Big data : affaires publiques - données privées
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Big data : affaires publiques - données privées

on

  • 291 views

Big data et privacy : que pensent les français de la gestion de leurs données sur Internet ?

Big data et privacy : que pensent les français de la gestion de leurs données sur Internet ?
Retrouvez les résultats de l'Observatoire Orange Terrafemina.

Statistics

Views

Total Views
291
Views on SlideShare
269
Embed Views
22

Actions

Likes
0
Downloads
5
Comments
0

3 Embeds 22

http://treize-articles.com 17
http://www.treize-articles.com 3
http://www.treizearticlesweblab.com 2

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Big data : affaires publiques - données privées Big data : affaires publiques - données privées Presentation Transcript

    • BIG DATA : Affaires privées, données publiques Janvier 2014
    • METHODOLOGIE  Etude qualitative Social Panel réalisée par Treize articles - Web Lab  Une vingtaine de femmes très connectées issues de la communauté Terrafemina âgées de 18 à 60 ans  Une étude réalisée online du 16 au 18 janvier 2014  Etude quantitative réalisée par Polling Vox  Étude réalisée auprès d’un échantillon de 1017 personnes, représentatif de la population internaute française âgée de 18 ans et plus.  L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence.  Mode d’interrogation: L’échantillon a été interrogé en ligne sur système Cawi (Computer Assisted Web Interview).  Dates de terrain: les interviews ont été réalisées les 22 et 23 janvier 2014.
    • La perception d’un monitoring permanent 3
    • La collecte de données via le téléphone mobile Pensez vous que vos messages sont enregistrés et stockés lorsque.. . () … à un particulier ? … vous téléphonez avec un mobile … 46% Oui : 64% Non :34% 30% 18% 4% Oui Oui Non Non certainement probablement probablement certainement pas pas 2% (NSP) 4
    • La collecte de données via les SMS Pensez vous que vos messages sont enregistrés et stockés lorsque... () … à un particulier ? … vous envoyez un SMS... 52% Oui : 74% 22% Non :24% 20% 4% Oui Oui Non Non certainement probablement probablement certainement pas pas 2% (NSP) 5
    • La collecte de données via les mails Pensez vous que vos messages sont enregistrés et stockés lorsque.. . () … à un particulier ? …vous envoyez un message par mail ... 53% Oui : 80% Non :18% 27% 15% 3% Oui Oui Non Non certainement probablement probablement certainement pas pas 2% (NSP) 6
    • Une inquiétude réelle sur la collecte de ses données Diriez vous que cela... Inquiet : 71% 45% 26% Pas Inquiet : 29% 24% 5% Vous inquiète beaucoup Vous inquiète un peu Ne vous inquiète pas vraiment Ne vous inquiète pas du tout Sur la base des personnes interrogées ayant répondu que leurs messages sont enregistrés et stockés . 7
    • Une vraie résignation face à la collecte d’informations personnelles Avec Internet, la fin de la vie privée « Le privé ne l'est plus vraiment. Nos infos personnelles, photos sont inscrites "pour toujours" et disponibles. » « J’ai l'impression que l'on ne peut rien faire sur notre ordi sans que la planète soit au courant. » « Je pense que sur internet rien n'est plus secret surtout si on surf sur facebook ou twitter même avec des codes ou des mots de passe. » 8
    • Une vraie résignation face à la collecte d’informations personnelles Donner ses informations via Internet, une quasi obligation de nos jours « Maintenant, tout est fait par internet, quelquefois on est obligé de faire des déclarations en ligne avec nos coordonnées » « C'est dans l'air du temps ca évolue avec notre temps et c'est quelque chose qui fait partie intégrante de nos vies puisque tout les jours nous sommes sur Internet même ne serait ce que 5 minutes. » « On sait qu'avec Internet, il y a des risques, mais de toute façon, c'est notre mode de communication. » 9
    • Quelles utilisations des données collectées ? 10
    • Quel partage des datas ? Lorsque vous utilisez internet pour des achats, pensez vous que ces informations sont généralement transmises... À des organismes officiels de surveillance 2% 41% 57% Oui Non (NSP) 11
    • Quel partage des datas ? Lorsque vous utilisez internet pour des achats, pensez vous que ces informations sont généralement transmises... À des entreprises commerciales privées autres que celle par laquelle vous avez fait un achat 2% 17% 81% Oui Non (NSP) 12
    • Quelle protection ? Ces derniers mois, vous est il arrivé de prendre des mesures pour éviter que des organismes publics ou prives aient accès à vos données personnelle sur internet ? 1% 33% 66% Oui Non (NSP) 13
