Eco mobiliste 2010_mini

2,058 views
1,937 views

Published on

Published in: Travel, Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
2,058
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
12
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Eco mobiliste 2010_mini

  1. 1. ACTUEL Urbanisme On peut très bien vivre sans auto C’est à Berne Bümpliz qu’est implanté le premier lotissement où seuls les locataires sans voiture sont les bienvenus. Le quartier Vauban à Fribourg-en-Brisgau démontre qu’habiter dans une telle zone est très demandé. Abu Dhabi va plus loin: une ville entière y est interdite au trafic motorisé. avenir est dans le désert. Il a pour vironnementales les plus modernes. Ce Abu Dhabi et à l’aéroport. Il circulera à L’ nom Masdar City et se trouve à 30 kilomètres d’Abu Dhabi. La ville est censée n’est donc pas un hasard si le premier im- meuble achevé est une école de hautes travers les quartiers au-dessus des têtes des habitants tandis qu’à la surface, les rues se- un jour abriter 50 000 habitants et offrir études de sciences écologiques. 90 000 emplois – et elle s’applique à résou- Conçue en étroite collaboration avec dre tous les problèmes d’énergie et de le célèbre Massachusetts Institute of Masdar sera une ville très dense trafic à l’aide de méthodes révolution- Technology, elle sera livrée en 2010. naires. La cité ne produira aucun déchet et Les autres quartiers de la ville verront avec des ruelles étroites visant à sera exclusivement alimentée par des successivement le jour au cours des faire baisser la température. énergies renouvelables. Environ 80 pour dix prochaines années, parmi eux le cent proviendront du soleil, le reste étant Swiss Village (voir encadré). couvert par des installations éoliennes et ront empruntées par les piétons et les cy- la transformation des déchets. Trop beau Télécabine télécommandée clistes. Au niveau du sol, il n’y a pas de pour être vrai? «Pas du tout», affirme haut Face à de telles idées audacieuses, l’auto- place à profusion: Masdar sera une ville et fort Khaled Awad, maître d’œuvre de mobile n’a plus sa place: Masdar City sera très dense avec des ruelles étroites visant à Masdar City. «Nous sommes en train de déclarée zone interdite à la circulation, les faire baisser la température. réaliser nos plans et les premiers habitants véhicules devant être garés dans des par- Par conséquent, le trafic de proximité s’installeront dès 2010.» kings aux abords de la ville. Les personnes est transféré vers un troisième niveau: en et les marchandises seront transportées sous-sol. C’est là que circulera le Personal Ecologie contre pétrole sur trois niveaux. Pour les distances plus Rapid Transit (PRT). «Il sera incontesta- Les investissements prévus pour Masdar longues, il est prévu de construire un mo- blement au cœur de notre système de City sont estimés à plus de 20 milliards de norail magnétique suspendu appelé Large transport», précise Khaled Awad. Le PRT dollars. En tant que pays le plus grand et le Rapide Transit (LTR) qui reliera Masdar à est un réseau de télécabines sans conduc- plus riche en matières premières parmi la fédération des Emirats arabes unis, Abu Dhabi est un garant infaillible pour la concrétisation du projet malgré la crise économique. Le pays dispose de presque 10 pour cent des réserves pétrolières du monde. Face à la fin prévisible du boom pétrolier, l’émirat a toutefois mis en œuvre depuis quelques années déjà un pro- gramme de diversification économique. Il investit notamment dans les domaines de l’industrie, du commerce en détail et du tourisme – sans oublier Masdar City. Le projet modèle a pour but de faire d’Abu Dhabi le centre des technologies en- Modélisation informatisée de Masdar City, ville du désert qui fonctionnera sans autos (page de © MAD gauche). Une télécabine sans conducteur assu- re le transport des personnes (à droite). ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010 31
  2. 2. ACTUEL Urbanisme plus que 150 mètres. «A Masdar, il n’y aura bre du conseil d’administration de npg. © Peter Krebs ni gaz d’échappement, ni bruit de moteur, Cette société anonyme s’engage en faveur ni embouteillage, ni problème de parking», d’une construction durable et s’occupe du insiste Awad. «Les gens aimeront y vivre.» projet Burgunder. Geissbühler souligne qu’après certaines hésitations initiales, Berne Bümpliz le soutien des autorités de l’équipement a Ce qui se passe à Berne Bümpliz n’est été «sensationnel». certes pas aussi futuriste qu’à Masdar City, mais là aussi, la vie sans voiture sera bien- «Circonstances particulières» tôt une réalité. C’est à l’ouest de la ville de Il aura fallu neuf mois pour obtenir le Berne qu’est actuellement construite la cité permis de construire. Et, pendant cette Burgunder. Elle comprend trois immeu- période, de nombreuses questions d’ordre bles avec 80 appartements locatifs qui juridique ont dû être résolues. Car un tel pourront être occupés dès février 2010 et projet locatif ne peut pas tout bonnement qui remplissent les conditions du standard renoncer