Le livre numérique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
543
On Slideshare
414
From Embeds
129
Number of Embeds
5

Actions

Shares
Downloads
6
Comments
0
Likes
0

Embeds 129

http://www.scoop.it 96
http://www.treizearticlesweblab.com 19
http://www.treize-articles.com 11
http://treize-articles.com 2
https://twitter.com 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Le livre numérique Etude pour Mars 2014 1
  • 2. Méthodologie 2 Etude pour
  • 3. Méthodologie • Une étude qualitative réalisée par Treize articles Deux réunions de groupe de 7 personnes pendant 3h réalisée les 26 et 27 février 2014 à Paris Groupe 1 : • Des lecteurs lisant au moins 4 livres par mois • De grands lecteurs de littérature sur format papier et numérique • Des lecteurs lisant sur liseuse, tablette ou smartphone • Hommes et femmes mélangés • Agées de 18 et plus • CSP+ Groupe 2 • Des lecteurs lisant entre 2 et 3 livres par mois • Des lecteurs de littérature sous format papier et numérique • Des lecteurs lisant sur tablette ou smartphone • Hommes et femmes mélangés • Agées de 18 et plus • CSP+ 3 Etude pour
  • 4. Méthodologie • Une étude quantitative réalisée par OpinionWay • Etude réalisée auprès d’un échantillon de 1004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. • Echantillon constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. • Pour cette taille d’échantillon, la marge d’incertitude est de 2 à 3 points • Echantillon interrogé par internet sur système CAWI (Computer Assistance for Web Interview) • Le terrain a été réalisé du 5 au 6 mars 2014 • OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252 4 Etude pour
  • 5. Synthèse de l’étude 5 Etude pour
  • 6. Les droits du lecteur et les devoirs du livre numérique « Le livre reste un livre » Pour les personnes interrogées, « un livre reste un livre ». Numérique ou papier, il ouvre sur trois dimensions constitutives d’un objet culturel ou artistique par excellence : l’évasion (escapism), la découverte (discovery) et le savoir (knowledge). Spontanément, le paradigme « physique » reste très prégnant : autant dans sa dimension patrimoniale (la collection, la bibliothèque…) que dans ses attributs sensoriels (la couverture, le toucher, l’odeur, le poids…) Le livre possède une puissante dimension sociale. En aval, il constitue un vecteur de socialisation en tant que support identitaire et relationnel fort (le don, le partage, l’affinité…) tout en étant lui-même, en aval, la résultante d’une alchimie sociale (la rencontre entre un auteur, un éditeur, un libraire, des critiques…) 6 Etude pour
  • 7. Les droits du lecteur et les devoirs du livre numérique Un imaginaire de complémentarité Le e-book est perçue par une large majorité comme un support complémentaire au support papier (76%) plutôt qu’en substitution (24%). Le livre numérique gagne en praticité ce qu’il perd en sensation. Et si son avenir semble assuré, il est encore à la recherche de ses marques auprès des consommateurs à la fois sur le plan de la plateforme technique, de l’offre commerciale et de l’ergonomie. Il semble être pris entre deux défauts antipodiques : la trop grande fermeture des espaces propriétaires et l’ouverture tous azimuts de l’offre pléthorique et peu lisible. Le risque perçu par rapport au numérique est celui d’une perte notamment en termes d’ouverture, d’accessibilité et de sociabilité. Les lecteurs plébiscitent de nouvelles formules qui permettraient un accès simple et universel au livre numérique : celui qui précisément mettrait en valeur dans l’espace numérique, les avantages reconnus du livre en tant qu’objet à savoir sa dimension d’accessibilité et de partage. Etude pour 7
