribas
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Les gouvernements incitent le déploiement de fibre optique dans des régions non viables commercialement directement ou indirectement
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Une étude de cas des principaux pays qui utilisent le haut débit mettent en valeur l’accent mis à la fois sur la demande et sur l’offre – La Corée est un bon exemple
    Politique concernant l’offre
    Politique concernant la demande
    À travers ses plans-cadre d’informatisation, la Corée a promu les politiques concernant l’offre du Haut Débit, qui peuvent être catégorisées selon :
    • Politiques de développement d’infrastructure et d’applications
    • Politiques de promotion de contenu
    • Politiques industrielles
    • Politiques de réglementation et de concurrence
    Les initiatives du gouvernement pour le haut débit comportent :
    • Agrégation de la demande de Haut Débit entre organismes publics afin d’établir un marché initial de services
    • Promotion du e-commerce comme moyen de faciliter l’adoption généralisée du haut débit par les entreprises
    • Disponibilité en ligne de services publiques clé et encouragement du développement d’applications comme le e-Learning afin de promouvoir l’utilisation publique généralisée du haut débit
    • Implémentation d’initiatives de culture numérique afin de réduire la fracture numérique et d’assurer un maximum de participation dans le marché haut débit
    Plans
    d’informatisation
    et financement
    Source: “Building broadband: Strategies and policies for the developing world”, World Bank, Jan 2010; Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    La Suède est un autre exemple où des champs d’action clairs ont été définis dans la stratégie
    Source: ‘Broadband Strategy for Sweden’, Nov 2009; Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Au Moyen-Orient, certains pays du CCG donnent déjà une grande importance au Haut Débit et font de gros progrès vers l’amélioration de la pénétration et de l’utilisation du Haut Débit
    Moyen-Orient – Leaders régionaux
    EAU
    • Le déploiement du FTTH par Etisalat aux EAU – appelé eLife – positionnerait potentiellement Abu Dhabi comme la première capitale du monde à avoir 100% de déploiement de fibre optique
    • Les EAU seront un des premiers pays du monde à avoir une couverture nationale en fibre optique d’ici 2011
     Le gouvernement étant son actionnaire majoritaire, le marché n’est pas encore entièrement compétitif ce qui permet d’assurer un retour sur investissement satisfaisant
    Qatar
    • D’ici 2030, Qatar vise à avoir une société avancée, capable de soutenir son propre développement et de fournir un haut niveau de vie à sa population
    • Qatar s’Est données l’objectif ambitieux d’avoir un réseau Haut Débit omniprésent au pays avec un accès minimum de 50 Mbps d’ici 2015
     Bien que Qatar soit un petit pays, avec l’entreprise établie Qatar Telecom qui déploie déjà une infrastructure Haut Débit, le gouvernement semble déterminé à établir une NetCo nationale
    Bahrain
    • À travers son Economic Vision 2030 et son Plan Stratégique National, Bahrain a identifié l’accès omniprésent et abordable au Haut Débit comme étant la clé de voute du développement économique futur
    • La conférence « AchievingUbiquitous Broadband Networks » fut accueillie par TRA Bahrain en février 2010
     Pas au même niveau que les EAU et Qatar, mais se rattrape rapidement en faisant du Haut Débit une priorité
    Source: AME Info, ictQatar, Gulf-news, Reuters, CIA Factbook, Analyse d’Arthur D. Little *) ~US$ 12.5 per capita basé sur une population de 80.5 million
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Les accords de partage du réseau peuvent prendre différentes formes, et un ensemble de quatre « combinaisons type » peut être identifié
    Détail
    seulement
    Détail
    seulement
    Détail
    seulement
    Détail
    seulement
    Détail & en gros
    Détail & en gros
    Détail & en gros
    Détail & en gros
    Voix & Données
    Voix & Données
    Voix & Données
    Voix & Données
    Données seulement
    Données seulement
    Données seulement
    Données seulement
    Léger
    Léger
    Léger
    Léger
    Lourd
    Lourd
    Lourd
    Lourd
    Infrastructure lourde – JV de gros
    Infrastructure légère – MVNO
    (avec ou sans spectre)
    Infrastructure légère –Équipement passif seulement
    Infrastructure lourde – JV de détail
    Business Modèle
    Les partenaires partagent des équip. Passifs seulement
    Les partenaires partagent les plateformes de services et spectre
    Les partenaires partagent des équip. actifs et passifs
    Les partenaires partagent des équip. actifs et passifs
    Intensité en capital
    L’utilisation des atouts du réseau est optimisée
    Un seul type de service mais partage maximisé
    L’investissement commun est amorti sur deux types de services
    Profitabilité à long terme
    Le réseau hôte impose la marge
    Exemple
    Source: Arthur D. Little
    Faible
    Élevé
  • RAN actif « Léger »
    3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    L’intensité du capital est déterminée par le niveau d’intégration technique, allant de l’itinérance nationale à un partage total de l’actif/passif du «RAN and Core»
    Case Work
    RAN actif « Complet »
    RAN passif
    RAN+ Core actif
    Itinérance nationale
    3
    4
    5
    1
    2
    Tours et abris, alimentation
    + MSC/VLR/ SGSN
    Antennes + résaux de transmission
    + NodeB/BTS
    & RNC/BSC