aux places de parking, un La cité Burgunder est située à Berne Bümpliz et est le pre- Minergie-Eco. Ceux qui veulent s’y instal- nombre spécifique étant prescrit par les mier lotissement sans voitures en Suisse. Elle est située à ler doivent s’engager dans le contrat de ordonnances cantonales. Le nombre de proximité d’un arrêt du RER. location à renoncer à la voiture. Le non- places pour garer la voiture peut cepen- respect de cette obligation entraîne un dant être réduit en cas de «circonstances congé sans préavis de la location. Cer- particulières». teur avec des véhicules pouvant transpor- taines exceptions peuvent toutefois être Et des «circonstances particulières», il ter jusqu’à quatre personnes. Les passagers admises pour des raisons professionnelles y en a bel et bien dans la cité Burgunder. indiquent leur destination en appuyant ou de santé. La station RER Bümpliz Süd est à sa porte, sur un bouton, le reste sera pris en charge Il s’agit du premier projet de ce genre les centres commerciaux et les écoles sont par l’ordinateur. Selon Khaled Awad, 85 réalisé en Suisse. «Même le gouvernement rapidement accessibles à pied. Quatorze stations sont réparties dans la ville de ma- rouge-vert de Berne a au début été scep- places de parking sont prévues pour les vi- nière à ce que personne ne doive marcher tique», explique Stefan Geissbühler, mem- siteurs. Il n’y aura donc eu aucun recours Sans voitures: exemples, club, adresses Swiss Village à Masdar Suisses sans Automobile (CSA) met par ailleurs activement dans les formes société Hunziker AG un lotissement La Suisse est en toute première ligne tout en œuvre pour réduire le trafic de vie sans automobile. Il organise respectant le standard Minergie-P. Il dans le développement de Masdar motorisé individuel. Il compte au- ainsi deux fois par an des réunions est censé être «pauvre en autos» et City. Au cœur de la ville est en train de jourd’hui 1250 membres qui ne dia- d’information pour les quartiers et les constituer une alternative offrant une naître un village suisse: Swiss Village. bolisent pas pour autant l’automobile: cités voulant promouvoir un habitat bonne desserte par les transports pu- Le projet est patronné par la Swiss «Nous ne sommes pas des mission- sans automobile. Le CSA s’applique blics, Mobility et la location de vélos. Village Abu Dhabi Association, un naires», précise Samuel Bernhard, gé- aussi à trouver des coopérations et des Le début des travaux est prévu pour groupement d’intérêts réunissant plus rant du CSA. Le club apporte ainsi son synergies avec des organisations enga- 2010 et les premiers locataires pour- de 50 entreprises et organisations soutien au covoiturage avec Mobility gées en faveur d’une mobilité douce. ront emménager en 2012. suisses. Elles espèrent que ce projet et à l’utilisation de taxis ou de services Enfin, il organise également des visites Un autre lotissement moderne avec modèle leur donnera accès au com- de livraison. «Notre objectif principal de projets intéressants. des appartements pour 250 personnes merce lucratif dans la région du Golfe. est de convaincre les gens à renoncer www.clubderautofreien.ch ainsi que des espaces commerciaux et Le Swiss Village est soutenu par le à leur propre voiture. Chacun devrait culturels est en train de naître sur le Conseil fédéral et l’organisation de dé- s’efforcer de ne plus parcourir qu’un Sans auto à Zurich périmètre de Kalkbreit, dans le qua- veloppement du commerce extérieur nombre limité de kilomètres en auto», Renoncer à l’automobile est égale- trième arrondissement de Zurich. D’ici Osec ainsi que l’Initiative Econo- estime Samuel Bernhard. ment un sujet brûlant dans la ville de 2013, la coopérative Kalkbreit veut mique Suisse pour le Développement Le CSA entend donner la voix aux per- Zurich. La coopérative de l’habitat construire au-dessus de la voie de ga- Durable. www.swiss-village.com sonnes sans voiture, leur opinion «mehr als wohnen» a ainsi l’intention rage du tram un immeuble répondant étant souvent négligée par les autori- de construire à Leutschenbach, sur au standard Minergie-P. Ceux qui dési- Club des Suisses sans Automobile tés et l’administration. Bernhard est une surface totale de 40000 mètres rent y vivre sont priés de renoncer à la Depuis 2004, une association se donne persuadé qu’il faut connaître et res- carrés, environ 450 appartements, voiture. pour but de promouvoir le trafic sans pecter les besoins des personnes vi- commerces et ateliers. Il est prévu www.mehralswohnen.ch automobile en Suisse. Le Club des vant sans voiture. Le club s’investit d’implanter sur le site de l’ancienne www.kalkbreite.net 32 ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010