  • 8. Les droits du lecteur et les devoirs du livre numérique Rétablir les droits du lecteur À travers le système MO3T, les lecteurs plébiscitent justement une approche qui confère au livre numérique toute sa dimension sociale et culturelle : • Le droit d’accès au livre quel que soit le support et celui qui le distribue renvoie à l’idée de « livre universel ». • Le droit permet d’imaginer la construction d’une bibliothèque infinie libérée de tout système fermé. • Le droit de partager librement avec ses proches et sa famille répond à une pratique rependue et importante. • Le droit de bénéficier des conseils du libraire : car celui-ci en continuant de commercialiser aussi les livres numériques conserve sa place de conseil tout en évitant la tentation du « showrooming ». • Le livre se réinscrit ainsi dans le quotidien de foyers connectés hébergeant de nombreux écrans. Etude pour 8
  • 9. Evocations spontanées autour du livre 9 Etude pour
  • 10. Le livre, instrument culturel par excellence • Pour les lecteurs interrogées, le livre porte trois promesses principales Liberté, évasion, détente, rêve, imagination Découverte, projection Instruction, savoirs, réflexion « Détente » « L’évasion » « Le plaisir » « On se plonge dans un nouveau monde » « Imaginaire » « On apprend beaucoup de chose » « Grammaire, orthographe » « Connaissances, savoirs » « Bon temps » « Excitation » « On voyage sans prendre l’avion » Etude pour 10
  • 11. Spontanément, le livre reste un objet • Les dimensions physiques du livre renvoient à une idée patrimoniale Volumes, encombrement, poids •« Ca prend de la place » •« Ca pèse ! » •« Volume » •« Poids » •« Encombrement » •« Plein de cartons » La bibliothèque, son organisation •« Il est sous nos yeux dans la bibliothèque » •« Chacun a son organisation » •« Ca me manquerait de ne plus avoir de bibliothèque » •« Une bibliothèque, c’est un souvenir de tout ce qu’on a lu » Illustrations, photos, tableaux •« La couverture, c’est la première approche » •« On reconnait le livre à distance avec le visuel même si on ne voit pas le titre » •« On peut aussi faire le lien avec la créa d’une collection. On voit les NRF » Les collections, essais, romans, livres jeunesse •« Il y a aussi les beaux livres » •« J’ai une très belle collection de Zola » •« Le Club des cinq, tout le monde s’en souvient » •« Les livres historiques » • « Il y a la Pléiade » L’ancienneté, livres anciens, date de l’édition •« Il y aussi les livres anciens » •« Il y aussi la date de l’édition qui compte » •« J’ai de très beaux livres de mon grand-père auxquels je tiens » 11 Etude pour
  • 12. La dimension physique du livre procure une expérience sensorielle • Le livre s’apprécie également par la nature sensorielle de la relation qu’il installe avec son lecteur La reliure, le papier, la typographie, l’imprimerie, la dédicace • « Ca peut être quelqu’un qui nous l’a offert et qui a écrit un mot dedans » La couverture, l’image, la 4ème de couverture • « Si l’image et le titre me plaisent, je peux acheter le livre » Le marque page, les pages comme moyen d’avancer dans l’histoire • « Le fait de physiquement tourner la page » L’odeur, le toucher, le format, la couleur • « On a l’odeur qui nous rappelle des souvenirs » Etude pour 12
  • 13. Le livre participe de la relation aux autres • Dans une dimension affective ou sociale le livre est un support identitaire et relationnel fort. Il permet l’échange. • Les professionnels de l’édition nourrissent ces échanges de leurs expertises Le don, le cadeau, la transmission, le partage « On transmet une émotion, une histoire » « C’est contagieux » Le prêt, l’emprunt, l’affinité, la recommandation, le conseil « On peut recommander un livre à des collègues » « On fait confiance aux amis qui aiment la même chose que nous » L’auteur, l’éditeur, le libraire, le critique, prix.. l’expert « Il y a aussi le travail de l’éditeur qui a sélectionné les livres » « Mon libraire me connait et je lui fais confiance » 13 Etude pour