    Itinérance et spectre partagé
    NodeB/BTS
    NodeB/BTS
    NodeB/BTS
    NodeB/BTS
    NodeB/BTS
    Baskhaul
    Baskhaul
    Baskhaul
    Baskhaul
    Baskhaul
    BSC/RNC
    BSC/RNC
    BSC/RNC
    BSC/RNC
    BSC/RNC
    MSC/VLR/
    SGSN
    MSC/VLR/
    SGSN
    MSC/VLR/
    SGSN
    MSC/VLR/
    SGSN
    MSC/VLR/
    SGSN
    HLR / Plateformes de service
    HLR / Plateformes de service
    HLR / Plateformes de service
    HLR / Plateformes de service
    HLR / Plateformes de service
    RAN avec « gateway-core » : GMSC/VLR/SGSN
    Partage du réseau complet : MSC/VLR/SGSN
    MORAN : Fréquences propres
    MOCN : Fréquences partagées
    Biens ORM A
    Biens ORM B
    Biens partagés
    Source: Arthur D. Little
  • Fusion: Sunrise & Orange CH
    Focus: Fusion
    Annoncée: Déc 2009
    État: Approuvé par le régulateur,
    bloqué par l’agence de la concurrence
    3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    De plus en plus d’opérateurs mobiles de par le monde forment des Joint ventures pour les réseaux UMTS / LTE ou bien fusionnent intégralement leurs réseaux 3G
    3G NetCo: 3 UK & T-Mobile
    Fusion: Orange & T-Mobile
    3G NetCo: H3G & Telenor
    Entente de partage de 3G RAN rural : Vodafone & Orange
    Focus: partage RAN, pas de transfert de biens, chacun avec sa propre capacité MORAN
    Focus: déploiement de réseau 3G
    Focus: Fusion de toute l’entreprise
    Focus: Déploiement partagé HSPA+
    Annoncée: Mai 2001
    Annoncée: Avril 2010
    Annoncée: Dec 2007
    Annoncée: Oct 2007
    État: Opérationnelle
    État: En transition4
    État: Opérationnelle3
    État: En déploiement
    3G NetCo:
    Bell Mobility & TELUS
    4G LTE NetCo: Tele2 & Telenor
    Focus: Déploiement partagé HSPA+
    Focus: Déploiement partagé du LTE
    Annoncée: Oct 2008
    Annoncée: Avr 2009
    État: Opérationnelle
    État: En déploiement – première JV LTE au monde
    LTE NetCo: Harbinger Capital
    3G NetCo: TeliaSonera* & Tele2
    Focus: Réseau LTE en gros
    Focus: Infrastructure 3G partagée
    Annoncée: Mar 2010
    Annoncée: Jan 2001
    État: Phase de planification
    État: Opérationnelle
    3G NetCo:
    Hutchison 3G et Telstra*
    Partage GSM : Swisscom, Orange, Sunrise
    Focus: Réseau 3G commun
    Focus: 3 fréquences GSM de MNO et partage RAN en 1 NetCo commune
    Annoncée: Août 2004
    Annoncée: 2006
    État: Dissolution prévue en 20111,2
    État: Annulée
    Source: Arthur D. Little 1) La JV a fonctionné pendant 6 ans. Vu que Vodafone a acquis Hutchison 3G Australia, l’entreprise sera dissolue 2) Vodafone et Optus ont aussi formé une NetCo 3G similaire en Australie 3) Avec la fusion de T-Mobile et Orange UK, 3 opérateurs mobiles partagent le même réseau 3G
  • TeliaSonera
    Tele2
    Telenor
    3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    En Suède, il y a trois JV– qui sont réalisés par quatre MNOsSuédois sous différentes formes de partenariat, et pour des bandes / standards de fréquences différents
    Suède : plusieurs JV (1/2)
    3
    50%
    50%
    50%
    50%
    50%
    50%
    JV Svenska UMTS-Nät
    déploient un réseau 3G commun
    JV Net4Mobility
    déploient un réseau LTE/GSM commun
    JV 3GIS
    Déploient un réseau 3G commun (hors métropoles)
    Source: Arthur D. Little, entretiens avec experts, recherches documentaires
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Pour UMTS 2 NetCo, la JV se concurrence au niveau du réseau; pour le GSM et LTE, Telenor et Tele2 sont partenaires alors que TeliaSonera et 3 sont autonomes
    Suède : plusieurs JV (2/2)
    Remarque : 3 possède du spectre LTE mais se concentre jusqu’à présent sur le déploiement de HSPA+ avec Ericsson. 3 pourrait déployer du LTE à un stade éventuel
    LTE
    Net4Mobility
    UMTS
    Remarque : Telenor et 3 opèrent leur propre réseau dans les trois plus grandes villes de Suède (Stockholm, Goteborg, Malmö)
    3GIS (outside top 3 cities)
    UMTS-Nät
    GSM
    Net4Mobility
    Source: Arthur D. Little, entretiens avec experts, recherches documentaires
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    La société de venture capital américaine Harbinger Capital Partners compte déployer un réseau pour la revente en gros de LTE/satellite hybride en partenariat avec NSN
    ÉU: Harbinger Capital
    Caractéristiques et apprentissage clé
    Données de base
    • Le réseau contiendra 2 satellites et 40,000 sites à travers les ÉU
    • Le déploiement du réseau atteindra 7 millions de dollars et sera construit par NSN (Conception du réseau, fabrication d’équipement et installation de stations de base sans fil, ainsi que l’opération et la maintenance du réseau)
    • Harbinger devra assurer une couverture pour au moins 100 millions d’individus avant fin 2012
    • Différenciation du traitement des licences selon leur valeur perçue: non applicable puisque Harbinger possède le spectre
    • Partage des obligations financières : les investisseurs financiers prennent en charge le risque d’investissement et visent à générer des revenus attrayants à travers la vente en gros de capacité
    • Possession d’actifs : Capacité du transpondeur du satellite et infrastructure terrestre (répéteurs) possédés par NetCo LTE
    • Priorisation du déploiement du réseau : Hypothèse : sera alignée entre Harbinger et ses clients potentiels
    • Traitement asymétrique du trafic : Vu que NetCo LTE sera possédée par les investisseurs financiers, son objectif principal est de générer des revenus et des profits en vendant en gros la capacité LTE. Elle s’engage donc simplement dans des contrats avec des clients en gros. Celui qui utilise une plus grande capacité paye plus