  3. 3. ACTUEL Urbanisme contre le projet de construction et les plans y a une forte demande pour ces apparte- remontent à environ 15 ans et la majorité ont selon Geissbühler bien été accueillis ments», constate Jörg Lange. des projets a été réalisée avec succès. Mais dans le quartier. personne n’emboîte le pas», affirme Jörg D’après les indications de Geissbühler, «Personne n’emboîte le pas» Lange. A son avis, renoncer à l’automobile la demande pour les nouveaux apparte- Nul besoin d’être un ennemi déclaré de serait pourtant bien simple: «Il n’y a pas de ments se situe à un niveau normal, environ l’automobile pour s’installer à Vauban. Un limites techniques, le tout est une affaire 40 pour cent étant déjà loués. Mais la sondage a ainsi révélé que plus de la moi- de volonté.» Rolf von Siebenthal société npg a déjà d’autres idées pour tié des habitants a renoncé à la possession construire des cités sans voitures. «Nous d’une voiture après leur emménagement Infos: espérons pouvoir réaliser ces projets plus dans le quartier. Fort apprécié, le covoitu- Masdar: www.masdaruae.com facilement une fois le lotissement Burgun- rage est pratiqué par un peu moins de 40 Berne Burgunder: www.npg-ag.ch der sur pied. Nous pourrons alors en effet pour cent des foyers. Grâce aux excellentes Fribourg Vauban: www.forum-vauban.de renvoyer à quelque chose de concret», sou- conditions-cadres, 81 pour cent des foyers ligne Stefan Geissbühler. sans voiture disent n’avoir aucune diffi- culté pour organiser leur quotidien sans Fribourg Vauban automobile individuelle. Fribourg-en-Brisgau, à l’instar de Berne Jörg Lange reste enthousiaste par rap- une ville des Zähringen, est en avance sur port à ce qui a été réalisé à Vauban. En Berne Bümpliz et Masdar City. C’est dès même temps, il se dit aussi un peu désen- 1993 qu’ont été élaborés les premiers plans chanté par le fait que le projet n’a pas ou pour un quartier situé sur le périmètre peu été suivi. C’est en effet ce qui est res- d’une ancienne caserne de l’armée fran- sorti d’une réunion de résidents de quar- çaise. Les travaux ont commencé en 2002 tiers à trafic automobile réduit des Pays- et le quartier Vauban, au sud de la ville, Bas, d’Allemagne et d’Autriche. «Les compte aujourd’hui environ 5000 habi- débuts de ce type d’habitat dans ces pays tants. Les objectifs écologiques ont prévalu dès la phase de planification. On y a Le quartier Vauban à Fribourg-en-Brisgau a construit des immeubles à faible consom- renoncé aux voitures et a gagné de ce fait en mation d’énergie et le recours à l’énergie so- surface pour les jardins, les places et les laire s’est imposé comme une évidence. Si installations communes. Il est relié par le quartier ne dispose pas de places de par- le tram à la ville. king, les trajets sont courts et les transports publics bien développés. Ce type d’idée était une nouveauté dans les années 1990: «Il nous a fallu venir à bout d’énormes ré- sistances de la part de l’administration mu- nicipale», raconte Jörg Lange, pionnier de la première heure. Toujours domicilié à Vauban, il est aujourd’hui le porte-parole du Groupe de Travail Trafic. Comme ses voisins, Jörg Lange a le choix: il peut soit renoncer purement et simplement à sa voiture, soit la garer dans l’un des deux parkings à la périphérie du quartier. A l’intérieur de ce dernier, les voi- tures ne sont tolérées que pendant un bref instant, par exemple pour charger ou dé- charger. Ceux qui ne possèdent pas de voi- ture ont l’occasion de louer l’un des 15 vé- hicules de covoiturage. Le renoncement à © Photos: Peter Krebs des places de parking fait que les rues sont parfaitement adaptées aux enfants et peu- vent être utilisées pour toutes sortes de loi- sirs. «Beaucoup de familles vivent ici et il ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010 33
  4. 4. TECHNIQUE Carburants L’essence n’est pas encore épuisée, mais le choix des carburants de substitution devient plus intéressant. Carburants «écologiques» ? Quels carburants «alternatifs» sont disponibles en Suisse ? Nous vous en offrons un aperçu, sans oublier leurs répercussions sur l’environnement. a combustion de certains carburants de premières concurrencent la production le diesel sont de loin les sources d’énergie L substitution dégage nettement moins de gaz à effet de serre que l’essence ou le d’aliments et en font augmenter les prix. Ces cultures accélèrent également la défo- les plus utilisées par les voitures. Ils pro- viennent de matériaux fossilisés, produits diesel. Cependant, la production (culture restation. Seuls les biocarburants produits à la préhistoire géologique par la décom- des matières premières et fabrication) des à base de déchets végétaux ou organiques position de plantes et d’animaux morts. agro-carburants (appelés aussi biocarbu- présentent un bilan écologique favorable. Les plus importants sont le lignite, la rants) émet bien plus de CO2 que ce que houille, le gaz naturel et le pétrole. Leur leur combustion permet d’économiser. En Les carburants fossiles utilisation actuelle est la principale cause outre, cultivées en masse, leurs matières Les carburants fossiles tels que l’essence ou du réchauffement climatique. 34 ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010