  • 14. Une cohabitation naturelle entre le livre numérique et le livre imprimé sur papier 14 Q : Selon vous, à terme, le livre numérique viendra :… ? 76% 24% En complément du livre imprimé sur papier Se substituer au livre imprimé sur papier Sexe Âge Région Statut Lecture de livres numériques TOTAL Homme Femme 18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et plus Région Parisienne Province CSP+ CSP- Inactifs A déjà lu N’a jamais lu En complément du livre imprimé sur papier 76% 74% 77% 65% 74% 75% 77% 82% 66% 78% 79% 71% 76% 74% 77% Se substituer au livre imprimé sur papier 24% 25% 23% 35% 25% 24% 23% 18% 33% 22% 21% 28% 23% 26% 23% Etude pour
  • 15. Evocations spontanées autour du livre numérique 15 Etude pour
  • 16. Le livre numérique : la praticité comme promesse principale • En se dématérialisant, le livre gagne en praticité et en accessibilité ce qu’il perd en sensations. Transportable, légèreté, voyages, la quantité, bibliothèque •« Pratique » •« On a une bibliothèque dans la poche » •« Ca évite de porter des bouquins dans son sac » Variété des supports, tablettes, liseuses, smartphones •« Je lis sur ma tablette avec les applis Kobo et Kindle » •« Je lis sur ma liseuse Kobo » •« Je lis sur mon smartphone aussi » Le prix, les classiques gratuits •« Il y a tous les classiques gratuits et je ne lis que ça » •« Tu as tout Maupassant pour 1,99€ » •« Il y a plein de livres gratuits et moins chers que les poches » La lecture dans l’obscurité •« On peut lire dans l’obscurité sans gêner l’autre » •« Ma liseuse est rétroéclairée et je peux lire dans le noir dans le lit » L’achat en 1 clic, la simplicité, les livres disponibles 24/24 •« On a accès à tout quand on veut » •« On peut avoir des livres en anglais sans aller dans une librairie anglaise » •« C’est H24 et 7j/7 si on veut lire le Tome 2 » Des fonctionnalités additionnelles : notation, dictionnaire, lecture à deux •« Il y a le dictionnaire intégré » • « On peut avoir des infos sur le personnage » •« On appuie sur un mot et on peut avoir des infos » Etude pour 16
  • 17. Le livre numérique reste un objet en devenir • Si son avenir semble assuré, le livre numérique doit encore trouver ses marques vis-à-vis de ses lecteurs : plateforme technique, offre commerciale et ergonomie. Les liseuses enferment dans des univers propriétaires, des catalogues limités au choix proposés par un distributeur Et paradoxalement une offre pléthorique dans laquelle on manque de repères L’avantage de la tablette ou du smartphone est de disposer de toutes les applications liseuses Des problème d’ergonomie : affichage en noir et blanc pour les liseuses, navigation parfois malaisée selon les logiciels, fatigue oculaire sur les écrans de tablette et de smartphone. Le smartphone et la tablette peuvent être des objets de convoitise dans les transports publics contrairement à la liseuse La limites de la batterie pour les smartphones et les tablettes « Les nouveaux livres ne paraissent pas en numérique » « La FNAC va proposer les livres qu’elle veut » « Il y a beaucoup de déchet avec les moteurs de recherche » « Sur ma tablette, je peux avoir différentes appli : Kobo, Kindle, Relay H, Numilog, etc » « Sur la liseuse, on perd souvent sa page » « Sur la liseuse, c’est compliqué d’avancer et de revenir en arrière » « Lire, ça use trop vite la batterie de la tablette » « Je ne sors pas ma tablette dans le métro, trop peur de se le faire piquer » Etude pour 17
