• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Transports intelligents et smart cities : les enjeux de la e-mobilité
 

Transports intelligents et smart cities : les enjeux de la e-mobilité

on

  • 2,093 views

ans le cadre de l'Observatoire Orange Terrafemina sur le thème des Smart cities, treize articles web lab propose d'en découvrir les grandes tendances à travers des exemples de plateformes et ...

ans le cadre de l'Observatoire Orange Terrafemina sur le thème des Smart cities, treize articles web lab propose d'en découvrir les grandes tendances à travers des exemples de plateformes et applications sur les transports et les villes intelligentes :

Statistics

Views

Total Views
2,093
Views on SlideShare
1,710
Embed Views
383

Actions

Likes
2
Downloads
3
Comments
0

8 Embeds 383

http://www.treizearticlesweblab.com 231
http://www.scoop.it 93
http://treize-articles.com 29
http://www.treize-articles.com 16
http://www.treizearticles.com 7
http://treizearticlesweblab.com 3
http://dev.inspera.no 3
http://macsisit.blogspot.fr 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Transports intelligents et smart cities : les enjeux de la e-mobilité Transports intelligents et smart cities : les enjeux de la e-mobilité Presentation Transcript

    • Transports intelligents et Smart cities Etude qualitative par 1
    • Avertissement méthodologique• Ce travail de benchmark propose de présenter quelques exemples, organisés en grandes tendances, de ce que l’on peut trouver sur internet comme plateformes et applications sur les transports et villes intelligentes.• L’objet de ce travail a été de collecter et d’organiser des contenus incontournables, remarquables ou innovants. Cette présentation ne prétend pas à l’exhaustivité. 2
    • Une multitude d’applicationsà notre service• Pour un voyageur de plus en plus mobile 3
    • Temps réel et servicesLe train en direct SNCF DIRECT App Store, Google Play, App World - Gratuit L’application permet à l’utilisateur de : • consulter le trafic des trains en France en temps réel, • recevoir une alerte en cas de perturbation sur son trajet habituel, • prévoir un itinéraire, • consulter la liste des services et des commerces disponibles dans sa gare (parking, bus, restaurant…), • afficher le plan des environs de la gare et se repérer dans la ville • réserver des billets de train avec Voyages-SNCF.com. 4
    • Temps réel et servicesLa mobilité aérienne facile Vol + (International Airport Flight Track Technologies) Vol + permet de suivre tous les vols programmés dans le monde entier en temps réel et de les afficher dans une seule interface intuitive. Vol + (International Airport Flight Track Technologies) • synchronisation automatique avec un agenda Iphone • recherche de vol simple et intuitive • informations détaillées : départs et arrivées en temps réel, retards, terminal et porte d’embarquement, plans des sièges, prévisions météorologiques … • alertes (changements d’horaires, de porte d’embarquement et de terminal…) 5
    • Temps réel et servicesLe covoiturage de proximité Covoiturage - Grand Lyon App Store, Google play - Gratuit La communauté urbaine de Lyon a lancé un service de covoiturage gratuit en ligne et sur smartphone. Il permet de trouver facilement un « covoitureur » pour le travail, pour un trajet occasionnel ou pour une sortie. Il est possible de : • rechercher un trajet, • déposer une offre ou une demande, • se géolocaliser pour repérer des potentiels « covoitureurs » sur une carte dynamique, • recevoir des alertes dès quune personne fait le même trajet, • localiser les aires de stationnement dédiées au covoiturage 6
    • Géolocalisation et réalité augmentéeLe GPS des derniers mètres Navigon - Urban Guidance App Store, Google Play 4,99€ (MAJ) Navigon propose une mise à jour de ses applis avec une nouvelle fonctionnalité. Urban Guidance permet un guidage précis jusqu’à destination en proposant des solutions multimodales (itinéraire sur mesure à pied, en voiture ou en transport en commun). L’application profite déjà de la possibilité d’utiliser Google Street View afin d’être guidé « jusqu’aux derniers mètres » de la destination. Cette fonction mémorise aussi la position d’un véhicule pour le retrouver plus facilement. 7
