Exposé organisations culturelles

  • 475 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
475
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Visite du musée d’art contemporain du CAPC Régnier Thomas
  • 2. « Carte d’identité » du musée Informations géographiques :- Pays : France- Localité : Bordeaux- Adresse: 7 rue Ferrère Informations générales :- Date d’ouverture : 1983- Collections : art contemporain et notamment art conceptuel- Informations visiteurs : Visiteurs/an un peu plus de 100 000- Site internet: www.capc-bordeaux.fr
  • 3. « Carte d’identité » du musée Directeurs du CAPC- Jean-Louis Froment, de 1973 à 1996- Henry-Claude Cousseau, assisté de Marie-Laure Bernadac de 1997 à 2000- Maurice Fréchuret, de 2001 à 2006- Charlotte Laubard depuis 2006 Accès- Le CAPC est desservi depuis juillet 2007 par la ligne B du tramway de Bordeaux : Station CAPC. http://www.ina.fr/art-et-culture/musees-et- expositions/video/BOC9008011593/inauguration-du-capc-de- bordeaux.fr.html
  • 4. « Carte d’identité » du musée- Relation presse: Service de communication- Partenaires, collaborations: Sponsors, Commissaires d’expositions.- Moyens financiers: Moyens municipaux: Budgets de la mairie & sponsors.- Enjeux socio-économique: Accéder au monde de l’Art contemporain à bas prix (2.5€ l’entrée) et avec des œuvres compréhensibles de tous.
  • 5. Hall d’entrée
  • 6. Avec l’exposition Big Minis: Fétiches de crise, le CAPC se propose d’explorer la fascination régulière qu’exerce l’objet réduit à l’heure de la récession Exposition du 18 Novembre 2010 au 27 février 2011
  • 7. 3 salles,3 mondesdifférents
  • 8. - On pense à tort que dans le mini, tout est proportionnellement réduit : il en irait ainsi de même pour l’idée qui l’anime et son impact or l’expérience montre le contraire: les œuvres de grande taille ne disposent pas du monopôle des grandes idées. - Le mini perdure et marque, résiste à la crise - Les différentes galeries dessinent des ensembles autonomes et complémentaires qui tissent des liens entre eux sans se déranger- Avec du format réduit, l’homme redevient puissant et l’objet fragile
  • 9. Salle N°1: objets Alien
  • 10. - L’objet alien ne répond qu’à une seule question: « qu’est ce que c’est ? » - Il combine des formes abstraites et figuratives.- Il s’inscrit dans le propos de J. Baudrillard pour qui « l’objet désigne le monde réel mais aussi son absence, en particulier celle du sujet
  • 11. Hamburger Tower – 2008 – Jason Meadows Peinture à la bombe
  • 12. Dancing on the dark – 1954 – Hughes Deas – Photographie et livre
  • 13. Sabine – 2005 – Marcelle.S.Nieilson – Huile sur toile
  • 14. Salle N°2: objets réalistes
  • 15. - Ici, les techniques de production/diffusion des visuels en masse sont au final dépouillées de leur réalité pour obtenir des objets hybrides, propres, retouchés à l’extrême , filtrés et lisses. - Les objets représentés prennent place sur l’échiquier économique, mais l’attaquent aussi.- Cela se fait en imposant leurs dimensions, en produisant une pensée critique réaliste sur lasurproduction d’objets, les économies d’échelle et le gigantisme
  • 16. Big bundle – 2009 – Karl HolinquistBrindilles trouvées au sol, carton d’invitation, gaffeur noir
  • 17. Work No88 – 1995 – Martin Creed – Feuille de Papier A4 froissée en boule, un carton, feuille de papier A4
  • 18. Salle N°3 crypto-fétichistes
  • 19. - Ce qu’on aime vraiment, on l’aime surtout dans lahonte... Cette salle montre à travers plusieurs objets le côté lugubre des choses que nous aimons.- Les objets réunis dans cette salle correspondent t-ils vraiment à ce que l’on voit d’eux ? La crypto opte pour l’emballage, plastique de préférence derrière lequel il ou elle peut mieux profiter du tabou dissimulé, le transgresser, le dominer …
  • 20. Shopping Bay – 2008 – Akiko & Masato Takada – Emballage de Chewing-gum
  • 21. Stilleven – 2009 – David Hominal – Techniques Mixtes
  • 22. Animalia – 2009 – Richard Whater – Huile sur toile
  • 23. Conclusion- Dans notre société actuelle, marquée par la démesure, le gigantesque prend une place de plus en plus importante dans notre représentation des choses.- Cette exposition nous a permis de nous rendre compte que ce n’est pas l’unique solution et qu’a travers la création d’objets de petites tailles, un autre mode de vie est envisageable. - La nanotechnologie, en est l’exemple, en utilisant l’infiniment petit et qui est tout aussi efficace.
  • 24. Sources:- http://www.capc-bordeaux.fr/programme/bigminis- http://www.capc-bordeaux.fr/histoire-du-capc- http://www.ina.fr/art-et-culture/musees-et- expositions/video/BOC9008011593/inauguration-du-capc-de- bordeaux.fr.html- Prospectus: « L’entrepôt Lainé », « Big minis: fétiches de crise »- Remerciement aux personnels qui ont su nous apporter des informations complémentaires concernant le musée.- Temps consacré au sujet: Visite le Mardi 15 Février durant l’après-midi. Travail réalisé de façon personnelle, puis mise en commun des informations et réalisation du PowerPoint.