  5. 5. TECHNIQUE Carburants Le gaz naturel (CNG = Compressed © McPhoto-Online Natural Gas) est composé à raison de 80 à Emissions de gaz à effet de serre et charge environnementale des carburants 99 % de méthane, ainsi que d’éthane, biogaz de boues d‘épuration S T d’oxydes d’azote et d’autres hydrocarbures. S Le gaz naturel est stocké dans des réser- biogaz de purin* T biogaz de déchets S voirs sous pression à environ 250 bar pour T être brûlé dans des moteurs à combustion. bioéthanol de bois S T Le gaz naturel est le carburant fossile le bioéthanol de canne à sucre, BR S T plus respectueux de l’environnement. S bioéthanol de maïs, USA T Source: Zah et al. (2007) Evaluation écologique de carburants bio, rapport final. biodiesel d‘huile de palme, MY S Le gaz de pétrole liquéfié (GPL) est un T S sous-produit issu du raffinage du pétrole. biodiesel de colza, CH T Ce carburant est composé de propane gaz naturel S T et de butane dans des proportions qui diesel S T peuvent varier fortement. Du fait qu’un S essence T moteur alimenté en GPL consomme da- 0 50 100 150 200 250 300 vantage, ce carburant ne présente qu’un faible avantage par rapport à l’essence au S = émissions de gaz à effet de serre; T = charge environnementale totale; * optimisé; niveau des émissions de CO2. Toutefois, CH = Suisse; BR = Brésil; MY = Malasie en termes de gestion de l’énergie, l’utilisa- Diagramme représentant la charge environnementale (barres sombres) et les émissions de gaz à effet de tion du GPL est tout à fait sensée, puisque, serre (barres claires) de différents carburants par rapport à l’essence (= 100 pour cent). Plusieurs carburants autrement, il devrait être inutilement contribuent à limiter les émissions de gaz à effet de serre, mais ils ont un impact négatif sur l’environnement. brûlé par les raffineries. A l’étranger, le GPL est plus largement utilisé depuis des dizaines d’années grâce à d’importantes incitations fiscales. En 2008, la Suisse a diminué la taxe sur les huiles minérales La société Kompogas est le principal pro- de l’huile de colza, grâce à l’addition de appliquée au GPL de 40 centimes par litre ducteur de biogaz en Suisse. Elle conçoit méthanol. En Suisse, sa production a un équivalent essence. Cet avantage écono- elle-même ses installations de production impact négatif sur l’environnement, et son mique en fait un carburant de substitution qu’elle vend dans le monde entier. Le pro- utilisation reste limitée: les fabricants parfaitement concurrentiel aux côtés cessus de fermentation permet de produi- déconseillent généralement de l’utiliser du gaz naturel/biogaz et de l’éthanol. re non seulement de l’électricité propre ou avec des moteurs diesel équipés de filtres Chevrolet et Ford proposent plusieurs du carburant, mais également du compost à particules. Kurt Egli modèles au GPL. En outre, tout moteur à de grande qualité. En 2009, l’entreprise essence peut facilement être converti en Swiss Farmer Power SA a mis en service moteur à GPL – et peut continuer à fonc- une grande installation de production de tionner à l’essence. Le réseau de stations biogaz à Inwil (LU). Le purin fourni par Position de l’ATE sur les biocarburants de distribution de GPL (une trentaine 80 exploitations agricoles de la région per- actuellement) est en rapide expansion. met le fonctionnement de 2000 véhicules L’ATE approuve l’utilisation de carburant à base de ma- à gaz. Le gaz qui n’est pas utilisé comme tières renouvelables produits à partir de déchets de Qu’est-ce qu’un biocarburant ? carburant sert à la production d’électricité. l’agriculture ou de la sylviculture non utilisables par Les biocarburants sont produits à partir de l’homme ou les animaux. L’ATE réprouve par contre déchets agricoles ou à partir de matières Le bioéthanol est un alcool produit à l’utilisation de biocarburants/agrocarburants d’autres premières renouvelables (agro-carbu- partir de biomasse. Les chaînes de stations origines. rants). Ils sont vendus sous différentes ap- services Flamol et Agrola proposent deux De manière à garantir une information transparente pellations. Ces carburants dégagent eux types de mélanges essence-bioéthanol. En pour les consommateurs, l’ATE souhaite la création d’un aussi du CO2 lors de leur combustion, Suisse, la production de bioéthanol à par- label mondialement reconnu attestant la durabilité de mais celui-ci, contrairement à celui des tir de sous-produits de la fabrication de la production des biocarburants (à l’exemple du label carburants fossiles, a été stocké récem- cellulose par une fabrique de papier soleu- FSC pour la production du bois). ment par les plantes. Leur bilan carbone roise a cessé, suite à fermeture du site de L’utilisation de biocarburants neutres au niveau du CO2 est donc considéré comme neutre. production. Le bioéthanol est actuelle- ne nous dispense pas de faire un usage parcimonieux ment importé de Suède. de l’énergie. L’heure est à une utilisation judicieuse de Le biogaz est composé de méthane. Il la voiture et au choix de véhicules peu gourmands en est produit à partir de déchets organiques, Le biodiesel (EMC = ester méthylique énergie. de boues d’épuration, de purin et de fumier. de colza) est produit par estérification ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010 35