    • Une exploitation commerciale des données personnelles bien acceptée Le numérique apporte de la précision au ciblage ! « J'ai tout à fait confiance car je n'ai rien à cacher concernant mes données. (j'aime donner mes données sur certains sites de vente en ligne ou de produits à consommer, car je sais que je vais recevoir de la pub et des promotions d'autres sites que je ne connais pas ) » « J’ai tout à fait confiance et de toute façon il ne faut pas se leurrer ... les informations sont vendues ou données. Rien que le fait d'aimer une marque, les informations clients sont partagées et cela depuis longtemps ! » 14
    • Des pratiques différentes selon les plateformes La revente des données clients « Cela dépend, certains sites revendent nos données alors que d'autres ne les divulguent pas. » « Je pense que les sites conservent nos données pour les redonner à leur groupe, pour que l'on puisse nous envoyer des offres. » « Certains sites sérieux les protègent, la majorité stockent les données et les revendent. » « Ils conservent nos données et les récupèrent pour les vendre à d'autres sites, j'en suis convaincue. Regarder le nombre de spams .... » « Google, Facebook et les autres vendent nos informations personnelles, notre vie privée » 15
    • Une confiance à géométrie variable La confiance dans les sites connus incite peu à se protéger « J’ai plutôt confiance, en faisant attention, surtout pour l’achat en ligne. » « Tout dépend des sites.. Et des données ! Je peux donner mon nom et prénom ou mon âge mais je fais attention en ce qui concerne mon adresse. » « J'essaie de voir le professionnalisme du site, mais je ne sais pas si nos infos ne sont pas vendues? » 16
    • Les organismes publics et les géants de l’Internet protègent nos datas Une réelle confiance envers les professionnels « Ma confiance va aux sites gouvernementaux, banques, grandes marques françaises (La redoute...).» « Donc nos données sont super bien cryptées pour être protégées des pirates par Google, Facebook, LinkedIn et consorts. » « On a la CNIL. C'est un organisme français qui protège la vie privée et nous permet d'effacer les données indésirables. » 17
    • Un sentiment d’insécurité nébuleux qui repose sur une part d’ignorance 18
    • Une inquiétude aussi floue que forte Un danger mal identifié « Plus confiance du tout avec tous les piratages et les outils supers performants, ....très inquiétants » « Aucune confiance car les entreprises revendent ou se font voler les listes de nos coordonnées. » « Même les domaines bancaires ultra sécurisés ont été piratés dans les pays étrangers. » « Je n'ai aucune confiance au traitement des données. N'importe qui peut s'en servir à mon insu et sans que je le sache. » « Chaque donnée étant enregistrée sur les serveurs, elles sont accessibles à presque n'importe qui. » « J’ai très peu confiance. On ne sait jamais personne n'est a l'abri des méfaits d'internet. » « J’ai peu confiance car rien ne nous prouve que les données ne seront pas revendues ou divulguées sur internet. » 19
    • Le Cloud : un exemple précis de connaissance floue Une grande méconnaissance du fonctionnement technique du numérique « Non je ne l'utilise pas car je ne comprends pas trop le concept et j'ai l'impression que c'est plus destiné aux entreprises qu'à nous. » « Non je n'aime pas trop j'utilise plutôt dropbox qui est très pratique » « Je ne l'utilise pas encore car je n'ai pas confiance, j'ai peur que les données s'effacent par accident et que je perde mes docs. » « Non je ne m'en sert pas car je ne veux pas justement que ma vie soit accessible » 20
    • Des réflexes de protection qui restent faibles Encore des réticences sur la publication de photos « Je mets le minimum d'information sur moi, pratiquement pas de photos. » « J'essaie de mettre le moins d'information sur moi ou mes proche et encore moins mes photos. » « Je ne mets aucune photo sur réseaux sociaux. » « Je ne mets pas de photos. Mais je n'ai rien à cacher. » Une gestion maîtrisée des mots de passe « Je change régulièrement mes mots de passe. » « Il est prudent comme expliqué à la télé de faire des mots de passe avec majuscules et minuscules mélangées de chiffres aussi. » Voire rien… « En fait, je ne fais rien. Je devrais faire plus attention.» 21
    • Un conflit perçu entre protection des libertés individuelles et bénéfices collectifs de la surveillance 22
    • Une forte attente en matière de règlementation Pensez vous que les lois européennes concernant la confidentialité des échanges sur Internet sont ... 81% 14% 3% Trop restrictives 2% Pas assez restrictives Comme il faut (NSP) 23