    ÉU
    Pays
    Harbinger Capital
    Parties impliquées
    Bloc de 23 MHz pour utilisation satellite et terrestre, plan de déploiement de LTE
    Spectre & standard
    Intention de couvrir 92% des ÉU avant 2015
    Date d’établissement
    Phase de planification
    État
    Précédents
    • La société de capital Harbinger Capital Partners basée aux ÉU compte déployer un réseau pour la revente en gros LTE couvrant la plupart du pays avant 2015 – à travers une approche de réseau hybride LTE / satellite. Harbinger :
    • Compte vendre la capacité en gros, début planifié mi 2011
    • Doit encore se procurer du financement pour les coûts de déploiement de plusieurs milliards de dollars d’investisseurs financiers, d’opérateurs et de dettes potentielles à UBS
    • Pourrait gagner T-Mobile comme partenaire de gros (Pourparlés – mai 2010) et pourrait concurrencer Clearwire qui pourrait déployer le LTE sur son infrastructure WiMAX, en utilisant son spectre WiMAX
    • Les déploiements LTE déclenchent du financement très innovateur et des concepts de réseaux hybrides tels les MNO (surtout les plus petits) qui ne peuvent pas supporter les investissements tous seuls
    Source: Arthur D. Little, entretiens avec experts, recherches documentaires
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Orange et T-Mobile ont fusionné dans le but de créer un seul super-réseau et de livrer des synergies commerciales – surtout en vente et en distribution
    Royaume Uni: Orange & T-Mobile
    Caractéristiques et apprentissage clé
    Données de base
    • Fusion 50/50 entre France Telecom et Deutsche Telecom
    • Structure organisationnelle unique avec deux marques (Orange et T-Mobile) – aussi plusieurs autres MVNO hébergées par le futur réseau commun
    • Aucune partie ne prend avantage des capacités ou de la valeur de l’autre:
    • Le site commun finance les mises à niveau et l’opération
    • L’autre partie paye le démantèlement
    • Pas de payements initiaux
    • Objectif : réduire le nombre de sites
    • Différenciation du traitement des licences selon leur valeur perçue : n.a. puisque les compagnies fusionnent
    • Partage des obligations financières : 50/50 puisque les compagnies fusionnent
    • Possession d’actifs : Infrastructure RAN possédée par l’entité résultante
    • Priorisation du déploiement du réseau : commencement par les sites dans les régions rurales et les banlieues
    • Traitement asymétrique du trafic : n.a., puisque l’entité résultante est responsable
    Précédents
    • Everything Everywhere™ est une compagnie qui gère deux des marques les plus connues – Orange et T-Mobile qui continueront d’opérer séparément pour au moins 18 mois après la transaction
    • La compagnie résultante devra générer des synergies estimées à une valeur présente nette au delà de 4.0 milliards d’Euros et sera le leader du marché britannique, servant 29.5 millions de clients
    • Le but est de combiner les compagnies Orange et T-Mobile, afin d’éliminer la duplication et de créer un seul super-réseau pour livrer des synergies commerciales
    • Création de « hot spots » de capacité avec la convergence des deux clientèles sur un seul réseau – causée par des profils de clients très différents des compagnies précédentes
    • La communication avec les clients (surtout les entreprises) est primordiale – ex: l’impact de la fusion sur les tarifs (ex: ce qu’est maintenant «On net »)
    Source: Arthur D. Little, entretiens avec experts, recherches documentaires
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Hulu est la plateforme en ligne et gratuite de vidéo-sur-demande d’un groupe de chaînes deTV importantes comme FOX et BBC
    Fournisseurs d’OTT
    Contenu et interface utilisateur
    Business Modèle
    Modèle basé sur la publicité
    Interface conviviale basée sur navigateur avec plusieurs canaux, films et options spéciales de TV et vidéo (par ex : en haute résolution)
    Contenu sur-demande – par ex : les épisodes de programmes TV des réseaux participants
    Pub sur site web, avant le début de la vidéo et entre vidéos
    Hulu profite d’un contenu attrayant à jour et d’une interface utilisateur très conviviale qui est de plus en plus intégrée aux postes TV et STB
    Source: Hulu, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Depuis Noël 2007, les téléspectateurs britanniques peuvent utiliser iPlayer pour suivre les programmes de la BBC. La convivialité et la qualité du contenu en font un service très populaire
    Fournisseurs d’OTT
    Business Modèle
    Contenu et interface utilisateur
    Lecteur externe convivial (en plus d’un lecteur basé sur navigateur) avec option de téléchargement
    Entièrement financé à l’aide de frais de license TV obligatoires
    Contenu sur-demande de tous les canaux et stations radio BBC
    Pas de publicité sur le site web ou entre vidéos
    Source: BBC, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Une nouvelle génération de téléviseurs connectés à Internet apporte le web aux téléspectateurs traditionnels grâce à des partenariats entre fabricants et entreprises du Web
    Fournisseurs d’OTT
    Commentaires
    NetTV: Agrégation du contenu sur demande
    • Philips a adopté le standard « Net TV », ce standard fournit aux détenteurs de postes TV Philips un accès facile à certaines parties d’Internet utilisant CE-HTML
    • Des «Widgets» de services Web intéressants et populaires sont préinstallés (Bild.de, YouTube, etc.)