  6. 6. Nous en faisons du carburant! Les déchets de cuisine et les restes de repas produisent une énergie neutre en CO2. Issu de la fermentation plutôt que de la combustion, notre biogaz est un carburant neutre en CO2 qui ménage les ressour- ces et protège le climat. En Suisse, il est vendu à la pompe sous forme de gaz naturel dans de nombreuses stations-service. Informa- tions complémentaires sur: www.kompogas.ch L’alternative à une pièce détachée neuve d’automobile – une pièce recyclée avec garantie: controllée et beaucoup moins chère! Votre partenaire VASSO vous conseille volontiers. www.vasso.ch En accord avec votre temps, assis derrière votre volant? Eco-Drive, une méthode de conduite élégante, adaptée à notre temps. Dans nos cours, vous apprenez comment, en changeant légèrement votre façon de conduire, vous pouvez contribuer à la baisse des émissions de CO2, tout en roulant encore plus sûrement, plus économiquement et avec moins de stress. Quality Alliance Eco-Drive, Badenerstrasse 21, 8004 Zurich
  7. 7. TECHNIQUE Ecodrive Moins chargé sur les routes Les voitures sont de plus en plus spacieuses. Ce qui peut amener certains à y laisser traîner toutes sortes de choses. Le portefeuille et l’environnement en ressentent les conséquences. haînes antidérapantes, sièges Si le chargement est fixé sur le roulement s’ajoute ici celle de l’air, montés après leur utilisation. Rien C d’enfant et boîtes à outils de bri- coleurs: le poids de ces ustensiles toit, la consommation de carbu- rant augmente une fois encore surtout à grande vitesse. C’est pourquoi les systèmes de trans- qu’un simple porte-skis augmente la consommation de 7,5 pour cent, pas toujours indispensables pour massivement. A la résistance au port sur le toit devraient être dé- un box même de 16 pour cent. un déplacement atteint vite plu- © Keystone sieurs kilos ce qui augmente sensi- blement la consommation de car- burant. L’organisation Eco-Drive a comparé la consommation d’un véhicule vide et d’une voiture char- gée. Sans poids supplémentaire, la voiture a consommé 0,4 litre de carburant sur le trajet test de huit kilomètres. Avec une charge sup- plémentaire de 100 kilos, la con- sommation a progressé de 0,1 litre, soit 25 pour cent de plus. Le poids de la charge supplémentaire aug- mente la résistance au roulement et demande davantage de perfor- mance du moteur (voir graphi- que). En chargeant sa voiture on augmente la résistance au roulement et à l’air et on augmente la consommation. Eco-Drive Les Règles et les cours Haute vitesse, forte résistance PS Démarrer – accélérer – embrayer Conduire le véhicule de la manière la plus 40 Mettre le contact sans appuyer sur l’accéléra- équilibrée, ne pas rouler nerveusement. teur. Ne pas rétrograder en freinant et mettre la 30 Accélérer une longueur de voiture au maximum première vitesse à l’arrêt seulement. en première vitesse. Ne jamais laisser tourner le moteur inutile- 20 Sortir du niveau inférieur du nombre de tours ment, couper le moteur même pour de brefs en accélérant presque à pleins gaz. Embrayer arrêts. dans la vitesse supérieure avec environ 2500 10 tours par minute. Cours Eco-Drive Toujours rouler dans la vitesse la plus élevée, L’ATE propose des cours à prix réduit. km/h 0 20 40 60 80 100 120 140 même en montée. Informations sur: www.ate.ch/fr/ate/bonus/voiture/eco- Résistance à l’air Résistance au roulement Comportement du conducteur drive.html La résistance augmente avec la vitesse. Sur l’auto- Rouler en anticipant et éviter ainsi des freina- route, près de 40 CV sont nécessaires pour vaincre la ges inutiles. résistance à l’air. Les charges sur le toit consomment essence et argent. ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010 37
  8. 8. TECHNIQUE Propulsions Les Chinois entendent se tailler une part du gâteau électrique en lançant la voiture électrique BYD e6. © BYD Auto L’électromobilité gagne du terrain L’avenir du trafic routier est électrique, les spécialistes sont unanimes. Mais quand commencera la nouvelle ère? L’industrie automobile semble plus ou moins prête et le réseau de stations de service électriques s’étoffe progressivement. es routes bientôt électriques»: de tels risme à part entière se comptent sur les ont déjà réservé leur exemplaire au moyen «L titres de presse se multiplient, tout le monde parle de la voiture électrique, mais doigts d’une main (voir tableau page 41). Mais pour beaucoup, le prix d’achat reste d’un acompte de 4000 euros. On attend aussi avec impatience la personne n’en a une. Seuls les deux-roues dissuasif. Leaf, premier véhicule de Nissan entière- sont en plein boom: le tandem «force mus- Cela pourrait changer. Les grands fabri- ment développé pour la traction élec- culaire + moteur électrique» semble avoir cants automobiles annoncent la commer- trique. La voiture de classe moyenne sera réussi sa percée (voir supplément vélo de cialisation ces trois prochaines années de vendue à partir de la fin de l’année aux ce numéro). Les électromobiles légers, différents