Your SlideShare is downloading. ×

TIC MAGAZINE - SPECIAL MED-IT 2011

837

Published on

TIC Magazine est le premier magazine marocain francophone dédié aux Technologies de l’Information et la communication, destiné aux professionnels du secteur au Maroc …

TIC Magazine est le premier magazine marocain francophone dédié aux Technologies de l’Information et la communication, destiné aux professionnels du secteur au Maroc
Plus d'infos sur http://www.ticmagazine.net

Published in: Technology
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
837
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
13
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. TICmag azine Sp éc ia M l Le magazine marocain des Technologies de l’Information et de la Communication ed -IT 20 11 20 pages Med-IT 2011 Gloire aux Apps!N°1 Octobre - Décembre 2011 - Ce numéro ne peut être vendu Applications mobiles un potentiel mal exploité Un premier regard sur le marché marocain nous renseigne qu’un nombre de consommateurs, qui ont besoin d’un accès immédiat aux informa- tions, opte pour les applications mobiles. D’ici la fin de l’année, le Maroc comptera plus d’un million d’usagers de smartphones. 35% par mois étant en effet le taux d’évolution de ces terminaux au Maroc. N°1 Octobre - Décembre 2011
  • 2. N°1 Octobre - Décembre 2011
  • 3. SOMMAIRE EDITOACTUALITES Med-IT Med-IT Jamais deux Les Apps à l’honneur........p:4 sans trois Inwi e Med-IT est désormais Promeut Blackberry App World................................p:4 L une tradition. La famille des TIC au Maroc ne peut que s’en réjouir et les CNIA SAADA-Méditel professionnels des différents secteurs ne peuvent qu’en Cobranding pour un GPS p:5 profiter eu égard aux opportunités qu’offre une telle messe. Cette année,ZOOM l’honneur est aux applications mobiles. Une niche qui démarre timidement Développement au Maroc, mais qui ne des TIC au Maroc manque tout de même pas d’opportunités pour exploiter De belles marges pleinement le potentiel d’une niche qui ne tardera de progression................. p:8 pas à exploser; suivant ainsi Paysage des télécoms la tendance internationale. Dans ce spécial Med-IT, Comment évoluent nous avons tenté de mettre les opérateurs................ p:10 la lumière sur la question tout en donnant la parole à certains exposant pour nous dire ce qu’ils pensent d’un événement qui est en train deSPECIAL MedIT gagner sa légitimité en tant que Salon à rayonnement international. Le chemin est EVENEMENT encore long, mais quand on Med-IT 2011 : constate les réalisations des deux années précedentes et un véritable tournant? p:12 les nouveautés de la troisième édition, on ne peut qu’avouer Applications mobiles que le train est bien sur Le Maroc pénètre ses railles et que les efforts fournis par les organisateurs timidement ................. p:16 ne pourront faire que du bien Huawei à un secteur sur lequel notre pays mise énormèment. Fait la part belle à Android 3.2 .................p:18 K. Lahkim Directrice de la Publication TIC Magazine, le magazine marocain des Technologies de l’Information et de la Communication • Une édition de IT COMMUNITY SARL, 7, Rue BECKMANS, Rés. Valrose 4, Q. des Hôpitaux, 20360, Casablanca • Tél.: 0 526 080 000 / 0 526 090 000 • Fax.: 05 22 27 48 81 • Mail: contact@ticmagazine.net • Web: www.ticmagazine.net • Directeur de la Publication: Kaoutar Lahkim Lahlou • Rédacteur en chef: Said Zinnid • Journalistes: H. Essqalli, O. Lahlim • PAO & Infographie: N. Nechchafa • Maquette, Conception & Conseil Editorial: 4Brand • Impression: Imprigema • Dossier de Presse: 2010 c11 • Dépôt légal: 2011PE0101 • ISSN: En cours • Tirage: 10.000 Exemplaires • N°1 Octobre - Décembre 2011 03
  • 4. ACTUALITESTrophées Med-IT Ils ont dit Bruno Bosquedles Apps marocaines primées Directeur de e concours est organisé sous de moins de 3 mois et celles dévelop- communicationC l’égide du Ministère de l’In- dustrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies etsponsorisé par Samsung, Air Télécom pées spécialement pour la compétition seront particulièrement encouragées par le jury. 3 prix récompenseront les meilleures applications (1er prix: 1 M2Msoft C’est la pre- mière foiset le Réseau marocain Chèque de 20.000 DH +du Mobile Monday. Pour 1 Smartphone. 