    • D’autres fabricants de téléviseurs fournissent des services similaires (LG, Sony, etc.)
    Les fabricants de téléviseurs tentent de transformer le poste Tv en moyen d’accès à Internet, ce qui pousse à demander : qui sera l’accumulateur du monde des services?
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Sony a attiré des partenaires de renommée tels YouTube, Netflix et Amazon ainsi que des diffuseurs européens clé comme ARD, M6 et Five pour son service internet videoBravia
    Fournisseurs d’OTT
    Commentaires
    Bravia TV: Accumulation de contenu linéaire et sur demande
    • Dès le début de 2010, Sony importe Bravia son service de vidéo sur Internet connecté sur TV en Europe
    • Le service disponible sur les TVsBravia, les lecteurs Blu-ray et les systèmes de cinéma maison
    • Sony a attiré plusieurs partenaires principaux pour ce service
    • Sony réalise des essais avec divers diffuseurs européens incluant ARD en Allemagne, M6 en France, Mediaset en Italie, RTVE en Espagne, Antena3, LaSexta et Five au Royaume-Uni
    • Le service offrira aussi le contenu de YouTube, Netflix, Amazon’sUnbox, Dailymotion et d’autres sites vidéos en ligne
    • Les partenariats de diffusion télévisée opèreront à titre expérimental où les succès récents, tel que « Five’sNeighbours » pourront être visionnés gratuitement avec ce service
    Source: Broadbandtvnews.com, The Guardian
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Skype réalise un partenariat avec Panasonic et LG pour que ses vidéoconférences soient diffusées en HD sur leurs téléviseurs
    Fournisseurs d’OTT
    Commentaires
    Vidéoconférences HD
    • Skype devient partenaire de Panasonic et LG pour permettre l’activation des TV HD
    • Les deux fabricants de télévision vont implanter la technologie de Skype dans les modèles de TV qui ont une connexion internet
    • Pour les téléspectateurs qui veulent utiliser Skype, les cybercaméras avec microphone intégré seront vendus séparément (développé par faceVision et In Store)
    • Les services en haute-définition de Skype fonctionneront sur des ordinateurs avec un processeur de 1.8 Gigahertz et une connexion Haut-Débit de presque 1 Megabits par seconde et plus
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Un nombre d’opérateurs Télécom est en train de contrer les menaces d’OTT en devenant partenaire de fournisseurs de contenu (1/4)
    Réaction d’opérateur sur l’OTT
    Description
    Différences
    Service OTT Dolce TV de Romtelecom
    • Romtelecom a récemment lancé le service de webTV en Roumanie pour compléter ses 3 plateformes de télévision existantes : DTH, IPTV & hybride
    • Le service DolceTV est lancé en Février 2011 avec un réseau et une plateforme sous-traités par DirectOne
    • DirectOne fournit un support de plateforme OTT à d’autres acteurs de webTV en Roumanie
    • Les accumulateurs de contenu ainsi que plusieurs autres relations sont maintenues par Romtelecom
    • Offre 22 canaux télévisés, autour de 200 films et plus de centaines de bandes annonce, documentaires et des « catch-up TV clips »
    • Service accessible sur tout type de connexion Haut Débit et fonctionne sur les mobiles et tablettes à travers une interface de « web streaming »
    Conclusion
    • « time-to-market  » rapide et utilisant la plateforme de tierce partie CDN & OTT
    • La plateforme de tierce partie était une option puisque le service n’est pas stratégiquement à un stade critique – Les principaux fournisseurs de contenu ne sont pas encore inclus puisqu’ils ont leur propre OTT
    Source: Site web de la compagnie, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Un nombre d’opérateurs Télécom est en train de contrer les menaces d’OTT en devenant partenaire de fournisseurs de contenu (2/4)
    Réaction d’opérateur sur l’OTT
    Description
    Différences
    • Le client peut obtenir tout type de contenu vidéo en ayant un abonnement unique et un seul STB à domicile
    • Portail aussi accessible sur un PC, une télévision connectée via des applications téléchargées de magasins populaires d’applications
    • Cubovision peut être utilisé pour accéder à son propre contenu personnel tels que des photos, vidéos et de la musique sur écran télévisé
    Les services de Cubovision Hybride OTT/ DTT de Telecom Italia
    • Telecom Italia a lancé un OTT/DTT STB hybride qui active la diffusion en direct DTT, VoD en HD & 3Dsur une base IP , un support de web TV OTT à travers un seul appareil (STB avec 500GB HDD) et une plateforme intégrée
    • La plateforme Cubovision.it pour contenu en demande et La7.tv offrent plus de 1500 heures de programmations et 2000 titres par mois avec une addition régulière de séries télévisées, dessins animés, concerts et films grâce à des accords avec des producteurs et des distributeurs italiens et internationaux
    Conclusion