modèles à traction électrique fa- clients gérant une flotte, les particuliers comme la Twike à deux places, la CityEL et briqués en série. Déjà lancé sur le marché devant encore patienter jusqu’en 2012. la Sam ou encore la moto carénée E-Tracer japonais, l’i-MiEV de Mitsubishi débar- C’est à peu près à ce moment également ont leurs supporters inconditionnels de- quera cette année en Europe, suivi de la ver- que l’on pourra commander la Smart ed, la puis des années, mais ces véhicules d’appa- sion techniquement identique iOn fabri- Think City norvégienne et l’Opel Ampera, rence quelque peu exotique sont restés à ce quée par son partenaire associé Peugeot. version européenne de la GM Volt. Hor- jour des produits de niche. Les modèles de Tesla Motors annonce la livraison à partir mis les fabricants japonais, américains et voitures électriques actuellement homolo- de 2011 de la limousine de 5 à 7 places Mo- européens, les Chinois essaient eux aussi guées en Suisse en tant que voitures de tou- del S. Bon nombre de particuliers suisses d’avoir leur part du gâteau en lançant un 38 ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010
  9. 9. TECHNIQUE Propulsions modèle électrique encore méconnu en Eu- pour tenter de rattraper le retard dans la re- Pour l’instant, les objectifs restent en- rope: Market BYD (beyond your dreams). cherche et le développement. Pour cela, on core assez modestes. Le plus fréquent sur Tous ces véhicules sont équipés de batte- crée des alliances, engage des coopérations le marché est l’accu plomb-acide servant ries modernes d’une autonomie de 150 à avec des spécialistes d’accumulateurs et in- de batterie de démarrage des voitures 500 kilomètres. vestit dans ce marché de demain. Renault- conventionnelles. Ce type étant trop faible Nissan a déjà injecté 4 milliards de dollars pour la traction électrique, les modèles Les gestes après les paroles? dans le développement de nouvelles tech- hybrides d’aujourd’hui utilisent des batte- Dans le brouhaha général des relations nologies de batteries. ries nickel métal hydrure. Celles-ci pro- publiques, on ne peut qu’essayer de devi- On s’attend à ce que le début de la pro- duisent une énergie volumique élevée ner ce que l’avenir proche nous réserve. duction en grande série baisse massive- mais ne supportent pas le dépassement de Les fabricants mettront-ils en pratique les ment le prix des accus. D’ici 2015, les coûts charge, raison pour laquelle elles ne sont promesses mirobolantes et les pré- chargées qu’à 50 pour cent. Pour les voi- sentations stylées lors de salons de tures à traction purement électrique, on l’automobile? Ou la commercialisa- Les nouvelles batteries utilise plutôt des batteries sodium-nickel tion de nombreux modèles ne va-t- chloride ainsi que, depuis peu, des batte- elle pas être repoussée, comme c’est offriront bientôt une autonomie ries lithium-ion. souvent le cas, de plusieurs mois, de plus de 200 km. Pour les types de batteries plus anciens, voire d’années? Il faut bien consta- les processus de recyclage pour la récupé- ter que les tests sur le terrain dans ration des matériaux de base souvent oné- certaines grandes villes et les modèles d’es- de fabrication devraient se réduire à un reux sont bien huilés. Les types plus ré- sai mis à disposition d’un choix d’exploi- septième du prix actuel et même à un qua- cents, comme les batteries nickel métal tants de flottes ne constituent pas encore rantième d’ici 2030. Dans le même temps, hydrure des voitures hybrides, sont très la révolution électrique annonçant la fin la capacité de stockage sera progressive- robustes et d’une grande longévité. Il fau- de la suprématie mondiale du moteur à ment multipliée par sept. dra cependant attendre longtemps encore combustion. Pour l’instant, on n’en sait pas plus sur le nombre d’unités fabriquées en série. Les pronostics divergent fortement Emissions de CO2: comparaison électromobile – voiture à essence (voir graphique ci-contre). Néanmoins, il semble que l’industrie 11 Electricité photovoltaïque CH automobile ait enfin reconnu les signes du temps – pénurie des ressources, prix éner- 20 Electricité réseau CH gétiques en hausse, problème climatique – et qu’elle veuille bien s’efforcer à présent de 67 Elec. UE (technologie gaz) rattraper son retard. Dans ce contexte, la concurrence plus rude encore en période de crise joue elle aussi un rôle essentiel. Il Electricité réseau UE 89 existe toujours au niveau mondial d’énormes surcapacités. Les fabricants eu- Electricité EU (usines à charbon) 164 ropéens et américains, largement dépassés par les Japonais en matière de véhicules hybrides, veulent à tout prix éviter de faire Grammes de CO2 par 100 km 0 50 100 150 payer aux voitures électriques le prix de leur commercialisation tardive. Des batteries plus performantes «Les batteries chères et faibles sont le han- Moteur à explosion 120 Objectifs UE 2012 dicap des voitures électriques»: ce genre de © Quelle: EMPA, Grafik: muellerluetolf.ch remarque a longtemps été justifié. Straté- Moteur à exlosion, moyenne CH 175 giquement mal orientés, les constructeurs ont négligé d’une façon impardonnable le développement de batteries performantes. Fini le temps des excuses bon marché rela- tives aux problèmes de batteries et au manque de structures pour les recharger. Emmissions de CO2: le mode de production de l’électricité est déterminant. Les fabricants travaillent d’arrache-pied ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010 39