    • L’aide à la mobilité des handicapés On the Bus Project Université autonome de Barcelone Cette application permet aux personnes sourdes ou malvoyantes d’utiliser plus facilement les transports en commun. Une fois la destination et le trajet choisis, l’application propose des instructions orales, des icônes ou des textes. Lors du trajet en bus, lapplication informe l’utilisateur sur le nombre darrêts avant l’arrivée, lui signale aussi lorsque le moment est venu d’appuyer sur le bouton d’arrêt et l’oriente vers sa destination. L’appli utilise plusieurs technologies : GPS, boussole, accéléromètre, reconnaissance et synthèse vocales, connexion 3G ou WiFi. 8
    • Géolocalisation et réalité augmentéeUne information intuitive et localisée Open LAYAR Grâce aux technologies de la réalité augmentée et du GPS, le site mobile vous localise et vous indique la distance en mètres des arrêts les plus proches de vous ! Lapplication Layar vous permet davoir accès à des informations complémentaires en surimpression sur votre écran de mobile, quel que soit lendroit où vous vous trouvez. 9
    • Géolocalisation et réalité augmentéeL’aéroport intelligent Smart Airport Project (Japon) L’aéroport Narita de Tokyo vise à proposer de nombreux services utilisant les nouvelles technologies. Plateformes web, écrans interactifs, applications mobiles utilisant la réalité augmentée et la géolocalisation, tag RFID des bagages, reconnaissance faciale, etc. 10
    • MultimodalitéL’e-mobilité ResRobot (Suède) Appli mobile et tablette • Itinéraires multi transports (avion, train, bus) • Grilles d’horaires • Géolocalisation – plans • Alertes sur le trafic • Enregistrement de ses favoris 11
    • MultimodalitéAide à la mobilité professionnelle Aldo - ALD Automotive et Orange Business Services (Beta) Sortie 2013 – 2€/mois/salarié Cette application web et mobile propose aux salariés d’entreprise des solutions pour optimiser tous leurs déplacements professionnels. Elle sélectionne le moyen de transport le plus adapté en fonction du trajet, de l’heure, du trafic, de la météo, etc. Cela permet des gains en termes de temps, d’énergie et de carburant. ALDO donne également l’évolution du trafic en temps réel, des transports en commun ou bien encore des bornes de Vélib’ disponibles. 12
    • MultimodalitéGoogle Transit :exploiter l’Open Data transport ? Google Transit Google a lancé un outil pour prévoir des itinéraires en transport en commun via Google Maps. Le service est actif pour plus de 440 villes dans le monde dont certaines françaises (Paris, Bordeaux, Lyon, Lille, Rennes, Marseille). Le service est encore incomplet car Google ne dispose pas de tous les jeux de données des services de transport en commun des villes et des régions. 13 13
    • Vers une mobilitéde plus en plus intelligente• Une communication « Machine to Machine » 14
    • Le vélo social et connecté SoBi Ce concept américain est une amélioration des services tels que Velib’. Le principe repose sur des vélos avec un système GPS et un antivol intégré fonctionnant via un Smartphone. Plus besoin de bornes d’accueil spécifiques puisque les utilisateurs n’auront qu’à géolocaliser le vélo le plus proche d’eux et de le désantivoler grâce à une appli. Pour restituer le vélo, il suffira de le garer sur un emplacement public autorisé. 15
    • La voiture électrique partagée Autolib’ (Paris) Mis en place en octobre 2011 à Paris, Autolib’ est le premier service public d’automobiles électriques en libre service, développé à l’échelle d’une grande métropole européenne. 16 16
    • Le stationnement intelligent Stationnement – Nice La ville de Nice expérimente le stationnement intelligent sur la voirie. Pour cela, un réseau de capteurs communicants a été implanté sur les trottoirs ainsi que des horodateurs de nouvelle génération. Ce système permet d‘informer et de guider les automobilistes jusqu’aux places disponibles en temps réel, directement sur leur téléphone mobile. Il est prévu qu’il soit possible de payer son stationnement à distance grâce à la technologie NFC. 17
    • Le pare-brise augmentéavec Pioneer GPS CyberNavi de Pioneer Disponible depuis juillet 2012 au Japon, Pioneer a lancé le premier GPS en réalité augmentée directement sur le pare-brise de la voiture. Ainsi, un laser affiche sur le pare- brise diverses informations juste au-dessus de la route, pour ne pas faire perdre la concentration du conducteur. Combiné à un écran LCD, il est possible d’avoir accès à plus d’informations comme les prévisions du trafic. 18