    • Un seul STB et une plateforme intégrée pour tous les services télévisés aide à réduire l’opex et le capex futur
    • Une qualité supérieure d’expérience OTT activé via un STB consacré au domicile
    • Néanmoins, la complexité d’intégrer les 3 services en une seule plateforme demeure élevée et lente
    Source: Site web de la compagnie, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Un nombre d’opérateurs Télécom est en train de contrer les menaces d’OTT en devenant partenaire de fournisseurs de contenu (3/4)
    Réaction d’opérateur sur l’OTT
    Description
    Différences
    Tivibu Web TV par TTNET (filiale deTurk telecom) en Turquie
    •  Jusqu’à15 min de «Catch up TV»
    • Le réseau stoppe jusqu’à 30 min la TV en direct
    • Librairie VoD 1000+ (basé sur les abonnements), 83 canaux télévisés diffusés
    • TV sur-demande avec un contenu de première qualité
    • Utilises les encodeurs Envivo Three Screens et la technologie streaming de Microsoft Silverlight Smooth Streaming
    • Premier à offrir la “catch up TV”
    • Regarde ce que tu veux, quand tu veux, où tu veux et comme tu veux (TV, PC, portable)
    • Prix hautement concurrentiels
    • Large variété de contenus différents (Films / Séries / Nouvelles)
    Conclusion
    • Utilisation de Tivibu pour vendre plus cher les produits ADSL(six fois plus de chances que les clients améliorent leur connexion ADSL)
    • L’abonnement àTivibu fait augmenter la fidélité des clients (deux fois moins de chance de perdre des clients comparé à l’ensemble des clients de l’ADSL TTNET)
    • Utilisation d’une plateforme publicitaire personnalisée pour générer du revenu
    Source: Site web de la compagnie, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Un nombre d’opérateurs Télécom est en train de contrer les menaces d’OTT en devenant partenaire de fournisseurs de contenu (4/4)
    Réaction d’opérateur sur l’OTT
    Description
    Différences
    • Qualité supérieure de « web-based TV » à travers PC et téléphone portable
    • Pour le prix d’un seul abonnement, on peut accéder au contenu sur TV, téléphone portable et PC
    Le Triple-screen à travers Swisscom TV Air
    • Pour compléter son offre de TV, Swisscom a lancé Swisscom TV air
    • La vidéo sur-demande, la télévision en direct et les événements sportifs, qui étaient uniquement disponibles sur Swisscom-TV, sont maintenant disponibles sur TV air à travers les ordinateurs et les téléphones portables
    • La HD est supportée par la plateforme qui est basée sur MS Silverlight
    • Retransmission en direct exclusive sur PC et téléphone portable
    Conclusion
    • Le lancement antérieur de la TV Mobile utilisant la technologie DVB-H a échoué à cause de son incompatibilité avec plusieurs appareils
    • L’utilisation de la solution multiplateformes de MS Silverlight, Re-lancement de la TV mobile offrant une amélioration de l’image de marque des services de qualité supérieure
    • Augmentation de l’ARPU grâce au nombre croissant d’abonnés sur PC ou Smartphone
    Source: Site web de la compagnie, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Des études de cas pour plusieurs industries adjacentes seront présentées dans cette section
    Discussion des industries adjacentes
    • M-payment
    • Publicité sur mobile
    • M-health
    • Smart grid (réseau intelligent)
    • D’autres, comme les systèmes de gestion domotique
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    M-Pesa est un exemple réussi du système « m-payment » offrant une large gamme de services qui facilitent la vie au quotidien et de toute la famille
    Papa utilise le téléphone portable pour les transactions financières
    Maman paie ses factures quotidiennes et mensuelles par téléphone portable
    • Achat de crédit prépayé (Recharge de temps d’antenne)
    • Paiement des factures d’élécricité (KPLC) (factures de service public)


    • Envoi d’argent d’une SIM à une autre à domicile avant de voyager (Versement de sécurité)
    • Courses à l’épicerie (shopping, 2010)
    • Paiement des employés
    • Frais de scolarité (factures de service public)
    • Faire une donation

    • Envoi d’argent aux parents (transfert / versement P2P
    • Collecte entre amis pour faire de gros achats (shopping)
    • Verres dans les barres (shopping)
    • Remboursement du microcrédit (m-banking)
    • Facture de la télévision satellite (factures de service public)
    Le fils utilise son portable pour le taxi ou les virements
    Source: Vodafone, National Daily, Ludwig, S. (2009), Univ. Vienna, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    M-Pesa représente la plus grande part de revenus des services non liés à la voix, le dépassement des revenus de SMS a eu lieu en moins de 2 ans
    L’échec de revenus de Safaricom
    Part de revenu par segment de données
    (2008 – 2010)
    Revenu de Safaricom : segment par segment (2010)
    Units
    (US$ million)