2e prix: que M2M-un marché qui connait 1 Chèque de 15.000 soft, équi-un essor sans précé- DH + 1 Tablette Galaxy pementierdent à l’international, le Tab. 3e prix : 1 Chèque français enMaroc, n’en est encore de 10.000 DH + 1 Ta- solutions dequ’à ses débuts. C’est blette Galaxy Tab) et un voix et vidéoainsi que les organi- 1er prix supplémentaire sur IP, parti-sateurs des Trophées offert par Samsung, le cipe au Med-ITMed-IT ont décidé d’en sponsor gold de la com- de Casablanca.faire le thème majeur de pétition, récompensera Appuyé par notre partenairecette année. En effet, le la meilleure application marocain, BtoB Telecom, nousconcours se penche sur les meilleures mobile développée sur Bada (1er prix avons fait le choix de promou-réalisations marocaines dans le seg- Bada: 1 Chèque de 20.000 DH + 1 voir nos nouveautés dans unment des applications mobiles afin de Smartphone). Les candidats devront salon au potentiel fort et crois-susciter de nouvelles vocations, dé- indiquer sur quel APP STORE se sant. La thématique de cettecouvrir et valoriser de jeunes talents. trouve leur application afin que le jury nouvelle édition porte sur lesA noter que les applications récentes puisse l’évaluer. applications mobiles; ce qui représente un intérêt supplé- mentaire pour notre équipe qui axera certaines animations de son stand autour de cesInwi éléments. Les scenarii de dé- monstration présenteront l’of-promeut Blackberry App World fre télésecrétariat & mobilité de M2Msoft en s’appuyant sur des terminaux IP fixes et des smartphones. Editeur de logi- es adeptes du BlackBerry appréciant la fiabilité et la productivité ciels de Voix sur IP, M2MsoftL Smartphone disposent désor- mais d’un véritable smartpho- ne en poche ! Inwi propose,en effet, l’accès au «BlackBerry App qui font traditionnellement la renom- mée du BlackBerry Smartphone», annoncent, dans un communiqué, les responsables d’Inwi. propose ses solutions dans le monde entier pour les entrepri- ses, les opérateurs et les in- dustriels depuis sa création enWorld», le service de téléchargement Ce service permet d’accéder à un 2003. C’est aujourd’hui auprèsd’applications sur portail d’applications des centres d’appels et destéléphones mobiles (gratuites et payantes) agences de télésecrétariat quedu constructeur ca- à partir de l’adresse nous souhaitons nous présen-nadien Research In www.blackberry.com/ ter avec une offre sur-mesureMotion (RIM) récem- appworld. L’utilisa- et de nouvelle génération. Lesment lancé au Maroc. teur peut ainsi jouer, plus petites entreprises peu-Ce service ouvre aux T’chatter, poster des vent, aujourd’hui, bénéficierclients la possibilité photos, lire des livres, de fonctions très avancées:d’enrichir davantage s’informer sur l’état de distribution intelligente d’ap-leur expérience BlackBerry par l’uti- retard de son vol, vérifier le program- pels (par compétences, etc.),lisation d’applications de différentes me de sa chaine TV préférée, être Gestion multi-entreprises,catégories: jeux, réseaux sociaux, informé des dernières nouveautés... agents déportés, sans VPN,divertissements… «En accédant au Une multitude de possibilités pour interface graphique intuitive et«BlackBerry App World», nos clients vivre une expérience de communica- compatibilité smartphones-peuvent vivre et partager des expé- tion riche grâce à des applications qui softphones.riences originales et ludiques tout en démultiplient les usages. N°1 Octobre - Décembre 2011 04
  • 5. Vos objectifs. Notre énergie. Notre expérience.Notre passion.Dimension Data est prêt à répondre à vos problématiques uniques. Alors que la technologie est au cœur de nos solutions, nous sommesconvaincus que c’est avant tout grâce à l’élément humain – vos collaborateurs et nos collaborateurs – que vous pouvez développer votreavantage concurrentiel. Notre équipe de près de 250 professionnels en Afrique du Nord s’engage à vous apporter notre énergie, passionet expérience. Quelles que soient vos ambitions, Dimension Data est prêt à les accélérer. Pour plus d’information, merci de contacterDimension Data Maroc : Rabat : Tél. +212 537 60 68 68 et Casablanca : Tél. +212 529 02 08 60-63. N°1 Octobre - Décembre 2011
  • 6. ACTUALITESCNIA SAADA-Méditel Ils ont ditse mettent à deux Christianpour un GPS Jonniaux DG de Dimension ans une perspective de ré- rance achetée et enfin, d’un support Data AfriqueD pondre à tous ses besoins clients en créant des pro- duits adaptéspour tous et des de voiture offert gratuitement pour le smartphone. Et ce n’est pas tout. L’assurance SAADA lance, en CNIA du Nord Dimension Data Maroc est unservices qui rendent première au Maroc, acteur clé dans le domaine dela vie plus facile, le service SOS As- l’intégration Réseau au Maroc,l’assurance CNIA sistance. Ce service aussi bien auprès des grandesSAADA a lancé permet de localiser entreprises, du secteur publicCNIA SAADA GPS