    • eCall, les voitures connectées eCall, Projet de la Commission européenne Ce projet européen vise à réduire la mortalité des accidents de la route en imposant, à partir de 2014, à tous les véhicules vendus dans lUnion européenne, l’implantation d’ une carte SIM dappel durgence automatique. Celle-ci permettra à une voiture accidentée dappeler instantanément le 112 de façon géolocalisée, que ses occupants soient conscients ou non. Ce système permettra une intervention des services durgence rapide, adaptée à la sévérité de laccident et au type de véhicule impliqué. 19
    • La voiture sans chauffeurde GoogleGoogle Self driving carGoogle teste des véhiculesautonomes. Ces voitures sanschauffeur peuvent se diriger seulesgrâce à des caméras vidéos, denombreux capteurs et d’untélémètre laser pour évaluer à lafois les distances et le trafic. Ellespeuvent également se garer seuleset obtenir des informations degéolocalisation grâce à des codes-barres 2D peints sur la route. 20
    • Vers un mobilier urbain intelligent• L’Internet des objets dans l’espace public 21
    • La boîte aux lettres connectée La Poste Mairie de Paris (4ème) La poste a équipé ses boîtes aux lettres de QR codes et de Tags NFC qui permettent aux utilisateurs daccéder à un bouquet de services notamment postaux. Il est possible de : • visualiser les services alentours (boîtes aux lettres, bureaux de poste…), • se repérer sur un plan, • rechercher un code postal, • accéder aux applications de La Poste, • consulter les petites annonces de son quartier et en déposer une. 22
    • Le panneau interactifnAutrevilleIl s’agit d’un panneau interactiftesté dans le cadre des projetsexpérimentaux de mobilier urbainde la Mairie de Paris.Il tourne sur 360 degrés pourafficher, en réalité augmentée, desinformations pratiques etévénementielles du quartier.Il permet d’ accéder à du contenuinformatif (associations,commerçants…), culturel(anecdotes, histoire de Paris) et àune carte pour se situer sur unplan des rues. 23
    • Les abribus nous disentcomment bouger dans la ville JCDecaux – Paris (4ème) Ce prototype d’abribus est l’un des 40 projets expérimentaux de mobilier urbain retenus par la Mairie de Paris suite à un appel à projets lancé en 2011. Cet abribus du futur est connecté à Internet avec 4 écrans plats, dont 3 tactiles, délivrant des informations tournées vers les besoins des utilisateurs. L’usager peut avoir accès à des informations sur les transports enLe toit est fait de LED et dun verre intelligent dont commun (bus, métro, RER, taxis,la teinte varie en fonction de lensoleillement. Vélib’…).Il y a 3 prises USB intégrées pour recharger sonSmartphone et un défibrillateur. 24
    • Les abribus nous disentcomment bouger dans la ville Grâce à des recherches par géolocalisation, par l’adresse ou par recherche inversée, il peut accéder à une mosaïque d’activités ou de services à proximité de larrêt (restaurants, musées, pharmacie, fleuriste…). Il obtient ainsiDes rubans de diodes lumineuses affichent les une fiche détaillée de la sélectionderniers titres de l’actualité et les temps (horaires, adresse, avis ded’attentes avant les prochains bus. consommateurs..). 25
    • Des transportsà la gestion des villes• L’Open Data, sur le chemin d’une nouvelle gouvernance ? 26
    • L’Etat encourage la miseà disposition des données publiques Carte des projets d’Open data ouverts en France www.opendata-map.org/map 27
    • La SNCF Open Data Transilienet l’Open Data http://opendata.transilien.com De nombreuses applications proposées : • TRANQUILIEN : Une appli qui donne l’affluence dans les trains et les gares Transilien et permet aux voyageurs d’opter pour un confort optimum. • MOBILI : Développée pour les Personnes à Mobilité Réduite, cette appli facilite aussi les trajets des voyageurs chargés (poussettes, valises, etc). • R2 : Grâce à un savant réseau wifi embarqué, R2 délivre des informations, notamment des horaires en direct dans votre train. • LUCOMO : Appli pour arriver pile à l’heure sur votre quai. • TRAINSPOT : Une bourse d’échanges pour rapprocher les usagers d’une même ligne et créer des communautés d’intérêt. • INSTAGARE : Photographier voter, jouer… Mais surtout, partager ! Partage de photos des gares préférées. 28