    (%)
    Source: Safaricom 2010, analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Les solutions du « m-payment » sont encore à un stade initial au sein du GCC
    Country
    Players
    Source: Sites web d’opérateurs, Information publiquement disponible, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    En Autriche, Orange a lancé avec deux partenaires le 1er service centralisé de « m-health » afin de surveiller le niveau de glycémie et la tension artérielle des patients
    Étude de cas
    Solution e-health sur mobile
    Commentaires
    • Orange Autriche a débuté une collaboration pilote avec “Arbeiter-Samariter-Bund” et Alcatel-Lucent qui a le but d’offir une solution mobile de m-health en faisant le suivi du taux de glycémie et de la tension artérielle
    • Fonctions principales :
    • Surveillance et analyse – glycémie ou tension artérielle
    • Rappel – SMS ou email pour rappeler au patient de prendre ses médicaments
    • Soutien – aide à déterminer le bon dosage
    • Les fonctions futures pourraient inclure un “coach de style de vie” pour assister les patients avec un régime approprié
    • Un service similaire de m-health est déjà commercialisé au Canada depuis 2008
    • Clientèle potentielle : plus d’1,5 millions d’autrichiens souffrent de diabète et de haute tension artérielle
    Appareil qui mesure la tension artérielle / glycémie et envoie les données par Bluetooth à un cellulaire
    Un groupe défini (ex.: famille, médecins) est informé si les données sont dans un champ pré-défini
    Les cellulaires envoient les données par internet ou réseau mobile à la plateforme m-health
    Source: Orange Autriche, Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Peu d’opérateurs Nordiques sont actifs en m-health –TeliaSonera et Elisa ont mis en place des projets pilotes alors que Telnor a commercialisé le mHealth dans les pays en développement
    Elisa
    TeliaSonera
    Telenor
    • Développement de TraxMeet, un service en ligne qui utilise le GPS et des moniteurs informatiques de rythme cardiaque
    • Vendu à Tracker Security en 2011
    • Établit un partenariat en 2010/12 avec Vidyo pour fournir des solutions de vidéoconférences multipartites de qualité télé pour les entreprises, pour les smartphones et les tablettes
    • En 2005-2007, TeliaSonera était un des principaux partenaires dans le développement de BodyKom – une solution de surveillance des ECG
    • Développé conjointement avec HP et Kiwok
    • TeliaSonera a aussi pris part au développement de TeleMedIS en 2005, une application de surveillance du rythme cardiaque
    • Développée conjointement avec KarolinskaUniversityHospital et TadiranLifeCare (Acheté par Aerotel en 2007)
    • Les abonnés de Telenor Pakistan peuvent composer le 1911 à partir de leur cellulaire pour avoir des conseils médicaux et d’autres informations utiles
    • TelenorSerbia travaille avec l’UNICEF pour offrir à la population Rom un service d’information relatif aux soins de santé et sociaux
    • Au Bangladesh, les opérateurs de Grameenphone de Telenor ont mis en place un centre d’appel médical, ouvert 24/7. Grameenphone travaille aussi avec OMS pour rappeler les abonnés par SMS le besoin d’administrer le vaccin contre la polio à leurs enfants
    • Projets pilotes sur la surveillance à distance des patients conjointement avec un centre Norvégien de télémédecine et le gouvernement de Hongrie
    Les opérateurs n’ont pas encore commercialisé le mHealth sur les marchés Nordiques
    Source: recherche et analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Les initiatives actuelles d’Ericsson font partie d’une stratégie régionale pour les marchés verticalement intégrés
    Les initiatives actuelles en m-health de Ericsson
    Contexte
    Initiatives
    • Une base e-health solide et large afin de soutenir les solutions mHealth. Le e-health et m-health sont des solutions déployées en Allemagne, en Espagne, en Croatie et aux Pays-Bas
    • Déploiement prévu pour des services m-health avec déploiement HSPA en Inde et au Vietnam avec des partenaires locaux
    • Fait partie du but d’Ericsson d’avoir 50 milliards d’appareils connectés d’ici 2020
    • Fournisseur de Technologie pour la « Digital Health Initiative » des Nations Unies et pour le « Millennium Villages Project  »
    • Projets pilotes dans plusieurs marchés émergents
    • Projets résultant de solutions mobiles sur plateformes indépendante pour Téléconsultation, personnel et éducation des patients
    • L’opinion publique estime que les mHealth opèrent à une échelle nationale/globale pour être une entreprise attrayante pour toutes les parties (fournisseurs de services de soins, patients, MNO (ORM), fournisseurs de technologies)
    • Centres d’innovation mobiles établis en Afrique pour promouvoir le développement durable de Business Modèles mHealth relevant des marchés émergents.