  10. 10. TECHNIQUE Propulsions avant qu’elles n’arrivent en masse pour la Map). Une clef remise après versement triques EWA Altdorf et EKZ Zurich. En récupération. Les recherches ne concer- d’un dépôt donne accès aux stations de re- plus des relais autoroutiers, on prévoit éga- nent pas seulement les processus de recy- charge publiques standardisées et fonc- lement d’équiper de stations de recharge clage mais aussi leur utilisation à des fins tionnant d’après le système Park & Charge. rapide certains établissements gastrono- stationnaires: après avoir fait leur service Une vignette annuelle donne droit à l’uti- miques bien situés par rapport au trafic. dans une auto, les batteries modernes dis- lisation des places de stationnement réser- Les choses sont en train de bouger sur posent toujours de 80 pour cent de leur ca- vées aux E-Mobiles et à la recharge. le marché électrique suisse en matière pacité. Le processus de recharge doit encore d’électromobilité. De plus en plus de four- être optimisé le long des routes nationales nisseurs ont réalisé qu’ils vont peu à peu Stations de recharge à l’extérieur suisses. Le groupement d’intérêts Texx- prendre le relais des entreprises pétrolières. L’autonomie des voitures électriques suffi- Energy («Energie régénérative pour la Né de la fusion entre Altel et la compagnie sant pour la plupart des distances d’une mobilité») fondé en 2009 va sous peu of- romande EOS, le fournisseur d’énergie Al- journée, les batteries sont le piq suit une stratégie ambitieuse: d’ici plus souvent rechargées chez 2020, pas moins de 720000 véhicules élec- soi pendant la nuit en les Les producteurs d’électricité ont triques devraient circuler sur les routes branchant sur une prise de suisses, soit 15 pour cent de l’actuel parc de 220 volts. Ceux qui désirent réalisé qu’ils peuvent succéder aux voitures de tourisme helvétique. Cela per- parcourir des distances plus sociétés pétrolières. mettrait de réduire les émissions de CO2 de longues doivent s’arrêter à 9,7 pour cent. Alpiq est persuadé que la une station de recharge en Suisse peut jouer un rôle de précurseur cours de route. Il en existe 200 publiques frir sur 20 aires de repos d’autoroutes des dans ce domaine. En dehors de la création en Suisse ainsi que plus de 600 privées, prises de 400 volts performantes permet- d’une infrastructure des stations de re- certaines étant soumises à une réser- tant aux voitures électriques de faire le charge, il faudrait toutefois des conditions- vation. Toutes les stations de recharge sont plein en une demi-heure environ – pour cadres publiques avantageuses, notam- répertoriées sur le réseau Lemnet l’instant gratuitement. Le courant des ment un système de taxation basé sur les (www.lemnet.org – un lien permet de lo- énergies renouvelables, avant tout hydrau- émissions et la consommation d’énergie caliser facilement les endroits sur Google- liques, est fourni par les centrales élec- ainsi qu’une coordination judicieuse de la planification de l’habitat et de la mobilité tenant compte des besoins de l’électromo- bilité en matière d’espace et d’infrastruc- Part de marché de l’électromobile en Europe – pronostics ture. % Les villes montrent la voie Part de marché des voitures électriques et hybrides 30 Dans une prise de position rendue pu- blique en septembre 2009, les 21 villes 25 suisses affiliées à l’Alliance climatiques ont donné leur avis sur l’électromobilité. Elles 20 saluent expressément son potentiel d’amé- liorer la qualité de l’environnement et de la 15 vie et exigent par ailleurs une orientation de l’électromobilité selon des principes © Source: Enerdata 2009/McKinsey 2006, grafique: muellerluetolf.ch 10 bien définis et des conditions-cadres spé- cifiques. La politique des transports axée sur l’offre y joue un rôle primordial: dans 5 la lutte contre l’encombrement du trafic et dans l’engagement en faveur de centres fa- 0 2010 2020 2030 cilement accessibles, la priorité absolue re- vient à la promotion du trafic piéton et cy- Enerdata «Baseline» Enerdata «Optimiste» cliste ainsi que des transports publics. Les Enerdata «Moderé» McKinsey «Green World» villes de l’Alliance climatique misent sur La hausse des ventes de véhicules hybrides et le lancement sur le marché de nouvelles électromobiles vont des énergies renouvelables sans pour au- accélérer l'essor de la voiture électrique. Cela dit, il est difficile de prévoir quand ce changement se pro- tant préciser concrètement, dans leur prise duira. Les pronostics sur les parts de marché des voitures électriques ou semi-électriques sont loin d'être de position, quels moyens et quelles me- unanimes. sures peuvent favoriser la production de courant écologique. Kurt Egli 40 ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010