    • La SNCF et l’Open Data Open Data Transilien http://opendata.transilien.com Les lauréats du concours d’idées d’applis : • APPLIFIT : Appli permettant de compter le nombre de pas et le nombre de calories dépensées entre 1 station et 1 point darrivée. • TRANSIFOULE : Fournir laffluence quotidienne sur chaque Transilien pour optimiser son trajet et de fait participer à la régularisation du trafic en gares. • FAUT Y ALLER : On paramètre un horaire de départ dun train Transilien. Où que lon soit, lapplication calcule le temps de transport et le parcours (métro, bus, RER, ...). Lorsquil est temps de partir, lapplication nous prévient et nous indique le trajet le plus rapide pour nous rendre en gare. • NICE TO MEET YOU : Calculer litinéraire le plus court en temps, en nombre de changements, en temps de marche à pied pour 1 ou 2 personnes. 29
    • Partout le citoyen peut accéderaux données Open Data de la ville de Bordeaux http://opendata.bordeaux.fr La municipalité a choisi de simplifier l’accès à ses données municipales avec cette plateforme. Il est possible de consulter et de télécharger une soixantaine de jeux de données (budget, démographie, cartes, données urbaines, culturelles…) sous « open licence ». Un espace est consacré à la présentation des applications développées grâce à ces données : piste cyclable, carte des stationnements payants de la ville… 30
    • Le citoyen peut utiliser ces donnéesvia des applications Paris Data http://opendata.paris.fr La municipalité a ouvert sa plateforme d’Open data et propose l’ensemble des jeux de données publié par les services de la Ville sous licence libre. Ce catalogue s’enrichira dans les semaines à venir de nouveaux jeux de données et de mises à jour des données déjà présentes. La municipalité propose aussi de nombreuses applis au service des parisiens. 31
    • L’exemple de NYC pour boosterle développement d’applis BigApps3.0 Un concours richement doté (50 000 $) pour favoriser l’utilisation des données Open Data de la ville de NY. 32
    • Un nouveau vecteur d’informationmunicipale Greater London Authority (GLA) http://data.london.gov.uk/ Greater London Authority (GLA) a choisi d’ouvrir ses données aux citoyens avec la création d’une plateforme dédiée. Les données brutes sont accessibles gratuitement et sont organisées sur un dashboard. Au-delà de la diffusion des données, la plateforme a pour objectif de faciliter l’utilisation de ces données avec par exemple la possibilité de télécharger des tableurs Excel préconfigurés pour créer des cartes ou des data visualisations spécifiques. 33
    • Mais aussi la possibilité de créerdes outils de monitoring complexes Monitoring complet de la ville Citydashboard (UCL) Agrégateur de données reformatées sur un dashbord pour certaines villes d’Angleterre : Sources d’Open data : Department for Environment Food and Rural Affairs, National Oceanic and Atmospheric Administration OpenStreetMap (& Pawels Static Maps API), British Broadcasting Corporation, London School of Economics, Yahoo! Developer Network, Port of London Authority Transport for London, Yahoo Finance, UCL CASA, MapTube, ScotRail, Twitter 34
    • De nouveaux types de baromètrespour comparer les villes ? Data.Gov/cities Chicago, Seattle, New York et San Francisco ont décidé de publier en commun leurs données sur le site Cities.data.gov. Pour la première fois, il est possible d’obtenir les données de ces quatre grandes villes américaines sur un même site. 35
    • Des politiques publiques désormaissoumises au fact checkingData journalisme Lab, BordeauxLe Data journalisme Lab est un module pédagogique de l’ Institut de Journalisme deBordeaux. Les étudiants s’appuient sur l’ouverture des données du territoire aquitainpour traiter des sujets variés sous forme d’ infographies ou de data visualisations. Votre ville doit-elle se serrer la ceinture ? Parmi les différents travaux publiés on trouve un dashboard présentant la santé financière des communes de la CUB (Communauté urbaine de Bordeaux). Les données sont mises en image avec une illustration d’élus portant une ceinture plus ou moins serrée. 36
    • Les outils de la démocratieparticipative• La ville du futur est collaborative 37