un véhicule par géo- que des opérateurs. Notre en-en partenariat avec satellite, en cas de treprise s’est construite locale-Méditel. Ainsi, pour panne ou d’accident, ment, depuis onze ans, danstoute souscription même si le conduc- le monde des opéra-d’une assurance teur ne sait pas où il teurs et plusautomobile, les se trouve pour que particuliè-clients bénéficient le dépannage puis- rement ded’un large choix de se le rejoindre dans leur activitésmartphones dernière génération les plus brefs délais. de télépho-avec une remise allant jusqu’à 600 L’activation du code de navigation nie mobile.DH auprès de Méditel, d’une appli- et du service SOS Assistance sera Aujourd’hui,cation de navigation CNIA SAADA effective dès la souscription à un on constateGPS, d’un code de navigation vala- forfait Méditel. Une bonne opération une grandeble pendant toute la durée de l’assu- marketing grâce aux TIC, quoi ! maturité de ce marché et bien entendu une grande com- pétitivité entre les trois acteurs présents. C’est dans ce contex- Edicom te de compétitivité que Dimen- sion Data apporte une valeurlance son application annuaire ajoutée. Dimension Data est un groupe d’envergure internatio- nale avec une présence dans plus de 50 pays. Toutefois no- ’annuaire Télécontact a lancé tion offre aussi l’option Click-to-Talk,L tre force réside dans une pré- son application disponible pour qui permet de téléphoner directement sence locale et une proximité les smartphones sous Android, au professionnel sélectionné lors avec nos clients. Notre structu- iPhone et Blackberry. Il s’agit d’une recherche, sans avoir à saisir re marocaine supporte, grâce àd’une application gratuite qui permet son numéro manuellement. ses 180 employés, l’ensemblenon seulement d’ef- L’utilisateur possède de nos solutions 24x7 sur l’en-fectuer des recher- un accès à plusieurs semble du territoire. Sur cetteches de produits et catégories de recher- fondation solide, Dimensionservices (adresse, che: stations service, Data apporte un savoir fairetéléphone, fax, plan pharmacies, restau- unique dans plusieurs domai-d’accès, tracé d’itiné- rants, médecins, hô- nes clés assurant la compétiti-raires) comme sur un tels, banques et cen- vité des entreprises au XXIèmeannuaire classique, tres commerciaux, siècle: la fiabilité des réseauxmais aussi de pro- etc. Les résultats d’entreprises, la convergencecéder à des localisa- sont affichés sur une voix-donnée-vidéo, la sécuritétions de proximité en utilisant la fonc- carte, afin de faciliter leur localisation et le stockage des données, lation GPS du smartphone. A l’instar de et d’identifier les professionnels les gestion de projet ainsi que lela version en ligne, l’application offre plus proches. déploiement d’infrastructures.aussi une fonctionnalité d’annuaire in- La fonction d’itinéraire indique le che- Des services de qualité queversé, à l’aide de laquelle l’utilisateur min menant au professionnel sélec- Dimension Data assure pleine-peut effectuer une recherche à partir tionné, tandis qu’un filtre permet d’af- ment à ses partenaires.d’un numéro de téléphone. L’applica- finer les résultats de recherche. N°1 Octobre - Décembre 2011 06
  • 7. N°1 Octobre - Décembre 2011
  • 8. ZOOM Par O. LahlimDéveloppement des TIC au MarocDe belles marges de progressionDans un monde en perpétuelle évolution, le secteur des TIC, par essence créateur et nova-teur, est un pilier du développement économique. En effet, une étude de la Banque Mondialeestime que chaque augmentation de 10 points de pourcentage dans la pénétration des ser-vices de large bande correspond à une augmentation de la croissance économique de 1.3point de pourcentage. Qu’en est-il du Maroc? uoique ce secteur ne soit pasQ encore devenu l’épine dor- sale de l’économie de notre pays, les avancées réaliséessont éminentes. Aujourd’hui, c’est leseul secteur au Maroc qui enregistreun boom de croissance aussi grand etce, pour toutes les branches (équipe-ment et infrastructure, Gouvernementélectronique, commerce électronique,confiance numérique).Le Maroc moderne affiche un indiceconstamment évolutif dans sa capa-cité à produire et à utiliser l’informa-tion. Le chiffre d’affaires du secteur,hors opérateurs télécoms, est passéde 4,5 milliards de DH en 2001 à plusde 7 milliards de DH en fin 2010. Unecroissance annuelle du marché quis’est établie à 36% en 10 ans. Pour labranche des télécommunications, elleprésente à elle seule un chiffre d’af-faires de 35 milliards de DH en 2010,alors que les SSII enregistrent 7 Mil-liards de DH.Ces performances concernent prin-cipalement