    • Une vision très publique de la protection des données Une règlementation puissante en France… « Oui j'espère que le gouvernement œuvre pour la protection de la vie privée sur internet et la vie privée. » « Je pense que nos données sont mieux protéger en France parce que la règlementation est plus strict et sécurisant » …confrontée à des limites technologiques « Tout dépend du Pays... Je pense qu'en France l'Etat fait tout pour la protection des données, les règles sont plus strictes , mais je pense qu' ils sont impuissants face au phénomène.... Je pense que ce doit être à peu près pareil dans les autres pays, mais en moins strict. » « La France est plus strict que certains pays surtout les pays de l'est mais cela n'empêche pas les piratages. » 24
    • Une conscience des limites technologiques Pensez vous plutôt que … S'il y a une volonté politique forte, on peut protéger la confidentialité des échanges privés sur internet 52% Ou bien que les innovations technologiques empêchent désormais la confidentialité des échanges sur internet (NSP) 46% 2% 25
    • Un contrôle officiel justifié Au sujet de la surveillance par des organismes officiels des réseaux sociaux et des échanges personnels sur internet, vous diriez qu’elle… … permet de lutter efficacement contre des organisations criminelles Oui : 59% 45% Non : 39% 31% 14% 8% 2% Oui tout à fait Oui plutôt Non plutôt pas Non pas du tout (NSP) 26
    • Tout en perdant une part de ses libertés individuelles Au sujet de la surveillance par des organismes officiels des réseaux sociaux et des échanges personnels sur internet, vous diriez qu’elle… …met gravement en danger les libertés individuelles 45% Oui : 70% Non : 28% 25% 24% 4% Oui tout à fait Oui plutôt Non plutôt pas Non pas du tout 2% (NSP) 27
    • Finalement, une surveillance acceptée Au final, concernant la surveillance par des organismes officiels des réseaux sociaux et des échanges personnels sur internet, laquelle des deux opinions suivantes se rapproche le plus de ce que vous pensez ? Elle est justifiée et permet de lutter efficacement contre des organisations criminelles 57% Elle n'est pas justifiée et met gravement en danger les libertés individuelles (NSP) 41% 2% 28
    • Une surveillance bienveillante pour une sécurité accrue NSA et article 13, une perception spontanément positive de la part des femmes interrogées « C'est très sécurisant si nos données sont utilisées pour élucider une affaire de crime, grand banditisme, écoute téléphonique quand on a rien à se reprocher, cela ne doit pas nous déranger » « Nous avons souvent vues des cas de joggeuses assassinées sauvagement elles auraient pu déclencher l'alerte » « Sur les affaires de la NSA, je pense qu'ils ne sont pas inquiétant tant qu'ils utilisent la surveillance contre la criminalité organisée » « La police peut ainsi retrouver plus facilement les personnes qu'elle recherche, c'est utile notamment dans les affaires de pédophilie » « Si les internautes n'ont rien à se reprocher je ne vois pas d’inconvénient » 29
    • Un mal nécessaire accepté sous conditions NSA et article 13 s’envisagent dans le cadre d’un contrat de confiance « Je pense qu'il y a du bon et du mauvais car le fait de surveiller permet de pouvoir éviter des catastrophes en surveillant certaines personnes » « Il y a du bon et du mauvais, c'est sécurisant car ils sont sérieux mais cela leur donne accès à nos vies privées » « Il faudrait être certains que les données de tous ne sont pas consultées par n’importe qui » « C'est gênant de ne plus avoir de vie privée, mais d'un autre côté cela peut empêcher des actes malveillants (comme le terrorisme). » « Cela est utile avec les criminels avérés. Mais dangereux pour la liberté individuelle. » « Le premier inconvénient est a mon avis la perte de liberté même si on a rien a se rapprocher, on est pas a l'abris d'une erreur judiciaire, être prise pour quelqu'un d' autre (même nom) se faire surveiller épier pour rien » 30
    • Une véritable atteinte aux libertés individuelles Les participantes les plus numériques restent attachées au respect de la vie privée « Le fait d'être surveillé peut-être dérangeant car il n'y a plus de vie privée » « Je ne cautionne pas le fait d'espionner les messages que j'envoie à mes proches. Où est la vie privée » « Je trouve cela plutôt inquiétant d‘être surveillé comme cela, a trop surveiller ou trop espionner on créer la psychose, on va finir par voir des terroristes de partout » 31
    • Conclusion 32
    • Vie privée numérique : un oxymore ? La vie privée numérique n’existe pas « En résumé il n y a pas de vie privée en ligne » C’est aux internautes de s’adapter « Je dirai que la vie privée en ligne ne l'est pas, et qu'il est important de le garder en tête afin de se protéger. » « En conclusion, internet nous facilite la vie mais il faut rester très vigilant à tous nos écrits et nos clics pour préserver notre vie privée » Vers une nouvelle morale collective sous la pression du numérique ? « Ne fais rien dans ta vie, qui te fasse redouter que ton voisin en prenne connaissance. » Epicure 33