    • Tous ensemble,pour une ville plus efficace FixMyStreet Ce site permet aux citoyens d’alerter les services techniques de leur ville sur certains problèmes locaux quils ont repérés. Les problèmes de voirie, les dégradations ou les dysfonctionnements sont signalés par la communauté avec la localisation, une photo et un commentaire. Il est également possible déchanger sur les problèmes rencontrés et de sabonner aux différents flux proposés pour rester informé sur les suites d’un rapport. Ce service anglais est aujourd’hui décliné dans plusieurs pays ou grandes villes (Brésil, Canada, Bruxelles…). IReport de CNN aux USA 38
    • Une voirie sous haute surveillance Bump Street Il s’agit d’une appli proposée par la municipalité de Boston à ses habitants. Les utilisateurs enregistrent leurs trajets et sont invités à signaler les problèmes qu’ils peuvent rencontrer sur la route (nid de poule, ralentisseur…) en vue d’améliorer les rues de leurs quartiers et leur environnement. Les informations sont transmises aux services publics en temps réel pour résoudre les problèmes le plus rapidement possible, ou collectées afin de planifier des travaux ou autres investissements sur le long terme. 39
    • L’e-concertation est incontournableSerious game pour l’e-concertationJouez à créer la 4ème piscine - AmiensEn septembre 2012, les habitants de l’agglomération d’Amiens Métropole ont étéinvités à donner leur avis sur le site amiens.fr/piscine au sujet de la construction d’unenouvelle piscine.Cette e-concertation s’apparente à un serious game : l’internaute a pu construire lapiscine de son choix en 3D en fonction de ses envies : bassin intérieur ou extérieur ?sauna ou hammam ? toboggan ou rivière lente ?L’étude aujourd’hui clôturée (2 426 participants ), l’agglomération va pouvoir s’adapteraux résultats pour coller au mieux aux attentes des futurs usagers de la piscine. 40
    • Le citoyen devient urbaniste grâce à la réalité augmentée La Ville sans limite UFO en partenariat avec Ubisoft - App Store – Gratuit http://unlimitedcities.org Découverte pendant le festival de l’innovation Futur en Seine cette application permet aux citoyens d’imaginer le futur des rues ou des quartiers de leurs villes. Grâce à la réalité augmentée il est possible de modifier en temps réel le paysage urbain en y ajoutant différents paramètres : espaces verts, voies de circulations, bâtiments culturels… En déplaçant le curseur avec le doigt les utilisateurs peuvent partager leurs paysages urbains préférés au reste de la communauté et ainsi donner leur avis sur la construction de la ville du futur.L’appli a été testée à Rennes dans le cadre des Viva-cities en vue de la concertation autourde la rénovation de la gare sud. En proposant à 70 passants de créer l’ environnement urbaindont ils rêvent, la ville peut aujourd’hui étudier les propositions pour en ressortir de grandestendances et donc imaginer un plan de rénovation en adéquation avec les attentes deshabitants. 41
    • Le partage d’informationau service du silence WideNoise App Store - Gratuit Cette application vise à recenser la pollution sonore dans les villes. Chaque utilisateur peut enregistrer et géolocaliser les décibels autour de lui et contribuer à la création de la carte interactive de la pollution sonore dans le monde. A court terme elle permet aux utilisateurs de trouver l’endroit le plus calme à proximité. 42
    • Les services de Policenous informent…. www.police.uk Grande-Bretagne La Police britannique ouvre ses données en mettant à la disposition des internautes une carte des crimes et délits recensés dans le pays : cambriolage, vol, comportement antisocial, crime violent, délit sur véhicule et autre.CrimeMapping.comGroupe Omega.Il s’agit d’un service de cartographie utilisé par lesservices de police en Amérique du Nord. Cescartes permettent aux citoyens de visualiserlactivité criminelle recensée autour de chez eux. Ilest possible de recevoir des alertes par mail pourêtre tenu informé des crimes. 43
    • Le citoyen « auxiliaire de Police » ! www.crimestoppers-uk.org Grande-Bretagne Le site est dédié à la dénonciation en ligne. De façon anonyme les internautes peuvent remplir un formulaire précis pour dénoncer un délit ou un crime. Les informations sont ensuite transmises au poste de police concerné pour y être traitées. 44