l’accroissement du tauxde pénétration mobile et largeur debande internationale qui a atteint, A l’instar de la dynamique de dévelop- et sociale, avec plus de 89 servicestoujours pour l’année 2010, 101,49% pement de l’équipement informatique e-gov à l’horizon 2013. En outre, laalors qu’en 2004, il ne présentait que et l’Internet, le commerce électroni- dynamique enregistrée et qui atteste31,23%, comptant ainsi plus de 34 que enregistre une croissance expo- de la maturité du secteur, profite aumillions de clients. L’Internet mobile nentielle. En effet, pour l’année 2010, développement de zones technologi-3G n’est pas en reste. On compte le chiffre d’affaires du e-commerce a ques opérationnelles (Casanearsho-plus de 1,8 millions d’abonnés, soit triplé; dépassant le seuil de 300 mil- re, Rabat Technopolis…) dédiées aux70% d’utilisateurs et un rythme de lions de dirhams contre 107 millions entreprises nationales et internatio-croissance de 93% sur l’année 2010. durant l’année 2009. nales. Cette tendance haussière estUne croissance qui a relégué l’ADSL Les marges de progression restent, une occasion pour les organisateursau second plan avec 22% d’abonnés. par ailleurs, importantes dans un du salon Med-IT pour s’échanger surSur le plan de la bande passante, le contexte de reconfiguration mondiale la dynamique du secteur et présen-Maroc dispose de l’une des plus per- des métiers à valeur ajoutée. Le Maroc ter leurs dernières nouveautés. Cetteformantes liaisons Internet en Afrique parie beaucoup sur les TIC comme le- plateforme exclusive de réflexion suravec une liaison de 51 Gigabits/s. vier de croissance et les programmes l’actualité et l’évolution des TIC a faitPour la téléphonie fixe, le marché croit établis dans le cadre du Maroc Nume- des applications mobiles son thèmeactuellement à un rythme discret avec ric 2013 s’assignent comme objectif principal de cette année avec un3,7 millions de clients, soit un taux de une plus large diffusion de ces tech- concours dédié aux meilleures appli-pénétration qui avoisine les 12%. nologies dans la sphère économique cations marocaines. N°1 Octobre - Décembre 2011 08
  • 9. N°1 Octobre - Décembre 2011
  • 10. ZOOMPaysage des Télécoms au Maroc Ils ont dit Zouhir ElComment évoluent Kamel,les opérateurs? PDG de ConfigLes efforts de libéralisation des télécommunications au Config est un distributeur àMaroc ont grandement contribué à l’expansion du secteur. valeur ajoutée 100% indirect qui a une couverture interna-Preuve en est, les derniers résultats d’analyse d’évolutions tionale. Le groupe a connudes différents segments du marché, élaborée par l’ANRT. une croissance de plus deComment ont évolué nos trois opérateurs nationaux au ter- 30% entre 2009 et 2010. Nousme du premier semestre 2011? Zoom. en avons profité pour renfor- cer nos équipes, notamment techniques, et entamer de omme à l’accoutumée, des marocains a régressé de 7%,C nouveaux projets de dévelop- l’ANRT a publié, récemment, entre S1 2010 et S1 2011 passant à pement. les derniers résultats d’ana- 131 minutes par mois, et ce, malgré Notre cœur de métier reste la lyse relatifs aux tendances toutes les offres alléchantes, notam- sécurité ! Nous supportons dedes marchés fixe, mobile & Internet, ment de communications gratuites grands acteurs internationauxcomparé au premier semestre (S1), 24/24. Ainsi, le parc global d’abonnés tels que Trend Micro, Blueavec notamment un retour sur les fixes affiche un taux de pénétration Coat, McA-évolutions des parts de marchés des de 11,33% avec plus de 3 646 318 fee, Nec,trois opérateurs sur chacun des seg- abonnés dont plus de 2 383 290 en Safenetments. mobilité restreinte, et ce, au terme du ou encore T2 2011. Symantec,Inwi gagne du terrain mais notreConcernant le parc mobile, cette La 3G s’impose métier d’ex-étude souligne que la consommation La mobilité des marocains a de nou- pert nousdes clients s’est appréciée de près veau été soulignée dans la synthèse oblige à effec-de 46%, entre S1 2010 et S1 2011 de l’ANRT et reflétée par l’évolution tuer une veillepour atteindre en moyenne 55 minu- du parc Internet global profitant no- technologiquetes d’appels émis par client/par mois. tamment de la dynamique que connait permanente et pertinenteLe parc à également évolué de 4,7% le parc 3G. qui nous permet de proposer àpour atteindre un total de 34 975 Ce segment affiche ainsi un taux de nos partenaires de nouvelles076 d’abonnés au terme du premier croissance trimestriel de 7,95% au marques qui sont les techno-trimestre (T1) 2011 affichant ainsi, terme du T2 avec plus de 2 345 725 