  • 18. La valeur du livre numérique reste encore à construire • Des usages autour du livre numérique doivent encore être inventés pour que le livre conserve toute sa valeur lorsqu’il devient numérique. Le livre numérique peut être zappé s’il déçoit Une accumulation immatérielle qui ne permet pas « l’exhibition » de sa bibliothèque Des possibilités de partage ou de transmission limitées Un univers naturellement comparé à celui de la musique: une logique d’abonnement et non une logique d’achat « C’est plus simple de le jeter » « S’il ne plait pas les 10 premières pages, on s’arrête puis on en prend un autre » « Ma bibliothèque, c’est une fierté et je ne peux pas la montrer » « Il y a des gens qui arrivent à donner leurs fichiers mais je ne sais pas comment on fait » « Le fait qu’on ne puisse pas partager un livre numérique, ca limite la diffusion » « C’est bien l’abonnement comme pour la musique » Etude pour 18
  • 19. Le livre numérique et les circuits de prescription 19 Etude pour
  • 20. Q : Lorsque vous choisissez un livre pour vous, vous faites d'abord confiance :... ?1004 individus Prescripteur privilégié pour choisir un livre 30% 18% 16% 14% 7% 14% 1% A vos proches A votre libraire, à un libraire Aux journalistes spécialisés et aux critiques littéraires Aux avis de lecteurs dans les forums, sur les sites de vente en ligne Aux suggestions des sites de vente en ligne Autres (4e de couverture, intuition/hasard, auteurs, genre de prédilection,...) Ne se prononce pas Etude pour 20
  • 21. Q : Lorsque vous choisissez un livre pour vous, vous faites d'abord confiance... : 1004 individus Prescripteur privilégié pour choisir un livre Sexe Âge Région Statut TOTAL Homme Femme 18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et plus Région Parisienne Province CSP+ CSP- Inactifs A vos proches 30% 31% 29% 40% 33% 33% 25% 23% 30% 29% 32% 32% 26% A votre libraire, à un libraire 18% 17% 18% 17% 13% 16% 21% 20% 20% 17% 15% 17% 20% Aux journalistes spécialisés et aux critiques littéraires 16% 16% 16% 14% 10% 8% 18% 31% 14% 17% 16% 13% 19% Aux avis de lecteurs dans les forums, sur les sites de vente en ligne 14% 12% 16% 15% 18% 17% 15% 5% 15% 14% 16% 15% 12% Aux suggestions des sites de vente en ligne 7% 8% 7% 7% 16% 8% 5% 5% 7% 8% 7% 11% 5% Lecture de livres numériques A déjà lu N’a jamais lu 26% 31% 13% 19% 17% 16% 21% 11% 10% 7% Etude pour 21
  • 22. Les rôles spécifiques du libraire et du critique • Deux professionnels de l’édition jouent un rôle majeur auprès des lecteurs : Etude pour 22 « L’avantage de la librairie, c’est la vue d’ensemble. On regarde, on feuillette, on lit quelques pages… » « Si vous connaissez bien le libraire, vous pouvez en parler avec lui et il vous conseille des livres » « C’est bien quand il y a des événements dans les librairies » « On a des auteurs qui viennent dans les librairies et on peut discuter avec eux » « Je me laisse aussi tenter par une critique dans Télérama ou les journaux » « Je fais attention à ce qui sort et aux prix littéraires » Le libraire pour le conseil, l’orientation, la découverte • Les coups de cœur des libraires, la possibilité de feuilleter les livres, aller vers autre chose, parler des livres • La librairie comme lieux événementiel lorsqu'elle propose des expositions, des dédicaces, des ateliers… et devient un lieu de loisir. Le journaliste et le critique littéraire qui permettent eux aussi la découverte et initient l’envie • Les prix littéraires et leur couverture médiatique participent de cette visibilité du livre
  • 23. Perceptions du projet MO3T 23 Etude pour
  • 24. MO3T : qualités perçues • Le projet MO3T semble répondre à toutes les attentes des lecteurs à tel point qu’ils en parlent comme d’une utopie : Jugements recueillis sur la base d’un film de démonstration réalisé par Orange Etude pour 24 Le droit d’accès au livre quelque soit le support et celui qui le distribue renvoie à l’idée de « livre universel ». Ce droit permet d’imaginer la construction d’une bibliothèque infinie libérée de tout système fermé. Le droit de partager librement avec ses proches et sa famille répond à une pratique rependue et importante. Le livre se réinscrit ainsi dans le quotidien de foyers connectés hébergeant de nombreux écrans. « Ca respecte le caractère universel du livre » « C’est l’ouverture sur le monde, l’idée d’avoir accès à une bibliothèque infinie » « J’ai le droit de partager et c’est facile » « C’est bien, on paye avec son smartphone » « On peut le louer un mois et c’est bien » « J’aime bien l’idée qu’on puisse l’offrir »