    • Système de surveillance des patients à distance
    • Solutions certifiées visant des chaînes d’hôpitaux et des compagnies d’assurance en tête de file
    • Offre une surveillance des ECG, de la tension artérielle, de la saturation en oxygène, du poids, de l’asthme
    • Créé un partenariat avec Vodafone, Etisalat, Mobily
    Le Réseau de Soins mobiles de Ericsson a prit un rôle prédominant dans le développement des applications m-Health
    Source: recherche et analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Des acteurs OTT comme Google et Microsoft tentent de renforcer leur présence dans les marchés du « Digital Home »
    Accès
    e-Health / Bien-être
    Média & Divertissement
    “Fiber for Communities”
    Domotique
    e-Éducation
    Les service de « Digital Home »
    Villes intelligentes
    Gestion privée des données

    “Google Fiber for Communities”
    “Google Fiber for Communities”
    Source: Google, Microsoft, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    En donnant des services/OS gratuitement, Google rassemble des données sur les utilisateurs et les logiciels «in the cloud» - des appareils de test sont connectés à leurs serveurs
    Héritage des services
    Initiatives au sein du « Digital Home »
    e-Health / Bien-être
    Accès & Communication
    Dossiers de santé informatisés
    • Stockage des données en un seul lieu
    • Suivi de la santé du patient à travers la prise de médicaments
    • Import de données: manuel ou automatique
    Gestion de l’énergie
    Media & Divertissement
    Outil de gestion d’énergie
    • Dossiers de consommation d’énergie
    • Outils d’analyse
    • Import de données: manuel ou automatique
    Données privées
    e-Education
    Outils web pour étudiants/personnel
    • Mail, calendrier
    • Stockage de documents et édition en ligne
    • Discussion/groupes de partage
    • Stockage Vidéo / streaming
    Source: Google, Microsoft, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Des acteurs de tous les domaines étendent leur influence le long de la chaîne de valeur, couvrant tous les marchés adjacents
    Exemples séléctionnés
    Acteurs télécom
    Télécom / divertissement
    Assurance
    Services sociaux
    Immobilier
    Services
    Domotique
    Sécurité
    Soins de santé / Assistance
    Acteurs – Banques et Assurances
    Aps for education
    Connected TV
    Acteurs – Internet et Appareils
    Acteurs
    - Services
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    L'Office des communications (Ofcom) au RU a été créée en fusionnant les fonctions des 5 régulateurs ci-dessous, auparavant distincts
    OFCOM du RU
    • L’Ofcom, l'Office des communications du RU a été créé par la loi sur l’Office des Communications de 2002
    • La difficulté de coordonner des activités distinctes des régulateurs du RU ont augmenté avec l’introduction du nouveau cadre légal de l’Union Européenne
    Contexte d’établissement
    Cadre légal transformé
    • L'Ofcom a été créée en fusionnant les fonctions des 5 régulateurs ci-dessous, auparavant distincts:
    • L’Offices de Télécommunications
    • L’Agence de Radiocommunications
    • La commission indépendante de la Télévision
    • La commission des normes de diffusion
    • La “Radio Authority”
    Responsabilités
    • OFCOM doit assurer :
    • L’utilisation optimale de la télégraphie sans-fil du spectre électromagnétique
    • La disponibilité d’une large gamme de service de communications électronique à travers le RU
    • La disponibilité d’une large gamme de service télé et radio de haute qualité et conçue pour plaire et intéresser un large public
    • La maintenance d’une pluralité de fournisseurs de différents services radio et télé
    • L’application de normes pour tous les services télé et radio; normes qui protègent le public de l’introduction de produits offensifs et néfastes dans ces services
    Source:http://www.ictregulationtoolkit.org/en/PracticeNote.1221.html, site web del’OFCOM, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    L’IDA de Singapour est une agence unique pour la planification intégrée, la détermination de politiques et de réglementations de l’industrie dans les secteurs des TI et des Télécom
    IDA de Singapore
    • IDA, l’Autorité de Développement Infocomm de Singapour est une agence unique pour la planification intégrée, la formulation de politiques, le développement de réglementations et de l’industrie dans les secteurs des TI et des Télécoms
    • L’IDA n’est pas aussi convergente que l’Ofcom puisqu’elle opère avec la « Media Development Authority (MDA) »
    Contexte d’établissement
    Cadre légal transformé
    • L’IDA a été créée suite à la fusion séquentielle de plusieurs entités:
    • En 1999, l’IDA a été formée à partir de la fusion de l’Autorité des Télécommunications de Singapour et du Conseil National de l’Informatique
    • En 2001, l’IDA a été transférée de l’ancien Ministère des Communications et de la Technologie de l’Information au nouveau Ministère de l’Information, des Communications et des Arts (MITA)
    Responsabilités
    • L’IDA doit:
    • Promouvoir l’efficacité et la compétitivité internationale du secteur ICT (TIC) à Singapour
    • S’assurer que les services de télécommunication sont raisonnablement accessibles à tous
    • Assurer une saine compétition entre les différentes parties engagées dans des activités commerciales de télécommunication
    • Conseiller le gouvernement sur des politiques et des besoins nationaux relatifs aux ICT (TIC)
    • Promouvoir l’usage de l’internet et du commerce électronique à Singapour et d’établir le cadre légal pour ce faire
    Source:http://www.ictregulationtoolkit.org/en/PracticeNote.1221.html, site web de l’IDA, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Les pays qui ont réussi l’implantation de l’ADSL ont mis en place des corps dirigeant indépendants (1/2)
    Exemples dans le monde – Création de Comité ADSL
    Quartier Général stratégique
    des TI (Japon)
    • Établi par le Premier Ministre
    • Organisation:
    • Directeur Général : le Premier Ministre
    • Vices Directeurs Généraux : Les Ministres d’état
    • Membres: (i) tous les Ministres d'État autres que le Directeur Générale et les Vices Directeurs Généraux, (ii) Ceux qui ont une connaissance supérieure dans la formulation de l’information et d’un réseau social de télécom du public et du secteur privé; nommés par le premier ministre
    Autorité de Développement Infocomm (Singapour)
    • L’IDA est une entité du Gouvernement de Singapour
    • Le bureau dirigé par un PDG est de nature stratégique
    • Il y a une équipe de direction qui comprend 10 personnes (dont le PDG); chaque membre de cette équipe gère un groupe au sein de l’IDA comme les Télécom et la Poste, l’Infrastructure de la Génération Future, le Développement de l’Industrie, etc.