logies de demain. C’est le casun taux de pénétration de 108,66%. abonnés dont 57,11% de part de mar- par exemple de Cyberoam,Le trafic SMS a connu, lui, une forte ché pur IAM, suivi de Inwi avec 23,9% UTM de nouvelle générationhausse de 26,83% (1 154,61 million et de Meditel avec 18,99% de part de basé sur l’identité, ou encored’unités) au terme du T2. marché, tous modes d’accès confon- Ruckus qui est la solution WifiL’analyse de l’évolution des parcs des dus. la plus performante du marchétrois opérateurs montre qu’IAM a vu L’étude affiche également la domina- avec un positionnement tari-son parc mobile évoluer de 2,04% tion des abonnés 3G qui ont évolué faire très compétitif.sur un trimestre pour atteindre 16,994 de près de 9,74% pour atteindre plus Aujourd’hui, il est de plus enmillions d’abonnés à fin mars 2011, 1 816 792 abonnés au terme du T1 plus complexe pour un reven-alors que Meditel compte 11,353 mil- dont 44,68% de part de marché pour deur de conserver la maîtriselions d’abonnés avec 2,09% de crois- IAM, 30,8% pour Inwi & 24,52% pour de l’ensemble des solutionssance trimestrielle et Inwi 6,628 mil- Meditel. Le parc ADSL représente et des technologies, surtoutlions d’abonnés, soit une hausse de 22,47% avec plus 527016 abonnés, dans un domaine aussi vaste18,37%. soit une évolution de 2,24% à fin juin que la sécurité. Le fait queLe marché est donc partagé entre 2011, confirmant la retissance des Config reste concentré sur ceIAM qui détient 48,59% du parc mo- marocains envers le fixe en général. thème, souvent présent aubile suivi de Meditel avec 32,46% et Compte tenu de tous ces résultats, second plan mais qui est enInwi avec 18,95%. force est de constater qu’Inwi grigno- fait au cœur de chaque projet, te des parts de marché, tous secteurs nous permet de garantir uneLe fixe en perte de vitesse confondus, au détriment cependant expertise et une valeur ajou-En termes de réseau fixe, cette étude d’IAM et surtout de Meditel, pourtant tée forte.a démontré que la consommation jeune et dynamique. N°1 Octobre - Décembre 2011 10
  • 11. N°1 Octobre - Décembre 2011
  • 12. SPECIAL MedIT Réalisé par H. EssqalliMed-IT 2011Edition3: un véritable tournant?Le succès des éditions précédentes du Med-IT entend jouer au mieux son rôle. Le Salon sera,plus que les années passées, le lieu de convergence de nombreux professionnels autour dela tendance des TIC dans le marché marocain. Désormais, c’est le salon «vitrine» qui répondpleinement à la promotion de toutes les branches du secteur. es TIC occupent une placeL de tout premier plan dans l’économie marocaine. C’est un atout commun au Marocet à ses partenaires économiqueset un facteur de convergence quipeut concrètement constituer l’unedes pierres fondatrices des IDE.L’implication de nouveaux pays, denouvelles entreprises et de grandscomptes dans l’organisation du Sa-lon Med-IT semble bien confirmercette idée.Med-IT se réaffirme, après sesdeux éditions 2009 et 2010, com-me l’événement phare des TIC.Organisé sous l’égide du ministèredu Commerce, de l’industrie et desnouvelles technologies, par l’agen-ce XCom Events, MED-IT est unSalon professionnel d’envergureméditerranéenne.Pour les décideurs IT, qui s’élan-cent pour investir au Maroc afin defaire face à la croissance annoncéedu secteur informatique, Med-IT estl’occasion de mettre en avant leursproduits et leur savoir-faire.Pour les professionnels, c’est l’op-portunité de participer à un rendez-vous ciblé pour s’enquérir des nou-veautés chez des constructeurs,des équipementiers, des fournis-seurs d’accès et de services Inter-net, des éditeurs de logiciels, etc.Grâce à sa dimension internatio-nale, le Salon est aussi l’occasionpour nouer des partenariats straté-giques avec des entreprises étran-gères.Med-IT se veut en général unevitrine d’exception pour promou-voir les potentialités du Maroc,favoriser le développement d’uneindustrie des Technologies del’Information et aussi, sensibiliserles entreprises marocaines auxopportunités offertes aujourd’huipar les TIC. N°1 Octobre - Décembre 2011 12