  • 25. MO3T : questions en suspend Etude pour 25 Les modalités d’acquisitions • Les modalités d’acquisition des livres numériques semblent aujourd’hui se limiter à l’achat à l’unité même si la formule de l’abonnement séduit les grands lecteurs. L’accès à la plateforme • Pour tous, le dispositif technique devrait être proposé gratuitement et sa rémunération assurée par la vente des livres. « Il faut que l’appli soit gratuite puis on paie un forfait par mois sur un volume de livres » « C’est bien l’abonnement » « On a ensuite un forfait en fonction des lecteurs, du volume de livres souhaité »
  • 26. Q : Si l'on devait imaginer le livre numérique idéal, parmi les éléments suivants quel serait l'aspect le plus important ?1004 individus Portrait robot du livre numérique idéal 55% 47% 32% 32% 16% 14% 1% 32% 22% 16% 15% 6% 8% Que son format soit compatible avec tous les modèles de tablette, tous les supports (tablette, liseuse, ordinateur, Smartphone) Pouvoir le transférer à un ami comme on l'aurait fait avec un livre imprimé Pouvoir l'acheter aussi bien dans une librairie sur les conseils d'un libraire que depuis chez soi Pouvoir le retrouver facilement dans sa bibliothèque virtuelle Qu'il apporte du contenu multimédia, des liens vers du contenu multimédia Que l'on puisse surligner, faire des annotations dessus Ne se prononce pas %En premier % Cumulé Etude pour 26
  • 27. Sexe Âge Région Statut Lecture de livres numériques En premier ? TOTAL Homme Femme 18-24 ans 25-34 ans 35-49 ans 50-64 ans 65 ans et plus Région Parisienne Province CSP+ CSP- Inactifs A déjà lu N’a jamais lu Que son format soit compatible avec tous les modèles de tablette, tous les supports 32% 34% 30% 31% 29% 34% 33% 30% 34% 31% 33% 32% 31% 41% 29% Pouvoir le transférer à un ami comme on l'aurait fait avec un livre imprimé 22% 22% 21% 32% 21% 19% 20% 22% 23% 21% 23% 20% 22% 22% 21% Pouvoir l'acheter aussi bien dans une librairie sur les conseils d'un libraire que depuis chez soi 16% 17% 16% 13% 14% 18% 18% 17% 15% 17% 14% 16% 19% 13% 18% Pouvoir le retrouver facilement dans sa bibliothèque virtuelle 15% 13% 16% 8% 20% 13% 14% 16% 13% 15% 15% 17% 12% 11% 16% Que l'on puisse surligner, faire des annotations dessus 8% 6% 9% 10% 9% 7% 7% 7% 7% 8% 7% 8% 7% 6% 8% Qu'il apporte du contenu multimédia, des liens vers du contenu multimédia 6% 7% 6% 6% 6% 8% 6% 6% 6% 7% 7% 5% 7% 7% 6% Q : Si l'on devait imaginer le livre numérique idéal, parmi les éléments suivants quel serait l'aspect le plus important ?1004 individus Etude pour Portrait robot du livre numérique idéal 27
  • 28. Crédits photos © Pixel & Création - Fotolia.com / © massimo_g - Fotolia.com / © manaemedia - Fotolia.com / © Alexandr Mitiuc - Fotolia.com / © lexuss - Fotolia.com / © Ermolaev Alexandr - Fotolia.com / © stevem - Fotolia.com / © bittedankeschön - Fotolia.com / © LoopAll - Fotolia.com / © makyland - Fotolia.com / © Tran-Photography - Fotolia.com / © Kathrin39 - Fotolia.com / © Henry Schmitt - Fotolia.com / © agneskantaruk - Fotolia.com / © Trueffelpix - Fotolia.com / © Greg Walker - Fotolia.com / © nito - Fotolia.com / © allapen - Fotolia.com / © Brad Pict - Fotolia.com / © Brian Jackson - Fotolia.com / © Serg Nvns - Fotolia.com / © Rawpixel - Fotolia.com / © treenabeena - Fotolia.com / © connel_design - Fotolia.com / © iuneWind - Fotolia.com Etude pour www.mo3t.org 28