    • L’appli anti corruption ! Crowdmapping de la corruption Bribr - Russie Les citoyens russes peuvent dénoncer la corruption dans leur pays grâce au site Bribr.org et à son appli IPhone. En entrant la localisation, les montants des pots-de-vin quils versent et la raison, ils collaborent à la réalisation d’une base de données des actes de corruption en Russie illustrée sur une carte interactive. Initiatives similaires Inde : Paid A Bribe (août 2010) Kenya : I Paid a Bribe (mai 2012) Colombie : Monitor de Corrupción (juillet 2012) 45 45
    • Envie de faire respecter la Loi ? Observer la loi App Store - Gratuit Cette application est développée par le site Enquête et Débats (Très, très à droite…) et sert à dénoncer anonymement 4 types de délits : • fumeurs : pour dénoncer les personnes allumant une cigarette dans un lieu non autorisé • véhicules : pour signaler les automobilistes mal garés • tapage : pour dénoncer les nuisances sonores du voisinage • ET voile intégral : pour signaler les personnes portant burqa et niqab. Pour dénoncer une infraction, l’utilisateur se géolocalise et choisit simplement la catégorie de celle-ci pour la localiser sur une carte dans le but de montrer les différentes incivilités en France. 46 46
    • Vers des ghettos numériques ?• Le défi de la mixité sociale pour les villes 2.0 47
    • La ville réduit la fracture numérique Espaces publics numériques (EPN) - Paris La ville de Paris propose 20 espaces publics numériques proposant des formations : aide à la recherche d’emploi, formation à Internet, utilisation de logiciels dalphabétisation, initiation à la bureautique, ateliers images et musiques numériques, apprentissage des logiciels libres. 48
    • NFC : les clefs de la villeCityzi : Nice et StrasbourgIl s’agit d’un projet dedéveloppement de la NFC sur leterritoire français.Les différents acteurs de l’éco-système ( banques, offreurs deservices, commerçants) se sontassociés pour s’adaptertechniquement à ce nouveauprojet.Pour utiliser cette technologie, lesusagers doivent s’équiper d’untéléphone et d’une carte Simadaptée et souscrire à une option Les habitants peuvent aujourd’hui acheter etCityzi gratuite auprès de son valider leur titre de transport avec leuropérateur mobile. mobile, payer chez les commerçants locaux (ayant un terminal adapté à la NFC), cumuler les points de fidélités ou encore obtenir des informations variées en approchant son portable d’un logo NFC (tourismes, horaires….) 49
    • Pegasus Global HoldingsUne ville fantôme pour la recherche Centre pour linnovation, les tests et lévaluation Pegasus Global Holdings - Nouveau-Mexique www.pegasus-global.com Le Nouveau-Mexique et la société américaine Pegasus Global Holdings, spécialisée dans les nouvelles technologies sont à l’origine d’un projet pharaonique de ville fantôme. Une métropole de 15 km2 appelée "Cite" verra le jour en plein désert en 2014.Composée d’ immeubles, de maisons et de kilomètres dautoroute, elle ne sera utilisée quepar des chercheurs pour tester les nouvelles technologies dans des conditions réelles.Certains tests sont déjà prévus sur les infrastructures dénergies renouvelables (réseauxsans fil, gestion de la circulation…), un réseau intelligent de régulation de la distributiondélectricité… Des voitures sans chauffeur seront également testées. 50
    • PlanIT Valley (Portugal)Ville écologique et connectée PlanIT Valley www.living-planit.com Cette ville en cours délaboration dans le nord du Portugal est un projet du gouvernement et de la société Living PlanIT qui sera achevé en 2015. Style de vie S’appuyant sur un méga réseau d’ordinateurs, l’UOS (Urban Operating System), la ville propose de nombreux services connectés. Parmi les nombreuses utilisations possibles on trouve des applications commerciales (des promotions ciblées, signalisation numérique interactive, cartes de fidélité, livraison…) ou encore médicales (télémétrie médicale, solutions de vie assistée…). 51
    • PlanIT Valley : Ville écologique et connectée Transport L’ordinateur central gère les données du trafic en temps réel grâce aux capteurs et aux caméras. Ainsi, il contrôle la coordination du transport multimodal, l’équilibrage des flux de circulation et peut s’occuper de la gestion de lespace de stationnement en avertissant les conducteurs lorsqu’il y a des places disponibles via un ordinateur de bord intégré aux véhicules.SécuritéIl existe différentes solutions pour sécuriser la ville.• Des capteurs intégrés dans les réseaux électriques ou les canalisations d’eau permettent à l’ordinateur central de détecter des fuites ou du gaspillage éventuel et de réagir en conséquence en contactant un plombier ou les pompiers.• La ville entière sera filmée par l’UOS qui entre en communication automatiquement avec les services de police en cas de problème par exemple. 52