  • 13. EVENEMENTD’une simple rencontre à un vérita- envergure. D’importants change- Les chiffres se sont annoncés satis-ble Salon ments ont été initiés dans le cadre faisants pour une première éditionMed-IT est passé, en 2009, de ren- de l’organisation de l’événement: la avec plus de 3.500 visiteurs profes-contres d’affaires entre acteurs fran- création d’une filiale au Maroc (XCOM sionnels et 150 exposants des paysçais et marocains organisées depuis Events); le choix de l’Office des chan- du pourtour de la Méditerranée (Ma-2002 au Casablanca Technopark, ges de Casablanca comme lieu pour roc, Algérie, Tunisie, France, Italie,(les Med-IT), à un Salon en bonne et accueillir un plus grand nombre d’ex- Espagne). Des témoignages et desdue forme. Dans sa première édition, posants; un contenu de conférences analyses prospectives d’experts ma-l’événement est organisé pour répon- de haut niveau avec la présence d’ex- rocains et internationaux, ont consti-dre à la demande des professionnels perts reconnus ainsi qu’une ouverture tué le contenu des 50 conférencessouhaitant un Salon de plus grande du Salon aux pays méditerranéens. et ateliers organisés sur des théma- N°1 Octobre - Décembre 2011 13
  • 14. SPECIAL MedITtiques d’actualité: Intégration des TIC sécurité, dématérialisation, Business Bénin, Somalie, etc.). Plus de 50 confé-dans les PME, Financement de l’Inno- Intelligence, CRM.., les 175 exposants rences, ateliers et débats autour desvation et des Start-Up, Management présentaient un éventail complet d’in- problématiques du marché : E-Com-par processus, Décisionnel, ERP, Ar- novations. Pour cette deuxième édi- merce, réseaux à très hauts débits,chitectures et Virtualisation... tion, Med-IT a aussi revendiqué une E-Administration, Green-IT, SAAS… vocation commerciale. En effet, 64 % Et ce n’est pas tout. Les organisateursUn succès réitéré des visiteurs se sont rendus au Salon ont profité pour prévoir «un évènementLe salon Med-IT a pu se confirmer afin de mener à bien un projet; 70 % dans l’évènement». Les trophéesaprès un franc succès de la première des visiteurs estiment avoir eu des Med-IT ont primé les 3 meilleurs sitesédition. Malgré un contexte écono- contacts intéressants, alors que 85 % e-commerce marocains: www.greens-mique tendu, la deuxième édition a sont satisfaits des produits présentés tore.ma, www.domyjeans.ma et www.réitéré le succès de la première et a sur le Salon. D’autres nouveautés de mapara.ma. L’objectif est, selon la DGaffiché un bilan plus que positif. 175 cette édition ont étaient de mise. Ainsi, d’Xcom, d’aider le développement duexposants dont 100 entreprises maro- une nouvelle plate-forme BtoB offerte e-commerce dans le pays.caines et 75 internationales (la France sur le site Internet de l’organisateur aétant le pays étranger le plus repré- permis aux participants de program- La troisième édition «s’applique»senté) ont occupé à l’Office des chan- mer à l’avance leurs rendez-vous. Le L’Office des Changes de Casablancages une surface d’exposition de 4.500 Salon a par ailleurs connu une aug- abrite, du 15 au 17 novembre 2011,m². Solutions réseaux et télécoms, mentation des visiteurs en provenance la 3e édition du Med-IT toujours sousSolutions technologiques pour cen- de l’étranger et particulièrement des l’égide du Ministère du Commerce detres d’appels, logiciels métiers, ERP, pays d’Afrique (Sénégal, Côte d’Ivoire, l’Industrie et des Nouvelles Technolo- N°1 Octobre - Décembre 2011 14
  • 15. EVENEMENTgies et en partenariat avec L’APEBI, com et le Réseau marocain du Mobile Ils ont ditla Fédération des Professionnels des Monday. L’objectif est de promouvoir leTechnologies de l’information et del’Offshoring. Les exposants et 4.000 développement d’Applications mobiles au Maroc à travers une compétition Karima Elvisiteurs professionnels sont attenduspour cette 3e édition sur un espace de qui permettra d’identifier les meilleures réalisations. Ce concours sera un ac- Hamzaoui5.000m² d’exposition. célérateur pour susciter de nouvellesDes exposants de renommée inter- vocations, découvrir et valoriser de jeu- Responsable ànationale ont déjà répondu présents: nes talents. Les applications devront XCom EventsCisco Systems, Sage et Nelite, spon- être développées sur au moins une desors officiels de cette 3e édition. 60 ces plateformes: Androïd, Java mobile En 2010 nous avions terminéconférences et ateliers sur des thé- ou Bada et devront être accessibles le salon sur une bonne notematiques pointues sont prévues et qui via des app-stores. Trois prix récom- et nous espérons que cette 3etraitent de sujets aussi variés qu’impor- penseront les meilleures applications édition connaîtra le même suc-tants: le développement d’applications mobiles et un 1er prix supplémentaire cès. 5.000 visiteurs profession-mobiles, SaaS&Cloud computing, récompensera la Meilleure Application nels et 175 exposants parmiVirtualisation, Green-IT, Sécurité des Mobile développée sur Bada. Ces ap- lesquels les grandes multinatio-Système d’information, Storage, Archi- plications seront présentées lors de nales du secteur comme Sage,vage