    • Il y a 10 Conseils d’administration (incluant le PDG) qui incluent le représentant des secteurs public et privé tels que les PDG, les administrateurs des compagnies ainsi que les chefs des agences de gouvernements
    Source: http://www.kantei.go.jp/, site web de l’IDA website, Analyse d’Arthur D. Little
  • 3 Expériences Internationales en matière de la convergence
    Les pays qui ont réussi l’implantation de l’ADSL ont mis en place des corps dirigeant indépendants (2/2)
    Exemples dans le monde – Création d’un comité ADSL
    Broadband StakeholderGroup (BSG)(RU)
    • Des forums industries-gouvernement s’attaquent aux problématiques stratégiques le long de la chaîne de valeur convergente des BB; ces forums sont financés par les gouvernements et les industries
    • Un Président indépendant dirige un comité exécutif dont les membres sont des représentants des industries et des ministères
    • Le Groupe a un secrétariat (avec un PDG et d’autres décideurs) dont le rôle est d’inclure des propositions de politiques et de lois et de maintenir les relations avec les actionnaires. De plus, il y a des groupes de travail, un conseil consultatif et un conseil d’administration
    National Computeriza-tion Agency (NCA)
    (Corée du Sud)
    • La NCA Coréenne est une agence gouvernementale légitime qui agit en tant qu’agence de support TI et Technique
    • L’Agence a été créée par l’article 10 de la loi-cadre sur la Promotion de l’Information dans le but de promouvoir l’informatisation et de soutenir le développement des politiques liées auprès des agences nationales Coréennes et des autonomies locales
    • Depuis sa création en 1987, la NCA a permit à la Corée de devenir un bastion de la TI, de faire du « Korean National Basic Infrastructure System Project » le fer de lance de la construction des réseaux d’information haute-vitesse
    Source: www.broadbanduk.org/, http://en.academic.ru/dic.nsf/enwiki/2192130, Analyse d’Arthur D. Little
  • Programme
    2e Jour – 17 Mai 2011
  • 4Défis et opportunités de la convergence – Débat
    Sur la base des thèmes développés dans cet atelier, nous vous proposons de tracer les grandes lignes d’actions à entreprendre pour les divers acteurs du marché (1/5)
    Pour discussion avec les participants
    Recommandations pour la Tunisie – Niveau National
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 4Défis et opportunités de la convergence – Débat
    Sur la base des thèmes développés dans cet atelier, nous vous proposons de tracer les grandes lignes d’actions à entreprendre pour les divers acteurs du marché (2/5)
    Pour discussion avec les participants
    Recommandations pour la Tunisie – Infrastructure
    (1) Partage d’infrastructure et contribution de différents secteurs d’Industrie (p.e. Electricité, Rail, Gouvernement)
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 4Défis et opportunités de la convergence – Débat
    Sur la base des thèmes développés dans cet atelier, nous vous proposons de tracer les grandes lignes d’actions à entreprendre pour les divers acteurs du marché (3/5)
    Pour discussion avec les participants
    Recommandations pour la Tunisie – Services TIC
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 4Défis et opportunités de la convergence – Débat
    Sur la base des thèmes développés dans cet atelier, nous vous proposons de tracer les grandes lignes d’actions à entreprendre pour les divers acteurs du marché (4/5)
    Pour discussion avec les participants
    Recommandations pour la Tunisie – Niveau organisationnel (1/2)
    Source: Analyse d’Arthur D. Little
  • 4Défis et opportunités de la convergence – Débat
    Sur la base des thèmes développés dans cet atelier, nous vous proposons de tracer les grandes lignes d’actions à entreprendre pour les divers acteurs du marché (5/5)
    Pour discussion avec les participants
    Recommandations pour la Tunisie – Niveau organisationnel (2/2)
    Source: Analyse d’Arthur D. Little