    • Songdo : la smart city ? Songdo IBD www.songdo.com Ce projet débuté en 2001 (fin prévue en 2016) vise à construire sur une presque-île artificielle la nouvelle ville de Songdo, entièrement numérique et écologique. U-Media Center La ville est équipée d’un système centralisé qui gère toutes les données réceptionnées, contrôle l’ensemble des services de la ville et traite les données instantanément. 53
    • Songdo : la smart city ? Gestion de la ville Des capteurs sont présent dans toute la ville (immeubles, rues, canalisations…) et communiquent avec l’U-Media Center pour par exemple : • prévenir les risques d’inondation, deffondrement, d’eaux polluées… • réguler la circulation • ajuster les lampadaires automatiquement au nombre de passants… De plus, la ville entière est équipée de caméras de télésurveillance. 54
    • Songdo : Transport Située à 65 km à louest de la capitale sud-la smart city ? coréenne, la ville est connectée à lAéroport international dIncheon par un long pont. La ville proposera de multiples solutions de transport : • Le métro sans émission de CO2 de la ville sera relié au réseau SMRT de Séoul avec des accès situés à environ 800m des quartiers résidentiels. • Le réseau de bus sera très étendu avec des arrêts à proximité (environ 400m) des bâtiments résidentiels et commerciaux. • Un réseau de taxi fluvial sera créé pour traverser les canaux de la ville. • Des pistes cyclables sécurisées et des parcours pédestres parcourront toute la ville avec différents trajets. • 90% des solutions de stationnement seront en sous-terrain ou sous un toit végétal afin de limiter les effets d’îlot de chaleur (équipés de stations de recharge pour véhicules électriques). Les capteurs dans la ville permettront de suivre le trafic en temps réel, de fermer des accès en cas d’accident tout en envoyant une ambulance 55 automatiquement.
    • Songdo : la smart city ? Le style de vie Tous les services de la ville sont connectés à ce centre tout comme les habitants grâce à des terminaux, à leur mobile mais aussi grâce à des puces RFID. Ainsi, tous les habitants sont localisés en temps réel (il est tout de même possible de se déconnecter temporairement), ils peuvent accéder et gérer tous les services de la ville (parking, paiement en magasin, administration…) à distance avec une même carte à puce. Depuis leur ordinateur, les habitants pourront par exemple consulter un médecin, régler les démarches administratives, ou encore contacter les professeurs de leurs enfants. 56
    • Songdo : la smart city ? Environnement • La collecte des déchets sera effectuée à l’aide d’un système pneumatique centralisé, ce qui évitera l’utilisation de camions de ramassage. • Un recyclage des «eaux grises» et des eaux de pluie est prévu pour réduire le besoin en eau potable. • 40% despaces verts avec un grand parc central et de multiples « parcs de poche »Sécurité répartis dans la ville.Toute la ville est équipée de systèmes de • La ville est traversée de canauxsurveillance connectés au U-Center : Caméras de d’eau de mer, comme à Venise,sécurités, lecteurs de plaques dimmatriculation qui contribuent à l’ écosystèmedevant les bâtiments, contrôles automatiques des de la ville et permettent de laentrées et sorties des stationnements. rafraîchir. 57
    • Etudes qualitatives pour le numérique www.treizearticlesweblab.comToute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : « CSA -Treize Articles Weblab pour l’Observatoire Orange – Terrafemina » et aucune reprise de l’étude ne pourra être dissociée de cet intitulé. » Crédits photos : © lassedesignen - Fotolia.com / © Ben Chams - Fotolia.com / © koya79 - Fotolia.com / © sgursozlu - Fotolia.com / DR sur les visuels proposés en ligne sur les sites des projets 58
    • Observatoire Orange - TerrafeminaSmart cities : les enjeux de la e- mobilité Mardi 20 novembre 2012 Anne Hidalgo Patrick RopertPremière adjointe Directeur de la communicationau maire de Paris de la SNCF Cécilia Durieu Associée fondatrice d’Eworky et Greenworking 59