électronique, Dématérialisation, la soirée de Cérémonie officielle de Cisco, Eutelsat, Nelite, spon-Solutions métiers, ERP, Offshoring… remise des trophées le mercredi 17 sors officiels, sont attendusPour les trophées Med-IT, sponsorisés novembre 2011 à 16h00 à l’Office des pour cette édition. Le nouveau,cette année par Samsung, Air Télé- Changes. cette année, est qu’on installe un espace conseil sponsorisé et animé par un grand cabi- net de renom. Baptisé Pôle Conseil IT, ce nouvel espace regroupe des experts qui ac- compagneront les chefs d’en- treprises ou res- ponsables de dé- partement, pour analyser leurs projets IT lors de séances d’ac- compagnement individualisées. La 2e nouveauté c’est le Village Sécurité. Un village de 100m² animé par Config et Exclusive Networks qui accueillera les principaux éditeurs en ma- tière de sécurité. Les visiteurs pourront découvrir les derniè- res nouveautés, assister à des «Speed Démos» et rencontrer des experts à l’écoute de leurs projets. Aussi, nous avons prévu une application mobile gratuite sur les smartphones Android, BlackBerry, iPhone qui permettra aux visiteurs d’accéder aux informations du salon: infos pratiques, plan du salon, liste des exposants, lo- calisation sur le plan, agenda des conférences, informations en live et interaction en direct sur les réseaux sociaux. N°1 Octobre - Décembre 2011 15
  • 16. SPECIAL MedITApplications mobilesLe Maroc pénètre timidementle marchéUn premier regard sur le marché marocain nous renseigne qu’un nombre de consommateursqui ont besoin d’un accès immédiat aux informations opte pour les applications mobiles.D’ici la fin de l’année, le Maroc comptera plus d’un million d’usagers de smartphones. 35%par mois étant en effet le taux d’évolution de ces terminaux au Maroc. e navigateur Internet sur ordi- Et puis, de nombreux tutoriaux sontL nateur sera bientôt dépassé. Le cabinet Chetan Sharma a mené une enquête sur lemarché des applications mobiles et disponibles dont la popularité n’est plus à confirmer (les Blackberry de RIM, les iPhones, iPad d’Apple…). Dans les mois qui suivent, de nom-a avancé plusieurs conclusions épa- breux smartphones low-cost seronttantes. Le marché des applications disponibles dans les pays africains,pour téléphones et autres appareils dont le Maroc, à des tarifs très inté-portables devrait tripler d’ici à 2012. ressants.L’Internet mobile va, donc, prôner Cela étant, une dynamique marquéesur la navigation classique. par des initiatives d’opérateurs télé-En effet, de plus en plus d’utilisateurs coms marocains va dans une logiquese connectent à Internet depuis leur de développement de ce segmentmobile, téléchargent des applications dans notre pays. L’opérateur Inwi apour s’informer, se divertir, s’organi- été le premier à ouvrir le bal quand ilser et communiquer. a mis à la disposition de ses clientsConjuguée à un phénomène d’équi- un accès élargi au Blackberry Ap-pement massif en smartphones ou pWorld alors que Méditel a organisétablettes, cette explosion s’explique un concours sur les applications ma- n’est encore que l’œuvre de jeunesen grande partie par la richesse des rocaines pour valoriser le contenu. amateurs avec un taux de pénétra-services proposés par les acteurs de Ce concours a été lancé, en juillet tion de leur produit dans les storescet écosystème où la concurrence 2010 et a primé Mohamed Idrissi, un mobiles réduit. D’un autre côté, lesest qualifiée de guerre. jeune lauréat du Master Qualité-Logi- chiffres enregistrés par le dévelop-Les acteurs choisissent de se posi- ciel, pour son application Khadamat. pement des terminaux mobiles autionner soit dans la distribution de Les trophées Med-IT 2011 se rallient Maroc restent biaisés par la grandeleurs contenus et services sur le mo- à l’initiative de Méditel pour définir contribution du marché informel.bile pour générer des revenus de plus quatre lauréats qui sauront dévelop-en plus importants soit d’intégrer le per des applications sur n’importe Comment booster le processus?mobile au cœur de leur relation client quelle plateforme d’exploitation mo- «Les opérateurs télécoms ainsi queet de leurs dispositifs de communica- bile en attendant une 2e édition du les constructeurs mobiles doiventtion, pour plus de performance. Meditel Android Developpement. conjuguer leurs efforts et continuerC’est de cet écosystème jeune, Pour un marché qui devrait tripler leurs investissements dans le conte-créateur de valeur, d’entreprises et à l’échelle mondiale d’ici 2012, de nu à caractère local, afin de rendred’emploi, qu’un nouveau modèle plus en