  11. 11. TECHNIQUE Propulsions Nouveau: les voitures électriques dans l’Ecomobiliste epuis plus de 25 ans, l’Ecomobiliste Mes Dea les vend depuis plusieurs années image trompeuse: le courant est souvent D (EML) classe les voitures à moteur à explosion selon leur nocivité environne- déjà au Tessin. L’entreprise kamoo instal- lée à Schlieren offre dorénavant un autre produit à partir d’énergie fossile, comme le gaz naturel, le charbon et le pétrole. Selon mentale. Les véhicules purement élec- point de vente et de service au nord des l’origine du courant, les voitures élec- triques n’étaient pas pris en compte Alpes. triques peuvent même être plus nuisibles jusqu’ici: les voitures électriques légères, Pour l’évaluation environnementale, à l’environnement que les voitures conven- comme la Twike ou la CityEL, ne peuvent l’EML prend en compte le bruit, les émis- tionnelles (voir graphique). Afin d’assurer pas être comparées à des voitures sou- sions de polluants affectant la santé et les une transparence optimale, les données mises à des règlements d’homologation, émissions de CO2 nuisibles au climat (voir des quatre voitures électriques disponibles comme les crash-tests, etc. pages 61–63). Les voitures électriques, si- ont été calculées d’après trois courants La situation a évolué et l’EML suit le lencieuses et ne rejetant aucune substance d’origine différente. mouvement. L’offre actuelle comporte toxique, obtiennent dans les deux do- Les experts estiment que le parc auto- quatre électromobiles. Ceux qui en ont les maines la meilleure note de la liste. La si- mobile européen comptera en 2020 entre moyens choisiront par exemple le modèle tuation est plus complexe par rapport au 3 et 15% de véhicules électriques. Renault- exclusif Tesla Roadster. Un peu moins CO2. On associe souvent aux tractions Nissan estime cette proportion à 10 % cher, on trouve les Fiat et Renault recon- électriques la notion de zéro émission pour l’ensemble de la planète. verties en modèles électriques. La société – 0 gramme de CO2 par 100km! C’est une Caractéristiques du véhicule Bruit Energie Gaz d’échap. Evaluation des catégories d’effets Résultat EML en l/100 km ou kg/100 km Prix catalogue en francs Atteintes à la santé par Atteintes dues au bruit Puissance en kW et ch au CO2 (effet de serre) Evaluation graphique Consommation mixte Facteur de pollution Origine du courant Classe d’émission Notation globale Marque/Modèle l’environnement Valeur en dB(A) CO2 en g/km Carrosserie la pollution Atteintes à Places Classe 1 . 2 3 4 6 8 9 11 12 13 14 15 16 17 18 19 Fiat 500 Elec. photovoltaïque CH 51’515 L 4 16 / 22 1 top 13.1 9.6 top 10.9 10 10 10 106 ★★★★★ Fiat 500 Electricité réseau CH 51’515 L 4 16 / 22 1 top 13.1 17.5 top 10.71 10 10 10 104.3 ★★★★★ Fiat 500 Electricité réseau UE 51’515 L 4 16 / 22 1 top 13.1 77.7 top 8.56 10 10 10 91.4 ★★★★★ Fiat Panda Elec. photovoltaïque CH 46’305 L 4 16 / 22 1 top 13.1 9.6 top 10.9 10 10 10 106 ★★★★★ Fiat Panda Electricité réseau CH 46’305 L 4 16 / 22 1 top 13.1 17.5 top 10.71 10 10 10 104.3 ★★★★★ Fiat Panda Electricité réseau UE 46’305 L 4 16 / 22 1 top 13.1 77.7 top 8.56 10 10 10 91.4 ★★★★★ Renault Twingo Elec. photovoltaïque CH 39’980 L 2+2 16 / 22 1 top 13.1 9.6 top 10.9 10 10 10 106 ★★★★★ Renault Twingo Electricité réseau CH 39’980 L 2+2 16 / 22 1 top 13.1 17.5 top 10.71 10 10 10 104.3 ★★★★★ Renault Twingo Electricité réseau UE 39’980 L 2+2 16 / 22 1 top 13.1 77.7 top 8.56 10 10 10 91.4 ★★★★★ Tesla Roadster Elec. photovoltaïque CH 99’000* L 2 185 / 252 7 top 14.3 10.5 top 10.83 10 10 10 105 ★★★★★ Tesla Roadster Electricité réseau CH 99’000* L 2 185 / 252 7 top 14.3 19 top 10.68 10 10 10 104.1 ★★★★★ Tesla Roadster Electricité réseau UE 99’000* L 2 185 / 252 7 top 14.3 85 top 7.91 10 10 10 87.5 ★★★★★ Légendes: voir en page 58. Une liste des électromobiles prochainement sur le marché est publiée sur le site www.ecomobiliste.ch. / *Euro Consommation de courant des voitures électriques La consommation d’énergie des voi- respond pas à la réalité étant donné une batterie Zebra qui est constam- (un passager), le fournisseur kamoo tures électriques est indiquée en qu’il faut également du courant pour ment maintenue à une température arrive à une consommation d’environ kilowattheures par 100 kilomètres charger la batterie. L’EcoMobiListe de marche d’environ 300°C. Une par- 13.1kWh/100 km y compris la con- (kWh/100 km). Dans les articles de calcule donc la consommation à par- tie du courant chargé n’est donc pas sommation en mode Stand-by (tem- presse et les prospectus, on affiche le tir de la prise de courant. Pour la Tes- utilisée pour la conduite mais pour pérature de marche de la batterie). plus souvent la consommation à par- la, ce sont 14.3 au lieu de 13.3 kWh. le chauffage de l’accu. Se basant tir de la batterie. Or celle-ci ne cor- Les modèles Fiat et Renault utilisent sur des mesures de longue haleine ATE MAGAZINE / ECOMOBILISTE 2010 41

×