plus d’investisseurs maro- accessible les terminaux Smartpho-économique basé sur la connectique cains devraient être attirés par ce nes et in fine généraliser l’usage.mobile est né. segment qui ne nécessite que très En parallèle, Il est crucial pour les peu de ressources humaines et autorités concernées de fixer uneQuid du Maroc? un capital assez réduit. Plusieurs stratégie nationale qui aiderait àAu Maroc, certes le marché est enco- entreprises se sont en effet posi- booster le contenu local. En som-re à ses prémices mais les perspec- tionnées dans ce marché mais «la me, toutes les entités, publiquestives d’évolution sont importantes. difficulté est de choisir une plate- et privées, doivent se convertir auPlusieurs indicateurs en témoignent. forme cible et de s’y tenir», signale mobil… C’est de cette manière, etD’abord, parce que les applications Mohamed Benboubker, directeur de pas autrement, que nous pourronssont faciles à mettre sur le marché. développement de Mobiblanc. De consolider l’implantation de cetteIl suffit de charger sa nouvelle ap- plus, le développement d’applica- nouvelle culture», signale Mohamedplication sur un «store» approprié. tions mobiles purement marocaines Benboubker. N°1 Octobre - Décembre 2011 16
  • 17. Nokia N9…Le Smartphone Ré-inventé ow elf Sh rs You Essayez de nouvelles choses avec Meego : www.mea.nokia.com www.facebook.com/Nokiamaroc Nokia Store, 217, Bd Zerktouni, Casablanca N°1 Octobre - Décembre 2011
  • 18. SPECIAL MedITHuaweifait la part belle à Android 3.2Ceux qui sont plus habitués à entendre parler des terminaux tactiles LG, Samsung ou Ap-ple, doivent désormais compter sur Huawei qui se mêle à la course des smartphones et destablettes tactiles affirmant, ainsi, son intention de devenir un acteur majeur sur la niche dutactile. Eclaircissements. l’heure où les ventes desA terminaux mobiles affichent une hausse en flèche, le géant chinois des télécomss’infiltre dans l’arène de ses grandsconcurrents, notamment, Apple,Samsung ou encore RIM, dont lesventes de tablettes, particulièrement,peinent à décoller.En effet, Huawei avait annoncé lasortie de MediaPad, la première ta-blette du marché qui fonctionne sousla distribution Honeycomb d’Android(V 3.2) qui serait logiquement plusadaptée aux petites tailles d’écran,alors que toutes ses concurrentesfonctionnent au mieux sous Android3.1. La tablette de 10,5 centimètred’épaisseur fait moins de 390 gret est dotée d’un écran tactile de 7pouces avec une dalle IPS, à l’imaged’iPad, et de 2 caméras dont celle de permet également de lire les vidéos noncer la sortie de son nouveauderrière avec 5Mp. Outre la version en HD 1080p même sur un écran Smartphone de haut de gamme,de son OS, le plus de la MediaPad externe. En termes d’usage, la Me- «Huawei Honore», évoluant sousréside dans l’intégration du nouveau diaPad est destinée principalement Android 2.3.5 Gingerbread et muniprocesseur de dernière génération aux professionnels nomades et met, d’un processeur Qualcomm ca-Snapdragon de Qualcomm cadencé à cet effet, à leur disposition toute dencé à 1,4 GHz et de 512 Mo deà 1,2 GHz ainsi que le support de une palette d’outils dont particuliè- mémoire vive. Les plus du Smart-la 3G+/HSPA+ à 14,4 Mbit/s outre rement, «Documents To Go» ainsi phone résident dans son écran LCDle Wi-Fi b, g et n, le Bluetooth et le qu’une visionneuse de fichiers texte, tactile multipoint de 4 pouces et sonGPS. Munie d’un connecteur micro- de tableurs et de présentations mul- appareil photo de 8 Mp ainsi que HDMI, la tablette timédia. Par ailleurs, des modules son autonomie qui peut atteindre 3 sociaux Twitter et Fa- jours en veille grâce notamment à cebook assureront sa batterie de 1900mAh, faisant de à l’utilisateur un lui le Smartphone le plus autonome contact en temps de sa catégorie, mais aussi un des réel avec sa plus compacts du fait qu’il fait moins communauté. La de 11 mm d’épaisseur avec pas plus tablette suppor- de 140gr. En termes de fonction- tera également nalités, le Huawei Honor offrirait un Android Mar- service Cloud garantissant une ca- ket, le propre pacité de stockage de 160Go ainsi App store de que la restauration des Contacts et Huawei ainsi applications grâce au support du que d’autres service de Cloud+. A ce rythme, et à App store condition que Huawei tienne toutes tiers. Sur un ses promesses, la marque du pays autre flanc, du Dragon pourrait-elle bien faire de H u a w e i l’ombre à ses concurrents? Affaire à vient d’an- suivre. N°1 Octobre - Décembre 2011 18
  • 19. N°1 Octobre - Décembre 2011
  • 20. N°1 Octobre - Décembre 2011

×